Contes et légendes du RuNet : séminaire EHESS du 16 mars 2015

3 408 vues

Publié le

Pour la cinquième séance du séminaire EHESS "Étudier les cultures du numérique : approches théoriques et empiriques", Antonio Casilli m'a invitée à parler des usages militants (et militaires) des technologies internet et mobiles dans le RuNet, la Toile russophone. J'ai eu le plaisir de partage ces 3 heures (qui se sont transformées en 4 !) avec Ksenia Ermoshina (Centre de Sociologie de l’Innovation, Mines ParisTech). Les slides ci-dessus sont celles de ma présentation.

Voir davantage de détails ici : http://www.bodyspacesociety.eu/2015/03/01/seminaire-ehess-runet-la-place-de-la-russie-dans-les-interwebs-16-mars-2015-17h-ecnehess/

Publié dans : Technologie
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 408
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2 316
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Contes et légendes du RuNet : séminaire EHESS du 16 mars 2015

  1. 1. CONTES ET LÉGENDES DU RUNET
  2. 2. #ecnEHESS Rayna Stamboliyska IRIS Sup’, Paris 16 mars 2015 @MaliciaRogue
  3. 3. 1. Quelques définitions Le cyber, toussa
  4. 4. “ Le cyberespace. Une hallucination consensuelle dont des milliards d'opérateurs légitimes font l'expérience quotidiennement, dans chaque nation, par des enfants à qui on inculque des concepts mathématiques... Une complexité inimaginable. Des lignes de lumière rangées dans le non-espace de l'esprit, des clusters et constellations de données. William Gibson, Le Neuromancien
  5. 5. Chose ? Nan. Endroit ? Thanks no thanks. Alors, qu’est-ce que le cyberespace ? => Dire qu’un espace est un endroit est un acte politique.
  6. 6. Cyberguerr eConcept politique découlant de transition espace -> endroit => notion de souveraineté
  7. 7. CYBERWARFARE Toute action menée par le biais d’outils numériques et qui pourrait venir en appui à des actions conventionnelles ; les acteurs ne sont pas nécessairement étatiques.
  8. 8. Armes de perturbation massive Pas de cyberconflit sans conflit géopolitique ■ Passe d’armes : le pouvoir doit être déployé -- et conquis ■ Infowar = altération et modulation de contenu en ligne pour promouvoir une idéologie précise
  9. 9. Structure générale du cyberespace ■ Couche matérielle : périphériques + infras ■ Couche logicielle : langages + protocoles ■ Couche informationnelle : sens contenu dans l’information
  10. 10. Structure générale du cyberespace ■ Couche matérielle : périphériques + infras ■ Couche logicielle : langages + protocoles ■ Couche informationnelle : sens contenu dans l’information
  11. 11. “ Là où les Américains privilégient une approche techniciste et en faveur des valeurs du libéralisme politique et économique, les Russes optent pour une sauvegarde de l'entité politique, sociale, culturelle et cultuelle du pays, le respect de son intégrité territoriale ainsi que des différentes composantes de sa population. Yannick Harrel, La cyberstratégie russe
  12. 12. NOVOROSSIYA 2.0 Le cyberespace russe est un espace finement structuré, régenté, nourri, policé et mobilisé pour servir le dessein poutinien de Grande Russie.
  13. 13. 2. Le système Poutine Exception et souveraineté
  14. 14. Le péril rouge de retour ? « Celui qui ne regrette pas la dissolution de l’Union soviétique n’a pas de cœur ; celui qui veut ressusciter l’ Union soviétique n’a pas de cerveau. » La démocratie souveraine Vladislav Sourkov (2006) : ■ éminence grise ; ■ « la justice pour chacun et pour la Russie dans le monde » Du pragmatisme à l’empire (1999-2008)
  15. 15. Le péril rouge de retour ? « Celui qui ne regrette pas la dissolution de l’Union soviétique n’ a pas de cœur ; celui qui veut ressusciter l’Union soviétique n’a pas de cerveau. » La démocratie souveraine Vladislav Sourkov (2006) : ■ éminence grise ; ■ « la justice pour chacun et pour la Russie dans le monde » Du pragmatisme à l’empire (1999-2008) Le cyberespace peut-il permettre l’émergence d’un « quatrième pouvoir » ?
  16. 16. Quelle est la nature du cyberespace russe ?
  17. 17. AGENT MOBILISATEUR Le cyberespace russe se développe en fonction des normes politiques, lesquelles y sont répliquées et non pas questionnées.
  18. 18. Exceptionalisme ■ Le pays a un destin singulier et une place spéciale dans l’histoire du monde ; ■ Au centre est le leader fort et vaillant empêchant toute contamination culturelle. L’empire contre-attaque (2012- ) => pas d’expansionnisme agressif mais préservation de l’identité russe
  19. 19. Un homme pour relever la Russie (image via Twitter)
