Sélection et approche directe de cadres confirmés 
www.michaelpage.fr 
Michael Page 
BAROMÈTRE 
BANQUE 
SEPTEMBRE 2014
ÉDITO SOMMAIRE 
4 ans déjà que nous interrogeons régulièrement les salariés du monde bancaire pour 
comprendre leur vision...
PROFILS DES RÉPONDANTS 
VOUS TRAVAILLEZ ACTUELLEMENT AU SEIN D’UN(E) : (305 RÉPONDANTS) 
DANS QUELLE RÉGION HABITEZ-VOUS ?...
UNE ÉVALUATION DU POSTE ACTUEL MITIGÉE ET EN ÉVOLUTION 
A QUEL POINT ÊTES-VOUS D’ACCORD OU PAS D’ACCORD AVEC LES AFFIRMATI...
DES ÉVOLUTIONS ENVISAGÉES MALGRÉ UNE MÉCONNAISSANCE 
DE LEUR PLANNING 
SOUS QUELLE(S) FORME(S) ENVISAGEZ-VOUS CES ÉVOLUTIO...
LA FORMATION AUX RÉGLEMENTATIONS, UNE PRIORITÉ POUR LE SECTEUR 
Les formations liées aux réglementations ont été privilégi...
LE STRESS, COMPOSANTE OMNIPRÉSENTE DES CONDITIONS 
DE TRAVAIL ACTUELLES DU SECTEUR 
QUELLES SONT SELON VOUS LES SOURCES PR...
MOTIVATION : LA RÉMUNÉRATION ET LE PÉRIMÈTRE DE POSTE, 
DES ÉLÉMENTS ESSENTIELS 
SUR 100 POINTS, COMBIEN DE POINTS ATTRIBU...
LE TRAVAIL À DISTANCE : UNE UTILISATION INÉGALE 
UTILISEZ-VOUS, POUR UN USAGE PROFESSIONNEL, VOS OUTILS DE TRAVAIL À DISTA...
DES AUGMENTATIONS ET DES BONUS NON SYSTÉMATIQUES MAIS STABLES 
AVEZ-VOUS EU UNE AUGMENTATION CETTE ANNÉE ? (305 RÉPONDANTS...
POUR OBTENIR UN POSTE, LA LOCALISATION N’EST PAS DÉCLARÉE 
COMME UN FREIN 
4 salariés sur 5 se déclarent mobiles. Ils 
se ...
DES SALARIÉS TRÈS LARGEMENT CONTACTÉS PAR LES RECRUTEURS 
PAR QUEL BIAIS AVEZ-VOUS ÉTÉ CONTACTÉ(E) ? 
(216 RÉPONDANTS) 
AV...
QUEL(S) TYPE(S) DE DÉMARCHES AVEZ-VOUS COMMENCÉ À ACTIVER ? 
(158 RÉPONDANTS) – PLUSIEURS RÉPONSES POSSIBLES 
Rappel 2013 ...
LA RÉMUNÉRATION ET LE PÉRIMÈTRE DU POSTE : DES ÉLÉMENTS 
INCONTOURNABLES DU CHANGEMENT DE POSTE 
SI VOUS DEVIEZ CHANGER DE...
UN ÉLAN DE CONFIANCE QUI SE CONFIRME 
CONCERNANT L’ÉVOLUTION DU MARCHÉ DE L’EMPLOI DANS LE SECTEUR DE LA BANQUE, VOUS DIRI...
L’IMAGE DU SECTEUR TEND À L’AMÉLIORATION ET ATTEINT 
UN NIVEAU HONORABLE 
GLOBALEMENT, QUELLE IMAGE AVEZ-VOUS DU SECTEUR D...
CONCLUSIONS DES SALARIÉS MITIGÉS : ENTRE DIFFICULTÉS 
DU QUOTIDIEN ET EMBELLIES ATTENDUES 
Des nouvelles encourageantes .....
« Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur, ou des ayants-droi...
