Seconde partie : La vertu<br />Ethique à Nicomaque- Aristote - <br />
Auteur : Aristote est un philosophe grec, né en -384 et mort en -322 ayant vécut a la même époque que Platon. Sa philosoph...
Résumé :<br />_ composé de 10 livres<br />_ traité servant à guider l’homme pour qu’il atteigne le souverain bien : le BON...
Ce chapitre traite de la vertu humaine.<br />Aristote veut y définir la vertu humaine, elle est l’essence de l’homme ce qu...
Le but de l’éthique à Nicomaque est de guider l’homme vers le bonheur, dans ce chapitre Aristote traite du rôle de la vert...
« Le bonheur est une certaine activité de l’âme en accord avec une vertu parfaite » (EN, livre I, 13)<br />Cela semble êtr...
Vertu humaine = excellence de l’âme<br />Le bonheur = activité de l’âme<br />I – Vertus intellectuelles et vertus morales<...
De cette conception de l’âme Aristote en déduit la division des vertus suivantes :<br />I - suite<br />«  la vertu se divi...
« c’est en elles-mêmes que les actions conformes à la vertu doivent être des plaisirs » ( EN, livre I, 9) <br />   Aristot...
« Aussi devons-nous être amenés (…) dès la plus tendre enfance (…) à trouver nos plaisirs et nos peines » (EN, livre II, 3...
Aristote s’oppose a certains philosophes qui pensent selon ce schéma :<br />Pour que le plaisir ne soit pas un but en soi ...
«  Les actions faites selon la vertu, ce n’est pas par la présence en elles de certains caractères intrinsèques qu’elles s...
IV – La vertu est une habitude<br />La vertu morale n’existe pas par nature, qui ne peut être modifiée par l’habitude: exe...
La vertu = une disposition -&gt; quelle disposition?<br />Utilise l’exemple de l’œil pour expliquer la finalité de la vert...
Le moyen se définit par rapport a nous il est ni trop ni trop peu = un équilibre relatif.<br />Toutes choses continues et ...
« la vertu est donc une sorte de médiété, en ce sens qu’elle vise le moyen » (EN, livre II, 5)<br />La vertu morale doit t...
VI – Définition complète de la vertu morale et précisions supplémentaires<br />« Ainsi donc, la vertu est une disposition ...
Pour Aristote chaque homme peut atteindre le bonheur si :<br />_il trouve le juste équilibre entre plaisir et vertu.<br />...
Aristote apporte une dernière nuance :<br />                Certaines affections ou actions par leur définition sont sans ...
Saint Thomas d’Aquin reprit cette <br />  philosophie qu’il mêla au christianisme<br />  et intégra dans la philosophie sc...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Perrine Poupette

707 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
707
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Perrine Poupette