  20. 20. L’identité exceptionnelle... Science (gauche) vs. Religion (droit). Image via Twitter
  21. 21. “ Le modèle russe de démocratie décrit la vie politique d'une société où les pouvoirs politiques, leurs autorités et décisions sont formalisées et contrôlées par une nation russe diverse dans le but d'atteindre un bien-être matériel, de la liberté et de la justice pour tous les citoyens, groupes sociaux et nationalités. Vladislav Sourkov, La démocratie souveraine
  22. 22. L’avènement de l’état d’exception permanent Souveraineté ■ pas au sens westphalien ; ■ atout principal du souverain (C. Schmitt) ; ■ souverain décide de l’état d’exception (G. Agamben). Je n’ai pas peur (image via Twitter)
  23. 23. Carl Schmitt Image par heurtelions sous GFDL ou CC BY-SA 4.0-3.0-2.5-2.0-1.0, Wikimedia Commons Tu veux devenir grand et fort aussi ? Alors, entraîne-toi ! (image via Twitter)
  24. 24. Giorgio Agamben Continue et développe les concepts schmittiens : -> le souverain est au-dessus des lois et décide quand l’état d’exception doit être instauré Depuis 2012 : la menace plane => capacité de gouverner par son propre pouvoir Place your screenshot here Giorgio Agamben, portrait mural par Thierry Ehrmann, CC BY 2.0, Wikimedia Commons
  25. 25. SOUVERAINETÉ N’est pas un super-pouvoir, mais un darwinisme social : la souveraineté amassée doit servir à la survie de la Russie.
  26. 26. La rhétorique belliciste du mâle dominant “Know thy enemy, NATO.” (image via Twitter) ■ “La Crimée a toujours fait partie de la Russie” (mars 2014) ; ■ Le reste du monde a peur de la “grandeur” de la Russie (avril 2014) ; ■ La renaissance de Novorossiya (août 2014).
  27. 27. Yandex (4.34 millions) VKontakte (3.12 millions) Mail.ru (3.01 millions) Et le cyberespace dans tout ça ? 12-64 ans vs. 3.91 millions Pervyi kanal vs. 3.48 millions Rossiya 1 vs. 3.03 millions HTB Source: https://vk.com/page- 76477496_49603298
  28. 28. De Nachy au métier de troll Le cyberespace russe est un outil à l’aide duquel se matérialise la sauvegarde et la promotion de l’ idéologie politique ( = ensemble d’identités sociale, culturelle et cultuelle) -> Sourkov + Nachy (2007)
  29. 29. RuNet La partie du cyberespace qui englobe l’internet en russe. C’est un endroit Plus encore, c’est un endroit gouverné par les siloviki Un État dans l’État
  30. 30. “ La suite n'a été que logique : il a fallu créer une relation intersubjective avec l'information obtenue par ces cyberagents et distillée dans les médias. Autrement dit, même avant le Web 2.0, nous avons eu l'avènement des trolls et commentateurs payés qui ont pu augmenter la portée de cette information à travers leurs interactions avec les gens. Ainsi se sont créées des structures sociales lesquelles prédéterminent des normes sociales. V. K., Conseiller gouvernement suédois sur la Russie
  31. 31. Texte fondateur de 2000 ■ vise « l'ensemble des données, des infrastructures de l'information, les entités impliquées dans la collecte, la création, la diffusion et l'utilisation des systèmes d'information et de contrôle rencontrées dans les relations publiques » ■ souligne les périls de l’utilisation de logiciels étrangers ■ la réaction est par rapport aux menaces civilisationnelles ( = celles qui pourraient mettre en danger les valeurs morales de la société, les traditions, le patriotisme et la culture) -> Estonie, 2007 Les pirates deviennent modulateurs d’information
  32. 32. Doctrines de 2010 et 2012 ■ Clé de voûte : « Les visées conceptuelles des forces armées dans l'espace informationnel » -> cyberespace est sujet d’importance stratégique majeure (2012) ■ espace informationnel assimilé au cyberespace ■ guerre informationnelle = définition « augmentée » : pas seulement d'une belligérance conventionnelle, mais aussi de toute « action psychologique massive envers la population pour déstabiliser la société et l’État, ainsi qu'une influence forçant l’État visé à prendre des mesures dans l'intérêt de la partie adverse » ■ une arme informationnelle = toute « technologie de l'information, outil et méthodes utilisés pour la guerre de l'information » Les pirates deviennent modulateurs d’information
  33. 33. 3. Les trolls du RuNet Toute une histoire
  34. 34. Gagner les coeurs et les esprits Création de contenu en ligne à forte teneur idéologique = élément-clé du cyberespace russe. => Mais comment est-il produit et diffusé ?
  35. 35. “Troll farms” : l’objectif Participation de commentateurs payés et suivant des règles d’intervention très claires Emploi à temps plein, rémunéré, avantages sociaux On voit qui va gagner Formule 1 et ce, avec une confortable avance (image via Twitter)
