Eliane Grandet
Martine Corsain
Elettra Mineni
Mariella Rainoldi
CADRE ,
EUROPEEN
COMMUN DE, ,
REFERENCE
2 CD AUDIO
ET LIVR...
COLLECTIO N,
ACTIVITES
POUR
LE CADRE
COMMUN
Eliane GRANDET
Martine CORSAIN
Conseilleres pedagogiques
au Cavilam de Vichy
E...
INTRODUCTION
Le Cadre europeen commun de reference pour les langues (CECRL) occupe aujourd'hui une
place preponderante dan...
Nos REMERCIEMENTS
aElisa Chappey, responsable de Frequence FDLM, supplement sonore de Ia revue Le
Franc;ais dans le monde,...
SOMMAIRE GENERAL
Introduction ............................... .
Oral · Sommaire
Ecrit · Sommaire. . . . . . . .
Strategies...
.~~~------------------------~t QUELQUES CONSEILS POUR AMELIORER VOTRE APPRENTISSAGE
Pour vous acquitter avec sucd:~s des t...
~:~:~~~;::;1... ~
or-~k
MPRENDRE UNE CONVERSATION,
UN DEBAT ENTRE LOCUTEURS NATIFS
PouR UN ou1 ou POUR UN NON, NATHALIE SA...
Comprehension
orale
4. Quand il reformule l'aveu fait par son ami, le visiteur ne dit pas« tu m'as fait part de... Et
alor...
Comprehension
orale
Ouelle these defend-il ? --------------------------------------------------
Ouel argument avance-t-il ...
Le telephone sonne - Ecole, Etat, politique, parents: /'autorite est-elle en crise?,
Alain BE:oouET, 27 avril 2006.
Ecoute...
omprehension
orale
~ :li:S iVIVIS VV VISCVUI<S
• Dans cette emission, les auditeurs peuvent dialoguer sur un theme avec de...
-- -
Comprehension
orale
Pour decrire les effets de Ia publicite, l'auditeur utilise deux verbes fabriques apartir
d'un no...
Comprehension
orale
dire au fond de l'enfant-roi mais ce quej'appellerais Ia confusion des roles sociaux hein c'est-
a-dir...
..
c) Reprenez l'ecoute jusqu'a u semantique n.
-~~-
Comprehension
orale
Avec quel mot Patrick Labbe enchalne-t-il ? Pourq...
Comprehension
orale
Pourquoi ?
Comment comprenez-vous : «... on est plus al'abri actuellement qu'avant »? ______
3. Lorell...
D DEBAT SUR LA FAMILLE (SU ITE)
Ecoutez !'ensemble de Ia seconde partie du debat.
a) • Qu'est-ce qui oppose fondamentaleme...
Comprehension
orale
2. Lorsque Patrick Labbe prend Ia parole, il veut lui aussi recentrer le debat.
Sur quel ton le fait-i...
Selon Bruno Camby,
Comprehension
orale
V" On peut etre ecologiste et en meme temps pour le nucleaire parce qu'il est possi...
Comprehension
orale
___ it ya mains d'une semaine nous etions entre 25 000 et
30 000 a Cherbourg pour dire non au nouveau ...
c) Ecoutez une premiere fois !'intervention de Bruno Camby.
• Reperez dans que! ordre il aborde les trois sujets suivants ...
Comprehension
orale
fNTE~ Face-a-face sur le nucleaire (fin). Le probleme des dechets.
a) Bruno Camby relativise le proble...
I
-
Comprehension
orale
impact sur les ecosystemes. Je ne suis paste seul ale dire ______
dans notre association nous avon...
Comprehension
orale
3. L'auteur du livre est: l'historien Rene Grimaud 0 l'historienne Renee Grimaud 0
c) Ecoutez !'enregi...
Comprehension
orale
e) QUELQUES TRAV uv o'u B NISME
Associez les verbes aux noms.
percer - ouvrir- acheminer- installer- a...
Comprehension
orale
Dents retrouvees sur un sitepaleontolo!Ji1ue = source informationsprecieuses.
En e(fe~ d'abon{
~ / ___...
POUR APPROFONDIR
1. Cochez I'expression synonyme de:
• « Lundi dernier, vous m'avez fait sa liver.>> Vous m'avez un peu de...
Comprehension
orale
1. LES MOTS DE LA DETIE
Connaissez-vous tous les mots qui sont utilises dans !'enregistrement?
dette- ...
-v:;•r,.· .. ~ •
• .. ~~~~~~;
Comprehension :
orale._,._,
• Ouels sont les deux types de changements auxquels on peut etre...
'i Comprehension
orale
POUR APPROFONOIR
• Ou'est-ce qui explique, d'apres cet expose, l'abondance des emprunts actuels aI'...
•
PROCEDES
Pour defendre son point de vue, le conferencier:
s'appuie sur des exemples. 0 refute des objections. 0
se refer...
·!Cll Comprehension
1 • • orale
c) Oue represente-t-il pour elle? _____________________
d) Ouel lien etablit-elle entre Ia...
•
8. Ouels sont les moments de Ia journee les plus propices pour voir les animaux?
9. Soulignez dans Ia liste suivante les...
Comprehension
orale
3. Parmi les mots suivants, extraits du reportage, triez ceux qui appartiennent au domaine
de Ia monta...
•
2. Attribuez achacune de ces personnes les phrases suivantes.
« Moi, honnetement, j'etais pas une grande lectrice. n:
Co...
Comprehension
orale
V Refk~chir et discuter ensemble avant de prendre une decision, de rendre un jugement:
3. Ouel est le ...
'
•
Rugbymen de pere en fils, mars 2005.
a) Cherchez Ia ville de Toulouse sur une carte de France.
Comprehension
orale
• D...
Comprehension
orale
• Est-ce qu'elles se sentent concernees par ce sport?
• d.u'appelle-t-on Ia troisieme mi-temps? ______...
----------------------------------
•
([!] F.D.L.H.33l< La tra9abilite, mars 2005.
a) Ecoutez Ia premiere partie de !'emiss...
Comprehension
orale
• Ouelles sont les phases par lesquelles un produit passe avant d'arriver dans notre assiette?
• Ou'es...
•
~~ Deu)( s~gLes soll,t ut~L~ses ~Clii,S ce ~""tpovte~ge:
Comprehension
orale
~~ ""MSDSF-poul" MouveV~A-ell,t Des sll,tl"...
Comprehension
Ol'ale
I
Trouvez un equivalent aux mots ou expressions soul ignes.
« En attendant, faute de mieux, dans son ...
•
3E Sl'II'IUAif'liGN
Ouel est le service contacte?
Le service ne dispose pas d'un repondeur vocal.
Le client choisit d'ec...
Comprehension
orale
J. cliquer sur« terminer»
K. selectionner le menu « proprietes »
M. appeler Ia nouvelle connexion «Wan...
•
Observez Ia nouvelle fenetre.
Propril~tes de Protocole Internet (TCP/IP)
General j
Les parametres IP peuvent etre determ...
m e ens1on
orale
b) Ecoutez !'ensemble du document et repondez aux questions.
1. Qu'est-ce qu'une voiture pour le chroniqu...
•
2. Connaissez-vous d'autres sens pour le mot« reserve>>?
Comprehension
orale
3. Avotre tour, cherchez les differents sen...
unit' 'ano;niJIDn
orale
1. Reecoutez les questions et le debut des reponses en lisant Ia transcription ci-dessous.
II manq...
•
b) Ecoutez les deux questions suivantes.
1. Elle souligne une attitude, un trait de caractere et d'autre part une habitu...
Comprehension
orale
• Petr se dit gene par Ia presentation habituelle d'un concert classique; il Ia juge « un peu fausse >...
I
•
- -
Comprehension
orale
s. Apropos de qui dit-il : « c'est un sacre melange» et pourquoi ? __________
6. QueI est le d...
NOLOGUE SUIVI : DECAIRE L'EXPERIENCE
• 1. PARLER DE SOl •
Dans Ia conversation, on est souvent amene a parler un peu de so...
•
LE RAPPORT AU TEMPS
a) Notez dans le desordre:
-taus les mots que vous associez au temps; Ex. heure, montre, aiguille, p...
Dans !'article« Les horloges de Ia vie » (activite 86, page 107), on parle du rythme du jour.
• Etes-vous plut6t «du soir ...
•
L'amitie n'exige rien en echange, que de l'entretien.
~ GEORGES BRASSENS.
Si on me presse de dire pourquoi je l'aimais, ...
Lesquels choisiriez-vous pour qualifier vas relations avec vas voisins, vas collegues ou cama-
rades d'etudes?
Ces relatio...
•
lmaginez que vous interveniez dans cette emi ssion pour apporter un temoignage ou donner
votre opin ion. Que diriez-vous...
