I N N O VAT I O N   |   M O T I VAT I O N   |   PA R T I C I PAT I O N   |   ACTION   |   C R É AT I O N                  ...
LEADERSHIP                                      L                                        e District scolaire n° 11 vise à ...
Le développement                                                                                                          ...
La compagnie théâtraleConStRuCtIon IDEntItAIRE | Identité culturelle et linguistique                                      ...
Paysage                C                                                                         ConStRuCtIon IDEntItAIRE ...
La technologieC                                                                                                           ...
Le Studio                                                                                                        CADRE PéD...
DécouvrirCADRE PéDAgogIquE | Formule pédagogique à la carte orientante (FPCO)                                             ...
Un groupe de jeunes passe                                                                                               CA...
JeunesC                                                                                    entrepreneursadre pé dagogique ...
Le Grand défi des                                                                                                         ...
Expo OnzeREConnAISSAnCE Et vALoRISAtIon | Événements pédagogiques rassembleurs                                            ...
L’excellence                                                                                             R ec onnest souli...
CafétériaP arten                                                                                                      entr...
Les activités                                                                                                             ...
Nos partenairesL’école communautaire entrepreneuriale doit développer          bidirectionnel : la communauté contribue à ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

IMPAC - Écoles communautaires entrepreneuriales - DS11

764 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
764
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
37
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

IMPAC - Écoles communautaires entrepreneuriales - DS11

  1. 1. I N N O VAT I O N | M O T I VAT I O N | PA R T I C I PAT I O N | ACTION | C R É AT I O N Écoles communautaires entrepreneuriales
  2. 2. LEADERSHIP L e District scolaire n° 11 vise à engager les jeunes à l’égard de leur apprentissage afin qu’ils soient les initiateurs, réalisateurs et gestionnaires de leurs projets éducatifs, personnels et sociaux. Leadership Les jeunes doivent être conscients de l’importance de leur identité mobilisateur culturelle, du maintien d’une bonne santé physique et mentale, de partagé et suivi des progrès de l’apprentissage interculturel, de l’utilisation des nouvelles technologies l’école ainsi que du développement durable et du développement économique Encourager un de leur communauté. leadership qui mobilise l’énergie Tout comme les adultes, les jeunes doivent être responsables des projets école-famille- communauté au qui motivent leur engagement. La participation à des projets de nature service de la réussite entrepreneuriale est un moyen de développer les qualités nécessaires de chaque jeune. De plus, faire le pour être un citoyen qui contribue activement au développement de sa suivi des progrès communauté. En plus des matières scolaires, les jeunes doivent avoir de l’école. l’occasion de développer notamment la confiance en soi, l’esprit d’équipe, le leadership, la motivation, le sens des responsabilités, la solidarité, la débrouillardise, la valeur de l’effort, l’esprit d’initiative, le sens de l’organisation, la créativité, la détermination et la persévérance. Pour favoriser l’acquisition de ces qualités chez les jeunes, il faut une structure. « L’école communautaire entrepreneuriale », qui permet non seulement de le faire, mais aussi d’en mesurer l’efficacité. L’école ne peut pas relever ce défi à elle seule. La communauté, c’est-à-dire « les parents, les gens d’affaires, les organismes, les municipalités », doit s’impliquer afin que nous puissions influer favorablement sur la formation globale de notre jeunesse. Le District scolaire n° 11 croit fermement que la formation que reçoit le jeune et l’effort qu’il y consacre sont les éléments qui ont le plus d’influence sur son avenir et sur la contribution qu’il apportera au développement de sa communauté. Monique Boudreau Directrice générale par intérim 2 IMPAC
