Les traumatisme thoraciques sont des
situations fréquentes qui peuvent être a
l’origine d’une détresse respiratoire et /ou...
Anatomie
 Le thorax est considéré comme une cage rigide
formé par le rachis dorsal ,les cotes le sternum.il
est séparé de...
Mécanismes lésionnels
 Deux types
-Mécanisme direct: choc, écrasement, perforation
donnant des lésions ouvertes ou fermée...
Physiopathologie
1)Détresse respiratoire:
-mécanique ventilatoire
-inadéquation ventilation –perfusion
2)Détresse hémodyna...
Physiopathologie de la plaie soufflante thoracique lors de plaies thoraciques. Lors de la
phase inspiratoire (A), l’entrée...
Conduite a tenir a l’arrivée du malade
1) Apprécier :
-état général ,de la conscience
-signe de choc
-le degré de l’insuff...
Lésions
1)Paroi : - fracture de cote
-volet thoracique : VT antérieur: peut être associé a une fracture du sternum
VT laté...
5) Ruptures trachéobronchiques
6)Rupture de l’œsophage
7)Traumatisme cardiaque
-lacération du péricarde
- tamponnade et he...
Représentation schématique des principales lésions (d'après Delaye A. Chirurgie d'urgence en situation précaire.
Editions ...
intubation
Critères:
Etat de choc: PAS < 90mmHg
Epuisement
F.R > a 25/mn
Hypercapnie paco2 > 45mmHg
Troubles de la conscie...
thoracotomie
Voie d’abord : postérolatérale
antérolatérales
sternotomie
Indications : - hémothorax massif sup a 1.5l ou re...
conclusion
 Un traumatisme du thorax est une lésions graves rarement
isolée, fréquemment associé dans un contexte de
poly...
Statistique
sur 03 ans
Nombre de
malade
surveillance Drainage
pleural
thoracotomi
es
Associations
lesionnels
12 06 04 02 0...
Cas clinique n° 01
Patiente M.N âgée de 47 victime d’une agression par arme blanche admise
aux urgence avec T.A. Effondrée...
Cas clinique N°02
Patient âgé de 21 ans victime d’une agression par arme blanche
au niveau du thorax et l’abdomen ramené a...
01)thoracotomie antérolatérale gauche
L’exploration montre
-un hemopéricarde
-un hémothorax
-plaies du hile pulmonaire gau...
2)Ouverture du creux axillaire :hémostase par ligature d’une branche
de l’artére axillaire .
3)Laparotomie médiane : décid...
bibliographies
 B. Dupuy), P. Michelet*
 Pôle Réanimation, Urgence, Samu, Hyperbarie, Hôpital de la Timone, 264 rue Sain...
A mon équipe de garde
je dis merci
Melles Khoualed et Belfatni anesthesistes
Melle Merabet et messieurs Moussaoui et Zerou...
traumatismes thoraciques
traumatismes thoraciques
traumatismes thoraciques
traumatismes thoraciques
traumatismes thoraciques
traumatismes thoraciques
traumatismes thoraciques
traumatismes thoraciques
traumatismes thoraciques
traumatismes thoraciques
traumatismes thoraciques
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

traumatismes thoraciques

480 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
480
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Radio du thorax 06 eme jours drain en place
  • Evolution âpres 15 jours
  • traumatismes thoraciques

    1. 1. Les traumatisme thoraciques sont des situations fréquentes qui peuvent être a l’origine d’une détresse respiratoire et /ou hémodynamique. Les étiologies principales sont les traumatismes fermés et les plaies pénétrantes du thorax Dans 30% des cas les lésions thoraciques s’inscrivent dans le cadre d’un polytraumatisé . Dr Bouzid Madani
    2. 2. Anatomie  Le thorax est considéré comme une cage rigide formé par le rachis dorsal ,les cotes le sternum.il est séparé de la l’abdomen par le diaphragme muscle respiratoire principal .  Le contenu de cette cage est représenté par deux cavités pleuropulmonaires et le médiastin
    3. 3. Mécanismes lésionnels  Deux types -Mécanisme direct: choc, écrasement, perforation donnant des lésions ouvertes ou fermées -Mécanismes indirectes: décélération qui entraine contusions et ruptures des organes
    4. 4. Physiopathologie 1)Détresse respiratoire: -mécanique ventilatoire -inadéquation ventilation –perfusion 2)Détresse hémodynamique: -choc hémorragique : -choc cardiogénique
