S’ILS AVAIENT ÉTÉ PUBLICITAIRES # 1
Pour faire court, il est né à Forest (BEL) en 1921. Après une formation plutôt standar...
S’ILS AVAIENT ÉTÉ PUBLICITAIRES # 2
Après de longues années passées au sein du lobby « les Féministes Montent
l’Insurrecti...
S’ILS AVAIENT ÉTÉ PUBLICITAIRES # 3
Diplômé d’une école de commerce international, Snoopy (de son vrai nom JeanHubert) déc...
S’ILS AVAIENT ÉTÉ PUBLICITAIRES # 4
Après de brillantes études en philosophie marseillaise, Zinedine décide de raccrocher
...
S’ILS AVAIENT ÉTÉ PUBLICITAIRES # 5
Titulaire d’un Bachelor in International Business (BIB) de l’école des volcans
d’Auver...
S’ILS AVAIENT ÉTÉ PUBLICITAIRES # 6
Comme son nom l’indique, Gilbert commence sa carrière en tant que guide de haute
monta...
S’ILS AVAIENT ÉTÉ PUBLICITAIRES # 7
Lady Diana avait prédit que le jeune homme à l’humour très british deviendrait
rapidem...
S’ILS AVAIENT ÉTÉ PUBLICITAIRES # 8
Depuis sa plus tendre enfance, Frédéric est un amoureux des chiffres et de l’Être. Il
...
S’ILS AVAIENT ÉTÉ PUBLICITAIRES # 9
Pierrot de son petit nom, commence son périple publicitaire en tant que stagiaire dans...
S’ILS AVAIENT ÉTÉ PUBLICITAIRES # 10
Philosophe introverti, Micky commence sa carrière de publicitaire chez « Hubert Cut »...
S’ILS AVAIENT ÉTÉ PUBLICITAIRES # 11
Clara débute des études de droit pénal avec la conviction de corriger les méchants
ga...
S’ILS AVAIENT ÉTÉ PUBLICITAIRES # 12
Fils adoptif de Mr Oui-Oui et du Doctor No, James débute sa carrière de publicitaire ...
S’ILS AVAIENT ÉTÉ PUBLICITAIRES # 13
Après une mise aux verres qui dura plus de 5 ans, Kurt revient sur le devant de la sc...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

S'ILS AVAIENT ÉTÉ PUBLICITAIRES - Saison 2

2 517 vues

Publié le

S'ILS AVAIENT ÉTÉ PUBLICITAIRES - Saison 2 by Marsatwork
www.marsatwork.fr

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 517
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2 158
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

S'ILS AVAIENT ÉTÉ PUBLICITAIRES - Saison 2

  1. 1. S’ILS AVAIENT ÉTÉ PUBLICITAIRES # 1 Pour faire court, il est né à Forest (BEL) en 1921. Après une formation plutôt standard à l’université de Liège, Raymond intègre la célèbre agence bruxelloise « Hand & Relaichte » et fonde un remarquable duo créatif avec Lony Van der Brieck qu’il admire durant une décennie : « Ouah Lony, t’es vraiment trop fort ! ». Attiré en France par le vin, les gitanes et la le Bez, il se décide à coacher un petit club d’entertainment local dans une bourgade située au-dessus du département des Landes où gît le rondin (de pin des Landes bien entendu). Mais c’est à Marseille qu’il file droit en bus dès le début des 90’s reprendre un petit studio tapis dans l’anonymat « De Marlin / Pic / O’Seil » auquel il donnera un destin hors du commun. Il s’entoure alors des plus grands : le cleptomane Rudy Le Voleur, la muse brésilienne Carlotta Mother et le fameux Marcel 2 Saillie, vigoureux membre d’honneur de la FFE. Au retour d’une campagne perdue en Italie pour un consortium européen, il se rend malade à force de bocks de bière (il est Bock sick…) et c’est une apparition d’un abbé dit « pelé » qui lui confirme que si « Bari vaut bien une messe », c’est à Milan qu’il trouvera sa clé : Deschamps. D.R. SON PARCOURS : Raymond Goethals SES CAMPAGNES : DIA : « Bleu / rouge ! » Les haras Philippe Maurice (BEL) : « Qu’a ta clope, qu’à ta clope ? » Well : « Adieu les Baresi ! » ONU : « If only, man can peace ! » Toute ressemblance avec des personnes existantes, imaginaires ou autres ne serait que pure coïncidence…
