De l’involontaire et du volontaire<br />Ethique a Nicomaque - Aristote<br />Votretexteici<br />Alice Fribourg T1ES <br />
Introduction<br />L’éthique a Nicomaque fondée sur dix livres et traitant du thème du bonheur semble dédié au fils d’Arist...
I- De la contrainte <br />Il existe également les actions accomplies par peur qui sont a la fois volontaires et involontai...
II- Acte involontaires procédant de l’ignorance<br />Acte faits par ignorance<br />
« Il y a aussi une différence entre agir par ignorance et accomplir un acte dans l’ignorance »<br />*particularités d’un a...
III- L’acte volontaire et le choix<br />Le choix concerne tous les individus doués de raison et concerne des actions possi...
IV- Analyse de la délibération<br />« Est ce qu’on s’interroge sur toutes choses, autrement dit, est ce que toute chose es...
V- Analyse du souhait raisonné<br />Bonne chose pour l’individu*.<br />Le bien véritable correspond alors a tout ce qui se...
Conclusion<br />   Pour conclure Aristote dans cette troisième partie de l’éthique permet aux hommes de faire la différenc...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Alice F. Involontaire et Volontaire

687 vues

Publié le

Publié dans : Formation, Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
687
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Alice F. Involontaire et Volontaire

  1. 1. De l’involontaire et du volontaire<br />Ethique a Nicomaque - Aristote<br />Votretexteici<br />Alice Fribourg T1ES <br />
  2. 2. Introduction<br />L’éthique a Nicomaque fondée sur dix livres et traitant du thème du bonheur semble dédié au fils d’Aristote appelé Nicomaque mort en bas âge. Dans cet ouvrage Aristote constate que toutes les actions des hommes n’ont qu’un seul but : être heureux. Mais il se pose alors la question de savoir quel est ce bonheur, ce bien suprême? Il définit alors trois types d’activités proprement humaines: <br />Les activités végétatives : nourrir, boire, se reproduire…<br />Les activités sensitives (« l’appétit sensible ») : faire sentir, désirer<br />Les activités intellectives(« fonction théorétique ») qui correspondent au bonheur supérieur, la ou l’homme peut être le plus heureux. Mais c’est un bonheur rare et pas facile d’accès.<br /> Aristote nous fournit alors les clés du bonheur : pour être heureux il faut être actif, le bonheur réside dans la vertu et il est durable ce qui le différencie du plaisir. Il précise néanmoins que la vertu ne peut s’acquérir qu’a certaines conditions ( par exemple être prospère) <br /> Nous nous intéresserons a présent a la 3ème partie de l’éthique : De l’involontaire et du volontaire.<br />
  3. 3. I- De la contrainte <br />Il existe également les actions accomplies par peur qui sont a la fois volontaires et involontaires (« la question est débattue de savoir si elles sont volontaires ou involontaires »). Elles sont volontaires car elles sont librement choisies en vue d’un but précis mais les circonstances de leur accomplissement ne sont pas volontaires.<br />
  4. 4. II- Acte involontaires procédant de l’ignorance<br />Acte faits par ignorance<br />
  5. 5. « Il y a aussi une différence entre agir par ignorance et accomplir un acte dans l’ignorance »<br />*particularités d’un acte : agent, acte, objet, instrument, résultat, façon<br />
  6. 6. III- L’acte volontaire et le choix<br />Le choix concerne tous les individus doués de raison et concerne des actions possibles : il s’effectue sur les moyens d’accomplir quelque chose qui dépend de nous. Lorsque les choses ne dépendent pas de nous, sont impossibles a réaliser( exemple de l’immortalité) on parle de souhait.<br />
  7. 7. IV- Analyse de la délibération<br />« Est ce qu’on s’interroge sur toutes choses, autrement dit, est ce que toute chose est objet de délibération, ou bien y a t-il certaines choses dont il n’y a pas délibération? »<br />Délibération<br />Pas de choix possible<br />
  8. 8. V- Analyse du souhait raisonné<br />Bonne chose pour l’individu*.<br />Le bien véritable correspond alors a tout ce qui semble bon a l’individu. Mais chaque individu n’a t-il pas sa propre opinion?<br />* Ceci reste a nuancer car l’objet de souhait est un bien véritable lorsque l’homme sait juger en toute rectitude, perçoit la vérité en toutes choses. Or l’erreur humaine est de souhaiter le plaisir a la place du bonheur.<br />
  9. 9. Conclusion<br /> Pour conclure Aristote dans cette troisième partie de l’éthique permet aux hommes de faire la différence entre actions bonnes, mauvaises, involontaires ou non et nous permet de savoir lorsqu’un souhait est raisonné ou non. Il insiste tout particulièrement sur l’aptitude a discerner le vrai du mal : le bien dispose a la vérité, le mal en revanche fait prendre le faux pour le vrai : «  Mes pêchés m’ont accablé: ils m’enlèvent la vue! » se lamente le psalmiste dans le psaume 39 de la Bible. <br />

×