Le BIM (Building Information Modeling) ou la maquette
numérique est l’avenir de la construction. Elle caractérise
le gain ...
 POURQUOI LE BIM ?
 INVESTIR DANS LE BIM EN FRANCE
 LES NOMBREUX AVANTAGES DU BIM
 L’ENVERGURE INTERNATIONAL
 LES SER...
Investir dans le Building Information Modeling (BIM) ou la maquette numérique favorise la
réduction des déchets et l’améli...
BIM FRANCE
 Dans cette perspective de réduction des
énergies directes et grises de 20% dans les
ouvrages neufs ou rénovés...
On parle de trois niveaux de BIM :
La révolution numérique a d’abord touché les secteurs produisant des biens ou services ...
 A l’international, les initiatives visant à
développer le BIM sont de plus en plus
nombreuses. Elles constituent un cont...
Des pratiquants convaincus
 Les grands groupes du BTP, bureaux
d’études et cabinets d’architectes sont
des pratiquants co...
Nos objectifs BIM
 Permettre aux équipes de concevoir,
visualiser, simuler et collaborer plus
facilement tout au long du ...
 L’ensemble des acteurs s’accorde pour dire que le BIM est
un outil qui va permettre un véritable saut en termes de
quali...
CONCLUSION
Evaluation de la réussite
 La satisfaction des clients :
 Assure au moins 30% de retour sur
investissement
 ...
Mourtaza FIDAHOUSSEN MEBOBALY
Université de Cergy-Pontoise
mourtaza.es@gmail.com
http://www.linkedin.com/in/fidahoussenmou...
• Building Information Modeling, Wikipedia.com
• BIM : MODÉLISATION DES INFORMATIONS DU BÂTIMENT, autodesk.fr
• BIM Smart-...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La maquette numérique BIM pdf

1 913 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 913
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
53
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La maquette numérique BIM pdf

  1. 1. Le BIM (Building Information Modeling) ou la maquette numérique est l’avenir de la construction. Elle caractérise le gain de temps, la réussite et l’innovation. Mourtaza FIDAHOUSSEN MEBOBALY Comment la maquette numérique révolutionne l’architecture ?
  2. 2.  POURQUOI LE BIM ?  INVESTIR DANS LE BIM EN FRANCE  LES NOMBREUX AVANTAGES DU BIM  L’ENVERGURE INTERNATIONAL  LES SERVICES PROPOSES PAR NOTRE EQUIPE  CONCLUSION  BIBLIOGRAPHIE SOMMAIRE
  3. 3. Investir dans le Building Information Modeling (BIM) ou la maquette numérique favorise la réduction des déchets et l’amélioration de l’efficacité, et dans la même mesure permet de réduire les coûts. La construction est un énorme gaspillage industriel : tant dans le travail qui est multiplié par deux que dans la perte de matièriel en elle-même. Lors de la conception, un bâtiment passe par différents étapes. Sur un processus traditionnel, une quantité d’informations importantes est perdue entre chaque étape car souvent les acteurs ne sont pas les mêmes et n’utilisent pas les mêmes outils et donc pas les mêmes formats de données. Mais le plus gros problème, c’est que ces informations sont en générale saisies plusieurs fois par différents corps de métiers : l’électricien, le plombier, le chauffagiste, le bureau d’étude structures, etc. saisissent tous les mêmes données géométriques du même bâtiment. On estime que les informations relatives à un bâtiment son saisies en moyenne sept fois. Ces saisies multiples sont sources d’incohérences, de retards de livraisons et d’augmentation du coût de l’ouvrage. Ces incohérences induit un coût annuel de plus de 10 milliards d’euros dans le bâtiment en France. Avec le BIM, les informations sont mutualisées et structurées à chaque étape de ce processus. Elle permet de transmettre les informations correctes aux personnes appropriées au bon moment: regroupement des résultats dans une maquette (calculs énergétiques, dimensionnements chauffage, climatisation, emplacements des équipements, maintenance etc..) , aidant ainsi les entreprises à innover et à être plus compétitives. POURQUOI LE BIM ? Le BIM comme colonne vertébrale de la normalisation des différentes étapes du cycle de vie d’un ouvrage
  4. 4. BIM FRANCE  Dans cette perspective de réduction des énergies directes et grises de 20% dans les ouvrages neufs ou rénovés pour 2020, BIM France s’engage avec la maquette numérique à simuler dans les ouvrages l’emprise énergétique au stade de la conception et de la construction.  BIM France s’engage avec l’expérience de ses praticiens pour un usage généralisé du BIM en France dans les marchés publics en neuf et rénovation de plus de 2.000m² avec un premier jalon en 2017.  Le potentiel est immense dans le bâtiment, le plus gros consommateur d’énergie, avec 43% des consommations énergétiques françaises et 80 % des sources d’économies réalisables.  Cet enjeu majeur a conduit un grand nombre d’Etats Américains dès 2009, et le Royaume-Uni pour 2016 à mettre en place des politiques nationales déterminées autour de trois axes : un calendrier mobilisateur, un attachement du BIM et de la maquette numérique aux projets publics dont le coût de construction est supérieur à un montant défini et enfin une charte précisant les modalités de production, d’échanges et de livraison. Horizon 2017 Si le BIM innovation majeur du XXIème siècle ne peut corriger à lui seul le changement climatique, il peut contribuer à une hauteur significative à la réduction des énergies directes et grises dans la construction et l’exploitation des ouvrages immobiliers en simulant et garantissant ses différentes performances avant leur réalisation. INVESTIR DANS LE BIM EN FRANCE Il sera donc intéressant d’investir dès à présent dans le BIM car le marché publics orientera ses consultations des entreprises, Bureaux d’études, cabinet de maîtrise d’œuvre essentiellement sur ce critère à partir de 2017. Autrement dit, ils cibleront les entreprises qui auront suffisamment d’expériences dans l’utilisation du BIM pour leur attribuer les futurs projets de construction.