    5. 5. Physiopathologie de la plaie soufflante thoracique lors de plaies thoraciques. Lors de la phase inspiratoire (A), l’entrée d’air dans la cavité thoracique s’accompagne d’une rétraction du poumon et d’un déplacement du médiastin vers le côté opposé. En phase expiratoire (B), le phénomène inverse se produit. Ces déplacements médiastinaux sont susceptibles de s’accompagner d’une grande instabilité hémodynamique
    6. 6. Conduite a tenir a l’arrivée du malade 1) Apprécier : -état général ,de la conscience -signe de choc -le degré de l’insuffisance respiratoire : *respiration superficie * battement des ailes du nez * cyanose des lèvres et des ongles *sueur *agitation 2)L’interrogatoire : heure de l’accident ,délai d’admission, nature du traumatisme , âge du blessé ,ses antécédents ,.et éventuellement traitement en cours 3) Examen: emphysème sous cutanée ,enfoncement pariétal, révélant un volée thoracique , matité de l’hémithorax atteint , ou tympanisme 4) Bilan radiologique: telethorax et a la demande un T.D.M thoracique
    7. 7. Lésions 1)Paroi : - fracture de cote -volet thoracique : VT antérieur: peut être associé a une fracture du sternum VT latéral : peut être responsable d’une respiration paradoxale VT postérieur : peu mobil - fracture du sternum : rechercher la contusion cardiaque associée 2)Emphysème traumatique : - emphysème sous cutanée - emphysème médiastinal 3)Cavite pleurale: - pneumothorax: - du a lésions trachéale , bronchique ou plaies pariétales -clq: tympanisme avec silence respiratoire -trt : exsufflation ou drainage -hémothorax -du a des plaies des vx pariétaux lacération pulmonaire, plaies des gros vx ou cardiopericardiques -clq : matité -trt : ponction ,drainage, chirurgie de décaillotage 4)Lésions parenchymateuses : - lacération pulmonaire -contusions -hématome intra parenchymateux -effet blast
    8. 8. 5) Ruptures trachéobronchiques 6)Rupture de l’œsophage 7)Traumatisme cardiaque -lacération du péricarde - tamponnade et hemopéricarde -contusion myocardiques -rupture de la paroi libre du cœur -lésions valvulaires - anévrysme cardiaque traumatique 8) Traumatisme des gros vaisseaux : -rupture traumatique de l’aorte -traumatisme des troncs supra aortiques 9) Traumatisme du diaphragme 10) Traumatisme du canal thoracique 11) Embolie gazeuses artérielle
    9. 9. Représentation schématique des principales lésions (d'après Delaye A. Chirurgie d'urgence en situation précaire. Editions Pradel, Paris, 1996). 1. Plaie pulmonaire petite ou superficielle (fuite d'air) ; 2. hémothorax ; 3. volet costal associé ; 4. contusion et/ou hématome pulmonaire ; 5. fracture costale et/ou lésion du pédicule intercostal ; 6. hémopneumothorax ; 7. parésie diaphragmatique ; 8. plaies trachéobronchiques ; 9. plaies des gros vaisseaux ; 10. plaie pulmonaire profonde (hémorragie) ; 11. plaie du coeur ; 12. hémopéricarde ; 13. plaie ou rupture diaphragmatique associée ; 14. plaie de l'oesophage. Fig. 4
    10. 10. intubation Critères: Etat de choc: PAS < 90mmHg Epuisement F.R > a 25/mn Hypercapnie paco2 > 45mmHg Troubles de la conscience ( CSG < 9) Hypoxémie Pa o2 < 60 mm Hg sous o2 a 10l/mn P.H <7.2 Pas de PEEP initialement 6-8 ml/kg vt
    11. 11. thoracotomie Voie d’abord : postérolatérale antérolatérales sternotomie Indications : - hémothorax massif sup a 1.5l ou renouvèlement de 150ml/h pendant 03 heures successives -collapsus cardiovasculaire d’emblée -hemopericarde compressif -suspicion d’atteinte des gros vx -suspicion d’atteintes trachéobronchiques -Suspicion d’atteinte œsophagienne -Suspicion d’atteinte diaphragmatique
    12. 12. conclusion  Un traumatisme du thorax est une lésions graves rarement isolée, fréquemment associé dans un contexte de polytraumatisé ou d’une agression .son caractère pénétrant avec présence de plaies thoraciques renforce le risque de défaillance respiratoire et/ou hémodynamique rapide ainsi que la fréquence de l’indication opératoire .
