16 mars 2011     L’actualité & les innovationsdu marketing et dela communication         par
Point de vue :Le cool hunting
L’actu mise à nu
La consommation média des Français• L’Express et Infolab viennent de publier les  résultats d’une étude sur la consommatio...
Qui utilise l’internet mobile,               et comment ?• Une étude MRM Worldwide sur la  consommation du web mobile au U...
Les seniors, gros e-acheteurs• Les 50 ans et plus représentent 34%  des cyberacheteurs français.• Selon une étude LH2 pour...
L’œil de Né Kid      sur les seniors e-acheteurs• Une fois de plus il s’avère que le fossé des  générations n’est pas si i...
L’image de la semaine :La vidéo du séisme chez nos collègues japonais.Nous pensons à eux ainsi qu’à tous les Japonais.    ...
POINT DE VUE :Le cool hunting
Un sujet très cool• Cette semaine, Né Kid vous emmène en  expédition dans le monde des chasseurs de  cool.• Ce sujet nous ...
La traditionnelle définition introductive• Bien comprendre un sujet, c’est bien poser le  problème. Pour ça, rien ne rempl...
Pourquoi chasser le cool ?• Parce qu’une « attitude détendue » est le reflet  positif de la « société de loisir » dans laq...
Aux sources du cool : l’oppression• Les valeurs liée au temps, à l’époque et à la  mode sont fondatrices dans l’histoire d...
Esclaves ou ados : même combat• Si le cool est une valeur liée à l’adolescence et  à la jeunesse dans l’imaginaire collect...
Adolescence : la nouvelle génération• Entre l’enfance et l’âge adulte existe désormais  une période inédite : l’adolescenc...
Les ados récupèrent le cool• Dans la plupart des pays occidentaux,  l’adolescence se fait le porte-parole de  nouvelles va...
Et les marques s’intéressent aux ados• Portées par les valeurs capitalistes (innovation,  performance), la jeunesse devien...
Les marques se réclament de l’attitude cool…• Récupéré par les marques qui s’en donnent à  cœur joie, le cool devient une ...
… et cherchent alors à industrialiser le cool• Le cool a inventé la pub moderne. Les marques  n’ont donc aucune raison de ...
Elles font donc appel à des professionnels• Figure emblématique des années 90, le cool  hunter entre en scène.• Profil aty...
L’institutionnalisation du cool• Conformément à ses racines anticonformistes,  le cool hunter rejette les institutions  tr...
L’institutionnalisation du cool• ... À tel point que le cool finit par être trahi par  sa propre idéologie : cela devient ...
Le cool est mort, vive les cool !• Le cool a si bien fonctionné qu’il en est mort. Il n’y a  plus UN cool mais DES cool.• ...
Idées, tendances &    innovations
SMS timbré• Le Danemark (contrairement à cette image suédoise ci-dessus)  est sur le point de lancer une expérience visant...
Le lèche vitrine interactif• Oubliez les traditionnelles vitrines, la vitrine interactive arrive…  Postez-vous devant l’éc...
Cultiver en zone marchande                     Cliquer sur l’image pour voir le site• Voici un beau potager, d’autant plus...
Adresses web• Slide #12 : veille sur le temps >  http://nekid.fr/2010/05/20/la-veille-de-ne-kid-le-temps-  sego-recul-du-n...
La semaine prochaine :                                  Clin d’œil…                                                    Nos...
Merci et à lasemaine prochainewww.nekid.fr+33 1 43 38 15 48
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La veille de nekid du 16.03.11 : le cool hunting

2 260 vues

Publié le

Au programme cette semaine :

Actualités :
• La consommation média des Français
• Qui utilise l’internet mobile et comment ?
• Les seniors, gros e-acheteurs

Point de vue : le cool hunting

Innovations et tendances :
• SMS timbré
• Lèche-vitrine interactif
• Cultiver en zone marchande

Bonne lecture et à la semaine prochaine !

