Créativité & TP Business Models 
Conception d’un modèle économique 
Thibaut 
SAMZUN-­‐ 
Franck 
BAUDRY 
– 
Jasmine 
KIBIND...
Tp 
business 
models 
– 
Création 
d’un 
modèle 
économique 
Thibaut 
SAMZUN-­‐ 
Franck 
BAUDRY 
– 
Jasmine 
KIBINDA 
– 
N...
Tp 
business 
models 
– 
Création 
d’un 
modèle 
économique 
Table 
des 
matières 
Exécutive 
Summary 
......................
Tp 
business 
models 
– 
Création 
d’un 
modèle 
économique 
Thibaut 
SAMZUN-­‐ 
Franck 
BAUDRY 
– 
Jasmine 
KIBINDA 
– 
N...
Tp 
business 
models 
– 
Création 
d’un 
modèle 
économique 
Présentation 
de 
iCiné 
Démarche 
: 
Après 
la 
formation 
d...
Tp 
business 
models 
– 
Création 
d’un 
modèle 
économique 
Deuxième 
idée 
(voir 
annexe 
2.) 
Pour 
notre 
second 
cane...
Tp 
business 
models 
– 
Création 
d’un 
modèle 
économique 
Thibaut 
SAMZUN-­‐ 
Franck 
BAUDRY 
– 
Jasmine 
KIBINDA 
– 
N...
Tp 
business 
models 
– 
Création 
d’un 
modèle 
économique 
Thibaut 
SAMZUN-­‐ 
Franck 
BAUDRY 
– 
Jasmine 
KIBINDA 
– 
N...
Tp 
business 
models 
– 
Création 
d’un 
modèle 
économique 
Thibaut 
SAMZUN-­‐ 
Franck 
BAUDRY 
– 
Jasmine 
KIBINDA 
– 
N...
Tp 
business 
models 
– 
Création 
d’un 
modèle 
économique 
Site 
de 
téléchargement 
: 
Les 
sites 
de 
téléchargement 
...
Tp 
business 
models 
– 
Création 
d’un 
modèle 
économique 
dominait 
également 
ce 
marché 
même 
si 
sa 
position 
de 
...
Tp 
business 
models 
– 
Création 
d’un 
modèle 
économique 
Thibaut 
SAMZUN-­‐ 
Franck 
BAUDRY 
– 
Jasmine 
KIBINDA 
– 
N...
Tp 
business 
models 
– 
Création 
d’un 
modèle 
économique 
Thibaut 
SAMZUN-­‐ 
Franck 
BAUDRY 
– 
Jasmine 
KIBINDA 
– 
N...
Tp 
business 
models 
– 
Création 
d’un 
modèle 
économique 
Thibaut 
SAMZUN-­‐ 
Franck 
BAUDRY 
– 
Jasmine 
KIBINDA 
– 
N...
Tp 
business 
models 
– 
Création 
d’un 
modèle 
économique 
iCiné 
selon 
la 
matrice 
des 
9 
blocs 
Segment 
de 
client...
Tp 
business 
models 
– 
Création 
d’un 
modèle 
économique 
leur 
avis 
(Co-­‐création). 
Canaux 
de 
distribution 
Type ...
Tp 
business 
models 
– 
Création 
d’un 
modèle 
économique 
Thibaut 
SAMZUN-­‐ 
Franck 
BAUDRY 
– 
Jasmine 
KIBINDA 
– 
N...
Tp 
business 
models 
– 
Création 
d’un 
modèle 
économique 
Recul 
critique 
Pendant 
le 
déroulement 
de 
la 
conception...
Tp 
business 
models 
– 
Création 
d’un 
modèle 
économique 
Thibaut 
SAMZUN-­‐ 
Franck 
BAUDRY 
– 
Jasmine 
KIBINDA 
– 
N...
Tp 
business 
models 
– 
Création 
d’un 
modèle 
économique 
Thibaut 
SAMZUN-­‐ 
Franck 
BAUDRY 
– 
Jasmine 
KIBINDA 
– 
N...
