101026 ecr1

1 818 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 818
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
681
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

101026 ecr1

  1. 1. Matinée ECR-SymphonyIRI sur le taux de service en linéaire Mardi 26 octobre 2010© ECR France 2010
  2. 2. Ordre du jour 08h30 : Accueil 09h15 : Introduction Xavier Hua (ECR France) 09h30 : Présentation SymphonyIRI Frédéric Basseto et Frédéric Nicolas (SymphonyIRI) 11h00 : Présentation des travaux de l’atelier « Amélioration continue de la disponibilité en linéaire » d’ECR France par ses coprésidents Eva Alcaïdé (AUCHAN) et Mathieu Roussel (UNILEVER) Clôture Xavier Hua (ECR France) Cocktail© ECR France 2010
  3. 3. Introduction Xavier Hua (ECR France)© ECR France 2010
  4. 4. La mission d’ECR France Travailler ensemble pour mieux répondre aux attentes des consommateurs plus rapidement et à moindre coût© ECR France 2010
  5. 5. © ECR France 2010
  6. 6. La stratégie de relance d’ECR Clarifier le positionnement d’ECR la raison d’être : mission, rôle, objectifs les domaines d’activité / le contenu / les livrables les relations avec l’environnement (France, international) Redynamiser et développer ECR Redonner du sens et renouer avec le terrain : tests, retours d’expérience, mesure Diffuser et faire connaitre les résultats des travaux Développer des partenariats pour être plus efficace et éviter les doublons : écoles, organisations professionnelles… Élargir la vision et les travaux à des secteurs d’activité spécialisés© ECR France 2010
  7. 7. Mode opératoire comité / ateliers Vision : Définition des axes de travail (ateliers) et priorisation Pour chaque atelier: Comité -Définition des objectifs et livrables -Définition des plannings de livraison -Suivi de l’avancement -Mise en œuvre des ressources Réalisation: Atelier thématique Elaboration des livrables (outils, manuels, bonnes pratiques…) Mise en œuvre de pilotes Atelier thématique Etude des retours d’expériences Communication / diffusion 7© ECR France 2010
  8. 8. Les travaux en cours Comité Comité Supply Chain Demande Amélioration continue Baromètre IRI Thèmes du taux de service prioritaires linéaire Etudes et panels Transport Combiné 1. Promotions Efficacité Promo 2011 2. Ruptures 3. Plan d’affaires EPAVO 4. SC 2012 5. Environnement Outil 6. Sécurité cartographie transport consommateur Modélisation coût complet de la chaine 2011 de valeur Faibles rotations 2011 8© ECR France 2010
  9. 9. Processus d’amélioration continue de la EC 121010 disponibilité en linéaire PARTICIPANTS OBJECTIFS / LIVRABLESParticipants actifs: Objectif : Réduction durable de 50% des ruptures en magasin pour lesAFFINITY PETCARE – BLEDINA - CADBURY France - COCA COLA - DIM – ILEC – consommateursKRAFT FOODS France– MARS – LESIEUR – L’OREAL – NESTLE France SA –PERNOD (et/ou RICARD) – PROCTER & GAMBLE - SARA LEE C&T – SODIAAL / Livrable :CANDIA – YOPLAIT France - UNILEVER -Feuille de route pour les différents acteurs de la chaîneAUCHAN - CARREFOUR - CASINO - CORA - ITM Entreprises - SYSTEME U d’approvisionnement des industriels et des distributeurs (fiches téléchargeables par fonction)Inscrits: - Baromètre ECR-IRI du taux de service et réactualisation de l’étudeBEIERSDORF S.A. - BRASSERIES KRONENBOURG - DANONE – ELVIR - EURALIS consommateur sur les reports et substitutions en cas ruptureGastronomie - FLEURY MICHON - FROMAGERIES BEL – FROMARSAC - - Soutien au lancement de pilotes (binôme/success story/speed datings, …).HEINEKEN ENTREPRISE S.A.S. – LACTALIS - LORINA GEYER - Mc CORMICK –MHD -NESTLE WATERS - ORANGINA SCHWEPPES - SB ALLIANCE (BONGRAIN)- WERNER & MERTZ - WRIGLEYMETRO - SC GALEC (LECLERC) DATES CLESPartenaires : SymphonyIRIIntervenants extérieurs : NIELSEN -Réunions 2010 : 14/01, 10/03, 30/04, 06/07, 21 /09, 19/11 et 07/12 - Matinée ECR – SymphonyIRI : 26/10Destinataires du baromètre : liste disponible sur demande - Début janvier 2011 : résultats de la vague automne (à fin novembre 2010) FAITS MARQUANTS / POINTS D’ATTENTION- Recherche de binôme(s) industriel-distributeurrécent(s) (pour les GT français et européen) en cours- Livraison de la feuille de route définir la forme et le rétroplanning-Poursuite du baromètre en 2011 à valider avec le conseil d’administration-Poursuite du site « antirupture » à valider avec le groupe de travail-Agenda 2011 à définir
