BELGIQUE
                                    ÉCONOMIE




        Liège qui rit,
        Liège qui pleure
BELGA




      ...
BELGA                                                                                        BELGA




Le célèbre architec...
BELGIQUE                                                                               BELGA

                            ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

UN article parmi d'autres Liège qui rit, Liège qui pleure dans Le Vif du 17 avril 09

621 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
621
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
14
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

UN article parmi d'autres Liège qui rit, Liège qui pleure dans Le Vif du 17 avril 09

  1. 1. BELGIQUE ÉCONOMIE Liège qui rit, Liège qui pleure BELGA A labrés et hétéroclites dès que vec son tissu de « La plus belle gare d’Europe » qui sera inau- l’on quitte le cœur de la ville, petites entre- gurée cette année sera-t-elle le symbole d’une une démographie en chute prises, son renaissance ? Comment Liège se dépêtre libre. Le taux de chômage est atmosphère fes- l’un des plus élevés du pays. t iv e e t b o n entre son glorieux passé et ses projets d’avenir. En 1977, Liège était la sixième enfant, sa vivacité culturelle, ville la plus riche de Belgique. sa taille, Liège avait les attri- Le second déclin de la Wallonie – En sortir En 2000, la valeureuse gît à la buts pour devenir un petit 71e place (...) En trente ans, la Barcelone. Mais aujourd’hui, ce n’est que Liège-sur-Meuse. ville de Liège a perdu 30% de Au printemps 2007, Jean- du livre, les choses ont-elles Cité hybride. Côté face, une sa population. Au dernier re- Yves Huwart publiait Le Se- changé ? A 60 jours du pro- pépinière de PME inventives; censement, la ville comptait cond Déclin de la Wallonie chain scrutin régional, l’au- le siège d’une université ré- 185000 âmes. – En sortir, aux éditions Ra- teur analyse la situation à putée dans quelques do- Le débit des années n’effraie cine. Un constat lucide sur l’aune des derniers événe- maines spécifiques, d’une pas la Cité ardente. Elle l’a la gestion des affaires po- ments. Cette semaine, nous splendide école d’architec- prouvé par le passé. Le cra- litiques et économiques en commençons avec Liège. ■ ture et de dizaines d’autres tère de la place Saint-Lam- Région wallonne au cours Ancien journaliste de Trends- instituts supérieurs; l’hôte du bert fut pendant vingt ans des vingt dernières années. Tendances, Jean-Yves Huwart troisième port fluvial d’Eu- l’icône de la lenteur. Ce chan- Nous reprenons ici les ex- est le fondateur du think tank rope et d’un aéroport de fret; tier escargot est loin d’être le traits de deux chapitres. Le www.entrepriseglobale.biz, qui vivier de talents musicaux, seul en bord de Meuse. Les premier consacré à Liège : s’intéresse aux changements picturaux et vitrine, par en- exemples abondent. Le pou- « Liège qui rit et Liège qui en cours dans l’économie du droits, des vestiges remar- voir politique principautaire pleure ». Le deuxième : XXIe siècle, tournée davantage quables de la Renaissance souffre de plusieurs carences: « Hainaut : le sinistre ». vers l’innovation, la collabo- ration et la mise en réseau. mosane... Côté pile, on trouve un manque de leadership, un Deux ans après la parution une économie lacérée par la manque de vision à long crise, fragile, des quartiers dé- terme et un manque de sens 48 I 17 AVRIL 2009 I WWW.LEVIF.BE
  2. 2. BELGA BELGA Le célèbre architecte Santiago Calatrava (ci- dessus) a conçu « la plus belle gare d’Europe ». Mais autour, le quartier des Guillemins est toujours ravagé. La place Saint-Lambert (à droite), symptomatique de la lenteur liégeoise. sienne: « Le Grand Liège », de l’efficacité économique. 