Baromètre Banque septembre 2014
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Baromètre Banque septembre 2014

1 401 vues

Publié le

Dans quel état d’esprit se trouve les salariés du monde bancaire, peu épargnés par la crise ces dernières années ?

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 401
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
247
Actions
Partages
0
Téléchargements
15
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Baromètre Banque septembre 2014

  1. 1. Sélection et approche directe de cadres confirmés www.michaelpage.fr Michael Page BAROMÈTRE BANQUE SEPTEMBRE 2014
  2. 2. ÉDITO SOMMAIRE 4 ans déjà que nous interrogeons régulièrement les salariés du monde bancaire pour comprendre leur vision du recrutement et mieux cerner leurs attentes. Il y a quelques mois nous décelions dans leurs réponses des signes d’optimisme, fait suffisamment nouveau pour attendre avec beaucoup de curiosité les résultats de cette deuxième vague. Simple sursaut de début d’année ou vraie tendance ? En cette période de rentrée, essayons de comprendre, à travers les résultats de notre étude, dans quel état d’esprit se trouve cette population peu épargnée par la crise ces dernières années et quels sont ses leviers de motivation, ses projections mais aussi sa perception du secteur. Bonne lecture ! Anne-Sophie LUCON, Manager Exécutif Senior DIVISION BANQUE, MICHAEL PAGE QQ État des lieux des conditions de travail QQ Changement de poste : critères de choix et démarches QQ Image et confiance des salariés QQ Conclusions MÉTHODOLOGIE ET REMERCIEMENTS Pour mener à bien cette analyse, Michael Page a combiné des données quantitatives obtenues à partir d’un échantillon de 305 salariés du secteur de la banque. Ces données ont été collectées via un questionnaire en ligne orchestré du 16 juin au 21 juillet 2014. Elles ont été analysées au global mais également selon certains critères spécifiques des répondants (sexe, âge, métier, type de fonction et région de résidence). Nous remercions vivement tous les répondants qui ont participé à cette enquête et dont les témoignages nous aident à mieux appréhender l’état d’esprit des acteurs de la banque. « Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite (loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l’article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que soit, constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. La loi du 11 mars 1957 n’autorise, aux termes des alinéas 2 et 3 de l’article 41, d’une part que les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective et d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration. » 2
  3. 3. PROFILS DES RÉPONDANTS VOUS TRAVAILLEZ ACTUELLEMENT AU SEIN D’UN(E) : (305 RÉPONDANTS) DANS QUELLE RÉGION HABITEZ-VOUS ? (305 RÉPONDANTS) QUEL TYPE DE FONCTION EXERCEZ-VOUS ? (305 RÉPONDANTS) « Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite (loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l’article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que soit, constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. La loi du 11 mars 1957 n’autorise, aux termes des alinéas 2 et 3 de l’article 41, d’une part que les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective et d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration. » 3 Banque de réseau Établissement de financement spécialisé Banque de financement et d’investissement / Banque d’affaires Société de gestion d’actifs Banque privée Autres types d’établissement financier 60% 11% 10% 6% 5% 8% Île de France : 53% Province : 47% Formation commerciale : 68% Fonction support : 29% Direction : 2% Autres : 1% 0 10 20 30 40 50 60 47% 53% 29% 2% 1% 68%