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF

739 vues

Publié le

Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2

Livre de l'élève + CD audio

La collection "Activités pour le Cadre Commun" s'adresse aux grands adolescents et aux adultes étudiant le français en situation de classe ou en autonomie. Elle propose des ouvrages d'activités permettant à l'apprenant d'acquérir les compétences correspondant aux différents niveaux du Cadre européen commun de référence pour les langues (de A1 à C2).

Cette collection propose des activités permettant à l'apprenant d'acquérir les compétences correspondant aux différents niveaux du CECR.
Conformément à l'organisation du Cadre, les ouvrages proposent une approche par compétences et habilités.

L'ouvrage pour le B2 comporte des centaines d'activités modèle correspondant strictement à l'ensemble des descripteurs du CECR pour ce niveau en particulier.

Le livre propose en outre 2 CD Audio inclus des documents oraux nécessaires à la réalisation des activités de réception et expression orales. Leur transcription est proposée en fin d'ouvrage.

Un livret comprenant les corrigés est également inclus.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
739
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
19
Actions
Partages
0
Téléchargements
27
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Activités pour le Cadre Commun – Niveau B2, Pour DELF

  1. 1. Eliane Grandet Martine Corsain Elettra Mineni Mariella Rainoldi CADRE , EUROPEEN COMMUN DE, , REFERENCE 2 CD AUDIO ET LIVRET DE CDRRIDES il L'lnTERIEUR
  2. 2. COLLECTIO N, ACTIVITES POUR LE CADRE COMMUN Eliane GRANDET Martine CORSAIN Conseilleres pedagogiques au Cavilam de Vichy Elettra MINENI Mariella RAINOLDI CLEI~IEI!N~fiO~~l www.cle-inter.com
  3. 3. INTRODUCTION Le Cadre europeen commun de reference pour les langues (CECRL) occupe aujourd'hui une place preponderante dans l'enseignement-apprentissage des langues. Prolongement nature! des approches communicatives, il se situe dans une perspective actionnelle qui «considere l'usager et l'apprenant d'une langue comme des acteurs sociaux ayant aaccomplir des taches dans des circonstances et un environnement donnes (1) ». Organise en six niveaux qui vont de Ia decouverte aIa maltrise de Ia langue-culture, le CECRL etablit une progression plus realiste et plus precise que l'habituelle distinction entre elementaire, in~ termediaire et avance. Le niveau B2 et B2+ specifie un niveau avance de l'utilisateur independant. A ce niveau, l'utilisateur doit etre capable de donner et defendre un point de vue, developper une argu- mentation, exposer une situation, un probleme. II peut, dans !'interaction, comprendre precisement ce qu'on lui dit, s'adapter aIa conversation, prendre !'initiative de Ia parole, parler avec efficacite et fluidite en corrigeant ses erreurs quand elles debouchent sur des malentendus. L'aider adevelopper ces competences, tel est l'objectif de cet ouvrage. Con~u comme un ensemble d'activites et non comme un manuel d'apprentissage de Ia langue, il s'organise en deux parties : l'une consacree a!'oral, l'autre al'ecrit. Dans chacune d'elles, soulignees par des couleurs differentes, les trois aptitudes de reception, production, interaction sont abordees successivement. Cependant elles sont liees et s'enrichissent mutuellement. Destine aun public multilingue, cet ouvrage ne peut developper Ia derniere des aptitudes envisa- gees par le Cadre, Ia mediation, puisque celle-ci implique le passage aune autre langue (langue 1). Toutefois, quelques notes materialisees par le signe (:]~ ) incitent l'apprenant areflechir sur certaines specificites de Ia mediation (notions difficilement traduisibles, charges culturelles des mots) et a s'entralner aIa reformulation de textes fran~ais dans sa langue maternelle. L'ouvrage suit de pres les descripteurs des competences donnes dans le Cadre. II fait ainsi une pla- ce importante a!'argumentation, en comprehension comme en production, al'oral comme al'ecrit, car c'est sur ce point que !'accent est mis pour ce niveau. D'autre part, pour entralner l'apprenant asuivre des ((conferences et discours assez longs», a(( participer activement aune discussion », a «com prendre les emissions de television sur l'actualite )) (2), il offre beaucoup de documents oraux, pour Ia plupart authentiques, evidemment plus longs et complexes qu'aux niveaux precedents. Une attention particuliere a enfin ete portee, aussi bien dans le choix de certains documents que dans les activites elles-memes, au developpement d'une prise de conscience interculturelle, autre preoccupation forte du Cadre. S'adressant aun public de grands adolescents et d'adultes, l'ouvrage peut etre utilise en classe ou en autonomie. En effet, les activites ouvertes qui sont les plus nombreuses en production et en interaction restent largement guidees par des canevas, facilitees par !'apport de conseils et d'outils et l'apprenant qui travaille seul pourra confronter sa production aux exemples de realisations proposes dans les corriges. Les auteures 1. CECRL, Didier, page 15. 2. CECRL, Didier, page 27.
  4. 4. Nos REMERCIEMENTS aElisa Chappey, responsable de Frequence FDLM, supplement sonore de Ia revue Le Franc;ais dans le monde, aSebastien Baer pour le document Le Tour duMont-Blanc, aGael Letanneux pour les documents Le Goncourt des lyceens, Rugbymen de pere en fils et Trac;abilite, aAnne Eveno pour le document Le surendettement des menages, aOlivier Sa main pour le document lnventeur de noms. Nous remercions egalement Nicole Arnold, Editions sonores et musicales de Radio France, pour l'aide precieuse qu'elle nous apporte dans Ia recherche de documents radiophoniques. CREDITS DES DOCUMENTS SONORES -Extrait de Pour un oui au pour un non, Nathalie SARRAUTE, Editions Gallimard. - Extrait de 2000 ans d'histoire: les restaurants, France Inter, 24 avril 2006. - Extrait de Le Telephone sonne- Ecole, Etat, politique, parents :/'autorite est-elle en crise ?, France Inter, 27 avril 2006. - Extrait du 13/14: Tchernobyl20 ansapres- Questions sur Ia securite nucleaire, France Inter, 24 avril 2006. - Chronique Routes de France- Paris et Napoleon, Frederick GERSAL, France Info, 22 avril 2006. - Chronique Histoire d'homme- Les dents et Ia paleontologie, Marie-Odile MoNCHICOURT- Yves CoPPENS, France Info, 17 avril 2006. -Interview Le stress au travail, Patrick LEGERON, France Info, 17 avril 2006. -Extra it du 7/9: Les discriminations, France Inter, 25 janvier 2006. - Chronique Le droit et vous- Preter sa voiture, Michel RAVELET, France Info, 24 avril 2006. Direction editoriale: Michele Grandmangin Illustration: Marianne Mary-Kaufmann Couverture: Maria Mercedes Salgado lconographie: Laure Bacchetta Mise en pages: Sophie de Yilmorin Conception graphique et edition: Sophie Godefroy ISB 978-2-09-035383-9 © CLE International, 2007
  5. 5. SOMMAIRE GENERAL Introduction ............................... . Oral · Sommaire Ecrit · Sommaire. . . . . . . . Strategies d'apprentissage . . 3 6 7 86 87 ~~----------------------------, • PRODUCTION ECRITE 1 • ECRITURE CREATIVE . . . . ... .. ... . . .... . . . ... . .... . ..... .. . 133 2 • ESSAIS ET RAPPORTS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 142 =::; sons le point . - :: scription des enregistrements . .166 .169
  6. 6. .~~~------------------------~t QUELQUES CONSEILS POUR AMELIORER VOTRE APPRENTISSAGE Pour vous acquitter avec sucd:~s des taches de communication orale que vous devez accomplir, vous devez utiliser diverses strategies. Strategies pour Ia reception En situation d'ecoure, il est tres important d'identifier : > d'une part, le contexte dans lequel vous vous trouvez pour mobiliser rapidement ce qu'il eva- que pour vous et chercher aanticiper sur le contenu du message. La connaissance de la situation et ces hypotheses vous aideront ensuite ane pas perdre le fil, meme si vous ne comprenez pas tout; > d'autre part; le type de document et ses specificites. Reperer les mots qui marquent les etapes d'un discours en continu ou les articulations d'une discussion renseigne sur !'argumentation suivie ou les prises de position. Strategies pour Ia production En situation de production orale, ace niveau de l'apprentissage, vous pouvez etre appele(e) par exem- ple adlcrire, donner et difendre votre opinion, foire un expose dans un cadre amical ou professionnel ou encorepour un examen. llfout done adapter votre « discours » avotre public, tenir compte des circonstances et eventuellement du temps de parole accorde. Ce n'estpas toujours facile mais ilfout oser, ne pas avoir peur, sefoire conjiance. 11 estpermis d'hesiter, de foire des pauses, de se corriger, de reformuler. Entral'nez-vous a: > developper et organiser vos idees, les preciser et les illustrer par des exemples, > utiliser un vocabulaire plus riche, > controler vos faures, > contourner les difficultes: vous pouvez remplacer le mot ou !'expression qui vous manque par un autre mot ou expression de sens voisin, faire une phrase pour expliquer, utiliser une com- paraison, une Image. Strategies pour l'interaction En situation d'interaction orale, vous allez « negocier » la parole avec un interlocuteur : vous devez comprendre ce qu'il dit et repondre immediatement, ou bien vous devez vous-meme prendre /'initiati- ve de la parole. Vous devez done cooperer, vous adapter ace que dit votre interlocuteur, ce qui signifie aussi bien connaitre les codes. Entral'nez-vous a: > reperer les mots et les mouvements du debat pour intervenir au bon moment et de fac;:on appropriee, > identifier les sentiments, les reactions exprimes, > verifier que votre interlocuteur vous suit. Strategies pour Ia mediation Vous pouvez etre amene(e) ajouer un role d'intermediaire entre des interlocuteurs ne compre- nant pas le franc;:ais : on fera appel avous pour traduire ou reformuler- dans votre langue maternelle par exemple - des prises de parole, formelles ou non, en simultane ou le plus souvent en differe. Si le contenu est previsible, essayez de prevoir ce qui sera dit, anticipez les mots de bienvenue qui seront prononces a1'occasion d'un discours d'accueil par exemple ; cherchez le vocabulaire, profitez des hesitations pour reformuler globalement.
