COURS DE RISQUES NATURELS –
II MODULE
Professeur:G Garry
LY Hamidou, MatteoMAIORINO,
VILLA Lucio
Université Marne-la-Vallé...
Analyse du PPRI du bassin de l’Odet, pour les communes de Quimper,
Ergue-Gaberic et Guengat
2
CHAPITRE 1 PRÉSENTATION GÉNÉ...
Analyse du PPRI du bassin de l’Odet, pour les communes de Quimper,
Ergue-Gaberic et Guengat
3
SITOGRAPHIE....................
Analyse du PPRI du bassin de l’Odet, pour les communes de Quimper,
Ergue-Gaberic et Guengat
4
Analyse du PPRI du bassin de l’Odet, pour les communes de Quimper,
Ergue-Gaberic et Guengat
5
CCHHAAPPIITTRREE 11 PPRREESS...
Analyse du PPRI du bassin de l’Odet, pour les communes de Quimper,
Ergue-Gaberic et Guengat
6
33..11 LLAA JJUUSSTTIIFFIICC...
Analyse du PPRI du bassin de l’Odet, pour les communes de Quimper,
Ergue-Gaberic et Guengat
7
o En décembre 2000, avec une...
Analyse du PPRI du bassin de l’Odet, pour les communes de Quimper,
Ergue-Gaberic et Guengat
8
4. Comparaison des niveaux a...
Analyse du PPRI du bassin de l’Odet, pour les communes de Quimper,
Ergue-Gaberic et Guengat
9
Dans le chapitre V de la not...
Analyse du PPRI du bassin de l’Odet, pour les communes de Quimper,
Ergue-Gaberic et Guengat
10
Dans la note de présentatio...
Analyse du PPRI du bassin de l’Odet, pour les communes de Quimper,
Ergue-Gaberic et Guengat
11
La carte réglementaire a ét...
Analyse du PPRI du bassin de l’Odet, pour les communes de Quimper,
Ergue-Gaberic et Guengat
12
Analyse du PPRI du bassin de l’Odet, pour les communes de Quimper,
Ergue-Gaberic et Guengat
13
Grille de qualification des...
Analyse du PPRI du bassin de l’Odet, pour les communes de Quimper,
Ergue-Gaberic et Guengat
14
44..22..33 CCAARRTTEE RREEG...
Analyse du PPRI du bassin de l’Odet, pour les communes de Quimper,
Ergue-Gaberic et Guengat
15
CCHHAAPPIITTRREE 55 RREEGGL...
Analyse du PPRI du bassin de l’Odet, pour les communes de Quimper,
Ergue-Gaberic et Guengat
16
Sur les dispositions commun...
Analyse du PPRI du bassin de l’Odet, pour les communes de Quimper,
Ergue-Gaberic et Guengat
17
Les prescriptions dans cett...
Analyse du PPRI du bassin de l’Odet, pour les communes de Quimper,
Ergue-Gaberic et Guengat
18
Par le niveau de l’aléa dan...
Analyse du PPRI du bassin de l’Odet, pour les communes de Quimper,
Ergue-Gaberic et Guengat
19
CCHHAAPPIITTRREE 66 AAVVIIS...
Analyse du PPRI du bassin de l’Odet, pour les communes de Quimper,
Ergue-Gaberic et Guengat
20
RREEFFEERREENNCCEE BBIIBBLL...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Rapport_

114 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
114
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
12
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rapport_

  1. 1. COURS DE RISQUES NATURELS – II MODULE Professeur:G Garry LY Hamidou, MatteoMAIORINO, VILLA Lucio Université Marne-la-ValléeParis13 14/01/2011 PPR Inondation du Bassin de l’Odet – communes de Quimper, Ergue – Gabéric et Guengat : pour une analyse critique et détaillée. Inondation du 12 et 13 décembre 2000 – OUEST FRANCE
  2. 2. Analyse du PPRI du bassin de l’Odet, pour les communes de Quimper, Ergue-Gaberic et Guengat 2 CHAPITRE 1 PRÉSENTATION GÉNÉRALE............................................................................................... 5 CHAPITRE 2 COMPOSITION DU DOSSIER ............................................................................................. 5 CHAPITRE 3 LE RAPPORT DE PRÉSENTATION ....................................................................................... 5 3.1 LA JUSTIFICATION DU PPR................................................................................................................... 6 3.2 LE DISPOSITIF GÉNÉRAL DE PRÉVENTION.................................................................................................. 6 3.3 L’HISTORIQUE DES CRUES .................................................................................................................... 6 3.4 LA PRÉSENTATION DE L’ALÉA DE RÉFÉRENCE............................................................................................. 7 3.5 LA PRÉSENTATION ET L’EXPLICATION DES ÉTUDES....................................................................................... 7 3.6 LA PRÉSENTATION DES ENJEUX.............................................................................................................. 8 3.7 LA PRÉSENTATION DE LA VULNÉRABILITÉ ................................................................................................. 8 3.8 LA PRÉSENTATION DU PLAN DE ZONAGE RÉGLEMENTAIRE ET DU PRINCIPE DE ZONAGE......................................... 8 3.9 LA JUSTIFICATION DES CHOIX RÉGLEMENTAIRE ET LA PRÉSENTATION DES TYPES DE MESURES PRESCRITES OU RECOMMANDÉES........................................................................................................................................ 9 3.10 LES ILLUSTRATION............................................................................................................................ 