www.vehiculedufutur.com
03 89 32 76 44
Au travers des ateliers et des rencontres,
Mobilis poursuit l’objectif de faire ava...
www.vehiculedufutur.com
03 89 32 76 44
Lorsque la Prius fut présentée au public, en
1997, on regardait Toyota comme un ext...
www.vehiculedufutur.com
03 89 32 76 44
2 scénarii pour le futur :
La solution tout électrique
Le moteur électrique, sur le...
www.vehiculedufutur.com
03 89 32 76 44
Enjeu de l'ingénierie
Face aux pays agressifs, nous avons besoin
d'idées innovantes...
www.vehiculedufutur.com
03 89 32 76 44
La mortalité automobile dans le monde est de
1.200.000 morts par an. Elle représent...
www.vehiculedufutur.com
03 89 32 76 44
L’importance des l’infrastructures
L’infrastructure routière des pays occidentaux
e...
www.vehiculedufutur.com
03 89 32 76 44
Dans les outils de communication embarqués,
3 produits vont cohabiter :
- le mobile...
www.vehiculedufutur.com
03 89 32 76 44
Le "Pôle Développement Automobile" a été
présenté pour la première fois lors de l’é...
www.vehiculedufutur.com
03 89 32 76 44
Entreprises : . Assystem, FAM Automobiles,
Automobiles DANGEL, Hymer, Jungo, LOHR
I...
www.vehiculedufutur.com
03 89 32 76 44
Je suis très heureux d’être devant vous ce soir, et
j’espère que cette première jou...
www.vehiculedufutur.com
03 89 32 76 44
et là nous entendons véhicules urbains semi
collectifs, individuels, véhicules pour...
www.vehiculedufutur.com
03 89 32 76 44
régionaux à analyser et mieux comprendre les
métiers et les compétences de tous les...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Mobilis 2007 Bilan

788 vues

Publié le

Bilan de Mobilis 2007, 4ème Rencontre internationale d'experts de la mobilité urbaine organisée par le Pôle véhicule du Futur - Mulhouse, décembre 2007

Publié dans : Industrie automobile
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
788
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
9
Actions
Partages
0
Téléchargements
13
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Mobilis 2007 Bilan

  1. 1. www.vehiculedufutur.com 03 89 32 76 44 Au travers des ateliers et des rencontres, Mobilis poursuit l’objectif de faire avancer les coopérations internationales et de favoriser les réflexions et les projets pour faire naître le véhicule du futur. Ce rendez-vous annuel se confirme comme un lieu d’échanges très riches et de rencontres fructueuses dans une ambiance chaleureuse et conviviale. Une organisation plébiscitée La diversité des commentaires recueillis lors de notre enquête post-manifestation montre à quel point les participants ont apprécié Mobilis 2007. Globalement la part des très satisfaits et satisfaits ne passe pas en dessous de 80% que ce soit pour le mode d’inscription, l’accueil, la mise à disposition des informations ou les repas. Des rencontres qui débouchent sur des projets 73% des participants avaient déjà repris contact avec des personnes rencontrées lors de Mobilis et parmi elles, 46% sont en cours de concrétisation de projets. Au-delà des informations échangées lors des ateliers et des tables rondes, Mobilis atteint son objectif. Si beaucoup soulignent des progrès à réaliser, la qualité des échanges et l’exposition sont de grands sujets de satisfaction. Les nombreuses suggestions recueillies montrent tout l’intérêt des participants pour cette manifestation. Indéniablement, vos commentaires vont nous aider à préparer la prochaine édition de Mobilis. Nous vous donnons rendez-vous les 18 et 19 novembre prochains sur Belfort/Montbéliard. Répartition des participants o 43% entreprises o 24% recherche et enseignement supérieur o 33% développement économique Mobilis : une manifestation attendue Mobilis, manifestation internationale annuelle du Pôle Véhicule du Futur, est devenue un rendez-vous à ne pas manquer et le dynamisme de la manifestation attire toujours davantage de participants. Retour sur la manifestation, synthèse des travaux. Mobilis en chiffres Sur 2 jours : > 1 plénière > 5 tables rondes réunissant 18 experts français, italiens,canadiens > 10 ateliers thématiques > 400 participants, 8 nationalités différentes Le pôle en chiffres 60 projets impliquant 117 entreprises dont 62 PME (53%) et 77 laboratoires publics 3 thématiques stratégiques - Véhicule propre - Véhicule et réseaux intelligents - Excellence des entreprises 168 adhérents
