Internship report Safran Turbomeca

208 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
208
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Internship report Safran Turbomeca

  1. 1. Page 51 1.1.1.1.1.1.1 Rapport de stage S6. Du 03/02/2014 au 20/06/2014 Sujet : Optimisation des flux sur la ligne de montage du RTM322. 2014 BOUVARD Nicolas Turbomeca Bordes Tuteur entreprise : Delphine DUMAS Tuteur ENIT : Michel TRILHE
  2. 2. Page 1
  3. 3. Page 2 FICHE DE RENSEIGNEMENTS ENTREPRISE Date de création de cette fiche : 25/04/2014 ENTREPRISE : Turbomeca Adresse : rue J.Szydlowski CP : 64510 VILLE : BORDES CEDEX N° SIRET : 338481955 Code NAF : 3030Z / Construction aéronautique et spatiale PME / PMI : Groupe SAFRAN Groupe (si oui lequel) Nom et mail des responsables Directeur : ANDRIES Olivier : olivier.andries@turbomeca.fr D.R.H : LEGRAIN Pascal : pascal.legrainturboméca.fr Directeur de Production : MAZOUE Laurent : laurent.mazoue@turbomeca.fr Responsable Bureau d’Etudes : MASSE Eric : eric.masse@turbomeca.fr Responsable de la Taxe d’Apprentissage : LAHITETE Agnès : agnes.lahitete@turbomeca.fr Responsable de votre Stage (Nom / Fonction / Service) : DUMAS Delphine – responsable ligne Arrius/Makila/RTM322/Equilibrage – Direction Intégration (DI – IN MN) Activité de l’entreprise : Conception et fabrication de turbines à gaz pour les hélicoptères civils, parapublics et militaires. Chiffre d’affaires : 1 126 150K d’euros, .dont à l’export : ………………………€ Principaux clients : Bell, Russian Helicopters, Airbus Helicopters (Eurocopter), Sikorsky, Agusta Westland, NHIndustries
  4. 4. Page 3 Remerciements : Je souhaite tout d’abord remercier ma tutrice Delphine DUMAS pour m’avoir guidé dans mon projet, soutenu et accordé sa confiance. Je remercie mon tuteur ENIT Michel TRIHLE pour m’avoir suivi durant ce stage et conseillé. Je remercie également l’ensemble des monteurs du RTM322 (Guy SARRAZIN, Guy MONTALIBET, Michel MAURIES, Bernard GAYE, Hugo STEENWEG, Willy KALVIKOWSKY) pour le travail qu’ils m’ont aidé à accomplir, pour m’avoir conseillé, soutenu et fait confiance durant ce stage. Je remercie l’ensemble de la maîtrise Makila/RTM322/Arrius, Michel SOUBIROU, Nicolas NOEL, Stéphanie SABOURIN, André CARMENES, Walter BRUNOT, Pierre LARENA, Didier CEYRAT, pour avoir travaillé avec moi, aidé ainsi que leur sympathie durant ces 5 mois passés avec eux. Je remercie Stéphane CLAVERIE pour m’avoir accueilli dans son service. Je remercie Serge, Michel, Joël et Jérôme pour nous avoir accueillis et leur sympathie. Pour terminer je tiens à remercier l’ensemble du personnel de Turbomeca que j’ai pu côtoyer durant ce stage.
  5. 5. Page 4 Table des matières : 1 Introduction :............................................................................................................................... 6 2 Présentation de l’entreprise :...................................................................................................... 7 2.1 Le groupe Safran :................................................................................................................ 7 2.1.1 Les filiales du groupe Safran :...................................................................................... 7 2.1.2 Répartition du chiffre d’affaires par secteur d’activité :............................................. 8 2.1.3 Un groupe international :............................................................................................ 9 2.2 Turbomeca :....................................................................................................................... 10 2.2.1 Historique :................................................................................................................ 10 2.2.2 Principaux clients :..................................................................................................... 11 2.3 Turbomeca Bordes : .......................................................................................................... 12 2.3.1 Activités : ................................................................................................................... 12 2.3.2 Centre de Compétence Intégration (CCIN) :.............................................................. 12 2.3.3 Le moteur RTM322 :.................................................................................................. 14 3 Optimisation des flux sur les différents modules du RTM322 : ................................................ 15 3.1 Démarche DMAIC :............................................................................................................ 16 3.1.1 Définition du projet :................................................................................................. 16 3.1.2 Phase de mesure : ..................................................................................................... 16 3.1.2.1 Déplacements :...................................................................................................... 16 3.1.2.2 Outillages spécifiques :.......................................................................................... 17 3.1.2.3 Outils standards :................................................................................................... 18 3.1.2.4 Relevé des temps réalisés et des temps de cycle :................................................ 18 3.1.3 Analyse des mesures et propositions d’amélioration :............................................. 18 3.1.4 Amélioration :............................................................................................................ 20 1.1.1.1. Création de chariots destinés aux outils des pertes en chaîne :........................... 20 3.1.4.1 Réimplantation de la ligne :................................................................................... 20 3.1.4.2 Chariots de pièces pour l’équipement et le module 5 :........................................ 21 3.1.4.3 Postes standards :.................................................................................................. 26 3.1.5 Contrôle :................................................................................................................... 29 3.2 Implantation de la ligne de montage du RTM322 :........................................................... 29 3.2.1 Modélisation de l’implantation des lignes : .............................................................. 29 3.2.2 Propositions d’aménagement : ................................................................................. 31 3.2.2.1 Définition du modèle de la ligne : ......................................................................... 31 3.2.2.2 Propositions faites et choix des opérateurs :........................................................ 31 3.2.2.3 Mettre en place :................................................................................................... 32 3.2.3 Ligne de montage réaménagée :............................................................................... 33 3.3 Travaux divers visant à améliorer la ligne de montage :................................................... 33 3.3.1 Gestion des outillages partant en métrologie :......................................................... 33 3.3.1.1 Inventaire des outillages devant être étalonnés sur lignes RTM322 et Arrius : ... 34 3.3.2 Suivi d’un plan d’actions :.......................................................................................... 34 3.3.3 Récapitulatif permettant la poursuite de mes travaux :........................................... 35 4 Synthèse : .................................................................................................................................. 35
  6. 6. Page 5 4.1 Nouvelles connaissances acquises : .................................................................................. 35 4.2 Difficultés rencontrées : .................................................................................................... 36 4.3 Apports de l’ENIT :............................................................................................................. 36 4.3.1 Points positifs : .......................................................................................................... 36 4.3.2 Points pouvant être optimisés : ................................................................................ 37 5 Conclusion : ............................................................................................................................... 37
  7. 7. Page 6 1 Introduction : J’ai effectué mon stage de semestre 6 de février à juin 2014 dans l’entreprise Turbomeca Bordes. J’ai demandé un stage chez Turbomeca car étant passionné par l’aéronautique et voulant m’orienter dans ce milieu par la suite il m’a semblé primordial de rechercher une entreprise aéronautique pour faire ce stage. J’ai passé ce stage dans la partie montage des moteurs et plus particulièrement sur les lignes de production des moteurs RTM322, Arrius et Makila. Le plus gros de mon travail s’est porté sur l’optimisation des flux de la ligne de montage du RTM322. Je vous détaillerai l’histoire de ce moteur qui au départ était produit en collaboration entre Turbomeca et Rolls Royce un peu plus loin dans mon rapport. J’avais pour sujet de stage l’optimisation des flux sur les lignes de montage et la gestion des outillages devant être étalonnés par le service métrologie. Dans une première partie je vous présenterai le groupe Safran ainsi que l’entreprise Turbomeca, dans un deuxième temps j’exposerai mes travaux suivant la démarche DMAIC sur les flux de la ligne de montage du RTM322 et les travaux effectués sur les outillages. Je poursuivrai ensuite avec une synthèse des apports de ce stage et de ce que j’ai pu apporter à l’entreprise.
  8. 8. Page 7 2 Présentation de l’entreprise : 2.1 Le groupe Safran : Le groupe Safran est né en 2005 suite à la fusion de SNECMA et Sagem. Il compte aujourd’hui une multitude d’entreprises dans plusieurs domaines de l’aéronautique tant dans le civil, le spatial et le militaire. Le groupe emploie maintenant 66 289 personnes dans 53 pays différents. 2.1.1 Les filiales du groupe Safran : Le groupe SAFRAN possède des sociétés dans 4 principaux domaines (propulsion aéronautique et spatiale, équipements aéronautiques, défense et sécurité). Propulsion aéronautique et spatiale : o Moteurs et systèmes de propulsion pour les domaines civil et militaire (avions et hélicoptères), Figure 1 : Organigramme simplifié des sociétés du groupe.
  9. 9. Page 8 o Systèmes de propulsion pour drones, missiles, systèmes d’entrainement, satellites et lanceurs spatiaux. Equipements aéronautiques : o Equipements moteurs, nacelles, systèmes électriques, matériaux composites, o Systèmes d’atterrissages (trains, systèmes de freinage, roues). Défense et sécurité : o Navigation et avionique, optronique et systèmes aéroterrestres (programmes, simulations, viseurs), o Terminaux et transactions sécurisées, biométrie, contrôles. 2.1.2 Répartition du chiffre d’affaires par secteur d’activité : Le groupe Safran est un groupe très diversifié mais avec une présence importante dans le secteur aéronautique. Près de 81% du chiffre d’affaires du groupe y est consacré dont 53% dans la propulsion aéronautique. Figure 2 : Répartition du chiffre d'affaires par activité.
  10. 10. Page 9 2.1.3 Un groupe international : Les sociétés du groupe Safran sont réparties dans 53 pays sur les 5 continents. La majorité des effectifs du groupe se trouve en Europe (71% dont 60% en France). Figure 3 : Répartition des effectifs dans le monde.
  11. 11. Page 10 2.2 Turbomeca : 2.2.1 Historique : 1938 – 1939 : Création de Turbomeca par Joseph Szydlowski et installation sur le site de Mézières (78) 1942 : Installation sur le site de Bordes (64) pour cause de guerre. Production de compresseurs pour Hispano- Suiza 1955 : 1er vol au monde d’un turbomoteur monté en série sur Alouette III (turbine ARTOUSTE) 1965 : Création du site de Tarnos (40) 1968 : Certification de l’Adour, turboréacteur équipant l’avion de chasse Jaguar 1974 : Certification de l’Arriel, turbine équipant notamment l’hélicoptère Ecureuil 16 Juillet 1988 : décès de Joseph Szydlowski. 2000 : Intégration de Turbomeca au sein du groupe Snecma 2003 : signature d’un contrat majeur avec l’Inde autour du moteur Ardiden 2005 : Lancement du projet Eole (Bordes) Entrée de Turbomeca dans le groupe SAFRAN 2010 : Installation dans le nouveau site d’Eole, plus grand investissement industriel français des 10 dernières années Figure 4 : Hélicoptères motorisés par Turbomeca.
