7 post art paris1

179 vues

Publié le

Ellen Von Unwerth @ Archive18 by Galerie 208

Publié dans : Art & Photos
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
179
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
20
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

7 post art paris1

  1. 1. 7Post PARIS Ellen von Unwerth @ARCHIVE18-20BYGalerie208 IMPRIMÉENFRANCE,PRIXFRANCE2€,MARDI29SEPTEMBRE2015.Numéro1.www.7post-magazine.com L14307-1-F:2,00€-RD
  2. 2. SOMMAIRE 3 EDITO 5 CONVERSATION 7 À PROPOS D’ELLEN VON UNWERTH 9 REBEL YOUTH 21 DESIGN OURS Fondateurs & Rédacteurs en chef Jean-Baptiste Pauchard & Prosper Keating Directeur Artistique Jean-Baptiste Pauchard Direction Graphique et Visuelle Maëla Boëdec-Cramesnil de Laleu Assistante Directeur Artistique Valeria Cervantes Assistante de Rédactrion Ondine Charlesworth Direction Événementiel Five Eyes Productions David Setrouk, David Koskievic Archive 18-20 By Galerie 208 18-20 rue des Archives 75004 Paris - France Coordinateur de la Distribution Antoine Dorland Production Highway Production Ltd Distribution MLP Président & Directeur de la Publication Jean-Baptiste Pauchard Highway Production Ltd 43 Castelnau Mansions, Castelnau, London SW13 9QU - United Kingdom Company N° 085992423, VAT N° 166 6789 50 Remerciements Patricia Chicheportiche, Severine Lahyani, Jérôme Pulis, Jean-François Gallois, Fabien Giraud, 2B Management, Sandrine Bizzaro, Success Models, Elite London, Antoinette Millet de Prat, Frantz Yvelin, Caroline Greyl, Odile Gilbert, Marine Woehl, Stéphane Levy. ©2015. Tous Droits Réservés. Toute reproduction même partielle d’articles ou de photos publiés dans 7POST ART PARIS est interdite sauf autorisation écrite de la rédaction. La rédaction décline toute responsabilité pour les manuscrits et photos qui lui sont envoyés directement. ISSN 2427-5042 . IMPRIMÉ EN FRANCE PAR GROUPE RICCOBONO N° de COMMISSION PARITAIRE DES PUBLICATIONS ET AGENCES PRESSE : 1219 U 92564
  3. 3. David Setrouk et David Koskievic pour l’organisation des événements liés à la parution de ce magazine et pour leur implication dans la naissance et la réussite de ce projet. 7Postet son équipe tiennent à remercier edito 3S uite au succès du numéro ART de 7PostMagazine, nous avons le plaisir de vous présenter ce nouveau numéro mensuel dédié à nos artistes contributeurs. La volonté de l’équipe étant de mettre en avant nos collaborations avec les photographes qui nous ont fait confiance depuis le début. C’est avec Ellen Von Unwerth que nous commençons cette aventure et nous avons le plaisir de l’exposer avec Archive 18-20 et Galerie 208. Five Eyes Production est une agence de relations publiques spécialisée dans les domaines de l’entertainment, du sponsoring, du placement de produit et de l’endorsement.
  4. 4. 7POST: Patricia, de Saint Germain à L’Hôtel de Ville, pourquoi as-tu ouvert cette galerie dans la Rue des Archives? Patricia Chicheportiche: Je n’ai pas monté cette galerie seule, je me suis associée avec Séverine dans son projet de concept store, qui est un projet qui m’a séduit puisqu’il associe à la fois l’univers du luxe et de la mode et nous proposons une galerie d’art ainsi qu’un restaurant avec un chef qui nous cuisinera les saveurs. “La vocation de ce lieu c’est de montrer l’Art sous toutes ses formes” Nous aurons également des éditions, Taschen, des éditions d’artistes et des éditions de photographies. La galerie aura pour axe, de représenter la jeune scène artistique, tous les mediums confondus, et quand je dis mediums confondus ça va du plasticien en passant par la photographie et par le design. Ce qu’on n’a pas l’habitude de retrouver dans une galerie traditionnelle. Aujourd’hui la galerie a vocation de représenter des artistes d’univers semblables. Donc avec Séverine nous avons décidé de partir sur une représentation beaucoup plus importante, plus variée en associant justement de la photographie avec du design et en mélangeant aussi bien les genres que les notoriétés. C’est à dire que l’on pourra très bien voir des œuvres d’artistes majeurs mais nous mettrons aussi l’accent sur des jeunes artistes que l’on n’a pas nécessairement l’habitude de voir dans une galerie. En effet la galerie traditionnelle peut avoir peur par exemple de choquer ou de ne pas entrer dans un carcan classique. Je pense que l’idée d’un concept store c’est aussi l’idée du partage et des échanges qui pourront se faire dans ce lieu là. Notre vocation ici est de proposer un espace où les gens vont pouvoir s’assoir sur une chaise de designer et feuilleter une édition de Taschen, puis aller dans l’espace de prêt-à-porter et s’acheter un vêtement, puis aller naturellement