9 CHAPITRE 4 LES CARTES.....................................................................................................................10 4.1 PRÉSENTATION GÉNÉRAL....................................................................................................................10 4.1.1. CARTE DES ALÉAS NO 1....................................................................................................................10 4.1.2. CARTE DES ENJEUX NO 1..................................................................................................................10 4.1.3. CARTE RÉGLEMENTAIRE NO 1............................................................................................................10 4.2 CONTENU DES CHAQUE DOCUMENT.......................................................................................................11 4.2.1 CARTE DES ALÉAS NO 1....................................................................................................................11 4.2.2 CARTE DES ENJEUX..........................................................................................................................13 4.2.3 CARTE RÉGLEMENTAIRE...................................................................................................................14 CHAPITRE 5 RÈGLEMENT....................................................................................................................15 5.1 PRÉSENTATION GÉNÉRAL DU DOCUMENT................................................................................................15 CADRE JURIDIQUE......................................................................................................................................15 ZOOM SUR LE TITRE 1 :...............................................................................................................................15 ZOOM SUR LES TITRES 2 À 4 :........................................................................................................................15 5.2 DISPOSITIONS RÉGLEMENTAIRES ..........................................................................................................15 DÉMARCHE DE L’ANALYSE............................................................................................................................15 5.3 PRESCRIPTIONS, RECOMMANDATIONS ET INTERDICTIONS : QUELQUES EXEMPLES .............................................16 5.4 REMARQUES GÉNÉRALES SUR LE RÈGLEMENT...........................................................................................17 CHAPITRE 6 AVIS GÉNÉRALE SUR LE PPR ÉTUDIÉ.................................................................................19 RÉFÉRENCE BIBLIOGRAPHIQUES............................................................................................................20 BIBLIOGRAPHIE.........................................................................................................................................20
  3. 3. Analyse du PPRI du bassin de l’Odet, pour les communes de Quimper, Ergue-Gaberic et Guengat 3 SITOGRAPHIE............................................................................................................................................20
  4. 4. Analyse du PPRI du bassin de l’Odet, pour les communes de Quimper, Ergue-Gaberic et Guengat 4
  5. 5. Analyse du PPRI du bassin de l’Odet, pour les communes de Quimper, Ergue-Gaberic et Guengat 5 CCHHAAPPIITTRREE 11 PPRREESSEENNTTAATTIIOONN GGEENNEERRAALLEE La présentation générale du PPRI est développée dans le chapitre I, intitulé « Introduction », dans lequel le nom des communes concernées (Quimper, Ergue – Gaberic et Guengat) sont spécifiés. Le nom du cours d’eau principal (l’Odet), ainsi que les affluent (Steir, Jet, Frout) sont spécifié ; de même que le type de crue, qui consiste en « un débordement de cours d’eau entraînant l’inondation causée d’une part à une pluviométrie excessive sur le bassin versant concerné, d’autre part à des forts coefficients de marée, dont l’influence se fait sentir jusqu’au centre de la ville ».1 CCHHAAPPIITTRREE 22 CCOOMMPPOOSSIITTIIOONN DDUU DDOOSSSSIIEERR Dans l’introduction à la note de présentation, la typologie du PPR même est spécifiée : il concerne un PPRI engagé en 1995, approuvé en 1997 et, en décembre 2000, après les inondations qui ont dépassé largement en ampleur (superficie et hauteur), les prévisions du PPRI du 1997, le PPRI en question est mis en discussion depuis 2001(année de prescription), afin de mettre en œuvre une révision totale. En outre toutes les pièces sont indiquées : 1. Note de présentation, 2. Cartes réglementaires, 3. Règlement, 4. Les annexes : a. le rapport d’étude – BCEOM, b. 7 cartes des aléas, c. 7 cartes des enjeux. CCHHAAPPIITTRREE 33 LLEE RRAAPPPPOORRTT DDEE PPRREESSEENNTTAATTIIOONN Le document présente un chapitre concernant une « présentation générale », sur le site faisant l’objet du PPRI, notamment ses caractéristiques géographiques, les détails sur le bassin versant de l’Odet et de ses affluents, une description de l’hydrographie de la zone, ainsi que les conditions climatiques (pluviométrie, vents et dépression atmosphérique, etc.), afin de donner le contexte de l’étude et même expliquer certaines particularités liée aux communes concernées dans le PPRI. 1 Défini comme « un débordement de cours d’eau entraînant l’inondation,causéed’une part à une pluviométrie excessivesur lebassin versant concerné,d’autre partà de forts coefficients de marées, dont l’influencese faitsentir jusqu’au centre de la ville».