  3. 3. Le développement APPREntISSAgE DE quALIté | Suivi des progrès de chaque enfantvie-carrièreça débute dès le primaireL e suivi des progrès de chaque jeune orientation de s’impliquer directement Apprentissage doit être effectué avec l’appui des avec les projets orientants développés de qualitéparents, des équipes collaboratives par les enseignants et les agents de Miser sur les forces,d’enseignants et des moyens mis en développement communautaire dans les talents et lesplace pour assurer une transition réussie les 20 écoles du district. passions de chacunentre le primaire, le secondaire et le à la mesure de ses L’objectif est non seulement d’initier capacités. Permettrepostsecondaire. les élèves du primaire au développement à chaque enfant d’êtreGrâce à l’appui du ministère de vie-carrière, mais également de mettre initiateur, réalisateur etl’Éducation et du Développement en valeur les diverses expériences gestionnaire de projetsde la petite enfance, l’équipe des qu’ils vivent en lien avec l’école qui ont du sens à sesconseillères en orientation du District communautaire entrepreneuriale. À yeux, c’est-à-dire,scolaire n° 11 offre un nouveau partir du primaire, les enfants participent en lien direct avecservice d’orientation vie-carrière aux à des projets incroyables, mais ce la vraie vie.jeunes de la 6e à la 12e année. Ce bagage d’expériences semble se diluerprojet permet aux conseillères en lors de la transition au secondaire.Afin de contrer cette problématique, un portfolioélectronique est créé pour chaque élève de la6e à la 8e année et qui va l’accompagner jusqu’àla fin du secondaire. Accessible à travers le siteWeb www.careercruising.com, le portfolio de l’élèvepeut contenir de l’information sur ses activitésparascolaires, son bénévolat, les projets auxquelsil participe, ses intérêts, ses qualités, ses forces etbien plus. Le portfolio contient même une fonctionqui permet à l’élève de créer un curriculum vitaeprofessionnel et de faire l’exploration des carrièreset des formations postsecondaires.L’avantage du portfolio électronique est qu’ilpermet aux jeunes de laisser des traces deleurs réalisations tout au long de leur parcoursscolaire. Cette source d’information deviendraun outil essentiel pour aider les enseignantset les professionnels de l’orientation à guiderles élèves dans leur choix vie-carrière. Pour plus d’information : Carol Bernard, responsable des services d’orientation 506.523.7655 carol.bernard@gnb.ca IMPAC 3
  4. 4. La compagnie théâtraleConStRuCtIon IDEntItAIRE | Identité culturelle et linguistique « On n’est pas des pros « Construction identitaire M me Renée LeBlanc, enseignante à l’école communautaire Soleil Levant tout au long de l’année scolaire afin de mener leur projet à terme. Encourager les En étant gestionnaires et réalisateurs initiatives culturelles de Richibouctou, a adopté d’un projet rassembleur (comme en collaboration l’approche entrepreneuriale pour une pièce de théâtre ou la réalisation avec la communauté aider à la gestion de sa classe. d’un long métrage), les élèves pour permettre de La micro-entreprise « On n’est développent leur confiance en soi, développer la fierté pas des pros », qui est à sa le sens du leadership, la solidarité, de son identité 3e année d’opération, connaît un la créativité et bien d’autres qualités francophone au succès grandissant et est souvent Nouveau-Brunswick. qui contribuent à former des jeunes mentionnée comme un modèle de confiants et mieux outillés pour projet rassembleur en milieu scolaire. réussir. En plus de la gestion de C’est au début de chaque année leur entreprise, les élèves prennent scolaire que les jeunes de 8e année leurs études très au sérieux et font doivent postuler pour un des postes belle figure aux examens provinciaux disponibles dans l’entreprise des en mathématiques, en sciences et arts de la scène. Différents secteurs en français. tels que celui de la gestion, des ressources humaines, des finances, Ce projet entrepreneurial peut du marketing et de la mise en scène compter sur la collaboration sont convoités par les jeunes. Ces de plusieurs partenaires dont le derniers doivent s’investir à toutes les programme Génie Arts, Place aux étapes du projet et doivent s’appliquer compétences et Entreprise Kent. Pour plus d’information : Mme Renée LeBlanc 506.744.0227 renee.leblanc@nbed.nb.ca 4
