Clair 2015

4 211 vues

Publié le

Conférence du 29 janvier 2015... On peut visionner la conférence sur You Tube : http://youtu.be/dzf7l81qVxk

Publié dans : Formation
1 commentaire
11 j’aime
Statistiques
Remarques
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
4 211
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 315
Actions
Partages
0
Téléchargements
31
Commentaires
1
J’aime
11
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Clair 2015

  1. 1. ! « Du réseau de l’éducation à l’éducation en réseaux » Mario Asselin ! Centre d’@pprentissage du Haut-Madawaska 29 janvier #Clair2015 1
  2. 2. Mes intentions de communication... Dégager quelques pistes de travail pour y parvenir plus efficacement Nommer l’importance du travail en réseaux pour des éducateurs... Retour sur les origines des conférences Clair 201X 2
  3. 3. Les origines… http://2015.educon.org 3
  4. 4. Des élèves actifs au Centre d’apprentissage… 4
  5. 5. http://cahm.wikispaces.com/TEDxCAHM Une école sans intimidation: Annie Caron La médecine naturelle : Marilou Lang Les commotions cérébrales: Jennifer Boutot Les algues bleu-vert: Justin Lavoie Les perceptions sur le judo: Christophe Albert L’influence des chiens sur les gens : Jolaine Lang Le monde du pauvre et du riche: Denis Soucy Édition 2013 Édition 2015 TEDxYouth officiel le 14 mai 2015 au CAHM 5
  6. 6. 6
  7. 7. 7
  8. 8. Source : WISE 8
  9. 9. Source : http://www.21siecle.com/?page_id=246 (Les passages) Poussé par l’histoire, l’Occident a vécu plusieurs grands bonds qui ont permis au citoyen d’apprivoiser de nouveaux environnements et de nouvelles idées… 9
  10. 10. Source : http://www.21siecle.com/?page_id=248 Les forces de changement 10
  11. 11. Source: Émilie Ogez, http://www.emilieogez.com/2008/10/20/les-wikis-en-entreprise-par-xwiki/ 11
  12. 12. Nous sommes tous le prénumérique de quelqu'un! 12 12
  13. 13. Ça fait combien de temps que ça existe Internet ? 13
  14. 14. 14
  15. 15. Source: http://blog.p2pfoundation.net/wirearchy-2-knowledge-trust-credibility-and-a-focus-on- results-are-they-factors-that-disrupt-or-help-society-evolve/2014/06/06 Hierarchie - Wirearchy 15
  16. 16. Source:http://wirearchy.com/what-is-wirearchy/ Wirearchy – “a dynamic two-way flow of power and authority based on knowledge, trust, credibility and a focus on results, enabled by interconnected people and technology.” - Jon Husband Hierarchie - Wirearchy 16
  17. 17. Source : http://wirearchy.com/2013/06/06/what-if-everything-ran-like-the-internet-guest-post/ Wirearchy - Hierarchie 17
  18. 18. Source : http://jarche.com/2013/03/from-hierarchies-to-wirearchies/ Wirearchy - Hierarchie 18
  19. 19. « Les communautés de pratique rendent les organisations capables de construire, partager et appliquer des niveaux de compétence profonds afin de rivaliser dans l’économie globale basée sur les connaissances » Source : Snyder, 1997 19
  20. 20. « La confiance et le processus de collaboration inter-unités ne peuvent survivre que lorsque les relations interpersonnelles supplantent les relations et les rôles organisationnels, que les contrats moraux remplacent les contrats juridiques, et que les accords informels peuvent être le miroir des accords formels » Source : Ring, Peter Smith, and Andrew H. Van de Ven (1994). Development Processes of Cooperative Interorganizational Relationships. Academy of Management Review 19 (1): 90 – 118. 20
