Ethique à Nicomaque d’Aristote Deux vertus :  Magnanimité et Prudence
Plan <ul><li>Le philosophe </li></ul><ul><li>Introduction </li></ul><ul><ul><ul><ul><li>l’Ethique à Nicomaque </li></ul></...
Le philosophe <ul><li>Né en -384 </li></ul><ul><li>Fils d’un médecin macédonien réputé </li></ul><ul><li>Fait ses études à...
Introduction L’Ethique à Nicomaque <ul><li>Dédiée à son fils Nicomaque. </li></ul><ul><li>Cette éthique expose la philosop...
Qu’est-ce que la vertu ? <ul><li>La vertu est une condition de l’acte moral </li></ul><ul><li>Il existe deux sortes de ver...
Un exemple de vertu morale : La Magnanimité
Essai de définition Etymologie Concept Usage Magnus : grand (latin) Animus : l’âme, le courage (latin) « C’est dans la gra...
La magnanimité : une vertu <ul><li>La magnanimité se situe entre un défaut et un excès, comme un milieu juste : une vertu ...
La récompense <ul><li>L’homme magnanime est digne de grandes choses </li></ul><ul><li>   Donc l’homme le plus magnanime e...
La magnanimité : « un ornement des vertus » « La magnanimité est un ornement des vertus, car elle les fait croître et ne s...
Portrait d’un homme magnanime (I) <ul><li>Modéré dans la prospérité </li></ul><ul><li>Ne demande jamais rien mais rend ser...
Portrait d’un homme magnanime (II) <ul><li>Il se montre à découvert dans ses haines et ses amitiés  </li></ul><ul><li>Non ...
Un exemple de vertu intellectuelle :  La prudence
Définition (I) Etymologie Usage Phronêsis (grec) <ul><li>Est prudent celui qui : </li></ul><ul><li>« est capable de délibé...
Définition (II) <ul><li>La prudence ne relève ni de la science ni de la production (la  poiêsis ). </li></ul><ul><li>La pr...
Prudence et tempérance ( phronêsis  et  sôphrosunê ) <ul><li>Le tempérance « conserve la prudence » </li></ul><ul><li>   ...
Prudence et raisonnement <ul><li>La prudence a rapport aux choses humaines et aux choses qui admettent délibération </li><...
Prudence et connaissance <ul><li>L’homme prudent possède deux sortes de connaissance : le savoir théorique et le savoir fa...
Prudence et politique (I) <ul><li>Le prudent possède « la faculté d’apercevoir ce qui est bon pour l’homme en général », <...
Prudence et politique (II) <ul><li>La politique relève de la prudence et c’est en politique que la prudence s’accomplit co...
Conclusion <ul><li>L’objectif de chacun est d’atteindre le Souverain Bien : le bonheur </li></ul><ul><li>Ce bonheur est un...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Pierre de R. Ethique à Nicomaque

2 101 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 101
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Pierre de R. Ethique à Nicomaque