  2. 2. S’ILS AVAIENT ÉTÉ PUBLICITAIRES # 2 Après de longues années passées au sein du lobby « les Féministes Montent l’Insurrection » (FMI), Dominique décide de tout plaquer pour enfin vivre de sa passion : la publicité. Il commence donc comme concepteur-rédacteur dans l’agence « Dial-O » pour laquelle il signe le retour du Gameboy : « Autant de plaisir que de cartouches ». Dominique, communique, pique-nique , panique bref, aime la vie en générale, ce qui fait de cet heureux épicurien un véritable touche à tout dans son métier. Sa joie de vivre fait des émules, ce qui propulse le concepteur, directeur de création grâce notamment à sa campagne pour les produits Lacroix : « Les fans de ménage vont être servis ». D.R. SON PARCOURS : DSK SES CAMPAGNES : Minute Maid : « Envoyez du jus » Ketchup : « À la fin toujours lui mettre une claque au cul » Charal Carpaccio : « Les meilleures parties fines » Toute ressemblance avec des personnes existantes, imaginaires ou autres ne serait que pure coïncidence…
  3. 3. S’ILS AVAIENT ÉTÉ PUBLICITAIRES # 3 Diplômé d’une école de commerce international, Snoopy (de son vrai nom JeanHubert) décide d’arrêter de trimer comme un chien pour enfin se consacrer à sa vrai passion : la publicité. Véritable homme d’affaires, Snoopy est un homme qui a du flair et monte sa société sur un marché de niche : la publicité dite « porno-canine ». Sa première campagne « Royal Catin » lui ouvre les portes du marché asiatique très friand de viande fraîche. À force de creuser le filon, Snoopy tombe sur un os : la législation française n’accepte toujours pas les produits réalisés à base de viande de chien, une bien triste nouvelle qui annule son partenariat avec Findus. Mais le jeune businessman a les crocs, finies les campagnes qui partent à la poubelle, il décide de reprendre son partenariat avec Findus et ouvre un club hippique pour fêter les retrouvailles. D.R. SON PARCOURS : Snoopy SES CAMPAGNES : Google Maps : « Marquez votre territoire » La Foir’Fouille : « On a vraiment tout tout » Sarenza.com : « Au pied » Toute ressemblance avec des personnes existantes, imaginaires ou autres ne serait que pure coïncidence…
  4. 4. S’ILS AVAIENT ÉTÉ PUBLICITAIRES # 4 Après de brillantes études en philosophie marseillaise, Zinedine décide de raccrocher les crampons pour se lancer sur un nouveau terrain, celui de la publicité. Il débute sa carrière en tant que community manager au sein de l’agence grecque « JUS VENTUS » et se fait remarquer par son initiative sur la déforestation en France « Ci-gît rondin de Bordeaux ». L’opération rencontre un tel succès qu’il est médaillé d’office par les vignerons bordelais : « Ballon d’or 1998 ». Zinedine voit les choses en grand et décide de monter sa propre agence avec ses deux meilleurs amis (Maté RAZZI et Laurence BLANCHE) : « les Trois-Héros ». Mais en 2008, il décide sur un coup de tête de tout plaquer. Lui son truc c’est le Qatar. Il se reconvertit alors comme humoriste car comme on dit : « Quand Qatari, Qatar à moitié dans ton lit ». Sans se tromper, on peut dire que cette initiative est surtout une aubaine pour son carnet de Cheikh… mais bon, quand on aime, on ne compte pas ! D.R. SON PARCOURS : Zinedine SES CAMPAGNES : Castorama : « Je ne suis pas facile à démonter mais ma terrasse si » Peugeot WebStore : « Osez une belle reprise » Casino Partouche : « Tentez la roulette, et décrochez le gros lot » Toute ressemblance avec des personnes existantes, imaginaires ou autres ne serait que pure coïncidence…