  4. 4. UNE ÉVALUATION DU POSTE ACTUEL MITIGÉE ET EN ÉVOLUTION A QUEL POINT ÊTES-VOUS D’ACCORD OU PAS D’ACCORD AVEC LES AFFIRMATIONS SUIVANTES, CONCERNANT VOTRE POSTE ACTUEL : (305 RÉPONDANTS) 12% 72% 0 20 40 60 80 100 0 20 40 60 80 100 Vous êtes motivé(e) Vous avez de bonnes conditions de travail (matérielles) Vous avez des perspectives d’évolution Votre employeur reconnaît la qualité de votre travail 76% 20 – 30 ans : 68% Établissements financiers spécialisés : 31% Les salariés du secteur bancaire sont plus de deux tiers à rester motivés et à reconnaître travailler dans de bonnes conditions (ambiance et matérielle). On note que les plus jeunes (20 – 30 ans) restent notamment les plus enthousiastes sur ces points. Néanmoins, l’optimisme est globalement à la baisse par rapport à l’année dernière : une motivation en déclin (sauf chez les plus jeunes), des conditions de travail qui séduisent de moins en moins les fonctions commerciales, une reconnaissance du travail accompli de plus en plus rare (1 salarié sur 2 seulement pense que son employeur reconnaît la qualité de son travail) et une exposition au stress qui ne faiblit pas. « Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite (loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l’article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que soit, constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. La loi du 11 mars 1957 n’autorise, aux termes des alinéas 2 et 3 de l’article 41, d’une part que les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective et d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration. » 4 Vous travaillez dans une bonne ambiance de travail Votre employeur contribue à votre développement professionnel à travers des formations Vous faites souvent face à des situations stressantes 56% Rappel 2013 40% 55% 44% 42% 38% 41% 12% 44% 10% 11% 28% 16% 75% 76% 61% 61% 20 – 30 ans : 88% 20 – 30 ans : 80% Fonction support : 78% 40 – 50 ans : 45% Fonction commerciale : 61% Fonction support : 45% Femme : 93% Homme : 82% 40 – 50 ans : 92% 68% 66% 56% 52% 48% 85% 53% 83% Différence significative à la hausse ou à la baisse par rapport à l’information globale hausse ou baisse significative par rapport à 2013 Plutôt d’accord Tout à fait d’accord % accord Plutôt d’accord Tout à fait d’accord % accord
  5. 5. DES ÉVOLUTIONS ENVISAGÉES MALGRÉ UNE MÉCONNAISSANCE DE LEUR PLANNING SOUS QUELLE(S) FORME(S) ENVISAGEZ-VOUS CES ÉVOLUTIONS ? (SALARIÉS PENSANT AVOIR DES PERSPECTIVES D’ÉVOLUTION - 170 RÉPONDANTS) – PLUSIEURS RÉPONSES POSSIBLES Différence significative à la hausse ou à la baisse par rapport à l’information globale Élargissement du périmètre du poste Agrandissement de votre équipe Mutation / Mobilité Spécialisation 40 – 50 ans : 56% Gravir les échelons de la hiérarchie est la forme d’évolution la plus envisagée. Un quart des salariés pensant avoir des perspectives d’évolutions espèrent qu’elles seront effectives dans l’année. A QUEL HORIZON CES ÉVOLUTIONS SERONT-ELLES EFFECTIVES ? (SALARIÉS PENSANT AVOIR DES PERSPECTIVES D’ÉVOLUTION - 170 RÉPONDANTS) « Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite (loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l’article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que soit, constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. La loi du 11 mars 1957 n’autorise, aux termes des alinéas 2 et 3 de l’article 41, d’une part que les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective et d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration. » 5 Évolution dans la hiérarchie Autres 71% 42% 20% 2% 1% 4% Fonction support : 63% Dans l’année en cours : 24% Dans le courant de l’année prochaine : 35% Plus tard : 29% Vous ne savez pas : 12% 29% 24% 35% 12% 0 10 20 30 40 50 60 70 80 20 – 30 ans : 47% Banque de réseau : 35% Banque de réseau : 17%
  6. 6. LA FORMATION AUX RÉGLEMENTATIONS, UNE PRIORITÉ POUR LE SECTEUR Les formations liées aux réglementations ont été privilégiées par les employeurs, notamment en Province. Les bénéficiaires de formation ont eu en moyenne accès à 1,5 formation(s). A QUEL(S) TYPE(S) DE FORMATION(S) VOTRE EMPLOYEUR VOUS A-T-IL DONNÉ ACCÈS CES 12 DERNIERS MOIS ? (SALARIÉS CONSIDÉRANT QUE LEUR EMPLOYEUR PARTICIPE À LEUR DÉVELOPPEMENT - 148 RÉPONDANTS) – PLUSIEURS RÉPONSES POSSIBLES 0 10 20 30 40 50 60 70 80 « Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite (loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l’article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que soit, constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. La loi du 11 mars 1957 n’autorise, aux termes des alinéas 2 et 3 de l’article 41, d’une part que les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective et d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration. » 6 Formation liée aux réglementations Formation managériale Formation linguistique Formation technique Développement personnel (stress, comportement...) Formation aux produits Autres 66% 44% 8% 3% 2% 2% 7% Province : 80% Fonction commerciale : 72% 20 – 30 ans : 18% Différence significative à la hausse ou à la baisse par rapport à l’information globale Nombre moyen de formation(s) : 1,5