  2. 2. www.vehiculedufutur.com 03 89 32 76 44 Lorsque la Prius fut présentée au public, en 1997, on regardait Toyota comme un extra terrestre ! En 2007, Toyota produit 1,2 million de véhicules hybrides, avec 11 modèles. En 2010, Toyota compte produire 2 millions de véhicules, avec plus de 20 modèles. Aujourd’hui tous les constructeurs s’orientent vers des motorisations alternatives. L’enjeu est : quelle est la meilleure stratégie pour la voiture du futur ? Quel que soit le scénario, en quelques années, le parc automobile mondial passera de 1 à 1,5 milliard de véhicules. Les atouts de l'hybride Les avantages de l’hybride sont nombreux : - le coût par kilomètre parcouru, - la faiblesse des émissions par kilomètre parcouru, - le rendement, - la performance. Les véhicules hybrides aujourd’hui sont encore loin d’être optimisés. Dans ce domaine, il y a encore des gisements d’amélioration. PSA Peugeot-Citroën améliore le rendement des motorisations classiques, parce que l'hybride c'est aussi un moteur thermique. Des innovations importantes ont été réalisées, comme le "stop and start" et la récupération de l’énergie cinétique en phase de décélération ou de freinage. Le développement du plug in impliquera la mise en synergie des acteurs du marché de l’énergie électrique et aura nécessairement un impact sur la distribution. Il y a de nombreux marchés où l'hybride est plus rentable qu'une motorisation classique, en particulier dans les transports en commun. Les calculs de retour sur investissement montrent clairement que les choix "propres" sont plus rentables que les choix classiques. L’hydrogène et la pile à combustible Aujourd’hui, 33 voitures à hydrogène roulent dans le monde, majoritairement en Californie et au Japon. L'hydrogène peut-il être la solution ? Aujourd'hui, les solutions hydrogène sont 50 fois plus chères qu’une motorisation classique et techniquement semblent ne pas être adaptées au transport. L’hydrogène, en tant que vecteur d’énergie pour l’automobile produit également des nuisances : pour alimenter le transport français en hydrogène, il faudrait doubler son parc nucléaire. L’hydrogène pose aussi des problèmes de sécurité. Ces inconvénients devront être corrigés pour que l'hydrogène puisse être utilisé sur des véhicules. …/… Hybride : Solution intermédiaire ou solution durable ? Les solutions de propulsion hybride sont souvent présentées comme une étape intermédiaire vers la pile à combustible. N'ont-elles pas vocation à s'imposer plus durablement ? Jusqu'où pousser le développement de cette technologie ? Quelles perspectives tracer ? Table ronde
  3. 3. www.vehiculedufutur.com 03 89 32 76 44 2 scénarii pour le futur : La solution tout électrique Le moteur électrique, sur le papier, est parfait : il est 5 fois plus efficace que le moteur thermique. Mais on ne voit pas dans un avenir proche de solution pour que tous les nouveaux véhicules roulent à l’électricité. Par exemple, pour assurer la circulation d'une ligne de bus tout électrique, il faudrait 3 bus : un qui circule pendant que 2 se rechargent. La voiture électrique n’est pas adaptée à toutes les situations, et toutes les tailles de véhicules. Le "car-sharing" Par contre, des parcs de petites voitures électri- ques sont envisageables pour les déplacements urbains. Les nouvelles tendances de consommation dans les très grandes villes permettent d’imaginer des solutions innovantes de "car-sharing" de ce type de véhicules. Les batteries Lithium-Ion La fiabilité des batteries lithium-ion s’améliore. Les batteries lithium-ion représentent un saut technologique : - durée de vie de 20 ans, - 4 fois plus puissantes que les batteries classiques, - temps de charge de quelques minutes. Elles ne sont pas encore totalement sûres, comme l’ont montré les accidents sur les ordinateurs portables, il y a deux ans. Mais pour combien de temps ? Une fois fiabilisées, elles feront s’effondrer toutes les architectures actuelles. Les intervenants : Vincenzo Antonucci, CNR ITAE Italie - Philippe Boursereau, Toyota France, Directeur des Relations Publiques - Ali Emadi, Electric Power et Power Electronics Center - Patrick Gagnol, EDF Direction Transports et Véhicule Electrique - Yannick Hervé, Systems'VIP - Pierre La Vallée, Centre d'Expérimentation des Véhicules Electriques du Québec - Abdellatif Miraoui, UTBM - Olivier Salvat, PSA Peugeot Citroën, Directeur délégué scientifique - Cornel Stan, Institut de Zwickau Allemagne