  5. 5. Paysage C ConStRuCtIon IDEntItAIRE | Identité culturelle et linguistique onsidérant que l’affichage d’une municipalité est l’image qu’elle projette de son identité, les élèves de lalinguistique 10e année de l’école Louis-J.-Robichaud, en collaboration avec la ville de Shediac, ont participé à un projet nommé : « Paysage linguistique » qui visait à faire l’analyse de l’affichage extérieur desportrait d’une ville commerces de la ville de Shediac. Afin d’évaluer l’affichage, les élèves se sont rendus à chaque commerce afin de faire l’observation des affiches extérieures. Ils ont pris des notes et des photos. Après la cueillette de données, les jeunes ont présenté le commerce ciblé devant la classe indiquant le lieu du commerce, le type de commerce et le nombre d’affiches qui étaient en français, en anglais et dans les deux langues officielles. Lors des présentations orales, ils devaient monter un PowerPoint avec la photo du commerce ainsi que les photos de chaque affiche. À la fin du projet, le tout a été remis à la ville de Shediac avec le pourcentage d’affiches en français, en anglais et bilingues. Prochainement, il y aura possiblement la formation d’un comité composé d’élèves, de commerçants et de membres de la ville afin de poursuivre les discussions et d’établir de futurs projets liés au « Paysage linguistique » de Shediac. Pour plus d’information : Mme Francine Cormier-Losier Mme Marie-Claude Levesque 506.533.3314 IMPAC 5
  6. 6. La technologieC au serviceadre pé dagogique | Technologies de l’information et de la communication (TIC) des apprentissages Cadre pédagogique Favoriser des M me Manon Richardson, enseignante de 1re année à l’école Camille-Vautour de En 2011, huit iPod touch ont été introduits dans ce projet de correspondance afin d’aider approches éducatives Saint-Antoine, utilise un projet l’enseignante à s’acclimater à l’outil et pédagogiques de correspondance dans le et à l’introduire progressivement qui misent, entre cadre des cours de français et de dans sa pédagogie. Présentement, autres, sur l’esprit sciences humaines pour favoriser le projet connait une expansion avec d’initiative, le sens de l’organisation, le sens la construction identitaire. À l’aide l’achat de 12 autres iPod touch, un des responsabilités, de l’iPod touch, chaque enfant ordinateur portable MacBook Air le travail bien fait et peut correspondre avec des pairs pour gérer les logiciels, et un poste le goût d’apprendre qui vivent en France. « En intégrant d’accueil qui charge et synchronise et de découvrir l’utilisation des nouvelles technologies les appareils. Chaque enfant a toujours davantage. tôt dans leurs apprentissages, nous maintenant son iPod et le projet de pouvons guider les élèves à les correspondance bat son plein avec la utiliser de manière intelligente et classe de l’enseignant Frédéric Fourt consciente, » explique l’enseignante. à l’école primaire « Les Lauzes » dans Cette dernière se sert régulièrement le département de l’Isère dans la du Carnet Web de classe dans son région Rhône-Alpes. approche pédagogique. Chaque Le projet Correspondance France- enfant a une adresse courriel et Acadie est rendu possible grâce à son propre blogue. la collaboration de l’école Camille- Vautour, de Place aux compétences, du Programme des langues officielles dans l’enseignement (PLOÉ) et du Groupe d’action de la Commission sur l’école francophone (GACÉF). Pour plus d’information : Mme Manon Richardson 506.525.4000 manon.richardson@nbed.nb.ca ou suivez la classe sur Twitter : @ManonECV 10 6 IMPAC
  7. 7. Le Studio CADRE PéDAgogIquE | Approches éducatives et pédagogiques à valeur ajoutéePUREune classe du 21e siècleL e Studio PURE est une nouvelle approche pédagogique initiée par les enseignants Kevin Ouellette et Monique Saulnier. Ce projet a étéimplanté à l’école Camille-Vautour de Saint-Antoine en septembre 2011 afinde permettre aux jeunes de 4e et 5e années de vivre leurs apprentissagesdans une atmosphère différente de celle d’une classe traditionnelle.Pourquoi P U R E?Pédagogie, Unique, Renouvelée,Entrepreneuriale. Ces qualificatifss’inscrivent dans le contextedes axes stratégiques de l’écolecommunautaire entrepreneurialeadoptée par le District scolaire n° 11.Le Studio, c’est une très grande sallede classe aménagée de façon créativeet intégrant