Le clonageLe 21e siècle est marqué par les avancées technologiques dans le domaine dessciences, ce dont nous profitons la ...
Le clonage reproductif humain est formellement interdit. Il soulèverait desinterrogations éthiques :A-t-on le droit de cré...
Schéma clonage thérapeutique
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Le clonage

687 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
687
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le clonage

  1. 1. Le clonageLe 21e siècle est marqué par les avancées technologiques dans le domaine dessciences, ce dont nous profitons la plupart du temps. Les méthodes de clonage fontpartie de ces avancées. Le fait que le clonage humain devienne techniquement possiblene veut pas dire que cela soit légalement acceptable. Pas plus que moralement. Niéthiquement.Le clonage humain consiste à créer un être humain exclusivement à partir du matérielgénétique d’un autre être vivant. Le nouvel être est alors génétiquement identique àl’être originel. Il en est la copie exacte. Le clonage humain est un domaine très étudié,car il pourrait être d’une grande utilité dans le monde médical.Au-delà du statut de lembryon, la question du clonage plane derrière cet usage descellules souches : cellules à partir desquels il est possible de former nimporte queltissu humain (sang, neurones, organes...), et qui sont capables de se renouveler ungrand nombre de fois.Pour le moment, aucun humain na été créé à partir de telles cellules, il ne sagit quede créer des éléments du corps humain.Dans lesprit du public, le clonage est uniquement la reproduction de deux êtresvivants à lidentique.Toutefois il existe deux types de clonage : le clonage reproductif et le clonagethérapeutique.-Le clonage reproductif consiste à reproduire deux organismes complets (animaux,plantes...) présentant exactement les mêmes caractéristiques génétiques. C’est celuidont on entend généralement le plus parler puisque c’est celui qui donne lieu auxdébats les plus mouvementés, au sein de la communauté scientifique.Les effets du clonage reproductif sur lorganisme sont encore loin dêtre maîtrisés.-En revanche, le clonage thérapeutique part de la fabrication dun embryon, lescellules embryonnaires prélevées vers le huitième jour de formation sont uniquementdestinés à fabriquer des tissus ou des organes en vue dune greffe. L’idée consistedonc à créer de nouvelles cellules au départ d’un donneur malade, afin de les insérerdans le corps de ce malade sans crainte d’incompatibilité, pour remédier à son état.Ce type de clonage est sans doute le plus porteur de progrès, et celui qui à lavenirouvrira le plus de portes, que ce soit dans le domaine de la recherche scientifique, oudans celui de la médecine par exemple. Il est appelé à se répandre et à sinstallerdans nos mœurs plus facilement que le clonage reproductif, qui se heurte à bien desréticences éthiques.
  2. 2. Le clonage reproductif humain est formellement interdit. Il soulèverait desinterrogations éthiques :A-t-on le droit de créer un bébé qui risque de mourir prématurément ?Ne risque-t-on pas de constater des abus : les personnes qui vieillissent nesouhaiteraient-elles pas se fabriquer un clone pour marquer leur immortalité ?Les parents ayant perdu un enfant ne seraient-ils pas tentés de « recréer »cetenfant ?.....Seul le clonage thérapeutique est admis dans de nombreux Pays.Larticle 16-4 du code civil français dispose d’ailleurs qu’ « est interdite touteintervention ayant pour but de faire naître un enfant génétiquement identique à uneautres personne vivante ou décédée »Le code pénal sanctionne lourdement une telle pratique puisquelle est passible detrente ans de réclusion criminelle est de 7500000 euros damende. Avec le projet deloi de 2010, la France prévoit, en revanche, la possibilité de recourir au clonagethérapeutique en envisageant les recherches sur les cellules souches.Le cas des États-Unis est plus complexe, du fait que chaque État fédéral puisseposséder ses propres lois dans certains domaines, indépendamment des autres États.Ainsi les lois concernant le clonage peuvent être totalement différentes dun État àun autre.Les États-Unis ninterdisent pas explicitement le clonage reproductif: rien ne pourraempêcher les scientifiques Américains qui désirent le faire, de poursuivre larecherche sur le clonage humain avec des fonds privés.
  3. 3. Schéma clonage thérapeutique

×