Tp 
business 
models 
– 
Création 
d’un 
modèle 
économique 
Thibaut 
SAMZUN-­‐ 
Franck 
BAUDRY 
– 
Jasmine 
KIBINDA 
– 
N...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Iciné

504 vues

Publié le

Projet scolaire

Publié dans : Internet
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
504
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
20
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Iciné

  1. 1. Créativité & TP Business Models Conception d’un modèle économique Thibaut SAMZUN-­‐ Franck BAUDRY – Jasmine KIBINDA – Nicolas NEUVILLE – Mehmet ÖZDEMIR EPHEC – Woluwe 1ère E-­‐business 02/05/13
  2. 2. Tp business models – Création d’un modèle économique Thibaut SAMZUN-­‐ Franck BAUDRY – Jasmine KIBINDA – Nicolas NEUVILLE – Mehmet ÖZDEMIR EPHEC – Woluwe 1ère E-­‐business 2
  3. 3. Tp business models – Création d’un modèle économique Table des matières Exécutive Summary .................................................................................................................................... 4 La problématique : .................................................................................................................................................................. 4 Objectifs : .................................................................................................................................................................................... 4 Méthodologie : .......................................................................................................................................................................... 4 Résultat : ...................................................................................................................................................................................... 4 Présentation de iCiné ................................................................................................................................. 5 Première idée (voir annexe 1.) .......................................................................................................................................... 5 Deuxième idée (voir annexe 2.) ........................................................................................................................................ 6 Comment iCiné fonctionne ? .................................................................................................................... 7 Analyser l’offre actuelle et identifier les critères sur lesquels les acteurs jouent pour capter la cible : ............................................................................................................................................. 8 Le cinéma : .................................................................................................................................................................................. 8 Les vidéothèques : ................................................................................................................................................................... 8 VOD via décodeur : ................................................................................................................................................................. 8 VOD via ITunes : ....................................................................................................................................................................... 8 Site de téléchargement : ..................................................................................................................................................... 10 Site de streaming : ................................................................................................................................................................. 10 Notre offre ................................................................................................................................................... 11 Stratégie Océan Bleu: Matrice ERAC ................................................................................................... 12 Exclure : ..................................................................................................................................................................................... 12 Atténuer : .................................................................................................................................................................................. 12 Renforcer : ................................................................................................................................................................................ 12 Créer : ......................................................................................................................................................................................... 12 Canevas stratégique ................................................................................................................................. 13 Axes de développements : ..................................................................................................................... 13 La carte de l’empathie ............................................................................................................................. 14 iCiné selon la matrice des 9 blocs ....................................................................................................... 15 Segment de clientèle ............................................................................................................................................................ 15 Marché Segmenté. ............................................................................................................................................................................... 15 Propositions de valeur ........................................................................................................................................................ 15 Prix : .......................................................................................................................................................................................................... 15 Commodité/Ergonomie : ................................................................................................................................................................. 15 Accessibilité : ......................................................................................................................................................................................... 15 Réduction des risques : ..................................................................................................................................................................... 15 Qualité HD : ............................................................................................................................................................................................ 15 Relation client ......................................................................................................................................................................... 15 Canaux de distribution ........................................................................................................................................................ 16 Flux de revenus ...................................................................................................................................................................... 16 Ressources clés ....................................................................................................................................................................... 16 Activités clés ............................................................................................................................................................................ 16 Partenaires clés ...................................................................................................................................................................... 16 Structure de coûts ................................................................................................................................................................. 16 Recul critique ............................................................................................................................................. 18 Conclusion ................................................................................................................................................... 18 Bibliographie ............................................................................................................................................. 19 Annexes ........................................................................................................................................................ 20 Thibaut SAMZUN-­‐ Franck BAUDRY – Jasmine KIBINDA – Nicolas NEUVILLE – Mehmet ÖZDEMIR EPHEC – Woluwe 1ère E-­‐business 3
  4. 4. Tp business models – Création d’un modèle économique Thibaut SAMZUN-­‐ Franck BAUDRY – Jasmine KIBINDA – Nicolas NEUVILLE – Mehmet ÖZDEMIR EPHEC – Woluwe 1ère E-­‐business 4 Exécutive Summary La problématique : A l’heure actuelle, les sites se disant bibliothèques de films sont dans 95% des cas illégaux. De plus, leur communication étant très mauvaise, nous souhaitons résoudre le problème rencontré à travers un blog d’actualités. Objectifs : Le but de notre projet consiste en la mise en place d’un site internet visant à devenir la plus grande bibliothèque de films online. Nous souhaitons rendre l’expérience visuelle des internautes plus pratique et ergonomique tout en restant dans un cadre légal. Méthodologie : Pour parvenir à nos objectifs, nous nous sommes renseigné auprès d’études de marchés existantes, nous les avons complétées avec d’autres sources écrites, articles de sites internet ou encore reportages traitant de la vidéo à la demande et du streaming illégal. Premièrement on a défini le cadre actuel. Enfin, nous avons appliqué les concepts apprit en cours à notre modèle économique et nous en avons dégagé un modèle économique viable. Résultat : Après étude de la situation actuelle, il semble que le marché européen est demandeur d’un projet proposant des vidéos à la demande qui soit à la fois pratique, légal et interconnectable avec tous leur appareils multimédia. Ce à quoi notre projet répond parfaitement.
