1
SOMMAIRE
1. Introduction
1.1. Lesdéfinitions p2
1.2. Histoire de l’avenue p3
1.2. Fiche signalétique p4
1.4. Lesobjectif...
2
Les définitions
 Langage
Faculté d'expression que possède l'homme. Elle lui permet de communiquer
sa pensée grâce à la ...
3
Histoire de l’avenue Habib Bourguiba :
L'Avenue HabibBourguiba,artère principale de Tunisetcentre névralgique de lacapit...
4
Carte de l’avenue Habib Bourguiba :
L’avenue HabibBourguiba :
MUSEE DES FINANCES :
Port de la France :
Horloge 7november...
5
L’objectif :
-la reconnaissancedes principes de composition de la poétique Aristotélicienne
a) chercher l’unité « a »
b)...
6
Introduction a l’analyse
1. La méthode
Pour analyser cette façade on a appuis sur ses composantes de raison
de montrer l...
7
2. La procédure
D’abord étudier l’analyse de la façade horizontalement et dans cette étape on trouve les
composantes au-...
8
L’analyse horizontale
1) Différenciation
a) Ouverture
Ouvertures largeur Forme Proportion
A 0.8 rectangulaire l=0,5h
B 0...
9
b) Retrait/Saille
Commentaire : h=hauteur, l=largeur et largeur a
l’échelle de 1/200.
( X A Y A Y A X)
( Y B Y )
( Z C Z...
10
c) Eléments décoratifs
Commentaire : h=hauteur, l=largeur et taille a l’échelle de
1/200.
( X A Y A X )
( M B N B N B N...
11
d) Architectonique
Commentaire : h=hauteur, l=largeur et taille a l’échelle
de 1/200.
C : base = 2*A
B : corps centrale...
12
2) Hiérarchisation
a) Ouverture
( 1 3 1 )
( 1 3 1 )
( 1 3 1 )
(11 1 11)
Commentaire :
Des petites ouvertures autour de ...
13
b) Retrait/Saille
1 1 1
1
1
Commentaire :
1er retrait : en haut du niveau de la base.
2éme retrait : au milieu du nivea...
14
c) Eléments décoratifs
a a
1 1 1 1
1 1 1 1 1 1
b b b b
c c
Commentaire :
La forme et la taille change de plus en plus v...
15
d) Architectonique
A
2A
2A
Commentaire :
Le couronnement est la moitié de la base pour que le bâtiment se maintient bie...
16
3) La séparation
Commentaire :
Un bâtiment d’hauteur importante (R+3).
Rez-de-
chaussé
e
1er
étage
2éme
étage
3éme
étag...
17
L’analyse verticale
1) Différenciation
a) Ouverture
Ouvertures hauteur Forme Proportion
a 1.6 rectangulaire l=0,5h
b 1....
18
A
A
a
a
A
A
a
a
A
A
a
a
B
C
b) Retrait/Saille
Commentaire : h=hauteur, l=largeur et taille a
l’échelle de 1/200.
( A A ...
19
c)Eléments décoratifs
Commentaire : h=hauteur, l=largeur et taille a l’échelle
de 1/200.
( X a Y a X )
( M b N b N b N ...
20
d) Architectonique
Commentaire : h=hauteur, l=largeur et taille a
l’échelle de 1/200.
Commentaire :
B : corps centrale ...
21
LA SYNTHESE
-Pour l’analyse verticale la séparation et la hiérarchie
c’est la même que l’analyse horizontal
- La reconn...