  10. 10. Ordre du jour 08h30 : Accueil 09h15 : Introduction Xavier Hua (ECR France) 09h30 : Présentation SymphonyIRI Frédéric Basseto et Frédéric Nicolas (SymphonyIRI) 11h00 : Présentation des travaux de l’atelier « Amélioration continue de la disponibilité en linéaire » d’ECR France par ses coprésidents Eva Alcaïdé (AUCHAN) et Mathieu Roussel (UNILEVER) Clôture Xavier Hua (ECR France) Cocktail© ECR France 2010
  11. 11. SymphonyIRI© ECR France 2010
  12. 12. Ordre du jour 08h30 : Accueil 09h15 : Introduction Xavier Hua (ECR France) 09h30 : Présentation SymphonyIRI Frédéric Basseto et Frédéric Nicolas (SymphonyIRI) 11h00 : Présentation des travaux de l’atelier « Amélioration continue de la disponibilité en linéaire » d’ECR France par ses coprésidents Eva Alcaïdé (AUCHAN) et Mathieu Roussel (UNILEVER) Clôture Xavier Hua (ECR France) Cocktail© ECR France 2010
  13. 13. Travaux 2010 de l’atelier « Amélioration continue de la disponibilité en linéaire » d’ECR France : Une feuille de route pour l’amélioration continue de la disponibilité en linéaire Eva Alcaïdé Mathieu Roussel© ECR France 2010
  14. 14. Plus de 10 ans d’histoire… et de réalisations Un nouveau concept ECR est né : la performance d’une chaîne 1999 d’approvisionnement se mesure dans le linéaire 2002 Un 1er manuel de bonnes pratiques : Retour d’expérience des pilotes, Enjeux, définitions communes, méthode d’amélioration continue, premières mesures 2003 Un outil de mesure de la rupture en linéaire : création de l’outil de mesure ECR-IRI 2004 Un 2ème manuel de bonnes pratiques : actualisation du 1er manuel de bonnes pratiques, notamment avec les résultats de l’outil de mesure ECR-IRI 2006 Création du baromètre national ECR-IRI : pour sensibiliser les entreprises aux enjeux liés aux ruptures en linéaire (1600 Hyper, 3500 produits) 2008 Extension du baromètre ECR-IRI (61 catégories,… ) Site « anti-rupture » : appel à projets 2009 Au delà du suivi des résultats du baromètre, l’idée de la Feuille de Route commence à germer : Plus que mesurer, comment résoudre ? 2010 Recadrage des travaux…© ECR France 2010
  15. 15. Ce que l’on sait aujourd’hui L’efficacité de la chaîne d’approvisionnement se mesure au niveau du consommateur Une définition commune du taux de service au consommateur Un processus d’amélioration continue L’outil collectif diffusé à 150 industriels et distributeurs Les enseignements© ECR France 2010
  16. 16. L’efficacité de la chaîne d’approvisionnement se mesure au niveau du consommateur Taux de service du fabricant à l’entrepôt Matières Premières etconditionnements Industriel Logistique du Point de vente Consommateurs distributeur Taux de service consommateur Taux de service de l’entrepôt au Point de Vente© ECR France 2010
  17. 17. Une définition commune du taux de service au consommateur Un produit est dit en rupture en magasin lorsque le consommateur ne peut l’acheter alors qu’il est habituellement présent en linéaire© ECR France 2010
  18. 18. Un processus d’amélioration continue en 7 étapes Outils de mesure Alerte Contrôle Evaluation des résultats des enjeux Mise en œuvre Fixation des objectifs Identification des Recherche actions correctives des causes Plans d’action© ECR France 2010
  19. 19. Mesure L’outil collectif diffusé à 150 industriels et distributeurs Le baromètre ECR-IRI du taux de service aux consommateurs : Basé sur la trilogie : un produit-un magasin-un jour Données point de vente journalières remontées automatiquement Tous les hypermarchés français (1 707 magasins) membres d’ECR France – Auchan, Carrefour, Carrefour Market, Cora, Géant, Intermarché, Leclerc, Système U, … 61 catégories de 10 départements Nombre de produits suivis : le 20/80 de chaque catégorie avec une rotation minimale 3 919 références consommateur Edition trimestrielle© ECR France 2010
