Discours de la Méthode<br />René Descartes<br />1637<br />Gabin Ducourant & François Rostand<br />
L’Œuvre<br />	«Discours de la méthode pour bien conduire sa raison, et chercher la vérité dans les sciences. Plus la Diopt...
L’auteur<br />Né en 1596 à La Haye, René Descartes étudie chez les jésuites au collège de la Flèche et en 1616 s’enrôle da...
Les Etapes du Discours<br />     I. Grandir et Douter<br />Introduction au raisonnement cartésien<br />Le raisonnement de ...
I. Grandir et douter<br />
1) Introduction au raisonnement cartésien<br />divergence<br />divergence<br />divergence<br />divergence<br />
2) Le raisonnement de Descartes<br />doute<br />doute<br />doute<br />doute<br />
3) Descartes et la quête de la vérité<br />Grandir<br />Doute<br />
4) Les étapes de la réflexion de Descartes<br />
II. La méthode<br />
1) Universalismathesis<br />éviter<br />
2) Les dangers de la précipitation<br />http://www.youtube.com/watch?v=bLrTChbIvGg<br />
3) La recherche de la vérité<br />L’esprit sait dissocier le vrai du faux<br />Aller du plus simple au plus compliqué<br /...
4) La métaphore du bâtiment<br />Le travail de groupe:<br />désorganisation<br />Le travail seul (introspection):<br />Org...
5) La métaphore de l’architecture de l’esprit<br />
III. Les règles de la morale<br />
1) Première maxime : Obéir aux lois et coutumes de son pays<br />
2) Deuxième maxime : Etre le plus ferme et le plus résolu en ses actions<br />
La métaphore de la forêt<br />L’opinion probable<br />L’opinion douteuse<br />« les voyageurs, qui, se trouvant égarés en ...
3) Le rapprochement du cartésianisme avec le stoïcisme<br />
4) Conclusion de cette morale<br />
5) Cogito<br />Je pense<br />Sens<br />Raisonnement<br />Erreur<br />donc<br />Doute<br />Je<br /> suis<br />J’existe<br /...
		Ainsi Descartes énonce-t-il dans les trois premières parties du Discours de la méthode la démarche qu’il a suivi pour at...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

discours de la méthode par Ducourant & rostand

988 vues

Publié le

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
988
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