22
23
24
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Analyse musée des finances

187 vues

Publié le

analyse de la façade principale

Publié dans : Design
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
187
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Analyse musée des finances

  1. 1. 1 SOMMAIRE 1. Introduction 1.1. Lesdéfinitions p2 1.2. Histoire de l’avenue p3 1.2. Fiche signalétique p4 1.4. Lesobjectifs p5 2. Introduction a l’analyse 2.1. La méthode p6 2.2. La procédure p7 3. L’analyse 3.1. Analyse horizontal 3.1.1Differenciation 2.1.1.1. Ouvertures p8 2.1.1.2. Retrait/Saille p9 2.1.1.3. Éléments décoratifs p10 2.1.1.4. Architectonique p11 2.1.2 Hiérarchisation 2.1.2.1. Ouvertures p12 2.1.2.2. Retrait/Saille p13 2.1.2.3. Éléments décoratifs p14 2.1.2.4. Architectonique p15 2.1.3 Séparation p16 2.2 Analyse vertical 2.2.1Differenciation 2.2.1.1. Ouvertures p17 2.2.1.2. Retrait/Saille p18 2.2.1.3. Éléments décoratifs p19 2.2.1.4. Architectonique p20 3. La synthèse p21
  2. 2. 2 Les définitions  Langage Faculté d'expression que possède l'homme. Elle lui permet de communiquer sa pensée grâce à la parole ou l'écriture.  Tout système permettant de s'exprimer.  Manière de s'exprimer, de communiquer, propre à un groupe.  Est une mode de comportement caractérisé par l’utilisation de symboles verbaux elle fait référence eu aspect conceptuels ou cognitifs de la fonction linguistique  langage architecturale un moyen de communication codifié au même titre que l’écriture considérer l’architecture comme langage c’est à la fois prendre en compte différents types de langage et plusieurs discours il y a qui préfère langage classique architecturale d’autre langage moderne  La syntaxe Est l'étude des mots unis entre eux pour former des propositions ou des phrases  La syntaxe architecturale Serre à simuler les impacts sociaux de l'organisation spatiale du bâtiment. En analysant l'accessibilité des lieux, leurs configurations ou leurs accès, la syntaxe spatiale permet de mettre en lumière la traduction spatiale des relations sociales.  La grammaire C’est la « description complète de la langue, c'est-à-dire des principes d'organisation de la langue  Grammaire architectural C'est la relation formelle entre les divers éléments qui constituent le tout. La "grammaire" de la maison est 'articulation manifeste de toutes de toutes ses parties. Ce sera le "discours" qu'elle tient. Pour être accomplie, toute construction doit être grammaticale.  Vocabulaire Liste de mots accompagnés d'explications ou d'une traduction. Ensemble des mots qui appartiennent à une science, à un art. Mots dont se sert une personne, une classe sociale,  Vocabulaire architecturale le vocabulaire architectural est tout d’abord transformé en langage codifié puis systématisé en langage documentaire proprement dit. Un code pour l’analyse des monuments religieux, un code pour l’analyse des Monuments
  3. 3. 3 Histoire de l’avenue Habib Bourguiba : L'Avenue HabibBourguiba,artère principale de Tunisetcentre névralgique de lacapitale,a su préserver, enplusd'un siècle,une place àpart dansla configurationde laville. Attachée à sonauthenticité etinscritedanslamodernité,"l'Avenue"exhibeaujourd'huifièrementsa richesse architecturaleetsescommodités imaginéesavecgrandesthétisme,enveillantàrespecterle cachet etl'harmonie généralede laville. Dans les trente années qui suivent l'instauration du protectorat français de Tunisie en 1881, se constitue une ville nouvelle à l'est de la Médina. L'avenue se voit également doter d'un lieu de distraction : le Théâtre municipal y est ainsi élevé en 1902. Aux constructions publiques s'ajoutent peu à peu d'importantes constructions privées telles que Le Colisée (galeries, café et salle