NSK

734 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
734
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

NSK

  1. 1. ART, UTOPIE ET POLITIQUE
  2. 2. LOGO
  3. 3. Introduction <ul><li>A travers l’exemple du NSK (Neue Slovenish Kunst/nouvel art slovène ), nous avons voulu nous pencher sur la question du lien possible entre Art, politique et Utopie . </li></ul>
  4. 4. <ul><li>Le NSK est un collectif d’artistes ainsi qu’un mouvement artistique d’origine slovène, né en 1984, lorsque la Slovénie faisait encore partie de la Yougoslavie. </li></ul><ul><li>Depuis 1991 le NSK prétend constituer un état, revendication semblable à celle de Micro Nation. Des congrès de citoyens se sont d’ailleurs constitués en 2010. </li></ul>
  5. 5. Affiche du congrès de Lyon
  6. 6. PLAN <ul><li>I)Le N.S.K et l’utopie </li></ul><ul><li>a)Le NSK, une possibilité de transformation? </li></ul><ul><li>b)Les scènes de l’Utopie </li></ul><ul><li>II)Le rétro-avant- gardisme et le Kitch dans les performances du NSK </li></ul><ul><li>a)Définir le rétro-avant-gardisme et le Kitch </li></ul><ul><li>b)Les performances scéniques de Laibach </li></ul><ul><li>III)Le NSK et le lien entre Art et Politique </li></ul><ul><li>Le partage du sensible comme jonction entre Art et politique </li></ul><ul><li>Le NSK fait-il une esthétisation de la politique? </li></ul>
  7. 7. <ul><li>Pour parler d’Utopie Paul Ricoeur, part de l’idée de « nulle part » selon les termes de Thomas More : </li></ul><ul><li>« Un lien qui n’existe en aucun lieu réel, une cité fantôme, une rivière sans eau, un prince sans cité » </li></ul><ul><li>L’utopie permet des variations imaginaires autour des questions comme la société, le pouvoir, le gouvernement, la famille, la religion… </li></ul><ul><li>Elle nous met à distance de la réalité présente, elle nous donne à éviter de percevoir la dite réalité comme naturelle, nécessaire ou inéluctable. </li></ul>
  8. 8. <ul><li>«  L’ Intention utopique est sans doute de changer les choses et on ne peut pas dire comme Marx qu’elle n’est qu’une façon d interpréter le monde et non de le transformer » </li></ul>
  9. 9. Extrait de Tanz Mit (Laibach) (version traduite) <ul><li>Nous sommes tous possédés Nous sommes tous damnés Nous sommes tous crucifiés Nous sommes tous cassés Par la technologie attractive Par l'économie de l'époque Par la qualité de vie Et la philosophie de la guerre Un, deux, trois, quatre Viens danser avec moi petit frère Un, deux, trois, quatre Donne mois tes deux mains Un, deux, trois, quatre Danse avec moi mon ami Un, deux, trois, quatre Tourne en rond, ce n'est pas difficile Nous dansons pour Ado Hinkel Benzino Napoloni Nous dansons pour Schiekelgrueber Et dansons avec Maitraya Avec le totalitarisme Et la démocratie Nous dansons pour le fascisme Et l'anarchie rouge </li></ul>
  10. 10. Version originale http://youtube/-zSRcFxZVAA <ul><li>Wir alle sind besessen Wir alle sind verflucht Wir alle sind gekreuzigt Wir alle sind kaputt Von Reiztechnologie Von Zeitoekonomie Von Qualitaet das Lebens Und Kriegsphilosophie </li></ul><ul><li>Eins, zwei, drei, vier Bruederchen, komm tanz mit mir Eins, zwei, drei, vier Beide Haende reich ich dir Eins, zwei, drei, vier Meine Freunde, tanz mit mir Eins, zwei, drei, vier Rundherum, das ist nicht schwer </li></ul><ul><li>Wir tanzen Ado Hinkel Benzino Napoloni Wir tanzen Schiekelgrueber Und tanzen mit Maitreya Mit Totalitarismus Und mit Demokratie Wir tanzen mit Faschismus Und roter Anarchie </li></ul>
  11. 11. <ul><li>Cependant, les ouvertures utopiques du NSK le font parfois tomber dans une forme de relativisme ou d’ironie; c’est une critique qui se renferme sur elle-même, elle n’offre pas nécessairement d’autres possibilités pour le changement social. </li></ul>
  12. 12. Pour Ernst Bloch <ul><li>«  L’utopie est la sphère du désir, des attentes, des rêves, d’une vie meilleure, elle englobe l’art sous toutes ses manifestations » </li></ul>
  13. 13. <ul><li>Le rétro-avant-gardisme est développé par les artistes de l’ex-Yougoslavie. C’est une inspiration philosophique et sociale de l’utopisme des avant-gardes. Ce terme est utilisé pour la première fois en 1983 vis-à-vis d’une exposition sur le groupe Laibach. </li></ul><ul><li>C’est une relation fictive au passé, un retour qui révise le manque actuel historique des rêves des avant-gardes utopiques. </li></ul>