  7. 7. LE STRESS, COMPOSANTE OMNIPRÉSENTE DES CONDITIONS DE TRAVAIL ACTUELLES DU SECTEUR QUELLES SONT SELON VOUS LES SOURCES PRINCIPALES DE STRESS AUXQUELLES VOUS ÊTES CONFRONTÉES ? (259 RÉPONDANTS) – 3 RÉPONSES MAXIMUM POSSIBLES Différence significative à la hausse ou à la baisse par rapport à l’information globale 58% 56% 20 – 30 ans : 70% | Fonction commerciale : 60% 52% 41% Fonction commerciale : 33% Province : 43% | Fonction commerciale : 44% 35% 16% 10% 10% 4% Nombre moyen de sources de stress : 2,8 0 10 20 30 40 50 60 SUR UNE ÉCHELLE DE 1 À 10, À COMBIEN ÉVALUEZ-VOUS LE STRESS DANS LEQUEL VOUS TRAVAILLEZ ? (SALARIÉS CONSIDÉRANT ÊTRE EXPOSÉS SOUVENT À DES SITUATIONS STRESSANTES - 259 RÉPONDANTS) 1% 8% 21% 55% 15% Contraintes organisationnelles (procédures, réunions...) Pression de la hiérarchie Pression des résultats Ambiguité des rôles et responsalibités de chacun Pression des clients Peur de perdre son emploi (situation économique de l’entreprise) Confort de travail Relations avec les collègues Autres Moyenne : 7.1 0 20 40 60 80 100 1-2 3-4 5-6 7-8 9-10 70% des salariés estimant être souvent confrontés à des situations stressantes atteignent un niveau de stress important voir critique (15%). Leur stress provient en règle générale d’une combinaison de facteurs liés aux contraintes organisationnelles et à la pression qu’ils subissent. On note toutefois que les préoccupations sont propres au type de fonction. « Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite (loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l’article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que soit, constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. La loi du 11 mars 1957 n’autorise, aux termes des alinéas 2 et 3 de l’article 41, d’une part que les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective et d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration. » 7
  8. 8. MOTIVATION : LA RÉMUNÉRATION ET LE PÉRIMÈTRE DE POSTE, DES ÉLÉMENTS ESSENTIELS SUR 100 POINTS, COMBIEN DE POINTS ATTRIBUERIEZ-VOUS AUX ÉLÉMENTS SUIVANTS CONSTITUANT VOTRE MOTIVATION EN GÉNÉRAL ? (305 RÉPONDANTS) Différence significative à la hausse ou à la baisse par rapport à l’information globale Les salariés du secteur bancaire pensent que la rémunération compte pour un tiers de leur motivation soit plus que le périmètre et les missions du poste occupé et cela quel que soit le profil du salarié (junior, sénior, commercial, support …). Par ailleurs, les plus jeunes sont plus sensibles que les autres salariés à l’ambiance de travail et estiment qu’elle contribue à un quart de leur motivation. « Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite (loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l’article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que soit, constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. La loi du 11 mars 1957 n’autorise, aux termes des alinéas 2 et 3 de l’article 41, d’une part que les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective et d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration. » 8 La rémunération : 32% Le périmètre et les missions du poste : 26% L’autonomie de travail : 22% L’ambiance de travail : 19% Autres : 1% 22% 32% 26% 19% 1% 20 – 30 ans : 23%