  20. 20. Enseignements L’étude Shopper confirme que les ruptures en linéaire ont un impact direct sur la fidélité des consommateurs L’outil de mesure est une solide base de travail Même si 80% des ruptures se passe entre la réserve et le linéaire, chaque acteur a un rôle à jouer pour améliorer la disponibilité en linéaire Les binômes Distributeur – Industriel fonctionnent et sont primordiaux, mais il faut réussir à pérenniser les améliorations et s’adresser au plus grand nombre Complexité liée au nombre important de parties prenantes dans les entreprises et à l’identification du rôle de chacun et de ses moyens d’actions Besoin de construire une « boîte à outils » opérationnelle, pour aider à l’élaboration et la mise en œuvre des plans d’action© ECR France 2010
  21. 21. La feuille de route pour l’amélioration continue de la disponibilité en linéaire Une volonté A partir des expériences… – Les manuels de bonnes pratiques ECR France – Les acteurs de la chaîne d’approvisionnement – Les étapes de la chaîne d’approvisionnement … construire la « feuille de route » Quelques exemples concrets Prochaines étapes© ECR France 2010
  22. 22. Une volonté Ancrer notre action dans l’opérationnel Construire une « boîte à outils » opérationnelle, pour aider à l’élaboration et la mise en œuvre des plans d’action© ECR France 2010
  23. 23. A partir des expériences… (1/3) Les manuels de bonnes pratiques d’ECR France© ECR France 2010
  24. 24. A partir des expériences… (2/3) Les acteurs de la chaîne globale d’approvisionnement Logistique & Logistique & transport transport Fournisseur amont Industriel Distributeur Consommateur • Matière première • Production - usine • Enseigne-magasin • Consommateur • Emballage • Administration • Administration • Shopper • Ingrédients • Marketing • Marketing •… •… • Vente • Achat • Service client • Approvisionnement • Supply chain • Supply chain • Système d’information • Système d’information • Force de vente • Chef de rayon / •… département •…© ECR France 2010
  25. 25. A partir des expériences… (3/3) Les étapes de la chaîne globale d’approvisionnement Référentiel Commande/ Approvisionnement/ Réserve magasin Linéaire -Echange d’information flux d’information flux de pdt - Réception -Conception produit- emballage (PCB, PAV, …) -Codification produit -Magasin CdD -Usine CdI - Rangement (GTIN) (paramétrage) -Merchandising -Usine CdD - Identification -Fiche produit -CdD industriel (GPA, -Remplissage linéaire -Usine Magasin commande (planning et fréquence) traditionnelle, …) -CdI CdD - Identification des -Magasin industriel (si -CDI Magasin ruptures en linéaire livraison directe PdV) -CdD Magasin -Réserve Linéaire magasin (Gestion des stocks, flux poussés, tendus, cross- docking, …) Communication et Logistique&transport collaboration -Préparation (picking…) -Etudes (ventes, …) -Identification des supports -Prévisions, planification -Constitution de palettes -Alertes préventives - Chargement -Formation, sensibilisation - Expédition -Fluidité des informations - Réception physique et adminis.© ECR France 2010
  26. 26. … Construire la « feuille de route » (1/2) Difficulté rencontrée vs Entreprise Fonction dans Types de Données Données Bonnes Pratiques Indicateurs deN° Procesus Sous-processus Autres données Timing Indicateurs de process Solutions existantes Références (manuels, ateliers/groupes de travail…) Remarques Ruptures en linéaire concernée lentreprise produits référentiel transactionnelles (dont mise en place de KPI) résultats 1 Créer des informations Industriel Marketing, Achat Référencer Créer Permanents, Informations de la - Sassurer que les données communiquées au distributeur sont complètes et de qualité (par - Alignement avec - Résultats daudits de - QualiData GS1 France de la Groupe de travail GS1 Data Quality Challenge (DQC) - Certains processus complexes de mise au point produit chez produits de qualité SC, Merch, Innovations, fiche produit ( exemple : audit physique,...) les processus de qualité du référentiel logistique lindustriel ne peuvent pas répondre au timing exigé par le Référentiel / Saisonniers, dimensions, poids, - Créer un workflow de validation / enrichissement interne des informations référencement - Taux dintégration en - Boîte à outils GS1 Data Quality distributeur masterdata Promotions libellés, pcb, - Respecter les règles de standard de qualité des données (données complètes, basées sur les "nouveaux produits" réception interne - Observatoire GS1 de - processus longs type Grand Import (contrôle de image,…) standard GS1, cohérentes, précises, datées, certifiées à la