  7. 7. ~:~:~~~;::;1... ~ or-~k MPRENDRE UNE CONVERSATION, UN DEBAT ENTRE LOCUTEURS NATIFS PouR UN ou1 ou POUR UN NON, NATHALIE SARRAurE, GALLIMARo. a) Ecoutez le debut de cette piece de theatre de Nathalie Sarraute jusqu'a Ia replique cc Mais qu'est-ce que c'est alors ? n Quelle est Ia relation entre les deux personnages? Se connaissent-ils depuis longtemps? Quel est !'objet de Ia visite du premier ? __________________ Comment reagit l'autre ? Quelles strategies utilise-t-il ? Notez-vous un changement au cours de Ia scene ?Aquel moment? « Mais qu'est-ce que c'est alors? » : qu'est-ce que cela pourrait etre selon vous? Qu'imagi- nez-vous? b) Ecoutez Ia suite du dialogue. Quelle est finalement Ia raison de l'eloignement du second ? ___________ Comment interpretez-vous Ia fameuse phrase ? Quelle difference voyez-vous entre les deux manieres de Ia prononcer? Quelle est Ia reaction du premier acet aveu ? La partagez-vous? __________________________ Ecoutez a nouveau !'ensemble de Ia scene. On peut distinguer des moments differents dans le deroulement du dialogue. Lesquels? Quels sont les sentiments exprimes successivement par le visiteur tout au long de Ia scene ? Comment comprenez-vous sa derniere replique ? Que veut-il dire en realite? Voyez-vous egalement une evolution dans !'attitude de son ami ? POUR APPROFONDIR 1. Notez quelques-unes des phrases utilisees par le visiteur pour presser son ami de parler. 2. « Ne me dis pas qu'on a eu des mots... - Non, pas des mots comme ~a ... d'autres mots... pas ceux dont on dit qu'on les a "eus "... » Que signifie habituellement !'expression « avoir des mots)) ? ____________ 3. Dans quelle situation utilise-t-on !'expression « Chiche )) ?____________
  8. 8. Comprehension orale 4. Quand il reformule l'aveu fait par son ami, le visiteur ne dit pas« tu m'as fait part de... Et alors je t'ai dit.... )). Que dit-il exactement? Pourquoi ? ______________ 5. Comment comprenez-vous maintenant ces phrases un peu mysterieuses :«en parler seulement, evoquer ~a ... ~a peut vous entralner... de quai on aura it l'air? Personne, du reste... personne ne l'ose... on n'en entend jamais parler... >> ? _________ _____ ~ INTER 2000 ans d'histoire, Patrick GELINET, chronique du 24 avril 2006. Ecoutez le ~enerique jusqu'a Ia citation. Quelle tonalite le generique donne-t-il a!'emission ?_______________ Aquel type d'emission vous attendez-vous? __________ ________ Quel sujet peut, selon vous, introduire Ia citation ? ______________ _ a) Reprenez l'ecoute jusqu'a Ia fin de !'introduction. Quelle histoire va raconter Patrice Gelinet? __________________ Qui a invente ce genre d'etablissement? ___________________ Aquelle epoque et ou ? _____________________ ___ Qu'est-ce qui le caracterise? _ ______________________ Quelle est l'origine du mot? ________________________ b) Soulignez les lieux cites dans cette introduction. cafe - guinguette- brasserie- cuisine mobile- taverne- table d'h6tes- cabaret- auberge- rotisserie- abbaye- estaminet- troquet. a) Ecoutez le debut. Ou se passe l'echange ?_________________________ _ II s'agit : d'une conversation amicale 0 d'un sondage d'opinion 0 b) Cochez Ia ou les bonne(s) reponse(s). L'echange porte sur : une variete de produit 0 un type d'etablissement 0 une qualite de service 0 Les personnes qui s'expriment sont : satisfaites 0 critiques 0 de~ues 0 lucides 0 c) Ecoutez maintenant Ia premiere question du journaliste et Ia reponse de l'invite. Comment reformuleriez-vous Ia question ?_ _______________ ___ En quoi peut-on dire que Ia reponse d'Anthony Rowley est categorique ? ____ ____ ORAL • 9
  9. 9. Comprehension orale Ouelle these defend-il ? -------------------------------------------------- Ouel argument avance-t-il pour soutenir sa position? ___________________________ Anthony Rowley explicite ensuite son argument. Retrouvez les trois points de sa demonstration : 1. 2. 3. Ouelle expression utilise-t-il pour resumer Ia situation ?___________________________ Oue traduit-eIIe ? ------------------------------------------------------- d) Poursuivez l'ecoute jusqu'a Ia fin de !'enregistrement. Patrice Gelinet semble etre convaincu par les arguments d'Anthony Rowley mais il va essayer de poursuivre son entretien en developpant des objections que son interlocuteur va systemati- quement refuter. Relevez les objections du journaliste et les refutations d'Anthony Rowley dans le tableau. OBJECTIONS REFUTATIONS 1. ................................................... 1.................................................... 2.................................................... 2. ................................................... 3.................................................... 3. ··················································· Au cours de l'echange, Anthony Rowley fait une concession au systeme qu'il denonce. Notez les mots qui introduisent cette concession. _______________________________ II rebondit aussit6t pour mieux faire entendre son point de vue. Notez Ia fin de Ia phrase. ----------------------------------------------- AIa fin de l'echange, Anthony Rowley fait une concession, montre sa bonne foi avant de repeter son argument principal. Oue dit-il ?------------------------------------ En quai, selon lui, le fast-food est-il un faux retour aux sources? Ouelle expression utiIisee resume sa pensee ? 10 • ORAL. ......~'":~· omment resumeriez-vous dans votre langue, a!'occasion d'une discussion sur les fast-foods par exemple, Ia position d'Anthony Rowley? ~ -~.~~~-~:-. - . - - - - - - - - --- - -
  10. 10. Le telephone sonne - Ecole, Etat, politique, parents: /'autorite est-elle en crise?, Alain BE:oouET, 27 avril 2006. Ecoutez l'annonce de !'emission. Reperez le sujet et les domaines concernes. Queis mots associez-vous spontanement a «autorite»? Ex. : obeir, respect... Ecoutez maintenant toute !'introduction. a) Comment comprenez-vous Ia question qui ouvre !'emission : « L'autorite est-elle soluble dans Ia democratie ? )) et, plus generalement, Ia formule «X est-il soluble dans Y? »Sur le meme modele, on s'est demande, par exemple, si le communisme etait soluble dans le marche. b) L'autorite suscite des sentiments contradictoires. Lesquels? ___________ c) Relevez i·es verbes utilises par le presentateur : « Faut-il _____________ l'autorite, Ia , Ia ____________ ? )). Que sous-entendent ces trois verbes ? ___________________ _ d) Entre quoi et quoi faudrait-il «trouver un juste milieu )) ? Comment comprenez-vous cette expression ?_____________________________ e) Le presentateur de !'emission parle aussi de« redefinir des __________, [...] d'assurer Ia transmission de stables et ----------- par l'exemple, notamment dans le cas de l'adulte vis-a-vis de !'enfant)). Que signifie Ia derniere partie de Ia phrase ? __________________ f) II reprend les domaines touches par Ia crise de l'autorite. Notez-vous des differences avec le titre ? II parle egalement de deux« spheres)). Alaquelle correspond, selon vous, chacun des domainesevoques? ___________________________ g) AIa fin de cette introduction, le titre de !'emission est reformule de deux manieres. Voyez- vous une difference entre les deux expressions? ________________ , -- ";, -.,·r~"-. • ..- -~ : • - ,.:: :·";;: '7"1"~ -......-~,,_ - _ • •4;;; ~P- • ·- - • , , ~ ;'";;::' '. "' - ~~'!:f." ,. _ 1 ~ • _ . ·QQAI! ·~~ 1,.,.... ... . ~ .t$~·~ _·1~~ ,.
