Malvaceae

543 vues

Publié le

Description botanique et intéret médicinales de quelques espèces de la famille

Publié dans : Sciences
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
543
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Malvaceae

  1. 1. Présenté par: Bourmad soraya ratiba Saadi mounia Les Malvaceae Exposé : REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Université des Sciences et de la Technologie Houari Boumediene Faculté de biologie
  2. 2. Introduction: De puis la nuit des temps, les animaux utilisent intuitivement des plantes non seulement pour se nourrir mais aussi pour se soigner. Et l’homme n’échappe pas à cette règle. A travers les siècles, les traditions humaines ont su développer la connaissance et l’utilisation des plantes médicinales. les Malvacea sont mal connu car elle ne comprennent pas de légumes courant comme leur proche , cette famille qui été jadis une famille de mauvaises herbes a pourtant une grande utilité , et n’arrête pas de nous étonné . On trouve plus de 1000 espèces dans le monde répartis dans plus de 80 genres. Le nom de la famille dérive du genre Malva qui désigne les mauves; ce nom provient du grec « malacos » qui signifie « moue » en référence aux propriétés des mauves (émollientes)
  3. 3. Classification des malvaceae :
  4. 4. Classification de cronquist (1981) : Basées essentiellement sur des critères morphologiques, anatomiques et chimiques, elle place la famille des Malvaceae dans : Règne : Plantae Sous-règne :Tracheobionta Division :Magnoliophyta Classe :Magnoliopsida Sous-classe :Dilleniidae Ordre : Malvales Famille :Malvaceae Alcea rosea (Rose tremiere )
  5. 5. classification phylogénétique APGIII (2009) : Construite à la base de deux gènes chloroplastiques et un gène nucléaire de ribosome. Cette derrière replace la famille des Malvaceae dans le : Clade : Angiospermes Clade : dicotyledones vraies Clade : Rosidées Clade : Malvidées Ordre : Malvales L a famille des Malvaceae inclus(les Bombacacées, les Tiliacées et les Sterculiacées) Bombax ceiba Fremontodendron sterculiaceeGlyphaea brevis
  6. 6. Description Botanique des malvacées :
  7. 7. Appareil végétatif: Ce sont des arbustes ou des herbes annuelles ou vivaces, plus rarement des arbres généralement persistants, fait exceptionnel dans l'ordre. . Les feuilles : alternes, simples ou diversement lobées, stipulées et pétiolées, au limbe à la nervation palmée. . Inflorescence : axillaire, simple ou composée, cyme .Fleur : hermaphrodite Anatomie: L'anatomie montre des fibres péricycliques et libériennes en strates concentriques dans les tiges et les racines. Les organes jeunes ainsi que les pétioles et les feuilles n'ont que des fibres péricycliques. On trouve aussi des cellules à mucilage isolées ou groupées pour former des poches lysigènes. Exceptionnellement, les Gossypium ont des canaux à gomme schizogènes. Les structures montrent aussi des cellules à tanin à parois ordinairement épaissies et ponctuées, de l'oxalate de calcium en macle ou en prisme, et des poils tecteurs et sécréteurs variés.
  8. 8. Appareil reproducteur: Caractéristiques générales permettant de reconnaître une plante appartenant à cette famille : *étamines :nombreuses et monadelphes (soudées par leurs filets en une colonne (ou tube) tout autour du style et recouvrant l'ovaire) *Calice : à base soudée en tube et terminé par 5 lobes ; il est doublé d’une calicule à 3 ou12 divisions externes qui peuvent être soudées (mauves) ou libres (guimauves) *corolle :à 5 pétales brièvement soudés à la base, généralement échancrés *ovaire :libre, surmonté de styles soudés à leur base, et qui sont terminés par des stigmates entiers ; leur nombre est égal à celui des carpelles CorolleStigmates Anthères Carpelles Calicule Filets soudés Calice
  9. 9. Fruit: une capsule ou schizocarpe ( carpelle soudés en pistil à l'origine se séparent en plusieurs akènes à maturité. Chaque akène prend le nom de méricarpe. chez les malvacées :polyakènes fruit multiples des roses trimères) parfois une baie.
  10. 10. Répartition géographique des malvacées : c’est une famille cosmopolites . Elle est représentée plus minoritairement dans les régions tempérées, particulièrement autour de la Méditerranée :
  11. 11. Altaea officinalis ( guimauve)
  12. 12. Alcea rosea (rose trémière )
  13. 13. Hibiscus esculentus ( gombo)
  14. 14. Gossypium barbadense (coton)
  15. 15. Description botanique , chimiotaxonomique et intérêt de quelques espèces des Malvaceae :
