Ecr130 cm3 2011

4 785 vues

Publié le

Diaporama du cours de scénarisation multimédia

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
4 785
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4 104
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Ecr130 cm3 2011

  1. 1.  A partir de l’appel d’offre (un cahier des charges fonctionnel) Bien cerner les besoins et constituer les équipes en fonction des nécessités
  2. 2.  Dans le cadre des projets de S1, c’est simplifié: il n’existe que des projets de sites web statiques La constitution des agences sera donc la même: des groupes de 3:  Un développeur HTML/intégrateur/ergonome  Un graphiste  Un concepteur/rédacteur de contenu Parmi les trois, un chef d’agence désigné Trouver un nom (brainstorming), une identité visuelle, créer un site d’agence sur le FTP du chef
  3. 3.  Vous avez les éléments dans le cours de Michel Petit Il s’agira, ici, d’un CDC restreint, mais présenté professionnellement (page de titre, mise en page soignée, sommaire, à l’identité de l’agence…): - Origine du projet, contexte - Publics cibles - A partir de l’analyse de l’existant: problématique, objectifs - Contraintes - Services et livrables attendus - Délais de réalisation (dont validations intermédiaires)
  4. 4.  Rechercher des sites qui correspondent au projet Les questionner du point de vue:  Du contenu (rédactionnel)  De la navigation/de l’interactivité (ergonomie)  Du design graphique  Du marketing Voir questionnaire distribué
  5. 5.  Un site doit répondre aux besoins des utilisateurs. Caractériser des public principal/secondaires Définir des profils-types/ « personas »: http://www.cooper.com/journal/2003/08/th e_origin_of_personas.html Etablir des scénarios (10 à 30): A veut obtenir telle ou telle information; B contacter le responsable; C résoudre tel problème…
  6. 6. EX. DE PRÉSENTATION
  7. 7. Act AcceptationCheck Plan Do
  8. 8. Validation•1/10 •3/10 •2/10 Validation Validation…
  9. 9.  Choisir les rubriques Les nommer Les regrouper Les hiérarchiser Représenter la structure d’information
  10. 10.  Le look and feel  “In software design, look and feel is a term used in respect of a graphical user interface and comprises aspects of its design, including elements such as colors, shapes, layout, and typefaces (the "look"), as well as the behavior of dynamic elements such as buttons, boxes, and menus (the "feel")” (Wikipedia).
  11. 11.  Délimiter un périmètre rédactionnel Matière première: la recherche d’information  Fournie par le client  Autres contacts  Expérience personnelle  Sources documentaires, y compris Internet et BD Attention aux mauvaises sources, à l’inexactitude dans leur reprise Trier en fonction du sujet précis et de l’angle choisis
  12. 12.  Accueillir: La page d’accueil a la même fonction que la « une »: la « prise en main », à travers une vision globale des contenus et une présentation concise de ce qui va être développé « à l’intérieur ». Capter l’attention à un premier niveau avec les titres, les sous-titres, les illustrations, éventuellement les « manchettes »
  13. 13.  Capter l’attention à un second niveau:-le chapeau-les intertitres-d’éventuels encadrés-l’attaque de l’article-la chute de l’article-les légendes des illustrations
  14. 14.  Organiser l’information:  Faire passer un message essentiel.  Avant la rédaction, formuler clairement le message  Souvent un article papier = 1 à 4 feuillets (1 feuillet=1500 signes), un article électronique = 50% de l’équivalent papier.  Pour un fait d’actualité, la règle:  « Quis? Quid? Quando? Ubi? Cur? Quomodo? Quibus auxiliis? »  Who? What? Where? When? Why? How?  Qui? Quoi? Où? Quand? Pour quoi? Comment?
  15. 15. • Organiser les informationsLe plan: la pyramide inversée (information événementielle) Du plus au moins important 1.Le fait 2. Les raisons 3. Le contexte Dans les 4. Information complémentaire, premiers 20%, conséquence… 80% de l’information
  16. 16.  Organiser l’information:  Le plan: autres choix  Plan analytique: cause-principaux faits-conséquences  Plan démonstratif: message essentiel-succession d’arguments  Plan chronologique  Scénario  …
  17. 17.  Rédiger un texte lisible, dense, concis, accessible: -priorité à ce qui est d’intérêt général -suppression de tout ce qui sort de l’angle choisi -abandon des aspects secondaires -retrait des répétitions, des redondances, des pléonasmes -chasse aux imprécisions -utilisation de termes précis -renvoi au concret et à l’imagé -citation de propos, mise en scène -coupe des phrases trop longues -phrases s’adressant directement au lecteur
  18. 18.  Rédiger avec des outils comme :  La cote de lisibilité de Rudolf Flesh: 206.835-(1.015*moyenne des mots par phrase)- (84.66*moyenne de syllabes par mot) de 1 à 100 (de très difficile à facile): cf. Word  Le fog index de Gunning: (nb moyen de mots par phrase+pourcentage de mots de plus de trois syllabes)*0.4 bd=6, journaux=10, écrits universitaires=16, cote d’alerte=12
  19. 19.  Rédiger avec le souci de la langue; respect de:  l’orthographe  la grammaire  la ponctuation  les règles typographiques
  20. 20.  Titrer:  Surtitre: situer l’action, moment, lieu, domaine d’information (parfois un seul mot-repère)  Titre: concentration de l’information ou du message; mots-clés du sujet  Sous-titre: complément: comment? Pourquoi? Parfois confondu avec le chapeau  Sommaire: énumération des aspects importants de l’article ou du dossier Rarement l’ensemble
  21. 21.  Choisir un bon titre:  clair, facilement compréhensible  court, nerveux, direct  proche du lecteur  précis  sur mesure  original  adapté au genre (informatif, citation)
  22. 22.  Deux choix:  Titre informatif:  Qui?  Quoi?  Titre incitatif:  mots chocs  jeux de mots  allusion, appel à la curiosité  jeux sur les contraires  collisions d’événements
  23. 23.  Habiller:  le chapeau (compléter le titre, résumer l’information, justifier l’article, situer le contexte, annoncer le plan, inviter à la lecture): court de 10 à25 mots.  Des paragraphes courts (3 phrases, env 50 mots)  l’intertitre (faire respirer le texte, casser le gris, entrée possible, baliser la lecture)  l’attaque (catch phrase: description, citation, histoire, formule, sentence, image, paradoxe, bizarrerie, dramatisation, prise à partie  la chute  les « encadrés » (chiffres, données, exemple, témoignage, miniportrait, chronologie, lexique)
  24. 24. Soigner les hypertextes: hypertexte horizontal: approfondissement d’une information de base: chaque point important traité comme une brève avec un lien hypertexte vers un développement hypertexte vertical: approfondissement progressif, en cascade, vers des sujets de plus en plus pointus hypertexte latéral: des compléments (bibliographie, chronologie, informations pratiques, lexique, chiffres, infographie, contexte, documents de référence: rapport in extenso, sondage, enquête…) hypertexte transversal: un autre document du même site ou d’un autre site hypertexte audiovisuel: proposer un contenu multimédia

×