Formulé sous contrôle
dermatologique et testé
en milieu pédiatrique
L’expert de la peau du bébé
dès la naissance
Mustela®,...
Chers confrères,
Spécialistes de la peau des bébés depuis plus de trois générations, les chercheurs de la Direction
Innova...
S O M M A I R E
Préambule sur la physiologie de l'épiderme page 6
Les connaissances bibliographiques sur la peau du bébé p...
6
La peau est un organe vital qui recouvre et protège le corps.
Ses fonctions comprennent principalement la protection vis...
7
L’épiderme est un épithélium stratifié, composé de 4 couches principales :
• Stratum corneum :
Couche la plus externe org...
8
FOCUS SUR LE STRATUM CORNEUM QUI ASSURE LA FONCTION BARRIÈRE
Schéma représentatif du Stratum corneum
Il est organisé sel...
9
FOCUS SUR LE STRATUM GERMINATIVUM, RÉSERVOIR DES CELLULES SOUCHES ÉPIDERMIQUES
Le Stratum germinativum est la couche la ...
10
11
1
Les connaissances bibliographiques
sur la peau du bébé
1
12
Les connaissances déjà acquises font état d’une différence dans les fonctions de la peau entre les
bébés et les adultes...
1
13
6) La vascularisation cutanée
Immédiatement après la naissance, la microvascularisation cutanée comporte un plexus ho...
14
15
2
EV.E.I.L.S (EValuation of the Early Infant Life: the Skin)
un programme de recherche fondamentale
inédit au niveau mo...
16
Le programme de recherche EV.E.I.L.S (EValuation of the Early Infant Life: the Skin) est un
programme d’étude, inédit a...
17
2
A. Nouvelles technologies d’investigation éthiques et innovantes
3 protocoles d’études inédits ont été menés grâce à ...
18
b. Spectroscopie Raman
Cettetechnologiepermet,grâceàunesondeposéesurlapeau,etl’émissiond’unfaisceau
laser de mesurer la...
19
2Les chercheurs
des Laboratoires
Expanscience ont
modélisé pour la
première fois au
monde, à partir de kératinocytes, l...
20
B) Trois découvertes majeures sur la peau du bébé entre 0 et 2 ans
Depuis la surface cutanée
jusqu'aux cellules souches...
21
2
a. Sur l’organisation duStratum corneum
Première découverte : une fonction barrière immature qui évolue au cours des ...
22
• Grâceàl’analysedecesimages,pourlapremièrefoisaumonde,leschercheursdesLaboratoiresExpanscience
ont développé un score ...
23
2
A partir du score E.M.I, le Centre R&D a défini 3 stades de maturation de l’organisation de la couche cornée :
ISOTROP...
24
b. Sur la répartition des facteurs d’hydratation dans leStratum granulosum
Secondedécouverte:unepeaudéshydratéeàlanaiss...
25
2
Evolution de la concentration en NMF en fonction de l’âge.
Données calculées à partir de l’aire sous la courbe des pr...
26
c. Sur les cellules souches duStratum germinativum
Des avancées scienti-
fiques récentes sur les
cellules souches se son...
27
2
100 % 100 %
20%
d'INTÉGRINE α6
(en vert)
20%
d'INTÉGRINE β1
(en rose)
Condition de stress Condition de stress
Les cel...
28
Les Laboratoires Expanscience ont mené un programme de recherche sur la peau de l’enfant,
entre 0 et 2 ans, de la surfa...
29
2
30
31
3
Un actif nouvelle génération :
le Perséose d’Avocat®
3
32
Un actif nouvelle génération :
le Perséose d’Avocat®
3
Depuis la surface cutanée
jusqu'aux cellules souches
épidermique...
33
3
a. Action sur la barrière cutanée
• Le Perséose d’Avocat® a une action sur la cohésion de la couche cornée
Ø Protocol...
34
b. Action sur l’hydratation cutanée
• Le Perséose d’Avocat a une action sur la rétention de l’eau dans l’épiderme
Ø Pro...
35
3
Expression de la transglutaminase dans des explants cutanés délipidés
Marquage en immunofluorescence : vert : transglu...
36
c. Action sur les cellules souches
L’effetduPerséosed’Avocat®surlesmarqueursdecellulessouchesbasalesaétéétudiéd’une
par...
37
3
• Face à une forte agression environnementale (UVA et UVB) le Perséose d’Avocat®, assure une protection des
cellules ...
38
B. Des procédés d’extraction uniques et brevetés
Le Perséose d’Avocat® est un actif naturel des Laboratoires Expanscien...
39
3
Sélection d’avocat frais
Tranchage et séchage
dans des conditions brevetées et optimisées afin de
conserver l’intégrit...
40
C. Une filière d’approvisionnement éthique et responsable
Le Perséose d’Avocat® est issu d’une filière pharmaceutique mai...
41
3
TRANCHAGE + SÉCHAGE
Broyage
Poudre
d'avocat
exfoliante
Huile
d'avocat
raffinée
= HAREF
Huile bruteTourteau
Concentrat
...
42
43
4
La formulation :
un nouveau défi technologique
4
44
La formulation : un nouveau défi technologique
4
Al’issuedeceprogrammederechercheinédit,decespassionnantesdécouverteset...
45
4
B. Maximaliser la sécurité et la tolérance des produits
En plus du cadre réglementaire strict de la norme ISO 22716 e...
46
TOLÉRANCE
Tous les produits Mustela® sont développés pour minimiser les risques d’allergie.
Ilsprésententunehautetoléra...
47
4
C. Garantir un haut degré de sensorialité dans les produits
Ce défi formulatoire a été relevé avec succès par la Direc...
48
49
5
Conclusion
5
50
Conclusion
5
Le programme d’étude …V.….I.L.S, mené ces 10 dernières années et inédit au niveau mondial, s’est appuyé
su...
51
5Nouvelle gamme Mustela® bébé issue du savoir-faire des Laboratoires Expanscience et produit sur le site industriel
du ...
52
53
6
Références bibliographiques
6
54
• Direction Innovation, Recherche et Développement (IRD) - Biologie Cellulaire - Laboratoires Expanscience.
Dossier tec...
55
6
• Direction Innovation, Recherche et Développement (IRD) - Biologie Cellulaire - Laboratoires Expanscience.
Dossier t...
-8408795-Photothèque:Fotolia:©Kurhan.
Un Centre R&D à la pointe de l'innovation
Situé sur le site d’Épernon en Eure-et-Loi...