  4. 4. www.vehiculedufutur.com 03 89 32 76 44 Enjeu de l'ingénierie Face aux pays agressifs, nous avons besoin d'idées innovantes qui se transforment en produits excellents. Les enjeux sont : - comment développer l'offre ? - comment améliorer la compétitivité ? - comment transmettre les connaissances ? - comment gérer des systèmes de plus en plus complexes qui mélangent des techniques différentes ? L'innovation de rupture ne peut naître que dans un groupe de personnes multidisciplinaires sachant gérer la complexité. Un travail collectif permet de croiser les techniques, les expériences, les connaissances et les compétences. La plateforme collaborative, tant sur le plan de l’outil que de la capacité et la culture pour l’utiliser, est essentielle. Ingénierie et simulation virtuelle "L’ingénierie c’est manipuler des informations !" La recherche d’informations est cruciale. L'innovation, avec ses risques, vit difficilement avec l'industrie : les modèles virtuels sont une réponse pour tester les ruptures technologiques, et leurs conséquences industrielles. Ingénierie et recherche fondamentale "La recherche fondamentale permet une meilleure connaissance des mécanismes et des phénomènes. Si elle n'est pas applicable à court terme, elle est pourtant rentable." L’exemple du prix Nobel de physique 2007, Albert Fert, est là pour le rappeler. On ne travaille pas dans la même échelle de temps. Pour l’industriel, la recherche fondamentale est décalée par rapport aux plans produits de l'industrie. A moins d’être un grand constructeur ou équipementier, elle n’est pas accessible. Ici, la coopération recherche publique et industrie a du sens : c'est une alliance qui permet de trouver des gisements d’innovation. L’ingénierie, pilier de l’excellence et de l’avenir de la filière ! L’ingénierie innovante est centrée sur l’homme et la gestion des connaissances, elle conjugue inventivité et productivité dans un marché aux délais raccourcis et dans un environnement toujours plus complexe. Les intervenants : Sylvain Allano, CNRS - Jean-Pierre Buchwalder, FAURECIA Exhaust System, Directeur R&D - Vincent Dugrè, AMETVS - Louis Rivest, Ecole de Technologie supérieure de Montréal Table ronde
  5. 5. www.vehiculedufutur.com 03 89 32 76 44 La mortalité automobile dans le monde est de 1.200.000 morts par an. Elle représente la 3e cause de mortalité dans le monde. Dans 10 ans, elle pourrait atteindre 2.000.000 de morts par an. L’enjeu du zéro accident est donc crucial. C’est par l’action conjuguée de trois moyens, que l’on pourra réduire encore fortement le nombre d’accidents et de morts sur la route : - éduquer le chauffeur, - améliorer l’environnement de conduite, - assister la conduite par l’électronique. "Nous sommes tous de mauvais conducteurs" L’école du conduire juste créée par l’ancien coureurautomobile,Jean-PierreBeltoise,propose des formations professionnelles destinées à responsabiliser au sein des entreprises le personnel conduisant. Les "diplômés" de cette école ont deux fois moins d’accidents que la moyenne nationale. La prise de conscience, l’acquisition des bons réflexes, la formation, comme la sensibilisation… sont des éléments d’une stratégie globale de sécurité mais ne peuvent être le seul axe pour parvenir à réduire le nombre d’accidents. Mieux comprendre les systèmes qui mènent à l'accident Le laboratoire Modélisation, Intelligence, Processus et Systèmes (MIPS) de l’Université de Haute-Alsace a développé une caméra qui permet de visualiser ce que les conducteurs voient, et mis au point des