  6. 6. Analyse du PPRI du bassin de l’Odet, pour les communes de Quimper, Ergue-Gaberic et Guengat 6 33..11 LLAA JJUUSSTTIIFFIICCAATTIIOONN DDUU PPPPRR la justification de la mise en place du PPRI est mentionnée dans la partie introduction. On remarque qu’il a été préparé parce que, lors de la crue du décembre 20002, l’arrêté préfectoral du 29 juin 2001 a ordonné sa révision immédiate. Le dossier, qui fait l’objet de cette analyse, est daté le 17 février 2004. Il est actuellement encore en phase d’approbation. 33..22 LLEE DDIISSPPOOSSIITTIIFF GGEENNEERRAALL DDEE PPRREEVVEENNTTIIOONN En ce qui concerne les dispositions générales de prévention, dans la partie introductive de la note de présentation on trouve spécifiées, en référence à l’article L 562-1 du Code de l’Environnement, les objectifs auxquels un PPRI doit atteindre, notamment : - Délimiter les zones exposées aux risques, en tenant en compte de la nature et de l’intensité du risque encouru, et les zones non directement exposées, mais où des nouveaux ouvrages, aménagements, constructions pourraient aggraver les risques ou en créer des nouveaux. - Réglementer dans ces zones tout type de construction, ouvrages, aménagements ou exploitations agricoles, forestières, artisanales, commerciales ou industrielles, - Définir les mesures de prévention, protection et sauvegarde qui doivent être prise dans les zones exposées et celles qui ne le sont pas directement, - Définir les mesures à prendre, relatives à l’aménagement l’utilisation ou l’exploitation des constructions, des ouvrages, des espaces mis an culture 33..33 LL’’HHIISSTTOORRIIQQUUEE DDEESS CCRRUUEESS Dans la note de présentation, une partie de l’historique des crues est mentionnée. Ainsi, deux épisodes sont évoqués :  Dans la première moitié du XIX siècle, notamment en janvier 1925, une crue a affecté la zone et a d’ailleurs représentée la crue de référence pour le PPRI du 1994. En décembre 2000, une crue avec une période de retour compris entre 50 et 100 ans est apparue et elle a été supérieure, en hauteur, de 20 cm par rapport à la crue de janvier 1925.  Dans la seconde moite du XX siècle, une quinzaine de crues importantes se sont manifestées, notamment : o En février 1974, avec une période de retour de 20 à 50 ans sur l’Odet et de 10 à 20 ans sur le Steir, o En janvier 1995, avec une période de retour de 10 à 20 ans pour l’Odet et le Steir, 2 Qui a sensiblement dépasséla limitepriseen compte dans le PPR du 1997.
  7. 7. Analyse du PPRI du bassin de l’Odet, pour les communes de Quimper, Ergue-Gaberic et Guengat 7 o En décembre 2000, avec une période de retour de 50 à 100 ans sur l’Odet et le Steir. On considère cette partie suffisamment détaillée par rapport au minimum d’informations qu’un PPRI doit contenir, en ce qui concerne l’historique des crues. 33..44 LLAA PPRREESSEENNTTAATTIIOONN DDEE LL’’AALLEEAA DDEE RREEFFEERREENNCCEE Dans le chapitre IV de la note de présentation du PPRI, qui s’intitule « Crue de référence – détermination de l’aléa – enjeux et vulnérabilité », on trouve d’abord une définition d’aléa très satisfaisante, avec laquelle on essaie de introduire la signification de l’aléa en général et, notamment, dans le cas d’inondation. Ensuite un deuxième paragraphe est dédié à la crue de référence, tout en spécifiant le principe selon lequel la crue de référence a été choisie (notamment en évoquant quand on est dit dans les instructions du Ministère de l’Écologie et du Développement Durable), c’est-à-dire la cure la plus importante entre les suivantes : - Les crues historiques connues, - ou de la crue centennale calculée des cours d’eau - et, en ce qui concerne les zones en aval de Quimper, d’un événement maritime centennal. 33..55 LLAA PPRREESSEENNTTAATTIIOONN EETT LL’’EEXXPPLLIICCAATTIIOONN DDEESS EETTUUDDEESS Une synthèse de la démarche conduite pour la détermination de la crue de référence est présentée par l’équipe chargée de réviser le PPRI et d’en proposer une autre mise à jour3, dans la note explicative. Un paragraphe décrit cette démarche en 4 étapes : 1. Recherche historique des crues anciennes : qui consiste en une investigation très approfondie, afin de repérer les données les plus nombreuses possibles. 2. Étude hydrologique (analyse de la rareté des crues) : dans trois points la méthode d’analyse de rareté des crues a été exposée de façon très superficielle, en absence de schéma explicatifs afin de rendre l’explication plus compréhensible vis-à-vis d’un public qui n’est pas forcement « expert technique » et qui ne connait pas en détail l’aspect hydrologique de la zone. À notre avis, ajouter dans les annexes une section dédiée au détail de l’étude hydrologique doit être fait, afin d’avoir une connaissance plus approfondie et une information plus complète. 3. Étude hydraulique (connaissance des niveaux atteints par une crue centennale) : cette partie a été développée de façon encore moins approfondie que la précédente, en évoquant d’ailleurs les résultats qui proviennent de l’étude hydrologique. C’est pour cela que le même niveau de détail est requis aussi pour ce paragraphe. 3 Vis-à-vis dela crueextraordinairedu décembre 2000
