S’échapper en Grèce
Spetses la renaissance d’une île
Pour les Athéniens, Spetses n’est pas une découverte.
Ils la fréquent...
000
A
seulement deux heures de
ferry d’Athènes, Spetses,
dans le golfe Saronique,
défie le cliché bleu et
blanccontrastéde...
AU ORLOFF RESORT,
tout se passe en terrasse,
à l’ombre des oliviers
et dans le sillage parfumé
des buissons de basilic.
On...
DÉAMBULATIONS COLORÉES sous les demi-sphères imaginées par Christos Orloff, inspirées des bouées d’accastillage. Dans les ...
PALETTE DE BLEUS
ET DE BLANCS
mais un bleu très doux
et céleste, le fameux
bleu de Spetses.
Scènes de vie quotidienne
sur ...
000
L’OLD MANSION de l’Orloff Resort date de la fin du XIXe siècle. Elle a inspiré l’architecture de l’hôtel et celle de l...
Y a ller
VOLS PARIS-ATHÈNES avec Air France et EasyJet,
qui a ouvert une liaison l’été dernier. Sites :
airfrance.comoueas...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Spetses : la renaissance d'une île

184 vues

Publié le

Pour les Athéniens, Spetses n’est pas une découverte.
Ils la fréquentent depuis le XIXe siècle, d’où ce charme désuet, cette élégance nostalgique... Aujourd’hui, l’île, inscrite dans la mouvance de la capitale, revient plus que jamais au
goût du jour avec l’Orloff Resort. Un hôtel très actuel pour
incarner un nouvel art de vivre.

Publié dans : Voyages
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
184
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Spetses : la renaissance d'une île

  1. 1. S’échapper en Grèce Spetses la renaissance d’une île Pour les Athéniens, Spetses n’est pas une découverte. Ils la fréquentent depuis le XIXe siècle, d’où ce charme désuet, cette élégance nostalgique... Aujourd’hui, l’île, inscrite dans la mouvance de la capitale, revient plus que jamais au goût du jour avec l’Orloff Resort. Un hôtel très actuel pour incarner un nouvel art de vivre. REPORTAGE ET TEXTE SABINE BOUVET. PHOTOS FRÉDÉRIC VASSEUR.
  2. 2. 000 A seulement deux heures de ferry d’Athènes, Spetses, dans le golfe Saronique, défie le cliché bleu et blanccontrastédel’îlecycladique. Ici, les maisons sont en pierre apparente et, si elles sont badi- geonnéesdebleu,ceserauntonde ciel très doux. Ces demeures d’ar- mateurs, de belles bâtisses altières et imposantes, ont été construites aux XVIIIe et XIXe siècles. Spetses est une île riche. Dès le XIXe siècle, la bonne société athénienne en fait son lieu de villégiature, la famille royale vient même y chasser. Dans les années 1960 et 1970, le tourisme la délaisse quelque peu pour les Cyclades, alors qu’une population artiste et bohème l’élit comme port d’attache. On y croise des gens de cinéma ou de théâtre, comme Nikos Papadakis, Anouk Aimé, Melina Merkouri, JacquesLacarrière...«Onsortaitacheterlejour- nal, ils étaient tous là, sur le port», se souvient Eucharis qui vient en vacances ici depuis plus de cinquante ans. Des Anglais s’installent définiti- vement. L’armateur Niarkos achète l’îlot en face. Et notre compatriote romancier Michel Déon tombe lui aussi sous le charme et écrit Le Balcon de Spetsai. Aujourd’hui, les Athéniens continuent de la fréquenter le week- end pratiquement toute l’année et, l’été, ils investissent leurs maisons de famille pour la sai- son. Tandisquequelques acteurs français sesont entichés de la belle. Mais l’histoire de Spetses tient plus de la légende que du roman. Il y a près d’un siècle, Sotirios Anargyros, enfant du pays, tomba amoureux de Spetses et acheta la quasi- totalité de l’île, déjà connue dans l’Antiquité sous le nom de Pityoussa, qui signifie «plantée de pins». Pour que les habitants puissent poursuivre la fabrication des caïques et autres