de cinéma) en 1931 et l'Hôtel Claridge en 1932 L'histoire de ce qui fut au départla "Promenadedela Marine", esplanade reliantle lacde Tunisà la Médina,transformée ensuiteen "Avenuedela Marine", puis,après 1900, en"Avenue JulesFerry", a progressivementvule jouravecl'installationd'une nouvelle "ville européenne"àproximitéde l'ancienne "cité arabe". S'étendantsurun kilomètreenviron,l'avenueestlimitéeàl'estpar le terminusdutrain"Tunis-Marine" ou encore stationTGM(Tunis-Goulette-Marsa) etàl'ouestpar laplace de l'indépendance.Son prolongement,l'avenue de France,mène auportde France,ou BebB'har, l'une des17 portesd'entrée de la Médina. • Un monument, une histoire Au niveaude laplace de l'indépendance,enface de l'actuelle ambassade de France,se trouve la Cathédrale Saint-Vincent-de-Paul,cathédrale de rite catholiqueconstruiteentre 1893 et 1897 dansle style romano-byzantin.Lesfondationsde laCathédrale ont étésconsolidéespardestroncsde Chênes, ramenésà l'époque de Norvège etde Suède,enraisonde lanature vaseuse duterrain.Parmi sestrésors, elle renferme unorgue centenaire,le plusanciende Tunisie,toujoursenétatde marche aujourd'hui. Au centre de laplace se dresse laStatue duphilosophe AbderrahmenIbnKhaldoun(1332-1406), érigée enhommage à ce grand penseurtunisienetentémoignage de laplace accordée ausavoiretà la connaissance enTunisie. Le théâtre municipal de Tunis,principal théâtre de lacapitale,anciennementappelé Casinomunicipal de Tunis,estl'un desraresthéâtresde style ArtNouveauaumonde. Conçu par l'architecte JeanEmile Resplandyetbâti par despromoteursitaliens,il estune élégante compositionarchitecturale qui allie laperfectiontechnique italienneauraffinementartistiquefrançais. Inaugurée initialementen 1902, la "bonbonnière", nomdonné authéâtre enraisonde saforme,est transformée etagrandie en 1909 pourporter sa capacité d'accueil de 856 à 1350 places. Les plusgrandsnomset troupesde lascène tunisienne etinternationalese sontsuccédé surlesplanches du théâtre municipal,dontnotammentSarahBernhardt,SalamaHegazi,YoussefWahbi,GérardPhilippe, JeanMarais ou encore le grandcomédien,dramaturge etmetteurenscène Ali BenAyedqui dirigeaitla troupe de la ville de Tunis. A côté du théâtre Municipal se trouve le Palmarium,transformé aujourd'hui enungrandcentre commercial.
  4. 4. 4 Carte de l’avenue Habib Bourguiba : L’avenue HabibBourguiba : MUSEE DES FINANCES : Port de la France : Horloge 7november: L’église: Hôtel el Haná : Hôtel l’Arica: Ministère de l’intérieur: Théâtre municipal: La légende
  5. 5. 5 L’objectif : -la reconnaissancedes principes de composition de la poétique Aristotélicienne a) chercher l’unité « a » b) les principes de la tripartition -La différenciation - Hiérarchisation -La séparation La différenciation La hiérarchisation La séparation
  6. 6. 6 Introduction a l’analyse 1. La méthode Pour analyser cette façade on a appuis sur ses composantes de raison de montrer la tripartition et cela se fait par l’étude de la matrice dans une première étape et dans l’autre, étudier la métrique à l’aide aussi des schémas simplifiés. Musée des finances
  7. 7. 7 2. La procédure D’abord étudier l’analyse de la façade horizontalement et dans cette étape on trouve les composantes au-dedans de chaque élément de la tripartition. 