28 octobre 2010
L’actualité
& les innovations
de la
communication
par les
juniors de
Idées ,
Tendances &
Innovations :
Hôte de marque
Point de vue :
Les nouvelles
pratiques
alimentaires
L’actu mise à nu
Palmarès employeur
• L'étude Palmarès employeurs 2010 menée
par RegionsJob avec l'Express et l'ANDRH
(sous contrôle d'Opin...
Paris en ligne
• Quatre mois après la libéralisation des paris en
ligne s’ouvre le Monaco iGaming Exchange,
premier salon ...
Les Français et la pub
• Le fossé entre les Français et la publicité se
creuse, selon l'étude annuelle Australie-TNS
« Pub...
L’œil de Né Kid sur l’étude d’Australie
et la publiphobie
• Même s’il est indéniable que la pub
s’adonne plus volontiers a...
L’image de la semaine :
Les casiers des lycées américains sont désormais mis en régie
POINT DE VUE :
Nouvelles pratiques alimentaires
Les nouvelles pratiques alimentaires
• L’alimentation est un besoin élémentaire,
figurant à la base de la célèbre pyramide...
Les nouvelles pratiques alimentaires
• En nous promenant dans la France depuis les
années 50, nous retracerons une dizaine...
Mise en perspective
• Afin de mieux appréhender le point de départ
de ce point de vue, replongeons nous dans le
contexte d...
En l’espace d’un demi siècle, notre assiette a
assisté à une foule de changements
Enrichissement
Libération
de la femme
Dé...
L’enrichissement et la prospérité
• Le débat sur le pouvoir d’achat ne
parvient pas à dissimuler
l’augmentation du niveau ...
L’exode rural
• Le déclin brutal de la pratique du
potager, dû à la disparition des
jardins. On note toutefois un regain
d...
La désindustrialisation
• La tertiarisation des emplois a
réduit l’importance de la force
physique dans les tâches.
• Un o...
L’accélération et la mobilité
• Ce thème ultra-contemporain dont la
veille se fait fréquemment le porte-
parole passe égal...
La libération de la femme
• Aujourd’hui, la majorité des
ménages possède un lave-linge ou
un aspirateur, avec pour effet d...
La f(a)in de la famille
• On compte 15M de célibataires en
France.
• Ce chiffre dénote la déliquescence
de modèle familial...
La mondialisation
• Il y a 50 ans, certains aliments étaient
impossibles à trouver (fruits
exotiques…), sans compter ceux ...
La gourmétisation
• Plusieurs indicateurs corrélés à
l’augmentation du niveau de
prospérité illustrent le rapport
hédonist...
L’augmentation de la durée de vie
• Ce n’est pas le débat sur la réforme
des retraites qui nous donnera tort :
l’augmentat...
La société de consommation
• Outre l’accès généralisé à la
consommation d’un point de vue
économique, l’alimentation est
é...
La montée en puissance de l’individu
• Qui dit société de consommation dit
segmentation de l’offre et
atomisation des préf...
Bon appétit !
• Ces exemples montrent les fortes répercutions
des évolutions socioculturelles dans nos modes
d’alimentatio...
Idées, tendances &
innovations
Robot publicitaire
• Google n’en finit pas de nous étonner. Google Places, son service de
géo-localisation affilié à Googl...
Hôte de marque
• Le Food Hotel offre le gîte aux voyageurs et aux marques. 47 de
ses 113 chambres sont décorées à l’effigi...
BrandAlley Communauté
• BrandAlley lance prochainement le premier site communautaire axé sur
la mode. Dès le 15 novembre, ...
Adresses web
• Slide #15 : Bon Appétit > http://www.cite-
sciences.fr/francais/ala_cite/expositions/bon-appetit/enquete-
s...
Au sommaire
la semaine prochaine
La veille n°151 a été écrite par
Jean Allary, Anne Rivoallan
et Xavier Modin
Clin d’œil…
...
www.nekid.fr
+33 1 43 38 15 48
Merci et à la
semaine prochaine
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La veille de né kid du 28.10.2010 : les nouvelles pratiques alimentaires

834 vues

Publié le

Au sommaire de ce numéro 151 de la veille de Né Kid :

Actus :
• Palmarès employeur 2010
• Paris en ligne
• Les Français et la pub

Point de vue: Les nouvelles pratiques alimentaires

Idées, tendances & innovations :
• Robot publicitaire
• Hôte de marque
• BrandAlley Communauté

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
834
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
145
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La veille de né kid du 28.10.2010 : les nouvelles pratiques alimentaires