  5. 5. On parle de trois niveaux de BIM : La révolution numérique a d’abord touché les secteurs produisant des biens ou services facilement dématérialisables (biens consommables, livres, musiques, films, etc.), elle s’impose aujourd’hui à tous les secteurs, et il s’agit pour les professionnels du bâtiment et de l’immobilier d’une nouvelle transition qui peut et doit être transformée en opportunité. La maquette numérique  Méthode de travail basée sur la collaboration autour d’une maquette numérique. Dans un processus de conception BIM, chaque acteur de la construction utilise cette maquette, initialement conçue par l'architecte et en tire les informations dont il a besoin pour son métier. En retour, il alimente la maquette de nouvelles informations pour aboutir au final à un objet virtuel, parfaitement représentatif de la construction. La maquette numérique est actualisée tout au long de la vie de l’ouvrage, de la conception à la construction, de la livraison à sa déconstruction. Le BIM (« Building Information Modeling ») LES AVANTAGES DU BIM  On appelle « maquette numérique » d’un ouvrage une maquette 3D, qui comprend ses caractéristiques géométriques (coupes, plans, élévations, etc.) et des renseignements sur la nature de tous les objets utilisés (composition, propriétés physiques, mécaniques, comportement, etc.) Exemple : une porte est représentée battante ou coulissante, elle est en aluminium avec un double vitrage (attribut) et elle s’ouvre (comportement). Le format IFC (« Industry Foundation Classes »)  Modèle de données utilisé dans les maquettes numériques.  Ils ont pour but d’assurer l’interopérabilité des logiciels métiers BIM.
  6. 6.  A l’international, les initiatives visant à développer le BIM sont de plus en plus nombreuses. Elles constituent un contexte favorable pour accélérer sa diffusion en France. Elles invitent également à agir sans tarder pour éviter d’accentuer le retard par rapport aux concurrents et pour faire en sorte que les entreprises françaises en bénéficient dans la compétition internationale.  Le parlement européen recommande l’utilisation des processus numériques, comme le BIM, dans les contrats publics pour améliorer l’efficacité et la qualité des échanges dans les phases d’appels d’offres et les concours des projets publics. Le contexte international très stimulant Autres pays  En Finlande le BIM (au format IFC) obligatoire depuis le 1er octobre  En Norvège, la Maquette Numérique est obligatoire depuis 2010  En Allemagne, l’initiative est plus récente mais tout aussi ambitieuse.  les Etats Unis ont lancé la démarche de généralisation du BIM depuis 2003  L’Asie, Singapour, la Corée du sud et Hong Kong font figures de précurseurs. L ’exemple du Royaume-Uni  Le Royaume-Uni a publié en mai 2011 un rapport sur la stratégie du secteur de la construction. L’objectif affiché est de réduire de 20% les niveaux d’investissement et les émissions de carbone des constructions neuves.
  7. 7. Des pratiquants convaincus  Les grands groupes du BTP, bureaux d’études et cabinets d’architectes sont des pratiquants convaincus et considèrent qu’ils ne peuvent déjà plus se passer du BIM. La modélisation BIM est perçue comme un moyen d’améliorer la précision des dossiers d’étude, à toutes les phases du projet (de la conception à la maintenance), et d’anticiper les problèmes à résoudre tout au long de la vie de l’ouvrage.  Le BIM est présenté de façon très positive, comme une nouvelle méthode de management des études de projets, concourant, anticipé et collaboratif. Dans la pratique, ces grands acteurs implantent progressivement les outils 3D, en remplacement des outils 2D. Les stratégies et vitesse d’implantation varient suivant les entreprises, les métiers et la taille des projets. A l’international, les projets d’envergure imposent systématiquement la mise en place d’une maquette numérique dès la conception de l’ouvrage  Dès à présent, l’apport du BIM, dans une mise en œuvre 4D, a un impact visible en termes de réduction des délais sur les opérations complexes. Sur l’opération de la Tour D2 à la Défense par exemple, VINCI Construction France a constaté l’apport du BIM dans l’organisation des chantiers gros-œuvre, charpente acier et façade en cycles de quinze jours correspondant à la réalisation de 3 étages, avec des durées de tâches précises à la minute. *Source: Vinci-Construction France L’exemple de Vinci Construction France  Autre exemple : la Cité des Civilisations du Vin à Bordeaux, VINCI Construction France montre comment le BIM peut-être un outil au service de la faisabilité financière d’une opération, puis de sa réalisation avec un haut niveau de qualité par un processus qui va de l’image architecturale initiale à la production en usine des éléments de bois manufacturés pour le projet.