1. étudier la différentiation horizontalement par l’étude de : Les ouvertures jeu de matrice+jeu de métrique+tableau d’information+schéma simplifié Retrait/saille jeu de matrice+jeu de métrique+tableau d’information+schéma simplifié Décoration jeu de matrice+jeu de métrique+tableau d’information+schéma simplifié Architectonique jeu de matrice+jeu de métrique+tableau d’information+schéma simplifié 2. étudier la hiérarchisation horizontalement par l’étude de : Les ouvertures jeu de matrice+jeu de métrique+tableau d’information+schéma simplifié Retrait/saille jeu de matrice+jeu de métrique+tableau d’information+schéma simplifié Décoration jeu de matrice+jeu de métrique+tableau d’information+schéma simplifié Architectonique jeu de matrice+jeu de métrique+tableau d’information+schéma simplifié 3. étudier la séparation horizontalement. Ensuite étudier l’analyse de la façade verticalement et dans cette étape on trouve les composantes au-dedans de chaque élément de la tripartition. 1. étudier la différentiation verticalement par l’étude de : Les ouvertures jeu de matrice+jeu de métrique+tableau d’information+schéma simplifié Retrait/saille jeu de matrice+jeu de métrique+tableau d’information+schéma simplifié Décoration jeu de matrice+jeu de métrique+tableau d’information+schéma simplifié Architectonique jeu de matrice+jeu de métrique+tableau d’information+schéma simplifié 2. étudier la hiérarchisation verticalement par l’étude de : Les ouvertures jeu de matrice+jeu de métrique+tableau d’information+schéma simplifié Retrait/saille jeu de matrice+jeu de métrique+tableau d’information+schéma simplifié Décoration jeu de matrice+jeu de métrique+tableau d’information+schéma simplifié Architectonique jeu de matrice+jeu de métrique+tableau d’information+schéma simplifié 3. étudier la séparation verticalement
  8. 8. 8 L’analyse horizontale 1) Différenciation a) Ouverture Ouvertures largeur Forme Proportion A 0.8 rectangulaire l=0,5h B 0,8 rectangulaire l=0,5h C 0,8 rectangulaire l=0,6h D 3,6 rectangulaire l=0,8h Commentaire : h=hauteur, l=largeur et largeur a l’échelle de 1/200. ( X B Y A Z A Z A Y B X ) ( X B Y A Z A Z A Y B X ) ( X B Y A Z A Z A Y B X ) ( X C U D U C X ) ( X C U D U C X ) Commentaire : Une vingtaine d’ouvertures donnent l’importance de la lumière. Le rythme répétitif de les ouvertures. x C u D u C x x B y A z A z A y B xX Y X X U X YZ Z U 4a a 2a 2a 2a 1.5a 1.5a a
  9. 9. 9 b) Retrait/Saille Commentaire : h=hauteur, l=largeur et largeur a l’échelle de 1/200. ( X A Y A Y A X) ( Y B Y ) ( Z C Z ) Commentaire : Retrait = ouvertures Saille = balcons a et b deux balcons en fer forgé c un balcon en maçonnerie Saille largeur Forme Proportion A 1 rectangulaire L=1,6h B 4,7 rectangulaire L=9,4h C 6 Irrégulière L=6h a 2a a 1.5a 4a a B A A AX XY Y Y Y CZ Z
  10. 10. 10 c) Eléments décoratifs Commentaire : h=hauteur, l=largeur et taille a l’échelle de 1/200. ( X A Y A X ) ( M B N B N B N B M ) ( W C Z C z C Z C z C Z C W ) ( P D p D O D p D P ) ( R E T E R ) Commentaire : Une simple décoration. Eléments décoratifs largeur Forme Proportion A 1,5 arc pleincintre l=3,75h B 0,5 rectangulaire l=h C 0,3 rectangulaire l=0,75h D 0,2 cylindrique l=0,5h E 0,6 cylindrique l=2h 0.7a 0.7a 0.7a a 0.7a aa M B N B N B N B M X A Y A X XXXXXX W c Z c zc z c z c Z c W P dpd O dpd P M M PP W WZ O z Z x xY N N N z p z p
  11. 11. 11 d) Architectonique Commentaire : h=hauteur, l=largeur et taille a l’échelle de 1/200. C : base = 2*A B : corps centrale = C A : couronnement = 1/2C Architectonique Nombre largeur Forme Proportion A 1 11,5 rectangulaire l=2,4h B 1 11,8 rectangulaire l=2,6h C 1 11,5 rectangulaire l=7h couronnenement base
  12. 12. 12 2) Hiérarchisation a) Ouverture ( 1 3 1 ) ( 1 3 1 ) ( 1 3 1 ) (11 1 11) Commentaire : Des petites ouvertures autour de la grande ouverture
  13. 13. 13 b) Retrait/Saille 1 1 1 1 1 Commentaire : 1er retrait : en haut du niveau de la base. 2éme retrait : au milieu du niveau du corps central. 3éme retrait : en bas du niveau du couronnement. saille saille s s s
  14. 14. 14 c) Eléments décoratifs a a 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 b b b b c c Commentaire : La forme et la taille change de plus en plus vers le haut !