    13. 13. Statistique sur 03 ans Nombre de malade surveillance Drainage pleural thoracotomi es Associations lesionnels 12 06 04 02 03 Epanchement minime hémothorax et/ou pneumothorax moyen a important Plaies pénétrante avec état de choc 2splénectomie traumatisme crânien
    14. 14. Cas clinique n° 01 Patiente M.N âgée de 47 victime d’une agression par arme blanche admise aux urgence avec T.A. Effondrée et signes manifestes de choc . A l’examen plaie thoracique au 2eme espace intercostale gauche pénétrante avec hémorragie extériorisée très importante Opérée en urgence Elargissement de la plaie pour exploration :saignement artérielle très important avec hémothorax thoracotomie antérolatérale gauche: hémostase par ligature de l’artère mammaire interne qui a été sectionnée. Evacuation d’un hémothorax d’un litre Vérification de l’intégrité des élément vasculaire et viscérales fermeture âpres mise en place de 02 drains Bonne évolution post opératoire Ablation du drainage au 08eme jours
    15. 15. Cas clinique N°02 Patient âgé de 21 ans victime d’une agression par arme blanche au niveau du thorax et l’abdomen ramené aux urgences dans un état de choc et pâleur extrême la T A est de 05/02. L’inventaire des lésions -07 plaies au niveau du thorax gauche dont quatre pénétrantes ,dont une en face de l’aire cardiaque et une ayant ouvert le creux axillaire -02 plaies au niveau de l’abdomen une sous costale gauche pénétrante , une du flanc gauche non pénétrante Devant cette l’état cet état l intervention chirurgicale est décidée en urgence: âpres un bilan pré opératoire rapide
    16. 16. 01)thoracotomie antérolatérale gauche L’exploration montre -un hemopéricarde -un hémothorax -plaies du hile pulmonaire gauche - 04 plaies du parenchymes pulmonaire gauche- contusions et suffusions hémorragiques du poumon gauche Ouverture du péricarde et évacuation de l’hematome Suture par fils monobrin non résorbable d’une plaie de l’oreillette gauche Hémostase et aérostases des plaies pulmonaires ainsi que celle du hile pulmonaire Evacuation de l’hémothorax et nettoyage de la cavité thoracique Fermeture de la paroi âpres mises de 02 drains intra thoracique
    17. 17. 2)Ouverture du creux axillaire :hémostase par ligature d’une branche de l’artére axillaire . 3)Laparotomie médiane : décidée vue le caractère pénétrant de la plaie sous costale l’exploration ne retrouve pas de lésions L’ évolution post opératoire est excellente a part une image de condensation ronde para hilaire gauche ayant cédée sous traitement antibiotique Le drainage est enlevé au huitième jour Teléthorax de control âpres 15 jours bonne évolution
    18. 18. bibliographies  B. Dupuy), P. Michelet*  Pôle Réanimation, Urgence, Samu, Hyperbarie, Hôpital de la Timone, 264 rue Saint Pierre 13385 Marseille  Tazaroute k , carli p, journées scientifiquesde SAMU DE France 2004  LANG –LAZDUNSKI NL?LAURANT A ACCART Y JANCOVI R TRAUMATISMES PLEURAUX  COURS RESIDANAT ECOLE DE MEDECINE ALGER
    19. 19. A mon équipe de garde je dis merci Melles Khoualed et Belfatni anesthesistes Melle Merabet et messieurs Moussaoui et Zeroual Infirmiers aides opértoires

    ×