source) des distributeurs (données du distributeur) lexcellence logistique - Labsence de logique de préréférencement dans les standards cohérence) - Respecter lenvironnement légal (ex. recommandations de la CNAMTS) - Ainsi que leurs - Taux daccrochage - Formation GS1 aux règles aujourdhui ne permet pas de gérer les cas complexes (contribuer à - Organiser et prendre en compte les feedbacks des distributeurs et force de vente processus appel commande EDI standard lévolution des standards GS1 : fiche produits promotion, fiche concernant la qualité des données doffre "promo", produit innovation...) - Connaître et comprendre les processus promo, saisonniers... des distributeurs collection - Taux daccrochage commande EDI = % de commandes passées avec "saisonniers" le(s) bon(s) code(s) ou nombre de commandes rejetés ou éronnées 2 Mettre à jour les Industriel Marketing, Achat Référencer Mettre à jour Permaments Dimensions, poids, - Communiquer lexhaustivité des mises à jour des données produits aux distributeurs Pas de timing car - Résultats daudits de - QualiData GS1 France de la Groupe de travail GS1 Data Quality Challenge (DQC) - Certains processus complexes de mise au point produit chez informations produits déjà SC, Merch, libellés (seon règles - + Appliquer toutes les règles de création produit pas dimpact sur le qualité du référentiel logistique lindustriel ne peuvent pas répondre au timing exigé par le référencés (sans Référentiel / GS1) … processus - Taux dintégration en - Boîte à outils GS1 Data Quality distributeur changement GTIN produit) masterdata commande réception interne - Observatoire GS1 de - Labsence de logique de préréférencement dans les standards (contrôle de (données du distributeur) lexcellence logistique aujourdhui ne permet pas de gérer les cas complexes (contribuer à cohérence) - Taux daccrochage - Formation GS1 aux règles lévolution des standards GS1 : fiche produits promotion, fiche commande EDI standard produit innovation...) - Taux daccrochage commande EDI = % de commandes passées avec le(s) bon(s) code(s) ou nombre de commandes rejetés ou éronnées 3 Mettre à jour les Industriel Marketing, Achat Référencer Mettre à jour Permaments Dimensions, poids - Communiquer lexhaustivité des mises à jour des données produits aux distributeurs - Timing à respecter - Résultats daudits de - QualiData GS1 France de la Groupe de travail GS1 Data Quality Challenge (DQC) - Certains processus complexes de mise au point produit chez informations produits déjà SC, Merch, et libellés (selon - + Appliquer toutes les règles de création produit car impact sur le qualité du référentiel logistique lindustriel ne peuvent pas répondre au timing exigé par le référencés (avec Référentiel / règles GS1), PCB … processus - Taux dintégration en - Boîte à outils GS1 Data Quality distributeur changement de GTIN masterdata commande réception interne - Observatoire GS1 de - Labsence de logique de préréférencement dans les standards produit) (contrôle de (données du distributeur) lexcellence logistique aujourdhui ne permet pas de gérer les cas complexes (contribuer à cohérence) - Taux daccrochage - Formation GS1 aux règles lévolution des standards GS1 : fiche produits promotion, fiche commande EDI standard produit innovation...) - Taux daccrochage commande EDI = % de commandes passées avec le(s) bon(s) code(s) ou nombre de commandes rejetés ou éronnées 4 Communiquer les Industriel Référencer Mettre à jour Permanents GTIN - Mettre en place la GDS - Taux de commandes - Formation GS1 aux règles - Règles de changement de GTIN sur les produits -traiter comme "création dun nouveau produit"+ information au substitutions / chaînage - Si pas de GDS, respecter des règles de codification des standards et communiquer via excel, passées avec le(s) bon(s) standard promo (lien promo / standard). moment de la commande portail... code(s) ou nombre de - cf. attributs optionnels de la fiche produit : GTIN de larticle - Communiquer les produits substitués (gestion des substitutions, surtout si elles sont commandes rejetés ou remplacé et/ou subsititué temporaires) éronnées - Beaucoup derreur dappro en magasin sont dues à des problèmes de substitution de produits 5 Arrêter un produit Industriel Référencer Supprimer