Tourisme durable à Tsinjoriake

1 395 vues

Publié le

Un sanctuaire de la nature s‘ouvre à l‘écotourisme:
La Nouvelle Aire Protégée (NAP) de TSINJORIAKE
à Saint Augustin Toliara.

Conférence ITM 2013

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 395
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
26
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Tourisme durable à Tsinjoriake

  1. 1. TOURISME DURABLE: Un sanctuaire de la nature s‘ouvre Page 1 Un sanctuaire de la nature s‘ouvre à l‘écotourisme: La Nouvelle Aire Protégée (NAP) de TSINJORIAKE à Saint Augustin Toliara. Titre de la présentation10/07/2013
  2. 2. Localisation de la NAP Tsinjoriake Page 2Titre de la présentation10/07/2013 RN7 vers Tana Riv. Onilahy St Augustin
  3. 3. La NAP de Tsinjoriake, à Saint Augustin. Localisée à 17km de la ville de Toliara, elle s’étend de la montagne de la Table (Andatabo) au nord, jusqu’à Saint-Augustin, au bord du fleuve Onilahy au sud. Superficie : environ 5900 ha. Page 3Titre de la présentation10/07/2013 Superficie : environ 5900 ha. Composée de forêt épineuse, caractéristique du sud malgache (la fameuse forêt sèche). NAP gérée par la communauté locale représentée par l’association TAMIA (Tahosoa Alandriake Mitambatse Ianantsona Andatabo). TAMIA est appuyé par quelques partenaires techniques et financiers dont l’ORTU et le PGM-E/GIZ.
  4. 4. La montagne de la Table (Andatabo). Page 4Titre de la présentation10/07/2013
  5. 5. Objectifs de la gestion communautaire de la NAP Tsinjoriake Conservation et gestion durable des ressources naturelles, surtout les ressources forestières. Page 5Titre de la présentation10/07/2013 naturelles, surtout les ressources forestières. Conservation de la culture traditionnelle locale (grotte sacrée; utilisation de plantes médicinales). Contribution au développement socio-économique des communautés locales par le biais de la valorisation des ressources naturelles.
  6. 6. Vue de la RN7 d’Andatabo. Page 6Titre de la présentation10/07/2013
  7. 7. Appuis du PGM-E/GIZ PGM-E/GIZ appuie le gestionnaire communautaire TAMIA depuis 2010. Quatre types d’appui : • Appui à la création officielle de la NAP catégorie 5. Page 7Titre de la présentation10/07/2013 • Appui à la création officielle de la NAP catégorie 5. • Renforcement de capacités de TAMIA sur les divers aspects de la gestion de la NAP Tsinjoriake. • Valorisation des ressources naturelles par le biais du tourisme durable essentiellement. • Appui au développement de l’écotourisme, vu les potentialités touristiques de Tsinjoriake
  8. 8. Les plantes médicinales. Page 8Titre de la présentation10/07/2013 Farehitra Aloes
  9. 9. Potentialités touristiques de la NAP Tsinjoriake • Point de vue à 360° sur le littoral et l’arrière-pays; • Végétation épineuse riche en plantes médicinales; • Divers oiseaux dont sept espèces endémiques; Page 9Titre de la présentation10/07/2013 • Divers oiseaux dont sept espèces endémiques; • Interprétation géologiques et historiques; • Culture traditionnelle locale : us et coutumes, tombeaux; • Découverte de l’algoculture; • Village de pêcheurs; • Plages et dunes; Atout particulier: accès facile par la RN7.
  10. 10. Tombeaux: tradition et christianisme! Page 10Titre de la présentation10/07/2013
  11. 11. Développement du tourisme durable Les appuis du PGM-E/GIZ sont focalisés sur trois volets : Volet environnemental : conservation de la biodiversité; formation des guides aux techniques « sans traces ». Page 11Titre de la présentation10/07/2013 « sans traces ». Volet social : implication des communautés locales. Volet économique : sensibilisation des opérateurs privés en bordure de l’aire en vue de leur implication dans la promotion de la NAP Tsinjoriake. un DEFI ENORME: le développement durable par la communauté locale!
  12. 12. Volet environnemental Conservation de la biodiversité : * Élaboration d’un plan d’aménagement et de gestion (PAG) de Tsinjoriake, pour l’objectif de conservation. * Formations de TAMIA sur la mise en œuvre du PAG: Page 12Titre de la présentation10/07/2013 * Formations de TAMIA sur la mise en œuvre du PAG: o contrôle et surveillance de la NAP (patrouilles); o information/sensibilisation; o services aux visiteurs (accueil, guidage); o gestion des conflits; leadership; * visite-échange du parc national Tsimanampesotse et du transfert de gestion d’Anjà à Ambalavao.
  13. 13. Un environnement féérique! Page 13Titre de la présentation10/07/2013 L’île « intermittente » de Sarodrano