  21. 21. La capacité d’un système ou d’un objet à induire son utilisation par un individu (James Gibson) Source : http://sem.unige.ch/sem/wp/prospective/ergonomie-intuitivite-affordance/ Les affordances des objets technologiques... Des propriétés représentationnelles et informationnelles […] qui renvoient à ce que permettent (ou non) leurs caractéristiques physiques (Raby, 2009a : 131) Source : https://halshs.archives-ouvertes.fr/tel-00997215/document L'intérêt du concept d'affordance ne se limite plus alors qu'aux possibilités offertes par un outil donné et à ce qui survient lorsqu'un individu l'utilise, mais aussi à ce qui se produit lorsqu'un individu interagit dans un contexte social donné, c'est-à-dire au sein d'une communauté d'individus partageant des valeurs, des pratiques, des normes, des routines, etc. (Stéphane Allaire) 21
  22. 22. 22
  23. 23. La seule présence des objets technologiques (ordinateurs, tablettes numériques, drones, tableaux interactifs - TBI, téléphones multifonctions, etc.) et dispositifs de communication sociale (Facebook,Twitter,You Tube, blogues, etc.) peut-elle induire et provoquer les apprentissages recherchés ? 23
  24. 24. Génération digitales natives ? Je préfère Génération C… Communiquer Collaborer Créer 24
  25. 25. « Une révolution à l’échelle de l’humanité. Plus rien ne sera comme avant. Nous avons devant nous de véritables mutants » ! Boris Cyrunilk, psychiatre 25
  26. 26. La tempête parfaite... La combinaison formée par les immenses possibilités d’un Internet devenu totalement participatif où du contenu est généré comme jamais auparavant, l’apparition d’une nouvelle génération d’apprenants voulant être beaucoup plus engagés dans leurs apprentissages et leur fonction d’emploi, les demandes pressantes d’une économie plus globale et axée sur la connaissance et le choc des crises économiques à répétition créent les conditions pour des changements structurels et profonds. 26
  27. 27. Alerte Le numérique n’est plus une NOUVELLE technologie… Sauf à l’école ! 27
  28. 28. Pour les jeunes, actuellement, la classe est le seul endroit dans la vie où se parler entre personnes est considéré comme étant une bien mauvaise chose. Alerte 28
  29. 29. Le lieu « classe » a encore beaucoup d'avenir pour l'enseignement, mais il faudra tenir compte de tout ce qu'on peut mieux faire ailleurs ou en connexion avec cet ailleurs ! Alerte 29
  30. 30. L’élève/l’étudiant d’aujourd’hui considère que tout travail sérieux doit être diffusé. Que l’enseignant soit le seul à consulter le travail d’un apprenant n’a pas de sens. ! Tout travail doit pouvoir être lu, vu ou entendu par un large public pour espérer devenir signifiant et motivant ! Alerte 30
  31. 31. « Apprendre à partager la mission en répartissant la charge... sur un plus grand nombre d’épaules » • Mobilité – accès à tout temps • Importance du contenu créé par les jeunes / enseignants • Être dans la conversation et posséder des clés de lecture • Passage du « one to many » à « many to many » ! Les caractéristiques du virage... 31
  32. 32. 32
  33. 33. Crédits Photo : “First Rain (228226305)” by David K from Dallas, USA — [1]. Licensed under Creative Commons Attribution-Share Alike 2.0 via Wikimedia Commons — https://commons.wikimedia.org/wiki/File:First_Rain_(228226305).jpg#mediaviewer/File:First_Rain_(228226305).jpg 33
  34. 34. Credit: Izhar Cohen 34
  35. 35. 35
  36. 36. 36
  37. 37. 37
  38. 38. 38
  39. 39. 39
  40. 40. 40
  41. 41. #JesuisCharlie Source : Romain Jeanticou, journaliste basque, via Twitter https://twitter.com/RomainJeantic…/status/553968407071432704 41
  42. 42. #JesuisCharlie Source : Est-ce que cette petite Léa existe ? Toutes les sources consultées relaient sans mentionner où trouver l’original… 42
  43. 43. 43
  44. 44. 44
  45. 45. 45
  46. 46. 46
  47. 47. 47
  48. 48. Source : iStockphoto 48
  49. 49. 49
  50. 50. 50