  12. 12. Page 11 Les moteurs Turbomeca permettent la motorisation d’une large palette d’hélicoptères. Ils peuvent motoriser des hélicoptères de petits gabarits de faibles puissances (turbines de 450ch) jusqu’aux gros gabarits de fortes puissances (turbines de 3000ch). Ils motorisent aussi bien des hélicoptères civils que militaires. 2.2.2 Principaux clients :
  13. 13. Page 12 2.3 Turbomeca Bordes : 2.3.1 Activités : Le site de Bordes effectue la conception, la fabrication et l’assemblage de la majorité des pièces utilisées par Turbomeca. Le site accueille près de 2500 employés. Le nouveau bâtiment de Turbomeca Bordes est divisé en plusieurs parties selon leurs fonctions. Les bâtiments centraux sont destinés aux services administratifs, à la conception, aux méthodes, à la qualité, aux ressources humaines. Les quatre « ailes » sont destinées aux centres de compétences (Ensembles tournants, réducteurs, combustion, montage). Le site dispose également de deux autres bâtiments, un contient le magasin de l’usine où transitent les pièces avant d’être montées, les moteurs avant expédition, ou encore les outillages commandés. Dans le deuxième, c’est toute la partie métallurgie et traitements spéciaux qui se font. 2.3.2 Centre de Compétence Intégration (CCIN) : Figure 5 : Site Joseph Szydlowski
  14. 14. Page 13 Figure 6 : Plan de l'atelier de montage à Bordes. J’ai effectué mon stage dans la partie montage du site de Bordes sur les chaînes de montage des moteurs RTM322, Arrius et Makila. Le bâtiment est divisé en plusieurs parties : - les lignes d’assemblage série : Arriel, Arrius, Ardiden, TM333, MTR390, RTM322, Makila. Leurs rôles sont d’assembler les moteurs neufs et réparer les pertes en chaîne, - la zone de recherche et développement chargée de monter les moteurs avec et les dernières innovations avant leur lancement en série, - le contrôle libératoire où sont vérifiés tous les moteurs avant leur départ chez le client. En bleu : la zone de recherche et développement. En vert : la zone de contrôle libératoire. En rouge : les lignes d’assemblage série. Le montage des moteurs se fait en plusieurs étapes : - la réception des composants : les lignes reçoivent les pièces du moteur, prêtes à être assemblées, disposées sur des chariots, - les pièces sont assemblées par sous-ensembles (module) en suivant la gamme de montage, - une fois tous les modules montés, ils sont assemblés et équipés des tuyauteries, capteurs, pompes, faisceaux électriques, thermocouples du moteur, - ensuite le moteur est envoyé au banc d’essai pour être testé sous toutes les conditions qu’il sera plus tard amené à subir en vol,
  15. 15. Page 14 - à l’issue du passage au banc d’essai, il retourne au montage soit pour être finalisé avec les dernières pièces de l’équipement, soit pour être retouché. Une fois terminé la conformité du moteur est vérifiée par le contrôle libératoire par un contrôle visuel. Il délivre alors le livret moteur composé des gammes et des papiers liés aux pièces du moteur. Ce livret suivra le moteur tout au long de sa vie. Environ 700 moteurs par an sont assemblés dans l’atelier. 2.3.3 Le moteur RTM322 : Le moteur RTM322 est constitué de 5 modules (module 1 : compresseur, module 2 : générateur, module 3 : turbine libre, module 4 : arbre de turbine libre, module 5 : boîte accessoires). La fabrication de ce moteur est actuellement partagée entre Turbomeca Bordes et Rolls Royce. Turbomeca assemble les modules 1, 4, 5 et s’occupe également de l’assemblage final et de Figure 8 : NH90 (équipé de 2 RTM322) sur le site de Bordes. NH90 de NHIndustries. Merlin EH101 de Agusta Westland. NH90 (équipé de 2 RTM322) sur le site de Bordes. Figure 8 : RTM322 et les hélicoptères qui en sont dotés.
  16. 16. Page 15 l’équipement du moteur (montage des tuyauteries, faisceaux électriques, pompes). Rolls Royce assemble les modules 2 et 3 puis les envoie chez Turbomeca pour leur assemblage. En 2013 Rolls Royce souhaite arrêter la production du RTM322 car elle représente qu’une très faible partie de ses activités. Turbomeca décide de racheter la partie de Rolls Royce pour poursuivre la fabrication de ce moteur. Turbomeca devra donc intégrer dans sa production les modules 2 et 3 ainsi que l’équipement du moteur. Avant cette décision Turbomeca avait décidé d’arrêter le montage du RTM322 à Bordes et de transférer l’activité sur le site de Tarnos. Au deuxième semestre 2013 ils reviennent sur leur décision et le montage du RTM322 revient sur le site de Bordes. Actuellement le RTM322 est le moteur le plus puissant de la gamme Turbomeca. Aujourd’hui l’objectif de Turbomeca est d’améliorer ses performances (passer de 2500ch à 3000ch) afin de pénétrer le marché des hélicoptères de fortes puissances ainsi que le domaine civil. Mon sujet de stage portant principalement sur le moteur RTM322 présenté précédemment, je vous développerai dans la prochaine partie l’ensemble de mes travaux effectués sur la ligne de montage de ce moteur ainsi que les autres tâches diverses effectuées. 3 Optimisation des flux sur les différents modules du RTM322 : Mon sujet de stage étant l’optimisation des flux sur la ligne de montage du RTM322, une de mes principales tâches a été de chercher à améliorer la ligne de production en appliquant une démarche DMAIC à chaque module du moteur (compresseur, turbine libre, boîte accessoires et équipement). La démarche DMAIC est composée de plusieurs étapes : - Définir le cadre du projet, c’est-à-dire décider de l’objectif fixé et poser des limites au projet, - Mesurer ce que l’on pense qui est à améliorer (temps, déplacements, outillages…), - Analyser nos mesures pour déterminer quels éléments sont à améliorer et ceux qui n’ont finalement pas d’impact sur ce que l’on cherche à optimiser, - Improve (Améliorer), apporter les améliorations nécessaires vu les résultats obtenus après la phase d’analyse, - Contrôler nos améliorations pour savoir si elles sont efficaces.
  17. 17. Page 16 3.1 Démarche DMAIC : 3.1.1 Définition du projet : La première étape de la démarche est de définir le projet et trouver les informations nécessaires pour lancer le projet. Il faut définir les points qui semblent améliorables pour arriver à notre but et que l’on voudra regarder lors de notre phase de mesure. Pour ce projet nous déciderons de suivre les déplacements de l’opérateur pour déceler les points faibles de l’implantation de la ligne, les utilisations des outillages pour voir si leur emplacement est adéquat pour le monteur (ergonomie, outillage inutile ou hors gamme). Nous déciderons également de nous intéresser aux temps de cycles et temps réalisés pour avoir une meilleure vision sur les temps nécessaires pour les montages des modules. Soit ils sont trop importants donc il faudra regarder comment on peut arriver à les baisser ou trop faibles pour les tâches demandées. Dans les deux cas il faudra trouver un accord avec les monteurs pour voir quelles améliorations pourraient être mises en place pour optimiser les temps de montage. Pour gagner du temps lors de la phase de mesure, j’ai préparé les outils nécessaires pour pouvoir prendre les mesures dans les meilleures conditions, et ne pas me laisser submerger par la quantité d’informations à récupérer. Ces différents outils seront présentés dans la partie suivante. 3.1.2 Phase de mesure : La phase de mesure a consisté à suivre le montage du module ou de l’équipement du moteur en répertoriant tous les déplacements du monteur, de noter tous les outils et outillages utilisés par celui-ci. 3.1.2.1 Déplacements : Pour chaque observation de montage de module, j’ai tracé sur un plan de la ligne de montage, que j’avais au préalable préparé, tous les déplacements de l’opérateur.
  18. 18. Page 17 Ces digrammes spaghetti me permettront d’analyser l’implantation de la ligne de montage et faire des propositions pour résoudre les problèmes. Par exemple, pour le module 1 (FIGURE 9 : DIAGRAMME SPAGHETTI POUR LE MODULE 1 COMPRESSEUR.) des déplacements fréquents et de distances importantes vers le marbre et le chariot d’outillages 1 sont ressortis. Nous approfondirons ce point dans la partie analyse. 3.1.2.2 Outillages spécifiques : J’ai également relevé l’ensemble des outillages spécifiques au montage du module utilisés pour pouvoir comparer ceux marqués sur la gamme et ceux réellement utilisés par l’opérateur. Avant de commencer les phases de mesure, j’avais parcouru les gammes de chaque module pour relever chaque outillage avec sa sous phase d’utilisation. Figure 9 : Diagramme Spaghetti pour le module 1 compresseur. Sous phase + Opération Outillage Produits chimiques 2 - Calcul et réalisation de la rondelle de réglage item 01600 outillage de mesure 8817126000 outillage de mesure TC3126G001 3 - Calcul et réalisation de la rondelle de réglage item 03600 socle de travail 8812009000 socle de travail TC3051G001 outillage de mesure 8817126000 outillage de mesure TC3126G001 outillage de mesure TC3128G001 outillage de mesure 8817199000 outillage pose dépose TC3129G001 outillage pose dépose 8817191000 support de montage TM1538G001 4 - Assemblage de l'ensemble joint facial outillage de pose dépose TC3155G001 huile synthétique 0-147 1810010518 outillage de pose dépose 8819864000 5 - Mettre en place le roulement à billes item 03500 socle de travail 8812009000 huile synthétique 0-147 1810010518 socle de travail TC3051G001 outillage de serrage 8815231000 outillage de serrage TC3145G001 outillage pose dépose TM1536G002 outillage pose dépose TC3116G002 support de montage TM1538G001 Figure 10 : Extrait des outillages utilisés pour le module 4.
