L'existentialisme est un humanisme m. cressot

4 431 vues

Publié le

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
4 431
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

L'existentialisme est un humanisme m. cressot

  1. 1. L’EXISTENTIALISME EST UN HUMANISMEJean-Paul Sartre<br />
  2. 2. Œuvre et auteur<br />Jean-Paul Sartre est né en 1905 et mort en 1980 à Paris.<br /><ul><li>Profondément athée et engagé dans la lutte marxiste, il est à la fois écrivain et philosophe existentialiste. Il écrit « L’existentialisme est un humanisme » en 1945 pour répondre aux critiques qui sont faites envers ce mouvement. Pour ce, il définit d’abord l’existentialisme afin de mieux le défendre et pour finir, il l’assimile à un humanisme.</li></li></ul><li>Plan du livre<br />I) Introduction: les critiques de l’existentialisme<br />II) Définition de l’existentialisme athée<br />a) L’homme est universalité<br />b) L’homme est pleinement responsable<br />c) Homme, projet et choix<br />III) Réponse aux critiques<br />a) L’existentialisme n’encourage pas le quiétisme<br />b) L’existentialisme n’est pas pessimiste<br />c) L’existentialisme n’est pas anarchisme<br />IV) Conclusion: l’existentialisme est un humanisme<br />a) Critique de l’humanisme classique<br />b) L’existentialisme humaniste<br />
  3. 3. I) Introduction: les critiques<br />
  4. 4. II) Définition de l’existentialisme athée<br />
  5. 5. a) L’homme est universalité<br />Le cogito cartésien<br /><ul><li>Dans le discours de la méthode, Descarte prône le doute méthodologique. L’homme doit douter de tout excepté de la religion et de la politique, sa première certitude réside en ce raisonnement « je pense donc je suis ». Ainsi, l’homme l’homme s’atteint pleinement et en s’atteignant pleinement, il atteint tous les hommes.</li></li></ul><li>
  6. 6. L’homme et la liberté<br />
  7. 7. b) L’homme est pleinement responsable<br />
  8. 8. L’angoisse de l’homme qui en découle<br />L’homme existentialiste choisit pour l’humanité, donc il ne peut pas dire « tout le monde ne fait pas ça » pour justifier ses actes.<br />L’homme angoisse à cause de ses nombreuses responsabilités<br />L’homme existentialiste se base sur le cogito cartésien, il n’est donc sûr de rien lorsqu’il fait ses choix.<br />
  9. 9. c) Homme, projet et choix <br />
  10. 10. Comment choisir?<br />
  11. 11. Le liberté du choix entraîne l’inexistence de lanature humaine<br />
  12. 12. Ce que ça donne<br />L’existentialisme rend l’homme pleinement responsable par sa liberté absolue et le cogito cartésien mais il ne l’encourage pas au « quiétisme ». Au contraire, l’homme est confronté à une infinité de choix et il doit s’engager.<br />
  13. 13. III) Les réponses aux critiquesa) L’existentialisme ne veut pas le quiétisme.<br />
  14. 14. b) L’existentialisme n’est pas pessimiste<br />
  15. 15. c)L’existentialisme n’est pas anarchisme<br />
  16. 16.
  17. 17. Cela nous conduit aux valeurs de l’existentialisme athée<br />
  18. 18. IV) L’existentialisme est un humanismea) L’humanisme tel que l’entend Sartre.Critique de l’humanisme classique<br /><ul><li>L’humanisme qui dit que l’homme est une valeur supérieure est absurde car seul l’homme est capable de se juger.
  19. 19. Le fait de vouloir donner une valeur concrète à l’homme est impossible.
  20. 20. L’homme ne peut être une fin car il est toujours en devenir
  21. 21. Le culte de l’humanité provoque un humanisme renfermé, peut être même le fascisme.</li></li></ul><li>b) L’existentialisme humaniste<br />
  22. 22. Conclusion de l’existentialisme athée<br /><ul><li>Ainsi, l’existentialisme athée ne cherche pas à prouver que Dieu n’existe pas mais que son existence n’aurait pas d’impact sur l’humanité, l’existence précédant l’essence.
  23. 23. C’est aussi pourquoi l’existentialisme est optimiste: on peut fixer un sens à la vie sans pour autant qu’il existe un Dieu créateur qui a décidé notre existence.</li>

×