  5. 5. Tp business models – Création d’un modèle économique Présentation de iCiné Démarche : Après la formation de notre groupe, nous avons régulièrement fais de courtes séances de brainstorming pour dégager le maximum d’idées. Nous ne nous somme pas fixé de limite. On est parti du principe que chaque idée, réalisable ou non, serait source d’inspiration et de créativité à l’établissement d’un modèle économique qui se distinguera de la concurrence. Ces idées ont toutes été inscrites sur un tableau blanc, afin d’en garder une trace écrite. Lors de notre premier brainstorming, l’idée de créer un site internet proposant des films et des séries nous a semblé être un marché ayant besoin d’un nouveau modèle économique. L’idée de départ était d’apporter le confort du cinéma à la maison. Cette idée plus utopique qu’autre chose nous a directement plu. Forcément il n’est pas possible de dématérialiser des sièges de cinéma pour les envoyer à nos clients, mais il était possible de proposer les services offerts par les cinémas. Notre concept était trouvé ! En partant sur ce projet, nous avons commencé par analyser les offres actuelles. De fait, il existe actuellement divers offres proposant des films et séries. Nous les avons différenciés en trois catégories : Dans la première catégorie, nous y avons inséré les magasins traditionnels proposant un catalogue de film. Ce sont les « vidéothèques ». Dans la seconde catégorie se retrouve les sites qui proposent de la vidéo à la demande en ligne, ce sont les « sites de VOD ». Dans la dernière catégorie se trouve la multitude de sites internet qui mettent à disposition des internautes du contenu « illégal ». Nous les nommons « sites de streaming ». Cette dernière catégorie était notre principal problème. En effet, il faudrait presque être aveugle pour se rendre compte qu’il est possible de trouver des films et séries gratuitement sur la toile. Du coup, la grande difficulté était de fournir un service qui respecte les droits d’auteurs tout en s’alignant avec la vision des internautes, qui voient internet comme un endroit de gratuité. On s’est alors mit à dégager un maximum d’idées pour trouver notre business modèle. Thibaut SAMZUN-­‐ Franck BAUDRY – Jasmine KIBINDA – Nicolas NEUVILLE – Mehmet ÖZDEMIR EPHEC – Woluwe 1ère E-­‐business 5 Première idée (voir annexe 1.) Au départ on s’est dit qu’il serait intéressant de proposer un service 100% gratuit, pour tous utilisateurs mais on s’est vite rendu compte qu’il ne serait pas possible d’offrir des services supplémentaires car les droits d’auteur ont un coût et tout service supplémentaire exigerait des coûts supplémentaires. Il serait alors assez difficile d’être rentable par rapport aux sites illégaux qui ne payent aucun droit d’auteur.
  6. 6. Tp business models – Création d’un modèle économique Deuxième idée (voir annexe 2.) Pour notre second canevas, nous avons pensé à mettre une limite au gratuit et de privilégier les membres souscrivant à un abonnement payant. Un visiteur pourra toujours regarder un film mais serait alors limité dans le temps de visionnage. S’il s’inscrit, cette limite serait légèrement augmentée. Pour un usage sans limite, l’utilisateur souscrirait à un abonnement. De plus, pour pousser à l’achat d’un compte premium, celui-­‐ci permet la diffusion sur différents appareils et non plus uniquement au travers d’un ordinateur. Avec des revenus en plus, ce canevas nous permet d’apporter plus d’informations aux clients. On a alors pensé qu’il serait important d’apporter le maximum d’informations aux internautes. La page contenant le film devrait apporter ces informations : Bande annonce Synopsis Acteurs Noms musiques Critiques Captures d’écran De plus la page d’accueil informera les utilisateurs des nouveautés du catalogue en ligne et à venir. Ce deuxième canevas fût le départ dans la réalisation de notre canevas final. L’idée est de proposer un service Freemium (gratuit et payant), proposant une multitudes d’abonnement différents (jour, semaine, weekend, mois,..), apportant un maximum d’information à l’utilisateur dans le choix de son film ou de sa série. Une autre idée qui en est sorti, est l’intégration web 2.0. A l’inscription l’internaute pourra s’enregistrer en 1 clic grâce à son compte Facebook. De plus, l’utilisateur pourra laisser un avis sur chaque vidéo (principe de vote avec des étoiles) et cet avis peut être intégré sur leur page Facebook. Afin de convertir un maximum d’utilisateurs gratuit, lorsque la limite de temps sera atteint, nous proposeront un moyen de micro-­‐paiement par téléphone. Nous renforçons cette idée du faite que nos utilisateurs « gratuit » seront jeunes (15-­‐25 ans) et ont toujours leur téléphone à portée de main. Il est beaucoup plus facile de sortir son téléphone de sa poche pour payer, plutôt que d’aller chercher sa carte de banque. Enfin, est née l’idée qui fait que notre projet sera révolutionnaire. Chaque vidéo qui sera consultable sur iCiné aura au préalable été visionnée par un membre d’iCiné qui configurera des mots clef en fonction du timing du film. Exemple : Si à 5 minutes et 45 secondes une canette de soda apparaît dans le film, une publicité pour des sodas apparaitra pendant les publicités. De plus, les publicités seront ciblées par le profil des membres au préalablement inscrit via Facebook. Et en plus d’imposer un temps d’atteinte avant de pouvoir continuer de regarder, nous proposons des pauses publicitaires d’environs 5minutes. Thibaut SAMZUN-­‐ Franck BAUDRY – Jasmine KIBINDA – Nicolas NEUVILLE – Mehmet ÖZDEMIR EPHEC – Woluwe 1ère E-­‐business 6
  7. 7. Tp business models – Création d’un modèle économique Thibaut SAMZUN-­‐ Franck BAUDRY – Jasmine KIBINDA – Nicolas NEUVILLE – Mehmet ÖZDEMIR EPHEC – Woluwe 1ère E-­‐business 7 Qu’est ce que le streaming ? Stream = flux Streaming = technique de transfert de données sous forme d'un flux régulier et continu. Permet de diffuser et de visualiser des contenus multimédia en temps réel. A quoi ça sert ? • Formation à distance • Web TV et radios Web Télésurveillance • VoD (Video On Demand) • ... Comment iCiné fonctionne ? Source : http://www.rap.prd.fr/pdf/technologie_streaming.pdf
  8. 8. Tp business models – Création d’un modèle économique Thibaut SAMZUN-­‐ Franck BAUDRY – Jasmine KIBINDA – Nicolas NEUVILLE – Mehmet ÖZDEMIR EPHEC – Woluwe 1ère E-­‐business 8 Analyser l’offre actuelle et identifier les critères sur lesquels les acteurs jouent pour capter la cible : Concernant l’offre actuelle, il existe plusieurs types de propositions de vidéos à la demande différentes, payantes ou non. Tout d’abord, nous pouvons distinguer trois solutions légales qui proposent de la vidéo à la demande mais qui comprennent quelques contraintes pour le consommateur dont la plus importante qui reste le prix : Le cinéma : L’offre du cinéma concerne exclusivement les films, ils ne proposent pas de séries ni d’autres types de vidéos. La plus grosse proposition de valeur du cinéma est bien évidement la possibilité de voir un film dès sa sortie avec une qualité parfaite. Cependant le cinéma reste la solution de vidéo à la demande la plus couteuse actuellement sur le marché et l’accessibilité de ceux-­‐ci peut déranger certains consommateurs. Les vidéothèques : Les vidéothèques proposent quant à elles des films mais également des séries par saison. Cependant ces films et séries ne sont disponibles pour le consommateur qu’à la sortie de ceux-­‐ ci en DVD. Les des films que proposent les vidéothèques peuvent être d’une très bonne qualité pour les consommateurs qui disposent d’un équipement adéquat pour lire des Blue Ray. Le prix de la location peut rester au frein pour le consommateur ainsi que le déplacement qu’il doit effectuer pour se rendre dans une vidéothèque. VOD via décodeur : Une dernière offre totalement légale est la vidéo à la demande grâce au décodeur (Belgacom, Voo, etc.). Avec cette technologie, le consommateur à accès depuis son salon à une bibliothèque de films ainsi qu’a des rediffusions de certains programmes qu’il peut loué pour un certain temps. Les films sont disponibles, le plus souvent après leur sortie au cinéma et en DVD. Il n’a donc pas accès aux nouveautés que peut proposer le cinéma. Le cout n’est pas négligeable, car en plus de son abonnement à son fournisseur d’accès, ainsi que la location du décodeur, le consommateur paye un prix à chaque location de film ou de n’importe quelle autre vidéo. VOD via ITunes : Apple s’est également lancé dans la vidéo à la demande grâce à sa plateforme ITunes. ITunes vous propose en VOD et en téléchargement définitif tous les films incontournables du moment, les Blockbusters U.S ou Indépendants, mais aussi tout le cinéma Français et Européen. Tous les meilleurs films de notre patrimoine sont aussi proposés sur le Store dans des collections éditoriales renouvelées toutes les semaines. Comme via les décodeurs, ces films ne