  9. 9. LE TRAVAIL À DISTANCE : UNE UTILISATION INÉGALE UTILISEZ-VOUS, POUR UN USAGE PROFESSIONNEL, VOS OUTILS DE TRAVAIL À DISTANCE (SMARTPHONE, TABLETTE, ORDINATEUR PORTABLE…) EN DEHORS DE VOS HORAIRES DE TRAVAIL ? (305 RÉPONDANTS) Différence significative à la hausse ou à la baisse par rapport à l’information globale Une petite moitié des salariés utilise souvent voir très souvent ses outils de travail à distance. Les plus jeunes sont les plus nombreux à ne jamais les utiliser, néanmoins on suppose qu’ils sont également les moins équipés. « Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite (loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l’article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que soit, constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. La loi du 11 mars 1957 n’autorise, aux termes des alinéas 2 et 3 de l’article 41, d’une part que les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective et d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration. » 9 Très souvent : 26% Souvent : 19% Parfois : 20% Rarement : 10% Jamais : 25% 10% 20% 26% 19% 25% Souvent ou très souvent = 45% 20 – 30 ans : 38% Plus de 50 ans : 5% Banque de réseau : 31% Banque de réseau : 19%
  10. 10. DES AUGMENTATIONS ET DES BONUS NON SYSTÉMATIQUES MAIS STABLES AVEZ-VOUS EU UNE AUGMENTATION CETTE ANNÉE ? (305 RÉPONDANTS) AVEZ-VOUS EU UN BONUS CETTE ANNÉE ? (305 RÉPONDANTS) Différence significative à la hausse ou à la baisse par rapport à l’information globale Différence significative à la hausse ou à la baisse par rapport à l’information globale 30% des salariés du secteur bancaire ont reçu une augmentation au moins égale à celle reçue l’année précédente. La part des augmentations et des bonus reste globalement stable même si on remarque que les salariés des établissement de financements spécialisés sont les plus récompensés que ce soit concernant les augmentations ou les bonus. « Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite (loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l’article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que soit, constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. La loi du 11 mars 1957 n’autorise, aux termes des alinéas 2 et 3 de l’article 41, d’une part que les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective et d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration. » 10 Oui, supérieure à celle de l’année dernière : 20% Oui, égale à celle de l’année dernière :10% Oui, inférieure à celle de l’année dernière : 10% Non : 60% Oui, supérieur à celui de l’année dernière : 23% Oui, égal à celui de l’année dernière : 16% Oui, inférieure à celui de l’année dernière : 16% Non, je ne suis pas concerné(e) par les bonus : 30% Non, pas cette année : 15% 60% 20% 16% 10% 16% 10% Oui : 40% Oui : 55% Établissement de financements spécialisés : 66% Établissement de financements spécialisés : 72% | 20 - 30 ans : 42% Non: 60% Non: 45% Rappel 2013 Augmentation : 42% Rappel 2013 Bonus : 59% 23%
  11. 11. POUR OBTENIR UN POSTE, LA LOCALISATION N’EST PAS DÉCLARÉE COMME UN FREIN 4 salariés sur 5 se déclarent mobiles. Ils se montrent d’autant plus mobiles qu’ils sont prêts à déménager de la même façon dans leur région, dans une autre région ou de partir à l’étranger. IDF : 50% 33% « Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite (loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l’article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que soit, constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. La loi du 11 mars 1957 n’autorise, aux termes des alinéas 2 et 3 de l’article 41, d’une part que les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective et d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration. » 11 Dans votre région Dans une autre région, mais toujours en France À l’étranger Non, je ne suis pas prêt(e) à déménager 42% 40% 40% 22% Femme : 30% Homme : 81% Province : 48% Rappel 2013 41% 35% 25% POUR SAISIR UNE OFFRE D’EMPLOI, SERIEZ-VOUS PRÊT(E) À DÉMÉNAGER ? (305 RÉPONDANTS) – PLUSIEURS RÉPONSES POSSIBLES 0 10 20 30 40 50 Oui : 78% Différence significative à la hausse ou à la baisse par rapport à l’information globale hausse ou baisse significative par rapport à 2013