  14. 14. <ul><li>Plutôt que d’inventer une nouvelle sémantique, c’est à travers le recours à des textes traumatiques existant qu’il est possible pour le NSK de renverser, de nommer, pointer et retravailler ces moments spécifiques de l’histoire au tournant de véritables dispositions utopiques que des expériences traumatisantes avaient cristallisés. </li></ul>
  15. 15. <ul><li>NSK et Laibach jouent avec les douloureux symboles du totalitarisme, ils utilisent ces symboles pour leurs donner de nouvelles formes. </li></ul><ul><li>NSK et Laibach: font un travail holistique , c’est-à-dire qu’ils considèrent les phénomènes comme des totalités. </li></ul><ul><li>« il y’a dans chaque configuration concrète un point de contention, point nodal et sensible qui détermine l’endroit où on se tient véritablement »(Zizek à propos sur la mauvaise interprétation des buts du groupe Laibach et du NSK) </li></ul>
  16. 16. <ul><li>Le partage sensible serait la clé de la jonction nécessaire entre pratiques esthétiques et politiques selon Jacques Rancière. </li></ul><ul><li>Le partage du sensible serait l’existence d’un commun et les découpages qui y définissent les parts et les places respectives qui se fondent sur un partage des espaces, du temps et des formes d’activités qui déterminent la manière même dont un commun se prête à participation et dont les uns et les autres ont part à ce sensible. </li></ul>
  17. 17. <ul><li>Mais qui sont les « ayant part » dans les pratiques esthétiques du NSK? </li></ul><ul><li>On constate que ces pratiques donnent naissance à un dissensus; la réception controversée des œuvres et de la musique de Laibach ancre ces dernières dans ce qu’on pourrait appeler « un échec performatif ». En effet, l’intention du NSK serait de renverser les symboles totalitaires, mais dans notre société le consensus voudrait que ces symboles renvoient à un éloge fait à ces régimes. </li></ul>
  18. 18. <ul><li>Aussi la musique, les concerts, les performances, qui visent à constituer une communauté, opèrent en réalité à une division: division d’abord dans la réception et la création du sens qu’on donne à ces œuvres (les pro régimes totalitaires qui y voient une fascination, ceux au contraire qui considèrent qu’on donne un nouveau sens à ces images en les changeant de contextes et aussi ceux qui y voient une reprise dangereuse des idées que ces symboles dans un autre temps avaient véhiculées.) </li></ul>
  19. 19. <ul><li>En outre, on peut supposer que cette forme de critique opère à un partage social; ceux qui feraient partie de la communauté du NSK et qui « sauraient », seraient capables de faire une critique sur l’état du monde, et ceux qui auraient besoin de l’art, d’un simulacre de cet état, pour regarder les choses autrement. </li></ul>
  20. 20. <ul><li>Cette esthétisation de la politique renvoie à une fascination pour ces symboles; les horreurs et travers de ces régimes sont représentés par les symboles qui les servaient; on peut se demander si il s’agit d’une bonne stratégie «critique», car cela n’opère pas vraiment à un renversement, c’est une critique qui reste enfermée sur elle-même. </li></ul>
  21. 21. BIBLIOGRAPHIE <ul><li>Paul RICOEUR : L'idéologie et l' utopie ,1997 Paris, Seuil, </li></ul><ul><li>Slavoj ZIZEK preface in Interrogation Machine: Laibach and NSK , Alexei Monroe, 2005, The MIT Press . </li></ul><ul><li>GREENBERG Clément, Avant-garde et Kitch, Art et Culture, 1989, Macula </li></ul><ul><li>Igor Zabel, Recall , Slovenia, Eastartmap.ord [ON-LINE] </li></ul><ul><li>Marina GRZINIC, Une fiction reconstruite, Europe de l’Est, post-socialisme et rétro-avant-garde, 2005, Editions L'Harmattan, collection Ouverture Philosophique. </li></ul><ul><li>Tyrus MILLER, Retro-Avant-Garde: Aesthetic Revival and the Con/Figuration of Twentieth-Century Time , Filozofski Vestnik 28/2 (2007), Ljubljana, Slovenia </li></ul><ul><li>Jacques RANCIERE, Le spectateur émancipé , 2008, Editions La Fabrique, Paris </li></ul><ul><li>Jacques RANCIERE, Le partage du sensible: Esthétique et politique , 2000, Editions La Fabrique, Paris </li></ul><ul><li>Jacques RANCIERE, La Mésentente. Politique et Philosophie , 1995, Gallilés </li></ul>

×