plusieurs aires de travail.Une programmation à la carte intégréeaux programmes d’études permetaux jeunes de vivre des expériencessignifiantes. Des ateliers comme lacréation de courts métrages, la mise enplace d’une micro-entreprise, la miseen place de journaux Web, la créationde partenariats avec la communauté,la création d’évènements culturels,la construction d’une bibliothèquedu savoir, la réalisation et la gestionde capsules d’apprentissage sontdes exemples où l’enfant construitson profil de sortie.Pendant deux années, l’enfantapprendra à devenir un citoyencapable de découvrir diversesstratégies qui lui permettront devivre dans une société qui évoluetrès rapidement. Au Studio PURE,l’idée n’est pas d’acquérir quedes savoirs, mais également de Pour plus d’information :« savoir quoi en faire »! M. Kevin Ouellette ou Mme Monique SaulnierLe Studio Pure est un partenariat avec 506.525.4000les parents, Place aux compétences ou visitez les Carnets Web du Studio Pure :et le District scolaire n° 11. http://www.carnetwebds11.ca/camille-vautour-pure/ IMPAC 7
  8. 8. DécouvrirCADRE PéDAgogIquE | Formule pédagogique à la carte orientante (FPCO) nos passions D ans le cadre de la programmation à la carte offerte à l’école communautaire Les participants font la réparation de vélos usagés pour ensuite les vendre dans la communauté. Le plan d’affaires, Secondaire Assomption de comprenant l’étude de marché, le Rogersville, un groupe de jeunes budget et la publicité, a été développé a développé une micro-entreprise avec l’aide de M. Julien Robichaud, de réparation de vélos. La gestion agent de développement jeunesse de ce projet relève entièrement avec Entreprise Kent. Ce projet des jeunes et la formation donne l’opportunité aux jeunes de technique est offerte par développer leur créativité et leur Devin Doiron, élève de 11e année sens des responsabilités. La motivation passionné par ce domaine. chez les jeunes assure le succès de ce projet qui devrait prendre de l’ampleur dans l’avenir. Pour aider au démarrage de cette entreprise, un partenaire de la communauté, un groupe de parents et Place aux compétences ont offert à l’école des vélos usagés afin d’en faire la réparation. Pour plus d’information : Mme Angèle McCaie, agente de développement communautaire 506.775.2061 angele.mccaie@nbed.nb.ca 8 IMPAC
  9. 9. Un groupe de jeunes passe CADRE PéDAgogIquE | Approches éducatives et pédagogiques à valeur ajoutéeà l’action et démarre unemicro-entrepriseU n des objectifs de l’école communautaire entrepreneuriale dramaturgie (acteurs), les élèves développent des habiletés en finances,est d’encourager l’esprit d’initiative en marketing et en relations publiques.chez les jeunes. Des élèves de la Le succès de leur entreprise dépend7e année à l’école Notre-Dame l’ont entièrement de leur participation,bien compris. En effet, ils se sont et puisque c’est leur idée, ils sontrencontrés à plusieurs reprises pendant responsables d’en assumer la gestion.les vacances d’été pour écrire une pièce Ce projet rassembleur au niveau dede théâtre qu’ils ont proposée à leur la classe permet aux élèves de bâtirenseignante au début de l’année scolaire leur confiance en soi, leur sens du2011. L’idée de ces jeunes entrepreneurs leadership, le travail d’équipe et leétait que leur scénario soit la base d’une sens de créativité. La constructionmicro-entreprise au niveau de la classe identitaire et l’esprit entrepreneurialpendant la durée de l’année scolaire. sont développés grâce à un projetLe projet fut accepté par l’enseignante, signifiant qui demande aux participantsMme Mélanie Allain, et tous les élèves d’être responsables de la réalisationont participé à un atelier sur le et de la présentation de cette piècedéveloppement d’un plan d’affaires. de théâtre au public.Par la suite, les rôles clés furentdéterminés et chaque jeune a préparéun CV afin de postuler pour les Pour plus d’information :différents postes disponibles. En Mme Mélanie Allainplus de démontrer leurs talents au 506.576.5501niveau des arts (décor) et de melanie.allain@nbed.nb.ca IMPAC 9