  19. 19. Page 18 3.1.2.3 Outils standards : Pour les outils standards (outils Facom) présents sur chaque, j’ai effectué le même travail que pour les outils spécifiques. Ce relevé me permettra par la suite d’établir la liste d’outils nécessaires au montage du module et créer un poste dédié. 3.1.2.4 Relevé des temps réalisés et des temps de cycle : Les opérateurs pointent leurs activités tous les jours sur la base de données SAP de Turbomeca. Cela permet par exemple de connaître les temps réalisés pour le montage d’un moteur ou d’un module en particulier. J’ai donc effectué un travail d’extraction de données pour chaque module de tous les moteurs produits sur les années 2013 et 2014 pour les sites de Bordes et Tarnos. Ces données me permettront de faire des comparatifs entre nos temps de montage et les temps de montage des opérateurs de Tarnos. 3.1.3 Analyse des mesures et propositions d’amélioration : Le diagramme Spaghetti (FIGURE 9 : DIAGRAMME SPAGHETTI POUR LE MODULE 1 COMPRESSEUR.) m’a permis de relevé quelques points à améliorer sur la ligne de montage. Premièrement, la position du marbre qui est éloignée de postes compresseurs obligeant ceux-ci à traverser toute la ligne de montage avec le compresseur accroché au palan. Cela peut donc entraîner des accidents, tant corporels que matériels. Son utilisation est également fréquente avec 16 allers retours durant le montage. Ce qui correspond à environ 150m parcourus. Le chariot numéro 9 et ses outillages n’ont à première vue pas lieu d’être présents sur la ligne d’assemblage puisque l’opérateur n’est pas allé une seule fois vers ce chariot durant les 15 jours de montage. Grâce à mon tableau préalablement établi (FIGURE 10 : EXTRAIT DES OUTILLAGES UTILISES POUR LE MODULE 4.), j’ai pu comparer les outillages relevés lors de mon observation et les outillages notés dans la gamme je me suis aperçu que la plupart des outillages présents sur le chariot 9 n’étaient pas mentionnés dans la gamme. En allant me renseigner auprès de monteurs, j’ai appris que ces outillages étaient utilisés uniquement pour une version du moteur peu produite (pour les MK250) et pour les moteurs «pertes en chaînes» c’est-à-dire ceux où il y a une anomalie de détectée et qu’il faut démonter.
  20. 20. Page 19 Concernant les temps de cycles et temps réalisés, j’ai obtenu des graphiques comme ci-dessous (FIGURE 12 : TEMPS REALISES PAR RAPPORT AU TEMPS ALLOUES.). Pour des raisons de confidentialité, les graphiques sont dévoilés sans échelle et les chiffres ne sont pas donnés. On peut remarquer sur ces graphiques que d’un côté les temps sont variables autour du temps alloué alors que de l’autre les temps sont stabilisés. La courbe inférieure semble alors présenter une anomalie par rapport à la courbe supérieure qui présente des variations comme tout processus normal. Sousphase +Opération Désignationoutillage Emplacement1 Double équivalent(si présent/ligne) Emplacement2 Etat Qte Masse/unité (Kg) Masse totale (Kg) Aide aulevage Réf. outillage Chariot OP20 3- CONSTITUTION DEL'ENSEMBLETOURNANT masse équivalente TC3059G001 1 Chariot2Haut masse équivalente 800B327300 Chariot1Haut Double 1 14,800 14,800 Anneau+manille 800B327302 TC3059G001 Chariot2Haut OP20 3- CONSTITUTION DEL'ENSEMBLETOURNANT masse équivalente 800B327300 1 Chariot1Haut masse équivalente TC3059G001 Chariot2Haut Utilisé 1 14,800 14,800 Anneau+manille 800B327302 800B327300 Chariot1Haut OP20 3- CONSTITUTION DEL'ENSEMBLETOURNANT mallette hydraulique TM1360G002 1 Chariotmalette hydraulique mallette hydraulique TM1360G001 Chariotmalette hydraulique Utilisé 1 0,000 0,000 TM1360G002 Chariotmalette hydraulique OP20 3- CONSTITUTION DEL'ENSEMBLETOURNANT mallette hydraulique TM1360G001 1 Chariotmalette hydraulique mallette hydraulique TM1360G002 Chariotmalette hydraulique Double 1 0,000 0,000 TM1360G001 Chariotmalette hydraulique OP20 3- CONSTITUTION DEL'ENSEMBLETOURNANT outillage de serrage TC3053G001 1 Chariot1Haut Utilisé 1 1,340 1,340 TC3053G001 Chariot1Haut OP20 3- CONSTITUTION DEL'ENSEMBLETOURNANT outillage de serrage 8816301000 0 Absentligne Double 1 0,000 0,000 8816301000 Absentligne OP20 3- CONSTITUTION DEL'ENSEMBLETOURNANT immobilisateurTM1177G001 2 Chariot1Haut Utilisé 1 2,710 2,710 TM1177G001 Chariot1Haut OP20 3- CONSTITUTION DEL'ENSEMBLETOURNANT supportde manutentionTM2098G001 1 Ligne arrius Utilisé 1 0,000 0,000 TM2098G001 Ligne arrius OP20 3- CONSTITUTION DEL'ENSEMBLETOURNANT outillage de manutentionTC3087G003 1 Chariot2(suspendu) Utilisé 1 4,000 4,000 TC3087G003 Chariot2(suspendu) OP20 3- CONSTITUTION DEL'ENSEMBLETOURNANT outillage de mesure TC3281G001 1 Chariotmalette hydraulique Utilisé 1 0,640 0,640 TC3281G001 Chariotmalette hydraulique OP20 3- CONSTITUTION DEL'ENSEMBLETOURNANT trépiedausol 8812009000 1 Fixe Utilisé 1 0,000 0,000 8812009000 Fixe OP20 3- CONSTITUTION DEL'ENSEMBLETOURNANT trépiedausol TC3051G001 1 Absentligne Double 1 0,000 0,000 TC3051G001 Absentligne OP20 3- CONSTITUTION DEL'ENSEMBLETOURNANT outillage de serrage TC3078G001 0 Absentligne Double 1 0,000 0,000 TC3078G001 Absentligne OP20 3- CONSTITUTION DEL'ENSEMBLETOURNANT outillage de serrage 8817153000 1 Chariotmalette hydraulique Utilisé 1 0,000 0,000 8817153000 Chariotmalette hydraulique OP20 3- CONSTITUTION DEL'ENSEMBLETOURNANT support8818231000 1 Marbre Utilisé 1 0,000 0,000 8818231000 Marbre OP20 3- CONSTITUTION DEL'ENSEMBLETOURNANT supportTC3270G001 0 Absentligne Double 1 0,000 0,000 TC3270G001 Absentligne OP20 3- CONSTITUTION DEL'ENSEMBLETOURNANT outillage de guidage TM5364G001 1 Chariot1Haut Utilisé 1 1,100 1,100 TM5364G001 Chariot1Haut OP20 4- CONSTITUTION DEL'ENSEMBLEPREROTATION Outillage de calage 8819151000 1 Chariot1Bas Utilisé 1 11,560 11,560 8819151000 Chariot1Bas OP20 4- CONSTITUTION DEL'ENSEMBLEPREROTATION Supportassemblage 8819640000 1 Chariot1Haut Utilisé 1 1,135 1,135 8819640000 Chariot1Haut OP20 4- CONSTITUTION DEL'ENSEMBLEPREROTATION Supportassemblage TC3089G002 0 Absentligne Double 1 0,000 0,000 TC3089G002 Absentligne OP20 4- CONSTITUTION DEL'ENSEMBLEPREROTATION Guide TM4624G001 1 Chariot1Milieu Nonutilisé 1 0,005 0,005 TM4624G001 Chariot1Milieu OP20 5- CONSTITUTION DEL'ENSEMBLEREDRESSEUR1erétage SupportTM2232G001 1 Chariot1Haut Utilisé 1 2,080 2,080 TM2232G001 Chariot1Haut OP20 5- CONSTITUTION DEL'ENSEMBLEREDRESSEUR1erétage Outillage de calage 8819152000 1 Chariot1Bas Utilisé 1 11,560 11,560 8819152000 Chariot1Bas OP20 5- CONSTITUTION DEL'ENSEMBLEREDRESSEUR1erétage Guide TM4624G001 1 Chariot1Milieu Nonutilisé 1 0,005 0,005 TM4624G001 Chariot1Milieu Figure 11 : Extrait du tableau final avec les outillages utilisés ou non pour le compresseur. Figure 12 : Temps réalisés par rapport au temps alloués.
  21. 21. Page 20 Au vu des temps de cycles relevés, il a été décidé que les temps de cycles peuvent et doivent être diminués. 3.1.4 Amélioration : 3.1.4.1 Création de chariots destinés aux outils des pertes en chaîne : Etant donné que nous nous sommes aperçus qu’il y avait des outillages non utilisés sur la ligne de montage et qu’ils servaient que pour les Pertes en Chaîne (PEC) ou pour le démontage des modules, nous avons décidé de créer un chariot dédié au PEC et démontage. Cela permettra de libérer de la place sur la ligne car ce chariot sera stocké à l’extérieur et amené sur la ligne qu’en cas de besoin. 3.1.4.2 Réimplantation de la ligne : J’ai dû regarder l’implantation de la ligne tant pour la réorganisation en vue de l’intégration des modules 2 et 3 du RTM322 que pour gérer les emplacements des outillages suivis en métrologie. J’ai donc créé sur CATIA une schématisation des lignes de montages Arrius et RTM322. Pour le RTM322 elle permettra d’avoir une meilleure vision de l’espace restant sur la ligne pour l’ajout de postes, d’un four et d’une presse. Pour les 2 lignes elle servira au gestionnaire des Figure 13 : Cycles de montage.
  22. 22. Page 21 outillages de retrouver les outillages devant partir en métrologie en retrouvant leur emplacement sur le plan. 3.1.4.3 Chariots de pièces pour l’équipement et le module 5 : Aujourd’hui Turbomeca reçoit des kits de pièces de chez Rolls Royce contenant les modules 5 en pièces détachées et les pièces pour l’équipement du RTM322. Ces kits sont alors livrés tels quels sur la ligne de montage et les monteurs sont obligés de déballer et organiser eux-mêmes leurs pièces sur leur chariot. Les temps consacrés aux déballages étant de 8h pour l’équipement et de 2h pour le module 5, il n’est plus envisageable que ce temps soit dépensé par la ligne de montage. C’est pour cela que cette tâche sera confiée dans un futur proche au sous-traitant chargé de la logistique. J’ai été chargé de créer des chariots standards de pièces pour les équipements et les modules 5 qui seront réalisés par le service logistique. Phase d’observation d’un déballage : Actuellement les chariots équipements arrivent sous forme d’un carton Rolls Royce contenant des pièces et d’autres cartons avec les pièces en provenance de Safran. Les tuyauteries sont stockées en vrac dans une caisse jaune. Figure 14 : Etat du chariot équipement à l'arrivée sur la ligne.
