Nouvelles compétences

881 vues

Publié le

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
881
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
45
Actions
Partages
0
Téléchargements
11
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Des options d’architecture Les standards OGC : des solutions d’interfaçage Couplage faible entre modules/applications Les données restent chez le producteur/ propriétaire Dans leur format et leur structure.
  • Voir présentation JJ Serrano 12.11.08 http://www.cnig.gouv.fr/upload/asp/ressourceRedirect.asp?site=1&ressource=/upload/ressource/r1226682537.PDF&id_ressource=1309 Développement de standards par l’OGC : GéoRM : service de gestion des droits d’utilisation : s’assurer que l’utilisateur a bien les droits liés à telle données avant d’utiliser un service. « S ans oublier que l'OGC réclame une participation active de ceux qui ont des demandes, des idées. Pour le moment c'est le JRC qui joue ce rôle. Quant aux registres certains sont définis par les TWG mais il n'y a pas à ma connaissance de mise en œuvre (donc pas encore de services pour les exploiter) »JJS
  • Connaissance réseau, rôle des firewall et proxy, gestion des ports et de la sécurité/restriction (VPN/cryptage), implémentation des protocoles (SOAP/REST); lecture des MCD obligatoire car ils seront dans les textes et les spécifications; capacité en création/gestion/implémentation des nomenclature. Ex : profils métiers à développer au sein de la norme ISO 19115 Maîtrise du code de la propriété intellectuelle, lois CADA, CNIL, directives européennes. L’OGC commence à s’en inquiéter
  • Cela m’oblige à tenir compte des autres : Leur système informatique Leurs données, structure, sémantique… Leurs habitudes, modes de diffusion, de gouvernance… Cela m’oblige à revoir mon organisation, mes habitudes, mes certitudes…  c’est du changement, donc c’est difficile Alors, pourquoi le faire? Le doigt est dans l’engrenage : site internet, catalogage… C’est valorisant : meilleure visibilité, Meilleure rentabilité, Meilleure valorisation… y compris des géomaticiens! C’est une tendance lourde. Qui peut croire que, dans 5 ans, il pourra rester en dehors, sans site internet cartographique, sans les données des autres? La pression qui s’applique aujourd’hui sur beaucoup s’appliquera demain sur peu : c’est irrésistible.
  • En 1998 pour la diffusion de cartographie : Pas de format dominant : jpeg, SVG, Flash? Pas de méthode reconnue : statique, dallage maillé, dynamique? Pas de patterns hors ceux de Microsoft Word Un media balbutiant jusqu’à l’arrivée de Google (2005)
  • Homégénisation des pratiques : passage dans un SI = modélisation = contrôle de la donnée = contrôle des pratiques = amélioration des pratiques Moteur humain : levier de management, motivation des agents et des équipes, réussite collective : pour ce que j’ai vu, vous êtes prêts
  • Nouvelles compétences

    1. 1. L’avenir de la géomatique <ul><li>Les perspectives sont dans les métiers, </li></ul><ul><li>sur internet et en bonne partie sur les mobiles. </li></ul><ul><li>Or, les métiers sont de plus en plus partenariaux. </li></ul><ul><li>Les responsabilités sont de plus en plus partagées (Etats, collectivités…). </li></ul><ul><li> Les systèmes d’information doivent être ouverts. </li></ul>
    2. 2. Projets d’utilisation des standards OGC <ul><li>recherche : Catalog Service for the Web (CSW) </li></ul><ul><li>consultation : Web Map Services (WMS) </li></ul><ul><li>téléchargement : Web Feature Services (WFS) </li></ul><ul><li>transformation : Web Processing Service (WPS) et Web Coordinate Transformation Service (WCTS). </li></ul><ul><li>Développement de standards : GéoRM : service de gestion des droits d’utilisation </li></ul>
    3. 3. Les problèmes en cours <ul><li>SOAP vs REST : quel protocole préconiser? </li></ul><ul><ul><li>Enjeu de performance </li></ul></ul><ul><li>GeoRM : comment fait-on? </li></ul><ul><ul><li>Préservation des licences et modèles économiques </li></ul></ul><ul><li>Link Services : implémentation dans le monde réel? </li></ul><ul><ul><li>Robustesse du modèle de type Géocatalogue </li></ul></ul><ul><li>Symbolisation? </li></ul><ul><ul><li>Faut-il et comment harmoniser les symbolisations? </li></ul></ul>
    4. 4. De nouvelles compétences : l’enjeu informatique <ul><li>Aller dans une IDG en maîtrisant les 3 nouveaux enjeux pour diminuer les appréhensions. </li></ul><ul><li>L’enjeu informatique : un aspect croissant dans une IDG : réseau + internet + standards de plus en plus pointus </li></ul><ul><li>rôle des firewall et proxy, gestion des ports et de la sécurité/restriction (VPN/cryptage), implémentation des protocoles (SOAP/REST); </li></ul><ul><li>Lecture/écriture du xml </li></ul>
    5. 5. De nouvelles compétences : l’enjeu de normalisation <ul><li>Une pression vers une réelle modélisation de la donnée : structuration, nomenclatures… </li></ul><ul><li>Capacité en modèle conceptuel de données : obligatoire car dans les textes et les spécifications; </li></ul><ul><li>capacité en création/gestion/implémentation des nomenclature. Ex : profils métiers à développer au sein de la norme ISO 19115 </li></ul>
    6. 6. De nouvelles compétences : l’enjeu juridique <ul><li>Croissance de la complexité juridique : de plus en plus de co-productions, grande dépendance du droit local… </li></ul><ul><li>Maîtrise du code de la propriété intellectuelle, </li></ul><ul><li>Maîtrise des lois CADA et CNIL, </li></ul><ul><li>Des directives européennes (en Europe) thématiques. </li></ul><ul><li>L’OGC a décider de travailler sur ce sujet. </li></ul><ul><li> On dépasse les limites de la compétence d’un(e) seul(e) </li></ul>
    7. 7. Quid de la mobilité? <ul><li>Quelle sémiologie? </li></ul><ul><li>Quelles interfaces hommes/machines (patterns)? </li></ul><ul><li>Quels protocoles ou standards? </li></ul><ul><li>Des usages encore primaires. </li></ul>
    8. 8. De l’intérêt du changement <ul><li>L’homogénéisation des pratiques : des gains de qualité sur la donnée </li></ul><ul><li>passage dans un SI  modélisation des données  modélisation des pratiques  amélioration des pratiques </li></ul><ul><li>Qualité, données externes à jour : une meilleure sécurité juridique et de meilleures décisions </li></ul><ul><li>Mais surtout, un moteur humain : levier de management, motivation des agents et des équipes, réussite collective. </li></ul>

    ×