  10. 10. JeunesC entrepreneursadre pé dagogique | Approches éducatives et pédagogiques à valeur ajoutée M.-F.-R. L a classe de soudure de M. Ken Therrien, à l’école Mgr. Marcel-François-Richard qui s’autofinance et qui rapporte des profits qui sont réinvestis dans l’achat d’équipements et de matériels. de Saint-Louis-de-Kent, a bien Les jeunes sont initiateurs, réalisateurs compris le potentiel de l’approche et gestionnaires de l’entreprise. La entrepreneuriale. Depuis septembre structure de gestion comprend un 2011, les deux classes de soudure président, un secrétaire, un gérant fonctionnent comme une entreprise. de projet, un contrôleur de qualité, Elles sont composées de 21 jeunes un trésorier, un gérant de la publicité, de la 11e et 12e année, dont 2 filles ainsi que plusieurs sous-groupes. Les et 19 garçons. produits fabriqués sont des grilles à feu, Le besoin identifié était le manque de des boîtes d’attache de remorques et financement pour offrir une formation des remorques. L’entreprise considère pratique permettant de donner le d’augmenter la production et de goût à des jeunes de poursuivre diversifier ses produits selon le besoin. des études postsecondaires dans le Ce projet est appuyé par Place aux domaine de la soudure. Une manière Compétences et Entreprise Kent. originale de répondre à ce besoin fut le développement d’une micro- entreprise à l’intérieur de la classe. Pour plus d’information : À l’aide d’un prêt de l’organisme M. Ken Therrien Place aux compétences, les jeunes 506.876.3400 ont réussi à démarrer une entreprise ken.therrien@nbed.nb.ca 10 IMPAC
  11. 11. Le Grand défi des SAnté gLoBALE DE L’EnfAnt | Plan santé, et activités sportives et de santé animéeshéros du cœurC e projet, débuté à l’école Dr-Marguerite-Michaud deBouctouche, est une aventure qui Pour devenir un « héros du cœur », on peut joindre le groupe de cyclistes et parcourir une distance de son choixsollicite le désir du dépassement tout en représentant une institution Santé globaleet l’esprit d’engagement de la part ou un organisme. de l’enfantdes participants. C’est un projet L’approche entrepreneuriale est sans Avoir à cœur larassembleur et mobilisateur ayant aucun doute un des piliers de cette santé globale etdeux objectifs : améliorer la santé aventure. Elle donne l’occasion de le mieux-être deset le mieux-être des gens du développer notamment la confiance jeunes aux plansNouveau-Brunswick et amasser en soi, l’esprit d’équipe, la solidarité, physique, affectif,des fonds pour un organisme la valeur de l’effort, la détermination social, économique,œuvrant pour une cause sociale. et par-dessus tout, la persévérance. créatif, culturel, écologique, éthiqueLes « héros du cœur » sont des et spirituel.élèves, enseignants et membresd’institutions publiques quis’engagent pour une cause etposent des gestes concrets.En fait, lors du premier grand défien juin 2011, ils ont complété le tourdu Nouveau-Brunswick en vélo, soit1 200 kilomètres en 5 jours. De villesen villages, ils ont rencontré les élusmunicipaux pour faire la promotionde saines habitudes de vie, enplus d’amasser des fonds pour laFondation des maladies du cœur.Cette année, environ 40 cyclistesvont parcourir le Nouveau-Brunswickdu 7 au 11 juin. Leur mission :amasser des fonds pour le Réseaud’inclusion communautaire Kent etainsi venir en aide aux plus démunis. Pour plus d’information : M. Sylvain Leclerc 506.743.7220 sylvain.leclerc@nbed.nb.ca IMPAC 11
  12. 12. Expo OnzeREConnAISSAnCE Et vALoRISAtIon | Événements pédagogiques rassembleurs une célébration des succès des élèves Reconnaissance et valorisation A fin de célébrer les apprentissages des élèves, le District scolaire n° 11 organise un événement Les projets exposés ont été réalisés dans le cadre du programme des écoles communautaires Célébrer le succès et l’engagement des rassembleur annuel qui met en entrepreneuriales. Plusieurs projets jeunes, du personnel, valeur les projets culturels et sont appuyés par les programmes des parents et des entrepreneuriaux de ses écoles GénieArts, Une école, un artiste membres de la communautaires. L’événement, qui ou les Fêtes du Patrimoine du communauté et de a lieu pour la première fois à la fin Nouveau-Brunswick. mettre en valeur les d’année scolaire 2011, met en vedette L’événement, présenté sous forme succès des jeunes. environ 80 projets présentés par plus de festival des réussites, est un de 250 élèves venant des 20 écoles excellent outil de promotion et de du district. Près de 1100 élèves ont marketing éducatif pour le district la chance de visiter l’exposition, et et ses 20 écoles communautaires les parents, les amis, la communauté entrepreneuriales. et les médias sont aussi invités à participer. Des élèves de chaque école ont donc la chance de démontrer leur Pour plus d’information : M. Maxime Gauvin, savoir-faire et leurs réalisations à leurs agent de développement culturel du district camarades, à leurs parents et familles 506.523.7855 ainsi qu’à la communauté en général. maxime.gauvin@gnb.ca 12 IMPAC
