raymond aron par Ch bournhonesque

1 271 vues

Publié le

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 271
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
143
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

raymond aron par Ch bournhonesque

  1. 1. Charles Bournhonesque<br />Tale 4<br />Introduction à la Philosophie Politique<br />Raymond Aron<br />Fiche de Lecture - 1<br />
  2. 2. Raymond Aron<br />(1905-1983)<br />Philosophe et journaliste, Raymond Aron a fait ses études à l’École Normale Supérieure. Alors que le milieu intellectuel de l’époque se positionne plutôt en faveur des totalitarismes, Aron reste un fervent défenseur du libéralisme, surtout après avoir assisté aux autodafés organisés par le régime nazi en 1933. Il devient ainsi la figure intellectuelle proéminente de droite de l’époque.<br />Introduction à la Philosophie Politique<br />1952<br />Introduction à la Philosophie Politique est une retranscription écrite d’une série de cours donnés par Raymond Aron à l’École Nationale d’Administration. <br />L’auteur y analyse le concept de démocratie:<br /><ul><li>d’abord en tant que compétition pacifique en vue d’atteindre le pouvoir, système adopté dans les démocraties des pays occidentaux
  3. 3. ensuite dans le cadre des démocraties populaires, où les dirigeants mènent une révolution pour faire adopter une doctrine officielle et unique.</li></li></ul><li> Démocratie: « La compétition pacifique en vue de l’exercice du pouvoir . »<br />Introduction à la Philosophie Politique – Partie 1<br /><ul><li>I - Chapitre 3: De l’instabilité des démocraties. Les causes de cette instabilité.
  4. 4. II - Chapitre 4: La corruption des démocraties.</li></ul>L’extrait à lire étudie les démocraties occidentales et présente les facteurs susceptibles de déstabiliser la démocratie et de la corrompre pour en faire une tyrannie.<br />
  5. 5. A. B. C.<br />
  6. 6. I – A. L’Instabilité due au principe de la concurrence pacifique pour le pouvoir<br />Comment limiter la démagogie?<br /><ul><li>Doter les dirigeants politiques de valeurs communes
  7. 7. Faire prendre conscience à tous les partis des règles du jeu politique: si l’un use de manière démesurée de la démagogie, les autres répliqueront en faisant de même
  8. 8. Les groupes intermédiaires (partis, syndicats) ne doivent pas systématiquement être opposées aux mesures du gouvernement</li></li></ul><li>I – B. L’Instabilité due à la dissociation entre le pouvoir politique et la puissance sociale<br />Lutte des classes à travers le système de concurrence pacifique<br />Nécessité d’un compromis entre privilégiés et non-privilégiés: réformes progressives.<br />Le système ne doit être pas être trop fermé: les non-privilégiés doivent avoir l’impression de pouvoir progresser socialement sans avoir besoin de faire la révolution.<br />
  9. 9. I – C. L’instabilité due au fait que la démocratie ne se défend pas contre ceux qui lui sont opposés <br />Par principe, la démocratie doit tolérer les partis opposés à la démocratie elle-même:<br /><ul><li>si les dirigeants les privent de liberté, on n’est plus dans la démocratie puisque celle-ci se définit comme une compétition pacifique pour le pouvoir</li></li></ul><li> A. B. C.<br />
  10. 10. II – A. La corruption des démocraties par l’exagération de la compétition pacifique<br />
  11. 11. II – B. La corruption de la démocratie par la tension entre le pouvoir politique et la puissance sociale<br />Excès de tension <br />Insuffisance<br /> de tension<br />
  12. 12. II – C. La corruption des démocraties par la création d’ennemis trop puissants<br />La compétition pacifique contribue à dissoudre le sentiment d’unité nationale, puisque les partis sont concurrents<br />Fascisme<br />(revendication d’unité nationale)<br />La démocratie implique une compétition pour le pouvoir<br />Sentiment que le système de compétition pacifique est faussé par les différences sociales ( que les privilégiés socialement ont plus de chance d’accéder au pouvoir politique)<br />Communisme (revendication d’unité sociale)<br />
  13. 13. Application à la démocratie française<br /><ul><li>La démocratie française, née contre la monarchie absolue, a conservé l’obsession de lutter contre les régimes autoritaires, ce qui entraîne une restriction du champ d’action des gouvernants.
  14. 14. La France est un pays qui possède de nombreuses structures sociales différentes</li></ul>Instabilité<br />Les ennemis de la démocratie en France sont souvent considérés comme étant les communistes et les gaullistes. Or ces électeurs représentent 45% des votes. <br />Cependant:<br /><ul><li>Communistes et gaullistes en France sont-ils réellement opposés à la démocratie?</li></li></ul><li> Conclusion<br />Ces cours ne doivent pas être compris comme une condamnation des régimes démocratiques en raison de leur instabilité ou de leur faiblesse, mais comme une mise en garde contre les éléments qui peuvent éventuellement les corrompre. Même si pour Aron, la démocratie est le « pire des bons régimes », c’est aussi « le meilleur des mauvais régimes » car elle limite la capacité d’action des gouvernants, qui sont inévitablement imparfaits. L’utilité de la philosophie politique est donc de pouvoir éviter la corruption de la démocratie.<br />« Bons »<br /> régimes<br />Corruption<br />« Mauvais »<br /> régimes<br />

×