déguster ce qu’aura réalisé en cuisine le chef. Pour moi la galerie d’aujourd’hui doit s’ouvrir et proposer un lieu d’échange. Elle doit aussi permettre à des jeunes collectionneurs peu avertis de l’âge de 18 ans, ou même moins, de se familiariser à l’univers de l’Art. Je pense qu’un environnement tel que le concept store permet de créer un contact avec les futurs collectionneurs de demain et de les familiariser très rapidement à l’art. 7POST: Et vous, Séverine, vous êtes créatrice de mode? Séverine Lahyani: J’ai monté une ligne de vêtement pour homme il y a quatre ans, Ly Adams, et dans le cadre du développement de celle ci je voulais ouvrir la Maison Ly Adams afin de montrer l’univers lié à la marque. Pour partager mes créations, mes passions, mes rencontres. On a eu la chance de trouver ce joli lieu de la Rue des Archives, puis l’idée est venue de créer cet espace où les univers se mélangent, où tout l’Art avec un grand A serait déployé: la mode, l’édition, la restauration, la photographie etc… Mais surtout de proposer un Art de vivre. C’est un lieu qui va devenir une destination, où l’on va partager des expériences, des rencontres et des découvertes. Pour moi c’était important que tous les univers se côtoient. Et le choix, aussi, de cette rue là, de cet emplacement, n’était pas anodin. Je trouvais ce côté du Marais intéressant, qui est quand même, historiquement « le Marais », quoi que le Haut Marais se soit étalé, mais cette partie là du Marais c’est l’île Saint Louis, c’est le centre de Paris. Ce n’est pas non plus un hasard que les maisons de luxe viennent s’encanailler dans ce quartier. Elles sont à la recherche de ces nouveaux consommateurs de luxe, ces jeunes qui n’ont plus peur de passer les portes des grandes maisons, il n’y a plus de honte. Et en même temps les consommateurs des grandes maisons de luxe recherchent des jeunes créateurs, des jeunes découvertes, des jeunes propositions, des nouveaux lieux. “C’est une nouvelle façon de découvrir et de consommer” Aujourd’hui une assiette peut devenir un tableau. Quand vous avez un chef qui vous dresse une assiette c’est comme un dessin qu’il vous fait. Toutes les frontières ont bougé ! Et aujourd’hui quasiment tout peut devenir artistique et je trouvais intéressant de confronter tous ces univers là et de partager tout ce qui me touche avec les clients de la marque Ly Adams. 7POST: Les frontières, pour ainsi dire, deviennent floues. Séverine: Ah oui, complètement. 7POST: Qu’est ce qui vous attire dans le magazine 7POST? Séverine: Ce qui est intéressant c’est que justement, au-delà d’être un magazine de mode, c’est un magazine de photos d’art. L’idée n’était pas de dire : “On est un concept store, on va prendre des photographes habituellement adaptés à des magazines de mode ». Mais plutôt : « On va créer des photos d’art. » Et ça c’était intéressant pour nous dans ce contexte là, pour faire une exposition de photos d’art. On sort de ces photographies habituellement conçues pour de la mode et c’est là que ça devient de l’art à part entière. C’est intéressant aussi parce que le 7POST déplace les frontières, et sort de la case du magazine de mode. 7POST: Ellen von Unwerth dont les photos seront exposées chez vous, a décrit 7POST comme un magazine “Anti-Mode”. Elle voulait marquer le fait que 7POSTest un magazine culturel qui traite la mode comme un élément important de la culture de nos jours. Séverine: Les sujets sont traités du début à la fin, avec une liberté d’expression. 7POST: Ce qui nous a intéressé chez vous c’est que bien sûr nous travaillons avec des artistes connus mais en même temps une partie très importante de notre Patricia Chicheportiche et Séverine Lahyani pour 7POST
  5. 5. CONVERSATION 5 mission est de promouvoir les jeunes créateurs, et les nouveaux talents. Séverine: Ou ceux qui ont une réputation mais qui ont besoin d’un coup de pouce, ou d’une visibilité plus grande. 7POST: C’est aussi les gens oubliés parce que nous traitons des génies oubliés, comme Michel Dubost dans notre numéro spécial ART. Il représente parfaitement la rencontre entre l’art et la mode. La mode donne refuge à beaucoup d’artistes et beaucoup d’artisans qui seraient obligés de travailler chez MacDo. Patricia: Je pense que vous avez la même philosophie que la nôtre. À la fois ce désir de faire découvrir, et de partager les efforts de ces artistes qui ont pour vocation d’être reconnus. Il faut à la fois des gens comme vous, et des gens qui veulent prendre des risques comme nous, dans l’esprit de vouloir les mettre dans la lumière et de les représenter. 