  36. 36. Le retour de Nachy Vladislav Sourkov : éminence grise du Kremlin (1999-2011), fondateur de Russie Unie, soutien de Nachy, théoricien de la démocratie souveraine Fermes à trolls à Saint-Petersbourg et ailleurs + Starikovists + Milice de l’internet + RosMolodyosh => 2000+ trolls pros et volontaires
  37. 37. “Troll Farms” : l’organisation Exemple sur Internet Research Agency, 400 employés ■ utilisation obligatoire de mots-clé dans le titre et le corps de texte ■ utilisation obligatoire d’images et vidéos (de préférence, celles créées par le Département Créatif) ■ tâches à accomplir : être présent sur tous les réseaux sociaux et plate-formes de blog, phishing pour RT propres, journalistes indépendants, présence à l’étranger source : http://mr7.ru/articles/112478
  38. 38. Les trolls “floodent” les commentaires (complaintes contre l’Occident, etc.) Médias d’état font état de l’outrage des blogueurs et internautes Effet Streisand où les commentaires réels se mêlent aux artificiels Faire pousser ses propres légum^W médias
  39. 39. Vive Novorossiya ! Aide humanitaire américaine pour Maidan vs. aide russe pour l’Ukraine de l’Est (image via Twitter) 21 novembre 2013 : début d’Euromaidan 24 novembre 2013 : début d’anti-Maidan (à Kiev mais aussi à Donetsk et à Sébastopol) -> rhétorique Kremlin-compliant: les Euromaidan sont des fascistes et des gays
  40. 40. Souveraineté ■ utilisation régulière en Russie sur toute la période observée ■ pics d'utilisation = les référendums du 16 mars (union entre la République Autonome de Crimée et la Russie) et du 12 mai (unions entre les régions séparatistes de Sébastopol et de Lougansk) Rapide recherche sur Google Trends, nov 2013-2014, capture d’ écran
  41. 41. Occupation Rapide recherche sur Google Trends, nov 2013-2014, capture d’ écran
  42. 42. Intervention Rapide recherche sur Google Trends, nov 2013-2014, capture d’ écran
  43. 43. Occupation vs. Intervention En mars 2014 ■ le pouvoir russe nie toujours une quelconque intervention en Ukraine ■ le pouvoir ukrainien ne cesse de dénoncer l’intervention russe. -> Alors que l'Ukraine non-séparatiste déplore l'occupation présumée de ses régions du sud-est, il ne semble pas y avoir de tel contenu observable en Russie. -> L'idée prédominante véhiculée par les médias russe : la Crimée et Sébastopol ont été artificiellement ajoutées à l'Ukraine alors qu'en réalité elles feraient partie de la Grande Russie MAIS rassemblement anti-Maidan extraordinairement hétéroclite (pro-life, stalinistes, bikers, etc.)
  44. 44. Les cybertranchées en Ukraine de l’Est Vacuum informationnel, trop-plein idéologique ■ liens très étroits entre personnes d’influence russes et à Donbass ignorés par médias de la région ■ prolifération de conseillers médias et RP au niveau gouvernement séparatistes ■ blogs de séparatistes : Strelkov, pan entier du RuNet occupé à compter pertes et victimes (Slavyangrad, etc.) + voir Dvach (http: //arhivach.org/thread/63008/ ) ■ Bataillons anti-séparatistes sur réseaux sociaux + blogs (Zloy_Odessit, etc.) ■ interpénétration complète entre on- et offline : harcèlement réel de femmes ukrainiennes opposées aux séparatistes après doxxing basé sur informations Facebook. -> difficile (impossible ?) de trouver des voix ne véhiculant aucune idéologie
  45. 45. Ukrainian Cyber Forces montrent des preuves de l’ implication militaire russe dans l’Est Capture d’écran d’un rapport lequel ferait état de l’implication russe en Ukraine. Source : https: //drive.google.com/folderview? id=0BxsQ108is142Q1dMcVNUc3J2U28
  46. 46. Ukrainian Cyber Forces piratent des imprimantes en Donbas et Crimée pour les faire imprimer des slogans pro-Ukraine Capture d’écran par Evguény Dokukin, “leader” du groupe. Source : https://www.facebook. com/photo.php?fbid=1516059925326448
  47. 47. Le MiniVer ukrainien Création du Ministère des Politiques de l’Information ■ “l’information est l’un des paramètres-clé de la sécurité nationale” ■ solution à tous les problèmes (#oupas) ■ recrutement d’ “information warriors” : http://2.i-army.org/ Le Ministère de la Magie ukrainien vous présente : des résultats fantastiques d’ un claquement de doigts (image via Twitter)
  48. 48. Shaltaï Boltaï “Anonymous International” Pro-Russie, pro-séparatistes CyberBerkuts Civic hacking There an app for this!
  49. 49. Merci ! Des questions ? Contact : @MaliciaRogue rayna@hatewasabi.info
  50. 50. Crédits ■ Minicons par Webalys et The Noun Project ■ Template de présentation par SlidesCarnival, CC-by-SA 3.0 ■ Pour toute image sans source explicite : Unsplash, images sous CC0

×