  23. 23. Page 22 Définition d’un standard : Les tuyauteries devront être suspendues et classées par ordre d’apparition dans la gamme. Les pièces de « gros volume » devront être placées dans des mousses et rester dans leur poche de protection. Les autres petites pièces seront rassemblées en fonction de leur utilisation dans un bac muni de compartiments et dans une mallette également pourvue de boîtes plastiques. Proposition d’aménagement du chariot : Dans un premier temps, je me suis chargé du déballage d’un équipement pour pouvoir par la suite en avoir un sous la main afin d’aménager un chariot comme je le souhaitais. Après avoir créé un premier chariot, j’ai fait un point avec les monteurs pour que chacun donne son avis et apporte ses remarques. L’objectif était de faire participer tous les monteurs pour qu’ils soient investis dans le projet et que chacun travaille pour améliorer la ligne de production. Si tout le monde se sent impliqué, il sera plus facile pour nous d’obtenir leurs idées d’améliorations. Chariot final : Le chariot devra comporter des mousses pour contenir les pièces de gros gabarits. Ces mousses permettent de pouvoir déballer les pièces de leurs emballages cartons et les placer dans les compartiments de la mousse sans risque qu’elles s’entrechoquent. Ayant l’habitude d’utiliser le logiciel CATIA à l’ENIT, il m’est tout de suite venu à l’esprit que créer ces mousses sur CATIA serait beaucoup plus visuel. En effet quand on a l’image 3D sous les yeux il est plus simple de se rendre compte de la position des pièces et de l’espace entre chaque compartiment. Entre chaque pièce ou bord de la mousse, il faut se laisser une marge de 2 à 3cm au cas où la mousse doive être retouchée. Elle peut être retouchée pour plusieurs raisons : à cause d’un changement de dimension de la pièce, à cause d’effritements qu’il faut enlever. J’ai dû créer des mousses pour les modules 5 et pour les équipements du RTM322. Une seule mousse est nécessaire pour le module 5 et trois pour l’équipement.
  24. 24. Page 23 Pour les pièces de petites tailles nous avons décidé de troquer les bacs thermoformés (FIGURE 17 : BACS THERMOFORMES UTILISES ACTUELLEMENT.) contre des boîtes pouvant contenir des casiers modulables en fonction des emplacements souhaités et des tailles des pièces à stocker (FIGURE 18 : BOITE ET CASIERS DE RANGEMENT POUVANT SE FERMER POUR LES PIECES DE PETITES DIMENSIONS.). D’autant plus ces casiers peuvent être fermés avec un couvercle ce qui enlèvera tout risque de chute des pièces du chariot lors du transport entre le magasin et l’atelier de montage. Figure 15 : Modèle 3D de la mousse du module 5. Figure 16 : Plan de la mousse pour le module 5. Figure 17 : Bacs thermoformés utilisés actuellement.
  25. 25. Page 24 Les tuyauteries seront suspendues sur un support fixé au chariot comme ci-dessous (FIGURE 19 : TUYAUTERIES SUSPENDUES.). Cela permet d’une part que les tuyauteries ne soient pas déformées par le poids des autres lorsqu’elles sont empilées comme aujourd’hui et d’autre part de gagner de la place sur le chariot. Elles seront rangées par ordre d’apparition dans la gamme pour faciliter le travail aux monteurs qui n’auront plus qu’à prendre les tuyauteries les unes après les autres selon l’avancé de l’équipement du moteur. Pour faciliter le travail de la logistique, j’ai créé des étiquettes qui seront également suspendues aux crochets. Ces étiquettes comprennent le numéro d’arrivée de la tuyauterie dans la gamme ainsi que sa référence (voir : ANNEXE 4 : ETIQUETTES DES TUYAUTERIES POUR L'EQUIPEMENT DU RTM322.). Les joints seront classés par ordre croissant de référence comme ci-dessous. Figure 18 : Boîte et casiers de rangement pouvant se fermer pour les pièces de petites dimensions. Figure 19 : Tuyauteries suspendues.
  26. 26. Page 25 Un intercalaire correspondra à une référence et tous les joints de la référence seront placés derrière. Lors de la vérification des pièces, le monteur n’aura plus qu’à vérifier la référence des joints et leur quantité. Les petites pièces sont appelées des pièces de classe C, c’est-à-dire que se sont des pièces de faibles coûts et mises à disposition des monteurs en quantité dans l’atelier (ex : vis, rondelles, écrous, etc). Pour les pièces Rolls Royce c’est un peu différent car elle arrive dans le kit Rolls Royce et ne sont pas connues avec des références Turbomeca. Pour cela j’ai créé une mallette de classe C Rolls Royce. Les détails de cette mallette sont en annexe 5 (ANNEXE 1 : PLAN DE LA MALLETTE DE PIECES ROLLS ROYCE POUR L'EQUIPEMENT.). Figure 20 : Rangement des joints. Figure 21 : Mallette de classe C Rolls Royce.
  27. 27. Page 26 3.1.4.4 Postes standards : Tout d’abord l’objectif était de créer des postes standards dédiés à des tâches particulières car aujourd’hui tous les modules se font sur tous les postes ce qui engendre un désordre dans la ligne de montage. Le but est de créer quatre postes dédiés au montage des modules 1 et 4, deux postes dédiés aux équipements et finition et prochainement quatre postes dédiés aux modules 2 et 3 lors de leur arrivée sur le site de Bordes (à peu près fin juin 2014). Comme montré ci-dessus, les quatre postes «compresseurs» ainsi qu’un des postes équipement sont désordonnés et avec des outils différents selon les postes. Détermination des outillages nécessaires Figure 22 : Postes compresseurs au début du stage. Figure 23 : Poste équipement avant.
  28. 28. Page 27 Pour déterminer les outillages nécessaires à l’équipement, je me suis appuyé sur un poste qui avait été créé selon le besoin pour l’équipement. J’ai eu alors à faire l’inventaire de ce poste pour obtenir une liste d’outillage qui constituera le futur poste standard. L’étape suivante a été de retrouver la référence et le prix de chaque outil pour pouvoir passer les commandes. Pour les postes concernant le module 1 et le module 4 je m’y suis pris différemment. Dans un premier temps, j’ai effectué l’inventaire de tous les postes pour avoir une idée des outils les plus présents dans les postes. Ensuite j’ai confronté tous ces outils à la liste qu’un des monteurs avait faite lors d’un montage de module. J’ai rajouté à la liste précédente les outils les plus présents dans les postes car ils n’ont pas tous les mêmes habitudes de montage donc peuvent utiliser des outils légèrement différents. La comparaison de ces deux listes m’a permis de proposer une liste d’outils aux monteurs pour qu’on la valide ensemble avec les modifications qu’ils voulaient ajouter. Commande des outils : Une fois la liste standard d’outils établie, il a fallu commander ceux qu’ils nous manquaient pour pouvoir compléter les postes. J’ai donc fait les deltas entre la liste d’outils et les inventaires des postes que j’avais faits auparavant. Les coûts totaux des postes sont de : - 2 367,39 € pour un poste compresseur, - 2 327,00 € pour un poste équipement. Création des postes Une fois les listes établies, il a fallu aménager les postes. Pour cela il fallait créer des empreintes de couleur qui seront disposées derrière les outils sur les postes. Ces empreintes ont plusieurs fonctions, d’une part elles permettent au monteur de replacer l’outil rapidement sur son poste sans chercher Désignation Taillle Qte/ poste Ref FACOM Prix unitaire Prix/poste Clefà fourche 22-24 1 44.22X24 4,47 4,47 Clefà fourche 20-22 1 44.20X22 4,37 4,37 Clefà fourche 18-19 1 44.18X19 3,64 3,64 Clefà fourche 16-17 1 44.16X17 3,03 3,03 Clefà fourche 14-15 1 44.14X15 2,79 2,79 Clefà fourche 12-13 1 44.12X13 2,05 2,05 Clefà fourche 10-11 1 44.10X11 1,98 1,98 Clefà fourche 8-9 1 44.8X9 1,93 1,93 Clefà fourche 6-7 1 44.6X7 1,8 1,8 Figure 24 : Extrait de liste d'outils du poste équipement.
  29. 29. Page 28 l’emplacement et d’autre part elles permettront à l’opérateur de s’apercevoir du manque d’un outil au début ou à la fin de la journée. Pour les empreintes nous avons décidé d’utiliser des empreintes aimantées. Le choix des empreintes aimantées a été fait pour plusieurs raisons : - Les empreintes aimantées sont plus faciles à enlever ou à repositionner en cas de modification du poste, - Elles sont plus faciles à créer car elles sont imprimées directement avec l’imprimante et en plusieurs exemplaires si nécessaire contrairement aux autocollants où il fallait tracer le contour des pièces, - Leur coût est moins élevé (1.20€ TTC pour une feuille A4 contre environ 3€ pour un autocollant) sachant que sur un autocollant un seul outil peut être représenté alors que l’on peut en disposer plusieurs sur une feuille A4. Postes standards terminés : Figure 25 : Exemple d'outil avec l'empreinte correspondante. Figure 26 : Poste standard équipement.
  30. 30. Page 29 Ci-dessus, je prends pour exemple le poste équipement terminé avec une disposition des outils déterminée à tous les postes équipement, les empreintes aimantées des outils découpées et mises en place et tous les outils présents. J’ai également édité une fiche récapitulative de tous les outils présents sur le poste avec les types des crochets utilisés et les prix de ceux-ci (voir : ANNEXE 2 : RECAPITULATIF DES OUTILS ET FIXATIONS POUR LE POSTE EQUIPEMENT DU RTM322.). 3.1.5 Contrôle : La phase de contrôle consiste à s’assurer que les actions mises en place pour améliorer la ligne sont efficaces et pérennes dans le temps. Etant donné les temps nécessaires pour recevoir les commandes d’outils ou de mousses, dus à l’inertie d’une grande entreprise telle que Turbomeca, je ne pourrai pas suivre cette phase de contrôle. Elle sera effectuée par les différents acteurs des lignes. 3.2 Implantation de la ligne de montage du RTM322 : 3.2.1 Modélisation de l’implantation des lignes : Figure 27 : Zone équipement / Pertes en chaine / contrôle libératoire avant.