  1. 1. 28 octobre 2010 L’actualité & les innovations de la communication par les juniors de
  2. 2. Idées , Tendances & Innovations : Hôte de marque Point de vue : Les nouvelles pratiques alimentaires
  3. 3. L’actu mise à nu
  4. 4. Palmarès employeur • L'étude Palmarès employeurs 2010 menée par RegionsJob avec l'Express et l'ANDRH (sous contrôle d'OpinionWay) désigne BNP Paribas comme "entreprise la plus attractive" de France et d'Ile-de-France. • 1391 entreprises étaient concernées par cette étude réalisée de juillet à septembre 2010 sur les sites lexpress.fr et regionsjob.com. • Les interviewés les ont notées en fonction de plusieurs critères regroupés en 6 catégories : l’opinion globale, 4 critères RH et la fierté de travailler pour son entreprise. • BNP Paribas a obtenu 7,9 sur 10 et est particulièrement bien notée sur l'équilibre vie professionnelle/vie privée et sur l'engagement sociétal. • Présent sur tout le territoire, le groupe prévoit 3300 embauches en France cette année.
  5. 5. Paris en ligne • Quatre mois après la libéralisation des paris en ligne s’ouvre le Monaco iGaming Exchange, premier salon des jeux en ligne. • C’est l’occasion pour les acteurs du marché de dresser un premier bilan. Selon l’Arjel (l’Autorité de Régulation des Jeux En Ligne) la libéralisation est un succès, avec un quart des mises passées dans la légalité (250 M€ de mises légales). • Alors que les paris hippiques restent conformes aux prévisions, le football, présenté comme la star des paris sportifs, ne représente que 56% des sommes jouées (contre 70 à 80% attendus). • Le fiasco français lors de la dernière Coupe du monde de football est avancé comme l’une des raisons de ce faible pourcentage. • Quant au poker, les chiffres ne sont pas encore communiqués mais le marché est considéré par l’Arjel comme « plus vivant que ceux des paris sportifs et hippiques ».
  6. 6. Les Français et la pub • Le fossé entre les Français et la publicité se creuse, selon l'étude annuelle Australie-TNS « Publicité et Société ». • Dans un contexte de morosité générale, la perception qu'ont les Français de la publicité continue de se dégrader. • En effet, la note globale sur 10 attribuée par les sondés à la publicité baisse d'année en année. Elle est de 4,2 en 2010 vs 4,7 en 2004. • Les Français sont de plus en plus nombreux (80% des sondés) à penser que la publicité est «source d'ennui» et 52% (contre 47% en 2009) y prêtent de moins en moins attention. • Globalement, les publiphobes (34% des sondés vs 32% en 2009) sont en constante progression, alors que le nombre de publiphiles diminue encore un peu plus (14% vs 16% en 2009).
  7. 7. L’œil de Né Kid sur l’étude d’Australie et la publiphobie • Même s’il est indéniable que la pub s’adonne plus volontiers aujourd’hui au hard-selling et à la promo, il n’est pas certains qu’un retour à l’âge d’or séguélien d’une pub séduisante, voire spectaculaire, soit la panacée. • D’abord parce que l’étude d’Australie montre que les gens veulent avant tout être traités en êtres intelligents, ce que la pub ne garantit pas toujours, que la faute incombe à l’annonceur ou à son agence… • Mais la publiphobie se nourrit aussi de l’impression d’être traqué et observé. Les nouveaux outils de retargeting sont repérés par les gens… et fortement rejetés. Et les développement du ciblage comportemental – dont les grands acteurs du net se défendent mollement ! – ne vont pas améliorer les choses.
  8. 8. L’image de la semaine : Les casiers des lycées américains sont désormais mis en régie
  9. 9. POINT DE VUE : Nouvelles pratiques alimentaires
  10. 10. Les nouvelles pratiques alimentaires • L’alimentation est un besoin élémentaire, figurant à la base de la célèbre pyramide des besoins de Maslow. • Ce dénominateur commun à l’espèce humaine est un formidable objet d’étude, offrant un miroir à peine déformé des pratiques socioculturelles d’une société. • Cette semaine, en écho au SIAL 2010, la veille de Né Kid vous propose un petit voyage dans le temps, par le prisme de nos assiettes.
  11. 11. Les nouvelles pratiques alimentaires • En nous promenant dans la France depuis les années 50, nous retracerons une dizaine de grands évènements historiques dont notre assiette s’est fait le relais. • Même si de nombreuses études montrent que les habitudes alimentaires changent très lentement, elles n’en constituent pas moins un intéressant marqueur de l’air du temps. • Vous ne regarderez plus jamais votre sandwich comme avant.