Scientific Dossier Mustela : New Discoveries on infant skin from the first days of life
Scientific Dossier Mustela : New Discoveries on infant skin from the first days of life
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Scientific Dossier Mustela : New Discoveries on infant skin from the first days of life

1 745 vues

Publié le

Publié dans : Santé
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 745
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
16
Actions
Partages
0
Téléchargements
35
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Scientific Dossier Mustela : New Discoveries on infant skin from the first days of life

  1. 1. Formulé sous contrôle dermatologique et testé en milieu pédiatrique L’expert de la peau du bébé dès la naissance Mustela®, l'expert de la peau des bébés et des futures mamans depuis plus de 60 ans. Des découvertes majeures sur la peau du bébé dès les 1ers jours de vie P u b l i é a u British Journal of Dermatology D O S S I E R S C I E N T I F I Q U E
  2. 2. Chers confrères, Spécialistes de la peau des bébés depuis plus de trois générations, les chercheurs de la Direction Innovation, Recherche et Développement (IRD) des Laboratoires Expanscience sont fiers de vous présenter le programme de recherche EV.E.I.L.S (EValuation of the Early Infant Life: the Skin). Après avoir réalisé un état de l’art sur la peau de l’enfant, les Laboratoires Expanscience ont décidé d’approfondir les connaissances sur la physiologie de la peau du nouveau-né, dès les premiers jours de vie. La Direction Innovation, Recherche et Développement a ainsi réuni des chercheurs de renommée internationale. Ce programme d’étude, mené ces 10 dernières années et inédit au niveau mondial, s’est appuyé sur des technologies innovantes et non invasives. Il a permis de faire des découvertes majeures sur la barrière cutanée et son hydratation ainsi que sur les cellules souches épidermiques, et ce, dès les premiers instants de vie. Pour répondre à ces découvertes et apporter à la peau du bébé ce dont elle a spécifiquement besoin pour la protéger et l’aider dans son développement, le Centre R&D a développé un actif exclusif, naturel et biomimétique, issu de l’avocat : le Perséose d’Avocat®. Le Perséose d’Avocat® a prouvé son action in vitro depuis la surface de la peau jusqu’aux cellules souches épidermiques. Il renforce la barrière cutanée, maintient le niveau d’hydratation de l’épiderme et préserve le capital en cellules souches, unique pour toute une vie. Mustela® propose ainsi une nouvelle génération de soins, testés cliniquement, qui agissent en parfaite affinité avec la peau des bébés et combinent à la fois tolérance maximale et efficacité ciblée. Philippe Msika Directeur Innovation Recherche et Developpement des Laboratoires Expanscience
  3. 3. S O M M A I R E Préambule sur la physiologie de l'épiderme page 6 Les connaissances bibliographiques sur la peau du bébé page 11 EV.E.I.L.S (Evaluation of the Early Infant life: the Skin) : un programme de recherche fondamentale inédit au niveau mondial page 15 A. Nouvelles technologies d’investigation éthiques et innovantes a. Microscopie Electronique à Balayage sur D-Squames® b. Spectroscopie Raman c. Modélisation d’épidermes in vitro et analyse génomique B. Trois découvertes majeures sur la peau du bébé entre 0 et 2 ans a. Sur l’organisation du Stratum corneum b. Sur la répartition des facteurs d’hydratation dans le Stratum granulosum c. Sur les cellules souches du Stratum germinativum Un actif nouvelle génération : le Perséose d’Avocat® page 29 A. Ses actions du Stratum corneum jusqu’au Stratum germinativum B. Des procédés d’extraction uniques et brevetés C. Une filière d’approvisionnement éthique et responsable La formulation : un nouveau défi technologique page 41 A. Intégrer le Perséose d'Avocat® dans toutes les formules B. Maximaliser la sécurité et la tolérance des produits C. Garantir un haut degré de sensorialité dans les produits D. S'inscrire dans une démarche volontaire de Responsabilité Sociétale d'Entreprise Conclusion page 47 Références bibliographiques page 50 1 2 3 4 5 6
  4. 4. 6 La peau est un organe vital qui recouvre et protège le corps. Ses fonctions comprennent principalement la protection vis-à-vis des agressions environnementales (chimiques, mécaniques, thermiques, infections microbiennes et radiations UV.) et le contrôle de la perte en eau. Cette fonction de protection appelée « fonction barrière » est assurée par l’épiderme et essentiellement portée par la couche cornée dite Stratum corneum. Préambule sur la physiologie de l'épiderme
  5. 5. 7 L’épiderme est un épithélium stratifié, composé de 4 couches principales : • Stratum corneum : Couche la plus externe organisée selon un modèle « briques/ciment ». Constituée des cornéocytes anucléés (représentant les briques) et de lipides (formant le ciment). Le Stratum corneum joue principalement le rôle de fonction barrière. • Stratum granulosum et • Stratum spinosum : dans ces deux couches les kératinocytes produisent des corps d’Odland ainsi que des grains de kératohyaline respectivement en charge du ciment lipidique et de l’hydratation cutanée. Les corps d’Odland délivreront, entre autre, les constituants du ciment lipidique du Stratum corneum. Les grains de kératohyaline seront à l’origine des NMF (Natural Moisturizing Factors ou facteurs naturels d’hydratation). • Stratum germinativum : c’est la couche la plus profonde de l’épiderme, composée d’une seule couche de kératinocytes prolifératifs et de cellules souches basales en charge de l’intégrité de l’épiderme tout au long de la vie.
  6. 6. 8 FOCUS SUR LE STRATUM CORNEUM QUI ASSURE LA FONCTION BARRIÈRE Schéma représentatif du Stratum corneum Il est organisé selon un modèle classiquement appelé « briques/ciment » et constitué de : • Cornéocytes, cellules anucléées dont l’enveloppe cornée est une structure formée d’une enveloppe protéique et d’une enveloppe lipidique. • Ciment lipidique, mélange équimolaire de céramides (40 à 50 % du poids total), de cholestérol (20-25 %) et d’acides gras libres (10-20 %), jouant un rôle de maintien entre les cellules. Aujourd’hui, il est clairement établi que la structure des cornéocytes ainsi que l’organisation de la bicouche lipidique constituent une barrière dynamique plus complexe que le simple mur de briques. • Cornéodesmosomes qui jouent également un rôle primordial dans la cohésion du Stratum corneum. Les cornéodesmosomes sont des jonctions intercellulaires, spécifiques de la couche cornée dont le rôle est d’attacher les cornéocytes entre eux. Les cornéodesmosomes sont essentiellement composés de protéines, telles que la desmogléine 1, la desmocolline 1 et la cornéodesmosine. FOCUS SUR LE STRATUM GRANULOSUM ET LE STRATUM SPINOSUM QUI JOUENT UN RÔLE ESSENTIEL DANS L’HYDRATATION Les kératinocytes de cette couche contiennent des grains de kératohyaline et des corps d’Odland. Les corps d’Odland sont riches en lipides et participent à l'élaboration du ciment intercellulaire. Les grains de kératohyaline sont hydrolysés en filaggrine, participant à la solidification du réseau de la formation de kératine, élément constitutif des cornéocytes. La filaggrine est protéolysée en acides aminés polaires libres, constituant les facteurs naturels d’hydratation (ou NMF), dont certains sont des molécules piégeuses d’eau. Les NMF jouent ainsi un rôle fondamental dans l’hydratation de la peau. Cornéocytes Cornéodesmosomes Matrices lipidiques (céramides) Enveloppe cornée (involucrine, transglutaminase) NMF
  7. 7. 9 FOCUS SUR LE STRATUM GERMINATIVUM, RÉSERVOIR DES CELLULES SOUCHES ÉPIDERMIQUES Le Stratum germinativum est la couche la plus profonde de l’épiderme : c’est là que naissent les cellules de l’épiderme. Les cellules souches dites adultes sont des cellules non différenciées mais spécialisées qui peuvent être définies par deux propriétés principales et uniques : • leur aptitude à s’auto-renouveler et à se maintenir en place durant de très longues périodes, • leur capacité à générer différents types de cellules. La peau, en tant qu’organe au renouvellement rapide et continu, fait partie des tissus qui hébergent un nombre significatif de cellules souches. Ainsi, chaque compartiment de la peau possède des cellules souches qui peuvent être mélanocytaires, adipocytaires, nerveuses, endothéliales, mésenchymateuses et épidermiques. Lescellulessouchesépidermiquesrésidentdanslarégiondubulge/renflementdufolliculepi- leux (cellules souches folliculaires), dans les glandes sébacées (cellules souches sébacées) et dans le Stratum germinativum (cellules souches épidermiques interfolliculaires ou cellules souches basales). Les cellules souches basales (ou cellules souches épidermiques) constituent le principal ré- servoir en cellules souches épidermiques et assurent le renouvellement des kératinocytes. Ainsi, elles participent au maintien de l’homéostasie de la peau ainsi qu’à la réparation et la régénération de l’épiderme assurant ainsi son intégrité tout au long de la vie. Couche granuleuse (Stratum granulosum) Couche épineuse (Stratum spinosum) Couche basale (Stratum germinativum) Cellule souche basale Cellule amplificatrice transitoire Synthèse des différentes couches de l’épiderme Couche cornée (Stratum corneum)
