La veille de Né Kid du 10.02.11 : le cloud

853 vues

Publié le

Cette semaine, la veille de Né Kid arrive un peu en retard, pour une bonne raison.

Nous vous l'envoyons depuis le cloud, conformément au point de vue de la semaine...

Actus :
- L'email proscrit chez Atos Origin
- La loi des séries
- Les grandes marques en forme

Point de vue : le cloud

Innos & tendances :
- Réseau virtualisé
- St Valentin
- Ami imaginaire

Bonne lecture et à la semaine prochaine !

Publié dans : Business, Technologie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
853
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
122
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La veille de Né Kid du 10.02.11 : le cloud

  1. 1. 9 février 2011 L’actualité& les innovations de la communication par les juniors de
  2. 2. Point de vue : Le cloud
  3. 3. L’actu mise à nu
  4. 4. L’email proscrit chez Atos Origin• Thierry Breton, passé de Thomson à Atos Origin, tente de mieux y anticiper les évolutions de la technologie.• Convaincue que les emails sont un vaste réservoir de productivité, puisque seule une part minoritaire de ceux-ci est utile aux collaborateurs, sa société a décidé de renoncer à l’usage de ceux- ci d’ici trois ans.• Se fondant sur l’âge moyen de ses collaborateurs (35 ans), jugés plus adaptables, la société souhaite revoir profondément les outils de partage de l’information dans l’entreprise.• À l’avantage des vidéo-conférences évidemment, mais aussi des réseaux sociaux, des messageries instantanées, voire des sites de microblogging.
  5. 5. La loi des séries• C’est M6 qui est la championne de la programmation de séries US en prime time : entre sept. 2009 et juin 2010, sur le tiers de ses soirées occupées par de la fiction, 9 sur 10 l’étaient par NCIS et autres Desperate Housewives.• TF1, qui est parfois associée à la TV- robinet, consacre 4 soirées sur 10 à la fiction, dont seulement la moitié à des séries américaines.• France 2 et France 3 ne consacrent que 11% et 6% respectivement de leur prime time à ce format. Service public oblige !• Il faut noter que les séries US de TF1, comme les Experts ou Mentalist, ont peuplé plus du tiers des 100 meilleures audiences de l’année 2010
  6. 6. Les grandes marques en forme• Alors que seules les marques nationales ont augmenté leurs prix en 2010, elles s’adjugent 80% du rebond de 2,5% de la consommation (en CA).• Illustration d’un modèle de consom- mation de plus en plus paradoxal, le hard discount a perdu des plumes (-3% en pdm) pendant les deux dernières années de crise.• Et même la part de marché des MDD s’est légèrement effritée (-1,2%) malgré les innovations.• Voila qui ne va pas faciliter les discussions entre les grandes marques et la grande distribution...
  7. 7. L’œil de Né Kid sur l’avenir de l’email• Il est indéniable que les email sont devenus à la fois un incontournable outil de travail et un objet de distraction redoutable, volontairement ou non.• Et c’est le propre du monde de l’internet que de scier les branches sur lesquelles il s’assied, à force de ne juger que sur les performances immédiates : – Victimes d’une napalmisation de moins en moins supportable, les taux de clics des bannières se sont effondrés en peu de temps, – Seules quelques idées vraiment fortes réussissent désormais à devenir virales, – Quant aux emailings, et maintenant les SMS, leur intrusivité les rend de moins en moins supportables pour les gens.• La réaction d’Atos est donc légitime et cette société est assez bien placée pour déjouer les risques de sécurité qui ne vont pas manquer de se poser.• Mais c’est aussi toute une mentalité qui va devoir changer : plus grande transparence, esprit vraiment collaboratif, etc. Nos grandes entreprises sont-elles prêtes à franchir ce type de pas ?...
  8. 8. L’image de la semaine
  9. 9. POINT DE VUE : Le cloud