  13. 13. L’excellence R ec onnest soulignéeà l’école Clément-Cormier aissa n ce et v aloC haque année à l’école communautaire entrepreneurialeClément-Cormier de Bouctouche, les volets : académique, sportif, vie étudiante, culturel, communautaire. Des critères sont établis pour chacunjeunes ont la chance d’être reconnus des volets et des comités sontet valorisés lors d’un événement formés afin de faire des nominationspédagogique rassembleur qui est la et de choisir les gagnants de chacunjournée d’excellence. Les parents, des volets. À la fin de la cérémonie,les membres de la communauté et le prix de l’élève qui s’est le plusles partenaires de l’école sont tous illustré dans tous les volets est remisinvités à venir célébrer le travail et au jeune qui a su se démarquer dansles réussites des élèves. La journée l’ensemble des 5 volets. risa tion | Reconnaissance et marketing éducatifd’excellence comprend deux parties, En après-midi, les élèves ayantsoit une cérémonie de reconnaissance participé à des projets dans lesquelsà cinq volets en avant-midi et une foire ils ont réussi à s’entreprendre depédagogique en après-midi. façon significative ont l’occasionTout d’abord, l’avant-midi d’excellence de faire rayonner leurs réussites parvise à reconnaître les jeunes s’étant le biais d’un kiosque d’informationle plus illustrés dans un ou plusieurs ou en exposant leurs produits. Cette journée est importante puisqu’elle contribue à la valorisation des jeunes en leur donnant l’occasion de partager avec leurs pairs, leurs familles et toute la communauté les apprentissages et les projets dont ils sont les plus fiers. Pour plus d’information : Mme Marie-Josée Lagacé 506.743.7200 marie-josee.lagace@nbed.nb.ca IMPAC 13
  14. 14. CafétériaP arten entrepreneuriale produits locaux et cuisine santéaria t éco le-fam L ’école communautaire entrepreneuriale Blanche- Bourgeois de Cocagne développe Trois micro-entreprises découlent du projet et initient les jeunes à l’entrepreneuriat : depuis septembre 2011 une cafétéria • Une cantine (5e année) qui offre entrepreneuriale. Le projet est basé un service de collation santé à sur quatre piliers : l’éducation, la récréation du matin. la santé, l’entrepreneuriat et le • Un bistro (7e année) qui fait développement durable. L’objectif la vente de sous-marins, salades et est de développer chez les enfants « smoothies » à l’heure du dîner. Partenariat et les parents de bonnes habitudesille -communauté | Services communautaires complémentaires école-famille- alimentaires. Ces derniers vont • Une pizzeria (8e année) qui vend, à communauté découvrir la provenance de leurs l’occasion, de la pizza après la classe. Créer des liens étroits aliments et l’importance d’acheter Les jeunes sont accompagnés et guidés avec les parents et des produits locaux. Ils seront par le personnel enseignant afin de faire la communauté afin outillés à préparer des collations des liens avec les programmes d’études que chacun (enfant, et repas santé à prix modique. et le développement vie-carrière. personnel, parent et membre de la Cette démarche entrepreneuriale communauté) en permet aux jeunes de faire des ressorte vraiment apprentissages durables tout en gagnant en raison apprenant à bien s’alimenter! Le projet de la qualité de son bénéficie d’une excellente collaboration engagement. avec les agriculteurs de « La récolte de chez nous », qui contribuent au développement du projet. Partenaires du projet : Caisse populaire Pour plus d’information : Kent-Sud, Coopérative de Shediac, Mme Rachel Schofield Martin, agente de développement communautaire Entreprise-Kent, Paderno, Place aux 506.576.5006 compétences et le Réseau d’inclusion rachel.schofield@nbed.nb.ca communautaire Kent. Place aux Structure communautaire d’appui compétences Un partenaire de premier plan D ans la cadre du développement des écoles communautaires entrepreneuriales au District scolaire n° 11, PAC participe à l’implantation de projets pouvant servir de levier pour aider aux apprentissages des jeunes et stimuler l’acquisition des qualités entrepreneuriales. 14 IMPAC