  51. 51. • La mobiquité (contraction de Mobilité et d’Ubiquité) désigne cette nouvelle capacité de l’individu à se connecter sans contrainte de temps, de localisation ou de terminal. Cette situation nouvelle est le fruit de l’évolution d’Internet («cloud computing», réseau 3G…), de l’arrivée de nouveaux outils (ordiphones (téléphones multifonctions), tablettes…) et permet de nouveaux usages.   Mobiquité... Source : http://blog.autrans.net/2011/index.php?2011/01/23/23-la- mobiquite-pour-lancer-les-rencontres-dautrans-2011 51
  52. 52. • Mobilité et ubiquité • Désir d’accéder au service dont on a besoin quand on le souhaite, où qu’on soit et avec l’équipement dont on dispose. Cet équipement peut être un ordinateur, un téléviseur, un téléphone, un PDA (un assistant numérique personnel), une console de jeu ou multimédia… Nous sommes enfin rentrés dans l’ère de l’ATAWAD (AnyTime,AnyWhere,Any Device)  Mobiquité... Source : http://www.arenotech.org/2008/mobiquite.htm 52
  53. 53. Favorisent la conversation Un référencement accru Facilitent l’édition du contenu Déconcentrent la production du contenu Augmentent les habiletés en lecture et en écriture Ouvrent les portes de l’établissement à la communauté Augmentent le sentiment d’appartenance Agissent en tant que levier pour une foule d’apprentissage Sont faciles à gérer et responsabilisent Facilite la conservation de traces Facilitent l’objectivation Et on ne parle pas des impacts sur la gestion de la classe... Les blogues : les avantages... 53
  54. 54. Le blogue de Martha Payne, NeverSeconds Source : http://www.telegraph.co.uk/foodanddrink/healthyeating/9347341/Martha-Payne-decides-to-end-her-school-dinners-blog.html 54
  55. 55. 55
  56. 56. L’utilisation du blogue en milieux scolaires primaire et secondaire Capsule réalisée à partir de la recherche suivante : ALLAIRE, Stéphane et Pascale THÉRIAULT, L’utilisation du blogue en milieux primaire et secondaire : des initiatives prometteuses à étayer sur le plan de la recherche. Recension des écrits (2004-2010), Université du Québec à Chicoutimi, 2010. http://www.mels.gouv.qc.ca/references/recherches/programmes-de-recherche/ valorisation-des-resultats-de-recherche/capsules/dimension-cognitive-prel/#c26696 56
  57. 57. 57
  58. 58. Quelques perles à suivre... Craig Kemp, un educator de Singapour Sébastien Stasse, de l'école Alex Manoogian Luc Cédelle, journaliste au Monde François Lamoureux, pédagogeek des Landes François Jourde, professeur de philosophie! au secondaire (École européenne de Bruxelles) Animé principalement par Vicki Davis Camilla, en Georgie Karen Lirenman, enseignante au primaire à Surrey, en Colombie-Britannique 58
  59. 59. Le contenu généré par les utilisateurs... ‣ On ne peut rien escompter d’une communauté composée de membres avec qui on a oublié de tisser des liens. ‣ La communauté est plus riche de réponses que peut en apporter une seule personne. ‣ Les gens aiment intervenir dans des lieux animés et bien tenus. ‣ Une charte d’utilisation (netiquette, politique éditoriale, etc.) est indispensable. ‣ Il vaut parfois mieux laisser les gens répondre à des détracteurs que de répondre soi-même. ‣ L’authenticité doit être valorisée. ‣ En général, on n’entretient pas la conversation avec des organisations, mais avec des individus. ‣ La transparence, c’est d’appliquer ce qu’on s’est promis d’appliquer. ‣ Les internautes apprécient un souci de la qualité de la langue. ‣ Échanger des points de vue divergents, c’est aussi développer des solidarités à partir de ce qui nous unis plutôt que de se quereller sur ce qui nous divisent. ‣ L’écoute active est garante d’une communication bidirectionnelle. 59