  10. 10. Un sujet de planeur• Cette semaine, sur la suggestion d’un de nos fidèles lecteurs, la veille de Né Kid prend un peu de hauteur et s’envole dans le cloud, un concept décliné à toutes les sauces et dont on ne cesse d’entendre parler.• C’est quoi le cloud ? A quoi ça sert ? Comment ça marche ? Qui l’utilise ? Pourquoi est-ce un sujet chaud ? Est-ce une nouvelle hype ?• On dirait qu’il n’a jamais été si branché d’être dans les nuages (désolé de la somme honteuse de mauvais jeux de mots dans cette phrase)...
  11. 11. Définir le nuage• Le cloud désigne la « déportation des données depuis votre ordinateur vers des serveurs distants ».• Hier, vous stockiez vos photos de vacances sur votre disque dur en « local ».• Un jour, vous décidez de les stocker sur un site web pour les partager avec votre famille ou vos amis = vous en déportez le stockage sur un autre espace que celui de votre ordinateur familial.• Vos photos sont désormais dans le cloud.
  12. 12. Nous avons déjà tous la tête dans le nuage• En clair et pour faire simple, la majorité des internautes utilisent déjà le cloud .• En étant inscrit à un service de webmail (gmail, Yahoo mail, hotmail [les fameux « e-mails de 10Go »]…), un chargeant ses photos sur Flickr ou Facebook ou en écoutant de la musique sur Deezer ou Spotify…• … mais également en regardant des vidéos sur Youtube ou l’épisode d’une série sur Alloshow.
  13. 13. Du local au global• Historiquement, l’appellation cloud provient des architectes réseaux qui schématisaient l’internet par un nuage.• Ce qui les inspire, c’est que l’internet est un réseau accessible par une multitude d’utilisateurs, contrairement aux réseaux locaux qui ne sont accessibles que par un nombre restreint d’utilisateurs.
  14. 14. www.grossomodo.com• Avant, on fonctionnait • Aujourd’hui, si on surtout en réseaux locaux : fonctionne encore parfois des postes pouvaient en local, ces réseaux communiquer entre eux locaux sont en sus car ils étaient tous interconnectés entre eux : connectés à un même c’est l’internet serveur local (une grosse (INTERconnected machine au sous-sol). NETworks)
  15. 15. Des tuyaux et des protocoles• L’internet est une infrastructure physique qui connecte les appareils entre eux, grâce à la combinaison de tuyaux ET de langages communs : – Le world wide web (ou web) est un service d’échange de fichiers reposant sur l’infrastructure Internet – L’e-mail utilise d’autres protocoles que le web : le SMTP, le POP3… – Le VPN permet de se connecter sur une machine à distance…• Le nombre d’appareils connectés grandissant, les acteurs du web se dotent de plus en plus de standards d’inter-opérabilité.
  16. 16. Le cloud s’évapore• Pourquoi nous bassine-t-on avec le cloud computing aujourd’hui si ce n’est pas vraiment nouveau ?• La raison en est que le cloud est en passe de franchir une nouvelle étape : son intégration transparente au sein du poste de travail de l’utilisateur.• Sans même que vous le remarquiez…
  17. 17. Le cloud computing 2.0• Cela veut dire qu’au lieu d’ouvrir une page internet puis d’aller sur Google Documents pour ouvrir votre dernier fichier enregistré en ligne, il vous suffira de cliquer sur une icône « Google Docs » présente sur votre bureau. Comme s’il s’agissait d’Excel. Pour peu que votre connexion internet fonctionne, le reste sera totalement invisible.• C’est ce que Google promet avec son futur « Chrome OS » et les PC portables sur lesquels il sera installé.• Il va ainsi devenir de plus en plus difficile de dire quel programme tourne directement sur votre ordinateur et quel programme tourne « à distance ».
  18. 18. Les avantages du cloud• Voilà, cela n’est pas plus compliqué que ça et cela comporte bien des avantages : – Accessibilité : de n’importe où (lieu ou appareil) et n’importe quand – Interopérabilité : Tous les appareils peuvent communiquer entre eux (pas besoin de savoir programmer pour lire un email sur un téléphone ou un laptop) – Moindre coût : surtout pour les entreprises, les services payants pour les particuliers marchant encore assez peu, cf. Mobile Me d’Apple. – Sécurité : vos données ne sont pas stockées que sur un support physique (votre PC, susceptible de tomber en panne) mais sur des serveurs qui (en principe) disposent de multiples copies de sauvegarde