  5. 5. S’ILS AVAIENT ÉTÉ PUBLICITAIRES # 5 Titulaire d’un Bachelor in International Business (BIB) de l’école des volcans d’Auvergne alors qu’il postulait à celle des ballons d’Alsace, Bibendum se spécialise dans la communication médicale dès ses débuts chez « Aaatchi & Aaatchi ». L’air de rien, il devient une référence en com de crise d’asthme et défraie la chronique lorsqu’au gré des soirées mondaines, il décide de saupoudrer ses bas cils de coke. Dire qu’il fait souffler un vent nouveau sur ce milieu de gentes dames serait un brin gonflé mais c’est pourtant ce qui arrive. Le coup de frein à sa carrière dans les majors intervient fin 1973 alors qu’il finalise le pont de pierre financier (Bridgestone) entre les agences ABS et ESP, lorsqu’à l’issue d’une réunion de collaborateurs — dont le pire est Lee, il ose s’écrier en anglais : « Good Year à tous ! ». Le fond de l’histoire, c’est qu’il est crevé. Il se recycle alors chez Manu, un facturier de Clermont-Ferrand et depuis, on peut dire que ça roule pour lui. D.R. SON PARCOURS : Le Bibendum SES CAMPAGNES : Vahiné : « C’est gonflé ! » Campagne Sarkozy 2012 : « Sans maîtrise, la puissance n’est rien ». Galettes Saint-Michelin : « Les palets roudor, la légende qui se mange » Fruité : « On n’a pas de tempérament à boire du raplapla ! » Toute ressemblance avec des personnes existantes, imaginaires ou autres ne serait que pure coïncidence…
  6. 6. S’ILS AVAIENT ÉTÉ PUBLICITAIRES # 6 Comme son nom l’indique, Gilbert commence sa carrière en tant que guide de haute montagne. Sa clairvoyance et son aisance relationnelle le propulsent quelque temps plus tard au rang de Directeur Artistique au sein de l’agence « Sunlight » pour laquelle il illustre la première version de campagne : « Vu, j’l’avais vraiment pas vu ». Gilbert est ce genre de directeur qui s’énerve très rapidement, et quand il a le regard noir, mieux vaut l’éviter. Un trait de caractère qui lui jouera bien des tours. Licencié pour un regard de travers, il jette le mauvais œil sur son agence qui met la clef sous la porte quelques jours plus tard. Gilbert a un don. Dans son ouvrage « Un autre regard sur le monde », il dévoile son sombre quotidien aux yeux de tous, ce qui lui vaudra une radiation à vie de l’ordre des publicitaires. Heureusement Gilbert a de la ressource, il est aujourd’hui sniper en Afghanistan. D.R. SON PARCOURS : Gilbert Montagné SES CAMPAGNES : Attractive World : « L’amour au premier regard » Breitling : « A l’heure d’été c’est facile » PokerStar : « Play the Fool » Toute ressemblance avec des personnes existantes, imaginaires ou autres ne serait que pure coïncidence…
  7. 7. S’ILS AVAIENT ÉTÉ PUBLICITAIRES # 7 Lady Diana avait prédit que le jeune homme à l’humour très british deviendrait rapidement un véritable pilier de la publicité. L’histoire lui donna raison. Petit prince de la finesse et combattant hors-pair, quand Jean-Marie rentre dans la reine, il ne repart jamais bredouille. Recruté à 16 ans par l’agence « TOUCH & VOUS », il signe sa première campagne pour les opticiens Kris : « Désolé pour les casses couilles, on ne soigne que les presbytes ». Une campagne qui lui ouvre les portes de la fameuse agence « A. VALL » dirigée par son mentor Laurent Baffie. Ensemble, ils signent la campagne Tampax : « Arrêtez de pisser le sang ». Aussi « Good » que Jean-Paul, Jean-Marie n’a pas seulement réinventé la pub, il l’a sub-limé. D.R. SON PARCOURS : Jean-Marie Bigard SES CAMPAGNES : Le slip français : « Laissez votre trace » Imprimante Epson : « Mettez-lui une cartouche » 1969.fr : « Gode save The Queen » Toute ressemblance avec des personnes existantes, imaginaires ou autres ne serait que pure coïncidence…