  8. 8. 10
  9. 9. 11 1 Les connaissances bibliographiques sur la peau du bébé 1
  10. 10. 12 Les connaissances déjà acquises font état d’une différence dans les fonctions de la peau entre les bébés et les adultes. La naissance et les mois qui suivent sont décisifs pour l’adaptation de la vie intra-utérine à un environnement gazeuxetrelativementsec.Lesévénementsresponsablesdecesajustementssetraduisentpardesmodifications des fonctions physiologiques mises en évidence à l’aide de certains paramètres biophysiques. 1) Le pH à la surface de la peau Le pH de la couche cornée agit comme un élément essentiel de l’équilibre de la barrière cutanée, par son action sur la formation du Stratum corneum et sur la constitution de la barrière antimicrobienne. LesvaleursélevéesdepH(alcalin)aprèslanaissancediminuentpouratteindrelesvaleursdecellesretrouvées chez les adultes entre la première et la quatrième semaine après la naissance. 2) La fonction barrière épidermique exprimée par la P.I.E (perte insensible en eau) Chez les nouveau-nés, nés à terme, une légère augmentation de la perte insensible en eau (mesurée en g/m2 /h) est observée durant les premières heures après la naissance. Les valeurs de P.I.E vont ensuite rapidement se stabiliser pour devenir comparables à celles observées chez l’adulte. 3) L’hydratation du Stratum corneum L’hydratationcutanéeestundesfacteursessentielsdelarésistancedelapeaufaceauxagressionsmécaniques. Faible à la naissance, l’hydratation du Stratum corneum va augmenter dans les 6 premiers mois. Elle se norma- lise ensuite pour devenir comparable à celle de l’adulte. 4) Sécrétion de sébum Alanaissance,lesglandessébacéessontprésentesmaisimmaturesfonctionnellement.Ilaétémisenévidence une augmentation de la sécrétion de sébum après la naissance avec une atteinte des valeurs observées chez l’adulte durant le premier mois de vie postnatale. A 6 mois, les valeurs sont plus basses que celles de l’adulte et restent identiques jusqu’à la puberté. 5) Sécrétion des glandes sudoripares Les sécrétions sudorales (sudation) liées aux émotions ou à la température, sont présentes chez les nouveau-nés, nés à terme. La naissance accélère le développement des sécrétions sudorales dues à la température contrairement à celles dues aux émotions. Ceci est une caractéristique distinctive majeure entre le nouveau-né et l’enfant. Les connaissances bibliographiques sur la peau du bébé 1
  11. 11. 1 13 6) La vascularisation cutanée Immédiatement après la naissance, la microvascularisation cutanée comporte un plexus horizontal dense avec un réseau capillaire désordonné. Un réseau capillaire en boucle est observé au niveau de tous les sites cutanés uniquement à l’âge de 14-17 semaines. VARIABLES Paramètres fonctionnels Agegestationel Age post-natal Sexe Site anatomique Température ambiante Humidité ambiante P.I.E + + 0 + + + Hydratation SC + + 0 + + + pH de surface 0 + +/- + ? ? Sécrétion de sébum ? + 0 + ? ? Sécrétion des glandes sudoripares (sudation) + + ? + + + Vascularisation cutanée +/- + ? + + ? Variables influençant les paramètres fonctionnels de la peau « + » : influence - « 0 » : pas d’influence - « ? » : pas de données - « +/- » : données controversées P.I.… : perte insensible en eau - SC : Stratum corneum La bibliographie nous apprend donc qu’à la naissance, le développement de la peau est inachevé ce qui lui confère une grande fragilité face aux agressions. Cependant,iln’existeaucunedonnéebibliographiquesurl’évolutiondel’épidermeentre0et2ansausujetde: • l’organisation du Stratum corneum, • l’analyse de la composition biochimique du Stratum corneum et du Stratum granulosum, • l’évolution des marqueurs géniques, en particulier ceux du Stratum germinativum. Ainsi beaucoup d’inconnues demeurent et en particulier comment s’organise la maturation de l’épiderme entre 0 et 2 ans, du Stratum corneum jusqu’aux cellules souches épidermiques. C’estlaraisonpourlaquellelesLaboratoiresExpanscienceontdécidédemenerunprogrammederecherche fondamentale, qui a débuté en 2003 et dont les premiers enseignements vous sont présentés dans les chapitres suivants. EN SYNTHÈSE
  12. 12. 14
  13. 13. 15 2 EV.E.I.L.S (EValuation of the Early Infant Life: the Skin) un programme de recherche fondamentale inédit au niveau mondial 2
  14. 14. 16 Le programme de recherche EV.E.I.L.S (EValuation of the Early Infant Life: the Skin) est un programme d’étude, inédit au niveau mondial, mené ces dix dernières années avec l’appui de chercheurs internationaux dont J. FLUHR, professeur assistant, service de dermatochirurgie, Berlin, J.P. HACHEM, professeur en dermatologie, université de Bruxelles. Ce programme de recherche a pour objectif de mieux comprendre et analyser la maturation de la peau saine de l’enfant dès la naissance et au cours des premières années de vie. Grâce à des technologies innovantes et non invasives, le Centre R&D des Laboratoires Expanscience a mené un travail de recherche fondamentale inédit sur la physiologie de la peau du bébé depuis la surface jusqu’aux cellules souches de l’épiderme et ce, dès les premiers jours de vie. Étude in vivo réalisée sur 66 sujets, divisés en 6 classes d’âges. Étude in vivo réalisée chez 30 sujets, divisés en 5 classes d’âges. Étude in vivo réalisée sur 108 sujets, divisés en 6 classes d’âges. Étude in vitro, modélisation d’épidermes de bébés de l’âge de : 1 mois, 4 mois, 6 mois , 1 an, 2 ans, 3 ans, 7 ans, 12 ans, adultes. Depuis la surface cutanée jusqu'aux cellules souches épidermiques MICROSCOPIE ELECTRONIQUE À BALAYAGE Visualisation de la surface cutanée à partir de prélèvements (D-Squames®) SPECTROSCOPIE RAMAN Evaluation de l'évolution dynamique de l’hydratation de la peau ÉLABORATION DE MODÈLES SPÉCIFIQUES Etude génomique par PCR quantitative en temps réel de modèles d’épidermes reconstruits de bébés Les tous premiers résultats, qui ont fait l’objet, à ce jour, du dépôt de 9 brevets et 18 publications internationales - dont le British Journal of Dermatology - vous sont présentés dans ce dossier scientifique. PROTOCOLES & TECHNOLOGIES DE L'ÉTUDE EV.E.I.L.S EV.E.I.L.S (EValuation of the Early Infant Life: the Skin) un programme de recherche fondamentale inédit au niveau mondial 2
  15. 15. 17 2 A. Nouvelles technologies d’investigation éthiques et innovantes 3 protocoles d’études inédits ont été menés grâce à des technologies innovantes et non invasives. a. Microscopie Electronique à Balayage sur D-Squames® La Microscopie Electronique à Balayage est une technique de microscopie électronique capable de produire des images en haute résolution de la surface d’un échantillon de peau. La technique consiste en un faisceau d’électrons balayant la surface de la peau qui, en réponse, réémet certaines particules. Ces particules sont analysées par différents détecteurs permettant ainsi de reconstruire une image en trois dimensions. Les chercheurs des Laboratoires Expanscience ont analysé, pour la première fois au monde, des prélèvements cutanés non invasifs appelés D-Squames®, sur des nouveau-nés. Cesprélèvementsontétéréalisésauniveaudesavant-braspuisobservésparMicroscopie Electronique à Balayage, ce qui a permis de visualiser l’évolution de la couche cornée, jusqu’au niveau cellulaire. Cette étude in vivo, divisée en 2 phases a permis d’analyser et d’étudier l’organisation de la barrière cutanée. Une première phase, dite « préliminaire » a été menée chez 66 sujets, divisés en 6 groupes d’âge : • nouveau-nés, nés à terme (1-15 jours) • 5 semaines (+/- 1 semaine) • 6 mois (+/- 1 mois) • 1-2 ans • 4-5 ans • adulte (20-35 ans) Une seconde phase, dite « de validation » a été menée chez 30 sujets, divisés en 5 groupes d’âge : • 5 semaines (+/- 1 semaine) • 6 mois (+/- 1 mois) • 1-2 ans • 4-5 ans • adulte (20-35 ans) Cette approche innovante a permis le développement du premier score de maturation de la barrière cutanée.
  16. 16. 18 b. Spectroscopie Raman Cettetechnologiepermet,grâceàunesondeposéesurlapeau,etl’émissiond’unfaisceau laser de mesurer la répartition de l’eau dans les différentes couches de l’épiderme et de caractériser et quantifier les facteurs naturels d’hydratation (Natural Moisturizing Factors). (Profondeur max : 50 µm - pas de la mesure : 5 µm) Grâce à l’utilisation de cette technologie non invasive, les chercheurs des Laboratoires Expanscience ont pu quantifier la répartition de l’eau et les Natural Moisturizing Factors dans les différentes couches du Stratum corneum de la peau du bébé dès les premiers jours de vie. Cette étude a été réalisée in vivo sur 108 sujets, divisés en 6 classes d’âge : • nouveau-nés, nés à terme (1-15 jours) • 5 semaines (+/- 1 semaine) • 6 mois (+/- 1 mois) • 1-2 ans • 4-5 ans • adulte (20-35 ans) Des mesures classiques telles que la perte insensible en eau (caractérisant la perméabilité de la barrière épidermique), la capacitance (mesure de l’hydratation des couches supérieures de l’épiderme) et le pH de la surface de la peau ont également été réalisées. Cette étude a permis d’évaluer l’évolution dynamique de l’hydratation de la peau en surface mais également dans les couches les plus profondes du Stratum corneum. Les résultats obtenus ont été publiés dans le British Journal of Dermatology.