  8. 8. Analyse du PPRI du bassin de l’Odet, pour les communes de Quimper, Ergue-Gaberic et Guengat 8 4. Comparaison des niveaux atteints lors d’un événement centennal et de la crue historique la plus intense connue : dans cette section est annoncé que la crue de référence est celle du décembre 2000. Par la suite on donne un extrait des commentaires qui consiste en un tableau qui montre la crue centennale calculée dans tout le bassin versant: TTaabblleeaauu 11 -- LLaa ccrruuee ddee rrééfféérreennccee 33..66 LLAA PPRREESSEENNTTAATTIIOONN DDEESS EENNJJEEUUXX Dans la section relative à la présentation des enjeux, on présente une définition très générale des enjeux et en soulignant que « les biens et les activités sont susceptibles d’évaluation monétaire ». On a relevé l’absence de détails dans la description des enjeux. 33..77 LLAA PPRREESSEENNTTAATTIIOONN DDEE LLAA VVUULLNNEERRAABBIILLIITTEE Dans la note de présentation nous avons relevé un paragraphe qui traite de la vulnérabilité, qui est présentée sous deux formes : 1. Une vulnérabilité économique : elle traduit « généralement le degré de perte ou d’endommagement des biens et activités exposés à l’occurrence d’un phénomène naturel d’une intensité données », 2. Une vulnérabilité humaine : qui représente l’« importance des atteintes susceptibles d’être causées aux personnes physiques par une inondation ». Une dernière partie explique les trois niveaux de la vulnérabilité (faible, moyenne et forte), tout en donnant une définition pour chaque niveau. Par ailleurs, l’aspect lié la vulnérabilité a été plus approfondit que celui relatif aux enjeux. 33..88 LLAA PPRREESSEENNTTAATTIIOONN DDUU PPLLAANN DDEE ZZOONNAAGGEE RREEGGLLEEMMEENNTTAAIIRREE EETT DDUU PPRRIINNCCIIPPEE DDEE ZZOONNAAGGEE
  9. 9. Analyse du PPRI du bassin de l’Odet, pour les communes de Quimper, Ergue-Gaberic et Guengat 9 Dans le chapitre V de la note de présentation du dossier du PPRI qui a été examiné, la présentation du plan de zonage est expliquée avec un détail adéquat. Tout d'abord, les principes du plan de zonage sont explicités, tout en évoquant (Circulaire du 24 juin 1994) : 1. Interdiction de toutes nouvelles constructions dans les zones inondables (aléas les plus forts), 2. contrôler strictement l’extension de l’urbanisation dans les zones d’expansion des crues 3. Éviter remblaiement ou endiguement nouveau, qui ne sera pas justifié par la protection de lieux fortement urbanisés. Ensuite les grandes lignes et les modalités du zonage réglementaire sont exposées, tout en renvoyant à la pièce documentaire « zonage réglementaire » qui fait partie du dossier. Puis les différents zonages réglementaires sont explicités, notamment en ce qui concerne les trois zones (rouge, bleu et orange), tout en expliquant leur champ d’application et leurs fonctions. 33..99 LLAA JJUUSSTTIIFFIICCAATTIIOONN DDEESS CCHHOOIIXX RREEGGLLEEMMEENNTTAAIIRREE EETT LLAA PPRREESSEENNTTAATTIIOONN DDEESS TTYYPPEESS DDEE MMEESSUURREESS PPRREESSCCRRIITTEESS OOUU RREECCOOMMMMAANNDDEEEESS En qui concerne la justification des choix réglementaires, tout est renvoyé au « règlement » du PPRI qui fait l’objet de cette analyse. Pour la présentation des types de mesures prescrites ou recommandées, dans la note de présentation ainsi que dans le « règlement » on trouve l’explication de l’établissement de deux zones spécifiques qui complètent les zonages réglementaires, notamment : - Une zone dite « zone hachurée verte », qui concerne, pour le cours d’eau Frout4, un moyen de réduire les risques d’inondation liés à des précipitations intenses. - Une zone dite « zone non directement exposée (Z.N.D.E. ou zone blanche) », dans laquelle sont données des dispositions sous forme de recommandation, de prescriptions dans le but de limiter le ruissellement de nature à aggraver le risque d’inondation. En outre, une section concernant les notions communes est ajoutée :on a spécifié l’explication d’une part de qu’est-ce qu’est la « cote de référence » dont on parle dans le règlement (« cote maximale atteinte, en tout niveau des cours d’eau, par une crue théorique centennale de l’Odet, du Stéir, du Jet et du Frout ou par une marée centennale »), d’autre part du rôle des ouvrages de protection contre les eaux et notamment, du fait que parmi ces ouvrages, ceux déjà réalisés ne sont pas pris en compte pour la délimitation de l’aléa. En conclusion on pourra dire que la section qui présente le cadre réglementaire est dotée de toutes les caractéristiques minimales prévues par la législation en matière de PPRN. 33..1100 LLEESS IILLLLUUSSTTRRAATTIIOONNSS 4 Affluent de l’Odet.