discours de la méthode par Ducourant & rostand

  1. 1. Discours de la Méthode<br />René Descartes<br />1637<br />Gabin Ducourant & François Rostand<br />
  2. 2. L’Œuvre<br /> «Discours de la méthode pour bien conduire sa raison, et chercher la vérité dans les sciences. Plus la Dioptrique, les Météores et la Géométrie qui sont les essais de cette méthode» : tel est le titre initial de l'ouvrage publié par Descartes, le 8 juin 1637. <br />Cet ouvrage se présente sous forme de discours dans lequel le philosophe entend, non pas imposer une méthode ni même en faire une démonstration, mais rédiger de manière assez biographique le cheminement de sa pensée dans la recherche d'une vérité métaphysique. Abordant différents domaines, aussi bien philosophiques, métaphysiques que purement scientifiques, le thème du Discours de la Méthode est indéniablement une recherche raisonnée de la Vérité dans les sciences.<br /> <br />
  3. 3. L’auteur<br />Né en 1596 à La Haye, René Descartes étudie chez les jésuites au collège de la Flèche et en 1616 s’enrôle dans l’armée tandis que débute la guerre de Trente ans. Puis désireux de se consacrer à l’étude et aux sciences, il commence un voyage autour de l’Europe jusqu’en 1626. Il décide alors de s’isoler dans son « poêle » afin de se consacrer à la philosophie et aux mathématiques. Il meurt en 1650 à la cour de Christine de Suède et laisse à la postérité des lois sur l’optique géométrique, l’inertie des corps ainsi que la théorie du Cogito et de la « Mathématiques Universelle  ».<br />
  4. 4. Les Etapes du Discours<br /> I. Grandir et Douter<br />Introduction au raisonnement cartésien<br />Le raisonnement de Descartes<br />Descartes et la quête de la vérité<br />Les étapes de la réflexion de Descartes<br /> II. La Méthode<br />Universalis mathesis<br />Les dangers de la précipitation<br />La recherche de la vérité<br />La métaphore du bâtiment<br />La métaphore de l’architecture de l’esprit<br /> III. Règles de la morale<br />Première maxime : Obéir aux lois et coutumes de son pays<br />Deuxième maxime : Etre le plus ferme et le plus résolu en ses actions<br />Le rapprochement du cartésianisme avec le stoïcisme<br />Conclusion de cette morale<br />Cogito<br />
  5. 5. I. Grandir et douter<br />
  6. 6. 1) Introduction au raisonnement cartésien<br />divergence<br />divergence<br />divergence<br />divergence<br />
  7. 7. 2) Le raisonnement de Descartes<br />doute<br />doute<br />doute<br />doute<br />
  8. 8. 3) Descartes et la quête de la vérité<br />Grandir<br />Doute<br />
  9. 9. 4) Les étapes de la réflexion de Descartes<br />
  10. 10. II. La méthode<br />
  11. 11. 1) Universalismathesis<br />éviter<br />
  12. 12. 2) Les dangers de la précipitation<br />http://www.youtube.com/watch?v=bLrTChbIvGg<br />
  13. 13. 3) La recherche de la vérité<br />L’esprit sait dissocier le vrai du faux<br />Aller du plus simple au plus compliqué<br />Diviser la difficulté des problèmes<br />Entraîne l’esprit à connaitre la vérité<br />Ne pas prendre pour vraie une chose dont on n’est pas sûr<br />Multiplier les domaines d’étude<br />
  14. 14. 4) La métaphore du bâtiment<br />Le travail de groupe:<br />désorganisation<br />Le travail seul (introspection):<br />Organisation<br />« Il n’y a pas tant de perfection dans les ouvrages composés de plusieurs pièces, et faits de la main de divers maîtres, qu’en ceux auxquels un seul a travaillé. »<br />
  15. 15. 5) La métaphore de l’architecture de l’esprit<br />
  16. 16. III. Les règles de la morale<br />
  17. 17. 1) Première maxime : Obéir aux lois et coutumes de son pays<br />
  18. 18. 2) Deuxième maxime : Etre le plus ferme et le plus résolu en ses actions<br />
  19. 19. La métaphore de la forêt<br />L’opinion probable<br />L’opinion douteuse<br />« les voyageurs, qui, se trouvant égarés en quelque forêt, ne doivent pas errer en tournoyant tantôt d'un côté tantôt d'un autre, ni encore moins s'arrêter en une place, mais marcher toujours le plus droit qu'ils peuvent vers un même côté, et ne le changer point pour de foibles raisons, […] car, par ce moyen, s'ils ne vont justement où ils le désirent, ils arriveront au moins à la fin quelque part où vraisemblablement ils seront mieux que dans le milieu d'une forêt. »<br />
  20. 20. 3) Le rapprochement du cartésianisme avec le stoïcisme<br />
  21. 21. 4) Conclusion de cette morale<br />
  22. 22. 5) Cogito<br />Je pense<br />Sens<br />Raisonnement<br />Erreur<br />donc<br />Doute<br />Je<br /> suis<br />J’existe<br />« pour penser il faut être »<br />
  23. 23. Ainsi Descartes énonce-t-il dans les trois premières parties du Discours de la méthode la démarche qu’il a suivi pour atteindre la vérité. Le doute y joue un rôle primordial non au sens des sceptiques qui  « doutent pour douter » mais plutôt au sens du doute méthodique qui consiste à admettre certaines vérités comme établies. L’action du doute permet à Descartes d’établir que du fait de sa pensée et de son doute, l’homme est, et donc que l’homme est au centre du savoir, ce qui fait la grande modernité de cette théorie du Cogito. Mais l’élément essentiel de ce Discours est d’observer comment Descartes a fait table rase de ses connaissances afin de rebâtir une philosophie plus solide, ce qui lui vaudra d’être qualifié par Hegel de:  « héros qui a repris les choses entièrement par le commencement, et a constitué à nouveau le sol de la philosophie, sur lequel elle est enfin retournée après que mille années se soient écoulées ».<br />Conclusion<br />

×