Erosion et paysage
Haïti : l’exploitation coloniale et néo-coloniale
Histoire d’un saccage
Le territoire est à 2 %
boisé alors qu’il y a 60 %
de mornes.
Ce paysage saccagé a
une histoire…
A Haïti…
Les Taïnos : premières
modifications du paysage.
Champs et villages occupent les plaines littorales et le bord de mer.
Les...
• Agriculture sans élevage :
pas de fumier pour les sols,
pas de traction animale.
• Champs ouverts sans
barrières.
Une ag...
Génocide des
Taïnos
Massacres, choc microbien, famines.
1492 Arrivée et
installation des
Espagnols.
A Hispaniola :
En 1492...
La destruction du paysage taïno
Ni population ni agriculture :
échec de la colonisation
espagnole.
• Mise en esclavage de ...
Flibustiers et boucaniers
français (1630-1680)
Les boucaniers chassent le
bétail cimarron pour la viande
fumée (boucanée) ...
Faibles investissements,
exploitations familiales.
1660-1680 Sédentarisation et
premiers défrichements : le tabac
Une cult...
1685 : début de l’indigo
Une révolution
pour les
colorants
textiles.
Une production de masse :
— De grandes unités de production avec un défrichements total.
— Usage industriel de l’eau.
— De...
Savanes
Sucrerie
Aqueduc
Places à vivre des
esclaves
Cases des nègres
Maison du maître
Hattes
Coupes de bois
Champs de
can...
L’empire du sucre
Une culture d’exportation liée au
contexte international
1715 Paix d’Utrecht : démarrage
de la productio...
Le café et le déboisement des mornes
Années 1780 La production de café passe à la
grande production intensive.
Plan
d’une
...
A la veille de la Révolution, les ressources naturelles de la
Perle des Antilles sont déjà gravement entamées :
défricheme...
Richesse de
la colonie
Pauvreté d’Haïti
indépendante=
Pour les colons,
les négociants et
les banquiers.
Recherche du profi...
XIXe
siècle : l’impossible retour à la grande plantation
De nouveaux maîtres du pays (bourgeoisies noires et mulâtres).
De...
Années Prix en francs
des 100 kg de café
1821 291,20
1824 160,60
1830 83,70
1843 75,40
1858 116 à 135
1861 160 à 162
Expor...
HASCO (Haitian-American
Sugar Company) 22 000
acres de concessions
dans les plaines du Cul-
de-Sac et de Léogane.
L’occupa...
L’occupation américaine (1915-1934)
Ponction sur le capital humain et naturel.
Expropriations, retour de la corvée, bas sa...
Une petite paysannerie laissée à elle-même
Diminution de la taille des exploitations par les partages familiaux :
— Accélé...
Vente de charbon de bois à Port au Prince
Le déboisement augmente l’érosion qui
appauvrit les sols et diminue les rendemen...
Des plans d’ajustements
structurels exigés par les
créanciers et le FMI (Fond
Monétaire International)
1986-1987 Abaisseme...
Le charbonnage
seule ressource
rentable du
monde rural ?
Une ponction dramatique
sur le capital naturel.
Maissade
Cap Haït...
Les carrières : une
exploitation
dangereuse et
sauvage : une
ponction sur le capital
naturel.
Laboule 12
Morne à Cabrit
Une urbanisation
anarchique et exposée
aux risques.
Zone de Canaan
Port au Prince
Aujourd’hui : une catastrophe humaine,
écologique et économique.
Cyclones de 2008 dans la vallée de l’Artibonite
Erosion, ...
Nadine Baggioni-Lopez
Collège Mignet
Aix-en-Provence
France
lopez.nadine@free.fr
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Paysage haïti histoire

464 vues

Publié le

Histoire du paysage d'Haïti, histoire d'un saccage.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
464
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Paysage haïti histoire