capteurs pour analyser les conditions de conduite. En modélisant les comportements, les chercheurs du laboratoire ont établi que tous les conducteurs n’étaient pas égaux : l’âge, l’expérience et même le sexe ont une influence sur le comportement. Le laboratoire a également créé des modèles paramétrés pour voir le couplage entre le conducteur, son véhicule et l’effet sur la trajectoire. Il a ainsi montré que si on arrive à éclairer le virage avant que le volant tourne, on pourra améliorer la perception et la réaction du conducteur, et réduire le risque d’accident Conduire un véhicule, c’est être attentif à un grand nombre d’informations qui arrivent simultanément ; or, le conducteur ne peut les traiter toutes. Faut-il imaginer un véhicule qui puisse se passer de conducteur ? …/… Vers le zéro accident avec la sécurité pro-active ? Au-delà des solutions embarquées, que peut-on imaginer pour rendre le véhicule encore plus sûr, notamment dans l'interaction véhicule/infrastructure ? Quelles seront les solutions de demain ? Table ronde
  6. 6. www.vehiculedufutur.com 03 89 32 76 44 L’importance des l’infrastructures L’infrastructure routière des pays occidentaux est déjà excellente : 10 mort pour 1 milliard de km parcourus. Les pistes d’amélioration portent principalement sur l’échange d’information véhicule-infrastruc- ture. Le triangle de la sécurité L’humain : trouver l’équilibre entre l’homme et la machine Le règlement : prendre en compte la distance avant l’arrêt total plutôt que la vitesse La technique : la performance des équipements La sécurité passe par : - l’ajout de nouvelles technologies, - des équipements fiables, - la redondance des systèmes, - l’ajout de capteurs. Les aides au pilotage ADAS1 L’ESC2 Les aides à la navigation ont prouvé leur efficacité, en particulier l’ESC. Pour Max Mosley, Président de la FIA, "l’ESC est la plus grande avancée dans la sécurité routière3 depuis la ceinture de sécurité". L’ESC est encore trop considéré comme une option, c’est à dire un argument de marge pour le constructeur : d’un coût très inférieur à 200 € il peut être vendu jusqu'à 2.000 €. Le projet PREVENT C’est le plus gros projet jamais engagé dans le domaine de la sécurité routière : il donne un coup de booster au développement de nouveaux ADAS. Le projet se fixe notamment pour objectif : - La généralisation du système d’appel d’urgence en Europe "eCall" pour 2010 - Mise en série de l’ESC sur les moyennes et petites voitures pour 2012 - Mise en place de système d’assistance de freinage et prévention des collisions. Pour ce dernier point, de nombreuses innovations sont à attendre. Le défi du "Low Cost" est une opportunité pour repenser l'automobile et ouvrir de nouveaux marchés. Le succès de la Logan a montré que ces marchés étaient partout, dans les pays émergents, comme dans les pays riches. Au sein du Pôle Véhicule du Futur, une expérience a été réalisée : re-concevoir, à partir de zéro, un véhicule aux conditions d’aujourd’hui : conditions technologiques, sociales et environnementales. Pour penser le véhicule du futur, deux attitudes doivent être coordonnées : l’analyse globale de la voiture mais également l’écoute des tendances de consommation et de l’usage qui est fait du véhicule. Les marchés - émergents ou non - n’accepteront pas que l’on fasse l’impasse sur la sécurité et sur les défis environnementaux. L’innovation doit dépasser l’automobile pour aller vers la mobilité urbaine. Les marges de progression existent pour que les véhicules Low Cost puissent également disposer des équipements de sécurité et de qualité exigés par le marché mondial. Les pays émergents, Chine en tête, vont très vite et intègrent de nouveaux équipements, de nouveaux moteurs et de nouvelles énergies. Zéro accident Les intervenants : Michel Basset, Université de Haute-Alsace - Jean-Pierre Beltoise, Pilote automobile - Jean-Marc Blosseville, INRETS - Jean Dauvergne, VISTEON, Directeur du programme - Denis Gingras, Auto 21, Université de Sherbrooke (Canada) - Thierry Villemin, Bosch France, Division Chassis Systems Controls 1 Advanced Driver Assistance Systems 2 L’ESC pour Electronic Stability Control, est la nouvelle dénomination de l'ESP (Electronic Stability Program). C’est un équipement de sécurité active destiné à améliorer le contrôle de la trajectoire d'un véhicule automobile. Il a été développé par Bosch en 1995. 