  60. 60. Twitter Selon Sylvain Carle, ex-évangéliste techno chez Twitter à San Francisco… Les cinq principaux atouts de Twitter sont les suivants: - Un réseau d’information - En temps réel, - Public - Conversationnel - Largement distribué Source : https://medium.com/reflexions-sur-la-societe-a-lere-du-reseau/9d6e2b5c1374 60
  61. 61. http://www.twittclasses.fr 364 classes au 15 janvier dernier http://www.twittexte.com 61
  62. 62. https://www.facebook.com/groups/lesticeneducation 10 773 membres au 15 janvier dernier 62
  63. 63. http://challengeu.com 63
  64. 64. Source : http://www.17marsconseil.fr/heritage-et-passage-sur-larche-0-pedagogue/ 64
  65. 65. 65 65
  66. 66. Information literacy Source : http://2teachis2share.blogspot.fr/2010/07/ computer-literacy-information-literacy.html 66
  67. 67. Personal Knowledge Management Source : http://nouveaumanagementdelinformation.viabloga.com 67
  68. 68. L’enseignant demeure un apprenant… Source : https://twitter.com/frompennylane/status/543088527039553537 68
  69. 69. Source: http://www.denishirst.fr/fr/2010/05/questce-votre-web-communauté-sur-twitter-.html 69
  70. 70. 70
  71. 71. Une communauté ? En trois points, une définition de Bruno Boutot: Je gazouille donc je suis? • Les membres font quelque chose ensemble, avec au moins un lieu principal d’activités communes; • Un « membre » a une identité stable; • « Guide de participation » clair et système de « signal aux modérateurs » (flag)... Source : eBook, « Le gestionnaire de communauté au Quebec » 71
  72. 72. Source: http://theses.ulaval.ca/archimede/fichiers/23829/ch03.html#_Ref74717424 Facteurs pouvant influencer la participation à une communauté d’apprentissage en réseau 72
  73. 73. Dix moyens pour bâtir une communauté ‣ Affichez l’objectif de la communauté. ‣ Offrez un vrai motif de participation aux membres de la communauté. ‣ L’animateur doit servir l’intérêt de la communauté et non l’inverse. ‣ Donnez aux membres les moyens de réellement devenir des ambassadeurs de la communauté. ‣ Soignez la présentation du profil des membres. ‣ Ayez de quoi occuper les membres de la communauté et sachez valoriser les membres les plus actif. ‣ Feedback : écoutez, écoutez et écoutez les membres de la communauté. ‣ Affichez les règles de fonctionnement de la communauté. ‣ Favorisez les rencontres hors ligne de membres de la communauté. ‣ Croissance : commencez petit, mais voyez grand. ! Source : Luc Legay, http://ru3.com/luc/tag/reseaux-sociaux/comment-construire-une- communaute-10-conseils-indispensables.html 73
  74. 74. Source: http://www.cefrio.qc.ca/media/uploader/Facteurs_organisationnels.pdf Au sein d’une communauté… 74
  75. 75. Même fonction... Différentes appellations ! 75
  76. 76. 76
  77. 77. Schéma de gouvernance 1 2 3 Schéma de gouvernance de Armel Le Coz et Cyril Lage est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons - Attribution La communauté francophone de l’OpenGov DémocratieOuverte.org Repérer / Faire remonter / Choisir : - Des problèmes à résoudre - Des opportunités à saisir - Des projets à soutenir - Des expériences à tenter - Des bonnes pratiques à adapter - Des données à libérer (OpenData) 2.1 Analyse 2.2 Idées 2.3 Scénarios 3.1 Débat 3.2 Choix 1 Définition des priorités d’action 5 Évaluation de la politique 4 Mise en œuvre de la politique Comprendre la situation et les enjeux, faire un constat des données du problème, du périmètre d’action, des acteurs en présence, des avis, des freins possibles, des solutions déjà existantes... Trouver un maximum d’idées de manière collaborative, proposer des réponses possibles (micro-solutions et/ou réponses globales) Concevoir différents scénarios possibles, des solutions