2010 ou 2011 au milieu du gion liégeoise et à formuler « L’Avenir du pays de Liège », « Nous voulons réanimer le plus grand chancre du conti- des pistes pour le futur, lors « Liège Demain », « Liège vieux site de Bavière, où les nent. de la sortie du rapport Liège 2000 », « Le Groupement de bâtiments ont été rasés. (...) La mise en route du pro- 2020. redéploiement économique Le quartier de la gare des jet Grand Curtius remonte Certains indices laissent pour le pays de Liège Guillemins est un bon exem- au début des années no- à penser que le sursaut s’est (GRE) », et d’autres (...) Les ple d’une synergie possible nante. Le projet a battu un produit dans les têtes. C’est cogitations en chambre et entre les institutionnels ré- nouveau record de lenteur. le cas à l’Université de Liège. les banquets du microcosme gionaux et européens, la Après quinze années de tra- L’ULg est l’université belge liégeois ont fait vivre les trai- SNCB, la Ville et les parte- vaux (...) le Grand Curtius a francophone la plus dyna- teurs de la région, ainsi qu’un naires privés. C’est à nous explosé le budget prévu. Les mique en termes de création petit régiment de conseillers, qu’il appartient d’établir un autorités liégeoises rêvaient de spin off (...) La fusion à de secrétaires et de web- schéma d’aménagement per- de répéter le coup de Bilbao Liège entre la faculté d’éco- masters, rémunérés par le mettant aux promoteurs pri- et de son célèbre musée Gug- nomie de l’ULg et les HEC contribuable. Elles n’ont ja- (hautes études commer- vés de monter des projets au- genheim (...) De 300000 uni- mais déterré la pierre philo- ciales) est également une tour de la gare qui accueillera tés espérées initialement, sophale de la relance éco- première très prometteuse. un jour le train à grande vi- l’objectif annuel de visiteurs nomique liégeoise (...). L’élan et la volonté d’avan- tesse. » Les auteurs de ces a été revu à 100 000 par an. cer sont donc présents. On propos? Les bourgmestre et (...) Comme le dit un profes- Quand Liège s’enlise, reste néanmoins dubitatif premier échevin de la Ville seur d’histoire de l’Univer- la Wallonie dévale devant l’ankylose qui carac- de Liège... en 1995. Douze ans sité de Liège, dans la Cité ar- térise toujours la conduite plus tard, rien n’a vu le jour. dente, personne n’a le « Ce qui m’a frappé, c’est des grands dossiers liégeois. pouvoir de mener des ac- de voir à quel point les Lié- Le destin repris en main Celle-ci n’est pas sans rap- tions mobilisatrices de geois cherchent à se dé- peler les années septante. grande ampleur, mais cha- En 1993, la SNCB a offert douaner: c’est de la faute de Tout reste trop lent. cun a assez de pouvoir pour un beau cadeau à la ville mo- la mondialisation, du pé- La Cité ardente a au- jeter les clous sous les roues sane (...) D’emblée, la ville se trole, de Cockerill, etc. Cette jourd’hui besoin d’un plan des autres. paie l’un des plus célèbres propension à chercher des Marshall dans le plan Mar- Ce n’est pourtant pas faute architectes du monde, San- boucs émissaires est dange- shall. À nouveau, certaines de tentatives pour repren- tiago Calatrava (...) Après reuse et grave car, confron- figures de proue liégeoises dre le destin liégeois en main. quinze ans de patience, on tés au même environnement promettent le redressement Le redressement éco- aurait pu s’attendre à ce que extérieur, je constate que de l’économie liégeoise pour nomique de la région peu- Liège ait tout apprêté pour certains territoires se déve- la prochaine décennie... Es- ple les discours depuis vingt accueillir au mieux cet ines- loppent alors que d’autres pérons qu’elles aient cette ans (...) Pour donner le sen- péré présent. Il n’en est rien. plongent », commentait fois raison. Car quand Liège timent d’agir, les responsa- Le quartier des Guillemins Hugues de Jouvene, célèbre s’enlise, la Wallonie dévale. bles politiques ont multiplié présente un visage ravagé (...) expert français en prospec- les initiatives et les ASBL de Dès lors, la « plus belle gare tive, invité à analyser la si- ● Y.H. réflexion. Mais chacun la d’Europe » trônera jusqu’en tuation économique de la ré- >>> WWW.LEVIF.BE I 17 AVRIL 2009 I 49
