Situations Ecriture collaborative

650 vues

Publié le

test devoir cafel

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
650
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
10
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Situations Ecriture collaborative

  1. 1. B Situations, rôles, structures, méthodes pour catégoriser ces projets d’écriture SITUATIONS D’ECRITURE COLLABORATIVECAFEL 2011-2012 - atelier "Ecriture 1
  2. 2. Différents angles pour analyser B  Pour appréhender l’écriture collective, on peut repérer :  Les situations d’écriture  Les rôles que les personnes endossent pendant ces situations  La structure hiérarchique ou non de l’équipe qui co-écrit  Les stratégies de rédaction  Les applications pédagogiques  Ci-après des études sur ces thèmes  C2M UTC Compiègne : Création multimédia de l’Université de Technologie de Compiègne  [Onrubia,J. & Engel, A. (2009) Strategies for collaborative writing and phases of knowledge construction in CSCL environments. Computers & Education, 53, 1256 - 1265.]  Etude de lUNIT (Université Numérique Ingénierie et Technologie)  Etudes du CNDP (Centre national de la documentation pédagogique)CAFEL 2011-2012 - atelier "Ecriture 2
  3. 3. UTC de Compiègne (C2M) B  Etude sur les besoins de la création multimédia collaborative  Repérage de situations  Des enseignants coécrivent un manuel de cours  Des enseignants-chercheurs produisent un document de recherche  Appel doffre : Une équipe technico-commerciale au sein dune entreprise rédige la réponse à un appel doffre.  Publication "dirigée" : La Web radio du GRM de lINA en mode "équipe encadrée" avec un éditeur qui distribue le travail.  Une équipe de commerciaux produit des présentations commerciales  Lenrichissement dune production "livresque" classique par des contributeurs sélectionnés.  Repérage de rôles  Auteur, coauteur, contributeur, expert, éditeur,, correcteur, superviseur, chef de projet  Endossé par une ou plusieurs personnes, de façon unique ou successivement à tour de rôle  Structure  Hiérarchique ou non, répartition de droits d’écriture, de correction, de relecture, etc.CAFEL 2011-2012 - atelier "Ecriture 3
  4. 4. Onrubia,J & Engel, A Stratégies de rédaction B  Recherche sur les stratégies mobilisées par des étudiants universitaires confrontés à des tâches d’écriture collective.  Stratégies principales de rédaction  Parallel construction : " Cut and Paste"  Parallel construction- "Puzzle" : Chaque membre du groupe contribue avec un document qui complète partiellement ou complétement la tâche. Le document final est construit par la juxtaposition de petits éléments extrait de chacun des documents de départ.  Sequential summative construction : Un membre propose un document de départ et chaque participant de manière successive ajoute son apport, sans corriger quoi que ce soit à lapport des autres.  Sequential integrating construction : Un membre propose un document de départ et chaque participant de manière successive ajoute son apport. Par contre au précédent une discussion souvre sur les corrections et différences à apporter au document pour arriver à un agrément commun sur le document final.  Integrating construction : La rédaction est synchrone, elle est basée sur un échange au travers dun chat. Chacun participe, corrige, change en temps réel le document.CAFEL 2011-2012 - atelier "Ecriture 4
  5. 5. Applications pédagogiques B  Etude de l’UNIT  Potentialités pédagogiques de la rédaction collaborative synchrone  Situations pédagogiques socioconstructivistes par excellence.  Co-rédiger un même document impose une interaction entre participants et les obligent donc à confronter leurs différentes compréhensions d’un sujet  « Résolution" de ce conflit par la rédaction, c’est-à-dire par la reformulation  Moyen de s’évaluer entre pairs.  Avoir une posture réflexive sur son processus d’apprentissage.  CNDP  De l’importance d’une communication aisée et fréquente  Plutôt le tchat que le mail  Trop de plan dans la phase initiale peut entraver la bonne gestion du tempsCAFEL 2011-2012 - atelier "Ecriture 5

×