Ces petits riens qui
font le Soin
Concours MNH 2015
La Santé de demain
La problématique
 Etre soignant est synonyme d’exercer un métier humaniste : désir
d’aider l’autre, le soigner, l’accomp...
Le constat
 Alors même que les pouvoirs publics via la loi du 4 mars 2002
instituent le patient au cœur du soin, la majo...
Le projet
 Sensibiliser les soignants et futurs soignants à ces « petits riens » du
quotidien qui permettent de prendre ...
Un visuel porteur de sens
 l‘Affiche :
 un support visible et visuel
 facile à diffuser
 peu coûteux au regard d’autr...
les résultats attendus
 Interpeller les soignants et les futurs soignants sur le sens de leur
métier et de leur quotidie...
NOTRE
AFFICHE
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

[Concours MNH des étudiants 2015-16] Equipe 36 : Replacer l’humanité au cœur des soins pour le patient et ses proches

772 vues

Publié le

Notre projet consiste à mettre en lumière - par le biais d'une affiche - tous "ces petits riens" du quotidien comme le sourire, le rire, l'écoute qui sont accessibles à tous et permettent d'améliorer le prendre soin des patients. L'affiche a pour but d'interpeller les soignants et les futurs soignants sur ces attitudes fondamentales afin de prendre conscience de leur importance, d'encourager à un mieux vivre ensemble et de les valoriser.

Publié dans : Santé
1 commentaire
5 j’aime
Statistiques
Remarques
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
772
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
1
J’aime
5
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

[Concours MNH des étudiants 2015-16] Equipe 36 : Replacer l’humanité au cœur des soins pour le patient et ses proches

  1. 1. Ces petits riens qui font le Soin Concours MNH 2015 La Santé de demain
  2. 2. La problématique  Etre soignant est synonyme d’exercer un métier humaniste : désir d’aider l’autre, le soigner, l’accompagner face à la souffrance.  Le paradoxe actuel est de concilier des contraintes de rendement et d’efficacité imposées avec un soin relationnel qui par essence impose du temps, de l’écoute, des échanges.  Certains soignants vivent un tel écart entre leur idéal soignant et la réalité du terrain qu’ils peuvent s’épuiser et vivre un « burn-out », d’autres se protègent à l’extrême jusqu’à déshumaniser leurs soins. Patients, familles ou soignants, tout le monde souffre de cette perte d’humanité.  Etre au plus près de la souffrance et de la fin de vie ne devrait-il pas nous éclairer sur ce qui fait sens dans la vie et dans notre métier ? Comment replacer cette humanité au cœur des soins pour le patient et ses proches mais aussi au sein même de l’équipe soignante ?
  3. 3. Le constat  Alors même que les pouvoirs publics via la loi du 4 mars 2002 instituent le patient au cœur du soin, la majorité des décisions politiques et l’évolution même de la médecine (technicisation et hyperspécialisation) vont dans le sens d’une déshumanisation : comment en effet espérer proposer un soin relationnel de qualité tout en conciliant une exigence technique de plus en plus importante, une charge de travail de plus en plus conséquente par la réduction des effectifs soignants et des procédures administratives chronophages ?  A travers nos expériences sur le terrain, nous avons pu constater que des éléments comme le sourire, la disponibilité du soignant, la considération de l’autre - socles de la fonction soignante et qui paraissent élémentaires à tous soignants - sont difficilement visibles et ne sont pas assez valorisés.
  4. 4. Le projet  Sensibiliser les soignants et futurs soignants à ces « petits riens » du quotidien qui permettent de prendre soin et de soigner  Choix de réalisation d’une Affiche : support visible et visuel  Mise en lumière par les photos et les images de tous « ces petits riens qui font le soin » :  le sourire, comme ouverture à la relation  le toucher : un toucher social ou de sollicitude, rassurant, réconfortant comme une main tendue  l’humour souvent à même de dédramatiser une situation et référence à l’association lyonnaise « Vivre aux éclats »  Le regard échangé, gage d’une considération de l’autre  L’écoute, marque de la disponibilité du soignant Une photo en noir et blanc représente des infirmières d’une ancienne génération et permet de montrer à la fois l’évolution des attitudes et l’ancrage dans une tradition soignante.
  5. 5. Un visuel porteur de sens  l‘Affiche :  un support visible et visuel  facile à diffuser  peu coûteux au regard d’autres supports de communication  pouvant toucher un large public : soignants, patients, familles On peut facilement imaginer cet affichage dans une salle de soins d’un service hospitalier ou extrahospitalier visible par toute l’équipe soignante comme au sein d’écoles médicales ou paramédicales comme les IFSI, les IFAS. C’est une « piqûre » de rappel à chaque fois que l’on voit ce visuel. Le choix des couleurs bleu, rouge et blanc permet une harmonie chromatique avec les photos et incarne les valeurs « Liberté, égalité, fraternité » représentées par le drapeau français.
  6. 6. les résultats attendus  Interpeller les soignants et les futurs soignants sur le sens de leur métier et de leur quotidien et faire prendre conscience de l’importance de ces « petits riens » accessibles à tous  Ouvrir au dialogue et à la réflexion sur nos pratiques quotidiennes, rendre le sourire indissociable du soin  Encourager à un mieux vivre ensemble en défendant ces « petits riens » comme le sourire, le rire, le toucher, le regard échangé qui nous rendent notre place d’être humain et notre singularité  Valoriser le rôle des soignants, rendre visible tous ces gestes du quotidien qui font la spécificité et la beauté de notre mission de soignant
  7. 7. NOTRE AFFICHE

×