  31. 31. Page 30 Jusqu’à aujourd’hui, l’aménagement de la ligne de montage du RTM322 se présente comme ci- dessus (FIGURE 27 : ZONE EQUIPEMENT / PERTES EN CHAINE / CONTROLE LIBERATOIRE AVANT.) et FIGURE 28 : ZONE MODULE 1 COMPRESSEUR AVANT.). L’objectif est de revoir l’implantation de ces zones pour pouvoir d’une part : mettre en forme une zone d’équipement, de pertes en chaines (PEC) et de contrôle libératoire qui à ce jour est quasiment inexistante et de réaménager la zone de montage des compresseurs pour pouvoir y intégrer les modules 2 et 3. Pour cela, j’ai modélisé l’ensemble des meubles et chariots de la ligne sur CATIA et les ai disposés dans leur position actuelle pour avoir une meilleure visibilité de l’espace occupé et de l’espace restant. De plus avoir une visibilité en 3D de la ligne sera plus parlant lorsqu’il faudra présenter des idées d’aménagements aux opérateurs. Figure 28 : Zone module 1 compresseur avant. Figure 29 : Implantation de la ligne RTM322 avant réimplantation.
  32. 32. Page 31 3.2.2 Propositions d’aménagement : 3.2.2.1 Définition du modèle de la ligne : Dans un premier temps, nous nous sommes réunis avec les monteurs, le contrôleur libératoire et les chefs de ligne pour que chacun expose ses idées quant à la future implantation de la zone équipement. Tous les acteurs de la zone ont alors pu nous exprimer leurs besoins, les éléments indispensables pour la réalisation de leur travail. Par exemple pour le contrôle libératoire, il faut une zone isolée des personnes qui pourraient déranger le contrôleur, lui prévoir assez d’espace pour qu’il puisse contourner aisément le moteur, mettre à disposition un pupitre avec de quoi écrire avec à proximité des produits pour nettoyer des parties du moteur si nécessaire et installer un tas pour pouvoir marquer la plaque d’identité du moteur. 3.2.2.2 Propositions faites et choix des opérateurs : Lors d’une seconde réunion faite avec les mêmes personnes que la première, j’ai exposé mes quatre propositions d’aménagement de la zone que j’avais au préalable modélisé sur CATIA. Lors de cette réunion tout le monde a pu donner son avis sur les propositions faites et décider de la meilleure à adopter. Figure 30 : Quatre propositions d'aménagement de la zone équipement.
  33. 33. Page 32 La solution choisit est la suivante : Les quatre moteurs «pertes en chaine (PEC)» seront placés du côté de la machine à café (représentée en dehors de la ligne à gauche) et à l’opposé de la zone de visite de l’atelier. Le contrôle libératoire se fera de l’autre côté des armoires avec le moteur positionné de manière perpendiculaire à la ligne de montage. Cette manière de le positionner permet de gagner de la place et la récupérer pour laisser un peu plus d’espace aux postes équipements. 3.2.2.3 Mettre en place : Pour la mise en place de cette solution, je me suis noté toutes les modifications à faire dans un plan d’actions (FIGURE 32 : PLAN D'ACTIONS POUR NOUVELLE IMPLANTATION DE LA ZONE EQUIPEMENT.) pour être sûr de ne pas oublier d’étape et que les postes deviennent opérationnels assez rapidement. Figure 31 : nouvelle implantation de la zone équipement et PEC. Date Sujet Demandeur Pilote Date fin 15/05/14 faire 2ème poste equipement D.Dumas N.Bouvard 15/05/14 faire chariot PEC + chariot equipement D.Dumas N.Bouvard 16/05/2014 15/05/14 faire implantation zone équipement D.Dumas N.Bouvard 20/05/2014 19/05/14 contrôle libératoire (rouleau de papier avec suppport, Poubelles à proximité) montage N.Bouvard 21/05/14 Chariot pièces côté ordi postes équipements montage N.Bouvard 21/05/2014 21/05/14 faire fixer support rubalise montage D.Dumas 21/05/14 Zone PEC opposé Zone visite montage D.Dumas 20/05/2014 21/05/14 armoire murale outils au banc d'essai montage D.Dumas 21/05/14 prévoir une zone pour le tas sur poste équipement montage N.Bouvard 21/05/14 mettre film sur les vitres montage D.Dumas 21/05/14 prévoir de l'outillage en double pour travail en binôme équipement montage N.Bouvard 21/05/14 commander 2 chaises montage D.Dumas 21/05/14 2 support U.C. + un support écran montage D.Dumas 21/05/14 rangements pour les boîtes accessoires montage N.Bouvard 21/05/14 déplacer imprimante couleur montage N.Bouvard Figure 32 : Plan d'actions pour nouvelle implantation de la zone équipement.
  34. 34. Page 33 Aujourd’hui, il reste encore beaucoup d’actions à mener pour arriver au terme de cette implantation. J’effectuerai si j’ai la possibilité le maximum d’entre elles avant la fin de mon stage. 3.2.3 Ligne de montage avec la nouvelle implantation : Après concertation avec tous les opérateurs, nous sommes tombés d’accord sur une nouvelle implantation de la ligne. La zone bleue comprendra le poste dédié au module 5, la presse, l’étuve ainsi qu’une zone de stockage. Les 6 postes de la zone rouge serviront aux montages des modules 1, 2, 3 et 4. Le marbre et les chariots outillages seront placés au milieu de celle-ci. La zone verte correspond à la zone d’équipement et des pertes en chaine. 3.3 Travaux divers visant à améliorer la ligne de montage : 3.3.1 Gestion des outillages partant en métrologie : Tous les mois un certain nombre d’outillages doit être envoyé au service métrologie pour qu’ils soient contrôlés et étalonnés. Aujourd’hui les outils mis à disposition du gestionnaire ne sont pas satisfaisants car les outils sont référencés mais leurs emplacements ne sont pas indiqués de manière Figure 33 : Future implantation de la ligne RTM322.
  35. 35. Page 34 claire et précise. C’est pour cela qu’il m’a été demandé de recréer fichier permettant de répertorier les outils en fonction de leur emplacement et de les indiquer clairement. 3.3.1.1 Inventaire des outillages devant être étalonnés sur lignes RTM322 et Arrius : Actuellement la personne chargée de transmettre les outillages demandés par le service métrologie ne dispose pas d’outil nécessaire pour retrouver l’outillage rapidement sur la ligne d’assemblage. Il m’a été demandé de refaire l’inventaire des outillages présents sur les lignes Arrius et RTM322. Mon fichier devra comporter les informations suivante : désignation de l’outil, sa référence Turbomeca, sa référence pour la métrologie, sa date de validité, son emplacement, sa date de départ pour la métrologie. 3.3.2 Suivi d’un plan d’actions : Tout au long de mon stage, j’ai compléter un tableau avec toutes les remarques que me faisaient les monteurs sur les problèmes de la ligne ou sur des idées d’améliorations. Les plus simples d’entre elles ont pu être traitées et les autres sont en cours. Emplacement Désignation Réf TM N° série Échéance Etalonnage Date départ étalonnage Responsable Chariot 1 milieu Outil de mesure partie inférieure TC3242G201 147632 janv-14 1-avr.-14 Chariot 9 bas outillage de calage 8817119000 132446 janv-14 1-avr.-14 Servante 1 tiroir 2 contrôle isolement 156023 janv-14 perdu Poste module 5 Palpeur TC3041G003 23565 mars-14 1-avr.-14 Poste J6 Clé dynam 4,8Nm 75875 avr-14 M.Mauries Poste K7 R306-25D 5-25N.m 159681 avr-14 B.Gaye Poste module 5 Palpeur TC3041G004 23564 avr-14 Poste module 5 Outillage de réglage 8815243203 132439 avr-14 Ensemble mesure sur galets palpeur 59543 mai-14 Marbre 01 Tiroir 1 Outillage de mesure TM1299G001 135528 mai-14 Marbre 01 Tiroir 2 cales étalons 08173 mai-14 Poste K équipement Clé dynam 4,8Nm 75880 mai-14 Chariot 1 milieu Bague de mesure TM2921G001 145152 juin-14 Figure 34 : Extrait de l'inventaire des outillages à étalonner sur la ligne RTM322.
  36. 36. Page 35 3.3.3 Récapitulatif permettant la poursuite de mes travaux : Pour assurer la poursuite de l’ensemble de mes travaux qui n’ont pas été terminés à cause des délais ou ceux qui nécessitent d’être utilisés dans le futur, je rédigerai un récapitulatif permettant de les retrouver. Au jour où j’écris ce rapport je n’ai pas eu le temps de le faire, c’est pourquoi je consacrerai du temps pour le faire durant mes derniers jours de stage. 4 Synthèse : 4.1 Nouvelles connaissances acquises : Ce stage m’a permis d’apprendre à travailler avec des équipes pour pouvoir mener mon projet correctement. J’ai pu acquérir quelques techniques de management en m’habituant à travailler en collaboration avec les monteurs et savoir comment les fédérer autour du projet pour qu’ils m’apportent plus facilement leurs idées d’amélioration. Une fois qu’ils sont en confiance et qu’ils adhèrent au projet ils acceptent plus facilement les transformations même si au départ ils sont plutôt contre. Date Sujet Demandeur Pilote Date fin Commentaire 13/03/14 Risques de chutes des pièces lors de la manipulation de la bâche des chariots pièces B.Gaye D.Dumas 13/03/14 Remise en état des tables rondes B.Gaye D.Dumas 31/03/2014 FMAO réalisée / intervention S13 13/03/14 Ajouter des support papiers aux postes B.Gaye D.Dumas 13/03/14 Commande de clés Stahlwille HPQ 220 B.Gaye P.Berard 07/05/2014 18/03/14 Commander cliquet S152 Pour chariot module 4 B.Gaye N.Bouvard 16/04/2014 18/03/14 installation support ordinateur D.Dumas P.Berard 1 disponible 18/03/14 Déblocage ordinateurs équipement D.Dumas P.Berard 18/03/14 commande des visseuses pneumatiques D.Dumas P.Berard 15/05/2014 Mises en place sur les postes équipements 20/03/14 Reculer butée palan du côté de l'entrée D.Dumas D.Dumas 09/04/2014 FMAO réalisée 21/03/14 Demande de douille de 1/4" pour gaston G.Sarrazin D.Dumas 24/03/2014 21/03/14 Ajouter dérouleurs de tuyaux d'air comprimé B.Gaye D.Dumas 26/03/14 Multiprises/disjoncteurs (normes ?) sur postes B.Gaye D.Dumas 27/03/14 Mettre des photos des outillages restant dans leur boîte sur les boîtes G.Sarrazin N.Bouvard 07/04/2014 26/03/14 déplacer l'imprimante G.Sarrazin N.Bouvard 04/04/2014 15/05/14 faire 2ème poste equipement D.Dumas N.Bouvard 15/05/14 faire chariot PEC + chariot equipement D.Dumas N.Bouvard 16/05/2014 15/05/14 table contrôle libératoire (tas) D.Dumas N.Bouvard 15/05/2014 15/05/14 faire implantation zone équipement D.Dumas N.Bouvard Figure 35 : Extrait du plan d'actions mis en place sur la ligne RTM322.