  11. 11. omprehension orale ~ :li:S iVIVIS VV VISCVUI<S • Dans cette emission, les auditeurs peuvent dialoguer sur un theme avec des invites, soit au telephone, soit par Internet. Le presentateur de !'emission relaie leurs questions, leurs com- menta ires. Avez-vous repere, dans !'introduction, des phrases qui temoignent de cette interac- tion avec les auditeurs? )). • A propos de Ia formule « Ia crise de l'autorite )), Alain Bedouet dit : « c'est une formule, mais enfin elle dit bien ce qu'elle veut dire)). Comment comprenez-vous cette phrase? ____ • Reperez le petit mot utilise (vers Ia fin) pour introduire une reformulation, une maniere gene- ralement plus courte (mais ce n'est pas vraiment le cas ici) de dire Ia meme chose ?____ Le telephone sonne (suite) a) Ecoutez le debut de l'extrait, jusqu'a l'appel de l'auditeur. Les deux invites soulignent une caracteristique de Ia relation d'autorite. Laquelle ? ____ Pourquoi cette caracteristique est-elle difficile aaccepter dans notre societe? ______ Selon !'invitee,« elle n'empeche pas toutefois Completez. - - - - - - - - - - - - - - - - ))_ Pouvez-vous preciser cette idee ?______________________ b) Ecoutez !'intervention de l'auditeur. Ouelle est sa profession ?_________________________ Que constate-t-il ?___________________________ Ouels exemples donne-t-il? ________________________ Apartir de ce constat, quelle question se pose-t-il et pose-t-il bien sur aux invites? c) Ecoutez les reactions des trois invites a cette intervention. Lisez les reformulations suivantes. Choisissez celle qui correspond aux propos de chacun des invites. 1. Le probleme de Ia publicite n'est qu'une partie d'un probleme beaucoup plus large : le fait qu'aujourd'hui tousles roles sociaux sont brouilles. 2. II est vrai que Ia publicite cree Ia confusion sur les places de chacun, enfant et parent, mais nous avons les moyens de reagir et de demonter les messages. 3. Est-ce que c'est Ia publicite qui cree le probleme ou est-ce qu'elle se contente de refleter !'evolution de Ia societe ? 1er invite (D. Salas) : _ 2e invite (F. Ernenwein) : _ 3e invite (M. R. d'AIIonnes) : _ ~ ' ~=- *"'~'"~"..,( ' ' ~"~ + - -.. ~ -, • ' • ~ • 12 • ORAL ~ . .. ".. - '·· ~. . . - • • • ' • • ~ ; _ , _,._ ' • ....] • ~ :_. ', ·~'~''f'. __ , .....~~- ... -..:: •;.!.!·· .• ·~---- ~. - :K " · ·
  12. 12. -- - Comprehension orale Pour decrire les effets de Ia publicite, l'auditeur utilise deux verbes fabriques apartir d'un nom ou d'un adjectif. Retrouvez-les. La pub fait de l'adulte un enfant : elle l'adulte. lnversement, elle fait de !'enfant un adulte : elle _________ !'enfant. Connaissez-vous d'autres verbes formes de Ia meme maniere? __________ Pouvez-vous, par exemple, deviner ce que signifient « personnifier »(Othello, le personnage de Shakespeare, personnifie Ia jalousie),« deifier )) (notre societe deifie Ia jeunesse) ? Completez les phrases suivantes avec trois verbes utilises par les invites de !'emission dans des contextes tres proches. 1. Nous avons des ressources pour a Ia confusion creee par Ia publicite. 2. La publicite ne fait que un phenomene social, elle n'en est pas elle-meme a l'origine. 3. Un des problemes, c'est qu'aujourd'hui on ne sait plus qui __________ l'autorite. ~~. Quelle expression est utilisee pour decrire Ia place de !'enfant dans Ia societe actuelle? ••••,,,, Avez-vous Ia meme expression dans votre langue? Ouand on s'exprime spontanement, normalement, dans une conversation, on hesite, on repete souvent ou au contraire on interrompt sa phrase parce qu'il est clair que l'interlocuteur a deja compris ce qu'on veut dire ou parce qu'on choisit une autre maniere de formuler son idee. 1. Reperez dans les transcriptions des passages suivants les phrases interrompues, essayez de les terminer ou supprimez-les. Supprimez aussi les hesitations et les repetitions. C ·est peut-etre c;a qui est !e plus diffici/e a admettre asavoir qu'i' ya une dissymetrie hein forcement if ya une dissymetrie entre celui qui exerce l'autorite et celui qui Ia reconnalt par exemple if ya une dissymetrie entre /es parents et /'enfant entre le maitre et l'eleve entre celui qui au fond exerce Ia representation politique et ce/ui qui a delegue Ia Bon if ya une dissymetrie mais cette dissymetrie el!e n'empeche pas Ia reciprocite [..] C ·est tres interessant parce que cet auditeur montre que les places de chacun !'enfant et !e parent sont completement brouil!ees par Ia quand on est face a Ia publicite on devient un consommateur que !'on soit un enfant done if ya un desordre qui s'installe [..] O ui oui mais Ia aussi cette question de Ia publicite me parait etre un element dans un ensemble plus plus vaste et peut-etre plus grave et pas simplement d'ail!eurs le probleme de comment ORAL •13
  13. 13. Comprehension orale dire au fond de l'enfant-roi mais ce quej'appellerais Ia confusion des roles sociaux hein c'est- a-dire en fait yaces places ce sont des roles sociaux et alors quand on on ne sait plus qui exerce quai[ ..] 2. Reperez aussi de petits mots ou expressions qui n'ont pas vraiment de sens mais qui ponctuent l'oral spontane. lis sont utilises par Ia personne qui parle pour se donner un peu de temps mais aussi plus precisement pour : -prendre atemoin son interlocuteur: - - - - - - - - - -- - - - - - - - - - -terminer ce qu'elle veut dire, amorcer autre chose : - chercher un mot : I]) DEBAT SUR LA FAMILLE Vous allez ecouter un extra it d'un debat autour du theme : « La fa mille! Ouel le fa mille?)) a) Comment comprenez-vous le titre? Oue suggere le point d'exclamation? ______ Et le point d'interrogation? _ _ _ _ ___ ____ _________ ____ Avotre avis, quels aspects vont etre abordes? Notez-les. _____________ Ouelles categories d'invites un tel debat peut-il reunir? _ _____________ b) Ecoutez Ia premiere intervention jusqu'a « confusion des genres n. Sur quelle idee Patrick Labbe revient-il lorsqu'il prend Ia parole ? Que fait-il alors? 0 II met en garde. 0 II approuve. 0 II provoque. Ouels mots-cles retenez-vous ? ______ _____ ___________ Retrouvez son raisonnement : Si - - - - - - - - - - - - - -- - - - - - - - -- - - - - -- - -- a(on - - - - - -- - -- - - -- -- - -- - - -- - - - - - - - -- 0~ - -- - - - - - - - - - - - -- - - - - - - - -- -------- 14 • ORAL
  14. 14. .. c) Reprenez l'ecoute jusqu'a u semantique n. -~~- Comprehension orale Avec quel mot Patrick Labbe enchalne-t-il ? Pourquoi ?____________ _ _ Que fait-il jusqu'a Ia fin de cette intervention ? Cochez Ia case correspondante et justifiez en natant !'expression utilisee. II Expression utilisee approuve. reformule et resume une opinion precedemment avancee. definit. explicite. rejette une critique par anticipation. fait preciser. , . precrse. d) Continuez l'ecoute et arretez avant que Monsieur Negre ne prenne Ia parole. 1. Felix Clavel partage-t-il !'opinion de Patrick Labbe? oui 0 non 0 Quels sont ses arguments? Laquelle de ces deux phrases resume sa position ? Des enfants eleves par des couples homosexuels n'ont pas plus de mal a s'identifier a l'autre sexe que des enfants de couples heterosexuels. 0 Des enfants eleves par des couples homosexuels ant plus de mal a s'identifier a l'autre sexe que des enfants de couples heterosexuels. 0 2. Genevieve Furaux intervient pour : contester les propos de Felix Clavel. 0 soutenir Ia these de Felix Clavel. 0 apporter des precisions. 0 Que dit-elle? ____________________________ Quel argument developpe-t-elle pour justifier, expliciter sa position ?_________ Quel est le veritable danger qui menace un enfant selon Genevieve Furaux ?_______ Sur ce point, est-elle plutot : optimiste ? 0 pessimiste ? 0 ORAL •15