  17. 17. 19 2Les chercheurs des Laboratoires Expanscience ont modélisé pour la première fois au monde, à partir de kératinocytes, l’épiderme de bébés d’âges différents et obtenu des modèles spécifiques par tranches d’âge : • 1 mois / 4 mois / 6 mois / 1 an / 2 ans / 3 ans / 7 ans / 12 ans / Adulte Pour modéliser ces épidermes, une approche innovante et inédite a été développée. A partir de prélèvements d’échantillons de peau d’âges différents, les kératinocytes des cellules épidermiques ont été isolés et mis en suspension. Il a ainsi été possible, de reconstruire, par ingénierie cellulaire, l’épidermedebébésetd’enfantsd’âgesdifférents. Une analyse histologique a ensuite permis de valider la qualité de ces épidermes reconstruits. Cette étude a permis d’analyser l’expression des gènes, de la surface jusqu’aux cellules souches, dans des modèles d’épidermes reconstruits de bébés d’âges différents. Afin d’aller au cœur de la cellule et de mieux comprendre son évolution, les Laboratoires Expanscience ont choisi d’analyser des milliers de gènes. Le profil d’expression des gènes marqueurs a été analysé grâce à la méthode de PCR (Polymerase Chain Reaction) quantitative en temps réel, qui permet de rendre détectables facilement les gènes choisis et de les quantifier de manière précise. c. Modélisation d’épidermes in vitro et analyse génomique
  18. 18. 20 B) Trois découvertes majeures sur la peau du bébé entre 0 et 2 ans Depuis la surface cutanée jusqu'aux cellules souches épidermiques Organisation de la barrière cutanée Développement du premier score de maturation de la barrière cutanée (score E.M.I) Objet de la recherche Quantification de la répartition de l’eau en fonction de la profondeur de l’épiderme Quantification des NMF (Natural Moisturizing Factors) Détermination du profil d’expression des gènes marqueurs des cellules souches Des découvertes majeures 0-2 ans : la barrière cutanée s’organise avec l’âge : elle est immature à la naissance et atteint un premier stade de maturité vers 1-2 ans 0-2 ans : période de vulnérabilité au cours de laquelle les mécanismes de régulation de l’hydratation sont perturbés 0-2 ans : un capital cellulaire à son maximum à la naissance qui diminue significativement entre 0 et 2 ans sous l’effet délétère d’agressions extérieures Cesdifférentesétudesmenéessurlapeaudebébésd’âgesdifférentsetdèslanaissance,delasurfacede l’épiderme jusqu’aux cellules souches, nous a permis de faire 3 découvertes majeures.
  19. 19. 21 2 a. Sur l’organisation duStratum corneum Première découverte : une fonction barrière immature qui évolue au cours des premières années de vie. • L’existence d’une évolution de l’organisation de la couche cornée en fonction de l’âge, a été mise en évidence grâce à l’observation et la description de 300 images obtenues par Microscope Electronique à Balayage. Les Images (grossissement X 500) obtenues par Microscope Electronique à Balayage montrent que la couche cornée : Ø est hétérogène (désorganisée) chez le nouveau-né, Ø puis des réseaux organisés, apparaissent vers l’âge de 2 ans, Ø enfin, à l’âge adulte, l’organisation est homogène. 1-2 ans x 500 4-5 ans Adultes Nouveau-nés 5-6 semaines 6 mois Etat de surface hétérogène et désorganisé chez les enfants dans les premiers mois : organisation anisotropique Apparition de réseaux organisés, non orientés, homogènes : organisation isotropique
  20. 20. 22 • Grâceàl’analysedecesimages,pourlapremièrefoisaumonde,leschercheursdesLaboratoiresExpanscience ont développé un score de maturation du Stratum corneum : le score E.M.I (Electron Microscopy Isotropy), basé sur 4 critères : Ø la densité cellulaire, Ø les amas cellulaires, Ø la cohésion des cellules entre elles, Ø la forme des cellules et la possibilité de les distinguer entre elles. IMAGES OBTENUES PAR M.E.B. (GROSSISSEMENT X 30) IMAGES OBTENUES PAR M.E.B. (GROSSISSEMENT X 500) Densité cellulaire Amas cellulaires Adhésion / forme des cellules Possibilité de distinguer les cellules entre elles 0 Cellules séparées Amas irréguliers Cellules asymétriques Formes irrégulières Cellules non différenciables 1 Cellules regroupées / dispersées Mélange d’amas réguliers et irréguliers Cellules partiellement symétriques Formes partiellement irrégulières Cellules partiellement différenciables 2 Cellules uniformément dispersées Majorité d’amas réguliers Cellules majoritairement symétriques Formes majoritairement irrégulières Cellules majoritairement différenciables 3 Cellules jointes Amas réguliers Cellules symétriques Formes régulières identiquesdanstoutesles directions géométriques à un octogone de surface régulière Cellules facilement différenciables Critères de base du score ….M.I
  21. 21. 23 2 A partir du score E.M.I, le Centre R&D a défini 3 stades de maturation de l’organisation de la couche cornée : ISOTROPIE SCORE MATURITÉ Anisotropie 0-4 Immature Isotropie intermédiaire 5-7 Intermédiaire Bonne isotropie 8-12 Mature Les 3 stades de maturation issus du calcul du score ….M.I Cette étude a confirmé l’existence d’une véritable évolution de l’état de surface cutanée et nous a permis de déterminer un premier stade de maturation à partir de la seconde année de vie. Entre 0 et 2 ans, la barrière cutanée ne joue pas pleinement son rôle protecteur, il faut donc l’accompagner dans son développement. On observe ainsi une couche cornée : Ø immature chez le nouveau-né Ø à un stade intermédiaire à partir de 5-6 semaines Ø atteignant un premier stade de maturité à partir de 1-2 ans Le score E.M.I, créé et breveté par les Laboratoires Expanscience constitue un outil performant pour analyser la topographie de la surface de la peau de bébés au cours des années.
  22. 22. 24 b. Sur la répartition des facteurs d’hydratation dans leStratum granulosum Secondedécouverte:unepeaudéshydratéeàlanaissanceetdesmécanismesderégulation des flux hydriques perturbés. Les mesures réalisées en spectroscopie Raman (NMF + teneur en eau) ont permis de mettre en exergue trois phénomènes jamais démontrés jusqu’alors et qui ont fait l’objet d’une publication dans le British Journal of Dermatology. • Chez les nouveau-nés, il a été découvert un double phénomène : Ø la teneur en eau est faible, corrélée à une faible hydratation de surface mesurée par cornéométrie, Ø la concentration en NMF (Natural Moisturizing Factors) est élevée (contrairement à ce quiétaitattendu). On peut expliquer ce phénomène par le « stress » provoqué à la naissance par le passage d’un milieu hydrique à un milieu aérien. Ce stress génère chez le nouveau-né la mise en place de mécanismes de compensation (libération d’un fort taux de NMF), phénomène qui permet de réguler le pH et la teneur en eau (respectivement trop élevé et trop basse) et permettant ainsi à la peau de s’adapter à son nouvel environnement. • Entre 0 et 6 mois, on observe une chute brutale des NMF qui conduit notamment à réguler le pH et l’hydratation. • Entre 6 mois et 2 ans, retour progressif à un taux de NMF comparable à celui de l’adulte. 18 16 14 12 10 8 6 4 2 0 NN (1 à 15 j ) 5 semaines 6 mois 1-2 ans 4-5 ans Adultes (20-25 ans) Hydratation (cornéométrie) Teneur en eau (RAMAN) NMF (RAMAN) pH (pH-mètre) Retour à un niveau d’hydratation comparable à l’adulte Hydratation Eau pH NMF
  23. 23. 25 2 Evolution de la concentration en NMF en fonction de l’âge. Données calculées à partir de l’aire sous la courbe des profils Raman pour chaque tranche d’âge pour les profondeurs comprises entre 0 et 25 µm (moyenne +/- ET). 20 15 10 5 0 1-15 jours 5-6 semaines 1-2 ans 4-5 ans 20-35 ans6 +/- 1 mois ProfilNMF(cumul)-ASC(u.a.) 17,2 12,0 12,211,7 6,4 9,7 Le résultat des recherches des Laboratoires Expanscience révèle pour la première fois la composition moléculaire de la peau et son adaptation fonctionnelle dynamique pendant les premiers mois de vie. Nous démontrons que les mécanismes de régulation de l’hydratation sont perturbés entre 0 et 2 ans ce qui correspond à une période de vulnérabilité. C’est la raison pour laquelle il est important d’hydrater quotidiennement la peau du nouveau-né, dès la naissance et durant les deux premières années de vie.