  37. 37. Page 36 4.2 Difficultés rencontrées : Durant ce stage, j’ai pu me rendre compte de certaines caractéristiques de gestion dues à une grande entreprise comme Turbomeca. Par exemple lorsque il m’a fallu commander des outils pour constituer le poste équipement j’ai appris que le montant des commandes était limité à 150€ alors que j’avais 450€ d’outils à commander. Les temps d’attente pour recevoir une commande sont également importants. J’ai attendu près de 2 mois avant de recevoir la totalité des outils commandés et près de 2 mois et demi pour recevoir les mousses. De plus il reste encore des commandes qui ne sont pas arrivées à quelques semaines de la fin du stage ce qui bloque quelques points restant à effectuer. Pour que mes projets avancent, j’ai dû traiter avec d’autres personnes mais je me suis aperçu qu’il faut sans cesse les relancer pour qu’ils fassent avancer mes travaux aussi. 4.3 Apports de l’ENIT : 4.3.1 Points positifs : Durant ce stage, j’ai pu mettre en application les connaissances acquises lors de mes premières années de formations à l’ENIT. Je me suis servi dans un premier temps de mes cours de gestion de projet en m’occupant du projet d’amélioration de l’implantation de gestion des outillages des modules du RTM322. En mettant en œuvre la méthode DMAIC j’ai eu l’occasion de définir mon projet avec les différents jalons à respecter, les acteurs du projet (les monteurs de la ligne, responsables du montage et des lignes d’assemblage, le service logistique). J’ai également eu l’occasion d’utiliser le logiciel CATIA pour créer les modèles 3D des mousses pour les chariots de pièces du module 5 et de l’équipement du RTM322, puis de faire les plans des lignes de montage du RTM322, de l’Arrius et du Makila. En utilisant ce logiciel, j’ai pu mettre en évidence la nécessité de ce logiciel pour le montage. Par manque de temps, je n’ai pas pu me servir de mes connaissances en gestion de production. Pour les modules il aurait été intéressant que je détaille l’utilisation de chaque outillage avec leur temps
  38. 38. Page 37 d’indisponibilité pour déterminer si on pouvait par exemple lancer le montage de plusieurs compresseurs en même temps ou s’il fallait les décaler et avec combien de jours d’écart. 4.3.2 Points pouvant être optimisés : J’ai passé du temps à rechercher des fonctions sur Excel et apprendre à m’en servir. Ce temps était dû soit parce que je ne connaissais pas les fonctions donc je n’avais pas pensé à les utiliser soit parce que je n’ai pas eu l’automatisme de m’en servir. Comme dit précédemment, pour ce stage en production il m’a fallu travailler en commun avec les opérateurs pour qu’ils me suivent et m’aide dans la mise en œuvre de mon projet. Quelques notions de management auraient peut-être pu améliorer ma communication au début du stage. 5 Conclusion : D’un point de vue technique ce stage m’a permis d’acquérir de nouvelles connaissances sur les turbomoteurs et acquérir une culture générale par rapport à leurs domaines d’utilisation. J’ai également pu compléter mes connaissances sur la démarche DMAIC. J’avais déjà eu l’occasion de travailler avec celle-ci durant mon dernier stage de S3 mais je n’avais pas fait toutes les étapes. Durant ce stage, j’ai eu le temps de prendre le projet dès sa définition jusqu’à la phase d’amélioration. De plus durant ces 20 semaines j’ai pu apprendre à travailler en autonomie contrairement à mon stage précédent où j’avais été beaucoup plus guidé et assisté. Du côté des facteurs humains ce stage m’a montré ce que c’était de travailler avec une équipe. J’ai donc pu acquérir quelques points de management qui m’ont permis de faire avancer mon projet durant ce stage. Cette expérience acquise me sera certainement très utile pour mes prochaines expériences professionnelles. Etant étudiant en génie mécanique, je pense plutôt m’orienté vers ce domaine contrairement à ce que j’ai fait pendant ce stage qui correspond à du génie industriel. Ce stage me permettra donc de mieux orienter mes futures recherches de PFE et d’emploi même si dans l’ensemble je ne me suis pas déplu dans celui-ci. Ce stage conforte également mon souhait de me diriger vers le domaine de l’aéronautique dans le futur.
  39. 39. Page 38 Table des figures : Figure 1 : Organigramme simplifié des sociétés du groupe.................................................................... 7 Figure 2 : Répartition du chiffre d'affaires par activité. .......................................................................... 8 Figure 3 : Répartition des effectifs dans le monde.................................................................................. 9 Figure 4 : Hélicoptères motorisés par Turbomeca................................................................................ 10 Figure 5 : Site Joseph Szydlowski........................................................................................................... 12 Figure 6 : Plan de l'atelier de montage à Bordes................................................................................... 13 Figure 8 : NH90 (équipé de 2 RTM322) sur le site de Bordes. .............................................................. 14 Figure 8 : RTM322 et les hélicoptères qui en sont dotés...................................................................... 14 Figure 9 : Diagramme Spaghetti pour le module 1 compresseur. ........................................................ 17 Figure 10 : Extrait des outillages utilisés pour le module 4................................................................... 17 Figure 11 : Extrait du tableau final avec les outillages utilisés ou non pour le compresseur. .............. 19 Figure 12 : Temps réalisés par rapport au temps alloués. .................................................................... 19 Figure 13 : Cycles de montage............................................................................................................... 20 Figure 14 : Etat du chariot équipement à l'arrivée sur la ligne. ............................................................ 21 Figure 15 : Modèle 3D de la mousse du module 5................................................................................ 23 Figure 16 : Plan de la mousse pour le module 5. .................................................................................. 23 Figure 17 : Bacs thermoformés utilisés actuellement........................................................................... 23 Figure 18 : Boîte et casiers de rangement pouvant se fermer pour les pièces de petites dimensions.24 Figure 19 : Tuyauteries suspendues...................................................................................................... 24 Figure 20 : Rangement des joints.......................................................................................................... 25 Figure 21 : Mallette de classe C Rolls Royce. ........................................................................................ 25 Figure 22 : Postes compresseurs au début du stage............................................................................. 26 Figure 23 : Poste équipement avant. .................................................................................................... 26 Figure 24 : Extrait de liste d'outils du poste équipement. .................................................................... 27 Figure 25 : Exemple d'outil avec l'empreinte correspondante. ............................................................ 28 Figure 26 : Poste standard équipement................................................................................................ 28 Figure 27 : Zone équipement / Pertes en chaine / contrôle libératoire avant. .................................... 29 Figure 28 : Zone module 1 compresseur avant..................................................................................... 30 Figure 29 : Implantation de la ligne RTM322 avant réimplantation. .................................................... 30
  40. 40. Page 39 Figure 30 : Quatre propositions d'aménagement de la zone équipement........................................... 31 Figure 31 : nouvelle implantation de la zone équipement et PEC. ....................................................... 32 Figure 32 : Plan d'actions pour nouvelle implantation de la zone équipement. .................................. 32 Figure 33 : Future implantation de la ligne RTM322............................................................................. 33 Figure 34 : Extrait de l'inventaire des outillages à étalonner sur la ligne RTM322............................... 34 Figure 35 : Extrait du plan d'actions mis en place sur la ligne RTM322................................................ 35 Figure 36 : Vue en coupe d'un RTM322. ............................................................................................... 38 Figure 37 : Module 1 : Compresseur du RTM322.................................................................................. 38 Figure 38 : Module 2 : Chambre de combustion du RTM322. .............................................................. 38 Figure 39 : Module 3 : Turbine libre du RTM322. ................................................................................. 38 Figure 40 : Module 4 : Arbre de turbine libre du RTM3322.................................................................. 38 Figure 41 : Module 5 : Boîte accessoires du RTM322. .......................................................................... 38
  41. 41. Page 40 Table des annexes : ANNEXE 1 : FONCTIONNEMENT D'UN TURBOMOTEUR. ................................................................................. 38 ANNEXE 2 : RECAPITULATIF DES OUTILS ET FIXATIONS POUR LE POSTE EQUIPEMENT DU RTM322. .......................... 38 ANNEXE 3 : SCHEMA BAC THERMOFORME DU CHARIOT DE PIECES POUR L'EQUIPEMENT.................................. 38 ANNEXE 4 : ETIQUETTES DES TUYAUTERIES POUR L'EQUIPEMENT DU RTM322. ............................................. 38 ANNEXE 5 : PLAN DE LA MALLETTE DE PIECES ROLLS ROYCE POUR L'EQUIPEMENT........................................... 38 ANNEXE 6 : PLAN DE LA MALLETTE DE PIECES ROLLS ROYCE POUR LE MODULE 5............................................. 38 ANNEXE 7 : EXTRAIT DU TABLEAU DE GESTION DES OUTILLAGES DU MODULE 1 COMPRESSEUR......................... 38
  42. 42. Page 41 Un turbomoteur est généralement divisé en plusieurs modules qui ont chacun leur fonction dans le moteur. Ici j’ai pris pour exemple le moteur RTM322 qui est constitué de cinq modules, le module 1 compresseur, le module 2 chambre de combustion, le module 3 turbine libre, le module 4 arbre de turbine libre te le module 5 boîtes accessoire. Module 1 Compresseur : ANNEXE 2 : FONCTIONNEMENT D'UN TURBOMOTEUR. Figure 36 : Vue en coupe d'un RTM322. Figure 37 : Module 1 : Compresseur du RTM322.
  43. 43. Page 42 Le schéma ci-dessus représente le module compresseur avec en jaune les parties mobiles (ensemble tournant) et en bleu les parties fixes. L’ensemble tournant du compresseur du RTM322 est composé de 3 roues axiales ainsi qu’un roué centrifuge. La partie statique est constituée de séries de pales intercalées entres les roues axiales de l’ensemble tournant. Deux d’entre elles sont à inclinaisons variables et sont commandées par le pilote pour contrôler la puissance demandée au moteur. Plus la quantité d’air admise et comprimée par le compresseur est importante plus la puissance développée par le moteur sera importante et plus elle sera faible moins la puissance sera importante. Une fois que l’air a été comprimé par les roués axiaux, il est redirigé vers la chambre de combustion par le roué centrifuge. Module 2 Chambre de combustion : La chambre de combustion est composée de 12 injecteurs et de deux bougies de démarrage. Elle reçoit l’air comprimé sous haute pression du compresseur et le mélange au kérosène pour le faire exploser. Figure 38 : Module 2 : Chambre de combustion du RTM322.