  19. 19. Les risques du cloud• Le cloud comporte cependant sa part de mystère et de détracteurs…• Un des gourous historiques du web, Richard Stallman, estime que le cloud menace l’informatique libre : confier la gestion de son infrastructure à des prestataires extérieurs réduit la marge de manœuvre de ses équipes. Surtout lorsqu’il s’agit d’informations confidentielles.• Cette base de réflexion donne également lieu à des interrogations sur la manière dont Facebook ou Google pourraient potentiellement utiliser les données utilisateurs.
  20. 20. Des dérives possibles du cloud• Le public prend néanmoins conscience qu’en chargeant des données dans le cloud, il est potentiellement dépendant d’un prestataire tiers…• Cela amène les gens à fantasmer les pires théories de la conspiration, de la surveillance foucaldienne à celle de Big Brother…• Certaines mauvaises langues vont même jusqu’à avancer que le cloud pourrait ralentir la progression de la démocratie…
  21. 21. Paranos mais pas trop• En dehors de la question éthique (« une entreprise motivée par un but lucratif devrait- elle pouvoir accéder à mes données personnelles – a fortiori quand celles-ci croisent son marché ? »), il faut raison garder.• En effet, plus la quantité d’informations – de nature éparse – mises dans le cloud augmente, plus il devient difficile de les traiter / analyser pour en tirer de quelconques enseignements…
  22. 22. Paranos mais pas trop• Ces informations deviennent d’autant plus difficiles à traiter quand les internautes sèment des pièges.• Une technique d’activistes consiste à inclure des mots clés (« bombes », « attentats », etc.) dans les communications quotidiennes de manière à saturer les systèmes de surveillance automatisés.• Le danger du cloud est donc paradoxalement l’uniformisation de l’usage qui en est fait (= types de données, formatage de ces données) qui permettrait d’en automatiser / standardiser l’analyse par des sociétés peu scrupuleuses.
  23. 23. Les risques de la transparence à tout crin• L’affaire Wikileaks porte les séquelles des dangers potentiels drainés dans le sillon du cloud…• Si l’information navigue dans les nuages, elle devient contournable par des gens dont on ne peut présager des intentions…• On entend donc admettre que la tyrannie de la transparence peut conduire les états à prendre des mesures pour limiter la liberté d’échange en ligne…• Nous aurons l’occasion de revenir sur le sujet prochainement…
  24. 24. Idées, tendances & innovations
  25. 25. Réseau visualisé Cliquer sur l’image pour voir le site• La section Labs de LinkedIn propose depuis peu un outil de visualisation de données permettant de cartographier vos relations professionnelles.• Un autre regard sur votre réseau.
  26. 26. St Valentin Cliquer sur l’image pour voir la vidéo• Voici à quoi ressemble un rdv romantique en 2011…
  27. 27. Ami imaginaire Cliquer sur l’image pour voir la vidéo• Vous vous souvenez peut-être d’Andes, cette marque de bière argentine ayant lancé un téléporteur permettant aux jeunes mâles de faire croire à leurs petites amies qu’ils étaient coincés en réunion.• Voilà qu’Andes remet le couvert avec une nouvelle invention autorisant l’ubiquité…
  28. 28. Adresses web• Slide #19 : ONLive > http://www.youtube.com/watch?v=6cKCSBwZfBg• Slide #25 : Linked6n > http://inmaps.linkedinlabs.com/• Slide #26 : St-Valentin > http://www.youtube.com/watch?v=6vY9Nd3Pft8• Slide #27: Andes Friends Recovery > http://www.adforum.com/creative- work/ad/latest/34462233/andes/del-campo-nazca- saatchi-saatchi/
  29. 29. Au sommaire Clin d’œil…la semaine prochaine Il y a 3 ans exactement, les associés-fondateurs de Naked vendaient la société à Photon, groupe marketing australien. Notre famille a pourtant conservé son indépendance et son mordant. Ça doit être dans la tête… Cette semaine sur le blog : A BBC History of Innovation , Les Français ne méfient des vendeurs , La revue de presse de Né Kid – week 06 La veille n°165 a été écrite par Anne Rivoallan et Jean Allary + notre guest writer Alex 0€ dans la cagnotte ilétrisme
  30. 30. Merci et à lasemaine prochainewww.nekid.fr+33 1 43 38 15 48

×