  24. 24. 26 c. Sur les cellules souches duStratum germinativum Des avancées scienti- fiques récentes sur les cellules souches se sont révélées extrêmement intéressantes pour notre étude. En effet, les dernières avancées scientifiques nous apprennent que ces cellules souches résident dans un microenvironnement spécialisé, appelé « niche », constitué d’une matrice extra- cellulaire, riche en protéines qui aide au maintien du phénotype souche de ces cellules. Ce microenvironnement contribue à un bon équilibre des cellules souches, influence la prolifération et la différen- ciation cellulaire d’une part, et assure- rait une certaine protection des cellules souches vis-à-vis des agressions extérieures d’autre part. Les cellules souches basales participent au maintien de l’homéostasie de la peau. Leur protection est donc essen- tielle pour limiter l’effet délétère des agressions extérieures. Troisième découverte : les cellules souches, un capital essentiel et vulnérable. Pour la première fois au monde nous avons réalisé une analyse de l’expression des gènes des cellules souches sur épidermes recons- titués de bébés d’âges différents, à la fois en conditions normales et en cas d’agression. Afin d’aider à l’identification des cellules souches, nous avons choisi d’analyser l’expression de certains marqueurs géniques les plus connus dans la littérature scientifique : • Kératine 19 : marqueur de la prolifération des cellules souches, • Intégrine α6, intégrine β4, intégrine β1 : récepteurs cellulaires impliqués dans la com- municationintercellulaire,dansl’adhésiondes cellules à la matrice extracellulaire, dans la régulation de la prolifération et différenciation des cellules souches, • NotchHomolog1:gènequirégulelebonfonc- tionnementdel’activitédescellulessouches.
  25. 25. 27 2 100 % 100 % 20% d'INTÉGRINE α6 (en vert) 20% d'INTÉGRINE β1 (en rose) Condition de stress Condition de stress Les cellules souches, capital vie de la peau, mobilisées pour la construction de l’épiderme tout au long de la vie nécessitent d’être préservées et protégées des agressions environnementales quel que soit l’âge. Nous avons fait 2 découvertes majeures : • En conditions normales, l’expression des marqueurs des gènes des cellules souches est plus fortement exprimée dès la naissance puis, diminue spontanément dès les premiers mois de vie. • Sous l’effet d’agressions extérieures, l’expression de certains de ces gènes, marqueurs des cellules souches basales, diminue très fortement. Nous avons marqué par immunofluorescence les intégrines alpha 6 et béta 1 des cellules souches épidermiques dans la couche basale d’un explant de peau avant et après irradiation par UVA (10J/cm2 ) + UVB (200J/cm2 ). Nous avons pu constater une très forte diminution de l’expression de ces gènes des cellules souches ce qui confirme la très grande vulnérabilité des cellules souches face aux agressions environnementales. 12 ans Adulte 120 100 80 60 40 20 0 Evolution des gènes des cellules souches 1 mois 4 mois 6 mois 1 an 2 ans 3 ans Expressionrelativenormalisée (%parrapportaucontrôle) KRT19 ITGB1 NID1 7 ans 12 ans Adultes
  26. 26. 28 Les Laboratoires Expanscience ont mené un programme de recherche sur la peau de l’enfant, entre 0 et 2 ans, de la surface jusqu’aux cellules souches de l’épiderme et ont ainsi déterminé une période critique pour la peau de l’enfant entre 0 et 2 ans. Entre 0 et 2 ans : la couche cornée, qui assure la fonction barrière de la peau, est en cours de maturation, la peau est déshydratée et les flux hydriques perturbés, le capital en cellules souches est extrêmement vulnérable face aux agressions extérieures. C’est la raison pour laquelle il est nécessaire de protéger et d’hydrater quotidiennement la peau entre 0 et 2 ans. LES DÉCOUVERTES DU PROGRAMME EV.E.I.L.S EN SYNTHÈSE
  27. 27. 29 2
  28. 28. 30
  29. 29. 31 3 Un actif nouvelle génération : le Perséose d’Avocat® 3
  30. 30. 32 Un actif nouvelle génération : le Perséose d’Avocat® 3 Depuis la surface cutanée jusqu'aux cellules souches épidermiques LE PERSÉOSE D’AVOCAT® RENFORCE LA BARRIÈRE CUTANÉE. LE PERSÉOSE D’AVOCAT® MAINTIENT LE NIVEAU D’HYDRATATION DE L’ÉPIDERME. LE PERSÉOSE D’AVOCAT® PRÉSERVE LE CAPITAL CELLULAIRE. Désormais conscients de l’importance d’accompagner la maturation de la peau et de préserver la fragilité du capital cellulaire de la peau des bébés entre 0 et 2 ans, les Laboratoires Expanscience ont poursuivi leur recherche. Le Centre R&D a mis au point, grâce à son double savoir-faire en extraction végétale et en biologie cellulaire, un actif exclusif, naturel et breveté : le Perséose d’Avocat®. Le Perséose d’Avocat® est un actif composé de mannoheptulose et de perséitol, sucres constitués de 7 atomes de carbone, rares dans le monde végétal et présents dans très peu d’espèces. Le Perséose d’Avocat® appartient à la nouvelle génération des actifs biomimétiques : des actifs d'origine naturelle, qui ont la capacité d'agir en parfaite affinité avec la peau du bébé et qui combinent ainsi efficacité ciblée et tolérance maximale. Les chercheurs du Centre R&D vous présentent, dans cette partie, les activités biologiques ciblées du Perséose d’Avocat® dans le respect de l’intégrité de la peau, les process uniques et brevetés d’extraction du Perséose d’Avocat®, ainsi que la filière pharmaceutique des Laboratoires Expanscience dont l’avocat est issu. A. Ses actions du Stratum corneum jusqu'au Stratum germinativum
  31. 31. 33 3 a. Action sur la barrière cutanée • Le Perséose d’Avocat® a une action sur la cohésion de la couche cornée Ø Protocole : Une analyse a été réalisée par chromatographie sur couche mince, ce qui a permis d’isoler les céramides des autres lipides majeurs de la matrice extracellulaire et de les quantifier précisément après traitement avec le Perséose d’Avocat® à 0,005 % pendant 72 heures. Ø Résultat : Le Perséose d’Avocat® a augmenté la synthèse de céramides dans des épidermes reconstruits de + 32 %. • Le Perséose d’Avocat® a une action sur la consolidation de la microarchitecture de la couche cornée Ø Protocole:LedosageaétéréaliséaveclaméthodeELISA,cequiapermisdemesurerlaquantitéd’involucrine (constituant de l’enveloppe cornée autour des cellules) et de desmogléine 1 (constituant des cornéodes- mosomes, attaches entre les cellules) produites par des kératinocytes après traitement par le Perséose d’Avocat®à0,005%pendant48heures. Ø Résultat : Le Perséose d’Avocat® a significativement stimulé l’expression d’involucrine et de desmogléine 1 dans des kératinocytes : + 49 % (p < 0,001), + 41 % (p < 0,001) respectivement. Production d’involucrine et de desmogléine 1 dans des kératinocytes Néosynthèse de céramides dans des épidermes reconstruits QUANTITÉ DE CÉRAMIDES Intensité relative (moyenne) % du contrôle Epidermes contrôles 14,2 100 Epidermes différenciés 19,7 138 Perséose d’Avocat 0,005 % 18,0 132 10 8 6 4 2 0 Cellules non traitées Perséose d’Avocat® QuantitérelativeDesmogléine/nombre decellules *** + 41 %4 3,5 3 2,5 2 1,5 1 0,5 0 Cellules non traitées Perséose d’Avocat® QuantitérelativeInvolucrine/nombre decellules *** + 49 % *** p < 0,001 : test de Dunnett*** p < 0,001 : test de Dunnett Le Perséose d’Avocat® renforce la barrière cutanée.