  9. 9. Tp business models – Création d’un modèle économique Thibaut SAMZUN-­‐ Franck BAUDRY – Jasmine KIBINDA – Nicolas NEUVILLE – Mehmet ÖZDEMIR EPHEC – Woluwe 1ère E-­‐business 9 sont disponibles qu’après leur sortie en DVD et ont un coûte une dizaine d’euros au consommateur. Venons en maintenant aux solutions de vidéos à la demande gratuites sur internet, moins légales, qui comprennent donc un certains nombres de risques pour le consommateur. Dans cette partie, nous distinguerons les sites de téléchargements directs et les sites de streaming. Les services de téléchargement direct ou de streaming sont édités par des hébergeurs de contenus, c’est-­‐à-­‐dire des acteurs dont l’objet est le stockage et la restitution de contenus de toutes natures. On distingue plusieurs catégories de services : 1. Des services multi-­‐spécialistes dont l’offre est segmentée en plusieurs sites adaptés à un type de contenus en particulier tels que MegaUpload Ltd. qui propose plusieurs plateformes telles que MixtureVideo (vidéo), MixtureAudio (audio) et bien d’autres. 2. Des services spécialisés dans un type de contenus tels que StageVu ou VidéoBB pour la vidéo et Bearshare pour la musique. 3. Des services généralistes permettant le stockage et le téléchargement direct de tous types de fichiers informatiques tels que Fileserve ou encore Rapidshare. Ces différents services proposent pour la consommation des contenus hébergés, selon le cas, par téléchargement direct ou en streaming. Certains acteurs proposent également ces deux solutions. Ils peuvent se présenter sous deux formes : 1. Des interfaces simples permettant uniquement de téléverser le contenu et d’obtenir l’URL correspondant en vue de son téléchargement direct ou de sa lecture en streaming. Ces sites sont généralement des services généralistes. Aucune recherche de fichier n’est alors possible. 2. Des services de partage de vidéos ou de fichiers audio. Il est possible sur ces sites : - de naviguer au sein des pages présentant les vidéos ; - d’utiliser le moteur de recherche du site. Cependant, seuls les contenus présentés comme « libres de droits » ou promotionnels (contenus courts d’utilisateurs, bandes annonces, …) sont accessibles via la navigation ou le moteur de recherche.
  10. 10. Tp business models – Création d’un modèle économique Site de téléchargement : Les sites de téléchargement proposent généralement plus que simplement des vidéos, on peut également y trouver des musiques, des documents et d’autres contenus. Le consommateur a souvent eu l’habitude de télécharger ses films, séries ou autres vidéos, dans le but de les regarder par après, de les garder sur un disque dur par exemple, mais également car il estime que la qualité est souvent meilleure que sur les sites de streaming. L’avantage pour le consommateur est qu’il ne doit pas se déplacer pour aller chercher son film ou se rendre au cinéma. Cependant, cette solution reste illégale et comporte un risque pour le consommateur. Le temps de téléchargement de certaines vidéos peut également être un frein pour ce dernier. Jusqu’au 19 janvier 2012, date de la fermeture des sites de la « galaxie Megaworld » par le FBI, MegaUpload était le service de téléchargement direct le plus utilisé en France. Selon une estimation IDATE basée sur des données fournies par Alexa, MegaUpload représentait environ 50% du nombre total de pages vues sur les sites de téléchargement direct en France sur l’année 2012. MégaUpload était donc de loin le leader sur le marché du téléchargement direct. Comme on peut le voir sur le schéma ci-­‐dessous, représentant les parts de marché, en nombre de pages vues, des principaux services de téléchargement direct en France, viennent ensuite FileServe, puis les services d’hébergements de fichiers généralistes DepositFiles, RapidShare et MediaFire. 4shared, un des plus gros acteurs mondial du téléchargement direct en visiteurs uniques et nombre de pages vues ne se classe qu’en sixième position au niveau français. Site de streaming : Alors que le téléchargement direct était auparavant prédominant, le streaming a connu une montée en puissance rapide qui répond à la demande des internautes de consommation en temps réel. L’essor du streaming s’est traduit par une professionnalisation des sites de référencement : largement communautaires et amateurs dans le cas du téléchargement direct, ils ont dans le cas du streaming amélioré la qualité de leur référencement et introduit massivement le recours à la publicité. Le marché du streaming est très concentré. On distinguait en effet moins d’une dizaine d’acteurs actifs au début du mois de janvier 2012. MegaUpload Ltd., sous la marque Meg Vidéo, Thibaut SAMZUN-­‐ Franck BAUDRY – Jasmine KIBINDA – Nicolas NEUVILLE – Mehmet ÖZDEMIR EPHEC – Woluwe 1ère E-­‐business 10
