1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Karim Chibout, Martial Martin, les croyances sur Internet comme jeu de co-construction

887 vues

Publié le

L’étude porte sur des croyances exposées par les utilisateurs via certains outils numériques, principalement les réseaux sociaux virtuels, les blogs et les forums, ayant cependant pour origine des produits culturels de masse. Elle s’intéressera au point d’articulation entre d’une part une communication de type « top-down » à des fins de promotion de biens culturels (marketing et storytelling) et d’autre part la production d’une culture commune (d’un culte commun ?) par les utilisateurs des technologies numériques (web 2.0). Nous nous intéressons par exemple au culte Jedi-iste (Star Wars) et aux croyances eschatologiques (2012).

Paradoxalement, les « fausses » ( ?) croyances exprimées évoquent les plaisirs fugaces de la fiction (« willing suspension of disbelief ») mais étendus aux pratiques sociales du quotidien ; elles s’apparentent à un jeu, une manière de fuir les désordres de la réalité (climatiques, économiques, sociaux, politiques, religieux…) et, dans le même temps, sont fortement connectées à cette réalité désenchantée. Nous avions déjà entraperçu cette contradiction interne dans l’analyse des constructions imaginaires «faniques » autour de l’univers des jeux en ligne multi-joueurs (Chibout & Martin, 2009).

A l’heure où les textes fondateurs (livres saints, constitution, traditions…) et les certitudes universelles sont ébranlés (Lyotard), on feint de croire à des réalités inventées de toutes pièces (pour ne pas dire faites de bric et de broc). Les échanges virtuels portant sur les pseudo-croyances renvoient, en effet, à des co-constructions hybrides mêlant faits scientifiques, prophéties ésotériques, superstitions et religion(s) mondiales et transhistoriques (qui prennent sens dans une créolisation généralisée).


Très liées aux circonstances qui les ont vues naître ou dans lesquelles on les a diffusées ou partagées, ces croyances sont marquées par l’inconstance ou l’inconsistance. L’absence de profondeur des « convictions » est à l’image de la labilité et de la fluidité des relations et des conduites installées dans la vie virtuelle.

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
887
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Karim Chibout, Martial Martin, les croyances sur Internet comme jeu de co-construction

  1. 1. 1
  2. 2. 2
  3. 3. 3
  4. 4. 4
  5. 5. 5
  6. 6. 6
  7. 7. 7
  8. 8. 8
  9. 9. 9
  10. 10. 10
  11. 11. 11
  12. 12. 12
  13. 13. 13
  14. 14. 14
  15. 15. 15
  16. 16. 16
  17. 17. 17
  18. 18. 18
  19. 19. 19
  20. 20. 20
  21. 21. 21
  22. 22. 22
  23. 23. 23
  24. 24. 24
  25. 25. 25
  26. 26. 26

×