3 50 millions d’Euro. Quels équipements et quels services pour les voitures "low-cost" ? Plus d’équipements et moins de coûts ? Voitures "low-cost" Lesintervenants : PietroCarcerano,Carcerano (Italie) - Pierre Dhomps, Alsace International Chine/Energie 7 - Gérard Maniez, Freescale, Responsable comptes PSA Peugeot Citroën et Renault - Thierry Villemin, Bosch France, Division Chassis Systems Controls - Christian Werderer, INX, Directeur Général - Elisabeth Young, Asie Auto, Présidente Table ronde
  7. 7. www.vehiculedufutur.com 03 89 32 76 44 Dans les outils de communication embarqués, 3 produits vont cohabiter : - le mobile, - les systèmes intégrés à la voiture, - le gps. Ces outils de communication apportent des fonctions comme par exemple : - les appels d'urgence intégrés par le constructeur, - les services de la personne sur le téléphone portable, - l’info trafic sur le GPS L’évolution des matériels est un triple défi : - défi de coopération entre les constructeurs, les opérateurs téléphoniques et les collectivités, - défi d'expérimentation, - défi de qualité de service. Quels sont les services actuels et à venir ? L’appel d’urgence : savoir où le véhicule se trouve. L’appel de dépannage : dépanner le plus rapidement possible les véhicules immobilisés. Peugeot Service Mobile Le "Peugeot Service Mobile" RT3 et RT4 offre les services suivants : - conciergerie : ce service met en contact le conducteur 7j/7, 24h/24 avec un personnel qui répondra à toutes ses questions et toutes ses demandes, - navigation, - détournement de trajet par info trafic. Le portail Blue & Me Fiat Il donne la possibilité de nombreux services : - fonction main libre avec reconnaissance vocale - lecteur média - maintenance, diagnostic, consommation, appels d’urgence - GPS Via Michelin Via Michelin rencontre beaucoup de succès avec les services de réservation d'hôtel. Pour l’info trafic, Via Michelin est fournisseur de TomTom, PSA et VW. Les nouveaux contenus envisagés bientôt seront la météo et les places de parking. Les services à venir - La géolocalisation - La mise à jour des données à bord - Protection anti-vol par satellite - Réglementation du « pay as you drive » L’information sensible est : où est le conducteur, à quel moment ? Aujourd’hui la CNIL n’autorise pas à détenir ces informations. Le travail de la CNIL a été jugé excellent par les autres pays européens. Les directives européennes se sont donc alignées sur celles de la CNIL. Les nouvelles pistes pour l’info trafic Si les premiers services devraient voir le jour en 2009, bien des points restent à éclairer. La géo-localisation, quelles avancées pour quelle valeur ajoutée ? L’information devient accessible à tous et en tous lieux impactant les services de mobilité. Quels sont ceux qui changeront notre vie ? Quels sont ceux qui disparaîtront ? Les intervenants : Stephan Cayet, PSA Peugeot-Citroën - Tullio Chiaberto, Viasat Groupe - Giuseppe Faranda Cordella, Centre de Recherches Fiat, Division Infomobility - Alexandre Nepveu, Orange France, Directeur des Opérations Télématiques Automobiles - Frédéric Radigué, Viamichelin Table ronde
  8. 8. www.vehiculedufutur.com 03 89 32 76 44 Le "Pôle Développement Automobile" a été présenté pour la première fois lors de l’édition MOBILIS 2007. Créé en 2007 par le Pôle Véhicule du Futur, ce groupe de travail fédère des entreprises régionales qui coopèrent sur des projets communs. La recette du succès : complémentarité et proximité Les facteurs-clé de succès des projets CHRONO sont la complémentarité des compétences et la proximité. Toutes les compétences de la chaîne de valeur du secteur automobile sont réunies sur le territoire du pôle de compétitivité. La maîtrise de la chaîne numérique associée à un savoir-faire en management collaboratif assurent à l’ensemble cohérence et réactivité. Ce