Ecole de Journalisme et de Communication de Marseille        Mémento Babel : Internet entre village et jardin planétaire  ...
Mémento Babel : Internet entre village et jardin planétaire
                                                       
  Comm...
La mondialisation des technologies de lʼInformation et de la communicationfait apparaître une conscience globale de :   • ...
© Pixibank.comSchéma des fermes matakams, villages contemporains du Cameroun , Benevolo L.(2000), Histoire de la ville Ed....
Bonnet J. (1994), Les grandes métropoles mondiales Ed. NathanLʼurbanisation évolue•  ses limites physiques terrestres sont...
•  Les limites des capitales politiques, économiques, culturellesmondiales se définissent par lʼétendue des échanges intern...
Si le développement des TIC rapproche les individus et les zonesgéographiques dans lʼespace et le temps :•    ce nʼest pas...
•  La mondialisation est la conséquence dʼune imbrication des villes descinq continents concernant la production, la financ...
Mémento Babel : Internet entre village et jardin planétaire
                                                       
  Comm...
Clément G.(2006), Où en est lʼherbe ? Ed. Actes Sud•  La prise de conscience globale des migrations internationales,interc...
«  Monde des jardins, jardin du monde : Quelles frontières entre leterritoire individuel et le projet collectif dʼune plan...
De la création de Coral Gables, ville-jardin en Floride en 1899 par le DrSolomon Merrick au jardin urbain actuel, les préo...
«  Le concept de ville durable reconnaît que la ville doit répondre à nosobjectifs sociaux, écologiques, politiques et cul...
•    Du village planétaire, quʼévoque Marshall MC LUHAN, au jardin planétaire     de Gilles Clément, en passant par la Vil...
«  Quʼil nʼy ait pas dʼopposition entre la contrainte et la liberté, quʼau contraire elles sʼépaulent — toute libertésʼexe...
MementoBabel 2.0
MementoBabel 2.0
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

MementoBabel 2.0

695 vues

Publié le

« Memento Babel » est un blog dont l’origine est multiple :  un mémoire dans le cadre de mes études à l’Ecole de Communication et de Journalisme de Marseille (Nouvelles Technologies et Informations Stratégiques), une recherche artistique tournant autour des mégalopoles vues comme des contre-propositions à la ville forteresse héritée du Moyen-Age…

Publié dans : Technologie
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
695
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

MementoBabel 2.0

  1. 1. Ecole de Journalisme et de Communication de Marseille Mémento Babel : Internet entre village et jardin planétaire Comment la convergence des réseaux sociaux et techniques définit les limites de la croissance urbaine ? « … nous nous demeurons étrangers à nous-mêmes, nous ne nous comprenons pas, il faut que nous nous confondionsavec dʼautres, nous sommes éternellement condamnés à subir cette loi : « chacun est le plus étranger à soi-même », —à lʼégard de nous-mêmes nous ne sommes pas de ceux qui « cherchent la connaissance »… » Friedrich NIETZSCHE, La généalogie de la morale (1887) Laure JEGAT Master Pro : Spécialité Nouvelles Technologies et Information Stratégique 2008-2009
  2. 2. Mémento Babel : Internet entre village et jardin planétaire
 
 Comment la convergence des réseaux sociaux et techniques
 définit les limites de la croissance urbaine ? Introduction1.  Les TIC : entre urbanisation et mondialisation Ville planétaire Monde mobile2.  Les TIC : entre environnement et urbanisation Jardin planétaire Ville jardin Conclusion
  3. 3. La mondialisation des technologies de lʼInformation et de la communicationfait apparaître une conscience globale de : •  lʼévolution conjointe de la ville et de la civilisation •  du présent, du passé et du futurPrendre conscience de la croissance urbaine, définir ses limites est possiblegrâce aux TIC et nécessaire pour que la ville globale réponde aux enjeux : •  de démocratisation •  dʼessor socio-économique •  de développement durable
  4. 4. © Pixibank.comSchéma des fermes matakams, villages contemporains du Cameroun , Benevolo L.(2000), Histoire de la ville Ed. Parenthèses
  5. 5. Bonnet J. (1994), Les grandes métropoles mondiales Ed. NathanLʼurbanisation évolue•  ses limites physiques terrestres sont de plus en plus floues,•  ses limites ne sont plus lʼenceinte et les zones rurales,•  non plus la gouvernance dʼune région, dʼun pays ou dʼun empire,•  mais son insertion dans un réseau de ville à lʼéchelle de la planète.
  6. 6. •  Les limites des capitales politiques, économiques, culturellesmondiales se définissent par lʼétendue des échanges internationauximpliquant tous les réseaux : routiers, ferroviaires, maritimes,aéronautiques, hydrauliques, numériques, spatiaux…
  7. 7. Si le développement des TIC rapproche les individus et les zonesgéographiques dans lʼespace et le temps :•  ce nʼest pas un facteur de sédentarisation,•  ce processus permet une intensification des échanges des biens, desservices, des personnes,•  le système de communication et dʼinformation dʼInternet constitue unensemble de connaissances culturelles, sociales, économiques,scientifiques et techniques… notamment sur les autres réseaux et lui-même, •  cʼest ainsi, un facteur de mobilité qui nourrit des basses de donnéesinstaurant un cercle vertueux dʼéchanges.
  8. 8. •  La mondialisation est la conséquence dʼune imbrication des villes descinq continents concernant la production, la finance, la culture, ladémographie... •  Même si ce nʼest pas un phénomène nouveau. Actuellement, Elle secaractérise par une prise de conscience globale.
  9. 9. Mémento Babel : Internet entre village et jardin planétaire
 