  15. 15. Comprehension orale Pourquoi ? Comment comprenez-vous : «... on est plus al'abri actuellement qu'avant »? ______ 3. Lorella Mars demande aGenevieve Furaux de : preciser sa pensee. 0 donner des exemples. 0 Que dit-elle? ___________________________ 4. Genevieve Furaux part d'un constat. Lequel ? Elle batit son raisonnement. Completez : Comme -------------------------------- etque ________________________________ i(me sem6{e ------------------------------- ~autanty~sque__________________________ Parconsequent ____________________________ acondition toutifois que Dans un deuxieme temps, elle admet par avance une objection possible. Laquelle ?____ Mais elle Ia refute aussit6t. Avec quel argument? ________________ ~~~~ :::: Pourriez-vous reformuler dans votre langue les idees developpees par G. Furaux?,~,, Reecoutez cette partie du debat. 1. AIa fin de sa premiere intervention, Patrick Labbe verifie qu'il a bien compris Ia position de son « adversaire )) pour mieux mettre en relief sa divergence d'opinion et donner sa definition du probleme. Que dit-il ? 2. Adeux reprises, Genevieve Furaux ressent le besoin d'expliciter des notions abstraites. Retrouvez les deux passages. Quelle expression utilise-t-elle ? 16 • ORAL
  16. 16. D DEBAT SUR LA FAMILLE (SU ITE) Ecoutez !'ensemble de Ia seconde partie du debat. a) • Qu'est-ce qui oppose fondamentalement Thomas Negreet Patrick Labbe ? Comprehension orale • Quelle these developpe Thomas Negre ? __________ ________ • Sur quel exemple s'appuie-t-il pour l'etayer? ___ _____________ • II reconnalt que ce n'est pas un exemple parfait. Notez Ia phrase qui marque une concession de sa part: ________________ ______________ • Completez sa conclusion. _________ mon identite personnelle soit _________ definie par le sexe. Je _____________,Je ___________________ amon identite sexuee. b) Que reproche Patrick Labbe al'homoparentalite ? ______________ Sur quelle idee cette notion lui permet-elle de revenir? c) Comment apparalt Thomas Negre aIa fin du debat? Que reproche-t-il aPatrick Labbe? ~ :l'I:S 7v1UIS nv Vi:FtH 1. Des le debut de son intervention, Thomas Negre recentre le debat sur Ia differenciation des sexes. Quelles expressions utilise-t-il pour : - ecarter les faux problemes qui pourraient !'opposer en particulier aPatrick Labbe ? - recentrer le debat ? - - - -- --------------------
  17. 17. Comprehension orale 2. Lorsque Patrick Labbe prend Ia parole, il veut lui aussi recentrer le debat. Sur quel ton le fait-il ? _________________________ Notez ce qu'il dit. __________________________ 3. Thomas Negre s'entoure de certaines precautions dites « oratoires )), done liees au discours, pour menager son adversaire. II essaie ainsi d'attenuer Ia brutalite de ses propos. Relevez deux expressions : fNTER Face-a-face anime par Yves DECAENS- Tchernobyl 20 ansapres: questions sur Ia securite nucleaire. Extrait du journal 13/14 du 24 avril 2006. Vous allez ecouter un debat sur l'energie nucleaire a !'occasion du vingtieme anniversaire de Ia catastrophe de Tchernobyl. Ecoutez !'introduction du debat. Reperez les questions qui vont etre debattues et le statut des deux invites qui vont debattre. Pouvez-vous deviner leurs positions par rapport aux questions? _____ Avez-vous deja une idee des arguments qu'ils pourraient respectivement developper? ___ Ecoutez le debut du debat, jusqu'a !'intervention d'Yves Decaens << Mais Ia production d'electricite en France, c'est aux trois quarts du nucleaire. Comment, raisonnablement, penser qu'on puisse en sortir rapidement?)) Ecoutez tout le passage puis reecoutez-le en fractionnant votre ecoute comme indique ci-dessous. a) L'animateur s'adresse d'abord a Helene Gassin. Ecoutez et cochez les propositions correctes. Selon Helene Gassin, A. 1. Le mouvement antinucleaire a, en effet, mains d'ampleur que dans les annees soixante-dix. 0 2. Le mouvement antinucleaire peut encore mobiliser beaucoup de monde. 0 3. Le mouvement antinucleaire est malheureusement tres affaibli. 0 B. 1. 11 est vrai que les Fran~ais sont en majorite contents du nucleaire. 0 2. Les Fran~ais se resignent au nucleaire parce qu'ils y sont contraints. 0 3. Les Fran~ais pensent que le nucleaire est Ia solution a Ia crise de l'energie. 0 b) II s'adresse ensuite a Bruno Camby. Ecoutez et completez le texte suivant. 18 • ORAL
  18. 18. Selon Bruno Camby, Comprehension orale V" On peut etre ecologiste et en meme temps pour le nucleaire parce qu'il est possible de V" L'avantage du nucleaire, c'est ______________________ Or, il va falloir fa ire face adeux problemes : - d'une part _____________________________ - d'autre part _____________________________ Bien sur, il faut absolument _ _________ mais ~a ne suffira pas. C'est pourquoi c) L'anima teur sollicite alors l'avis d'Helene Gassin sur l'energie propre. Ecoutez Ia fin du passage. Elle lui repond : _________________________ Elle revient aussi sur deux points de !'intervention de Bruno Camby. Lesquels? Ouelle est sa reponse? Bruno Camby reagit apropos de Ouel argument lui oppose Helene Gassin ? .... L'I:s {VJVIS nv vmrn 1. Lorsqu'il donne Ia parole pour Ia premiere fois achacun des deux intervenants, l'animateur ne pose pas de question directe mais part d'une constatation. Helene Gassin. a. l'accepte et explique les raisons de Ia situation. 0 b. Ia refute partiellement. 0 c. Ia refute totalement. 0 Par quel mot commencent les reponses d'Helene Gassin (elle repete le meme mot lorsque l'animateur insiste) ?--------------------------~ Bruno Camby a. l'accepte et explique les raisons de sa position. 0 b. Ia refute partiellement. 0 c. Ia refute totalement. 0 Par quel mot commence sa reponse? --------------------~ 2. Ecoutez Ia premiere partie de Ia reponse d'Helene Gassin et completez sa reponse avec les mots qui manquent : ____________ on est un peu loin des annees soixante-dix, ou effectivement chaque manifestation regroupait des dizaines et des dizaines de milliers de personnes, ___ ORAL •19
  19. 19. Comprehension orale ___ it ya mains d'une semaine nous etions entre 25 000 et 30 000 a Cherbourg pour dire non au nouveau projet de reacteur nucleaire d'EDF qui s'appelle I'EPR. , le mouvement antinuc/eaire est mains important en termes de manifestations it est toujours Ia. 3. AIa fin de son intervention, Bruno Camby fait par avance une concession aHelene Gassin, souligne un point qui peut les reunir. Ecoutez et notez Ia phrase qui introduit cette concession. Cependant il souligne aussit6t que cela ne remet pas en cause sa position. Notez Ia phrase corresponda nte. 4. Ecoutez anouveau Ia derniere partie du passage (a partir de Ia question d'Yves Decaens : « Helene Gassin, l'energie nucleaire propre ? ))). Remplacez les expressions soulignees par des expressions utilisees dans le debat. On nous dit qu'un accident est peu probable. Peut-etre mais regardons ce qui s'est passe a Tchernobyl. En ce qui concerne le changement climatique... Je voudrais seulement faire remarquer... Mais vous faites erreur... Helene Gassin veut garder Ia parole et « resiste >>a une tentative d'interruption. Notez !'ex- pression utilisee pour cela : Face-a-face sur /e nuc/eaire (suite) a) L'animateur relance le debat sur Ia difficulte asortir du nucleaire en partant d'une affirmation : La , c'est aux - - - - - du nucleaire. b) Ecoutez Ia reponse d'Helene Gassin. Completez : Ators, Ia ____________ en France, c'est____________ du nucleaire. Mais Ia _______ ____________, c'est a______ ______ du nuc/eaire. Done, attention de regarder les chases telles qu:elles sont. Pour ____________, oui, on a beaucoup de nucleaire mais pour_______ _____, on a aussi beaucoup de ____________. On a aussi beaucoup de centrales qui__________________ ators que ________ __________ restent en France. On a, on sait, les potentiels de maltrise____ _______________, c'est au minimum ____________ dans /es pays de I'OCDE, ___________ , c'est Ia part du nuc/eaire en Europe. Terminez le raisonnement implicite d'Helene Gassin : done, si on diminuait de 30% Ia consommation