  44. 44. Page 43 A la sortie de la chambre de combustion, l’air est rejeté dans un premier temps à grande vitesse sur deux roués axiaux qui entrainent les roués du compresseur. Ensuite il poursuit son chemin vers l’ensemble turbine libre. Module 3 Turbine libre : Les roués axiaux de la turbine libre sont entrainés par l’air qui provient de la chambre de combustion. Leurs rotations permettent l’entrainement du module 4 Arbre de turbine libre. A la suite du module 3, l’air est échappé vers une tuyère. Celle-ci n’est pas représentée ici car elle est directement intégrée à l’hélicoptère et non montée sur le moteur directement. Figure 39 : Module 3 : Turbine libre du RTM322.
  45. 45. Page 44 Module 4 Arbre de turbine libre : Le module 4 sert à transmettre la puissance reçue à la sortie du moteur par la turbine libre au rotor de l’hélicoptère. Figure 40 : Module 4 : Arbre de turbine libre du RTM3322.
  46. 46. Page 45 Module 5 Boîte accessoires : Le module 5 est couplé à l’arbre de turbine libre et permet par un train d’engrenages d’alimenter différents accessoires de l’hélicoptère (par exemple l’alternateur, la pompe à huile,) ou de démarrer le moteur avec le démarreur. Figure 41 : Module 5 : Boîte accessoires du RTM322.
  47. 47. Page 46 ANNEXE 3 : RECAPITULATIF DES OUTILS ET FIXATIONS POUR LE POSTE EQUIPEMENT DU RTM322. Désignation Taillle Qte/ poste Ref FACOM Prix unitaire Prix/poste Ref crochet quantité prix unitaire prix /poste Prix total Clef à fourche 22-24 1 44.22X24 4,47 € 4,47 € CKLA 2 0,11 € 0,22 € 4,69 € Clef à fourche 20-22 1 44.20X22 4,37 € 4,37 € CKLA 2 0,11 € 0,22 € 4,59 € Clef à fourche 18-19 1 44.18X19 3,64 € 3,64 € CKLA 2 0,11 € 0,22 € 3,86 € Clef à fourche 16-17 1 44.16X17 3,03 € 3,03 € CKLA 2 0,11 € 0,22 € 3,25 € Clef à fourche 14-15 1 44.14X15 2,79 € 2,79 € CKLA 2 0,11 € 0,22 € 3,01 € Clef à fourche 12-13 1 44.12X13 2,05 € 2,05 € CKLA 2 0,11 € 0,22 € 2,27 € Clef à fourche 10-11 1 44.10X11 1,98 € 1,98 € CKLA 2 0,11 € 0,22 € 2,20 € Clef à fourche 8-9 1 44.8X9 1,93 € 1,93 € CKLA 2 0,11 € 0,22 € 2,15 € Clef à fourche 6-7 1 44.6X7 1,80 € 1,80 € CKLA 2 0,11 € 0,22 € 2,02 € Douille 3/8" longues 6 pans OGV TM2093G001 19 1 J19HLA 7,14 € 7,14 € CKLA 1 0,11 € 0,11 € 7,25 € clé polygonale OGV contrecoudée 16-17 1 55A.16X17 7,27 € 7,27 € CKLA 1 0,11 € 0,11 € 7,38 € clé polygonale OGV contrecoudée 12-13 1 55A.12X13 5,81 € 5,81 € CKLA 1 0,11 € 0,11 € 5,92 € clé polygonale OGV contrecoudée 10-11 1 55A.10X11 1,98 € 1,98 € CKLA 1 0,11 € 0,11 € 2,09 € clé polygonale OGV contrecoudée 8-9 1 55A.8X9 1,93 € 1,93 € CKLA 1 0,11 € 0,11 € 2,04 € clé polygonale OGV contrecoudée 6-7 1 55A.6X7 1,80 € 1,80 € CKLA 1 0,11 € 0,11 € 1,91 € pince multiprise gainée 25cm 1 180.CPE 11,85 € 11,85 € CKLA 1 0,11 € 0,11 € 11,96 € Pince coupante diagonale 1 192.16CPE 19,95 € 19,95 € CKLA 1 0,11 € 0,11 € 20,06 € Pince à bec long demi ronde 1 185.20CPE 15,19 € 15,19 € CKLA 1 0,11 € 0,11 € 15,30 € jeu clés mâles coudées en étui 1 83SH.JP9 14,17 € 14,17 € CKS.61A 1 0,76 € 0,76 € 14,93 € Tourne vis pour vis à fente 0,8*4 1 AN4X100 1,82 € 1,82 € CKS.66A 1 1,35 € 1,35 € 3,17 € Poignée emmanchée 1/4" courte 158mm 1 R.236 4,67 € 4,67 € CKS.66A 1 1,35 € 1,35 € 6,02 € miroir d'inspection diam 36 1 834.R1 6,74 € 6,74 € CKLA 1 0,11 € 0,11 € 6,85 € Lampe stylo 1 836 0,00 € CKLA 1 0,11 € 0,11 € 0,11 € poignée coulissante 1/4" 1 R.120A 5,18 € 5,18 € jet standard diam 10mm 1 214.10 9,90 € 9,90 € crayon rouge 1 crayon rouge 0,00 € CKS.61A 1 0,76 € 0,76 € CKS.60A 1 1,30 € 1,30 € massette sans rebond à embouts interchangeables 1 212A.40 31,41 € 31,41 € CKS.46A 1 1,49 € 1,49 € 32,90 € clé à pipe débouchée OGV forgée 6 pans 17 1 75.17 6,27 € 6,27 € CKLA 1 0,11 € 0,11 € 6,38 € Marteau rivoirs 30mm 1 200H.30 6,05 € 6,05 € CKS.46A 1 1,49 € 1,49 € 7,54 € embout à fourche 12mm 1 10.12 20,11 € 20,11 € 20,11 € embout à fourche 14mm 1 10.14 20,11 € 20,11 € 20,11 € embout à fourche 17mm 1 10.17 20,28 € 20,28 € 20,28 € embout à fourche 19mm 1 10.19 20,48 € 20,48 € 20,48 € Reducteur 3/8" à 1/4" 3/8" à 1/4" 1 J.230 4,92 € 4,92 € 4,92 € Douilles 1/4" 12 pans OGV 7mm 2 R.7E 1,88 € 3,76 € CKS.61A 1 0,76 € 0,76 € 4,52 € Douilles 1/4" 12 pans OGV 10mm 1 R.10E 1,88 € 1,88 € CKS.61A 1 0,76 € 0,76 € 2,64 € Douilles 1/4" 12 pans OGV 9mm 1 R.9E 1,88 € 1,88 € CKS.61A 1 0,76 € 0,76 € 2,64 € Douilles 1/4" 12 pans OGV 8mm 1 R.8E 1,88 € 1,88 € CKS.61A 1 0,76 € 0,76 € 2,64 € CKS.61A 1 0,76 € 0,76 € CKS.60A 1 1,30 € 1,30 € cardan universel 1/4" 1 R.240A 8,57 € 8,57 € CKS.61A 1 0,76 € 0,76 € 9,33 € Embout cliquet 1/4" 1 R.372 42,08 € 42,08 € 0,00 € 42,08 € cliquet 1/2" 1 S.152 26,36 € 26,36 € CKS.46A 1 1,49 € 1,49 € 27,85 € Rallonge 1/4" 250mm 1 R.217 9,77 € 9,77 € Rallonge 1/4" 150mm 2 R.215 3,53 € 7,06 € Rallonge 1/4" 55mm 1 R.209 3,07 € 3,07 € Rallonge angulaire 1/4" 100mm 1 R.210S 6,41 € 6,41 € Brosse 1 1830.4 0,00 € CKLA 1 0,11 € 0,11 € 0,11 € clé polygonale droite métrique 6-7 1 59.6X7 4,68 € 9,36 € CKLA 1 0,11 € 0,11 € 9,47 € clé polygonale droite métrique 8-9 1 59.8X9 4,83 € 4,83 € CKLA 1 0,11 € 0,11 € 4,94 € clé polygonale à cliquet œil 6-7 1 64.6X7 16,80 € 16,80 € CKLA 1 0,11 € 0,11 € 16,91 € jeu de Lames 3 804P 8,50 € 25,50 € CKLA 1 0,11 € 0,11 € 25,61 € Clé polygonale droite métrique 9-11 2 220 HPQ 41030911 22,50 € CKLA 1 0,11 € 0,11 € 22,61 € loupe 1 loupe 0,00 € CKLA 1 0,11 € 0,11 € 0,11 € visseuse pneumatique couple 13,5 1 A7812263 1 613,50 € 0,00 € 1 613,50 € scotch 1 scotch 0,00 € 0,00 € 0,00 € CKS.46A 1 1,49 € 1,49 € 40,36 € CKLA 1 0,11 € 0,11 € 0,11 € gants 1 gants 0,00 € 0,00 € 0,00 € 0,00 € Soufflette 1 Soufflette 0,00 € 0,00 € 0,00 € 0,00 € Extracteur 3 8810131088 0,00 € CKS.61A 1 0,76 € 0,76 € 0,76 € rallonge 1 8815113000 0,00 € CKS.61A 1 0,76 € 0,76 € 0,76 € rallonge 1 8819600000 0,00 € CKS.61A 1 0,76 € 0,76 € 0,76 € réglet 1 réglet 0,00 € CKS.61A 1 0,76 € 0,76 € 0,76 € ciseaux 1 ciseaux 0,00 € CKS.46A 1 1,49 € 1,49 € 1,49 € Pinceau 1 Pinceau 0,00 € 0,00 € 0,00 € 0,00 € CKS.61A 1 0,76 € 0,76 € CKS.60A 1 1,30 € 1,30 € CKS.61A 1 0,76 € 0,76 € CKS.60A 1 1,30 € 1,30 € Douilles 1/4" 6 pans OGV 8mm 1 R.8LA 5,44 € 5,44 € Douilles 1/4" 6 pans OGV 7mm 1 R.7LA 5,44 € 5,44 € Douilles 1/4" longues 12 pans OGV 7mm 1 R.7/32EL 5,44 € 5,44 € 2 327,00 €Prix du poste = 4,53 € 4,53 € 20,85 € 2,06 € 2,06 € 0,00 €0,00 € 4,53 € 4,53 € 19,61 € 21,14 € 134,73 € 4,53 € 4,53 € 30,84 € clé dynam (0,48Nm) 1 clé dynam (0,48Nm) 0,00 € clé dynam (0,27Nm) 1 clé dynam (0,27Nm) 0,00 € CKS.28 1 pince à colier 1 MS90387-1 38,87 € sans sans Clé à déclenchement 5 - 25 Nm 1 R.306-25D 132,67 € 132,67 € 19,08 € Boîte TM 1780850998 1 CKS.28A 1 sans sans sans sans CKS.28 1 cliquet tête "ronde" 1 R161 19,08 €