  14. 14. Volet environnemental (suite) Formation des guides aux techniques « sans traces » * Le slogan est : « ne prenez que des photos et ne laissez que les traces de vos pas ». * 18 guides, dont 6 femmes, qui sont en même temps Page 14Titre de la présentation10/07/2013 des agents d’accueil ont suivi les formations. Tous des paysans. Prochaine étape: formation de TAMIA et des guides sur l’aménagement et l’entretien des circuits touristiques. L’objectif est de prévenir la dégradation de l’environnement et la perturbation de la biodiversité tout en présentant les attraits touristiques
  15. 15. Un environnement féérique! Page 15Titre de la présentation10/07/2013
  16. 16. Volet social Tsinjoriake a été choisi par le PGM-E/GIZ dans le cadre du développement d’un modèle de gestion d’une aire protégée par les communautés qui sont en même temps les utilisateurs et les bénéficiaires directs de la NAP. Page 16Titre de la présentation10/07/2013 directs de la NAP. L’implication des populations dans le développement de l’écotourisme se fait par : la formation de guides locaux en majorité des nouveaux guides, l’identification de nouveau circuit montrant les activités socio-économiques des communautés (ex: culture d’algue).
  17. 17. La population de la NAP. Page 17Titre de la présentation10/07/2013
  18. 18. Volet économique et communautaire La promotion de la NAP Tsinjoriake a été lancée en 2012 avec l’intervention de la Société Mad’Activités. Information et sensibilisation des opérateurs touristiques de Toliara. Page 18Titre de la présentation10/07/2013 touristiques de Toliara. Réalisation d’un éductour avec la participation des opérateurs privés. Production d’une affiche et d’un dépliant publicitaire sur la NAP Tsinjoriake. Publication d’un article sur cette NAP dans le magazine Info Tourisme n° 16 (janvier/avril 2013).
  19. 19. La falaise, la plage, les coquillages et la mer, Page 19Titre de la présentation10/07/2013
  20. 20. Volet économique et communautaire. Objectifs de la promotion de l’écotourisme dans la NAP Tsinjoriake : • Augmenter le nombre de visiteurs pour apporter un Page 20Titre de la présentation10/07/2013 • Augmenter le nombre de visiteurs pour apporter un appoint aux revenus des ménages. • Générer des recettes financières au gestionnaire communautaire pour l’encourager et lui donner les moyens de pérenniser la gestion durable de son patrimoine.
  21. 21. Grotte, piscine naturelle et le sacré Page 21Titre de la présentation10/07/2013
  22. 22. Grotte, piscine naturelle et le sacré Page 22Titre de la présentation10/07/2013
  23. 23. Visiter la NAP Tsinjoriake! • C’est un des rares attraits écotouristiques dans les environs de la ville de Toliara. • Visiter la NAP Tsinjoriake vous permettra de voir d’autres facettes du grand sud malgache. Page 23Titre de la présentation10/07/2013 • Vous contribuerez en plus à la promotion de la gestion durable de l’environnement. • Tout en aidant cette communauté gestionnaire dans une situation difficile, mais sans lui faire l’aumône. • Enfin, visiter la NAP Tsinjoriake ne vous coûtera pas beaucoup (en numéraire, en temps et en distance); mais vous procurera: plaisir, détente, et connaissances
  24. 24. Les bons hôtels ne manquent pas! Nom Contact Téléphone Courriel Hôtel Bakuba Bruno DECORTE 032 51 528 97 bakuba@bakubaconcept.com Hôtel Résidence Eden Jean-Philippe DURAND 032 84 525 93 residence.eden@orange.mg Page 24Titre de la présentation10/07/2013 Hôtel Caliente Beach Jean Michel LACORTE 94 924 18 calientebeach@gmail.com Hôtel Au paradis d'Espérance Espérance RAZAMBIZANANY 94 922 97 beauparadisesperance@yahoo.fr Hôtel Famata Lodge Peter SCHACHENMANN 94 937 83 famatalodge@gmail.com Hôtel/Arboretum Auberge de la table Andry PETIGNAT 94 936 59 antsokay@gmail.com
  25. 25. Les premiers résultats: année 2012 Nationalité Nombre PU Montant Malagasy 381 500 190 500 Etranger 84 2000 168 000 Page 25Titre de la présentation10/07/2013 Totaux 465 358 500 Volet économique: bénéficiaires: 10% des recettes aux agents d'accueil et guides; 70% des recettes pour l’association gestionnaire TAMIA. 20% pour la Commune Volet environnemental: depuis 2010, un constat clair et net, suivant les photos aériennes (WWF): les nouveaux défrichements et les feux ont presque disparus.
  26. 26. En définitive, la NAP Tsinjoriake c’est ? • Nous sommes d’accord, ce n’est pas l’Isalo; • Ce n’est pas non plus les Tsingy de Bemaraha; • Ni d’ailleurs les îles de Nosy be ou Sainte Marie Page 26Titre de la présentation10/07/2013 La nouvelle aire protégée de Tsinjoriake, c’est tout naturellement un sanctuaire de la nature qui s‘ouvre à l‘écotourisme: Une aire protégée de catégorie 5 de l’UICN: paysage harmonieux protégé
  27. 27. Misaotra tompokôôô! Page 27Titre de la présentation10/07/2013 Après cette visite, un repos bien mérité dans ces chalets, avec une bonne bouteille…. de votre choix. MERCI!

×