  10. 10. Analyse du PPRI du bassin de l’Odet, pour les communes de Quimper, Ergue-Gaberic et Guengat 10 Dans la note de présentation du dossier qui concerne le PPRI qui fait l’objet de notre étude, il n’y a pas de références qui concernent des photos ou des graphiques ; par contre, on trouve des références concernant les cartes (des aléas, des enjeux et celles réglementaires) et des références aux autres documents qui constituent le dossier. CCHHAAPPIITTRREE 44 LLEESS CCAARRTTEESS Le dossier de PPR-Inondations, établie pour les communes de Quimper, Ergué-Gabéric et Guengat, présente trois familles de cartes :  Les cartes des aléas  Les cartes des enjeux  Les cartes réglementaires. Afin de réaliser une analyse en détail du PPR-I, on centrera l’étude dans les groupes de cartes dénommés No 1 correspondant à la zone en aval du bassin de l’Odet. 44..11 PPRREESSEENNTTAATTIIOONN GGEENNEERRAALLEE 44..11..11.. CCAARRTTEE DDEESS AALLEEAASS NNOO 11 La carte des aléas a été élaborée sur une carte de base de type cadastral, où le cadastre apparait en noir et blanc, et les aléas en trois couleurs (jaune, orange claire, orange foncé). Également, il a été inclus une ligne en couleur rouge et qui donne la limite extérieure de la crue centennale. Cette carte a été élaborée à une échelle de 1:5 000 avec une bonne lisibilité au niveau de la description des « éléments » de l’aléa. Néanmoins, cette carte perd de la lisibilité au niveau de son fond (base cadastrale), ce qui peut compliquer la lecture des zones ou secteurs de la commune sous l’influence de l’aléa inondation. 44..11..22.. CCAARRTTEE DDEESS EENNJJEEUUXX NNOO 11 La carte des enjeux a été élaborée sur une carte base de type cadastral, où le cadastre apparait en noir et blanc, et les enjeux en sept différentes couleurs décrivant une zone spécifique. Également, il a été inclus une ligne en couleur rouge et qui donne la limite extérieure de la crue centennale. Cette carte a été élaborée à une échelle de 1 :50 000 avec une bonne lisibilité au niveau de la description des enjeux. Cependant, cette carte perte la lisibilité au niveau de la carte base cadastrale. 44..11..33.. CCAARRTTEE RREEGGLLEEMMEENNTTAAIIRREE NNOO 11
  11. 11. Analyse du PPRI du bassin de l’Odet, pour les communes de Quimper, Ergue-Gaberic et Guengat 11 La carte réglementaire a été élaborée sur le même fond de carte que les autres avec donc les mêmes problèmes évoqués précédemment. Les zones réglementaires sont réparties en cinq différentes couleurs, y inclus le blanc. Également, il a été inclus une ligne en couleur rouge et qui donne la limite extérieure de la crue centennale. Cette carte a été élaborée à une échelle de 1 :50 000 avec une bonne lisibilité au niveau de la description des enjeux. 44..22 CCOONNTTEENNUU DDEE CCHHAAQQUUEE DDOOCCUUMMEENNTT 44..22..11 CCAARRTTEE DDEESS AALLEEAASS NNOO 11 La crue de référence retenu pour l’analyse a été la centennale, parce qu’il n’a pas été dépassé par quelque autre crue historique. Cependant, la crue historique prend des valeurs différentes en fonction de la zone d’étude. TTaabblleeaauu 22 -- NNiivveeaauu ddee llaa ccrruuee ddee rrééfféérreennccee Méthode d’investigation La détermination de la crue de référence s’est basée sur l’analyse de trois aspects :  Une analyse hydrologique, à partir des données des débits de crues historiques de quatre stations : la station de Tréodet (bassin de l’Odet), la station de Ty Planche (bassin du Steïr), station de Ergué Gaberic (bassin du Jet) et la station de Kervir (bassin de l’Odet et du Jet). Ces données ont été soumises à un ajustement de Gumbel. Également, il a été utilisé des données pluviométriques. Ces données ont été traitées par la méthode de Gradex.  Une analyse de l’influence des niveaux maritimes. Cette analyse a été faite à partir d’une simulation, de la zone de Quimper, prenant en compte : un régime transitoire, un débit centennal stationnaire et une marée réelle enregistrée à Benodet le 12/12/02.  Une recherche historique, basée sur des témoignages des personnes et qui identifie la crue de 2000 comme la crue la plus importante.
