Discours de la méthode   pour bien conduire sa raison, et chercher la vérité dans les sciences Melchior Manière René Desca...
Introduction à la méthode Publication du Discours de la méthode   (1637) Il s’oppose, tout comme Galilée, à l’Église en ex...
L’objectif de Descartes De quelle manière traite-t-il sa  méthode?
I. Diverses considérations touchant les sciences « Le projet d’une science universelle, qui puisse élever notre  nature à ...
Les mathématiques, modèle de toute science <ul><li>Descartes adhère au projet cartésien, c’est-à-dire rechercher la scienc...
Des sciences qui aident à  «former le jugement »   Médecine Apport de richesses Philosophie Moyen de parler de  toutes cho...
Des sciences inutiles Trop faciles à  atteindre Trop difficiles à atteindre Sans valeur Philosophie  scolastique: science ...
II. Les principales règles de la méthode. « Philosopher sur tout ce qui se présente ». Là est le secret de la méthode
Seul un travail  personnel  peut mener à la vérité « Les opinions de plusieurs diverses personnes  ne sont point si approc...
L’évidence « Eviter soigneusement la précipitation et la prévention » Durant notre enfance, nous avons été sous le joug d’...
L’analyse « Diviser chacune des difficultés en autant de parcelles qu’il se pourrait » Réduction aux éléments les plus sim...
La synthèse « Conduire par ordre mes pensées » Idées  complexes désormais accessibles Ordre de la déduction <ul><li>Une id...
Le dénombrement « Faire partout des dénombrements afin de ne rien omettre » R  E  L  E  C  T  U  R  E L’évidence  nous  as...
Un autre élément de la méthode: la chance « J’étais en l’une des plus célèbres écoles de l’Europe  » «Notre siècle me semb...
III. La morale par provision <ul><li>« Larvatus prodeo » - J’avance masqué </li></ul>
Suivre les coutumes de son pays Modération dans ses opinions Conformisme avec la société Excès dans ses opinions Oppositio...
IGNORANCE En l’absence de connaissance de la vérité, toujours  suivre le chemin le plus probable jusqu’au bout VÉRITÉ SORT...
Seules nos pensées et non nos désirs peuvent  nous amener au bonheur Homme simple Cherche à satisfaire  ses désirs Philoso...
Conclusion « Toute la philosophie est comme un arbre, dont les racines sont la métaphysique, le tronc la physique, et les ...
<ul><li>La méthode que nous livre Descartes dans le  Discours de la méthode  allie donc doute cartésien, intellectualisme ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Discours de la méthode par manière angebaud

1 055 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 055
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Discours de la méthode par manière angebaud

