Que signifie MRV ? Comment réaliser un inventaire MRV ? - CITEPA

1 271 vues

Publié le

Publié dans : Technologie, Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 271
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
275
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Que signifie MRV ? Comment réaliser un inventaire MRV ? - CITEPA

  1. 1. Ca veut dire quoi MRV ? Comment réaliser un inventaire MRV ? Jean-Pierre FONTELLE Conseiller auprès de la Direction du CITEPA Ancien Directeur du CITEPA et expert national sur les inventaires d’émission Coordinateur CITEPA du projet BASEMIS-MRV www.citepa.org
  2. 2. MRV en quelques mots • Monitoring : mesure/évaluation et mise en œuvre d’un suivi des émissions • Reporting : restitution des résultats et d’informations connexes (méthodologie, etc.) selon un contenu et un format adapté à l’usage prédéfini • Verification : démonstration de l’existence de qualités garantissant la fiabilité de l’inventaire et sa pertinence au regard de l’usage prédéfini Enjeu important car la mise en application des critères MRV est associée à la crédibilité des engagements, des actions, des échanges financiers selon les cas relatifs aux émissions de GES
  3. 3. MRV en quelques mots supplémentaires Dans un cadre (réglementé ou non) International ; Communautaire ; National ; Local MESURE/SUIVI RAPPORTAGE Applicable à des objets : Inventaires ; Cadastres fins ; Registres Bilan GES ; SRCAE ; PCET ; etc. Identification des sources Connaissance des phénomènes émissifs Quantification des émissions y compris leur suivi Comptabilisation (périmètres, formats de restitution) et documentation Contrôle qualité (vérification interne) VERIFICATION Assurance qualité (vérification externe, audit, revue, ...) Autres vérificat. (approche différente de recoupement) Validation (approbation finale)
  4. 4. MRV : entre ambition et pragmatisme Objectifs Niveau d’ambition Enjeux Flexibilité admise Critères MRV Moyens Contraintes imposées Précision Réalité pragmatique Les choix méthodologiques, le niveau de reporting et les dispositions relatives à la vérification sont tout à la fois contraints sur certains aspects politique, économique et technique, eux mêmes variables selon les cadres/échelles considérés et les objectifs afférents. Mais ils doivent permettre de satisfaire les exigences requises tout en restant empreints de pragmatisme pour s’adapter aux réalités du terrain. Il sont évolutifs au cours des exercices (amélioration continue). 04/02/2014 4
  5. 5. C’est comme tenir un restaurant de haut niveau plutôt que quelconque Comment faire un inventaire d’émission de GES de type MRV plutôt que basique? 1- Définir la clientèle visée 1- Définir à quoi doit servir l’inventaire Moyennement exigeante, pressée, faible budget vs très exigeante, recherche de plats fins et de qualité Quel(s) cadre(s) : Convention des Maires, Global Protocol for Community scale, SRCAE, PCET, bilan GES, etc. sur la base des bonnes pratiques MRV de type GIEC/CCNUCC 2- Définir les types de plats proposés 2- Définir un cahier des charges opérationnel Sachant qu’il y a malgré tout une diversité de goûts et d’exigences selon les clients (viande, poisson, spécialités locales, typé ou non, etc.) Intégrant les spécifications des cadres choisis (sources couvertes, scopes, CO2 seul ou autres GES, années étudiées, résolutions sectorielles et spatiales, PRG, etc.)
  6. 6. 3- Etablir les recettes 3- Choisir les méthodes d’estimation Quels produits sont nécessaires, quels fournisseurs ? Disponibilité, coût, comment les préparer, les cuire, les assaisonner ? Pour chaque source quelles données sont nécessaires, quels fournisseurs en disposent, accessibilité (fréquence, délai, coût, confidentialité), quels traitements, hypothèses ? 4- Achats et contrôle 4- Collecte et réception des données Réception des produits de base entrants, contrôle, stockage Acquisition, conformité des données collectées, archivage
  7. 7. Produits : Données Légumes, poissons, viandes, etc. Consommation d’énergie, trafics, population, surfaces cultivées, cheptels, facteurs d’émission, émissions déclarées, etc. 5- Appliquer la recette 5- Traiter les données Points de vigilance : fraîcheur, cuisson, assaisonnement et contrôles associés Selon les procédures prédéfinies, contrôle qualité. Validation des résultats. Savoir-faire primordial Le savoir-faire est primordial indispensable Exhaustivité des sources prises en compte, Cohérence structurelle et temporelle, Précision suffisante, Comparabilité, Transparence Calcul des incertitudes 6- Dressage 6- Reporting Le client savoure (exige) une belle présentation qui donne envie. Le rapportage doit être conforme aux attentes (format(s) spécifique(s)) Contrôle avant de servir Contrôles internes et approbation du rapport
  8. 8. Le client consomme Le donneur d’ordre utilise le rapport 7- Retours 7- Vérification Le client fait part de ses remarques (positives ou négatives), est-il satisfait par rapport à ses attentes ? Le donneur d’ordre fait part de ses appréciations (valide la conformité le cas échéant). Le restaurant est-il en progrès ? Sur quels points ? Comparaison avec d’autres restaurants Evaluations par des pairs, des guides gastronomiques (recherche d’un label) La qualité (terme générique) de l’inventaire s’améliore-t-elle ? Comparaisons possibles avec d’autres travaux similaires portant sur la même entité ou des entités voisines Evaluation par tiers expert (audits, revues, etc.)(recherche d’une certification comme ISO 9001 ou autre) 8- Améliorations 8- Améliorations Que faut-il changer dans : les recettes / l’organisation / le personnel / le concept? Le plan d’amélioration continue permet d’identifier les pistes d’amélioration tant sur : les méthodes, les contrôles qualité, l’organisation, l’expertise, le cahier des charges, etc.
  9. 9. La réussite ne sera au rendez-vous qu’à certaines conditions L’inventaire ne pourra satisfaire les critères MRV qu’à certaines conditions • Un ciblage correct de la clientèle, • Un cadre et/ou un cahier des charges clairement défini, • Du personnel compétent et expérimenté, • Des experts (compétence, expérience), • De bons produits de base, • Des recettes élaborées et dans une certaine mesure spécifiques, • Une organisation parfaite, • Des moyens financiers, • Une forte volonté du patron et un bon chef, • Un effort continu • Des données aussi représentatives et précises que possible, • Une organisation adaptée, • Des moyens financiers, • Une forte volonté de la Collectivité et une bonne coordination, • Une action pérenne (il faut plusieurs années pour développer un inventaire de qualité satisfaisant aux bonnes pratiques MRV) incontournable Constat incontournable Constat
  10. 10. MRV, MRV, vous commencez à … m’éMeRVeiller Tant mieux ! Mais c’est fini, sauf si vous avez des questions 42 rue de Paradis – 75010 PARIS 01 44 83 68 83 – www.citepa.org

×