  32. 32. 34 b. Action sur l’hydratation cutanée • Le Perséose d’Avocat a une action sur la rétention de l’eau dans l’épiderme Ø Protocole : Le dosage a été réalisé avec la méthode ELISA qui a permis de mesurer la quantité d’acide hyaluronique produite par des kératinocytes après traitement par le Perséose d’Avocat® à 0,005 % pendant 24 heures. Ø Résultat : Le Perséose d’Avocat® a significativement augmenté la quantité d’acide hyaluronique produit par des kératinocytes : + 47 % (p < 0,05). Production d’acide hyaluronique par des kératinocytes • Le Perséose d’Avocat a une action sur la semi-perméabilité de la couche cornée 1ère étape : visualisation par immunomarquage Ø Protocole : Un immunomarquage a permis de visualiser la transglutaminase, enzyme qui favorise la cohésion de l’enveloppe cornée autour des cellules pour préserver l’eau à l’intérieur produite par les kératinocytes après délipidation de la peau (explant mimant la peau sèche) et traitement avec le Perséose d’Avocat® pendant 3 heures. Ø Résultat : Le traitement topique des explants de peau délipidés par le Perséose d’Avocat® a stimulé l’expression de la transglutaminase. 700 600 500 400 300 200 100 0 Cellules non traitées Acide rétinoïque (ref) Perséose d’Avocat® QuantitérelativeAcidehyaluronique/nombre decellules *** * + 119 % + 47 % * p < 0,05 ; *** p < 0,001 : test de Dunnett versus non traitées
  33. 33. 35 3 Expression de la transglutaminase dans des explants cutanés délipidés Marquage en immunofluorescence : vert : transglutaminase (FITC) - rouge : noyaux cellulaires (iodure de propidium) 2e étape : dosage de l’activité Ø Protocole : L’activité de la transglutaminase produite par des kératinocytes a été dosée à l’aide du kit Transglutaminase Colorimetric MicroAssay après traitement avec le Perséose d’Avocat® à 0,005 % pendant 72 heures. Ø Résultat : Le Perséose d’Avocat® a significativement stimulé l’activité enzymatique de la transgluta- minase dans des kératinocytes : + 175 % (p < 0,05). Activité transglutaminase dans des kératinocytes Contrôle peau sèche (délipidée) Peau sèche (délipidée) + Perséose d’Avocat 0,00005 0,00004 0,00003 0,00002 0,00001 0,00000 Cellules non traitées Référence(Ca) Perséose d’Avocat® Activitétransglutaminase (DO)/protéinestotales(μg/ml) * *+ 146 % + 175 % * p < 0,05 : test de Dunnett versus non traitées Le Perséose d’Avocat® maintient le niveau d’hydratation de l’épiderme.
  34. 34. 36 c. Action sur les cellules souches L’effetduPerséosed’Avocat®surlesmarqueursdecellulessouchesbasalesaétéétudiéd’une partenconditionbasale(sansagression)etd’autrepartdansdesconditionsd’agressionforte telle que l’irradiation UV. • En conditions physiologiques normales, le Perséose d’Avocat® assure une parfaite neutralité sur les cellules souches. Ø Protocole : Des échantillons de peau ont été prélevés sur des donneurs âgés de 1 mois, 3 mois, 3 ans, 6 ans et 11 ans, ainsi que sur des adultes. A partir de ces échantillons de peau, les kératinocytes ont été extraits et cultivés pendant 24 heures en présence ou non (témoin) de Perséose d’Avocat® à 0,005 %. L’expression des gènes, marqueurs des cellules souches (KRT19, ITGB1, ITGA6, NOTCH1), a été évaluée par PCR (Polymerase Chain Reaction)quantitative entempsréel. L’analyse génomique a permis de montrer que l’expression des gènes des cellules souches basales, est importante après la naissance et diminue avec l’âge. Ø Résultat : Ce profil d’expression est maintenu en présence du Perséose d’Avocat®, démontrantquecedernierestbientoléréparlescellulesetqu’ilmaintientl’équilibre des cellules souches basales et de l’épiderme. Evolution des gènes/marqueurs des cellules souches basales en fonction de l’âge en présence du Perséose d’Avocat® 120 100 80 60 40 20 0 KRT19 ITGB1 ITGA6 NOTCH1 1 mois 3 mois 3 ans 6 ans 11 ans Adulte Quantitérelativeexpriméeen%
  35. 35. 37 3 • Face à une forte agression environnementale (UVA et UVB) le Perséose d’Avocat®, assure une protection des cellules souches épidermiques basales Ø Protocole : Des explants de peau ont été irradiés aux UV (UVA : 10 J/cm2 et UVB : 200 mJ/cm2 ) et traités ou non avec le Perséose d’Avocat®, 24h avant et 24h après l’irradiation. L’immunomarquage des protéines a permis de mesurer l’expression des intégrines alpha 6 et beta 1, marqueurs des cellules souches basales, dans les différentes conditions. Ø Résultat : Face à une forte agression environnementale (UVA et UVB) et en présence de Perséose d’Avocat®, on constate que 80 % des marqueurs des cellules souches sont préservés (versus 20 %). Immunomarquage de marqueurs des cellules souches basales. Effet du Perséose d’Avocat® face à une irradiation UV INTÉGRINE α6 INTÉGRINE β1 20% 20% 80% 80% Condition de stress Condition de stress + PERSÉOSE + PERSÉOSE INTÉGRINE α6 (en vert) INTÉGRINE β1 (en rose) Le Perséose d’Avocat® permet de préserver le potentiel des cellules souches basales face à une agression forte telle que l’exposition aux UV. Ainsi, le Perséose d’Avocat® a un effet bénéfique sur la préservation du potentiel des cellules souches basales et contribue à maintenir la bonne intégrité et l’équilibre de l’épiderme.
  36. 36. 38 B. Des procédés d’extraction uniques et brevetés Le Perséose d’Avocat® est un actif naturel des Laboratoires Expanscience issu de ses filières situées en Afrique du Sud et au Pérou. Grace à une connaissance et un savoir-faire de la chimie de l’avocat développés au cours de ces trente dernières années, notre Centre R&D, dans son Laboratoire de Lipochimie et Extraction Végétale, a utilisé un process unique et breveté pour extraire de la plante l’actif souhaité. Partant d’une concentration inférieure à 1 % de sucres en C7 dans l’avocat frais, ce fut un véritable défi technologique, pour purifier, préserver et concentrer la rareté moléculaire du Perséose d’Avocat® à partir d’avocat frais tout en tenant compte des contraintes de volume.
  37. 37. 39 3 Sélection d’avocat frais Tranchage et séchage dans des conditions brevetées et optimisées afin de conserver l’intégrité moléculaire Extraction par pression afin d’obtenir huile et tourteau Huile de qualité pharmaceutique utilisée dans certains produits des Laboratoires Expanscience Extraction sélective des sucres par des milieux d'extraction respectueux de l'Homme et de l'Environnement. Purification et concentration par des systèmes de filtrations spécifiques et stabilisation du principe actif par lyophilisation Tourteau : mélange de sucres et de protéines Mannoheptulose et Perséitol Perséose d'avocat Pour cela, l’avocat sélectionné a subi plus de 8 étapes faisant recours à des technologies spécifiques.