  8. 8. S’ILS AVAIENT ÉTÉ PUBLICITAIRES # 8 Depuis sa plus tendre enfance, Frédéric est un amoureux des chiffres et de l’Être. Il commence donc une carrière de Responsable Marketing Opérationnel au sein du supermarché « Thierry Hardiscount » où sa promo spéciale « 4 vins, 19 francs » fait beaucoup d’émules. Véritable boute-en-train, il assure pendant quelques années l’animation dans les rayons, ce qui déplaît fortement à sa direction. Quelques mois plus tard, il se fait licencier, évènement qui lui donnera une idée de spectacle : « L’humour dure trois ans ». Sa prestance scénique et sa puissance cynique lui ouvrent les portes d’un nouveau cercle : « Old & Rubixcube », une agence spécialisée dans le recyclage et les jouets pour enfants. En 1999, il monte sa propre team « Brain & Pen ». Pour promouvoir son agence, Frédéric (The Brain) et Jean-Marie (The Pen) concoctent une formule devenue depuis lors culte : « La pub, tu l’aimes ou tu la kiffes ». D.R. SON PARCOURS : F. Beigbeder SES CAMPAGNES : Mâtine : « Préférez-les à la coke » Mickael Vendetta : « Intelligent & modeste » Seloger.com : « Vendu Rêve » Toute ressemblance avec des personnes existantes, imaginaires ou autres ne serait que pure coïncidence…
  9. 9. S’ILS AVAIENT ÉTÉ PUBLICITAIRES # 9 Pierrot de son petit nom, commence son périple publicitaire en tant que stagiaire dans l’agence « A-B ». Très vite, ses qualités de meneur se font remarquer, ce qui lui permet de devenir Chef de Projet pour l’opération Virgin : « Ça va faire un carton ». La nuit il anime « Société De Fauchés », une émission avec un nom à coucher dehors et dont l’acronyme deviendra célèbre bien des années plus tard. Chroniqueur la nuit, Chef de Projet le jour, Pierrot ne se laisse pas aller : en 1949, il décide de rejoindre son épouse Emma Hüss au sein de l’agence « La dent dure ». Cette agence connaîtra un succès historique lui permettant de changer de Ferrari tous les jours, pendant que ses compatriotes changeront eux, seulement de porches. D.R. SON PARCOURS : L’abbé Pierre SES CAMPAGNES : Body Guard Company : « Toujours sous couverture » Narta : « Restez au frais » Scouts de France : « L’expérience plein air » Toute ressemblance avec des personnes existantes, imaginaires ou autres ne serait que pure coïncidence…
  10. 10. S’ILS AVAIENT ÉTÉ PUBLICITAIRES # 10 Philosophe introverti, Micky commence sa carrière de publicitaire chez « Hubert Cut », l’agence qui à l’époque, était dans tous les bons coups. Très vite, il se fait remarquer grâce à ses accroches coup de poing, notamment pour Rhum Charrette : « Il ne suffit pas d’être costaud pour avoir un bon punch ». Après de longues années de bons et loyaux services (3 ans), Micky décide de raccrocher les gants pour vivre de sa grande passion : la mode. Expert en crochet, il dessine une collection de pulls pour son amie Ollie Field, une collection qui se fera rapidement connaître par le bouche-à-oreille, faisant taire par la même occasion tous les critiques de mode qui n’attendaient que de voir la fine équipe dans les cordes. D.R. SON PARCOURS : Mike Tyson SES CAMPAGNES : Swiffer : « Jeter l’éponge » Colgate : « Protège dent » Causse Gantier : « Et les gants » Toute ressemblance avec des personnes existantes, imaginaires ou autres ne serait que pure coïncidence…