  1. 1. Seconde partie : La vertu<br />Ethique à Nicomaque- Aristote - <br />
  2. 2. Auteur : Aristote est un philosophe grec, né en -384 et mort en -322 ayant vécut a la même époque que Platon. Sa philosophie basée sur la conception de l’être comme «  substance » et de la métaphysique ont inspirée l’ensemble des philosophies occidentales et orientales.<br />Ethique à Nicomaque:Nicomaque était le prénom du père et du fils d’Aristote. Il est probable que ce livre soit dédié a ce dernier mort en bas âge. L’éthique correspond à la philosophie morale.<br />Présentation générale<br />Aristote<br />
  3. 3. Résumé :<br />_ composé de 10 livres<br />_ traité servant à guider l’homme pour qu’il atteigne le souverain bien : le BONHEUR.<br />_ Traité visant aussi à guider le citoyen vers la bonne gouvernance de sa cité.<br />_ Aristote concevait la politique et l’éthique liées mutuellement.<br />Présentation générale – suite<br />
  4. 4. Ce chapitre traite de la vertu humaine.<br />Aristote veut y définir la vertu humaine, elle est l’essence de l’homme ce qui fait de lui un être humain.<br />Ici, il désire analyser la vertu, la manière dont elle peut être appliquée à l’homme et surtout si elle est le seul bien nécessaire au bonheur.<br />Présentation du chapitre 2<br />
  5. 5. Le but de l’éthique à Nicomaque est de guider l’homme vers le bonheur, dans ce chapitre Aristote traite du rôle de la vertu :<br /> la VERTU est elle le moyen d’y parvenir ? En quoi l’homme peut-il être heureux et vertueux ? Quelle est la nature même, l’essence de cette vertu si utile ?<br />Problématique<br />
  6. 6. « Le bonheur est une certaine activité de l’âme en accord avec une vertu parfaite » (EN, livre I, 13)<br />Cela semble être la thèse d’Aristote, dans ce chapitre il s’agit de trouver la nature de la vertu afin qu’elle soit « parfaite », pour trouver la nature du bonheur.<br />Thèse<br />
  7. 7. Vertu humaine = excellence de l’âme<br />Le bonheur = activité de l’âme<br />I – Vertus intellectuelles et vertus morales<br />Structure de l’âme humaine qu’Aristote emprunte aux écoles exotériques :<br />Conflit<br />La désirante tiens compte de l’intellectuelle = une sorte d’obéissance.<br />
  8. 8. De cette conception de l’âme Aristote en déduit la division des vertus suivantes :<br />I - suite<br />«  la vertu se divise à son tour conformément à cette différence »  <br />
  9. 9. « c’est en elles-mêmes que les actions conformes à la vertu doivent être des plaisirs » ( EN, livre I, 9) <br /> Aristote ne conçoit l’homme heureux que s’il est capable de mêler plaisir et vertu.<br />II – La vertu et le plaisir<br />
  10. 10. « Aussi devons-nous être amenés (…) dès la plus tendre enfance (…) à trouver nos plaisirs et nos peines » (EN, livre II, 3)<br />II - suite<br />L’éducation est la clé qui permet d’éprouver du plaisir seulement lorsqu’on fait le bien même si cela implique un effort. Ce plaisir est le résultat du mérite.<br />
  11. 11. Aristote s’oppose a certains philosophes qui pensent selon ce schéma :<br />Pour que le plaisir ne soit pas un but en soi et que l’homme le trouve en étant vertueux il a besoin d’être éduqué.<br />« dès l’enfance, l’aptitude au plaisir a grandi avec chacun de nous » (EN, livre II, 3)<br />II - suite<br />
  12. 12. «  Les actions faites selon la vertu, ce n’est pas par la présence en elles de certains caractères intrinsèques qu’elles sont faites d’une façon juste ou modérée » (EN, livre II, 3)<br />Pour qu’une action vertueuse soit juste celui qui agit doit le faire dans certaines conditions.<br />III – Conditions de l’acte moral<br />
  13. 13. IV – La vertu est une habitude<br />La vertu morale n’existe pas par nature, qui ne peut être modifiée par l’habitude: exemple de la pierre qui pointera toujours vers le haut même si on l’habitue a aller vers le bas.<br />«  les choses qu’il faut avoir apprises pour les faires c’est en les faisant que nous les apprenons. » (EN, livre II, 1)<br />
  14. 14. La vertu = une disposition -&gt; quelle disposition?<br />Utilise l’exemple de l’œil pour expliquer la finalité de la vertu humaine.<br />V – La vertu est une médiété<br />
  15. 15. Le moyen se définit par rapport a nous il est ni trop ni trop peu = un équilibre relatif.<br />Toutes choses continues et <br />divisibles.<br />Exemple : l’art où la perfection d’une œuvre se définit souvent par le fait qu’on ne puisse rien y rajouter ou y retrancher.<br />V- suite<br />Le plus = l’excès<br />L’égal = le moyen<br />Le moins = le défaut<br />
  16. 16. « la vertu est donc une sorte de médiété, en ce sens qu’elle vise le moyen » (EN, livre II, 5)<br />La vertu morale doit tendre vers le moyen car c’est elle qui a rapport aux actions et aux affections où se trouvent excès ou défaut.<br /> Pour trouver le moyen et donc l’excellence, la vertu = besoin d’avoir ces émotions ou d’agir dans des situations opportunes (moment, personne, raison…).<br />V- suite<br />
  17. 17. VI – Définition complète de la vertu morale et précisions supplémentaires<br />« Ainsi donc, la vertu est une disposition à agir d’une façon délibérée, consistant en une médiété relative a nous, laquelle est rationnellement déterminée et comme la déterminerait l’homme prudent » (EN, livre II, 6)<br />Par cette citation Aristote donne sa définition complète de quelle sorte de disposition la vertu est.<br />Vertu -&gt; médiété entre 2 vices<br /> -&gt; mais sommet de l’excellence et du parfait<br />
  18. 18. Pour Aristote chaque homme peut atteindre le bonheur si :<br />_il trouve le juste équilibre entre plaisir et vertu.<br />_ a reçu l’éducation nécessaire pour trouver du plaisir à faire le bien.<br />_pratique avec habitude le bien pour que cela devienne parfaitement accomplit.<br />_sait dans chaque situation trouver la médiété entre les deux vices opposés.<br />Conclusion<br />
  19. 19. Aristote apporte une dernière nuance :<br /> Certaines affections ou actions par leur définition sont sans médiété et ne peuvent être que mauvaises : <br />exemple_ l’adultère qui est objet de blâme peu importe la femme, le lieu ou l’époque.<br />-&gt; elles ne peuvent être que des fautes car parfois la médiété n’existe pas.<br />VI - suite<br />
  20. 20. Saint Thomas d’Aquin reprit cette <br /> philosophie qu’il mêla au christianisme<br /> et intégra dans la philosophie scolastique.<br />L’éthique est une nouvelle branche de la philosophie inspirée conjointement par Platon, Aristote, les stoïciens et les épicuriens qui a inspirée bon nombres d’économistes et philosophes.<br />Lien avec la philosophie<br />

×