  38. 38. 40 C. Une filière d’approvisionnement éthique et responsable Le Perséose d’Avocat® est issu d’une filière pharmaceutique maitrisée et encadrée par notre référentiel d’engagement responsable et placée sous l’évaluation de l’UEBT (Union for Ethical Bio Trade). Organisation inspirée par une initiative des Nations Unies, l’UEBT est une association internationale à but non lucratif, qui promeut des pratiques éthiques d’approvisionnement en ingrédients issus de la biodiversité. Adhérer à l’UEBT constitue une démarche pionnière, notamment dans le secteur pharmaceutique. Ses valeurs sont proches de la norme ISO 26000 sur la responsabilité sociétale, qui inspire la politique d’Expanscience en matière de RSE. Depuis décembre 2011, Expanscience est le premier laboratoire pharmaceutique français à devenir membre officiel de l’Union pour le BioCommerce Éthique (UEBT) et à affirmer ainsi son engagement en faveur de la biodiversité. De plus, les Laboratoires Expanscience s’investissent dans une démarche volontaire de Responsabilité Sociétale d’Entreprise. Cetinvestissementsetraduitnotammentparl’intégrationdesprincipesdel’écoconceptionlorsdudéveloppement d’actifs pharmaceutiques et cosmétiques. Spécialisés dans la valorisation des produits d’origine naturelle, et grâce à une connaissance et un savoir-faire de la chimie de l’avocat développés au cours de ces trente dernières années, l’intégralité du fruit peut être aujourd’hui valorisée donnant naissance à une dizaine de matières premières ou d’actifs cosmétiques, dont le Perséose d’Avocat®. Nous vous présentons ici , le cycle de valorisation de l’avocat.
  39. 39. 41 3 TRANCHAGE + SÉCHAGE Broyage Poudre d'avocat exfoliante Huile d'avocat raffinée = HAREF Huile bruteTourteau Concentrat d'huile d'avocat Insaponifiable d'huile d'avocat 5α Avocuta® Hydrolyses enzymatiques Peptite d'avocat Extraction Raffinage Estérification Distillation moléculaire (DM) DM + extraction SUCRES D'AVOCAT (C7) Acides gras libres Extraction par pression 100% de l'avocat valorisé CYCLE DE VALORISATION DE L'AVOCAT LeCentreR&Damisaupoint,grâceàsondoublesavoir-faireenextractionvégétaleetenbiologiecellulaire,un actif exclusif, naturel et breveté : le Perséose d’Avocat®. Le Perséose d’Avocat® appartient à la nouvelle génération des actifs biomimétiques, des actifs d'origine naturelle qui ont la capacité d'agir en parfaite affinité avec la peau et qui combinent ainsi efficacité ciblée et tolérance maximale, dès la naissance. Le Perséose d'Avocat® répond aux besoins spécifiques de la peau du bébé entre 0 et 2 ans : • il renforce la barrière cutanée, • il maintient l’hydratation et régulant les flux hydriques, • il préserve le capital cellulaire. EN SYNTHÈSE
  40. 40. 42
  41. 41. 43 4 La formulation : un nouveau défi technologique 4
  42. 42. 44 La formulation : un nouveau défi technologique 4 Al’issuedeceprogrammederechercheinédit,decespassionnantesdécouvertesetdelamiseau point du Perséose d’Avocat®, les Laboratoires Expanscience ont entièrement repensé les produits de soin Mustela® bébé. Ce défi technologique s’articule autour de 4 objectifs : A. Intégrer le Perséose d’Avocat® dans toutes les formules La formulation des nouveaux produits incluant le Perséose d’Avocat® devait répondre à une charte interne très ambitieuseliéeànosexigencesetcritèresdesécuritétrèsstricts,toutenconservantdesgaléniquesrépondant aux exigences de nos consommatrices en terme de textures et parfum, d’efficacité et haut degré de naturalité . Lechallengefutdeconserverlastabilitédesformules:eneffet,l’ajoutduPerséosed’Avocataperturbél’équilibre des formules que nous avions auparavant, particulièrement lors de l’intégration - dans certaines formules lipophiles - d’un actif hydrophile. Afin de garantir les bienfaits du Perséose d’Avocat® dans les produits, l’efficacité de tous les nouveaux produits Mustela® Bébé a été prouvée sur les bébés et les enfants : in vivo lors de tests cliniques observationnels en conditions réelles d’utilisation et sous contrôle dermatologique et pédiatrique, et in vitro, sur des épidermes reconstruits de bébés . B. Maximaliser la sécurité et la tolérance des produits en garantissantunforttauxdenaturalitéetenexcluantlesingré- dients questionnés dans toutes les formules des produits D. S’inscrire dans une démarche volontaire de Responsabilité Sociétale d'Entreprise A. IntégrerlePerséosed’Avocat®danstouteslesformules et en garantir tous les bienfaits dans les produits finis C. Garantirunhautdegrédesensorialitédanslesproduits pour un plaisir d’utilisation inégalé
  43. 43. 45 4 B. Maximaliser la sécurité et la tolérance des produits En plus du cadre réglementaire strict de la norme ISO 22716 et du respect des bonnes pratiques de fabrication, les laboratoires appliquent une surveillance très élevée sur les ingrédients sélectionnés, à toutes les étapes du développement et avant la commercialisation. SÉCURITÉ - INNOCUITÉ • Sélection rigoureuse des matières premières Un dossier est constitué - transmis à un expert toxicologue indépendant - comprenant une recherche de données bibliographiques par matière première, une étude analytique de la matière première ainsi que des informations fournisseurs sur l’origine, la stabilité et la sécurité des matières premières. Concernant les parfums ou nos compositions parfumantes, nous veillons à ce que l’innocuité soit évaluée sur un plan toxicologique et nous les sélectionnons selon un cahier des charges répondant aux normes en vigueur au niveau cosmétique et parfumerie (Directive cosmétique 76/768/CE/Règlement UE 1223_2009 et norme IFRA en vigueur) et demandant en plus l’éviction de l’étiquetage des 26 substances allergènes (identifiées comme pouvant présenter un potentiel allergène dans la directive cosmétique 76/768/CE - révision de 2003). • Prioritéauxingrédientsd’originenaturelleetsubstitutiond’unmaximumdematièrespremièressynthétiques Aujourd’hui, les produits Mustela® bébé contiennent en moyenne 92 % d’ingrédients d’origine naturelle. La priorité est donnée aux ingrédients naturels ou d’origine naturelle, dès lors qu’ils respectent nos exigences en terme de sécurité, d’efficacité et de plaisir d’utilisation. Cependant lorsqu’il n’existe aucune alternative d’origine naturelle, nous nous autorisons à faire appel à des ingrédients de synthèse. La sélection se fait alors uniquement avec des ingrédients autorisés par la règlemen- tation européenne, et qui répondent à toutes les exigences de sécurité et d’efficacité. Nous restreignons au maximum l’usage de certains de ces ingrédients de synthèse, tels que les cires synthétiques et huiles minérales, les silicones, les colorants synthétiques,... • Evaluation poussée de la sécurité et de l’innocuité du produit fini Une procédure rigoureuse nous permet d’évaluer la sécurité du produit fini tout au long de sa vie. Chacune des formules Mustela® subit de nombreux tests pour établir sa parfaite innocuité : tests de tolérance in vitro et in vivo en conditions maximalisantes, test d’hypoallergénicité et/ou de phototoxicité, épidermes reconstruitsdebébésetd’enfantsdèslanaissance(uneexclusivitémondialedesLaboratoiresExpanscience). EN MOYENNE Paraben / Phénoxyéthanol / Phtalate / Chlorphénésine / Alcool / SLS / EDTA...