  12. 12. Analyse du PPRI du bassin de l’Odet, pour les communes de Quimper, Ergue-Gaberic et Guengat 12
  13. 13. Analyse du PPRI du bassin de l’Odet, pour les communes de Quimper, Ergue-Gaberic et Guengat 13 Grille de qualification des aléas. Normalement, les paramètres qui définissent un aléa inondation sont de trois ordre : la hauteur de submersion, la vitesse des écoulements et la durée de l’inondation. Néanmoins, le PPRI a pris en compte la hauteur de submersion comme le seul paramètre de classification. Les classes des aléas sont :  Aléa faible, par une hauteur d’eau comprise entre 0 et 0.5 m lors de crue centennale. Il apparaît dans la carte en jaune.  Aléa moyen, par une hauteur d’eau comprise entre 0.5 et 1 m lors de crue centennale. Il apparaît dans la carte en orange claire.  Aléa fort, par une hauteur d’eau supérieure à 1 m lors d’une crue centennale. Il apparaît dans la carte en orange foncée.  Prise en compte ou non des ouvrages de protection La carte des aléas ne spécifie pas la présence des ouvrages de protection, cela parce que les ouvrages de protection n’ont pas été pris en compte pour la délimitation de l’aléa dans l’élaboration du PPRI. 44..22..22 CCAARRTTEE DDEESS EENNJJEEUUXX La carte des enjeux, des zones inondables, ont été faite en fonction de type d’urbanisation, ainsi comme de la fonctionnellement des ces zones. Selon ce critère, les zones des enjeux ont été classifiées en sept :  La zone d’accueil de population sensible (crèches, écoles, centres médicaux).  La zone industrielle, commerciale et artisanale  Le Centre-ville historique, zone de commerce  La zone administrative  La zone d’habitat urbain dense  La zone d’habitat pavillonnaire  La zone d’habitat épars et zone naturelle ou de culture. La carte des enjeux prend en compte seulement de zones d’habitat urbain dense, pavillonnaire et épars et de loisirs. Cependant, les zones d’habitat urbain moyennement denses ne sont pas prises en compte. En plus, le critère « d’une zone dense » n’est pas très clair, parce qu’il peut y voir des zones pavillonnaires, mais avec une densité de la population très importante.
  14. 14. Analyse du PPRI du bassin de l’Odet, pour les communes de Quimper, Ergue-Gaberic et Guengat 14 44..22..33 CCAARRTTEE RREEGGLLEEMMEENNTTAAIIRREE Seuils retenus et critères de réglementation La carte réglementaire montre la division du territoire couvert par le PPRI, en 5 zones :  La zone rouge, qui correspond aux zones urbanisées ayant les aléas le plus forts ou aux zones urbaines qui sont dans les secteurs d’expansion des crues.  La zone bleue, qui correspond aux secteurs urbanisés d’aléa moyen ou faible  La zone orange correspond au centre urbain situé sur la cote de référence, quel que soit le niveau de l’aléa.  La zone verte hachurée, qui correspond au secteur de bassin versant du Frout sur lequel l’extension de l’urbanisation pourrait aggraver les risques d’inondation, en cas d’orage ou de fortes pluies.  La zone blanche, qui correspond à la zone non directement exposée au risque d’inondation. Il faut remarquer que selon la réglementation en vigueur sur les PPRI, les zones réglementaires sont deux : zone rouge ou zone bleue. Cependant, la carte réglementaire analysée prend en compte au niveau des zones exposées de façon directe au risque d’inondation, trois catégories : zone rouge, zone bleue et zone orange. En plus, la carte réglementaire prend en compte une zone verte hachurée dont l’urbanisation pourrait aggraver le risque d’inondation. Système graphique de renvoi au règlement La carte de réglementaire ne fait aucune référence à la réglementation applicable. Également, dans le document écrit, il est mentionné seulement la circulaire de 24 avril 1996 (relative aux dispositions applicables au bâti et ouvrages existants en zones inondables).
  15. 15. Analyse du PPRI du bassin de l’Odet, pour les communes de Quimper, Ergue-Gaberic et Guengat 15 CCHHAAPPIITTRREE 55 RREEGGLLEEMMEENNTT 55..11 PPRREESSEENNTTAATTIIOONN GGEENNEERRAALLEE DDUU DDOOCCUUMMEENNTT CCAADDRREE JJUURRIIDDIIQQUUEE Organisé autour de 5 Titres allant de la portée du PPRI au Lexique explicatif (Titre 5), le règlement pose dans ces différents chapitres constitutifs, les articles régissant l’ensemble (réglementaire) du PPRI. Outre le Titre premier exposant la portée du PPRI, le reste des Titres 2 à 4 explique dans chaque zonage établi, les différentes restrictions- interdictions et recommandation à suivre selon le cadre spatial concerné. ZZOOOOMM SSUURR LLEE TTIITTRREE 11 :: Comme une épreuve de « démonstration », le document commence par rappeler la politique de l’État en matière de prévention des risques avant de justifier que la réglementation présentée dans celui-ci s’inscrit dans cette logique nationale. En d’autres termes, cette partie essaie de répondre à 2 questions : Qu’est-ce qu’un PPR ? Comment est-il établit (du point de vu territorial, juridique ainsi que de son application quant aux mesures à prendre) ? ZZOOOOMM SSUURR LLEESS TTIITTRREESS 22 AA 44 :: Les Titres 2 et 3 présentent les dispositions communes et spécifiques dans les zonages Rouges, Bleus et Oranges tandis que le Titre 4 se focalise sur les dispositions spécifiques dans deux zonages : le Vert (représentant la vallée de Frout) et le Blanc (zones non directement exposées). Pour chacune de ces dispositions spécifiées, les travaux et activités soumises à prescription ainsi que les recommandations sont explicités après qu’ils soient définis. Dans un souci, d’éclairement et de compréhension, la définition des termes employés est présentée au dernier Titre du document dans la rubrique Lexique. 55..22 DDIISSPPOOSSIITTIIOONNSS RREEGGLLEEMMEENNTTAAIIRREESS DDEEMMAARRCCHHEE DDEE LL’’AANNAALLYYSSEE Pour une rédaction plus « fluide », nous avons préféré dans cette partie traité de façon simultanée, en mettant à chaque fois que cela est nécessaire en gras, les aspects importants de la réglementation du PPRI en matière de prescriptions, de recommandations aussi bien pour l’existant que les constructions nouvelles.