Permanents, Informations de la - Communiquer une date prévisionnelle darrêt (cf. transmision dinformation) Alignement avec les (cf. attributs optionnels de la fiche produit : GTIN de larticle Innovations, fiche produit ( - Communiquer les produits arrêtés (gestion de fin de vie) processus des remplacé et/ou subsititué) Saisonniers, dimensions, poids, distributeurs Promotions libellés, pcb, image,…) 6 Transmettre au distributeur Industriel Référencer Envoyer Permanents, Informations de la - Mettre en place le référentiel unique (PIM) Alignement avec les Délais? les informations produits et Innovations, fiche produit ( - Mettre en place la GDS (synchronisation des informations produit entre industriel et processus des de vie du produit Saisonniers, dimensions, poids, distributeur incluant arrêt, substitution...) distributeurs Promotions libellés, pcb, - En labsence de GDS, prévoir un protocole déchange des informations (excel, portail, …) et image,…) + dates informer le distributeur de toute modification produit : arrêt, substitution selon les types de produits (début et fin pour les promotions…) 7 Recevoir les informations Distributeur Référencer Recevoir Permanents, Informations de la - Mettre en place la GDS (synchronisation des informations produit entre industriel et Respecter les Taux danomalie - GDS, - GDS : limiter les problèmes de cohérence entre processus produit et de vie du produit Innovations, fiche produit ( distributeur incluant arrêt, substitution...) timings de réception fiche produit? - "Portail fournisseurs" mis en Industriels / distributeurs en accélérant le processus de Saisonniers, dimensions, poids, - En labsence de GDS, prévoir un protocole déchange des informations (excel, portail, …) référencement pour Délais? place par certains distributeurs référencement Promotions libellés, pcb, - Informer et expliquer lindustriel du timing de référencement tout type de produit - Mettre en place un référentiel unique côté distributeur image,…) - La GDS inclut laccusé de réception de la fiche produit 8 Sélectionner les produits, Distributeur Référencer Valider Permanents, Informations de la - Mettre en place un PIM : workflow de validation, enrichissement de linformation produits Respecter les Délais? - GDS, enrichir les informations Innovations, fiche produit ( avec les données internes distributeur… timings de - "Portail fournisseurs" mis en produits, référencer les Saisonniers, dimensions, poids, - Transmettre les informations dans les temps à tous les acteurs référencement pour place par certains distributeurs produits Promotions libellés, pcb, tout type de produit image,…) + dates selon les types de produits (début et fin pour les promotions…) 9 Intégrer les substitutions / Distributeur Référencer Valider Permanents GTIN - Mettre en place la GDS - Taux de commandes - Formation GS1 aux règles - Règles de changement de GTIN sur les produits -traiter comme "création dun nouveau produit"+ information au chaînage - Comprendre les règles de codification standard passées avec le(s) bon(s) standard promo (lien promo / standard). moment de la commande - Gérer les liens GTIN promo-GTIN standard code(s) ou nombre de - cf. attributs optionnels de la fiche produit : GTIN de larticle commandes rejetés ou remplacé et/ou subsititué éronnées - Beaucoup derreur dappro en magasin sont dues à des problèmes de substitution de produits 48 Diffuser les informations Distributeur Marketing Référencer Valider Permaments, Informations - Créer un workflow de validation / enrichissement de linformation A compléter produits jusquau bout de la Achat Promotions, nécessaires au - Permettre un feedback (magasin, logistique… ) sur les problèmes détectés lors de la chaîne (magasin, …) Supply chain Saisonniers, fonctionnement réception produits notamment (DLC trop courtes, problèmes de lecture des GTIN…) Merch Innovations interne - Pour les magasins dont lapprovisionnement nest pas centralisé, les informer Equipe - Pour les magasins centralisés, sassurer de lactualisation du back office magasin référentiel 19 Mettre en rayon les Prêts à Distributeur ELS Gérer le magasin Réapprovisionner le Permaments, - Utiliser les EPAVO : Emballages Prêts à Vendre Optimisés Aide à réduire la - Outil ECR dévaluation de - Manuel ECR France : "Emballage prêt-à-vendre - Toujours faire l’analyse de la pertinence de la mise en place d’un Vendre Chef de rayon linéaire Promotions, - Les sensibiliser et les former à lutilisation des EPAVO rupture percue : lemballage PAV optimisé - du concept initial à la pratique EPAVO sur la chaîne globale (analyse de valeur et chiffrage gains Directeur de Saisonniers, "easy to shop" - Outil danalyse coûts / soutenable" environnementaux) magasin Innovations bénéfices de lemballage PAV - GT ECR France : "Mise en œuvre de lEPAVO : 20 Définir lemballage Prêt à Industriel, Packaging Gérer le magasin Réapprovisionner le Permaments, Rotations - Développer des EPAVO "faciles à identifier pour lELS et le client" et "faciles à Temps passé par les ELS - Outil ECR dévaluation de Manuels ECR France : - Toujours faire l’analyse de la pertinence de la mise en place d’un Vendre optimisé (EPAVO) distributeur linéaire Promotions, produits, manutentionner et approvisionner" : pour le remplissage lemballage PAV - "Optimisation des unités dexpédition, des EPAVO sur la chaîne globale (analyse de valeur et chiffrage gains Saisonniers, Capacités - Concevoir les cartons pour permettre le positionnement de deux unités lune derrière - Outil danalyse coûts / emballages secondaires et tertiaires : vers une environnementaux) Innovations Linéaires, ... lautre sur le linéaire et réduire les temps critiques dapprovisionnement bénéfices de lemballage PAV optimisation du transport" - pour lindustriel, il faut trouver le meilleur dénominateur commun - "Emballage prêt-à-vendre optimisé - du concept à tous les distributeurs initial à la pratique soutenable" - GT ECR France : "Mise en œuvre de lEPAVO : efficacité fonctionnelle, environnementale et économique"© ECR France 2010
  27. 27. … Construire la « feuille de route » (2/2) Les axes d’analyse Etapes du processus Industriel / Entreprises concernées Distributeur + fonction dans Types de l’entreprise produit Difficultés Informations rencontrées vs. utilisées / partagées Ruptures en linéaire Bonnes Pratiques Indicateurs / enjeux Solutions existantes Références (Manuels ECR & GS1, groupes de travail/ateliers ECR & GS1, …) Commentaires additionnels© ECR France 2010
  28. 28. Quelques exemples concrets (1/3) Difficulté Données rencontrée vs Entreprise Fonction dans Sous- Types de Données Autres Bonnes PratiquesN° Procesus transactionnell Ruptures en concernée lentreprise processus produits référentiel données (dont mise en place de KPI) es linéaire 1 Créerdes Industriel Marketing, Achat Référencer Créer Permanents, Informations - Sassurer que les données communiquées au distributeur sont SC, Merch, Innovations, de la fiche complètes et de qualité (par exemple : audit physique,...) informations Référentiel / Saisonniers, produit ( - Créer un workflow de validation / enrichissement interne des produits de masterdata Promotions dimensions, informations (contrôle de poids, libellés, - Respecter les règles de standard de qualité des données (données qualité cohérence) pcb, image,…) complètes, basées sur les standard GS1, cohérentes, précises, datées, certifiées à la source) - Respecter lenvironnement légal (ex. recommandations de la CNAMTS) - Organiser et prendre en compte les feedbacks des distributeurs et force de vente concernant la qualité des données - Connaître et comprendre les processus promo, saisonniers... des distributeurs Indicateurs de Indicateurs de Références (manuels, Timing Solutions existantes Remarques résultats process ateliers/groupes de travail…) - Alignement - Résultats daudits - QualiData GS1 France de Groupe de travail GS1 Data Quality - Certains processus complexes de mise au point produit avec les de qualité du la logistique Challenge (DQC) chez lindustriel ne peuvent pas répondre au timing exigé processus de référentiel - Boîte à outils GS1 Data par le distributeur référencement - Taux dintégration Quality - processus longs type Grand Import "nouveaux en réception interne - Observatoire GS1 de - Labsence de logique de préréférencement dans les produits" des (données du lexcellence logistique standards aujourdhui ne permet pas de gérer les cas distributeurs distributeur) - Formation GS1 aux complexes (contribuer à lévolution des standards GS1 : - Ainsi que leurs - Taux daccrochage règles standard fiche produits promotion, fiche produit innovation...) processus appel commande EDI - Taux daccrochage commande EDI = % de commandes doffre "promo", passées avec le(s) bon(s) code(s) ou nombre de collection commandes rejetés ou erronées "saisonniers" © ECR France 2010