7POST: Les artistes aussi prennent des risques. C’est quand même énorme de s’exposer. La peur de chaque artiste avant d’exposer est énorme. Et grâce à cette peur que l’on peut déterminer qui sont les grands artistes. Patricia: Je crois que les artistes ont déjà une peur de la rencontre qu’ils peuvent avoir avec un galeriste. Ils ne connaissent pas l’univers d’une galerie, ils ont peur d’avoir la porte qui se ferme sur eux. C’est très difficile. Et la problématique est que aujourd’hui beaucoup de galeristes ne prennent pas ce risque de représenter la jeune création, qu’elle soit dans la mode, la peinture, le design, etc… “On ne pourra dénicher les futurs talents de demain qu’en prenant des risques” Tous ces grands artistes ont toujours été décriés. Quant on pense à Basquiat qui, il y a quelques d’années, venait à Paris pour vendre ses tableaux à 1500 ou 2000 Euros et on se moquait de lui. Aujourd’hui ses oeuvres se vendent à des millions et les gens achètent du Basquiat pour la spéculation et non pour ce qu’ils auraient pu voir il y a quelques années de ça. 7POST: Expliquez nous l’évolution de votre logo. Patricia: C’était tout à fait naturel. Le logo d’il y a dix ans était beaucoup moins arrondi que celui d’aujourd’hui. J’ai cherché à créer un échange avec le G et le 8 de Galerie 208, avec Archive 18-20, il y a ce 8 qui revient. Alors on a travaillé cette forme-là. Pour la Galerie 208 il fallait un logo qui saisisse les trois activités que j’ai, représenter la jeune scène française et étrangère, organiser des évènements culturels avec des institutions ou des entreprises, et la partie plus confidentielle qui traite des artistes majeurs. Aujourd’hui je suis moins carrée. Séverine : Avec ce lieu nous allons essayer de garder cette liberté de ton pour aller vers les rencontres et les coups de cœur. 7POST: Patricia, Séverine merci beaucoup.
  6. 6. Prosper Keating: When we were planning this shoot, you mentioned being inspired, partly, by the Zürich photographer Karlheinz Weinberger and his photos of the ‘halbstarke’, of Swiss Rockers over fifty years ago. Ellen von Unwerth: I think they’re just extraordinary pictures. You don’t see people looking like this anywhere else. He went around with them but he also put up a little set in his sitting room, where they posed for portraits. And the pictures where they are all, like, hanging out and having drinks... PK: Would you say it’s fair to describe your images as Zürich - meets - Hamburg nineteen-sixty-two? EvU: If you felt that, it’s interesting! But we also did the mode of today. It’s the inspiration of yesterday but it’s always... Well, you know, you always get inspired by something. PK: So, you’d say it’s a homage to yesterday but in a very modern way. It’s today. We didn’t try to recreate the early ‘sixties. We just recreated a vibe. EvU: Yeah. Exactly. PK: Ellen von Unwerth, thank you. Prosper Keating: Quand nous avons programmé ce shoot, tu as mentionné avoir été, en partie, inspirée par le photographe zurichois Karlheinz Weinberger et sa série de photos du ‘halbstarke’, sur des rockeurs suisses d’il y a plus de cinquante ans. Ellen von Unwerth: Je pense que ce sont des photos extraordinaires. On ne peut voir des personnes comme ça nul part ailleurs. Il les a suivi mais il avait aussi créé un petit studio dans son salon où ils posaient pour des portraits. Et les photos où ils sont tous ensemble, ils trainent et boivent des verres ... PK: Dirais-tu qu’il est pertinent de décrire tes images comme étant: Zürich - rencontrant - Hamburg en 1962? EvU: Si tu le ressens comme ça c’est interessant! Mais nous avons aussi fait avec la mode actuelle. C’est l’inspiration d’hier mais c’est éternel... Bon, tu sais, on est toujours inspiré par quelque chose. PK: Donc, tu dirais que c’est un hommage à la belle époque mais d’une manière très moderne. C’est maintenant. Nous n’avons pas essayé de recréer le début des années soixante. Nous en avons simplement recréé l’essence. EvU: Oui. Exactement. PK: Ellen von Unwerth, merci. ELLEN VON UNWERTH ÀPROPOS 7
  7. 7. REBELYOUTH 9
  8. 8. Rezo Dimensions: 160 x90 cm Materiaux: Métal et Manchon Banc Concrete pine bench Dimensions: 150 x 40 x 43 cm Poids: 30 kg! Materiaux : Pin, béton cellulaire, renforcement en acier GWENDOLINE DEL CAMPO ROBIN BERREWAERTS
  9. 9. Banlancelle Dimensions: 107cmx 30,5cm Materiaux: Acier et Corde. Finition patinée ou thermoplaquée. Existe dans de nombreux coloris. INGRID SOL LECCIA DESIGN 21
  10. 10. FLY SMARTER IN BUSINESS CLASS FROM NEW YORK TO PARIS OR LONDON www.lacompagnie.com PARIS 0892 230 240 NEWYORK 1 800 218 8187 LONDON 0 203 481 1575 EXE-LA COMPAGNIE_ANNONCE-PRESSE-7POSTGALLERY -415x300.indd 1 09/09/2015 11:55
  11. 11. dior.com L E N O U V E A U P A R F U M

×