  12. 12. DES SALARIÉS TRÈS LARGEMENT CONTACTÉS PAR LES RECRUTEURS PAR QUEL BIAIS AVEZ-VOUS ÉTÉ CONTACTÉ(E) ? (216 RÉPONDANTS) AVEZ-VOUS ÉTÉ SOLLICITÉ(E), APPROCHÉ(E) PAR UNE ENTREPRISE OU UN RECRUTEUR DANS LES 12 DERNIERS MOIS ? (305 RÉPONDANTS) Différence significative à la hausse ou à la baisse par rapport à l’information globale Différence significative à la hausse ou à la baisse par rapport à l’information globale Seulement 29% des salariés interrogés n’ont pas été approchés durant l’année passée. Les plus jeunes ont particulièrement été sollicités. Si les jobboards restent le moyen ‘historique’ de contact, les réseaux sociaux comptent tout de même pour un tiers des prises de contact. « Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite (loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l’article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que soit, constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. La loi du 11 mars 1957 n’autorise, aux termes des alinéas 2 et 3 de l’article 41, d’une part que les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective et d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration. » 12 Oui : 71% Non : 29% Un jobboard (apec, cadremploi, monster...) : 40% Les réseaux sociaux : 32% Une cooptation : 15% Cabinet de recrutement / Chasseur de tête : 7% Autres : 6% 32% 29% 71% 40% 7% 6% 15% 20 – 30 ans : 88% Plus de 50 ans : 37% Banque de réseau : 24% Fonction support : 44%
  13. 13. QUEL(S) TYPE(S) DE DÉMARCHES AVEZ-VOUS COMMENCÉ À ACTIVER ? (158 RÉPONDANTS) – PLUSIEURS RÉPONSES POSSIBLES Rappel 2013 UNE RECHERCHE D’EMPLOI ‘CLASSIQUE’ AVEZ-VOUS ENTAMÉ DES DÉMARCHES POUR CHANGER DE POSTE ? (305 RÉPONDANTS) Différence significative à la hausse ou à la baisse par rapport à l’information globale VOUS RECHERCHEZ DE PRÉFÉRENCE UN POSTE AU SEIN D’UNE/UN : (158 RÉPONDANTS) – PLUSIEURS RÉPONSES POSSIBLES 30 – 40 ans : 68% 53% « Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite (loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l’article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que soit, constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. La loi du 11 mars 1957 n’autorise, aux termes des alinéas 2 et 3 de l’article 41, d’une part que les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective et d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration. » 13 Oui : 52% Non : 48% 48% 52% Différence significative à la hausse ou à la baisse par rapport à l’information globale Les jobboards (apec, cadremploi, monster...) Les réseaux sociaux Les cooptations Autres 59% 38% 26% 11% 40 – 50 ans : 40% 0 10 20 30 40 50 60 0 10 20 30 40 50 Banque de réseau Banque de financement et d’investissement / Banque d’affaires Établissement de financements spécialisés Banque privée Société de gestion d’actifs Assurance Autre secteur d’activité (hors banque et assurance) 43% 23% 10% 8% 6% 3% 7% 15% 7% 14% 4% 4% 4% Fonction support : 49% Les salariés ayant initié des recherches ont privilégié les jobboards, puis les réseaux sociaux. Ils activent en moyenne 1,3 canal de recherche. Île-de-France: 57% Banque de réseau : 47% hausse ou baisse significative par rapport à 2013
  14. 14. LA RÉMUNÉRATION ET LE PÉRIMÈTRE DU POSTE : DES ÉLÉMENTS INCONTOURNABLES DU CHANGEMENT DE POSTE SI VOUS DEVIEZ CHANGER DE POSTE, QUELS SERAIENT VOS CRITÈRES DE CHOIX PRINCIPAUX ? (305 RÉPONDANTS) – 3 RÉPONSES MAXIMUM POSSIBLES 0 20 40 60 80 100 84% 20 – 30 ans : 2% 20 – 30 ans : 20% Homme : 14% « Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite (loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l’article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que soit, constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. La loi du 11 mars 1957 n’autorise, aux termes des alinéas 2 et 3 de l’article 41, d’une part que les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective et d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration. » 14 La rémunération La mission et les responsabilités liées au poste Les perspectives d’évolution Les résultats financiers et la solidité de l’entreprise La qualité des interloctueurs rencontrés au cours du process de recrutement L’image / la notoriété de l’entreprise La dimension internationale de l’entreprise L’engagement social et environnemental de l’entreprise Autres Rappel 2013 87% 77% 58% 16% 13% 12% 12% 7% 1% 69% 55% 19% 9% 30 – 40 ans : 91% 20 – 30 ans : 72% IDF : 51% Fonction commerciale : 7% 9% 8% 4% 1% Différence significative à la hausse ou à la baisse par rapport à l’information globale hausse ou baisse significative par rapport à 2013 Globalement, on observe que la décision d’un changement de poste dépend majoritairement de 3 facteurs : la rémunération, le périmètre du poste et les perspectives d’évolution. Néanmoins les attentes évoluent quelque peu en fonction des profils.
