Mad 21987-p130-135

174 vues

Publié le

Le premier Baccarat hôtel ouvre ses portes dans la ville lumière. Sabine Bouvet vous fait découvrir cet écrin de lumière signé Gilles et Boissier.

Publié dans : Mode de vie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
174
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Mad 21987-p130-135

  1. 1. SPÉCIAL DÉCOexclusif 130|madameFIGARO CRÉATRICE ÉCLAIRÉE Dorothée Boissier (sans son associé et mari, Patrick Gilles) devant le «Harcourt Wall» et ses 2000 verres iconiques. Page de droite, le Petit Salon et ses boiseries fumées, inspiré des hôtels particuliers à la française. Table signée Armand Jonkers, l’un des artistes-contributors du projet. SPÉCIAL DÉCOexclusif madameFIGARO |131 ÉCRIN DE LUMIÈRE SUR LA VILLE, LE PREMIER BACCARAT HOTEL OUVRE SES PORTES. SIGNÉ GILLES&BOISSIER, IL ASSOCIE LES CODES DU CHIC À LA FRANÇAISE ET LE GLAMOUR AMÉRICAIN DES ANNÉES “BREAKFAST AT TIFFANY’S”. REPORTAGE EN AVANT-PREMIÈRE. NEW YORK RYSTAL PALACE PAR FÉLICIA DU ROURET PHOTOS JASON SCHMIDT RÉALISATION SABINE BOUVET PHOTOSJASONSCHMIDT
  2. 2. SPÉCIAL DÉCOexclusif 132|madameFIGARO UUNE ENTRÉE ÉCLATANTE DANS LA BOURGEOISIE TRIOMPHANTE DU SECOND EMPIRE, un grand pas dans le design grâce à Starck il y a treize ans (Maison Baccarat à Paris), et aujourd’hui un premier hôtel comme un temple de cristal au cœur de Manhattan… Baccarat – 250 ans – a fait du chemin depuis sa Lorraine natale.FaceauMoMA,celieud’unnouveaugenres’inspire des traditionnels hôtels particuliers parisiens. Une French touch distillée par les-très-en-vogue Dorothée Boissier et PatrickGilles.Décryptagepour«MadameFigaro». NEW YORK CITY « C’est le New York qui coïncide avec l’arrivée de Bacca- rat dans la ville en 1948. Un succès fracassant attribué à Arthur Miller quand il offre à Marilyn la sublime horloge Soleil Art déco dessinée par Georges Chevalier. La ville respireleglamour ;lesbuildingss’érigentdefaçonverti- gineuse, créant une excitation graphique. La vieille Europeinspirelescréateurs,lespoussantàplusd’audace et de sophistication. Une atmosphère puissante que nous avons voulu retranscrire dans ce lieu. » CRISTAL « C’est l’essence même de Baccarat. À l’état brut, il est mat,massif,masculin ;poli,ciselé,gravé,ildevientmer- veilleusement féminin. C’est dans l’ombre qu’il se révèle le mieux, voire sur “un tas de gravats” comme le dirait Starck (Dorothée Boissier a travaillé aux côtés du desi- gner sur le projet de la Maison Baccarat Paris, en 2002). » FRENCH TOUCH « On vante souvent le savoir-faire des décorateurs français hérité de la tradition des ensembliers. Mais la nouvelle génération des décorateurs américains n’a rien à nous envier ! Ce qui a sans doute fait la diffé- rence, c’est notre idée de partir du plan d’un hôtel par- ticulier du XVIIIe pour déterminer la circulation des pièces et leur enchaînement…, concept inédit pour un hôtel. Notre style aussi, forme de moderne-classique, même si l’univers Baccarat nous a poussés à davan- tage d’extravagance… » DUO « Un doux oxymore… Nos différences font la force de notre complémentarité. Lorsque nous sommes allés voir l’expo Marcel Duchamp (à Beaubourg), sa “Roue de bicyclette” nous a fait penser à notre façon de fonction- ner : le tabouret, c’est le socle, la stabilité ; la roue, l’ima- ginaire débridé. Parfois l’un est le tabouret, l’autre la roue ! Nos rôles sont interchangeables, sauf sur un point : je (NDLR Dorothée Boissier) suis dans le cheminement du projet et Patrick transforme tout en dessin. » 5 baccaratresidencesny.com/fr SPÉCIAL DÉCOexclusif SPÉCIAL DÉCOexclusif madameFIGARO |133 MUR DE VERRE Le Baccarat Hotel occupe, face au MoMA, les 12 premiers étages d’une nouvelle tour (qui en compte 47) conçue par la très influente agence d’architecture new-yorkaise,SOM. Depuis la rue, sa façade spectaculaire composée de panneaux prismatiques en verre (une technique exceptionnelle pratiquée par une compagnie australienne), ne passe pas inaperçue. PHOTOSJASONSCHMIDT
  3. 3. PHOTOSJASONSCHMIDT MIX&MATCH INSPIRÉ Le B bar, ci-contre, se devine depuis l’Antichambre en bois de châtaignier et son sol à damier peint. Page de droite, de gauche à droite, de haut en bas: devant chaque suite, le verre Harcourt réinterprété par un artiste contemporain, ici par Marianne Guély. La terrasse du B bar face au MoMA. Dans le Grand Salon, la lumière coule à flot à travers la façade en verre. L’une des suites à l’élégance sobre et lumineuse. Pour info : un voyage luxe Paris-New York avec La Compagnie qui assure des vols réguliers dans une cabine unique businessclass de 74 sièges. À partir de 1300€ A/R. www.lacompagnie.com SPÉCIAL DÉCOexclusif SPÉCIAL DÉCOexclusif madameFIGARO |135 စ « J’aime cette maison parce qu’elle évoque le grand siècle français, les artisans de l’excellence, le New York des années 1940, les chorégraphies de Busby Berkeley… » စ « Mon souvenir le plus marquant : découvrir la tour de l’hôtel érigée face au MoMA! » စ « Mon conseil déco : un lieu devrait pouvoir embrasser tous nos paradoxes, nos élégances, nos audaces, nos vices, nos cultures! » စ Ce qu’on ne verra pas ailleurs : le mur Harcourt dans le hall d’entrée avec ses 2 000 verres éclairés de l’intérieur. » စ « J’ai un faible pour le B bar, le bar de l’hôtel, calé sous une voûte rouge et une pluie de lustres. Il est rayonnant, transgressif et narratif avec ses œuvres d’art. » LE BACCARAT HOTEL VU PAR DOROTHÉE BOISSIER

×