  48. 48. Page 47 SAFRAN : 9550178610 BOUCHON MAGNETIQUE ELEC ROLLS ROYCE : NJ30629 (X6) JOINT DE PISTON ROLLS ROYCE : NJ191633 SUPPORT NJ30359 BAGUE DE RETENUE NJ191742 ECROU NJ30588 JOINT HYDRAULIQUE SAFRAN : 9945000100 CORRUJOINT 0000231350 CORRUJOINT 0000231360 CORRUJOINT 9945010160 CORRUJOINT 9945000120 CORRUJOINT 9945000160 CORRUJOINT ROLLS ROYCE : NJ30631 CORRUJOINT NJ192825 CORRUJOINT UP71441 JOINT PLAT SAFRAN : 9560168100 BOUCHON MAGNETIQUE MECA ROLLS ROYCE : 03401JB003 BOITIER DE JONCTION T46 NJ191705 LIAISON NJ191523 ENSEMBLE COLLIER NJ19522 DEMI COLLIER SAFRAN : 02987250 PORTE BOUCHON MAGNETIQ ROLLS ROYCE : NJ193034 ADAPT ENS DRAIN VALVE SAFRAN : 0322720330 (X3) CALE DE REGLAGE SAFRAN : 0322820360 PLAQUE IDENTITE MOTEUR 0322737990 ENS. COUVERCLE ROLLS ROYCE : UL12513 COLLIER UL12514 CLIP ENSEMBLE UL12515 COLLIER UL12518 CLIP UL12519 CLIP UL12520 CLIP SAFRAN : 0322727610 RECEPTACLE 0322727620 RECEPTACLE ZODIAC : 0322727560 BOUCHON MAGNETIQUE MECA 0322727570 BOUCHON MAGNETIQUE MECA ROLLS ROYCE : NJ192118 (X2) TUBE ROLLS ROYCE : CH34678-5 (X2) ALLUMEUR SAFRAN : 0322780150 CHAPE DE HISSAGE ARRIERE 0322228580 ATTACHE DROITE COMPLETE 0322228590 ATTACHE GAUCHE COMPLETE 0322222540 (X8) DOUILLE 0322270310 VIS CALIBREE SAFRAN : 0322797010 SUPPORT 0322847100 SUPPORT EQUIPE ROLLS ROYCE : NJ192483 TUBE NJ192495 ADAP RAMPE CARB DEMARREUR NJ193171 SUPPORT SAFRAN : 0322767470 ENS. SUPPORT 0322714410 RACCORD ALIMENTATION VAG ROLLS ROYCE : NJ192487 SUPPORT ENSEMBLE NJ191524 PLAQUE NJ32437 SUPPORT SAFRAN : 0322730080 SUPPORT EQUIPE 0322800020 SUPPORT METALLISATION 0322997160 SUPPORT RAMPE HAUT 0322840130 SUPPORT FRONTIERE DRAIN 0322997150 SUPPORT RAMPE BAS 0322777410 SUPPORT BOIT. SIGN COUP 0322727660 SUPPORT EQUIPE 0322737540 SUPPORT EQUIPE ROLLS ROYCE : NJ192364 SUPPORT NJ193685 SUPPORT ANNEXE 4 : SCHEMA BAC THERMOFORME DU CHARIOT DE PIECES POUR L'EQUIPEMENT.
  49. 49. Page 48 ANNEXE 6 : PLAN DE LA MALLETTE DE PIECES ROLLS ROYCE POUR L'EQUIPEMENT. 1 0322847210 4 0322738000 7 0322847220 10 0322727760 13 0322767180 16 0322767590 2 0322847160 5 0322738100 8 0322727640 11 0322727730 14 0322767630 17 0322727720 3 0322847130 6 0322847230 9 0322727700 12 0322767380 15 0322767580 18 0322738090 ANNEXE 5 : ETIQUETTES DES TUYAUTERIES POUR L'EQUIPEMENT DU RTM322.
  50. 50. Page 49
  51. 51. Page 50 9836405020 Qte = 17 0322100220 Qte = 1 9745030005 Qte = 1 0322847180 Qte = 1 9880400014 Qte = 1 9744035100 Qte = 1 9848803006 Qte = 2 9836405014 Qte = 7 9840103010 Qte = 2 9744026100 Qte = 1 9880410020 Qte = 1 9880700039 Qte = 1 9836407022 Qte = 4 9836405012 Qte = 3 9836405040 Qte = 1 0322100460 Qte = 1 0322100160 Qte = 1 9745010005 Qte = 1 9840105014 Qte = 3 0380100230 Qte = 1 9560113510 Qte = 1 0000410360 Qte = 1 0322100270 Qte = 1 0000840660 Qte = 1 0322780270 Qte = 1 ANNEXE 7 : PLAN DE LA MALLETTE DE PIECES ROLLS ROYCE POUR LE MODULE 5.
  52. 52. Page 51 OP20 21 - DEPOSE DE LA MASSE EQUIVALENTE support TC3142G002 0 Absent ligne 1 0,000 0,000 TC3142G002 Absent ligne OP20 21 - DEPOSE DE LA MASSE EQUIVALENTE support 8819642000 0 Absent ligne 1 0,000 0,000 8819642000 Absent ligne OP20 21 - DEPOSE DE LA MASSE EQUIVALENTE mallette hydraulique TM1360G002 1 Chariot malette hydraulique mallette hydraulique TM1360G001 Chariot malette hydraulique Utilisé 1 0,000 0,000 TM1360G002 Chariot malette hydraulique OP20 21 - DEPOSE DE LA MASSE EQUIVALENTE mallette hydraulique TM1360G001 1 Chariot malette hydraulique mallette hydraulique TM1360G002 Chariot malette hydraulique Double 1 0,000 0,000 TM1360G001 Chariot malette hydraulique OP20 21 - DEPOSE DE LA MASSE EQUIVALENTE masse équivalente TC3059G001 1 Chariot 2 Haut masse équivalente 800B327300 Chariot 1 Haut Utilisé 1 14,800 14,800 Anneau + manille 800B327302 TC3059G001 Chariot 2 Haut OP20 21 - DEPOSE DE LA MASSE EQUIVALENTE extracteur TC3252G001 1 Chariot 2 Haut Si nécessaire 1 1,770 1,770 TC3252G001 Chariot 2 Haut OP20 21 - DEPOSE DE LA MASSE EQUIVALENTE montage d'équilibrage TC3097G001 0 Absent ligne 1 0,000 0,000 TC3097G001 Absent ligne OP20 21 - DEPOSE DE LA MASSE EQUIVALENTE outillage de serrage 8817153000 1 Chariot malette hydraulique Utilisé 1 6,085 6,085 8817153000 Chariot malette hydraulique OP20 21 - DEPOSE DE LA MASSE EQUIVALENTE outillage de serrage TC3078G001 0 Absent ligne Double 1 0,000 0,000 TC3078G001 Absent ligne OP20 21 - DEPOSE DE LA MASSE EQUIVALENTE adaptation de manutention 8819163000 6 Chariot 2 Milieu adaptation de manutention 8819163000 Chariot 2 Milieu Utilisé 6 1,270 7,620 8819163000 Chariot 2 Milieu OP20 21 - DEPOSE DE LA MASSE EQUIVALENTE outillage de positionnement 8819899000 2 chariot 9 Bas outillage de positionnement 8819899000 chariot 9 Bas Utilisé 1 3,845 3,845 8819899000 chariot 9 Bas ANNEXE 8 : EXTRAIT DU TABLEAU DE GESTION DES OUTILLAGES DU MODULE 1 COMPRESSEUR.
  53. 53. Page 52
  54. 54. Page 53 FICHE DE RESUME DU STAGE S6 NOM : Bouvard Prénom : Nicolas Date : 08/06/2014 ENTREPRISE (nom et adresse) Turbomeca Avenue Szydlowski 64511 Bordes Cadre réservé à l’administration N° : Début : 03/02/2012 Fin : 20/06/2012 Responsable Entreprise : DUMAS Delphine Responsable Ecole : TRILHE Michel OBJET DE L’ETUDE (sujet) : Optimisation des flux et gestion des outillages sur lignes de montages RTM322 et Arrius. RESUME (maximum 15 lignes) : J’ai effectué ce stage S6 de 20 semaines au sein de l’entreprise Turbomeca de Bordes. Turbomeca est une entreprise appartenant au groupe SAFRAN qui produit des turbines à gaz pour hélicoptères civils et militaires. Elle en effectue la conception, la fabrication, l’assemblage et la maintenance. Pour ce stage, j’ai été affecté au service montage sur les lignes RTM322, Arrius et Makila. Il m’a été donné pour ce stage un projet d’amélioration continue portant principalement sur le RTM322 et pour quelques points sur le Makila et l’Arrius. J’ai mené mon projet en suivant une démarche DMAIC (Définition, Mesure, Analyse, Amélioration, Contrôle) pour mettre en évidence les problèmes et y apporter des améliorations. J’ai donc travaillé sur les outillages, le déballage des chariots de pièces à faire faire au service logistique et sur l’implantation de la ligne de montage. ABSTRACT : I did my S6 internship in Turbomeca Bordes. Turbomeca belongs to the SAFRAN group. They make gas turbines for civil or military helicopters. They do the conception, the production, the assembly and the repair. For this internship I was in the assembly service on the assembly lines of RTM322, Arrius and Makila. The mainly things I had to was to improve assembly line of the RTM322 and worked on the tools of the 3 lines. I follow the demarche DMAIC (Definition, Measure, Analyze, Improve, and Control) to do my project and find the problems to improve the assembly line. I worked on the tools, the parts carts for the logistic service and on the line implantation. MOTS CLES : démarche DMAIC, Implantation, outillages, chariots de pièces, RTM322, turbomoteurs, mousses, CATIA

×