  16. 16. Althaea officinalis (la guimauve) : Plante vivace, veloutée blanchâtre. racine :épaisses, blanche tige :d’environ 1metre, dressées, robustes Feuilles :tomenteuses ovales Fleur :blanc rosé, assez grandes, fasciculé sur des pédoncules plus court que les pétioles Composition chimique : La racine contient du mucilage , amidon, saccharose, tannins, sels minéraux (surtout le phostphate) Intérêt et utilisation : Partie utilisée : Racines(parties les plus employées), feuilles, fleurs *excellent émollient externe et interne, indiqué dans les inflammations de tout ordre. * l'usage externe, on l'emploie en infusion, en lotions et en compresses sur plaies et ulcères enflammés, furoncles, gerçures et ampoules ; en lavements dans l'irritation intestinale ; en gargarismes dans les inflammations de la gorge et de la bouche
  17. 17. Cola acuminata (Kolatier): Un arbre originaire d’Afrique tropicale occidentale de 10 à 15 m, - feuilles ovales aux extrémités pointues, - Fleurs a pétales : Sépales blancs veinés de pourpre, en grappes, -Fruits : follicules ligneux, réunis en étoiles. Intérêt et utilisation : *stimulant nerveux et physique du fait de sa teneur en caféine et en théobromine. *agit comme un coupe-faim. * aphordisiaque (SANGU R., inventaire des arbres ou arbustes fruitiers spontanés de kinshasa et ses environs2010). *un tonique du cœur, un stimulant nerveux et musculaire. *elle entre ainsi dans la composition de sirops, bonbons et chocolats
  18. 18. Malva sylvestris ( MAUVE des bois): Plante poilue bisannuelle, parfois vivace à courte vie. Elle est présente dans les friches et décombres, bords de chemin et prairies. Tiges : souvent étalées de 30 à 60 cm, Feuilles : crénelées , Fleurs : rose-pourpre avec des nervures plus foncées sur les pétales. Inflorescence : racème de cymes, unipares hélicoïdes fruit : capsule Composition chimique : Glucides, mucilage, flavonoïdes, tanins, anthocyanes , des vitamines A ,B et C Intérêt et utilisation : *Elle est utilisé depuis le moyen âge, non seulement a cause de ses saveurs ou on peut la consommer comme de la salade ou des épinards mais aussi pour ses différentes vertus tel que : *action anti-inflammatoire *contre les infections bronchiques pour ces effets sur la toux - une laxative efficace *Les feuilles de Mauve sylvestris auraient la faculté de favoriser les contractions utérines et d'aider à l'accouchement
  19. 19. Hibiscus sabdariffa (carcadet) : Etait cultivée à l 'origine en Afrique. Largement distribué dans les zones tropicales et subtropicales, des Indes occidentales à l 'Amérique centrale et en Asie. Présent aussi dans d’autres pays, tels que l'Egypte, le Sénégal, la Tanzanie, le Mali, le Tchad et la Jamaïque, qui en produisent en petite quantité. On la trouve aussi en Algérie elle a été importée et cultivée. Composition chimique : Les feuilles et les graines d’Hibiscus sabdariffa, de par leur richesse en protéines, lipides et éléments minéraux ,mais leur teneurs est variables suivant la variété et la zone géographique. concentration élevée en anthocyanes. acides organiques, minéraux et acides aminés. Intérêt et utilisation : *fort pouvoir antioxydant qui permettrait la dégradation du cholestérol. * adjuvant pour contrôler l 'hypertension.( ENDRIAS A., Bio-raffinage de plantes aromatiques et médicinales appliqué à l'Hibiscus sabdarifJa L. et à l'Artemisia annua, 2006).
  20. 20. theobroma cacao Originaire des pays tropicaux, le cacaoyer est un arbre diploide mesure de 10 à 15 mètres de haut, généralement taillé à 6 ou 8 mètres, à feuilles persistantes. Fruits : de grosses baies allongées dite cabosse. Les cabosses contiennent de nombreuses graines (entre 25 et 75) regroupées en épis. Composition chimique : La composition chimique des fèves de cacao est très complexe, elle change tout au long de la vie de la fève, et dépend du traitement qu’elle reçoit. Les fèves du Cacaoyer sont riches en amidon, en matières amidon, en matières grasses et en alcaloïdes (théobromine et caféine). Intérêt et utilisation : On prête de nombreuses vertus curatives au cacao : *Antidépresseur grâce à la présence de phényléthylamine. *Contre la constipation. *Contre le mauvais cholésterol. *Contre le stress . *Effet diurétique ( entraine une augmentation de l'élimination urinaire)
  21. 21. Conclusion:
  22. 22. Depuis quelques décennies, l’ère du bien être, la recherche d’une vie saine, le retour aux choses essentielles, à la nature, fait renaître un enthousiasme certain pour les plantes. La phytothérapie, médecine douce par excellence, propose des remèdes à base de plantes adaptés au mal à traiter et pouvant être prescrits sous forme de tisane, de sirop ou encore d’inhalation. Ainsi, les recherches actuelles ont confirmé la pertinence des méthodes empiriques du passé appliquées aux plantes.
  23. 23. Pour les plus curieux: http://www.phytomania.com http://www.multilingualarchive.com http://lesbeauxjardins.com

×