  29. 29. Quelques exemples concrets (2/3) Difficulté Données rencontrée vs Entreprise Fonction dans Sous- Types de Données Autres Bonnes PratiquesN° Procesus transactionnell Ruptures en concernée lentreprise processus produits référentiel données (dont mise en place de KPI) es linéaire 26 Commander Industriel Gérer le Commander Promotions Prévisions - Avant : commander la bonne quantité issue de volumes Distributeur magasin de ventes promotionnels concertés entre industriel et distributeur les - Pendant : réapprovisionnement -> mettre en place des "booster" promotions pour multiplier le facteur de vente dans loutil de réassort, avec modification possible du coefficient. en lots - Après : mettre en place des alertes pour les produits vendus en virtuels lots virtuels sur des périodes définies (cf. sortie du flux de réappro standard pour éviter une gestion fausse des historiques de ventes) Indicateurs de Indicateurs de Références (manuels, Timing Solutions existantes Remarques résultats process ateliers/groupes de travail…) Les promotions sur des produits standards génèrent moins de références à gérer mais plus de difficultés à prévoir les ventes standard Quelle solution ?© ECR France 2010
  30. 30. Quelques exemples concrets (3/3) Difficulté Données rencontrée vs Entreprise Fonction dans Sous- Types de Données Autres Bonnes PratiquesN° Procesus transactionnell Ruptures en concernée lentreprise processus produits référentiel données (dont mise en place de KPI) es linéaire 31 Fairela Distributeur ELS Gérer le Réapprovision Permaments, - Responsabiliser les équipes magasin sur lidentification et la magasin ner le linéaire Promotions, correction des ruptures en linéaire : vérification des remplissages maintenance Saisonniers, linéaire, stock réserve, rangement réserve... du linéaire en Innovations - Planifier les ressources nécessaires en cours de journée - Prioriser la maintenance selon les taux de ruptures, les rotations, journée promotions, saisonniers… - Utiliser des ressources industrielles? Indicateurs Indicateurs de Références (manuels, Timing Solutions existantes Remarques de résultats process ateliers/groupes de travail…) Taux de Le but est déviter que la marchandise soit en rupture magasin mais pas en linéaire quotidienne partielle (TRQP) © ECR France 2010
  31. 31. Prochaines étapes Prochaines réunions de l’atelier (19/11/10, 07/12/10, …) – Finalisation de la feuille de route (v1) – Mise en place de binômes – Enrichissement de la feuille de route (v2) sous différents axes d’entrée : • Faibles rotations, • Intégration des PME • Retour d’expériences • Relecture GS1 • … Communication et diffusion – Présentation de la feuille de route à la conférence ECR Europe (Bruxelles – avril 2011) – Mise en ligne de l’outil interactif permettant de reconstituer la feuille de route par acteur/étapes/types de produits (prévue pour juin 2011)© ECR France 2010
  32. 32. Ordre du jour 08h30 : Accueil 09h15 : Introduction Xavier Hua (ECR France) 09h30 : Présentation SymphonyIRI Frédéric Basseto et Frédéric Nicolas (SymphonyIRI) 11h00 : Présentation des travaux de l’atelier « Amélioration continue de la disponibilité en linéaire » d’ECR France par ses coprésidents Eva Alcaïdé (AUCHAN) et Mathieu Roussel (UNILEVER) Clôture Xavier Hua (ECR France) Cocktail© ECR France 2010
  33. 33. Clôture Xavier Hua (ECR France)© ECR France 2010
  34. 34. Pour aller plus loin… Coordination avec ECR Europe – Groupe de travail « OSA reloaded » Business Barriers Case Making OSA a Overcoming the Barriers Priority – Conférence ECR Europe à Bruxelles les 5 et 6 avril 2011© ECR France 2010
  35. 35. Pour aller plus loin… Provoquer une rupture sur le taux de disponibilité linéaire !© ECR France 2010
  36. 36. Pour plus d’information ECR France 12 rue Euler – 75008 Paris Téléphone : 01 56 89 89 30 – Télécopie : 01 56 89 89 33 Email : ecr@ecr-france.org Dépôt à la table d’accueil© ECR France 2010

×