  11. 11. S’ILS AVAIENT ÉTÉ PUBLICITAIRES # 11 Clara débute des études de droit pénal avec la conviction de corriger les méchants garçons. Mais après quelques années de pratique, la jeune avocate pénaliste décide de se reconvertir dans la publicité car au final, ses années passées au barreau l’ont laissée sur sa faim. Experte en teasing, Clara atterrit dans l’agence « Dance ». Désormais à la tête du pôle « Dance », elle signe la campagne pour la Citroën DS3 cabriolet : « Demain, j’enlève le haut ». L’art de la mise en bouche guide les pas de cette jeune créative bien décidée à mettre le monde de la publicité à ses pieds. Elle persévère et signe la campagne pour les boulangeries Paul : « Je vais vous mener à la baguette », une campagne qui lui vaudra un « Golden pussy », l’équivalent féminin des Lions d’or au Canada. D.R. SON PARCOURS : Clara Morgane SES CAMPAGNES : Trader Mark : « La bourse et l’envie » Laposte.net : « Ça bosse dur » La Marseillaise à Pétanque : « Sortez vos boules » Toute ressemblance avec des personnes existantes, imaginaires ou autres ne serait que pure coïncidence…
  12. 12. S’ILS AVAIENT ÉTÉ PUBLICITAIRES # 12 Fils adoptif de Mr Oui-Oui et du Doctor No, James débute sa carrière de publicitaire au sein de la régie Mediavision où il signe sa toute première accroche : « Mediavision 01 47 20 007 ». Très vite remarqué par l’agence « Emi Six », il se voit confier le budget de Cougar.fr : « Les amants sont éternels ». Propulsé sur le devant de la scène, il réalise en 2007 la campagne de sensibilisation au cancer de la prostate : « Gold Finger ». Malgré la gloire, James préfère filer à l’anglaise pour réaliser d’occultes projets au Congo, notamment l’ouverture d’un supermarché « Casino Royal ». Rattrapé par la brigade financière, sa dernière sortie médiatique se solde par la Une du Sun qui mettra les choses au point en titrant : « FISC FUCKING ». D.R. SON PARCOURS : James Bond SES CAMPAGNES : RAEL : « Demain ne meurt jamais » Western Union : « Émission d’argent secret » Brother : « Opération Töner » Toute ressemblance avec des personnes existantes, imaginaires ou autres ne serait que pure coïncidence…
  13. 13. S’ILS AVAIENT ÉTÉ PUBLICITAIRES # 13 Après une mise aux verres qui dura plus de 5 ans, Kurt revient sur le devant de la scène publicitaire en 1997. Le talent est toujours là. Lui qui avait signé la campagne Lipton « Smell like tea spirit » va frapper un grand coup pour son retour au sein de l’agence « Héro Inn ». Il se met d’abord à la réalisation du film d’horreur « The Grunge » et galvanisé par le succès, il signe la campagne pour les protège-slips : « Atteignez le NirvaNana ». Kurt est un homme plein de surprises. En 2012, il s’occupe de Ski Village avec le dispositif « le nez dans la poudreuse ». Mais alors qu’il fête ce nouveau succès en compagnie de son agence, Kurt prend un pari stupide avec son Directeur de Création qui lui vaudra l’arrêt brutal de sa carrière pourtant au sommet, en déclarant : « Hey Dave, j’te parie 5 $ qu’il est pas chargé ». D.R. SON PARCOURS : Kurt Cobain SES CAMPAGNES : Acadomia : « Du plomb dans la tête » SNCF : « Un petit rail pour la route » Dassault : « Ça sent la poudre » Toute ressemblance avec des personnes existantes, imaginaires ou autres ne serait que pure coïncidence…

×