  1. 1. Discours de la méthode pour bien conduire sa raison, et chercher la vérité dans les sciences Melchior Manière René Descartes Hubert Angebaud Vous est présenté par…
  2. 2. Introduction à la méthode Publication du Discours de la méthode (1637) Il s’oppose, tout comme Galilée, à l’Église en exposant un échantillon de sa physique Il s’adresse à un public plus large et pas seulement à des savants Il écrit en langue vulgaire, le français, au lieu du latin CONTENU Remise en question de toutes ses certitudes pour recommencer à zéro et repartir sur de bonnes bases RUPTURE (Contexte) Mathématiques comme pilier + Travail d’introspection et expérience personnelle
  3. 3. L’objectif de Descartes De quelle manière traite-t-il sa méthode?
  4. 4. I. Diverses considérations touchant les sciences « Le projet d’une science universelle, qui puisse élever notre nature à son plus haut degré de perfection »
  5. 5. Les mathématiques, modèle de toute science <ul><li>Descartes adhère au projet cartésien, c’est-à-dire rechercher la science universelle en se fondant sur la méthode des mathématiciens, très ordonnée. </li></ul><ul><li>Ainsi, il privilégie cette science rigoureuse comme modèle de toutes les autres, de par sa perfection théorique et le rôle essentiel qu’elle accorde à la raison. C’est la science du « vrai ordre ». </li></ul>Mathématiques Intuition Déduction
  6. 6. Des sciences qui aident à  «former le jugement »   Médecine Apport de richesses Philosophie Moyen de parler de toutes choses Fables Eveil de l’esprit Poésie Délicatesses et douceurs très ravissantes Mathématiques Inventions qui servent et facilitent les arts Eloquence Force et beauté incomparables Lecture Conversation avec les gens des siècles passés Langues Compréhension des livres anciens Examiner toutes ces sciences, même les plus fausses afin de se garder d’en être trompé
  7. 7. Des sciences inutiles Trop faciles à atteindre Trop difficiles à atteindre Sans valeur Philosophie scolastique: science de façade, bonne pour les ignorants. Théologie: intérêt limité puisque les sujets dont elle traite ne sont pas accessibles à la raison humaine. Alchimie, astrologie, magie: Métiers de « ceux qui font la profession de savoir plus qu’il ne savent. »
  8. 8. II. Les principales règles de la méthode. « Philosopher sur tout ce qui se présente ». Là est le secret de la méthode
  9. 9. Seul un travail personnel peut mener à la vérité « Les opinions de plusieurs diverses personnes ne sont point si approchante de la vérité que les simples raisonnements que peut faire naturellement un homme » EXEMPLES L’œuvre d’un architecte seul est plus rigoureuse que celle d’un groupe dont les désaccords mènent à la médiocrité. Des sauvages auront beaucoup plus de mal à se civiliser qu’un peuple coordonné par un seul homme dès sa création. Si Sparte a autrefois été une grande cité, ce n’est pas grâce à chacune de ses lois prises à part mais grâce à celui qui les à crées Idée développée dans son premier précepte, l’évidence
  10. 10. L’évidence « Eviter soigneusement la précipitation et la prévention » Durant notre enfance, nous avons été sous le joug d’opinions contraires. Nos jugement étant impurs, il faut ôter son expérience personnelle et repartir à zéro en nous défaisant de deux vices: La prévention Nous évite d’avoir des opinions toutes faites et nous permet donc de discerner le vrai du faux. La précipitation Le discernement prend du temps et tout faux pas est à éviter. Clarté et distinction des idées => Évidence
  11. 11. L’analyse « Diviser chacune des difficultés en autant de parcelles qu’il se pourrait » Réduction aux éléments les plus simples qui le composent Résolution, une à une, des différentes questions qui en découlent Problème résolu Ce schéma est représentatif de l’ordre d’intelligibilité que prône Descartes. Problème difficile à résoudre
  12. 12. La synthèse « Conduire par ordre mes pensées » Idées complexes désormais accessibles Ordre de la déduction <ul><li>Une idée est dite plus facile d’accès qu’une autre lorsque elle lui est antérieure dans l’ordre de la déduction. Ainsi, on peut la connaître sans la suivante, mais non le contraire. </li></ul>Travail de déduction Idées simples acquises par l’analyse
  13. 13. Le dénombrement « Faire partout des dénombrements afin de ne rien omettre » R E L E C T U R E L’évidence nous assure la vérité de nos jugements mais non celle de ces longs raisonnements L’analyse est très longue et sans doute parsemée de quelques erreurs à corriger La synthèse est le fil conducteur de nos dénombrements qui doivent suivre l’ordre de déduction
  14. 14. Un autre élément de la méthode: la chance « J’étais en l’une des plus célèbres écoles de l’Europe  » «Notre siècle me semblait aussi fleurissant et aussi fertile en bons esprits qu’ait été aucun des précédents » « Ces longues chaînes dont les géomètres ont coutume de se servir m’avaient donné occasion de m’imaginer que toutes les choses s’entresuivent en même façon » « Les neuf années suivantes, je ne fis autre chose que rouler çà et là dans le monde » Descartes a eu la chance de profiter d’une bonne éducation Descartes a eu la chance de vivre dans un siècle propice au progrès et à l’expansion de sa pensée Descartes a eu la chance de pouvoir exploiter un mode de raisonnement déjà mis en forme par les géomètres, afin de l’appliquer à sa méthode Descartes a eu la chance de vivre dans un milieu aisé, ce qui lui a permit de voyager énormément
  15. 15. III. La morale par provision <ul><li>« Larvatus prodeo » - J’avance masqué </li></ul>
  16. 16. Suivre les coutumes de son pays Modération dans ses opinions Conformisme avec la société Excès dans ses opinions Opposition à la société Faible prise de risque en cas d’erreur Bonnes relations avec ses concitoyens Forte prise de risque en cas d’erreur Isolement Capacité de rebondir en cas d’erreur, bonne place dans la société, donc liberté Etat de non-retour en cas d’erreur, manque de soutien de ses concitoyens, donc anéantissement
  17. 17. IGNORANCE En l’absence de connaissance de la vérité, toujours suivre le chemin le plus probable jusqu’au bout VÉRITÉ SORTIE ALÉATOIRE Confiance en ses choix jusqu’au bout et persévérance menant à la sortie de l’ignorance, même si la vérité n’est pas atteinte. Cas très rare où notre choix nous mène à la vérité. Hésitations et retours en arrière enfermant l’individu dans l’ignorance.
  18. 18. Seules nos pensées et non nos désirs peuvent nous amener au bonheur Homme simple Cherche à satisfaire ses désirs Philosophe en apprentissage Philosophe expérimenté Essaye de faire le juste milieu entre bons et mauvais désirs, sans pour autant s’en priver totalement Sait se soustraire de l’empire de la fortune, malgré les douleurs et la pauvreté Bonheur matériel et superficiel Capacité à disposer plus ou moins entièrement et exclusivement de ses pensées, menant à un bonheur supérieur que prône Descartes
  19. 19. Conclusion « Toute la philosophie est comme un arbre, dont les racines sont la métaphysique, le tronc la physique, et les branches qui sortent de ce tronc sont toutes les autres sciences qui se réduisent à trois principales, à savoir la médecine, la mécanique et la morale; j’entends la plus haute et la plus parfaite morale, qui présupposant une entière connaissance des autres sciences, est le dernier degré de la sagesse. » Métaphysique Physique Médecine Mécanique Morale Fruit de l’arbre: sagesse, bonheur et liberté
  20. 20. <ul><li>La méthode que nous livre Descartes dans le Discours de la méthode allie donc doute cartésien, intellectualisme moral, et rigueur de réflexion, permettant ainsi aux plus assidus et aux plus persévérants d’accéder méthodiquement à la vertu et la sagesse, mais aussi à une certaine forme de bonheur et de liberté. </li></ul><ul><li>Ces deux phrases de Descartes, qui sonnent comme des maximes, parlent d’elles-mêmes et résument bien la pensée que Descartes nous a livré: </li></ul><ul><li>« Ce n’est pas assez d’avoir l’esprit bon, mais le principal est de l’appliquer bien. » </li></ul><ul><li>« Pour être heureux, il faut chercher autre chose que le bonheur. » </li></ul><ul><li>Ainsi, la méthode de Descartes permet à chacun d’exploiter au mieux son esprit afin d’accéder en but ultime au bonheur, lequel, paradoxalement, n’est pas accessible en le cherchant directement mais en en cherchant la sagesse dans les sciences. </li></ul>

×