navires pour le commerce, il augmenta encore sa surface boisée. A sa mort, il fit don de cette île verte à sa popula- tion, à la condition que les nou- velles constructions ne puissent s’éleverqu’enlieuetplacedesanciennes.Unsiè- cle plus tard, fidèles à leur bienfaiteur, les îliens respectent toujours son testament. Christos Orloff, propriétaire du ravissant Orloff Resort, l’adresse secrète par excellence que l’on se passe de bouche à oreille, est l’héritier de cette histoire d’amour entre un peuple et son île. Instigateur d’un nouvel art de vivre à Spetses, Christos est aussi un descendant de ses lignées de capitaines. L’Orloff Resort, c’est une histoire de famille! Le plus jeune des Orloff, Vassilis, hérite de l’Old Mansion, datée de 1865. Le cadet Andonis se fait construire une maison dans la propriété familiale (il est aussi à la tête du Throubi, le bar le plus couru de l’île). Enfin Christos, l’aîné, hérite du champ d’oliviers centenaires attenant. En 2004, avec le concours de l’architecte Elisa Manolas, il décide d’y bâtir un petit hôtel de charme dans le prolongement et le respect absolu de l’architecture d’origine. A tel point que l’on jurerait qu’il a toujours été là, au même titre que la superbe Old Mansion. Dans le même esprit, il construit aussi la Superior Residence, une maison à louer dans son intégralité. Il confie la barre de l’ensemble, une sorte de hameau, à PINS STYLÉS ET CALADES bicolores, telle est la signature de Spetses, une île fière de sa différence qui hisse ses couleurs à côté du drapeau grec. La piscine, accessible à tous les clients de l’Orloff Resort, se trouve à l’aplomb de la Superior Residence. Chaises dessinées par Ron Arad pour Vitra.
  3. 3. AU ORLOFF RESORT, tout se passe en terrasse, à l’ombre des oliviers et dans le sillage parfumé des buissons de basilic. On commence ainsi la journée, installé sur des chaises Desalto vertes, en savourant un petit déjeuner vitaminé comme une cueillette d’agrumes et onctueux comme un yaourt au miel.
  4. 4. DÉAMBULATIONS COLORÉES sous les demi-sphères imaginées par Christos Orloff, inspirées des bouées d’accastillage. Dans les chambres, en toute simplicité, il confie la confection des lampes à des artisans locaux.
  5. 5. PALETTE DE BLEUS ET DE BLANCS mais un bleu très doux et céleste, le fameux bleu de Spetses. Scènes de vie quotidienne sur le port, haltes pour un café frappé ou un apéritif au restaurant Orloff (ci-dessus et page de droite) et balades à la découverte des maisons d’armateurs.
  6. 6. 000 L’OLD MANSION de l’Orloff Resort date de la fin du XIXe siècle. Elle a inspiré l’architecture de l’hôtel et celle de la Superior Residence. Vassilis. Et les deux frères de mener cette barque dans la joie et la bonne humeur! C’est pour toutes ces raisons que l’on a la délicieuse sensa- tion d’être plus dans une maison d’hôtes que dans un simple hôtel, reçu par une famille à deux pas du vieux port. Et la chaleur de l’accueil n’est pas un vain mot. C’est tout simplement l’hospitalité, une valeur grecque pratiquée ici par tous avec spontanéité. Christos, en homme de goût, a réussi à insuffler à l’Orloff Resort ce je-ne-sais-quoi de décontraction et d’élégance qui en fait un lieu rare. D’ailleurs, avant de créer son hôtel, il tenait «la» boutique de décoration de l’île, citée encore aujourd’hui comme une référence. L’Orloff Resort a donc du style. Un style simple et lumineux, frais, coloré et sans prétention, dans l’air du temps et à la fois intem- porel. Dès l’entrée, derrière un épais mur de pierre, se déroule, à l’abri des regards, le ruban bleu de la piscine sous les oliviers centenaires de Christos. Le bassin s’inscrit au