  11. 11. Tp business models – Création d’un modèle économique dominait également ce marché même si sa position de leader mondial était de plus en plus contestée par de nouveaux acteurs apparus dès la fin 2010 tels que VideoBB, Videozer, MixtureVideo ou dans une moindre mesure PureVid. Selon une étude d’Alexa, effectuée en France en 2012, comme on peut le voir sur le schéma ci-­‐ dessous, MegaVideo comptait pour 55% du nombre de liens renvoyant vers des contenus en streaming référencés par trois des principaux sites de référencement. Viennent ensuite VideoBB, Videozer, MixtureVideo et StageVu. Ces deux services, de streaming et de téléchargement direct reste bien entendu illégaux mais cependant apprécié par les consommateurs du a sa gratuité et son accessibilité. Notre offre Notre site propose de pouvoir regarder des films et séries. Principalement américains et ayant marqués les esprits. Il propose également des services VOD, une bonne qualité de visionnage, des versions originales sous titrées (6 langues disponible ; a déterminer). Le site est également informatif. En effet, il propose des actus sur la série (date de reprise, ..). Il y a également possibilité à l’internaute de donner son avis. De plus, les bandes sons des films seront citées (à l’aide d’un lien Google, music ou ITunes). Il est également possible d’être redirigé sur le site d’Amazon, par exemple, si l’internaute veut acheter le film ou la série qu’il est en train de visionner. Un système de like est mis en place en partenariat avec Facebook. Lorsqu’un internaute mettra “j’aime” sur un film ou une série qu’il vient de visionner, cette information sera directement transmise sur son compte Facebook. Au niveau du temps de visionnage, toutes les 15 minutes, une publicité se lancera automatiquement pendant une durée approximative de 5 à 6 minutes maximum. Pour éviter cette coupure, le site propose un payement Allopass. Au niveau des modalités de payement, le site propose des abonnements. Afin de faciliter encore plus l’utilisation du site, celui ci propose aux membres d’acheter une clé HDMI (d’une valeur de 50€) qui est interconnectée sur le site (contrôlée par Smartphone). Il sera donc possible à l’utilisateur de cette télécommande, de visionner ses films et séries préférés sur sa télévision depuis le site. Pour tout achat d’un abonnement de ...€, la télécommande HDMI est offerte. Thibaut SAMZUN-­‐ Franck BAUDRY – Jasmine KIBINDA – Nicolas NEUVILLE – Mehmet ÖZDEMIR EPHEC – Woluwe 1ère E-­‐business 11
  12. 12. Tp business models – Création d’un modèle économique Thibaut SAMZUN-­‐ Franck BAUDRY – Jasmine KIBINDA – Nicolas NEUVILLE – Mehmet ÖZDEMIR EPHEC – Woluwe 1ère E-­‐business 12 Stratégie Océan Bleu: Matrice ERAC Exclure : quels facteurs considérés depuis des années par votre secteur comme des éléments de compétitivité pouvez-­‐vous éliminer ? Atténuer : quels éléments doivent être atténués ? Renforcer : quels éléments faut-­‐il renforcer ? Créer : quels éléments, absents jusqu’ici du secteur, faut-­‐il créer ? ð Basé sur les « 9 blocs » Exclure : • L’illégalité • Offres de l’extérieur (des consommateurs), contenu géré exclusivement par l’offreur • Les liens dysfonctionnels Atténuer : • La mauvaise qualité vidéo • Les mises à jour irrégulières Renforcer : • Rapidité du serveur, temps de chargement réduit • Langues proposées diverses (VO – VF) + sous-­‐titres • Diversité des genres de film & séries • Aspect WEB 2.0 Créer : • Développement d’une clé USB WIFI • Software • Application mobile et tablette (4G & wifi)
  13. 13. Tp business models – Création d’un modèle économique Thibaut SAMZUN-­‐ Franck BAUDRY – Jasmine KIBINDA – Nicolas NEUVILLE – Mehmet ÖZDEMIR EPHEC – Woluwe 1ère E-­‐business 13 Canevas stratégique Le canevas stratégique nous permettra de distinguer les critères sur lesquels les concurrents (Océan Rouge) se battent et se positionnent. Il représente ensuite leurs positionnements respectifs sur chacun de ces critères. Par exemple, le cinéma peut se distinguer selon le prix, la qualité, l'ergonomie, l’accessibilité, la commodité… Axes de développements : 1* Devenir diffuseur de l’intégralité des matches des championnats européens de football. Ce qui lui permettra, de proposer 3000 matchs en direct par mois en moyenne. 2* Intégrer dans notre offre des films et/ou séries à caractère érotique et pornographique. 3* Avoir un accord avec l’un des principaux acteurs du monde des télécommunications en Belgique pour offrir un abonnement iCiné Premium à l'achat d'un de leurs abonnement. 4* Créer un système de chaines vidéo sur Youtube et directement sur notre lecteur multimédia. Pour que chaque internaute puisse grâce à une vidéo assez courte avoir résumé des nouveaux films de la semaine qui sont disponibles sur iCiné. 5* Un film par mois gratuit sans publicité pour tout utilisateurs.