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 260
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 313
Actions
Partages
0
Téléchargements
15
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La veille de nekid du 16.03.11 : le cool hunting

  1. 1. 16 mars 2011 L’actualité & les innovationsdu marketing et dela communication par
  2. 2. Point de vue :Le cool hunting
  3. 3. L’actu mise à nu
  4. 4. La consommation média des Français• L’Express et Infolab viennent de publier les résultats d’une étude sur la consommation média des Français.• Les résultats révèlent que 97% des français s’informent quotidiennement (moyenne = 136’/jour).• Les médias les plus plébiscités sont la TV (72’/jour), la radio (61’), Internet (58’), la presse magazine (30 ’), les quotidiens (26’) et enfin le téléphone mobile (19’)• Même si 76% des interrogés se sentent submergés par l’info, 90% estiment que détenir de l’information est crucial dans les échanges avec autrui et 76% disent que l’info est clé pour la réalisation de leur vie personnelle.• 6/10 cherchent un point de vue différent du leur dans les médias et souhaitent voir des commentaires qui cautionnent la valeur de l’information.
  5. 5. Qui utilise l’internet mobile, et comment ?• Une étude MRM Worldwide sur la consommation du web mobile au UK et en Allemagne classifie les utilisateurs en 4 profils type : – Les rookies, avec un usage faible et très basique, représentent 15% des mobinautes. – Les rationnalists, 50% de la population utilisatrice, ont une utilisation régulière du web mobile. – Les everyday, qui ont intégré la valeur ajoutée du service, pèsent 20%. – Pour les restless, les plus jeunes (70% sont âgés de moins de 34 ans), l’internet mobile fait partie de leur vie.• L’étude montre également que 65% des utilisateurs de l’internet mobile n’ont jamais utilisés de services de géo-localisation ou de réalité augmentée.• On apprend également que seulement 33% d’entre eux utilisent un smartphone pour se connecter.
  6. 6. Les seniors, gros e-acheteurs• Les 50 ans et plus représentent 34% des cyberacheteurs français.• Selon une étude LH2 pour Kelkoo, ils ont dépensé l’an dernier 15 Mds € en ligne, soit 48% des e-dépenses des Français.• Les 137 €/mois dépensés en ligne en moyenne représenteraient 39% des dépenses courantes de ces seniors cyberacheteurs.• Au total, leurs dépenses annuelles en ligne sont 36% plus élevées que la moyenne nationale.• Ils consomment principalement des voyages (79%), des produits culturels (68%) ou du high-tech (52%).• Pour 52% d’entre eux, les principales motivations du e-achat sont le prix, suivi du gain de temps (à 36%)
  7. 7. L’œil de Né Kid sur les seniors e-acheteurs• Une fois de plus il s’avère que le fossé des générations n’est pas si infranchissable.• Si les séniors sont largement sous- représentés sur Facebook, c’est qu’il n’en voient pas l’utilité… pour eux.• En revanche, s’ils peuvent gagner du temps, des efforts ou de l’argent, ils sont tout à fait aptes à faire l’apprentissage d’un nouveau comportement.• Ces statistiques ont le mérite de donner un coup de canif dans le jeunisme ambiant.• Combien de temps faudra-t-il aux marques pour s’en apercevoir ? En effet, quand on connaît que l’âge moyen des acheteurs de certaines marques auto haut de gamme ,pourquoi ne pas mettre en avant l’intérêt d’un freinage assisté pour les séniors ?...
  8. 8. L’image de la semaine :La vidéo du séisme chez nos collègues japonais.Nous pensons à eux ainsi qu’à tous les Japonais. Cliquer sur l’image pour voir la vidéo
  9. 9. POINT DE VUE :Le cool hunting
  10. 10. Un sujet très cool• Cette semaine, Né Kid vous emmène en expédition dans le monde des chasseurs de cool.• Ce sujet nous a été proposé il y a un quinze jours par un de nos lecteurs : Ghilès.• Merci à lui pour la suggestion, nous allons nous efforcer de combler ses attentes.• Bonne lecture !• NB : en arrière plan, un portrait du rappeur LL Cool J