  44. 44. 46 TOLÉRANCE Tous les produits Mustela® sont développés pour minimiser les risques d’allergie. Ilsprésententunehautetolérancetestéeenconditionmaximalisanteinvitroetinvivo,avecdesprocédésuniques et exclusifs Expanscience, dont les épidermes de peau reconstruits de bébés. La tolérance des produits est aussi évaluée lors des tests cliniques observationnels, en conditions réelles d’utilisation et sous contrôle dermatologique et pédiatrique sur des groupes de bébés dont 25 % ont un âge inférieur à 1 mois. in vitro sur modèles d’épiderme reconstruit de bébés in vitro BREVET in vivo Stinging test spécifique Mustela® réalisé en conditions maximalisantes Ces modèles d’épiderme de bébés de 1 mois constituent un modèle d’évaluation de la tolérance (mesures histologique et de viabilité cellulaire) pour les produits destinés aux soins et à l’hygiène des bébés. Ces modèles sont maintenant systématiquement utilisés dans les procédures d’évaluation de tous les produits cosmétiques pour bébés des Laboratoires Expanscience. Ce test a pour objectif de mesurer les signes subjectifs non visibles, généralement pas détectés dans les autres tests de tolérance. Nous le réalisons dans des conditions encore plus « drastiques » sur des paramètres tels que température ambiante, taux d’humidité, en cinétique de mesure. EXCLUSIVITÉ MONDIALE
  45. 45. 47 4 C. Garantir un haut degré de sensorialité dans les produits Ce défi formulatoire a été relevé avec succès par la Direction Développement Cosmétique du Centre R&D des Laboratoires Expanscience. Hautement sensorielles, avec un confort et un plaisir d’utilisation unique, les nouvelles formules brevetées de la gamme Mustela® bébé participent ainsi au bien-être et à l’éveil des sens des nourrissons et bébés grâce à de textures adaptées à chacun des produits tout en conservant le parfum emblématique Mustela® bébé. D. S’inscrire dans une démarche volontaire de Responsabilité Sociétale d'Entreprise • Depuis un sourcing éthique et responsable Une approche volontariste et transparente explique la position des Laboratoires Expanscience vis-à-vis de la sélection des ingrédients. Le dossier des matières premières peut être consulté sur le site internet de Mustela® : www.mustela.fr ainsi que sur le site : www.expanscience.com/fr/developpement-durable. • En passant par la conception de produits éco-responsables En matière de packaging, une démarche d’éco-conception nommée 3R (réduire, remplacer, recycler) est menée. La réduction du grammage de certains flacons et l’intégration partielle de plastique recyclé dans les tubes,flaconsetcapsulesdecertainesréférencesontrespectivementpermisunediminutionde9tonnesdela consommation annuelle de plastique et une réduction supplémentairede4,4tonnes duplastiqueviergeutilisé. Ø Utilisation de plastique recyclé dans les tubes Ø Utilisation de cartons issus de forêts gérées durablement Ø Utilisation d’encres à base d’huiles végétales sur les étuis Ø Pas de suremballages inutiles, pas de notice papier • Jusqu’à la fin de vie des produits à l'impact minimal sur l'environnement Toutes nos formules lavantes liquides sont biodégradables, selon les normes (norme OCDE 302B). 100 % des flacons Mustela® sont recyclables (hors échantillons et selon les critères de recyclabilité français). 4
  46. 46. 48
  47. 47. 49 5 Conclusion 5
  48. 48. 50 Conclusion 5 Le programme d’étude …V.….I.L.S, mené ces 10 dernières années et inédit au niveau mondial, s’est appuyé sur des technologies d’investigation éthiques et innovantes qui nous ont permis d’approfondir nos connaissances sur la physiologie de la peau des bébés depuis la couche cornée jusqu’aux cellules souches épidermiques et ce, dès les premiers jours de vie. Des découvertes majeures sur la maturation de la barrière cutanée, sur l’hydratation et les flux hydriques pertubés et sur la fragilité du précieux capital en cellules souches nous ont permis d'identifier une période critique pour la peau de l’enfant entre 0 et 2 ans. Pourapporteràlapeaudubébécedontelleaspécifiquementbesoinpendantcettepériodedevulnérabilité entre 0 et 2 ans, le Centre R&D des Laboratoires Expanscience a renforcé la formulation de ses soins pour bébé et l'a enrichi d'un actif exclusif, naturel et biomimétique, issu de l’avocat : le Perséose d’Avocat®, qui renforce la barrière cutanée et préserve le capital cellulaire. Les nouvelles formules de nos soins pour bébé, développées par nos laboratoires, ont permis d'inaugurer un nouvelle génération de soins, testés cliniquement, qui agissent en parfaite affinité avec la peau des bébés et combinent à la fois une efficacité ciblée, une haute sécurité, une tolérance maximale, avec pas moins de 92 % d’ingrédients d’origine naturelle en moyenne. Centre de recherche des Laboratoires Expanscience à Epernon, au sud de Paris.
  49. 49. 51 5Nouvelle gamme Mustela® bébé issue du savoir-faire des Laboratoires Expanscience et produit sur le site industriel du laboratoire situé à Epernon, au sud de Paris.
  50. 50. 52
  51. 51. 53 6 Références bibliographiques 6
  52. 52. 54 • Direction Innovation, Recherche et Développement (IRD) - Biologie Cellulaire - Laboratoires Expanscience. Dossier technique : perséose d’avocat et fonction barrière. Juillet 2013. • Fluhr JW, Darlenski R, Lachmann N et al. Infant epidermal skin physiology : adaptation after birth. British Journal of Dermatology 2012; 166(3): 483-90. • R & D Center Laboratoires Expanscience. Fluhr JW, Darlenski R, Hachem JP et al. Skin adaptation from birth to childhood : pratical considerations. • Innovation, R & D Laboratoires Expanscience. Belilovsky (de) C, Fluhr JW, Baudouin C et al. E.V.E.I.L.S PROGRAM : inside infants’ skin : new spectroscopic, microscopic, genomic data leading to cutting edge and patented generation of baby skin research and care. • Innovation, R & D Laboratoires Expanscience. Fluhr JW, Msika Ph, Baudouin C et al. Surface isotropy as a marker for epidermal maturation in infancy : development and validation of the patented Electron Microscopy Isotropy (E.M.I) score. • R & D Center Laboratoires Expanscience. Fluhr JW, Lachmann N, Baudouin C et al. Comparison of the skin physiology of neonates and young children with that of adults : a randomised clinical trial. • Innovation, R & D Laboratoires Expanscience. Baudouin C, Brédif S, Pedretti N et al. Modeling and genomic signature of age-specific infants and children epidermis : new data and innovative discoveries. Références Bibliographiques 6
  53. 53. 55 6 • Direction Innovation, Recherche et Développement (IRD) - Biologie Cellulaire - Laboratoires Expanscience. Dossier technique : perséose d’avocat et cellules souches. Juillet 2013. • Direction Innovation, Recherche et Développement (IRD) - Laboratoires Expanscience. Baudouin C. Point sur les cellules souches épidermiques. Janvier 2013. • Innovation, R & D Laboratoires Expanscience. Leclère-Bienfait S, Brédif S, Rocheteau J et al. Avocado perseose, a biomimetic patented active ingredient targeted to the needs of infant’s skin. • R & D Center Laboratoires Expanscience.Cochet P, Menu F, Msika Ph. Safety evaluation and formulation of cosmetic products designed for children under age of 3 years. • Innovation, R & D Center Laboratoires Expanscience. Baudouin C, Belivovsky (de) C, Lachmann N et al. Tolerance assessment of cosmetic products dedicated to baby’s skin: innovative approaches using stinging test and infant epidermis model. • Fluhr JW, Darlenski R, Taieb A, Hachem JP, Baudouin C, Msika P, Belilovsky (de) C, Berardesca E. Functional skin adaptation in infancy - almost complete but not fully competent. Experimental dermatology 2010; 19(6): 483-92. • Site Mustela® : www.mustela.fr
  54. 54. -8408795-Photothèque:Fotolia:©Kurhan. Un Centre R&D à la pointe de l'innovation Situé sur le site d’Épernon en Eure-et-Loir, le Centre Recherche et Développement (R&D) abrite le noyau scientifique et technique des Laboratoires Expanscience. Près de soixante experts y collaborent pour mettre au point des actifs d’origine naturelle innovants et des formules sûres et efficaces. 3 PÔLES DE RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT EN DERMATOLOGIE • Pôle innovation principe actif : Lipochimie et extraction végétale, biologie cellulaire • Pôle développement Pharmaceutique et cosmétique • Pôle sécurité, qualité et efficacité (Chimie analytique, AQ R&D, études cliniques et veille technologique) UNE EXPERTISE INDÉNIABLE EN BIOLOGIE VÉGÉTALE ET CUTANÉE • Une parfaite maîtrise de la physiologie de la peau et de ses mécanismes de développement dès la naissance • Un savoir-faire unique en technologies végétales innovantes • Des filières végétales maîtrisées et responsables (ISO 26000) UNE RECONNAISSANCE INTERNATIONALE • Communications scientifiques internationnales : 398 posters scientifiques, 48 publications • 638 brevets déposés dans le monde depuis 1997 Laboratoires Expanscience 10, avenue de l’Arche, 92419 Courbevoie Cedex - France Tél. : +33 (0)1 43 34 60 00 - Fax : +33 (0)1 43 34 61 00 www.expanscience.com

×