Baromètre Banque 2014

1 762 vues

Publié le

Quelles sont les attentes des salariés du secteur bancaire pour 2014 ? Michael Page vous propose quelques éléments de réponse.

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 762
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
154
Actions
Partages
0
Téléchargements
11
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Baromètre Banque 2014

  1. 1. Michael Page BAROMÈTRE BANQUE JANVIER 2014 Sélection et approche directe de cadres confirmés www.michaelpage.fr
  2. 2. ÉDITO SOMMAIRE 4 ans déjà que nous interrogeons régulièrement les salariés du monde bancaire pour comprendre leur vision du recrutement et cerner leurs attentes. Face à une crise sans précédent qui a bouleversé ce secteur, cette étude nous permet de mettre en lumière les leviers de motivation et l’état d’esprit des salariés du secteur bancaire et de les confronter à un marché de l’emploi, certes, encore morose et qui peine à retrouver son dynamisme. Niveau de confiance, de motivation, critères pour changer de poste... autant d’éléments pour tenter de comprendre de l’intérieur un secteur en mutation. QQ QQ QQ QQ QQ Profils des répondants Niveaux de confiance et de motivation Critères pour changer de poste Attentes pour 2014 Conclusion Bonne lecture ! Anne-Sophie LUCON, Manager Exécutif Senior DIVISION BANQUE, MICHAEL PAGE MÉTHOLOGIE ET REMERCIEMENTS Pour mener à bien cette analyse, Michael Page a combiné des données quantitatives obtenues à partir d’un échantillon de 289 salariés du secteur de la banque. Ces données ont été collectées via un questionnaire en ligne orchestré du 7 au 21 janvier 2014. Elles ont été analysées au global mais également selon certains critères spécifiques des répondants (sexe, âge, métier, type de fonction et région de résidence). Nous remercions vivement tous les répondants qui ont participé à cette enquête et dont les témoignages nous aident à mieux appréhender l’état d’esprit des acteurs de la banque. « Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite (loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l’article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que soit, constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. La loi du 11 mars 1957 n’autorise, aux termes des alinéas 2 et 3 de l’article 41, d’une part que les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective et d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration. » 2
  3. 3. PROFILS DES RÉPONDANTS Banque de réseau 32 % 62% Établissement de financements spécialisés Banque de financement et d’investissement / Banque d’affaires QUEL TYPE DE FONCTION EXERCEZ-VOUS ? (289 RÉPONDANTS) 3% VOUS TRAVAILLEZ ACTUELLEMENT AU SEIN D’UN(E) : (289 RÉPONDANTS) 13% 9% Fonction commerciale : 64% Banque privée Autres types d’établissement financier 7% Autre : 3% 64 % Fonction support : 32% 6% « Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite (loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l’article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que soit, constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. La loi du 11 mars 1957 n’autorise, aux termes des alinéas 2 et 3 de l’article 41, d’une part que les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective et d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration. » 3
  4. 4. NIVEAUX DE CONFIANCE ET DE MOTIVATION Confiant : 55% Peu confiant(e) : 36% 9% 7% En augmentation : 26% 26 % 26 % Confiant(e) : 48% 5% :4 t EN COMPARAISON AVEC L’ANNÉE 2013, COMMENT ÉVALUEZ-VOUS VOTRE MOTIVATION AU TRAVAIL ? (289 RÉPONDANTS) Stable : 48% 36 % Très confiant(e) : 7% Pas co nf ia n CONCERNANT L’ÉVOLUTION DU MARCHÉ DE L’EMPLOI DANS LE SECTEUR DE LA BANQUE, VOUS DIRIEZ QUE VOUS ÊTES : (289 RÉPONDANTS) En baisse : 26% Pas du tout confiant(e) : 9% Confiant : 46% Pas confiant : 54% :5 5% nf ia nt En Juin 2013 : 48 % Pas confiant : 45% Co Les salariés du secteur bancaire sont très partagés quant à la confiance qu’ils portent à leur marché de l’emploi. Les salariés des fonctions commerciales sont néanmoins plus optimistes - (59% sont confiants ou très confiants) que les salariés des fonctions support (46% sont confiants ou très confiants). 48% La question de confiance sur l’évolution du marché de l’emploi du secteur bancaire avait été posée lors de la vague longue de Juin 2013. La tendance est plutôt à un renforcement de la confiance. La prochaine étude en juin 2014 permettra de vérifier cette hypothèse. « Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite (loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l’article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que soit, constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. La loi du 11 mars 1957 n’autorise, aux termes des alinéas 2 et 3 de l’article 41, d’une part que les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective et d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration. » 4