  20. 20. c) Ecoutez une premiere fois !'intervention de Bruno Camby. • Reperez dans que! ordre il aborde les trois sujets suivants : Les risques d'accident. Le remplacement du nucleaire par les eoliennes, Les economies d'energie. 1 : 2: 3: Comprehension orale • Notez ce qu'il dit pour chacun : 1 -Tout a fait possible, 2 - Possible mais peu probable, 3 -Tout a fait impossible. B. : C. : d) Ecoutez a nouveau. 1. Retrouvez comment il justifie ou developpe sa position -sur le remp~acement du nucleaire par les eoliennes : _ ______________ -sur les economies d'energie : _______________________ 2. En ce qui concerne les risques d'accident, il compare Ia catastrophe de Tchernobyl avec un autre accident nucleaire : _ ____ ____________________ • Ou et quand s'est-il produit? • Qu'est-ce qu'il y avait de semblable dans les deux accidents? • Qu'est-ce qui explique Ia difference de gravite des consequences? • Ouelle deduction en retire-t-il pour Ia situation fran~aise? 3. La question d'Yves Decaens etait « Comment raisonnablement penser qu'on puisse sortir apidement du nucleaire ? ))_ Resumez maintenant en quelques mots Ia reponse de Bruno Comby. 4. Ecoutez Ia suite jusqu'a u C'est quelque chose qui doit etre debattu, presente et ana- lyse avec les Fran~ais n. Sur quels points Helene Gassin repond-elle a Bruno Comby? Lis :viVIS nv vtl?tH Dans ce passage, les deux invites utilisent differents procedes, frequents dans un debat : a. developper un raisonnement logique, b. admettre par avance une objection possible mais Ia refuter aussit6t, c. demontrer l'impossibilite, voire l'absurdite, de ce que propose l'adversaire, en feignant de le regretter, d. affirmer ses valeurs et condamner implicitement !'attitude de l'adversaire, e. nier les paroles que vous a pretees l'adversaire, f. replacer le debat dans les termes qui vous conviennent. • Notez par lequel des deux invites (BC ou HG) chacun des procedes a ete utilise eta que! sujet (1. Possibilite de sortir du nucleaire I 2. Risques d'accident). a: ... ; .... b: ... ; .... c: ... ; .... d: ... ; .... e: ... ; .... f: ... ; .... • Associez maintenant chacune des expressions suivantes a l'un de ces procedes : Je suis desole pour Mme Gassin : II peut arriver, je suis d'accord avec vous: __ La question c'est... Ice n'est pas... : __ Nous n'avonsjamais dit que... : __ Moi, je ne fais pas partie des gens qui... : __
  21. 21. Comprehension orale fNTE~ Face-a-face sur le nucleaire (fin). Le probleme des dechets. a) Bruno Camby relativise le probleme des dechets. Les dechets ne sont pas vraiment dangereux. Pourquoi ? Leur volume reel est tres faible. Pourquoi ? __________________ II souligne, en passant, Ia superiorite du nucleaire par rapport aux energies fossiles sur deux points. Lesquels ? ___________________________ Comment appuie-t-il finalement sa position ? _________________ b) Pour Helene Gassin, les dechets nucleaires c'est D'autre part le recyclage mis en avant par Bruno Camby n'est pas Ia solution miracle parce que c) Yves Decaens demande ensuite l'avis de l'un et !'autre sur le probleme des dechets «a longue vie». Reperez cet avis : • Pour Helene Gassin, __________________________ • Pour Bruno Comby, ___________________________ Au passage, l'un et !'autre reprennent d'autres points. Helene Gassin rappelle que les dechets «a longue vie» ne sont qu'une partie du probleme des dechets. Que souligne Bruno Camby? .... l;~:s (VIVIS nv vrnrn 1. Ecoutez anouveau Ia premiere intervention de Bruno Comby. Complt~tez Ia transcription avec les mots d'articulation qui manquent. _______ /e nucleaire consomme de /'uranium, if en consomme tres peu _____ __ if faut un million de fois mains que pour des energies fossiles mais if produit des dechets. _______ ces dechets ne sont pas rejetes dans Ia biosphere contrairement au domaine des energies fossiles mais ils sont confines if n'y a quasiment aucun impact sur /es ecosystemes if s'agit de dechets qui sont pour Ia quasi-totalite sous forme so/ide. On retraite /e combustible use 96% de ce combustible est encore constitue d'uranium et de 1%de plutonium qui rece/e une energie formidable pour notre avemr_______ le plutonium a encore plus d'energie que /'uranium a quantite ega/e et_______, c'est mis a part et on peut reutiliser dans les reacteurs, c'est_____ __ ce qu'on fait deja en partie aujourd'hui et on fera encore mieux demain de ce point de vue on retraite ces dechets nuc/eaires et if reste seulement 3% du volume initial- - - - - - qui sont des dechets qu'on vitrifie, qui sont_______ sous forme so/ide et totalement inertes eta condition de rester en dehors de Ia biosphere eh bien ces dechets n'ont pas grand 22 • ORAL
  22. 22. I - Comprehension orale impact sur les ecosystemes. Je ne suis paste seul ale dire ______ dans notre association nous avons parmi les plus grands ecologistes mondiaux. [..] 2. Lorsqu'il se refere a des ecologistes celebres (dont le fondateur meme de Greenpeace) pour appuyer sa position, Bruno Camby utilise !'expression « n'en deplaise a Madame Gassin )). Elle signifie, a votre avis : Cela va faire plaisir a... 0 Meme si cela ne fait pas plaisir a... 0 On utilise cette expression pour : faire une concession a l'adversaire. 0 apporter ou reprendre un argument qu'on estime specialement genant pour l'adversaire. 0 3. Helene Gassin est un peu irritee par Ia longueur et/ou le ton de !'intervention de Bruno Camby. Notez les quelques mots qui le montrent. Apropos des dechets «a longue vie)), elle dit : « Ia solution entre guil/emets avec beaucoup de guillemets proposee, c'est de... )). Comment comprenez-vous cette expression ? 4. Dans sa toute derniere intervention, Bruno Camby« attaque )) une nouvelle fois son adversaire. Comment? , 2.c PRENDRE DES EXPOSES . Ff?ANe£ INFO ~outes de France - Paris et Napoleon, Frederick Gt.RSAL, 2 avril 2006. a) UN PEU o' HISTOIRE... • Savez-vous combien de Napoleon ont ete empereurs des Fran~ais? • Ouand on parle de Napoleon sans preciser davantage, duquel s'agit-il ? • Ouel etait le nom de famille de Napoleon ? • Ouand situez-vous le Premier Empire? 1792-1804 0 1804-1815 0 1815-1830 0 1830-1848 0 • Avant de se fa ire proclamer empereur, Napoleon a eu le titre de : president 0 prince-president 0 premier consul 0 • Austerlitz I Waterloo I Rivoli I Trafalgar I Wagram IIPna I Arcole I Eylau Ces noms de lieux, qui sont aujourd'hui ceux de rues (avenues ou places). de gares ou d'un pont, evoquent tous des batailles napoleoniennes mais certains ne sont pas a Paris. Lesquels? Savez-vous pourquoi? b) Ecoutez le debut de !'enregistrement et choisissez les reponses correctes. 1. Le livre presente porte sur: Paris et ses environs. 0 le c~ur de Paris. 0 2. Le sujet, c'est : - les lieux ou se sont deroules des evenements importants sous Napoleon. 0 - les lieux qui ont subi des changements a cette epoque. 0 ORAL • 23
  23. 23. Comprehension orale 3. L'auteur du livre est: l'historien Rene Grimaud 0 l'historienne Renee Grimaud 0 c) Ecoutez !'enregistrement complet et repondez aux questions. 1. Ouels exemples de travaux utilitaires sont cites? 2. Ouand le percement de Ia rue de Rivoli a-t-il ete decide? Ouand a-t-i l ete realise? 3. Que commemorait le nom de Ia rue? 4. Ouel changement a concerne toutes les rues de Paris acette epoque? 5. Ouels sont les points communs pour Ia numerotation des rues? d) Etes-vous devenu(e) un(e) bon (ne) parisien (ne)? Reecoutez bien Ia fin de !'enregistrement. Sur le plan ci-dessous, pour Ia rue de Rivoli (balisee en rouge), le bot ev rd Saint GLrm in · t n g ts), Ia rue Saint-Jacques (balisee en vert), pouvez-vous indiquer ou commence 8eme Arrondissement v~·e G<:<:rg..,s Pc·uptele>.. Qu:.. o C•r.ay ~ Espla ae "> oes •·. lole!:. t,:. ~ 0 P rc u ~ Champs <';'. liar 15eme ·ondissement '"' 9eme Arrondissem~nt 10eme ·- Arrondissement 14eme Arrondissement Groupe Hospilafier La Pitt -salpetricre 13eme Arrondissement ::... t... Ia numerotation et placer les numeros pairs et impairs? Justifiez vos reponses. 11eme Arrondissement