  8. 8. Nos objectifs BIM  Permettre aux équipes de concevoir, visualiser, simuler et collaborer plus facilement tout au long du cycle de vie du projet.  Cette technologie permet d’atteindre plus facilement les objectifs d’un projet et de l’entreprise.  Aide à la conception en 3D  Aide aux simulations en 4D  Gestion des domaines  Contrôle des coût avec la simulation 5D  formation technique Services La technologie BIM est un processus qui implique la création et l’utilisation d’un modèle 3D intelligent pour prendre de meilleures décisions concernant un projet et les communiquer. Nos objectifs permettront de rendre les informations plus compréhensibles et de fournir une valeur ajoutés à chaque étape du processus. L’EQUIPE
  9. 9.  L’ensemble des acteurs s’accorde pour dire que le BIM est un outil qui va permettre un véritable saut en termes de qualité et de productivité dans le secteur du bâtiment et de l’immobilier. Durant toutes les phases de vie de l’ouvrage, le BIM permet d’optimiser les choix et d’anticiper, de gérer les interfaces techniques et organisationnelles ; il devrait ainsi permettre de réduire les délais et diminuer le coût global de l’ouvrage, tout en respectant les exigences croissantes (environnementales, sanitaires, etc.).. Ces gains sont escomptés aussi bien pour la construction neuve que pour la rénovation des bâtiments et la gestion patrimoniale sur la durée de vie de l’ouvrage.  En admettant que l’utilisation de la maquette numérique et du processus BIM renchérissent les coûts de conception de 20%, on peut espérer une diminution des coûts de réalisation, grâce à une réduction des délais, des économies de matériaux et moins de reprises… de l’ordre de 30%, l’économie potentielle sur les coûts de construction s’évalue à 25%, soit donc environ 10% des coûts. Des gains potentiels attractifs  En termes d’équipement, le surinvestissement pour passer de la 2D à la 3D est évalué à plusieurs milliers d’euros par poste de travail (fourchette de 8000 à 15000 € selon CINOV) lorsque vous incluez les coûts de formation, d’équipements, de logiciel et de main-d’œuvre). En termes de compétence, les professionnels en activité doivent être formés à ces nouveaux outils. Par exemple le DMA (Digital Matte Artist) a dépensé plus de 40000 EUROS par an depuis 2007 dans cette technologie. Toutefois, par rapport aux coûts du personnel technique et des honoraires qui auraient pu être déboursés dans le privée pour réaliser ces tâches, on peut considérer qu'ils ont choisi la meilleur option.
  10. 10. CONCLUSION Evaluation de la réussite  La satisfaction des clients :  Assure au moins 30% de retour sur investissement  Augmentation de la demande pour les services :  Une croissance de 200% année sur année et ceux durant les 4 premères années  Permet à chaque équipe de travailler sur au moins trois projets différents par an En conclusion, au-delà de l’utilité et de l’impact positif sur l’acte de construction ou de rénovation (diminution du coût et augmentation de la qualité), il est évident que la valorisation de l’information ainsi collectée et traduite va révolutionner la perception du bâti pour les professionnels comme pour les particuliers. C’est ainsi que le processus BIM, basé sur l’utilisation de la maquette numérique de l’ouvrage ou du patrimoine s’impose comme l’outil essentiel au service du partage des données, de l’analyse du risque et par conséquent de la création de valeur(s)
  11. 11. Mourtaza FIDAHOUSSEN MEBOBALY Université de Cergy-Pontoise mourtaza.es@gmail.com http://www.linkedin.com/in/fidahoussenmourtaza
  12. 12. • Building Information Modeling, Wikipedia.com • BIM : MODÉLISATION DES INFORMATIONS DU BÂTIMENT, autodesk.fr • BIM Smart- Business Plan, youtube.com • “Getting Started with BIM” , buildingsmart.org • Investing in BIM competence, buildingsmart.org • La maquette numérique redessine un hôpital, lemoniteur.fr • Rapport de la Mission Numérique Bâtiment, bim-france.fr • La maquette numérique BIM, batiportail.com • “openBIM and buildingSMART” , National Institute of BUILDING SCIENCES • “Construire et aménager durablement avec la maquette numérique” , cstb.fr • “BIM Implementation: An Owner’s Guide to Getting Started”, aia.org BIBLIOGRAPHIE

×