complètes adaptées au contexte - Montrer les résultats attendus - Évaluer les moyens nécessaires et les conséquences prévues - Prototyper, tester, maquetter les solutions - Discuter des solutions proposées - Améliorer, recomposer des solutions - S’approprier les propositions - Tenter d’atteindre un consensus ou consentement - Communiquer de manière horizontale et transparente Suite au débat, choisir la meilleure solution à mettre en œuvre - Déployer les solutions sur le terrain - Généraliser les expérimentations - S’appuyer sur l’intelligence collective - Organiser la collaboration entre les acteurs - Impliquer les citoyens dans la mise en œuvre 5.1 Évaluation 5.2 Amélioration continue Prévoir des retours d’expériences, une évaluation par les usagers, des comparai- sons régulières aux objectifs attendus... - Permettre une amélioration continue du service public, une souplesse des procédures -Prévoir, préparer ou organiser l’arrêt, la réactualisation, la remise en chantier, le remplacement ou le recyclage de la politique 1. Reconnaissance du problème La manière dont un enjeu attire l’attention des décideurs 2. Proposition de solutions La façon dont les différentes options sont identifiées, analysées et conçues 3. Choix d'une solution Les méthodes de prise de décision pour résoudre un problème 5. Surveillance des résultats Vérification de la mise en œuvre et de l’atteinte des résultats souhaités 4. Concrétisation de la solution Réalisation pratique des décisions 2 Formulation de la politique 3 Processus décisionnel Quelle place pour le dans le schéma de gouvernance citoyen ? 77
  78. 78. DYNAMIQUE DE L’ÉLABORATION DES POLITIQUES PUBLIQUES Basé sur l’évidence Influencé par l’évidence Basé sur l’opinion PROCESSUS POLITIQUE CAPACITÉS TECHNIQUES Source: Adapté de Jerry Lee, 2004 78
  79. 79. Qu’est-ce que l’Open Data ? « Favoriser la réutilisation des données publiques, c’est permettre à la communauté des développeurs et des entrepreneurs de leur inventer de nouveaux usages. C’est donc encourager l’innovation, et contribuer au développement des secteurs stratégiques d’avenir, de l’économie numérique au développement durable. » Source : Les données publiques au service de l’Innovation et de la transparence http://www.slideshare.net/siliconvillage/rapport-donnes-publiques-2011-opendata 79
  80. 80. https://twitter.com/zecool/status/559000458497630209/photo/1 80
  81. 81. Source : Michelle Deschênes, revue Pédagogie collégiale publiée par l'Association québécoise de pédagogie collégiale, vol. 28, no 2 hiver 2015, pages 5 à 11.! http://www.aqpc.qc.ca/UserFiles/File/pedagogie_collegiale/Vol%2028%20no%202/Deschênes-Vol_%2028-2.pdf 81
  82. 82. Source : Michelle Deschênes, revue Pédagogie collégiale publiée par l'Association québécoise de pédagogie collégiale, vol. 28, no 2 hiver 2015, pages 5 à 11.! http://www.aqpc.qc.ca/UserFiles/File/pedagogie_collegiale/Vol%2028%20no%202/Deschênes-Vol_%2028-2.pdf 82
  83. 83. Source : Michelle Deschênes, revue Pédagogie collégiale publiée par l'Association québécoise de pédagogie collégiale, vol. 28, no 2 hiver 2015, pages 5 à 11.! http://www.aqpc.qc.ca/UserFiles/File/pedagogie_collegiale/Vol%2028%20no%202/Deschênes-Vol_%2028-2.pdf 83
  84. 84. 84
  85. 85. Le modèle d'affaire des universités : l'auditorium rempli à pleine capacité d'étudiants passif en train d'assister à la présentation d'un maître qui ne répète que ce qu'il a publié / écrit / présenté ailleurs et qui est déjà accessible en ligne… ça ne convient plus aux apprenants d'aujourd'hui ! Pourquoi les étudiants « paieraient » des frais de scolarité pour assister à des présentations qu'ils peuvent recevoir gratuitement ? De la Tour d'ivoire à l'organisation apprenante 85