  1. 1. Erosion et paysage Haïti : l’exploitation coloniale et néo-coloniale Histoire d’un saccage
  2. 2. Le territoire est à 2 % boisé alors qu’il y a 60 % de mornes. Ce paysage saccagé a une histoire… A Haïti…
  3. 3. Les Taïnos : premières modifications du paysage. Champs et villages occupent les plaines littorales et le bord de mer. Les Taïnos ne vont pas dans les mornes : pas de routes, les communications se font avec des pirogues. XIIIe siècle : arrivée des Taïnos, début de l’agriculture.
  4. 4. • Agriculture sans élevage : pas de fumier pour les sols, pas de traction animale. • Champs ouverts sans barrières. Une agriculture fragile Plans de manioc Racines de manioc
  5. 5. Génocide des Taïnos Massacres, choc microbien, famines. 1492 Arrivée et installation des Espagnols. A Hispaniola : En 1492 : 400 000 En 1519 : 3 000 En 1535 : 500 ?
  6. 6. La destruction du paysage taïno Ni population ni agriculture : échec de la colonisation espagnole. • Mise en esclavage de la population dans les mines. • Destruction de l’organisation agricole. • Arrivée du bétail d’Europe qui mange les champs de manioc. 1605-1606 Dévastations d’Osorio : destructions des établissements du nord et de l’ouest, repli à l’est. L’île abandonnée est laissée au bétail devenu sauvage (cimarron) qui se multiplie en liberté.
  7. 7. Flibustiers et boucaniers français (1630-1680) Les boucaniers chassent le bétail cimarron pour la viande fumée (boucanée) et le cuir qui sont vendus aux colonies espagnoles. Les flibustiers font de la piraterie et du commerce illégal avec les colonies espagnoles. Les richesses de l’île sont exportées.
  8. 8. Faibles investissements, exploitations familiales. 1660-1680 Sédentarisation et premiers défrichements : le tabac Une culture simple : défrichements partiels, sans dessoucher.
  9. 9. 1685 : début de l’indigo Une révolution pour les colorants textiles.
  10. 10. Une production de masse : — De grandes unités de production avec un défrichements total. — Usage industriel de l’eau. — De nombreux esclaves. L’indigo, première culture industrielle (fin XVIIe siècle)
  11. 11. Savanes Sucrerie Aqueduc Places à vivre des esclaves Cases des nègres Maison du maître Hattes Coupes de bois Champs de cannes Eglise Tout l’espace disponible est tourné vers la production de sucre. Le sucre dévore l’espace de Saint-Domingue (XVIIIe siècle)
  12. 12. L’empire du sucre Une culture d’exportation liée au contexte international 1715 Paix d’Utrecht : démarrage de la production à Saint- Domingue. 1763 Fin de la guerre de Sept Ans : essor de la production de sucre. Récolte durant dix mois de l’année pour rentabiliser les investissements : — Sans régénération de la terre. — Sans repos pour les esclaves. Le profit immédiat est roi. Les bénéfices se font en métropole
  13. 13. Le café et le déboisement des mornes Années 1780 La production de café passe à la grande production intensive. Plan d’une grande cafèterie en 1798 Les grandes plantations de café défrichent totalement les mornes et ont besoin de beaucoup d’eau pour le traitement des cerises de café. Une culture exportée dont la plupart des bénéfices restent en métropole
  14. 14. A la veille de la Révolution, les ressources naturelles de la Perle des Antilles sont déjà gravement entamées : défrichements sans reboisement et épuisement des sols. Le Cap en 1730 Le déboisement n’a pas encore atteint la crête des mornes. 1789-1804 Révolution à Saint-Domingue et Indépendance d’Haïti
  15. 15. Richesse de la colonie Pauvreté d’Haïti indépendante= Pour les colons, les négociants et les banquiers. Recherche du profit immédiat, épuisement des sols, pas de reboisement. Pour les Haïtiens, anciens et nouveaux libres.
  16. 16. XIXe siècle : l’impossible retour à la grande plantation De nouveaux maîtres du pays (bourgeoisies noires et mulâtres). Des codes ruraux qui veulent reconstituer la grande plantation (1801, 1826, 1864). Cap Haïtien en 1882 : La ville coloniale est devenue un maigre bourg et les mornes sont déboisés. La petite paysannerie défriche les mornes pour son propre compte (cultures vivrières, canne, café). Echec Les nouveaux libres préfèrent cultiver pour eux-mêmes. Pas d’investissement dans les grandes plantations.
  17. 17. Années Prix en francs des 100 kg de café 1821 291,20 1824 160,60 1830 83,70 1843 75,40 1858 116 à 135 1861 160 à 162 Exportations Poids en livres Café 46 000 000 Bois 39 283 205 Acajou 4 072 641 Tabac 1 725 389 Cacao 442 365 Exportations d’Haïti en volume (1840) De nouveaux revenus sur les ressources naturelles L’impasse de la dette et le déboisement Comment payer à la France la dette de l’indépendance (150 millions de francs or) ? Exportations d’Haïti en volume (1840) : de nouveaux revenus pris sur les ressources naturelles.
  18. 18. HASCO (Haitian-American Sugar Company) 22 000 acres de concessions dans les plaines du Cul- de-Sac et de Léogane. L’occupation américaine (1915-1934) Concessions aux entreprises américaines (plantations de bananes, de sisal et de caoutchouc). Exploitation de la forêt qui passe de 60 à 21 % du territoire.
  19. 19. L’occupation américaine (1915-1934) Ponction sur le capital humain et naturel. Expropriations, retour de la corvée, bas salaires, conditions de travail déplorables.
  20. 20. Une petite paysannerie laissée à elle-même Diminution de la taille des exploitations par les partages familiaux : — Accélération des défrichements jusqu’aux crêtes des mornes. — Exploitation de plus en plus intensive des sols et diminution des rendements. — Une agriculture sans investissements : ni engrais, ni irrigation, ni outillage. Saint-Domingue 1785 Haïti années 2000 Le capital naturel, forêts, sols et eau, paye le manque d’investissement dans l’agricultureet dans le paysage : deux siècles de désintérêt politique vis à vis du monde rural.
  21. 21. Vente de charbon de bois à Port au Prince Le déboisement augmente l’érosion qui appauvrit les sols et diminue les rendements. Kenskoff
  22. 22. Des plans d’ajustements structurels exigés par les créanciers et le FMI (Fond Monétaire International) 1986-1987 Abaissement des barrières douanières. 1994-1995 Quasi-disparition des droits de douanes : passent de 35% à 3% sur le riz. Le riz subventionné américain coûte moins cher que le riz haïtien 1998 Haïti produit 47 % de son riz. 2008 Haïti produit 15 % de son riz. Depuis 1986, l’ouverture forcée aux marchés
  23. 23. Le charbonnage seule ressource rentable du monde rural ? Une ponction dramatique sur le capital naturel. Maissade Cap Haïtien
  24. 24. Les carrières : une exploitation dangereuse et sauvage : une ponction sur le capital naturel. Laboule 12 Morne à Cabrit
  25. 25. Une urbanisation anarchique et exposée aux risques. Zone de Canaan Port au Prince
  26. 26. Aujourd’hui : une catastrophe humaine, écologique et économique. Cyclones de 2008 dans la vallée de l’Artibonite Erosion, fragilisation des sols, diminution des rendements agricoles, fragilité face aux aléas météorologiques, tarissement des sources, faible potentiel hydro-électrique…
  27. 27. Nadine Baggioni-Lopez Collège Mignet Aix-en-Provence France lopez.nadine@free.fr

×