cœur d’une pla- cette, centre du hameau. Autour, se déploient différents corps de bâtiments : la réception et le bar, l’hôtel et ses suites-appartements, dites les «maisonnettes», et deux maison à louer dans leur intégralité, l’Old Mansion et la Superior Residence. Chaque chambre de l’hôtel a une théma- tique de couleur : rouge, vert, jaune. Attentionné et soucieux des détails, Christos a choisi d’offrir dans les salles de bains la gamme de soins très sélect Korres, aux produits naturels, issue de la célè- bre pharmacie athénienne du même nom. Un choix en accord parfait avec l’esprit de la maison. En effet, Christos n’a pas hésité à faire la part belle aux matériaux naturels. Des artisans locaux ont taillé tables de nuit et tables basses dans des blocs de pin. De bois flotté et de roseaux sont nées des lampes. Et, enfin, les luminaires en forme de demi-sphères géantes orangées suspendues au-dessus des corridors ont été moulés sur des bouées d’accastillage, une idée de Christos qui est également un grand navigateur. Car à Spetses tout vous ramène à la mer et aux ports, là où bat le cœur de l’île et où sont regroupées la plupart des habitations. Deux ports animent le littoral: le nouveau, où les ferries débarquent, et l’ancien, cadencéparlesretoursdepêcheenjournéeetles noctambules en soirée. Haut lieu des nuits spet- siennes, le Throubi, le bar qui ne désemplit pas (impossible parfois d’atteindre le comptoir en été!), doit son nom à une herbe locale que le grand-père Orloff aimait à cueillir. Andonis en a fait une liqueur maison et a baptisé son bar en souvenir de l’aïeul. On déambulera donc sur le vieux port pour s’attabler à l’un des restaurants, lespiedsdansl’eau.Onapprécieralatranquillité d’une île interdite aux voitures, où l’on vit au rythme des calèches, des balades en scooter et du fameux chantier naval,l’undes rares encore enacti- vité dans les îles grecques. On s’évadera en partant à la décou- verte des multiples plages. Et on comprendra alors pourquoi Christos aime son île plus que tout au monde. Si vous en repar- tez la nostalgie au cœur, il aura gagné son pari, vous faire parta- ger son puissant attachement. Face à la mer, une maison d’hôtes, l’Economou Mansion, et son entrée de calade très marine.
  7. 7. Y a ller VOLS PARIS-ATHÈNES avec Air France et EasyJet, qui a ouvert une liaison l’été dernier. Sites : airfrance.comoueasyjet.com FERRY 60C environ l’aller-retour Le Pirée- Spetses (2 heures de traversée). Sites : danae.gr, openseas.gr et hellenicseaways.gr PAR LA ROUTE Athènes-Kosta (2heuresenviron) puis le bateau-taxi (15 minutes de traversée). L’Orloff Resort peut aussi organiser le transfert depuis l’aéroport. Ca rn et de voya ges Où man ger LAZAROS Sans doute l’une des meilleures tables de l’île, un peu cachée dans une ruelle du village, sur les hauteurs, derrière le nouveau port. « Une cuisinedefemme»,annoncelapatronnesuédoise dont la belle-sœur grecque est aux fourneaux. Tél.: 22980 72600. VOULI (signifie «le Parlement») Changement de décor : il y a peu de temps encore, les femmes n’étaient pas admises! Pourtant il n’y a toujours que des hommes attablés à ce minuscule restau- rantsanscarte,ancienpressoiràvin.Unlieucent pourcentcouleurlocalesurlevieuxport. RESTAURANT ORLOFF Idéalement située en bord de mer, sur la promenade entre les deux ports, la table de Christos est un endroit straté- gique et délicieux, qu’on adopte aussi pour son agréable terrasse aux banquettes rayées. Tél. : 22980 75255. TARSANAS Pour dîner les pieds dans l’eau, sur une jetée et sous une guirlande lumineuse, à côté duvieuxport.Tél.:2298074490. TO NERO TIS AGAPIS OU « L’EAU DE L’AMOUR » La dernière table