  12. 12. Mise en perspective • Afin de mieux appréhender le point de départ de ce point de vue, replongeons nous dans le contexte des années 50. • L’humanité se remet péniblement du second conflit mondial, avec ses horreurs et ses privations. • Malgré les progrès sociaux apportés par la révolution industrielle, la France de l’après- guerre demeure rurale, religieuse, patriarcale, traditionnelle et repliée sur elle-même. • L’Europe est encore un projet politique et les femmes viennent d’obtenir le droit de vote.
  13. 13. En l’espace d’un demi siècle, notre assiette a assisté à une foule de changements Enrichissement Libération de la femme Désindus- trialisation Exode rural Fin de la famille Accélération et mobilité Mondialisation Société de consommation Gourmétisation Durée de vie Individu
  14. 14. L’enrichissement et la prospérité • Le débat sur le pouvoir d’achat ne parvient pas à dissimuler l’augmentation du niveau de vie des 50 dernières années. • Rationnement et privations semblent bien loin. • Les questions sur la « malbouffe » sont récentes : l’industrialisation agro-alimentaire a été accueillie comme un progrès. Elle offrait la garantie d’un standard de qualité. • Elle a par ailleurs assuré l’accès à une large variété d’aliments auprès du plus grand nombre.
  15. 15. L’exode rural • Le déclin brutal de la pratique du potager, dû à la disparition des jardins. On note toutefois un regain d’intérêt ces 10 dernières années, consécutivement aux questions sur la malbouffe et à la vogue du bio. • Et il y a une distanciation croissante entre l’origine et l’aliment. On a tous entendu parler des poissons vus par la génération Findus, mais beaucoup de gens ne savent pas comment pousse un artichaut… • L’exposition Bon Appétit à La Villette témoigne de ce besoin de reconnecter la matière première avec la nourriture transformée.
  16. 16. La désindustrialisation • La tertiarisation des emplois a réduit l’importance de la force physique dans les tâches. • Un ouvrier avait besoin d’environ 3000 calories quotidiennes au début du 20 siècle, tandis qu’un employé de bureau se contente d’environ 1900 calories*. • Les nouveaux rythmes de la vie de bureau favorisent d’ailleurs les repas tout fait – que l’on prend sur le chemin du retour, d’où l’effet sur l’implantation de la distribution – et ont réduit les temps de préparation. * Source : Francoscopie 2010
  17. 17. L’accélération et la mobilité • Ce thème ultra-contemporain dont la veille se fait fréquemment le porte- parole passe également par des changements alimentaires. • La durée des repas hors-domicile a baissé (de 1h38 en 1975 à 38 minutes actuellement) et le succès du sandwich ne se dément pas (1 repas sur 7 est pris hors-domicile). • En outre, la fréquence d’alimentation augmente : de 3 repas par jour (et la composition entrée/plat/dessert tend à se simplifier) à 6 occasions de manger quotidiennes* (jusqu’à 13 chez les Américains !). • 92% des Français grignotent. * Source : Gira
  18. 18. La libération de la femme • Aujourd’hui, la majorité des ménages possède un lave-linge ou un aspirateur, avec pour effet direct une économie de temps substantielle. • Aux cuisines, les ménages disposent en moyenne de 5 appareils de PEM (petit électroménager). • Les repas prennent donc moins de temps à préparer et malgré une prépondérance encore très forte de l’implication des femmes dans leur confection (91%), près d’un homme sur deux dit « participer » à la préparation des repas.
  19. 19. La f(a)in de la famille • On compte 15M de célibataires en France. • Ce chiffre dénote la déliquescence de modèle familial traditionnel, dont le taux de divorce et de familles recomposées se font les témoins indirects. • En résulte une préférence pour les produits transformés et prêt-à- manger (41% des dépenses pour les viandes, poissons et légumes). • De manière générale, trois quarts des achats alimentaires sont prêts- à-l’emploi*. * Source : Credoc
  20. 20. La mondialisation • Il y a 50 ans, certains aliments étaient impossibles à trouver (fruits exotiques…), sans compter ceux qui n’étaient pas encore arrivés sous nos latitudes (hamburgers, sushis…) • En l’espace d’un demi-siècle, la mondialisation a élargi la palette de saveurs à notre disposition. • Plus des trois quarts des Français consomment occasionnellement des produits world food*. • Notons par ailleurs que l’outil phare de calcul de la parité de pouvoir d’achat est le big mac index (inventé en 1986) : un sandwich dont personne n’avait entendu parler avant l’arrivée de McDonald’s dans l’Hexagone. * Source : Francoscopie 2010