  5. 5. CRITÈRES POUR CHANGER DE POSTE SI VOUS DEVIEZ CHANGER DE POSTE, QUELS SERAIENT VOS CRITÈRES DE CHOIX PRINCIPAUX  : (289 RÉPONDANTS) – 3 RÉPONSES MAXIMUM POSSIBLES Janvier 2013 Janvier 2014 en baisse en hausse par rapport à la vague précédente (évolution significative) 80% La rémunération 80% 74% La mission et les responsabilités liées au poste 65% 55% Les perspectives d’évolution 51% 21% Les résultats financiers et la solidité de l’entreprise 17% 14% La dimension internationale de l’entreprise 12% La qualité des interlocuteurs rencontrés au cours du process de recrutement 13% 13% 12% L’image / la notoritété de l’entreprise L’engagement social et environnemental de l’entreprise 14% 5% 5% Le lieu géographique - 84% des salariés occupant une fonction commerciale la trouvent déterminante, alors que les fonctions support la citent à hauteur de 72% (vs. 80% pour tous salariés confondus). - les salariés de moins de 40 ans privilégient également les avantages pécuniaires (88%) et de façon plus marquée que les plus de 40 ans (68% vs. 80% pour l’ensemble des salariés). • La qualité des interlocuteurs rencontrés (13% au global) impactent plus particulièrement les salariés âgés de 40 à 50 ans (23%). • L’image et la notoriété, bien que peu déterminantes, sont une fois encore plus impactantes sur les fonctions commerciales (17%) que sur les fonctions support (4%) (vs. 12% pour tous salariés confondus). 1% Autres • Si la rémunération est LE critère décisif de choix pour l’ensemble des salariés du secteur bancaire, elle peut être prise en compte de façon plus ou moins forte en fonction du profil du salarié : 1% « Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite (loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l’article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que soit, constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. La loi du 11 mars 1957 n’autorise, aux termes des alinéas 2 et 3 de l’article 41, d’une part que les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective et d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration. » 5
  6. 6. ATTENTES POUR 2014 QU’ESPÉREZ-VOUS PRIORITAIREMENT POUR L’ANNÉE 2014 : (289 RÉPONDANTS) Une augmentation 29% Un changement de poste dans une structure 28% 25% Une évolution Une mobilité 15% Le recrutement de nouveaux collaborateurs 1% Rien 1% Autre 1% Les Jeunes (20 – 30 ans) sont les salariés qui espèrent le plus une augmentation (46%). Les Seniors (plus de 50 ans) sont en revanche ceux qui attendent le moins une évolution salariale (10%). « Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite (loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l’article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que soit, constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. La loi du 11 mars 1957 n’autorise, aux termes des alinéas 2 et 3 de l’article 41, d’une part que les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective et d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration. » 6
  7. 7. CONCLUSION Les résultats de cette étude montrent pour la première fois depuis nos précédentes éditions quelques signaux positifs et un léger retour de la confiance des collaborateurs du secteur bancaire. Simple « optimisme » de début d’année ou vraie tendance à confirmer ? Le rendezvous est pris avec eux en juin pour y répondre et voir si leurs attentes se sont concrétisées ! POUR TOUTE INFORMATION, CONTACTEZ : Frédéric BENAY, Directeur Exécutif A suivre donc... DIVISION BANQUE, MICHAEL PAGE Anne-Sophie LUCON, Manager Exécutif Senior DIVISION BANQUE, MICHAEL PAGE Tél : 01 41 92 72 72 fredericbenay@michaelpage.fr Anne-Sophie LUCON, Manager Exécutif Senior DIVISION BANQUE, MICHAEL PAGE Tél : 01 41 92 72 72 annesophielucon@michaelpage.fr Michael Page 159 Avenue Achille Peretti 92200 NEUILLY-SUR-SEINE Retrouvez notre étude de rémunérations Banque sur notre site : www.michaelpage.fr « Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite (loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l’article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que soit, constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. La loi du 11 mars 1957 n’autorise, aux termes des alinéas 2 et 3 de l’article 41, d’une part que les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective et d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration. » 7
  8. 8. Part of the

×