  15. 15. 15 d) Architectonique A 2A 2A Commentaire : Le couronnement est la moitié de la base pour que le bâtiment se maintient bien ! BASE CORPS CENTRAL Couronnement
  16. 16. 16 3) La séparation Commentaire : Un bâtiment d’hauteur importante (R+3). Rez-de- chaussé e 1er étage 2éme étage 3éme étage acrotére
  17. 17. 17 L’analyse verticale 1) Différenciation a) Ouverture Ouvertures hauteur Forme Proportion a 1.6 rectangulaire l=0,5h b 1.7 rectangulaire L=0,45h c 1.3 rectangulaire L=0,6h d 4.5 rectangulaire L=0,8h Commentaire : h=hauteur, l=largeur et taille a l’échelle de 1/200. b a a a b b a a a b b a a a b c d c c d c Commentaire : Les ouvertures sontsuperposées ! d 4a a 2a 2a 2a 1.5a 1.5a a
  18. 18. 18 A A a a A A a a A A a a B C b) Retrait/Saille Commentaire : h=hauteur, l=largeur et taille a l’échelle de 1/200. ( A A A ) ( b ) ( c ) Commentaire : Des balcons (saille) superposés. Saille hauteur Forme Proportion A 0.625 rectangulaire l=1,6h B 0.5 rectangulaire L=9,4h C 1 Irrégulière L=6h B C a a 1.5a 4a a 2a
  19. 19. 19 c)Eléments décoratifs Commentaire : h=hauteur, l=largeur et taille a l’échelle de 1/200. ( X a Y a X ) ( M b N b N b N b M ) ( W c Z c z c Z c z c Z c W ) ( P d p d O d p d P ) ( R e T e R ) Commentaire : La superposition et le parallélisme de la décoration ! Eléments décoratifs Nombre hauteur Forme Proportion A 2 0.4 arc plein cintre l=3,75h B 4 0,5 rectangulaire l=h C 6 0,4 rectangulaire l=0,75h D 4 0,4 cylindrique l=0,5h E 2 0,3 cylindrique l=2h 0.7a 0.7a 0.7a a 0.7a aa
  20. 20. 20 d) Architectonique Commentaire : h=hauteur, l=largeur et taille a l’échelle de 1/200. Commentaire : B : corps centrale = 2A A : corps latérales = 1/2B CORPS LATERALE CORPS CENTRALE CORPS LATERALE Architectonique Nombre hauteur Forme Proportion A 1 4.8 rectangulaire l=2,4h B 1 4.5 rectangulaire l=2,6h C 1 1.6 rectangulaire l=7h A B A
  21. 21. 21 LA SYNTHESE -Pour l’analyse verticale la séparation et la hiérarchie c’est la même que l’analyse horizontal - La reconnaissance desprincipesde lapoétiquearistoticienne consiste àétudierlasynthèse de ses différentespartiestoutence basonssur la tripartition :(différenciation, hiérarchisation etla séparation) - Notre bâtimentestcomposé de 3 partieshorizontalementontrouve 2corps latérale etuncorps centrale verticalementune base,uncorpscentrale etuncoordonnent - La séparationentre cescorpsestfaite pardesélémentdécoratif etl’emplacementdesunités( les petitsmonde ) part à rapport à un tout . - On nomme Cla base, B le corps centrale, Ale couronnement. Ona trouvé que C=2A et A =1/2C - D’oùon remarque que labase est égale à2 foisle couronnement. C’est pourgarantirque le bâtiment se maintientbiensurtoutque c’estunbâtimentde hauteurimportante R+3 - Horizontalementonnote Bcorps centrale,A corps latérale onremarque que B=2A - On effet lesouvertures sontsuperposées avecunrythme répétitive etleurtaille etforme change de plusenplusversle haut, le nombre élevé desouvertures donne l’importance de lalumière.Et sontrepartiessurles3 niveaux dubâtiment, lessaillisontrepartiesd4unfaçonsuperposésur le corps central eten basdu niveaudu couronnement - Ensuite d’uncôté décoratif ontrouve qu’il ya une superpositionetparallélisme ;c’est une simple décorationmais elle joue unrôle trèsimportantgrâce à lesObjectqu’onle metetlamanière dont on le met.
  22. 22. 22
  23. 23. 23
  24. 24. 24

×