 Comment la convergence des réseaux sociaux et techniques
 définit les limites de la croissance urbaine ? Introduction1.  Les TIC : entre urbanisation et mondialisation Ville planétaire Monde mobile2.  Les TIC : entre environnement et urbanisation Jardin planétaire Ville jardin Conclusion
  10. 10. Clément G.(2006), Où en est lʼherbe ? Ed. Actes Sud•  La prise de conscience globale des migrations internationales,intercontinentales concerne également le monde animal et végétal.
  11. 11. «  Monde des jardins, jardin du monde : Quelles frontières entre leterritoire individuel et le projet collectif dʼune planète viable ? Sans doutesʼagit-il dʼune seule et même question, accéder à lʼéquilibre heureux desêtres partageant un espace commun : animaux, plantes, mammifères,humains… » Gilles Clément, Pour un jardin planétaire (Géo, n° spécial « jardins », hors série n° 22, 2003, p.26-27)•  La ville forteresse héritée du Moyen-âge a fait de la nature un mondesauvage et dangereux pour lʼhomme.•  Aujourdʼhui, la situation sʼest inversée•  La démographie et la croissance urbaine mettent en danger la surviedes autres espèces et de la biodiversité.•  Et par la même, les hommes mettent en cause leur survie.
  12. 12. De la création de Coral Gables, ville-jardin en Floride en 1899 par le DrSolomon Merrick au jardin urbain actuel, les préoccupationsenvironnementales sont de plus en plus nombreuses à tous les niveaux •  Lutte contre les pollutions•  Gestion économe des ressources locales•  Préservation et valorisation des patrimoines naturels, culturels ouhistoriques800 millions de personnes pratiquent lʼagriculture urbaine Goodplanet.info
  13. 13. «  Le concept de ville durable reconnaît que la ville doit répondre à nosobjectifs sociaux, écologiques, politiques et culturelles tout autant quʼànos objectifs économiques et physiques. Elle est un organismedynamique aussi complexe que la société elle-même et suffisammentréactif pour sʼadapter à ses propres changements » Richard Rogers (2000), Des villes durables pour une petite planète
  14. 14. •  Du village planétaire, quʼévoque Marshall MC LUHAN, au jardin planétaire de Gilles Clément, en passant par la Ville Globale de Saskia SASSEN, notre vision de la ville change rapidement.•  Lʼévolution de la croissance urbaine, en corrélation avec celle des réseaux, révolutionne à nouveau nos comportements et nos usages, notre perception de lʼespace et du temps. •  Par la synergie de savoirs accrus plus réels, plus lucides, plus globaux et de technologies toujours plus performantes, la croissance positive et durable de la ville globale est possible.
  15. 15. «  Quʼil nʼy ait pas dʼopposition entre la contrainte et la liberté, quʼau contraire elles sʼépaulent — toute libertésʼexerçant pour tourner ou surmonter une contrainte, et toute contrainte présentant des fissures ou des points demoindre résistance qui sont pour la création des invites — rien ne peut mieux, sans doute, dissiper lʼillusioncontemporaine que la liberté ne supporte pas dʼentraves, et que lʼéducation, la vie sociale, lʼart requièrent poursʼépanouir un acte de foi dans la toute-puissance de la spontanéité : illusion qui nʼest certes pas la cause, mais où lʼonpeut voir un aspect significatif de la crise que traverse aujourdʼhui lʼOccident. » Claude LEVIS-STRAUSS, Le regard éloigné (1983)« Memento Babel » est un blog dont lʼorigine est multiple :  un mémoire dans le cadre de mes études à lʼEcole de Communication etde Journalisme de Marseille (Nouvelles Technologies et Informations Stratégiques), une recherche artistique tournant autour desmégalopoles vues comme des contre-propositions à la ville forteresse héritée du Moyen-Age…Vous pouvez suivre la suite de ce travail à cette adresse : http://mementobabel.wordpress.com/ Liste des dessins : - © JEGAT Laure (2007), Sao Paolo, mégalopole du Brésil. Dessin de 9,9 x 21 cm. Aquarelle et crayons de couleur.-  © JEGAT Laure (2008), Le Caire, mégalopole dʼEgypte. Dessin de 9,9 x 21 cm. Aquarelle et crayons de couleur.-  © JEGAT Laure (2009/10), New York, mégalopole des Etats-Unis dʼAmérique. Dessin de 9,9 x 21 cm. Aquarelle et crayons decouleur.This work by Laure JEGAT is licensed under a Creative Commons Paternité - Pas dUtilisation Commerciale – Partage des Conditions Initiales à lIdentique 3.0 Unported License

×