  16. 16. Analyse du PPRI du bassin de l’Odet, pour les communes de Quimper, Ergue-Gaberic et Guengat 16 Sur les dispositions communes aux zones rouge orange et blues : Elles s’intéressent aux différentes utilisations du sol. Sont ainsi abordés dans les 5 articles de cette rubrique, les aspects portant sur : -Les constructions nouvelles - les travaux d’infrastructures (ouvrages, installations, équipements techniques et terrassements)- l’occupation des sols particulières - Les activités et occupations du sol diverses. L’ensemble des dispositions portent porte sur des prescriptions pour le cas des occupations5 autorisées, mais aussi des autorisations « avec ou sans exceptions » pour le reste. Dans ce dispositif réglementaire, on peut souligner un certain nombre de points : ► Sur les constructions nouvelles de second œuvre, « il est prescrit, l’utilisation sous la cote de référence plus de 30 cm des techniques et matériaux permettant d’assurer leur résistance aux vitesses d’écoulement locales et une période d’immersion de quelques heures. » De même, sur la transformation et l’adaptation du bâti, il est recommandé par exemple « la mise hors d’eau, des personnes, des biens et des activités. » ► Sur les travaux d’infrastructures, « ils ne devront pas accentuer les risques d’inondations (…) les ouvrages et aménagements (neufs) hydrauliques sont admis à condition de ne pas avoir des conséquences néfastes sur le risque d’inondation. » ► Sur les occupations des sols particulières, on peut souligner « l’interdiction de nouvelles carrières », pour les annexes indépendantes, pour toutes les zones, il est « prescrit un ancrage au sol ou des fondations. » Sur les dispositions spécifiques aux différentes zones rouges, Oranges, Blues 55..33 PPRREESSCCRRIIPPTTIIOONNSS,, RREECCOOMMMMAANNDDAATTIIOONNSS EETT IINNTTEERRDDIICCTTIIOONNSS :: QQUUEELLQQUUEESS EEXXEEMMPPLLEESS EENN ZZOONNEE RROOUUGGEE :: Elle est définie comme la zone où l’aléa est le plus fort, avec une hauteur d’eau supérieure à 1 m susceptible d’être atteint lors d’une crue centennale aussi bien en secteur urbain que rurale. Le document présente dans un premier temps la justification du choix pour cette hauteur d’eau (1 m) comme limite de sécurité. Il explique de la même façon l’importance des zones naturelles d’expansion des crues. La conclusion de toute cette argumentation étant basée sur la volonté de réduire la vulnérabilité, ne pas aggraver les risques et maitriser les écoulements. L’interdiction étant le maitre mot dans cette zone, elle concerne : la reconstruction, la création de logements, les créations de sous-sols enterrés. Toutefois, des restrictions sont faites notamment pour quelques ouvrages comme les équipements sportifs de loisir, les ouvrages techniques neufs ou encore ceux relatifs à la lutte contre la pollution et la mise aux normes des activités. 5 Constructions,travaux et aménagements et activités.