  15. 15. UN ÉLAN DE CONFIANCE QUI SE CONFIRME CONCERNANT L’ÉVOLUTION DU MARCHÉ DE L’EMPLOI DANS LE SECTEUR DE LA BANQUE, VOUS DIRIEZ QUE VOUS ÊTES : (305 RÉPONDANTS) Différence significative à la hausse ou à la baisse par rapport à l’information globale 56% 54% 52% 50% 48% 46% 44% 42% 47% 46% 55% « Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite (loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l’article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que soit, constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. La loi du 11 mars 1957 n’autorise, aux termes des alinéas 2 et 3 de l’article 41, d’une part que les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective et d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration. » 15 37% 7% 52% 4% Très confiant(e) : 4% Confiant(e) : 52% Confiant(e) : 56% Peu confiant(e) : 37% Pas du tout confiant(e) : 7% Confiance Pas confiant(e) : 44% Confiant(e) : 56% Une grande moitié des salariés se sent ‘confiante’. Notre vague intermédiaire du mois de février faisait déjà pointer un élan d’optimisme quant à la santé du marché, une tendance confirmée puisque le taux de confiance a gagné 8 à 9 points par rapport aux années précédentes. Rappel 2013 Confiant(e) : 46% Rappel 2012 Confiant(e) : 47% 40% 2012 2013 2014 20 – 30 ans : 72% Fonction commerciale : 60% Pas confiant(e) : 44% Banque de réseau : 61%
  16. 16. L’IMAGE DU SECTEUR TEND À L’AMÉLIORATION ET ATTEINT UN NIVEAU HONORABLE GLOBALEMENT, QUELLE IMAGE AVEZ-VOUS DU SECTEUR DE LA BANQUE ? (305 RÉPONDANTS) 25% 16% 57% 2% 74% 73% 72% 71% 70% 69% 68% 67% 66% 73% 69% Bonne image 68% « Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite (loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l’article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que soit, constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. La loi du 11 mars 1957 n’autorise, aux termes des alinéas 2 et 3 de l’article 41, d’une part que les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective et d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration. » 16 Bonne : 16% Plutôt bonne : 57% Bonne : 73% Plutôt mauvaise : 25% Mauvaise : 2% Mauvaise : 27% Mauvaise : 27% Bonne : 73% Les salariés ayant une image négative du secteur bancaire avancent plusieurs arguments dont (du plus cité au moins cité) : 1/ Les conditions de travail (pressions, stress, manque d’autonomie et de reconnaissance, ...) 2/ L’image, notamment celle véhiculée par les médias et les crises financières 3 / Le manque d’éthique du secteur (manque d’intérêt et de respect du client, initiateur et accélérateur de la crise économique, …) 4/ Les contraintes réglementaires 4/ Perte de qualité et de professionnalisme (dont certains l’expliquent par la course aux résultats) 5/ La perte de repère : certains ont l’impression de ne plus être banquier (ils doivent vendre des produits bancaires comme de l’habitation, des alarmes ou de la téléphonie) Rappel 2013 Bonne image : 68% Rappel 2012 Bonne image : 69% 65% 2012 2013 2014
