Pêcher le saumon à la mouche

348 vues

Publié le

Actif ou passif ?

Publié dans : Sports
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
348
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
20
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Pêcher le saumon à la mouche

  1. 1. Pêcher le saumon à la mouche : actif ou passif ? Michel Fouarge
  2. 2. Un saumon ça ressemble à quoi ?
  3. 3. Variétés de saumon  Saumon Atlantique et Pacifique
  4. 4. La différence au kilo ?  22 € par kilo pour le saumon d’élevage aux antibiotiques  55€ pour le saumon sauvage …. !  Mais une réelle différence de goût, de texture et de taux de graisse !
  5. 5. Le cycle de vie du saumon
  6. 6. Le cycle de vie du saumon
  7. 7. Lecycle de vie du saumon  Le saumon nait en rivière  Il descend ensuite en mer à 1-2 ans  Revient trois ans après se reproduire en rivière  Le long du parcours  Ou en montagne  Interdiction de pêcher les saumons en fraie ( rouges)  Limitation du nombre de saumons par pêcheur (colsons)  Bateaux de pêche russes déciment les jeunes saumons en mer (12.000 - >900 remontées sur l’Owenniny River )
  8. 8. Le cycle de vie du saumon
  9. 9. L’environnement  Les sites les plus connus pour la pêche au saumon en Europe sont  Ecosse  Irlande  Norvège  Irlande  Surtout les rivières de l’ouest  L’eau est très claire et provient de tourbières  Les rivières n’ont pas de sources  Les crues sont donc rapides
  10. 10. L’environnement
  11. 11. Qui finissent…
  12. 12. Parc National de Ballycroy
  13. 13. La rivière
  14. 14. La rivière  Grande variété du niveau de l’eau  Niveau directement défini par les pluies  Rôle éponge de la tourbe  La montagne (800m de haut ) joue le rôle d’arrêt des nuages et précipite la pluie
  15. 15. La rivière en crue
  16. 16. Le Lagduff Lodge
  17. 17. Le matériel
  18. 18. Types de « soies »  Floating  Intermediate  Floating tap sinking  Sinking  Profils de soie  Grosseur (numérotées de 1->15)
  19. 19. Variables de montage  Hautes eaux  grosse mouche  Soie « sinking »  Basses eaux  Petite mouche  Soie « floating »  Bas de ligne  Soit un Montage « baril » 40-35-30-25 centièmes de mm (meilleure dynamique )  Soit un fil 25 ou 200 centièmes de mm (moins de risques de casse)
  20. 20. Le matériel
  21. 21. Les nœuds
  22. 22. Endroit de saisie du saumon pour le sortir !
  23. 23. Les conditions atmosphériques  Pluie : le plus possible – crue  Soleil : le moins possible – camouflé  Vent : pas trop - soie  Température : le plus chaud possible – 8 à 12 degrés en juin…
  24. 24. La chance  Facteur déterminant  Il faut avoir la conjonction de facteurs  Mais il faut aussi assister sa chance !  Choix de soie  Choix de mouche  Choix de canne en fonction de la rivière  Technique de « fouettage »  Connaissance des habitudes du saumon  Dans les « pools» en amont quand l’eau monte en aval en eaux basses  Remonte quand l’eau monte  N’est dans le courant que dans les déplacements
  25. 25. Technique de pêche « au fouet »  Fouettage
  26. 26. Technique de pêche « au fouet »  Poser la mouche  Ramener la soie  Tendre et décoller la soie de l’eau  Fouettage etc …  Variantes : spey casting, dynamisation arrière
  27. 27. Balayage du « pool »
  28. 28. La rivière – le parcours Lagduff
  29. 29. La touche, la bagarre et … sortir de l’eau ! https://youtu.be/9FzHrB_Oeik
  30. 30. La pêche au saumon à la mouche sèche au Québec

×