  14. 14. Tp business models – Création d’un modèle économique Thibaut SAMZUN-­‐ Franck BAUDRY – Jasmine KIBINDA – Nicolas NEUVILLE – Mehmet ÖZDEMIR EPHEC – Woluwe 1ère E-­‐business 14 La carte de l’empathie
  15. 15. Tp business models – Création d’un modèle économique iCiné selon la matrice des 9 blocs Segment de clientèle Marché Segmenté. Nous avons analysé les non-­‐clients des sites de streaming et on en a ressorti que nous pouvions cibler les jeunes adultes de 18 à 27 ans et les adultes 28 à 55 ans pour notre modèle payant. Il ne sert que les personnes intéressées par le visionnage de films sur tous supports. Etant donné qu'il ne cible aucune tranche d’âge en particulier, on ne peut pas se qualifié de marché de masse. Nous n’oublions pas les annonceurs qui jouent un rôle indispensable dans notre modèle économique. Etant un Freemium avant tous, on cible aussi les 12 à 18 ans qui sont subventionnés par ceux qui payent et la publicité en vue d'attirer le plus grand nombre possible d'utilisateurs. Propositions de valeur Prix : iCiné vous offre la possibilité de regarder certains films/séries immédiatement en format vidéo sur demande (vod) gratuitement grâce à la publicité. Commodité/Ergonomie : Grâce aux différents supports (logiciel, application, etc.) que propose iCiné, nous rendons les films plus facile à visionner. De plus, une facilité d’utilisation du site internet permet à l’internaute de trouver facilement l’information qu’il recherche. Pour terminer, notre service client est aussi une facilité pour les personnes qui malgré la bonne communication, se retrouve perdu. Rapide : Grâce à un hébergement dédié chez un partenaire clé, nous pouvons délivrer un films sans coupures au client ayant au moins une connexion de qualité moyenne. Accessibilité : Suite à la mise en place de films en langues diverses (anglais, français et sous-­‐titres en 6 langues), nous permettons à une plus grande population de regarder un film dans leur langue maternelle. Réduction des risques : iCiné est labellisé par Hadopi PUR*. iCiné est aussi protégé contre tous virus entrant ou sortant grâce à son serveur dédié sécurisé. Qualité HD : Désirant apporter la meilleure expérience visuelle et auditive, nous mettons la qualité de nos films au centre de nos défis. Relation client Il n’y a pas à première vue de relation directe entre iCiné et le client mais ceux-­‐ci peuvent obtenir l’aide d’un service client gratuit le cas échéant. Ils peuvent se débrouiller eux-­‐mêmes sur le site internet. Maintenant il faut noter que iCiné enverra quand même des E-­‐mail Marketing à chacun de ses membres pour leur annoncer les nouvelles sorties et leur demander *l’Hadopi attribue un Thibaut SAMZUN-­‐ Franck BAUDRY – Jasmine KIBINDA – Nicolas NEUVILLE – Mehmet ÖZDEMIR EPHEC – Woluwe 1ère E-­‐business 15 label permettant aux internautes d’identifier clairement le caractère légal des offres en ligne portant sur des oeuvres et objets protégés par un droit de propriété intellectuelle.
  16. 16. Tp business models – Création d’un modèle économique leur avis (Co-­‐création). Canaux de distribution Type : interne -­‐> direct -­‐> Ventes en ligne. Nous proposons des abonnements à payer en ligne via une plate-­‐forme de paiement et on aimerait adhérer avec HiMédia pour cette collaboration. Nous proposons aussi nos services, si un abonnement a été payé, via un logiciel informatique et une application Smartphones et tablette. Flux de revenus Les principales sources de revenus sont la publicité et l’abonnement. Tous deux sont des revenus récurrents résultant de paiements réguliers en contrepartie des valeurs citées avant. On a aussi les payements mobiles qui sont des revenus de transactions résultant des paiements ponctuels des clients à la location d’un film (droit d’usage). Le mécanisme de prix pour leurs différentes sources de revenus se divise : Premièrement : iCiné propose un prix fixe car le client peut choisir parmi les prix du catalogue pour la location. Ensuite, pour les abonnements, les prix sont fixés en fonction de l’abonnement souscrit. Ressources clés La première ressource est notre site internet. Ensuite, le logiciel permettant aux utilisateurs de ne plus passer par le site internet est une ressource indispensable. La base de données de films est la ressource clé essentielle dans le modèle d’iCiné. En dernier, iCiné possède un spécialiste du streaming qui veille suite à ces connaissances au bon déroulement de la visite de chaque internaute. Activités clés Son activité clé est liée à sa plate-­‐forme (site internet) où sa clientèle est mise en relation avec