  11. 11. La traditionnelle définition introductive• Bien comprendre un sujet, c’est bien poser le problème. Pour ça, rien ne remplace une petite séquence étymologique.• Cool-hunting se compose de : COOL : HUNTING : Froid/tempéré en anglais (partage La chasse en anglais. la même racine que cold = col). Désigne par extension l’actionSe dit d’un style de jazz calme ayant succédé de rechercher ou la production au bop, plus saccadé (hot). Par extension, d’un effort. désigne une attitude détendue (cf. relax).• Les cool hunters sont donc des chasseurs de cool.
  12. 12. Pourquoi chasser le cool ?• Parce qu’une « attitude détendue » est le reflet positif de la « société de loisir » dans laquelle nous vivons.• Même si les textes dénonçant l’accélération de nos modes de vies se multiplient actuellement (voir notre veille sur le temps), les humains n’ont jamais eu autant de temps libre que nos contemporains aujourd’hui.• De fait, on peut dire qu’être cool, c’est « être de son époque », ce qui intéresse certaines marques…
  13. 13. Aux sources du cool : l’oppression• Les valeurs liée au temps, à l’époque et à la mode sont fondatrices dans l’histoire du cool.• Ce dernier est né de l’oppression. D’abord celle des esclavagistes américains ayant indirectement impulsé l’essor du jazz, style musical propre à la culture afro-américaine.• Ensuite celui de la beat generation, des yéyés, blousons noirs, hippies, punks et autres grunges. Être cool, c’est se positionner en porte-à-faux vis-à-vis de la culture dominante : qu’il s’agisse d’employeurs ou de parents…
  14. 14. Esclaves ou ados : même combat• Si le cool est une valeur liée à l’adolescence et à la jeunesse dans l’imaginaire collectif, c’est que la notion d’adolescence a émergé en même temps.• L’augmentation du niveau de vie des 30 glorieuses se fait le théâtre de l’apparition d’une nouvelle classe générationnelle, composée de jeunes n’étant plus obligés de travailler tôt et profitant pleinement du confort de vie acquis par leurs aïeux du début du 20e siècle.
  15. 15. Adolescence : la nouvelle génération• Entre l’enfance et l’âge adulte existe désormais une période inédite : l’adolescence.• Rebelles à l’autorité qui s’effrite (le modèle patriarcal a du plomb dans l’aile, les femmes travaillent, les lieux de cultes se vident, les syndicats s’affaiblissent…) et grisés par leur condition nouvelle née d’un monde qui marche à cent à l’heure, les adolescents triomphent.
  16. 16. Les ados récupèrent le cool• Dans la plupart des pays occidentaux, l’adolescence se fait le porte-parole de nouvelles valeurs en rupture avec la société traditionnelle.• Aux USA, des adolescents issus des classes aisées s’inspirent du style cool des jazzmen afro-américains pour affirmer leur identité nouvelle et affronter les vieilles conventions culturelles racistes.
  17. 17. Et les marques s’intéressent aux ados• Portées par les valeurs capitalistes (innovation, performance), la jeunesse devient une valeur de référence.• On fait du sport, on fait attention à sa ligne, on cherche à garder une apparence soignée…• Les valeurs de la jeunesse et du cool s’insinuent presque parallèlement.• Le cool déborde alors le champ musical pour coloniser toutes les pratiques culturelles : arts, politique, mode…
  18. 18. Les marques se réclament de l’attitude cool…• Récupéré par les marques qui s’en donnent à cœur joie, le cool devient une attitude et va profondément marquer la société occidentale.• Grâce aux marques, tout le monde peut souscrire à l’état d’esprit cool.• On voit naître les marques « lifestyle ». Les cigarettes ne vendent plus un goût mais le goût de la liberté, on n’achète plus une voiture mais un mode de vie singulier (cf. arrière plan = annonce « Think Small » pour la Volkswagen Type 1, renommée Coccinelle à l’occasion)…
  19. 19. … et cherchent alors à industrialiser le cool• Le cool a inventé la pub moderne. Les marques n’ont donc aucune raison de s’en passer.• L’informatique s’y met et nous invite à « penser différemment », les chaussures de sport nous permettent de nous dépasser…• Le cool apparaît comme la martingale suprême : miser sur une attitude est un atout en communication puisqu’elle touche à l’universel.• Une attitude n’a ni âge ni sexe ni pays. À l’heure des « marques globales », c’est une aubaine.
