1 
La cote de confiance du chef de gouvernement se stabilise globalement, néanmoins les riches, les préretraités et les fe...
2 
Les Marocains, néanmoins plus confiant sur l’efficacité du présent gouvernement par comparé au précédent 
Les sondés so...
3 
Averty est un institut d’enquêtes et de sondages d’opinions indépendant. Pionnier dans l’utilisation d’internet et des ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

استطلاع رأي : الثقة في رئيس الحكومة مستقرة

467 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
467
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

استطلاع رأي : الثقة في رئيس الحكومة مستقرة

  1. 1. 1 La cote de confiance du chef de gouvernement se stabilise globalement, néanmoins les riches, les préretraités et les femmes pas très rassurés selon le Baromètre politique TIZI / AVERTY de janvier 2014 Casablanca, Mardi 23 Septembre 2014 – La troisième édition du Baromètre politique TIZI/AVERTY* a été réalisée en Juillet/Aout 2014, à mi-mandat. Cet outil permet de monitorer l’évolution, depuis 18 mois, de la confiance et de la satisfaction des Marocains par rapport à l’action du chef de gouvernement, du gouvernement et de l'opposition. Méthodologie L'enquête a mobilisé 1.063 répondants marocains interrogés par Internet et répartis sur 39 villes au Maroc. Les données collectées ont fait l'objet d'une pondération afin de représenter la composition démographique de la population marocaine urbaine selon la répartition suivante : 33% de la région Atlantique (axe Casablanca-Rabat), 21% de la région du centre du pays, 23% de la région du nord et 23% de la région du sud. En termes d’âge, 21% ont entre 18 et 24 ans, 25% entre 25 et 34 ans, 19% entre 35 et 44 ans et 35% entre 45 ans et plus. En terme de CSP, 7% de la catégorie socioprofessionnelle AB, 33% de la catégorie C et 60% de la catégorie D et E. Un chef de gouvernement qui se stabilise mais qui divise… La cote de confiance du chef de gouvernement a légèrement baissé entre janvier et Juillet/Août 2014, passant de 53% à 51%, soit une baisse de 2 points en 6 mois, contre 68% en Janvier 2013. La satisfaction quant à son action a également légèrement baissé : seuls 43% des répondants sont satisfaits de l'action du chef de gouvernement en Aout 2014. Le baromètre TIZI / AVERTY a analysé en détail cette stabilisation, qui révèle néanmoins de fortes disparité… En termes de CSP, la confiance des CSP A et B à l’égard du chef du gouvernement a plongé de 25 points passant de 58% à 33%. Inversement, les CSP D & E expriment une hausse remarquable de leur confiance à l’égard du chef de gouvernement (hausse de 14 points, passant de 47% à 61%). Ces écarts, par rapport aux CSP, s’expliquent probablement, par l’annonce de l’augmentation de 10% du SMIG cet été. En effet, les classes les moins favorisés qui étaient particulièrement affectés, il y a 6 mois, par la baisse du pouvoir d’achat, ont probablement accueilli très positivement cette annonce, alors que le patronat l’a moins bien perçue. En termes de genre, Abdelilah Benkirane a perdu un tiers des femmes qui lui faisaient confiance en un an et demi. En effet, en Janvier 2013, 64% des femmes déclaraient leur confiance en le chef de gouvernement, et elles ne sont plus que 43% à lui renouveler leur confiance, en Juillet/Aout 2014 (-21 points). Chez les hommes, la confiance est passée de 61% en janvier dernier à 60% cet été (-1 point). Régionalement, La confiance envers le chef de gouvernement a baissé presque partout de 6 % sauf, dans le Maroc Intérieur où la confiance des marocains a bondi de 11 points, passant de 48% en janvier dernier, à 59% cet été. Cette évolution pourrait également être expliquée par la hausse du revenu minimum. En termes de tranche d’âges, si la confiance baisse peu globalement, celle des 45 à 55 ans, envers le chef du gouvernement plonge de 22 points, passant de 57%, il y a 6 mois, à 35% cet été. Cela s’explique probablement par l’annonce du projet de rallongement de l’âge de la retraite à 62 ans. Cependant, l’image de proximité, de dialogue et de fibre sociale d’Abdelilah Benkirane, continue à se dégrader. Alors qu’en Janvier 2013, Les 2/3 des sondés pensaient que le chef de gouvernement était un homme de dialogue, dont ils se sentaient proches et qui avait en tête les préoccupations des Marocains, ils ne sont plus aujourd’hui que 45% à confirmer cette position, soit une perte globale de 21 points en 18 mois.