  86. 86. Une organisation ... Apprenante... Définition de «Organisation» de Henry Mintzberg : C'est un ensemble de personnes entreprenant une action collective à la poursuite de la réalisation d'une action commune 86
  87. 87. Une organisation ... Apprenante... Selon Peter Senge: «Une organisation apprenante doit donc développer l’art de la conversation, c’est-à- dire, mettre en place tous les mécanismes permettant aux employés et aux gestionnaires de s’exprimer librement, sur les bonnes choses comme les mauvaises.» 87
  88. 88. Une organisation apprenante… • Être inspiré par le changement • Encourager l’expérimentation • Communiquer la réussite et l’échec • Faciliter l’apprentissage en s’appuyant sur les conditions environnantes • Faciliter l’apprentissage en s’appuyant sur les apprenants • Récompenser l’apprentissage • Donner un sentiment de sollicitude et de soutien mutuel. 88
  89. 89. Représentation d'Open Badges tel que créés par la Fondation Mozilla sous licence Creative Commons (CC BY 2.0) Les badges numériques en éducation… 89
  90. 90. « Les insignes (ou badges) numériques confirment électroniquement l'acquisition formelle ou informelle d'une compétence.» Christophe Reverd, Conseiller technopédagogique | Vitrine technologie-éducation (VTÉ) « Ce dispositif en matière de reconnaissance des apprentissages informels ne devraient pas être distribués par des "autorités supérieures", mais par les pairs, les membres d'une communauté. Sinon, ils ne feront que singer le système académique de certification et risquent d'introduire de la hiérarchie là où il n'y en a pas. » Henry Jenkins, dans ce billet http://henryjenkins.org/2012/03/ how_to_earn_your_skeptic_badge.html via cet article sur Thot Cursus, http:// cursus.edu/dossiers-articles/articles/20577/badges-apprentissages-informels-une- greffe-delicate 90
  91. 91. https://www.khanacademy.org/badges https://wiki.mozilla.org/File:Open_Badges_napkin_sketch.png 91
  92. 92. Les insignes numériques sont des preuves de confiance 92
  93. 93. À surveiller, dans la foulée… Ludification, mise en réseaux…! des élèves davantage motivés ! « Nous avons créé un compagnon moderne de l’heure du conte qui préparera les enfants, les salles de classe et n’importe quel humain à rêver pour créer un avenir meilleur ». 93
  94. 94. À surveiller, dans la foulée… Ludification, mise en réseaux…! des élèves / étudiants davantage motivés ! « Notre mission consiste à parfaire le jeu en ligne, grâce à une démarche unique qui met de l’avant le savoir et l’astuce pour enrichir l’expérience du joueur, créant ainsi une catégorie nouvelle et révolutionnaire: les Jeux propulsés au savoir ». Créez une communauté mobile sur le campus 94
  95. 95. 95
  96. 96. Source : http://rossdawsonblog.com/SocialMediaStrategy_French.pdf 96
  97. 97. Formation d’un mini-comité de pilotage En amont... 97
  98. 98. Réaliser un certain portrait de situation (constats et problématiques de départ) En amont... 98
  99. 99. Prioriser certains objectifs à atteindre (généraux et spécifiques) En amont... 99
  100. 100. Prévoir une gouvernance (identifier des opportunités, prévoir des responsables et clarifier des risques potentiels; tenir compte de la culture organisationnelle et des contraintes) En amont... 100
  101. 101. Définir des activités (cibler des lieux/dispositifs, identifier des ressources*, établir des responsabilités, etc.); certaines pour se familiariser, d’autres pour se préparer et plusieurs visant la mise en place de la communication bidirectionnelle. ! *Au niveau de certaines nouvelles ressources, clarifier le profil et la description de tâches dans le cas de ressources humaines En amont... 101