sont les conditions indispensables pour accélérer le time-to-market. Deux projets CHRONO ont déjà vu le jour : HY4 : une solution qui permet de convertir un véhicule 2 roues motrices en un véhicule hybride 4 roues motrices. Un véhicule équipé de ce système peut combiner route, 4x4 et conduite urbaine en optimisant la consommation. F-CITY : la voiture à la carte à trois ou quatre roues, une motorisation à plusieurs énergies propres possibles, et une gamme de carrosseries adaptées aux usages urbains. Le modèle économique repose sur le marché des services aux collectivités, des entreprises de location et de transport urbain. L’exposition "PDA : Pôle de Développement Automobile" Un défi : Innover en moins de 365 jours chrono
  9. 9. www.vehiculedufutur.com 03 89 32 76 44 Entreprises : . Assystem, FAM Automobiles, Automobiles DANGEL, Hymer, Jungo, LOHR Industrie, Peugeot Motocycles. Présentation d'une dizaine de véhicules innovants. Chaîne des compétences : Idestyle, L&L Products, Magnasteyr, Segula, Systems’VIP. Dans une approche pédagogique, découverte des 5 étapes de la chaîne de valeur de la conception- réalisation d’un véhicule innovant. Une carte présente les structures alsaciennes et franc- comtoises détenant ces savoir-faire. Chaîne numérique : INSA de Strasbourg, Numérica, TDC Knowllence, ULP-LS2IT, UTBM. Présentation par les acteurs de la recherche et de la formation de leurs travaux dans le domaine des outils numériques. Projets CHRONO : présentation de l’organisation en cluster, destinée à réduire le time-to-market et de quelques projets d’innovation collaborative. Collectivités : présentation des bonnes pratiques des collectivités du Pôle Véhicule du Futur dans le domaine de la mobilité urbaine : • Montbéliard : le projet Cristal • Belfort : le projet Vécovil • Vesoul : le projet circuit de bus • Strasbourg : la démarche Ecomobilité • Le réseau Métropole Rhin Rhône L’espace Pôle Développement Automobile à MOBILIS 2007 5 zones dédiées :
  10. 10. www.vehiculedufutur.com 03 89 32 76 44 Je suis très heureux d’être devant vous ce soir, et j’espère que cette première journée a été riche d’échanges et de nouveaux contacts. Je me permets, en préambule de la séance plé- nière qui rassemble des orateurs prestigieux, de vous dresser un rapide bilan des réalisations du Pôle Véhicule du Futur et de ses perspectives. Tout d’abord, je dois dire que le bilan de l’année écoulée est très satisfaisant. Il est vrai que le Pôle a été opérationnel dès sa labellisation, il y a maintenant 2 ans et demi, avec une gouvernance, des ressources dédiées et un vécu préexistant. La principale réalisation, au-delà des projets la- bellisés et financés et des partenariats engagés, a été de faire émerger nos domaines stratégiques d’innovation. Je vous rappelle que le Pôle développe sa straté- gie, initie et labellise des projets de recherche sur trois thématiques : - le véhicule propre - le véhicule et les réseaux intelligents - l’excellence des entreprises de la filière Ces thématiques se déclinent à travers 6 domaines d’innovation que nous appelons programmes. Ils rassemblent des compétences en recherche privée, en recherche publique. Des synergies existent entre ces acteurs maté- rialisés par des projets de recherche coopératifs d’ores et déjà financés. Ces programmes caractérisent les savoir-faire de notre territoire Alsace et Franche-Comté ; ils sont différenciateurs et de taille critique pour assurer une visibilité européenne et mondiale pour cer- tains d’entre eux. > Environnement Pile à combustible et Moteur - Avec les ressources de INEVA Centre National de Recherche Technologique sur le système pile à combustible de Belfort et l’Institut FC Lab - Le projet SIMBA (Simulation et modélisation de la Boucle d’Air) financé par le Fonds Unique In- terministériel en 2007 et le projet structurant de plate-forme essai moteur CEMBA associé > Confort et Sécurité dans l’habitacle - Par exemple l’axe DEC’AUTEX - Ce sont des projets techniques et scientifiques précis qui concernent les innovations dans le décor intérieur automobile, - Des journées techniques, dont