  21. 21. La gourmétisation • Plusieurs indicateurs corrélés à l’augmentation du niveau de prospérité illustrent le rapport hédoniste à l’alimentation. • Il suffit pour s’en persuader de noter le succès des MDD premium de type Monoprix Gourmet ou de la réussite du repositionnement « luxury food » de Fauchon. • En 50 ans, la part de l’alimentation dans les dépenses totales des foyers est passée de 29 à 13%. • Parallèlement, les dépenses alimentaires hors-domicile ont bondi de 10% en 1965 à 22% en 2009.
  22. 22. L’augmentation de la durée de vie • Ce n’est pas le débat sur la réforme des retraites qui nous donnera tort : l’augmentation de la durée de vie s’exprime dans la conscience de la dimension santé de l’alimentation. • 2/3 de nos concitoyens se disent prêts à payer plus pour des aliments présentant des vertus santé*. • La consommation d’alcool continue son inexorable déclin (rien qu’entre 2000 et 2005, un million de Français ont arrêté de boire du vin), suivie de près par le tabac (on fume – en apparence ? – 2 fois moins qu’en 1970). * Source : Francoscopie 2010
  23. 23. La société de consommation • Outre l’accès généralisé à la consommation d’un point de vue économique, l’alimentation est également sujette à la consommation d’un point de vue sociologique. • Notre alimentation porte autant de messages qu’un vêtement ou une automobile. • Il y a 50 ans, un poireau était un poireau. • Aujourd’hui, notre poireau véhicule de nombreuses connotations : est-il bio ? Développement durable ? Commerce équitable ? Cultivé dans un AMAP (voir notre veille sur les éco- consommateurs) ? Provient-il de la grande distribution ? De notre propre jardin ?
  24. 24. La montée en puissance de l’individu • Qui dit société de consommation dit segmentation de l’offre et atomisation des préférences. • À notre époque, chaque membre d’un foyer a ses propres marques (enfants, papa, maman, ado…), son propre régime (bio, light, junk, tradi…), sa propre fréquence d’alimentation (le nombre d’actes de grignotage varie avec l’âge) et son lieu de prédilection (chambre, bureau, cuisine, salle à manger…). • Petit bémol à cette grande déstructuration : le dîner est devenu la principale occasion de se retrouver pour 80% des familles*. • * Source : Francoscopie 2010
  25. 25. Bon appétit ! • Ces exemples montrent les fortes répercutions des évolutions socioculturelles dans nos modes d’alimentation. • Les changements se poursuivent et les bouleversements actuels liés aux nouvelles technologies, à la nouvelle donne environnementale ou à la démographie ne manqueront pas de faire évoluer nos repas dans les années à venir. • A la semaine prochaine !
  26. 26. Idées, tendances & innovations
  27. 27. Robot publicitaire • Google n’en finit pas de nous étonner. Google Places, son service de géo-localisation affilié à Google Maps, teste une nouvelle fonctionnalité : Google Boost today. • Ce petit outil doté d’une intelligence artificielle conseillera à ses utilisateurs les meilleurs mots clefs à utiliser en fonction des requêtes des internautes, mais également de la compétitivité du secteur.
  28. 28. Hôte de marque • Le Food Hotel offre le gîte aux voyageurs et aux marques. 47 de ses 113 chambres sont décorées à l’effigie de grandes marques du secteur alimentaire et du commerce de détail. • Inauguré il y a quelques jours en Allemagne, cet établissement a vocation à accueillir des séminaires professionnels. Cliquer sur l’image pour voir le site
  29. 29. BrandAlley Communauté • BrandAlley lance prochainement le premier site communautaire axé sur la mode. Dès le 15 novembre, les clients pourront voter pour leurs pièces préférées afin de les envoyer en production. • Dans la foulée, le site BrandAlley Lab sera lancé. Ici, les internautes pourront investir sur leur designer favori et lui permettre de lancer sa collection grâce aux financements. Cliquer sur l’image pour voir le site
  30. 30. Adresses web • Slide #15 : Bon Appétit > http://www.cite- sciences.fr/francais/ala_cite/expositions/bon-appetit/enquete- sur-les-aliments/ou-ca-vient.php • Slide #23 : veille éco-consommateurs > http://nekid.fr/2009/04/06/la-veille-de-ne-kid-qui-sont-les-eco- consommateurs-le-sexe-ne-fait-pas-vendre-ne-kid-lance-naked- crisis/ • Slide #28 : Food Hotel > http://www.food-hotel.de/main/ • Slide #29 : Brand Alley > http://www.brandalley.fr/Lelab/
  31. 31. Au sommaire la semaine prochaine La veille n°151 a été écrite par Jean Allary, Anne Rivoallan et Xavier Modin Clin d’œil… Collaborateur illustre de Naked, Ivan Pollard vient de prendre la direction du département « Connections » de The Coca-Cola Company, suivant en cela MT Carney partie l’an dernier chez Disney. 205€ dans la cagnotte ilétrisme
  32. 32. www.nekid.fr +33 1 43 38 15 48 Merci et à la semaine prochaine

×