  102. 102. Développer des outils (charte d’usage, guide de bonnes pratiques, règlements internes, etc.) En amont... 102
  103. 103. Fixer des mesures de contrôle et des indicateurs de succès En amont... 103
  104. 104. Rédiger un document qui rassemble les consensus du comité de pilotage En amont... 104
  105. 105. Présenter le plan stratégique à la direction et le faire adopter... ! En amont... 105
  106. 106. Proportion du contenu généré par une communauté d’apprenants 20% : Partager une trouvaille liée à sa ligne éditoriale 15% : Relayer un contenu en provenance d’un membre de la communauté 15% : Intervenir dans les espaces numériques des membres de la communauté 15% : Répondre à une sollicitation ou donner un feedback suite à une mention 15% : Échanger sur un sujet hors de sa ligne éditoriale sans «se tirer une balle dans le pied» 15% : Autopromotion ou message de l’organisation 5% : Modérer des contributions de membres de la communauté ! Le défi : de «one to many» à «many to many»... 106
  107. 107. 1. Les membres ont développé un langage commun parfois spécialisé. (Langage) 2. Les membres fréquentent les lieux communs où de l'information sur la communauté est disponible. (Information) 3. Les membres sollicitent de l’aide. (Appel à tous) 4. Les membres offrent de l’aide ou répondent aux demandes d’aide. (Rendre service) 5. Les membres échangent sur leurs pratiques professionnelles. (Pratiques) 6. Les membres ont développé un sentiment d'appartenance à la communauté et il leur arrive de le qualifier. (Appartenance) 7. Les membres sont capables d'échanger des points de vue divergents. (Argumentation) Indicateurs de présence d’une structure de partage de connaissances entre individus membres d’une communauté de pratique 107
  108. 108. Indicateurs de présence d’une structure de partage de connaissances entre individus membres d’une communauté de pratique 8. Les membres cherchent des moyens de contribuer à documenter la pratique professionnelle au bénéfice de la communauté de pratique. (Réflexion) 9. Il y a émergence de marques de reconnaissance des contributions individuelles de certains membres à la communauté. (Remerciements) 10. Les membres témoignent entre eux des bons et mauvais coups liés au fonctionnement de la communauté. (Fonctionnement) 11. Les membres remarquent une certaine convergence dans les actions en les régulant selon les normes et les attentes de la communauté au bénéfice des membres. (Régulation, recherche de buts communs) 12. Le leadership dans la communauté est de plus en plus distribué. (Leadership) 13. On observe assez régulièrement des manifestations de générosité au bénéfice d'un ou des membres dans la communauté. (Générosité) 14. Un nouveau membre de la communauté se sent bien accueilli lors de son arrivée dans la communauté. (Accueil) 108
  109. 109. Mario tout de go inc. PricewaterhouseCoopers Société de l’assurance automobile du Québec Coalition Priorité Cancer Cégep Limoilou Conseil québécois des ressources humaines en culture (CQRHC) Union des artistes Collège de Sherbrooke Office du tourisme de Québec Wuxia le renard Plus de 500 mandats liés à cette thématique depuis 2005 109
  110. 110. Source : https://www.facebook.com/agiszaloki/photos/a.394962020517233.108885.262164763796960/940443185969111/?type=1&theater 110
  111. 111. Des occasion de collaborer avec l’IGN… Bientôt…! Les assises du numérique ! 111
  112. 112. 112
  113. 113. PRÉSENTATION « Rien ne s’enseigne que l’élève ne désire apprendre » Philippe Meirieu « Et pour attiser le désir, je suggère la puissance des réseaux »Mario Asselin 113

×