  20. 20. Elles font donc appel à des professionnels• Figure emblématique des années 90, le cool hunter entre en scène.• Profil atypique et curiosité sans limite, il conseille les marques à la recherche de la cool attitude.• C’est l’industrie du sportswear qui va le porter au pinacle à travers quelques mythologies bien senties, reposant sur le mécanisme des leaders d’opinion : Nike distribue des tennis aux jeunes cool dans les cours de récréation new-yorkaise tandis que Reebok pré-teste ses modèles dans le Bronx.
  21. 21. L’institutionnalisation du cool• Conformément à ses racines anticonformistes, le cool hunter rejette les institutions traditionnelles et va puiser son inspiration partout : villes, pays, groupes sociaux, etc.• Il fait de la rue son terrain de jeu et sanctifie tout ce qui ressemble de près ou de loin à une forme de cool, d’underground ou de contre- culture…• De plus en plus de marques veulent leur cool hunter, et même Procter s’entoure de ces nouveaux gourous.
  22. 22. L’institutionnalisation du cool• ... À tel point que le cool finit par être trahi par sa propre idéologie : cela devient la pensée dominante, un dogme un tantinet cynique vivement dénoncé par les puristes.• En témoigne cette définition dans le Urban Dictionary, bible du jargon US : Coolhunting : the practice of infiltrating youth cultures in an attempt to understand and predict trends and styles for the purpose of informing corporate product development and marketing. Example 1) Red Bull is reported to have once filled garbage cans near nightclub districts in London with empty redbull cans so that punters would think it is a fashionable new thing.
  23. 23. Le cool est mort, vive les cool !• Le cool a si bien fonctionné qu’il en est mort. Il n’y a plus UN cool mais DES cool.• Car ce qui est cool pour l’un ne l’est pas forcément pour l’autre = chaque marque peut être cool. Il lui suffit de trouver les personnes qui la trouvent cool…• Les réseaux sociaux et les blogs reflètent bien ce phénomène. Sur le web, tout le monde peut être cool hunter ou leader d’opinion du cool. Quelques clics suffisent pour publier et trouver une audience qui peut être intéressée par vos prédications.
  24. 24. Idées, tendances & innovations
  25. 25. SMS timbré• Le Danemark (contrairement à cette image suédoise ci-dessus) est sur le point de lancer une expérience visant à remplacer les timbres postaux par l’envoi d’un SMS aux bureaux de poste faisant office de paiement.
  26. 26. Le lèche vitrine interactif• Oubliez les traditionnelles vitrines, la vitrine interactive arrive… Postez-vous devant l’écran et faites défiler les produits d’un simple geste de la main. Si l’un des produits vous plaît, le dispositif vous permettra même d’acheter les produits grâce à votre téléphone mobile. Kinect inspired…
  27. 27. Cultiver en zone marchande Cliquer sur l’image pour voir le site• Voici un beau potager, d’autant plus beau qu’il se situe sur le toit d’un supermarché londonien. C’est le résultat du projet « Food from the sky » lancé par Azul-Valery Thome, un Anglais investi dans la permaculture et le jardinage durable. A visée pédagogique, « Food from the sky » est si fructueux que les légumes cultivés sur le toit sont vendus tous les vendredi dans le supermarché du dessous !
  28. 28. Adresses web• Slide #12 : veille sur le temps > http://nekid.fr/2010/05/20/la-veille-de-ne-kid-le-temps- sego-recul-du-numerique/• Slide #27 : Food from the sky > http://foodfromthesky.org.uk/
  29. 29. La semaine prochaine : Clin d’œil… Nos cousins de Tokyo se portent bien, même s’ils ont été un peu secoués (cf p. 8). Ce qui ne les empêche pas de s’inquiéter de la menace nucléaire, comme nous tous mais avec plus de raisons… Cette semaine sur le blog : Culture recombinante bis : Zola et les actionnaires ; A ceux qui n’auraient pas saisi les enjeux liés à l’open data ; La revue de presse de Né Kid – week 11 La veille n°170 a été écrite par Anne Rivoallan et Jean Allary 30€ dans la cagnotte ilétrisme
  30. 30. Merci et à lasemaine prochainewww.nekid.fr+33 1 43 38 15 48

×