Free mobile redevient une (petite) fan page classique

929 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
929
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
75
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Free mobile redevient une (petite) fan page classique

  1. 1. Au cœur des fan pages de la téléphonie mobile –Mars 2012Free Mobile redevient une (petite) FanPage classiqueDepuis l’annonce par Xavier Niel du lancement de son offre mobile, nous avons suivil’activité sur les fans pages des différents opérateurs. Au mois de Janvier, la page de Frees’illustrait par une capacité impressionnante à engager des conversations entre les fans(plus de 6000 commentaires pour 10 000 fans), qui se réjouissaient de cette nouvelle offreet s’entre-aidaient. Au mois de Février, nous avions constaté un net recul du nombre decommentaires (un peu plus de 1400 pour 10 000 fans), mais aussi un changement detonalité : les nouveaux abonnés exprimaient leur mécontentement sur la qualité de service(portabilité du numéro, carte SIM non reçu selon les délais, réseau, hors forfait « voix »,problème de disponibilité des appareils mobiles). Nombre de commentaires pour 10000 fans 7000 6000 5000 Orange France 4000 SFR 3000 Bouygues telecom Free Mobile (officiel) 2000 Fanomètre 1000 0 janvier février marsAu mois de mars, le taux de commentaires continue sa décrue pour atteindre un niveau de700 commentaires pour 10 000 fans. Ce taux reste certes supérieur à celui des pages desautres opérateurs, mais la tendance est bien là et confirmée par un net recul du nombre delikes pour 10 000 fans.
  2. 2. Nombre de Likes pour 10000fans 900 800 700 600 Orange France 500 SFR 400 Bouygues telecom 300 Free Mobile (officiel) 200 Fanomètre 100 0 février marsFree, une marque à laquelle nous prêtions une identité sociale forte, à la source de ces tauxd’engagement exceptionnels, n’a pas su capitaliser sur cet enthousiasme original lié à unévènement unique, et tend, en l’absence de contenu et d’animation, à redevenir une fanpage « classique » en terme de taux d’engagement (likes, comments, share), qui plus estbeaucoup moins importante en termes de nombre de fans. Nombre de fans 800000 700000 600000 500000 Orange France 400000 SFR 300000 Bouygues telecom Free Mobile (officiel) 200000 100000 0 janvier février mars
  3. 3. Nous pensons que Free aurait pu mieux profiter de son capital initial et ce pour plusieursraisons : Free poste peu : 6 posts au mois de mars (vs 18 pour SFR, 29 pour Bouygues, 37 pour Orange). Même si le taux d’engagement naturel des fans semble plus élevé, ils s’essoufflent sans stimulation suffisante de la marque qui les réunit. Free ne semble pas vouloir interagir sur sa Fan page : 3 posts sur 6 conseillent de se connecter à l’espace abonné. En d’autres termes, ce n’est pas là que ça se passe ! Free ne modère pas sa communauté et les commentaires ne sont absolument pas en phase avec le posts, même quand la marque publie son dernier spot TV. Quelques « fans » mal intentionnés se substituent même parfois à cette vacance pour envenimer les échanges.Les deux commentaires qui suivent résument assez bien la dynamique des échanges :Des fans déçus« Je suis freenaute depuis presque 10 ans. Passer chez free mobile était un acte politique mais 3 mois que lesproblèmes persistent voire saggravent comme les mms que je ne reçois plus tout le temps, ou qui ne partentplus à chaque fois alors que ça fonctionnait très bien il y a encore 3 semaines... Donc je veux bien être patientmais encore faudrait il que les choses saméliorent ce qui jai limpression nest pas le cas. »Des fans fidéles« Merci free même si votre réseau mobile est ... pas encore au point mais comme beaucoup je resterai avec freecar lexpérience avec free nous montre leur capacité à faire toujours mieux. »Certes, une Fan page ne peut se substituer au service commercial et Free a toute légitimitéà le signaler en redirigeant vers le site web. Mais cet espace potentiellement fertile auxvues de la spécificité de Free, pourrait, s’il est laissé en friche, se vider de contenu et de sesfans lassés, voire à terme pénaliser la marque auprès d’une communauté passionnelle, trèsconnectée, qui a une tendance naturelle à partager ce qu’elle voit sur la Fan page. Pierre GOMY, Directeur Marketing Millward Brown France – +33 1 55 56 40 75

×