  24. 24. Comprehension orale e) QUELQUES TRAV uv o'u B NISME Associez les verbes aux noms. percer - ouvrir- acheminer- installer- amenager - creuser- ravaler- elever l'eau- une rue- une fa~ade- une statue- le metro- une voie- des espaces verts- l'eclairage Quels travaux, autres que ceux de !'enregistrement, considerez-vous com me<< utilitaires >>? Aquelle categorie s'opposent les travaux utilitaires? Donnez un exemple. f) LE CALENDRIER REVOLUTIONNAIRE Dans !'enregistrement, Ia date du 9 octobre a un autre nom, celui qui lui etait donne dans le calendrier mis en place par Ia Revolution. Lequel? Le calendrier revolutionnaire avait une division du temps differente et, pour les mois, des noms poetiques, evoca- teurs du climat ou des activites de Ia saison. Pouvez-vous deviner a quel moment de l'annee corres- pondaient: floreal, fructidor, brumaire, thermidor, pluviose, nivose? rn F~NCE. fNFO listoire d'homme, Yves COPPENS, Marie Odile MaNe iiCOUW, 17 avril 2006. Que signifie le suffixe -Iogie? Connaissez-vous des mots se terminant par ce suffixe? Lesquels? a) Vous allez entendre une chronique intitulee '' Histoire d'homme n. Cochez dans votre liste le ou les mots qui, a votre avis, a (ont) une relation avec ce titre. b) Ecoutez maintenant !'introduction de Marie-Odile Monchicourt. Qu'apprend-on sur le chroniqueur? _ ____________________ QueI est le theme aborde ce jour-la? ____________________ _ c) Ecoutez !'ensemble de !'enregistrement. Completez Ia prise de notes ci-apres. ORAL •25 .a
  25. 25. Comprehension orale Dents retrouvees sur un sitepaleontolo!Ji1ue = source informationsprecieuses. En e(fe~ d'abon{ ~ / ______________________ ~ et_____________________ c) ______________ etpuis sa _____________ = > informations sur: Ensuite: a. moula!JeS + etude de Ia surface au microscope electronittue Risultat: 2 cas de fl!Jure selon !'orientation des 1. - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 2 ______________________________ b. etude des tissus de Ia dent Resultat: on observe des de----------- ----------- => informations sur: _______________________ Enfln, au niveau moleculaire onpeut itudier: Resultat: si________________________---1 alors - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - Exemple: ____________________________ 26 • ORAL
  26. 26. POUR APPROFONDIR 1. Cochez I'expression synonyme de: • « Lundi dernier, vous m'avez fait sa liver.>> Vous m'avez un peu de~ue. 0 Vous m'avez mis l'eau aIa bouche. 0 Vous m'en avez fait baver. 0 • On a vu que paleoanthropologues et dentistes avaient beaucoup de choses ase dire. Les paleoanthropologues sont tres critiques al'egard des dentistes. 0 Les dentistes adressent de nombreux reproches aux paleoanthropologues. 0 Les pale.oanthropologues et les dentistes collaborent etroitement. 0 2. Reecoutez Ia fin de !'enregistrement. Yves Coppens emploie deux fois Ia meme expression. Laquelle? QueI sentiment exprime-t-elle? Le surendettement des menages, mars 2004. a) Ecoutez une premiere fois !'enregistrement. 1. Cochez Ia bonne case. • Ce document est: une enquete 0 un reportage 0 un recit 0 un temoignage 0 une information acaractere juridique 0 • On parle: Comprehension orale d'un evenement important 0 d'un probleme serieux pour un certain nombre de families 0 2. Que signifie, selon vous, « surendettement »? 3. Quelles personnes composent un « menage »? b) Ecoutez plusieurs fois !'enregistrement puis repondez aux questions. V' LE SURENDETTEMENT 1. Qu'appelle-t-on precisement « surendettement »? 2. Combien de personnes sont touchees par ce probleme en France? 3. Quelles en sont les causes les plus frequentes? 4. Quelle en est Ia consequence extreme? PERSONNEL De quoi s'agit-il en gros? Est-ce une pratique entierement nouvelle? Qui peut decider de !'application de cette procedure? Dans quels cas? Quelles consequences entralne-t-elle? QueI interet presente-t-elle pour le menage surendette? QueI pourrait en etre le danger? Semble-t-il important? Combien de personnes pourraient etre concernees par cette procedure? ORAL • 27
  27. 27. Comprehension orale 1. LES MOTS DE LA DETIE Connaissez-vous tous les mots qui sont utilises dans !'enregistrement? dette- remboursement- emprunt- insolvabilite - reechelonnement- creancier- emprunteur- faillite- credit 2. DES PREFIXES EXCESSIFS! Ouel prefixe trouvez-vous dans« surendettement »? _____ _ _________ Connaissez-vous d'autres prefixes qui ont aussi cette idee d'exces? Retrouvez pour chacune de ces series de mots le prefixe qui peut lu i etre ajoute. Choisissez entre: archi, sur, super, hyper, extra. a. abondant- charge - doue/b. actif- emotif- nerveux/c. fin - plat- Ieger/ d. connu - plein - mill ionnaire/e. champion -star- puissance ~~ ..~ ( ::: omment exprime-t-on dans votre langue cette idee d'exces? Utilise-t-on des prefixes ou des suffixes? ,u des adverbes? Comment traduiriez-vous les adjectifs ci-dessus une fois modifies par les prefixes? FRANCE fNFO ntf'rVif'w 11 IP stress au trmvoil 11 17 :wri 2006. Vous allez entendre une interview sur le stress au travail. Ouels mots associez-vous au stress? a) Ecoutez Ia presentation du sujet par Ia journaliste. • Qui est Ia personne interviewee? __________ __________ _ • Aquelle occasion est-elle interviewee? ------ - ----------- -· • Ouelles sont les deux informations que l'on apprend dans cette presentation? b) Ecoutez les explications de Patrick Legeron jusqu'a Ia question posee par Ia journaliste. • Quels sont les deux points traites successivement? Ecoutez a nouveau pour trouver les reponses aux questions suivantes. • Acombien de facteurs de stress les femmes sont-elles exposees, selon Pa rir"· egeron ? Quels sont-ils? __________________ _ ______ ___ • Ont-ils tous Ia meme importance? • Combien de sources de stress Patrick Legeron identifie-t-il dans le travai e France? Lesquelles? _ _ _________ ________ _______ ___ _ Quels mots, quelles expressions vous ont permis ces reperages? ______ _ ____
  28. 28. -v:;•r,.· .. ~ • • .. ~~~~~~; Comprehension : orale._,._, • Ouels sont les deux types de changements auxquels on peut etre confronte dans le travail, selon Patrick Legeron? ____ ______________________ • Ouelle expression introduit une precision, une explication? • Selon Patrick Legeron, de quel modele economique s'inspirerait !'organisation actuelle du travail? c) Ecoutez Ia derniere partie de !'interview. • Sur quai porte-t-elle? _________________________ • Pourquoi Patrick Legeron fait-il reference aux pays d'Europe du Nord? ________ • Aqui s'adressent ses suggestions? Resumez-les: _____________________________ EXPOSE « LE FRANGAIS EST-IL MENACE? )) Vous allez ecouter un expose dont le titre est« Le fran~ais est-il menace?)) De quai, par quai, comment une langue peut-elle, selon vous, etre menacee? a) Ecoutez !'introduction de l'expose. De quelle menace va-t-il s'agir? Pouvez-vous deja deviner le point de vue du conferencier et Ia reponse qu'il donne lui-meme a Ia question du titre? b) Ecoutez l'expose complet. Reperez les differents points qui sont developpes. • Combien de parties distinguez-vous? • La conclusion apporte-t-elle une reponse conforme a vas hypotheses? c) Ecoutez une seconde fois pour completer le resume suivant: 1. ll ne s'agit pas ~'un phenomene,_____________________ /Je nombreux exemples le prouvent: ____________________ f)'ailleurs, entre les ~eux langues, _____________________ Au XVI' siecle, le franfais ________________________ Les ecrivains ~'alors consi~eraient, eux, cela _________________ 2. On croit ~ue _________________ mais c'est faux. Les emprunts recents subissent eux aussi ________________ ~ui sont ~e plusieurs or~res: En conclusion,