  15. 15. Les activités P artenaprès classeun service à la communauté aria t éco le-famL e Combo/Sports 11 de l’école communautaire de Grande-Digueoffre une très grande variété d’activités Les activités après classe répondent à plusieurs objectifs visant le mieux- être des enfants. Les jeunes sont plus Cocagne, le District scolaire n° 11, le ministère du Mieux-être, de la Culture et du Sport du Nouveau-Brunswick, laqui touchent autant la culture que actifs physiquement, sont sensibilisés Coopérative de Shediac, la Fondationle développement personnel et à une saine alimentation, passent Canadian Tire (Bon départ), l’Institutle leadership. Entre les ateliers moins de temps seuls à la maison féminin de Grande-Digue, Place auxd’art animés par une artiste de la et développent de saines habitudes compétences et plusieurs autrescommunauté, les ateliers de cinéma de vie en communauté. commanditaires de la région.d’animation dirigés par un réalisateur Les partenaires impliqués dans le Pour plus d’information :professionnel ou les activités de Nadine Cormier-Dupuis, Serge LaRochelle, ille -communauté | Services communautaires complémentaires projet sont le Comité de mieux-être Rhéal Hébert et Lucie Gosselinjardinage, les élèves ont l’occasion de de Grande-Digue, le Groupe de 506.533.3399bouger et d’être créatifs entre amis. développement durable du Pays de nadine.cormier-dupuis@nbed.nb.caSports Onze est un programmequi permet aux jeunes de participerà des cliniques sportives. Desentraîneurs qualifiés enseignentles techniques de base du soccer,du mini-handball, du mini-volleyball,du volleyball, du badmintonet d’athlétisme. Les jeunesdéveloppent leur savoir-fairephysique lors des entraînementset ont la chance de l’appliquer parl’entremise de parties amicales.Dans un système d’éducation qui a le mandat de répondre en mesure de réussir ce changement sans l’apport duaux besoins de tous les jeunes, peu importe leurs habiletés, plus grand nombre de participants possible. La valeuril est primordial d’encourager l’utilisation de méthodes ajoutée d’un partenariat école-communauté se trouveinnovantes pouvant répondre aux besoins des jeunes du dans les forces que chacun peut y apporter.21e siècle. La clientèle scolaire d’aujourd’hui est très différente PAC agit comme structure d’appui aux écoles dude celle d’hier. Elle doit avoir l’opportunité de jouer un rôle District scolaire n° 11, afin de faciliter l’implication desd’acteur dans ses apprentissages et non seulement de partenaires dans différentes initiatives entrepreneuriales.spectateur. Plus que jamais, le jeune a besoin d’être engagé Son objectif est toujours de permettre aux jeunes dedans ses apprentissages. En lui donnant des moyens d’y s’engager dans des projets rassembleurs qui font appelparticiper pleinement, à l’aide de projets signifiants, l’école lui aux qualités et compétences recherchées par lesdonne la possibilité de développer les qualités visées par le employeurs et les institutions postsecondaires.profil de sortie de l’école communautaire entrepreneuriale.Pour que le milieu scolaire puisse réussir ce changement, Pour plus d’information :il faut qu’il s’inspire des modèles en entrepreneuriat social M. Jean-Louis Caronutilisés dans différents domaines d’activités. De plus, la 506.380.5102communauté doit y jouer un rôle actif, car l’école n’est pas caronje@nbed.nb.ca IMPAC 15
  16. 16. Nos partenairesL’école communautaire entrepreneuriale doit développer bidirectionnel : la communauté contribue à répondre auxdes partenariats avec les institutions, les municipalités, besoins des enfants et l’école contribue à répondre auxles ministères provinciaux et fédéraux, les organismes besoins des membres de la communauté. L’école doitet les personnes intéressées à l’avancement des services disposer d’un nombre important de partenaires bénévolescomplémentaires pour la formation des enfants et des pour venir l’assister dans le processus éducatif des enfantsjeunes de la communauté. Il s’agit d’un partenariat autant à l’intérieur qu’à l’extérieur des heures d’enseignement.Ce document est une réalisation de Place aux compétences (PAC). Les membres de l’équipe qui ontcontribué à ce projet sont Jean-Louis Caron, Michel Dupuis et Jean-Paul LeBlanc. www.pac.nbed.nb.ca Notre raison Cabinet d’experts en consultation : Finances d’être collective : Ressources humaines Direction et structure aider les gens à Marketing Technologie de l’information réussir en affaires Opérations et dans la vie. Stratégies et innovation www.nufocusgroup.com | 1 866.860.6010

×