ses offres. Ils doivent l’entretenir tous les jours en offrant de nouveaux films/séries aux travers de mises à jour. N’oublions pas que le service technique est une activité majeure dans iCiné pour la résolution de problèmes. Partenaires clés Tous les producteurs de vidéo qui réalisent et encodent les films. Ceux-­‐ci permettent à iCiné une optimisation et une économie d’échelle. Il a aussi des fournisseurs clés (un hébergeur et un développeur de clé HDMI) à qui ils rachètent les invendus. Structure de coûts Logique de valeur avec des coûts variables et des coûts fixes. Les coûts les plus importants pour iCiné sont évidemment les droits d’auteurs qui varient en fonction des quantités de film visionner par mois. Il faut aussi compter le coût des services premium constitué du : le service clients, du développement et de la location de la clé HDMI. L’hébergement et l’entretien de la plate-­‐forme sont des coûts de service gratuit et premium. Le référencement (SEO & Google AdWords) est aussi un des coûts importants pour iCiné. Thibaut SAMZUN-­‐ Franck BAUDRY – Jasmine KIBINDA – Nicolas NEUVILLE – Mehmet ÖZDEMIR EPHEC – Woluwe 1ère E-­‐business 16
  17. 17. Tp business models – Création d’un modèle économique Thibaut SAMZUN-­‐ Franck BAUDRY – Jasmine KIBINDA – Nicolas NEUVILLE – Mehmet ÖZDEMIR EPHEC – Woluwe 1ère E-­‐business 17
  18. 18. Tp business models – Création d’un modèle économique Recul critique Pendant le déroulement de la conception du modèle, nous avons eu l’opportunité de travailler sur différents aspects appris en cours. Le travail réalisé s’est avéré très enrichissant pour notre expérience aussi bien en ce qui concerne le domaine théorique que l’aspect technique. Le fait de travailler en équipe nous a permis d’avoir une vision détaillée de la supervision et de la gestion d’une équipe pour atteindre un résultat final de qualité. En effet, dans les travaux réalisés, nous avons pu chacun apporter nos connaissances théoriques et approfondir certains domaines nous ne connaissions pas bien (ex: streaming). Suite à ce projet, nous pensons peut-­‐être le mettre en place dans les mois à venir. Conclusion Beaucoup de sites proposant des services de VOD existent sur la toile mais la quasi-­‐totalité de ces sites sont illégaux. De plus, la qualité et la communication offertes sont vraiment médiocres. Le but de notre service proposé, ICiné, consiste donc en la mise en place d’un site Internet visant à devenir la plus grande bibliothèque de films online tout en restant dans un cadre légal et en proposant une expérience plus ergonomique à nos utilisateurs. Après avoir réalisé plusieurs études sur le sujet et la situation actuelle, il semble que le marché européen est effectivement demandeur d’un projet proposant des vidéos à la demande qui soit à la fois pratique, légal et interconnectable avec tous les appareils multimédia. Thibaut SAMZUN-­‐ Franck BAUDRY – Jasmine KIBINDA – Nicolas NEUVILLE – Mehmet ÖZDEMIR EPHEC – Woluwe 1ère E-­‐business 18
  19. 19. Tp business models – Création d’un modèle économique Thibaut SAMZUN-­‐ Franck BAUDRY – Jasmine KIBINDA – Nicolas NEUVILLE – Mehmet ÖZDEMIR EPHEC – Woluwe 1ère E-­‐business 19 Bibliographie Internet http://www.des-­‐livres-­‐pour-­‐changer-­‐de-­‐vie.fr/strategie-­‐ocean-­‐bleu/ (consulté le 1/05/2013) www.videobb.com http://www.alexa.com/ Etude marché : http://zelaurent.com/ressources/etudes-marche-chiffres-cles Document hadopi (analyse, critique) : http://www.01net.com/editorial/564484/hadopi-une- analyse-qui-decortique-le-telechargement-illegal/) http://www.journaldunet.com/cc/27_video/video_marche_mde.shtml http://www.itespresso.fr/usages-streaming-video-mobile-different-pays-autre- 62285.html http://www.commentcamarche.net/news/5860057-video-en-streaming-les-internautes-prets- a-payer-mais-intransigeants-sur-la-qualite http://guidedustreaming.blog-idrac.com/ http://www.numerama.com/magazine/21225-la-vod-progresse-mais-le-prix-reste-un-frein- pour-les-francais.html Loi HADOPI : Label : http://www.hadopi.fr/hadopi-pro/labellisation-de-loffre-legale/presentation-de-la-procedure Ouvrages Alexander OSTERWALDER; Yves PIGNEUR, Business Model – Nouvelle génération, Paris, Pearson, 2011
  20. 20. Tp business models – Création d’un modèle économique Thibaut SAMZUN-­‐ Franck BAUDRY – Jasmine KIBINDA – Nicolas NEUVILLE – Mehmet ÖZDEMIR EPHEC – Woluwe 1ère E-­‐business 20 Annexes Annexe 1
  21. 21. Tp business models – Création d’un modèle économique Thibaut SAMZUN-­‐ Franck BAUDRY – Jasmine KIBINDA – Nicolas NEUVILLE – Mehmet ÖZDEMIR EPHEC – Woluwe 1ère E-­‐business 21 Annexe 2

×