la 5e édition a réuni plus de 200 participants venus d’Europe, en partenariat avec le Pôle Textile Alsace. > Matériaux et Procédés Ou comment innover dans les procédés par exemple : - l’injection plastique assistée par fluide - les matériaux et procédés propres et performants - dans les domaines du traitement de surface > Véhicule Innovant - Avec la capacité des acteurs du territoire à concevoir, développer et produire des véhicules innovants qu’ils soient à usage personnel, col- lectif ou professionnel. Les acteurs concernés de toute la chaîne de valeur sont rassemblés dans le Pôle de Développement Automobile. - L’exposition est là pour vous illustrer la force de cette synergie. Les projets CRISTAL, déjà fi- nancé, et VECOVIL illustrent la démarche ainsi que les projets CHRONOS, F-City et HY4 Mardi 11 décembre - Discours d’ouverture de la séance plénière …/…
  11. 11. www.vehiculedufutur.com 03 89 32 76 44 et là nous entendons véhicules urbains semi collectifs, individuels, véhicules pour travaux de voiries etc… > Systèmes et Services de Mobilité Ou comment développer de nouveaux services et métiers pour une mobilité durable, des sys- tèmes de transport urbain et périurbain utilisant le géopositionnement et les expérimenter sur le territoire : l’Institut Européen du Géopositionnement de Montbéliard et le projet européen ASSET retenu au 7e PCRD > Processus de conception Ou comment développer des outils et méthodo- logies innovants pour l’ingénierie et la perfor- mance des processus. Plusieurs outils sont déjà pleinement opération- nels, CoDeKF plate-forme collaborative, TestIn- View outils de pilotage des tests de validation d’équipements électroniques embarqués et l’Es- pace ERCOS centre de ressources numériques en ergonomie de conception. Sur ces 6 programmes d’innovation, le Pôle pro- pose et met en œuvre des solutions de niveau mondial au service de ceux qui doivent inventer les véhicules de demain et traiter efficacement les questions de mobilité du futur. En termes de bilan chiffré… - depuis sa création, 56 projets de recherche et d’innovation ont été labellisés impliquant 117 entreprises dont 62 PME soit 53% ce qui est un très bon taux de participation et 77 laboratoires publics - 31 projets sont d’ores et déjà financés pour un budget global de 55,4 Millions d’euros - ces projets sont financés conjointement par des fonds d’état, des fonds des collectivités, et les partenaires des projets. Et au-delà de ces dossiers déjà dans le concret, nous avons beaucoup de sujets en phase d’amor- çage. Et le pôle travaille activement avec l’ensem- ble de ses partenaires à amplifier la démarche. Mieux connaître les entreprises et les organis- mes de recherche locaux, identifier de nouvelles compétences porteuses de développement et favoriser les effets de levier dans leur direction, renforcer les relations internationales des acteurs locaux. En terme de dynamique créée par le Pôle, nous comptons à ce jour 168 adhérents en trois collè- ges : les entreprises, l’innovation et la recherche publique et l’intelligence du territoire qui rassem- blent les CCI et agences de développement. … et de partenariats - Au niveau inter-régional, nous avons une relation de grande proximité avec les pôles Microtechni- ques, Plastipolis et le Pôle Textile Alsace … - Au niveau national, nous avons créé avec 3 autres pôles le club des pôles automobile. Une charte régit cela. Nous étions ensemble au salon Equip’Auto et nous avons déjà élaboré un programme d’actions 2008 commun notamment à l’international. Notre stratégie dans un premier temps est pragmatique. Nous identifions avec nos partenaires les rela- tions déjà existantes, pour voir ce qui est cohé- rent avec nos programmes d’innovation. Ensuite, nous ferons des effets de levier sur ce qui nous parait pertinent, en tenant compte de la géographie. - Notre position géographique nous impose qua- siment un premier cercle de partenariats. Il s’agit de l'Allemagne, l'Italie, la Suisse, l'Autriche. La présence d’une forte délégation Italienne, que je salue, est à placer dans cette tendance. - Un peu