née sous le soleil de Spetses, décoration vert acidulé et agréable terrasse sur le toit dominant la baie de Kounoupitsa. Tél. : 22980 74009. Où boire un verre Dans la journée : sur le nouveau port, le sym- pathique et coloré DAPIA PORTO CAFÉ, pour observer le va-et-vient des bateaux-taxis. Tél. : 22980 72003. Le soir : sur le vieux port, au THROUBI, c’est ici que se presse la jeunesse dorée athénienne. On boit un verre au comptoir dans un décor psychédélique et bucolique ou dans la rue. Tél. : 22980 74640. Shoppin g Unebaladeentrel’ancienetlenouveauport. • La bonne pâtisserie pour acheter des amigral- das (gâteaux aux amandes), le galaktoboureko (laspécialitélocale)etautresbaklavas,c’estchez GLIMIS qui fait aussi café. Tél.:22980 72334 • VAGELIS KOMBOGIORGAS, artisan, vend des reproductions de caïques fabriquées dans son ateliersurlevieuxport. Tél.:22980745055 • Des bijoux en argent comme on aime, par la jeune créatrice au style très pur PENELOPE KAZOLI. Tél.:6942295278. • Des chaussons à pompons typiques pour petits et grands ! Mais aussi des blouses fleuries dans la petite boutique de SOUVENIRS derrière le Dapia Porto Café. • Des spartiates comme celles qui étaient de tous les pieds fashion l’été dernier, chez NICOLETTA KREMMPOLA. Tél.:22980 74036. Figures de légen de LASKARINA BOUBOULINA Véritable héroïne, la seulefemmeamiraldel’histoirenavalemondiale dit-on, La Bouboulina (1771-1825) réussit à chasser les Turcs qui menaçaient le port. Spetses fut ainsi la première à s’engager dans la guerre d’Indépendanceen1821. SOTIRIOS ANARGYROS Non content d’avoir planté l’île de pins pour l’offrir à ses habitants, il leur donna aussi une école de grand renom où les enfantsdesbonnesfamillesgrecquesaudébutdu XXe sièclevenaientétudier.L’écolepeutsevisiter. A visiter SOTIRIOU ANARGIROU MANSION, la demeure du bienfaiteurdeSpetses. LE MUSÉE DE SPETSES Installé dans le palais d’un célèbre capitaine du XVIIIe siècle, toute l’histoire navaledel’île. MAISON MUSÉE, la maison de l’héroïne locale, LascarinaPinotzis,aliasLaBouboulina. EGLISE PROFITIS ILIAS, lepointculminantdel’île, à258mètres. A lire LeBalcondeSpetsai,deMichelDéon,Gallimard. A sa voir UN REGRET, la décharge à ciel ouvert et à flanc de falaise qui brûle en permanence et crache ses fuméesnauséabondes. LE PLAISIR d’une île sans voitures et des plages de sable, à quelques encablures des grands sites antiques,MycènesetEpidaure. ORLOFF RESORT RESTAURANT ORLOFF PÂTISSERIE GLIMIS PENELOPE KAZOLI Moins connue que sa mondaine voisine Hydra, couverte de pins et très peu construite, Spetses cultiveunartdevivrediscret,àl’imagedel’Orloff Resort. Proche d’Athènes, elle suit la tendance de lacapitale.Quantàvous,suivezleguide! Où dormir ORLOFF RESORT L’hôtel propose 19 chambres, de 120C la chambre double à 460C la suite. Deux maisons comprenant 5chambres chacune, l’Old Mansion et la Superior Residence, peuvent être louées dans leur intégralité : de 650C à 1100C par jour. Ouvert d’avril à octobre. Tél.: 00 30 22980 75444-75445. Site: orloffresort. com Réservation:info@orloffresort.com NOVELA TRAVEL propose un séjour de 3 nuits à l’Orloff Resort en chambre double avec petit déjeuner, vol aller-retour Paris-Athènes et trans- fertduportdeSpetsesàl’OrloffResort,àpartirde 515C par personne. Site: novelatravel.com Réservation:0140294094. ECONOMOU MANSION Dans un tout autre style, plus rustique, une maison de capitaine face à la mer, convertie en maison d’hôtes par son descendant et son épouse française. Tél. : 00 30 22980 73400 Site : spetsestravel.com ORLOFF RESORT DAPIA PORTO CAFÉ LE MAGASIN DE SOUVENIRS DU PORT LE THROUBI SOTIRIOU ANARGIROU MANSION NICOLETTA KREMMPOLA

×