  17. 17. Analyse du PPRI du bassin de l’Odet, pour les communes de Quimper, Ergue-Gaberic et Guengat 17 Les prescriptions dans cette zone concernent différentes actions et travaux. C’est dans cette optique qu’en matière de transformation et extensions des constructions existantes, « il est interdit la création de nouveaux logements ». EENN ZZOONNEE BBLLEEUUEE Décrit comme la zone d’aléa faible ou moyen, avec des hauteurs d’eau n’excédant pas 1 m. Dans cette zone, des interdictions (administratives et techniques) ainsi que des prescriptions. Les interdictions concernent notamment la création de sous-sols enterrés (granges, caves…). Les prescriptions sur cette zone concernent les différents travaux de reconstruction ou nouveaux ; « la hauteur du plancher occupé par les logements et les locaux à sommeil6 (…) de bâtiments autres que d’habitations est supérieure à la cote de référence de 30 cm ». EENN ZZOONNEE OORRAANNGGEE :: La particularité de cette zone est qu’elle est définie non pas par rapport à la hauteur d’inondation, mais par rapport au fait qu’elle corresponde au centre urbain. « Continuité du bâti, mixité des usages entre logements, commerces et services », sont entre éléments qui la caractérisent cette. Les interdictions ainsi que les recommandations dans cette partie restent les mêmes que celles spécifiées dans la zone rouge. A la suite des zones dangers, la réglementation s’intéresse aussi sur les zones de précaution où sont définies deux zones (verte hachurée et zone blanche) →La zone verte hachurée ; en considérée comme celle où l’urbanisation est de nature à « aggraver le risque d’inondation ». Les interdictions concernent notamment les travaux de remblais, dépôts, aménagements, de quelque nature qu’ils soient créant ou augmentant les risques d’inondations » ; sauf quand ils sont soumis à des prescriptions. Parmi ces prescriptions, on peut évoquer la nécessité de prendre en compte l’incidence sur le fonctionnement hydrologique du bassin versant, les ouvrages7. →La zone blanche est définit comme celle non directement exposée, dans les secteurs du bassin versant de l’Odet, du Jet, du Steîr, et du Frout, non affectées par les inondations. Des surveillances régulières, des digues et ouvrages de protection, situés dans cette zone (ayant à vocation de limiter les crues), sont effectuées. 55..44 RREEMMAARRQQUUEESS GGEENNEERRAALLEESS SSUURR LLEE RREEGGLLEEMMEENNTT Du point de vue de la règlementation on peut noter en ce qui concerne les zones dites de danger (rouges, bleues et oranges), la définition de la zone à aléa fort »y est effectuée selon deux aspects : 6 En dehors des logements, ce sontles espaces de sommeil réserve de personnels dans lecadred’une contrainte particulière. 7 Pour le cas des travaux et installations liés aux plans de réduction des inondations
  18. 18. Analyse du PPRI du bassin de l’Odet, pour les communes de Quimper, Ergue-Gaberic et Guengat 18 Par le niveau de l’aléa dans les endroits rouges ( hauteur d’eau >1m) et bleus (h < 1 m). Par le niveau des enjeux ou de la vulnérabilité ; zone orange, centre urbain. On remarque par ailleurs qu’au-delà de la zone de danger, la réglementation s’étend aux zones pouvant être de nature à aggraver le risque notamment par l’augmentation des débits d’eau.
  19. 19. Analyse du PPRI du bassin de l’Odet, pour les communes de Quimper, Ergue-Gaberic et Guengat 19 CCHHAAPPIITTRREE 66 AAVVIISS GGEENNEERRAALL SSUURR LLEE PPPPRR EETTUUDDIIEE SSUURR LLEE FFOONNDD En ce qui concerne les politiques de l’État en matière de prévention des risques, on peut noter un certain nombre des points importants. C’est dans cette perspective que celui-ci s’est fixé pour objectif de mettre en place un certain nombre de stratégies :  Une délimitation des zones exposées aux risques et/ou celles où ils pourraient être aggravés,  une définition de mesures préventives, de protection et de sauvegarde. Le présent PPRI s’inscrit dans cette logique de répondre aux objectifs définis par l’Etat en matière de prévention des risques d’inondation. SSUURR LLAA FFOORRMMEE On peut émettre un certain nombre des particularités concernant ce PPRI. Celles-ci concernent : LLEE ZZOONNAAGGEE RREEGGLLEEMMEENNTTAAIIRREE ((CCOODDEE DDEE CCOOUULLEEUURRSS)) En principe établi selon des codes de couleurs, « rouge » pour l’aléa fort, dans les zones d’extinction des crues à préserver et les espaces urbanisés et « bleus» pour les autres aléas, dans ces mêmes zones. Cependant dans ce présent PPRI on a une classification en trois zones (rouge, bleue et orange) ; verte et blanche c'est-à-dire les zone non directement exposées. (cf. remarques générales sur le règlement). AAUU NNIIVVEEAAUU DDEE LLAA PPRREESSEENNTTAATTIIOONN CCAARRTTOOGGRRAAPPHHIIQQUUEE Du point de vue visuel les cartes sont lisibles pour bien spécifier l’emplacement des aléas, des enjeux et de la règlementation (couleurs visibles) Par ailleurs, le fond cartographique présente un certain nombre de lacunes relatives à des détails comme la toponymie, le réseau routier, etc. Sinon dans l’ensemble le PPRI est plutôt bien structuré sur la forme (compréhension plutôt facile).
  20. 20. Analyse du PPRI du bassin de l’Odet, pour les communes de Quimper, Ergue-Gaberic et Guengat 20 RREEFFEERREENNCCEE BBIIBBLLIIOOGGRRAAPPHHIIQQUUEE BBIIBBLLIIOOGGRRAAPPHHIIEE - Encyclopædia Universalis, 2005 France SSIITTOOGGRRAAPPHHIIEE - http://www.universalis.fr/encyclopedie/seismes-et-sismologie-sismicite-et-tectonique-des- plaques/

×