  3. 3. BELGIQUE BELGA ÉCONOMIE BELGA BELGA Le HF6 de Seraing. Bierset. Le Grand Curtius. >>> Deux ans plus tard: le chantier très inachevé cette infrastructure démesu- L’eau a coulé sous les ponts liégeois. Qui charrie son lot de bonnes et rée, inaugurée voici trois ans mauvaises nouvelles. L’arrêt en principe temporaire de la phase à à peine, s’avère structurelle- chaud en sidérurgie grippe le chantier inachevé de la revitalisation ment déficitaire. Le Country Hall creusera les caisses déjà économique. asséchées de la Communauté A consacrée à Paul Delvaux re- française pendant les 25 pro- u début de l’année bon, de voir un jour les hauts- lève un fier défi. chaines années, au moins. 2009, la consultation fourneaux rougeoyer à nou- Enfin, la politique écono- sur la candidature de veau. Le secteur de l’acier a Une vision d’avenir mique en région liégeoise Liège comme capitale cultu- sans doute encore un avenir, était un cocktail périmé com- relle 2015 a recueilli un peu à Liège. Mais principalement En février 2009, Bernadette posé de soutiens à la pro- moins de 20 000 signatures. dans le domaine de la re- Mérenne, professeur d’urba- duction industrielle et d’in- Le quorum nécessaire pour cherche et du développement nisme très réputée de la Cité vestissements immobiliers. pousser officiellement le dos- de produits de pointe. Pas ardente, tirait, prudemment, L’approche table désormais sier n’a pas été atteint. La mo- dans la production. la sonnette d’alarme dans le davantage sur l’innovation, bilisation, pourtant, fut iné- L’épisode ArcelorMittal rap- magazine de l’université de la créativité et la mise en ré- dite dans une population pelle l’extrême fragilité du Liège: « En 2015, la rénova- seaux. La création du Pôle de liégeoise abonnée davantage tissu économique liégeois. tion de l’Opéra sera terminée, l’image (15 entreprises ac- à la résignation et au manque Malgré le petit rétrécissement la Cité des médias construite, tives dans le domaine du ci- d’alternative. Cette réaction des derniers mois, le taux de la gare de Calatrava installée, néma et de l’image, 200 per- populaire constitue un chômage de la province de mais qu’en sera-t-il de la place sonnes) trace la voie de futurs immense espoir pour la ré- Liège demeure l’un des plus devant la gare et de la liaison regroupements structurés as- gion liégeoise. Elle dénote élevés d’Europe (86 800 de ce quartier avec la Cité des sez prometteurs dans des mé- une volonté de retrouver la demandeurs d’emploi inoc- médias?» tiers de pointe. Des collabo- fierté d’une ville qui vaut cupés, pic de 2006, selon le Faudra-t-il encore dix ou rations sont possibles entre mieux que l’image et les sta- Forem). La jeune population quinze ans? Les projets lié- acteurs d’univers a priori tistiques économiques qu’elle active est insuffisamment for- geois ne manquent pas. Les étrangers les uns aux autres. véhicule. mée. L’économie liégeoise entrepreneurs inventifs non Point d’orgue : ce projet de Parallèlement, la princi- reste très dépendante d’ac- plus. Mais pour que les ré- pôle « biologistique », porté pauté a enregistré quelques tivités traditionnelles. sultats suivent, il manque une notamment par BioLiège et avancées positives ces deux Le chantier de la revitalisa- bonne dose de cohésion, de l’aéroport de Bierset. dernières années. tion économique liégeoise est cohérence dans le temps et, D’abord, comme ailleurs donc très largement inachevé. surtout, de professionnalisme. Retours de crise dans le pays, le chômage a Liège demeure prisonnière Les Liégeois gagneront beau- reflué. Une diminution de d’un émiettement des pou- Malgré ces notes positives, coup à s’entourer d’experts 12 %, attribuable à la bonne voirs et d’une culture politique de vastes taches ombragent internationaux pour mener conjoncture. burlesque. L’amateurisme toujours le paysage écono- leurs études et leurs actions. Ensuite, un certain nombre persiste dans la prise de cer- mique liégeois. Ainsi, l’illu- La Cité ardente ne peut plus de projets se concétisent. taines décisions ou leur mise sion de la relance durable se permettre de vivre repliée Ainsi, quinze ans après le lan- en œuvre. En témoigne le dé- d’une phase sidérurgique a sur elle-même. Elle doit bâtir cement du projet, le musée rapage du dossier de la salle chaud n’aura duré que deux une véritable vision de sa Curtius a, enfin, ouvert ses de spectacle Country Hall. ans. En ce mois d’avril 2009, place en Europe, partagée par portes en 2009. La première Inadaptée à la taille d’une ville ArcelorMittal s’est ravisé. tous. exposition temporaire, comme Liège, mal pensée, D’aucuns doutent, pour de ● JEAN-YVES HUWART 50 I 17 AVRIL 2009 I WWW.LEVIF.BE

×