  2. 2. 2 Les Marocains, néanmoins plus confiant sur l’efficacité du présent gouvernement par comparé au précédent Les sondés sont néanmoins rassurés quant à l'efficacité du nouveau gouvernement Benkirane II. Alors qu’ils n’étaient que 47% à penser que le Gouvernement Benkirane I serait plus efficace que celui d’El Fassi (2007/2011), 54% des sondés pensent aujourd’hui que le gouvernement Benkirane II sera plus efficace que le gouvernement El Fassi (+7 points). Encore et toujours les même sujets qui fâchent : Pas assez de création d’emploi, Pas de lutte contre la corruption et pas d’amélioration dans l’éducation Si en janvier 2014, les sondés étaient globalement insatisfaits de l’action du gouvernement et qu’aucun des 9 sujets testés de la politique gouvernementale ne dépassait la moyenne, les marocains sont encore plus insatisfaits, cet été, avec un indice d’insatisfaction général en hausse de 8%. En tête des sujets de déceptions, l'emploi, la lutte contre la corruption, l'éducation et le pouvoir d’achat concentrent les plus mauvaises scores. La culture, la santé publics, le transport et la sécurité, sont les sujets qui arrivent ensuite, dans la liste des sujets d’insatisfaction des sondés. Les ministres plébiscités : El Ouardi, Akhennouch et Rebbah ; les ministres à la traîne : El Guerrouj, Bouhadhoud et Laenser. Certains ministres inspirent aux sondés plus de confiance que d’autres : Ainsi Houcine El Ouardi arrive en tête (710), Aziz Akhennouch (6.7/10) et Aziz Rebbah (6.4/10). Par contre, d’autres se font remarqués par le faible niveau de confiance qu’ils suscitent chez les sondés : Abdelalim El Guerrouj (3.3/10), Mamoun Bouhadhoud (3.4/10) et Ahmed Toufiq (3.7/10). En terme de notoriété, les ministres les plus connus sont dans l’ordre Mohammed EL Ouafa chez 91% des répondants, suivi par Aziz Rebbah (91%), Mustapha Ramid et Houcine EL Ouardi (90% chacun) et Mustapha EL Khalfi (88%). Pour leur part, les ministres les moins connus sont : Fatema Marouane (18%), Abdellatif Loudiyi (18%), Mohamed Abbou (19%), Mamoun Bouhadhoud (19%) et Hakima El Haite (19%). L’opposition perd en confiance, en visibilité et en crédibilité… La confiance des sondés en l'opposition perd 5 points, entre janvier et aout 2014, tombant à un niveau particulièrement bas, 14%. La crédibilité de l’opposition baisse également de 6% et sa visibilité de 4%. Curieusement, en se faisant moins visible, l’opposition donne une plus grande image de sérieux, puisque ce dernier critère gagne 14% sur la même période. Dans l’opposition, A.Chami, H. Tariq, A. Douiri, T.Hjira et N. Mounib, en hausse… Le top 5 des personnalités de l'opposition comprend dans l'ordre : Ahmed Réda Chami - USFP (que 30% des sondés souhaitent voir plus impliqué dans la vie politique), Hassan Tariq - USFP (21%), Adil Douiri – Istiqlal (21%), T. Hjira (20%) et… Nabila Mounib du PSU (19%). En queue de classement des personnalités de l'opposition figurent : Yasmina Baddou-Istiqlal(4%), Abdelkader El Kihel-Istiqlal (6%) Abdelhamid El Jmahri-USFP et Driss Lachgar-USFP (6%). * : Le Baromètre politique TIZI / AVERTY est un baromètre semestriel né du partenariat entre le réseau citoyen Tariq Ibnou Ziad Initiative et l'institut d'enquêtes et de sondages d'opinion Averty Market Research & Intelligence. A PROPOS DE TIZI Tariq Ibnou Ziyad Initiative (TIZI) est une initiative citoyenne, patriote et non partisane, issue de la société civile et portée par les jeunes, qui a pour objet Le réinvestissement du Politique par les jeunes et la promotion du leadership. Elle a été fondée par les 67 signataires du Manifeste de la Jeunesse Marocaine du 20 août 2011, texte fondateur de cette initiative. TIZI est un projet d’espoir et de confiance en la jeunesse marocaine qui se fixe comme objectif de faire réinvestir le champ politique par les jeunes en leur donnant les moyens d’accélérer le changement et la transition démocratique au Maroc. TIZI compte aujourd’hui prés de 500 membres, dont 10 % à l’étranger, essentiellement issus de formations supérieures marocaines, françaises et américaines. Très implantée au Maroc, TIZI s’appuie également sur un réseau international en France et aux Etats-Unis, etc. A PROPOS DE AVERTY
  3. 3. 3 Averty est un institut d’enquêtes et de sondages d’opinions indépendant. Pionnier dans l’utilisation d’internet et des technologies d’information, il se veut un espace de libre expression pour les Marocains, constituant ainsi un baromètre de l’opinion publique et un outil d’aide à la prise de décision pour les individus, organisations et entreprises. Averty est déclaré auprès de l’ANRT (www.anrt.ma) et de la Commission nationale de protection des données à caractère personnel (CNDP, www.cndp.ma), et est membre de l’Association mondiale des professionnels des études de marché (ESOMAR, www.esomar.org). CONTACT PRESSE Averty Market Research & Intelligence SARL Bureau 255, Technopark, route de Nouacer, Casablanca - Maroc. Tél : 0522 508 409 | Email : act@averty.ma www.averty.ma

×