au-delà, l’Europe du Nord, de l’Est et du Sud, en fonction de nos domaines d’innovation. Nous avons actuellement 2 projets en cours avec des laboratoires Finlandais. - et plus au-delà, le reste du monde ; le Québec est par exemple un territoire où les contacts ont été nombreux sur l’année écoulée. Je salue nos amis québecois présents. Promouvoir nos savoir-faire, identifier des projets à conduire de manière collaborative, voilà notre démarche. Comme vous le voyez, l’année écoulée depuis Mobilis 2006 a été riche en événements. Avec ces quelques clichés, j’espère vous avoir convaincus, sur ces domaines vastes et comple- xes du véhicule et des problèmes de mobilités ; que notre stratégie était solide et que notre ac- tion était pertinente et que nous pouvions être des partenaires sérieux pour de futurs porteurs de projets. Quelques perspectives 2008 - Amplifier la mise en place de projets avec des partenaires internationaux ; le Pôle se dote d’un 5e poste de permanent pour cela dès février. - Renforcer les écosystèmes qui hébergent nos 6 programmes, en faire émerger d’autres, c’est pourquoi nous continuons avec nos partenaires …/…
  12. 12. www.vehiculedufutur.com 03 89 32 76 44 régionaux à analyser et mieux comprendre les métiers et les compétences de tous les acteurs (Entreprises, laboratoires et formation). Toutes les compétences au service du dévelop- pement économique local à travers le projet du Pôle ne sont pas encore identifiées et organi- sées. - Finaliser quelques gros projets en cours, CEMBA, F-City etc..et - Continuer de structurer la démarche avec les autres Pôles Je voudrais vous rappeler que - Ce Pôle a été porté sur les fonds baptismaux par les grands Elus de ces 2 territoires que sont l’Alsace et la Franche-Comté. - Ce Pôle est parfaitement inclus dans les projets territoriaux des collectivités concernées. - Il est soutenu financièrement par les subven- tions de fonctionnement que les collectivités libèrent et à travers un financement souvent important destiné aux soutiens de projets que nous labellisons. De cela, je tiens à les remercier. Nous voulons pour vous tous qui n’êtes pas d’ici, vous faire connaître mieux encore ce que ces territoires peuvent vous apporter et bien sûr et surtout nous voulons à votre contact être plus compétents demain. J’espère que vous repartirez avec un enrichisse- ment personnel au service de votre ambition et de celle de vos entreprises. Au vu du nombre, des origines géographiques, du très haut niveau de compétences de tous les intervenants, de tous les auditeurs qui s’exprime- ront pendant ces 4e Rencontres Internationales Mobilis 2007, nous sommes certains que nous retirerons une matière de nature à éclairer nos choix stratégiques et notre volonté d’aller encore de l’avant. Pour nous, voilà à quoi doit servir une telle manifestation. J’ai plaisir à remercier : > Ceux qui portent financièrement MOBILIS 2007 - la Région Alsace - les Conseils Généraux du Haut-Rhin et du Bas- Rhin - la Communauté d’Agglomération Sud Alsace Mulhouse et son Président et la Communauté Urbaine de Strasbourg - la DRIRE Alsace - et la Chambre Régionale de Commerce et d’In- dustrie Alsace, maître d’ouvrage de la manifes- tation. > Ceux qui, cette année, ont bâti cette édition - L’équipe du Pôle - Les agences et CCI des 2 régions - Mais surtout la Chambre Régionale de Commer- ce et d’Industrie d’Alsace avec une mention très spéciale à Mme Maryse Demissy > Mes remerciements vont également vers ceux qui ont et vont encore intervenir, par- ticiper, échanger, dialoguer dans les diffé- rentes séquences qui vous sont proposées. C’est votre valeur ajoutée qui fait l’intérêt de cette manifestation. J’aurai une mention particulière à ceux qui ont voyagé, parfois d’assez loin, pour venir jusqu'à nous. Nous voyons dans ce geste un encourage- ment à porter encore plus haut cet événement dans les prochaines années, et nous sommes très heureux de votre présence. Il est grand temps de laisser la place à nos ora- teurs et de lancer la séance plénière. Je vous sou- haite une très bonne soirée. Merci de votre aimable attention.

×