  1. 1. Ethique à Nicomaque d’Aristote Deux vertus : Magnanimité et Prudence
  2. 2. Plan <ul><li>Le philosophe </li></ul><ul><li>Introduction </li></ul><ul><ul><ul><ul><li>l’Ethique à Nicomaque </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>Qu’est-ce que la vertu </li></ul></ul></ul></ul><ul><li>Un exemple de vertu morale : la magnanimité </li></ul><ul><ul><ul><ul><li>Essai de définition </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>La magnanimité : une vertu </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>La récompense </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>Un « ornement des vertus » </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>Portrait d’un homme magnanime </li></ul></ul></ul></ul><ul><li>Un exemple de vertu intellectuelle : la prudence </li></ul><ul><ul><ul><ul><li>Définition </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>Prudence et tempérance </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>Prudence et raisonnement </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>Prudence et connaissance </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>Prudence et politique </li></ul></ul></ul></ul><ul><li>Conclusion </li></ul>
  3. 3. Le philosophe <ul><li>Né en -384 </li></ul><ul><li>Fils d’un médecin macédonien réputé </li></ul><ul><li>Fait ses études à Athènes </li></ul><ul><li>Disciple de Platon et précepteur d’Alexandre le Grand </li></ul><ul><li>Fonde le « Lycée » en -340 </li></ul><ul><li>Son enseignement repose sur la logique et l’étude de la nature </li></ul><ul><li>Meurt en -322 </li></ul>
  4. 4. Introduction L’Ethique à Nicomaque <ul><li>Dédiée à son fils Nicomaque. </li></ul><ul><li>Cette éthique expose la philosophie morale d’Aristote. </li></ul><ul><li>Elle a pour objectif de guider l’homme vers le Souverain Bien – le bonheur – et le citoyen vers le bien commun de la cité. </li></ul>
  5. 5. Qu’est-ce que la vertu ? <ul><li>La vertu est une condition de l’acte moral </li></ul><ul><li>Il existe deux sortes de vertus : </li></ul>Les vertus morales acquises par habitude Les vertus intellectuelles reçues de l’enseignement La vertu est la « disposition à agir de manière délibérée »
  6. 6. Un exemple de vertu morale : La Magnanimité
  7. 7. Essai de définition Etymologie Concept Usage Magnus : grand (latin) Animus : l’âme, le courage (latin) « C’est dans la grandeur que se situe la magnanimité » « Est magnanime celui qui se juge lui-même digne de grandes choses et qui en est réellement digne »
  8. 8. La magnanimité : une vertu <ul><li>La magnanimité se situe entre un défaut et un excès, comme un milieu juste : une vertu </li></ul>Défaut Celui qui ne s’estime pas digne de grandes choses alors qu’il l’est est PUSILLANIME Celui qui ne s’estime justement pas digne de grandes choses est MODESTE (la magnanimité est liée à la grandeur) Excès Celui qui s’estime digne de plus grandes choses que celles dont il est réellement digne est VANITEUX
  9. 9. La récompense <ul><li>L’homme magnanime est digne de grandes choses </li></ul><ul><li> Donc l’homme le plus magnanime est digne des plus grandes choses </li></ul><ul><li>Or les plus grandes choses sont celles accordées aux dieux et aux plus nobles : </li></ul><ul><li> Le magnanime sait donc s’estimer digne de la considération qu’il reçoit </li></ul>L’honneur
  10. 10. La magnanimité : « un ornement des vertus » « La magnanimité est un ornement des vertus, car elle les fait croître et ne se rencontre pas sans elles. » Homme magnanime Ne peut pas être lâche Doit être un « homme de bien » Ne peut pas être injuste
  11. 11. Portrait d’un homme magnanime (I) <ul><li>Modéré dans la prospérité </li></ul><ul><li>Ne demande jamais rien mais rend service avec empressement </li></ul><ul><li>Sait quand affronter le danger </li></ul>Dévoué Pas téméraire mais courageux Modéré dans la prospérité Homme magnanime
  12. 12. Portrait d’un homme magnanime (II) <ul><li>Il se montre à découvert dans ses haines et ses amitiés </li></ul><ul><li>Non rancunier </li></ul><ul><li>Il est indifférent à l’opinion de la masse et ne considère que la vérité </li></ul><ul><li>Il ne s’engage que dans un petit nombre d’entreprises d’importance </li></ul>Non rancunier Attaché à la vérité Parcimonieux et exigent franc homme magnanime
  13. 13. Un exemple de vertu intellectuelle : La prudence
  14. 14. Définition (I) Etymologie Usage Phronêsis (grec) <ul><li>Est prudent celui qui : </li></ul><ul><li>« est capable de délibérer </li></ul><ul><li>correctement sur ce qui est bon et </li></ul><ul><li>avantageux d’une façon générale » </li></ul><ul><li>calcule avec justesse dans </li></ul><ul><li>un domaine déterminé </li></ul><ul><li>est capable de délibération </li></ul>
  15. 15. Définition (II) <ul><li>La prudence ne relève ni de la science ni de la production (la poiêsis ). </li></ul><ul><li>La prudence relève de l’action ( praxis ), activité immanente qui n’a d’autre fin qu’elle-même. </li></ul><ul><li> La prudence « agit dans la sphère de ce qui est bon ou mauvais pour un être humain ». </li></ul>
  16. 16. Prudence et tempérance ( phronêsis et sôphrosunê ) <ul><li>Le tempérance « conserve la prudence » </li></ul><ul><li> Cela a pour conséquence un cercle vertueux : </li></ul>Homme qui agit bien Homme tempérant Homme qui juge bien Homme prudent
  17. 17. Prudence et raisonnement <ul><li>La prudence a rapport aux choses humaines et aux choses qui admettent délibération </li></ul><ul><li> donc l’homme prudent doit être un bon délibérateur </li></ul><ul><li> alors « il s’efforce d’atteindre le meilleur des biens réalisables pour l’homme » par la délibération et le raisonnement. </li></ul>
  18. 18. Prudence et connaissance <ul><li>L’homme prudent possède deux sortes de connaissance : le savoir théorique et le savoir factuel (l’expérience) </li></ul>Homme prudent Savoir théorique Savoir factuel (de l’ordre de l’action)
  19. 19. Prudence et politique (I) <ul><li>Le prudent possède « la faculté d’apercevoir ce qui est bon pour l’homme en général », </li></ul><ul><li> donc les personnes qui « s’entendent à l’administration d’une maison ou d’une cité » doivent être prudentes, </li></ul><ul><li>c’est pourquoi on peut qualifier Périclès et tous les grands dirigeants politiques de prudents. </li></ul>
  20. 20. Prudence et politique (II) <ul><li>La politique relève de la prudence et c’est en politique que la prudence s’accomplit comme vertu de l’action . </li></ul>Politique « nécessité de connaître les principes généraux et de comprendre la singularité de la situation » Prudence
  21. 21. Conclusion <ul><li>L’objectif de chacun est d’atteindre le Souverain Bien : le bonheur </li></ul><ul><li>Ce bonheur est une activité de l’âme en accord avec une vertu parfaite </li></ul><ul><li>Il existe deux types de vertus : les vertus morales, comme la magnanimité, et les vertus intellectuelles, comme la prudence. </li></ul>

×