  17. 17. CONCLUSIONS DES SALARIÉS MITIGÉS : ENTRE DIFFICULTÉS DU QUOTIDIEN ET EMBELLIES ATTENDUES Des nouvelles encourageantes ... QQ Les salariés du secteur bancaire connaissent un regain de confiance quant au dynamisme de leur marché et les éventuels recrutements associés. Cet optimisme est lié également aux sollicitations plutôt volumineuses, dont une grande majorité a fait l’objet. QQ Le secteur bancaire redore son blason : les salariés n’évoquent plus la ‘honte’ dont ils témoignaient auparavant, même si l’image du secteur reste écornée pour un quart d’entre eux. … quelque peu entachées : QQ S’ils sont plutôt nombreux à considérer travailler dans de bonnes conditions, moins de la moitié d’entre eux se sent accompagnée, que cela passe par la reconnaissance du travail accompli ou à l’accès aux formations. QQ Deux informations entachent des résultats encourageants : QQ les salariés sont 68% à se dire motivés. Ce qui peut paraître assez faible, mais surtout ce taux est le plus faible de ces 3 dernières années (75% en 2013 et 72% en 2012) QQ l’exposition à des situations stressantes, quant à elle, ne cesse d’augmenter : 85% aujourd’hui contre 83% en 2013 et 79% en 2012. Le stress subi est même évalué en moyenne à 7.1 sur 10 par les salariés exposés et les raisons évoquées sont principalement les pressions issues de la hiérarchie, des résultats et des clients mais aussi les contraintes organisationnelles. Des salariés prêts à changer de poste : QQ en fonction prioritairement d’une rémunération et d’un périmètre de poste attrayant (ces 2 paramètres sont également cités comme les 2 principaux facteurs de motivation), QQ même si cela suppose un changement de région ou même de pays, QQ en recherchant un poste en priorité sur les jobboards, puis sur les réseaux sociaux. « Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite (loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l’article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que soit, constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. La loi du 11 mars 1957 n’autorise, aux termes des alinéas 2 et 3 de l’article 41, d’une part que les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective et d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration. » 17
  18. 18. « Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite (loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l’article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que soit, constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. La loi du 11 mars 1957 n’autorise, aux termes des alinéas 2 et 3 de l’article 41, d’une part que les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective et d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration. » 18 CONCLUSIONS Le secteur bancaire semble bénéficier, enfin, d’un retour en grâce aux yeux de ses salariés même si ces derniers restent encore partagés sur leur sort. Certes la confiance de début d’année semble se confirmer mais nombreux sont ceux qui restent en attente de reconnaissance et de perspectives d’évolution. Mobiles, actifs sur les réseaux sociaux et jobboards, ils nous démontrent que même en période de crise, ils se donnent les moyens de faire évoluer leur situation professionnelle. Espérons que cette rentrée leur permette de concrétiser leurs projets, leurs souhaits d’évolution et de mobilité et que nous puissions les accompagner au mieux dans la réalisation de ceux-ci. Bonne rentrée à tous, rendez-vous l’année prochaine ! Anne-Sophie LUCON, Manager Exécutif Senior DIVISION BANQUE, MICHAEL PAGE POUR TOUTE INFORMATION, CONTACTEZ : Frédéric BENAY, Directeur Exécutif DIVISION BANQUE, MICHAEL PAGE Tél : 01 41 92 72 72 fredericbenay@michaelpage.fr Anne-Sophie LUCON, Manager Exécutif Senior DIVISION BANQUE, MICHAEL PAGE Tél : 01 41 92 72 72 annesophielucon@michaelpage.fr Michael Page 159 Avenue Achille Peretti 92200 NEUILLY-SUR-SEINE Retrouvez notre étude de rémunérations Banque sur notre site : www.michaelpage.fr

×