  29. 29. 'i Comprehension orale POUR APPROFONOIR • Ou'est-ce qui explique, d'apres cet expose, l'abondance des emprunts actuels aI'anglais? • Le terme d'invasion est-il approprie pour decrire le phenomene? • Ouels sont les differents exemples d'emprunts cites dans !'expose? _________ • Pouvez-vous retrouver l'histoire de« parking )) et de« bifteck n? • Par quel mot designe-t-on un fran~ais tres melange d'anglais? Ce terme a-t-il une connotation positive ou negative? - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - • La prononciation des mots empruntes est aujourd'hui un peu moins differente de leur prononciation d'origine. Pour quelles raisons, selon cet expose? • Ouels adjectifs designent respectivement les changements de prononciation, de sens et de forme? • Comment comprenez-vous !'expression« des puristes mal avises nutiIisee dans Ia conclusion? ,~ ..~ (:: ivotre langue maternelle est I'angiais, avez-vous d'autres exemples de mots qui ont change ,,' de sens en passant en fran~ais? Si vous avez une autre langue maternelle, reconnaissez-vous en fran~ais des mots de votre langue qui ont pris un sens different? Ou inversement ya-t-il des mots venus du fran~ais qui ont change de sens dans votre langue? ..... L'JXPVst Selon vous, de quel type d'expose s'agit-il? argumentatif 0 explicatif 0 Justifiez votre reponse. INTRODUCTION ET CONCLUSION Cochez les reponses correctes. L'introduction: chronologique 0 descriptif 0 fait un constat. 0 annonce le plan. 0 affirme avec force Ia these. pose des questions. 0 cite un auteur connu. 0 prend appui sur un fait recent. La conclusion: fait un constat. 0 pose des questions. 0 cite un auteur connu. 0 ORGANISATION affirme avec force Ia these. 0 ouvre sur un autre probleme. 0 prend appui sur un fait recent. 0 Ouels mots vous ont aide areperer les differentes parties de !'expose? · 30 • ORAL . . '. . . 0 0 '
  30. 30. • PROCEDES Pour defendre son point de vue, le conferencier: s'appuie sur des exemples. 0 refute des objections. 0 se refere ades ecrivains celebres. 0 fait des concessions. 0 se moque du point de vue adverse. 0 Comprehension orale Relevez une ou des expressions correspondant achacun des procedes que vous avez reperes. Rosy, une historienne d'art dont vous pouvez ecouter !'interview (activite 26), parle d'une <Euvre qu'elle aime. Ecoutez-la tout en regardant le tableau ci-dessus. a) Qui est l'auteur de cette toile? Ou'apprend-on sur: - !'artiste? -son style? b) Pourquoi Rosy a-t-elle choisi de parler de ce tableau? _____________ ORAL • 31
  31. 31. ·!Cll Comprehension 1 • • orale c) Oue represente-t-il pour elle? _____________________ d) Ouel lien etablit-elle entre Ia perception de Ia nature et Ia composition artistique? e) Ce tableau n'a pas de nom. Lequel lui donneriez-vous? Pourquoi? f) Comment comprenez-vous « beaucoup de couleurs sont un peu freinees par le gris »? Lesquelles, a votre avis? ________________________ MPRENDRE DES REPORTAGES RADIO f:T).L.H. 341 Le tour duMont-Blanc, septembre 2005. a) Vous allez entendre un reportage. Ecoutez Ia presentation Uusqu'a !'intervention de B. Linner). Ouel en est le sujet? _________________________ Aquel titre Bart Linner intervient-il? b) Ecoutez !'ensemble du reportage et repondez aux questions. 1 Le Mont-Blanc appartient a trois pays. Lesquels? Dans quelle region fran~aise se trouve le Mont-Blanc? 3 Ouelle est Ia face Ia plus abrupte? ____________________ Comment est-ce qu'on appelle le tour du Mont-Blanc? Ouel autre tour est appele com me ~a? Ouelle est Ia profession des personnes interviewees, Christophe Briffaz et Stephane Berger? Est-ce qu'il faut etre un randonneur tres experimente pour fa ire le tour? Justifiez.
  32. 32. • 8. Ouels sont les moments de Ia journee les plus propices pour voir les animaux? 9. Soulignez dans Ia liste suivante les animaux qu'on peut voir d'apres le reportage: isards - chamois- hermines- loups- marmottes- bouquetins- ours- chevreuils- castors- cerfs. c) Ecoutez une deuxieme fois et completez avec les bons nombres. 1 Horace-Benedict de Saussure le parcourut pour Ia premiere fois en _ _ _ . L'itineraire classique est long de kilometres. 3 Le tour du Mont-Blanc culmine a___ metres. 4 Les randonneurs franchissent des deniveles de a___ metres. 5. L'age des excursionnistes va de a ans. 6. Le sac ados du randonneur ne doit pas peser plus de _ __ kilos. d) Dans quel ordre les points suivants sont-ils abordes dans le reportage? A ____ B ___ _ C _ __ D Pour chaque point, precisez une information. Developpez un peu plus le dernier. A. longueur de l'itineraire et temps prevu pour le parcourir B. conditions necessaires pour effectuer ce tour C bref historique du parcours D conseils aux randonneurs E. inten~~ts de Ia randonnee 1. Que signifient ces expressions? Dites-le avec d'autres mots. 1. Le Mont-Blanc est le toit de I'Europe. Une bonne dose de courage 3 Les temps forts 4 Le chemin se transforme en autoroute de montagne. ••• vez-vous Ia meme image pour un sommet :« le toit de... »? •••"-'" Comment traduisez-vous !'expression « les temps forts»? 2. Les mots suivants peuvent avoir plusieurs sens. Cochez celui qu'ils ont dans ce document. G'lte: olporteur Lieu ou l'on demeure 'J Personne qui porte des marchandises Lieu ou se retirent certains animaux 'J Personne qui propage des nouvelles Marceau de b~uf 'J Ampoule: Tube de verre contenant un medicament '"1 Lampe aincandescence 1 Gonflement de Ia peau rempli de liquide 1 Boucle A gUll e Tige de metal qui sert acoudre ou atricoter Sammet aigu d'un massif montagneux Tige qui se deplace sur le cadran d'une montre Pendant d'oreille 'J Spirale formee par les cheveux I Parcours en cercle I J J
  33. 33. Comprehension orale 3. Parmi les mots suivants, extraits du reportage, triez ceux qui appartiennent au domaine de Ia montagne et ceux qui relevent de Ia randonnee. marche- glacier- abrupt- itineraire- randonnee- sommet- boucle- versant- aiguille- col- chemin- randonneur- marcheur- crapahuter- culminer- denivele- bivouac- guide- accompagnateur- montagnard- berger- massif- franchissement- val/ee. ontagne I ... ... .. .... ........ . .. . .. ...... . ... .. .... .. . .. ... ... ...... . ... .. ...... . .. . .. . m F.T).L.H. 33g Le Goncourt des lyceens, mars 2005. a) Ou'est-ce qu'un prix litteraire? le coOt d'un livre 0 une recompense attribuee aun livre 0 Ia valeur de Ia litterature 0 Ecoutez une premiere fois !'introduction du reportage pour confirmer votre reponse. De queI prix litteraire va-t-on parler? Par qui est-il decerne? ____________ b) Ecoutez une deuxieme fois !'introduction de Gilles de Romilly et repondez aux questions. 1. Dans quel ordre les prix suivants sont-ils cites Medicis: __ Goncourt: Femina: Renaudot : lnterallie: 2. Ouelle est, en France, Ia saison des prix litteraires? ______________ 3. Est-ce que le Goncourt des lyceens est un prix regional? 4. En quelle annee ce prix a-t-il ete cree? ___________________ 5. Dans quelle ville a lieu Ia deliberation? __________________ 6. Ouel est le titre du livre qui a re~u le prix en 2004? 7. Comment le journaliste introduit-il son sujet? II parle des prix litteraires en general puis du Goncourt des lyceens. 0 II parle de Ia lecture au lycee puis du Goncourt des lyceens. 0 II parle du Goncourt des lyceens puis il elargit ad'autres prix. 0 c) Vous allez ecouter maintenant une premiere fois !'ensemble du reportage. Outre le journaliste Gael Letanneux, plusieurs personnes interviennent. 1. Reperez qui elles sont. StephanieFoache: __________________________ Selma: Yann Appery: Menad M'Barek: _________________________
  34. 34. • 2. Attribuez achacune de ces personnes les phrases suivantes. « Moi, honnetement, j'etais pas une grande lectrice. n: Comprehension orale « La rea lite de Ia lecture est amere et catastrophique. >> : _______ _____ _ _ « On etait tres interesse par Ia spontaneite, Ia vivacite des lyceens. n: _________ «~a devrait etre pour moi le tremplin d'un renouvellement de Ia pedagogie en France. n: d) Ecoutez anouveau, en fractionnant votre ecoute si necessaire, pour repondre aux questions suivantes: Combien d~ prix y a-t-il eu avant 2004? Parmi combien de livres le gagnant 2004 a-t-il ete choisi? Dans quel but le Goncourt des lyceens a-t-il ete cree? ______________ Selma lit les premiers mots du roman. Quels sont les elements qui permettent de com prendre qu'elle lit et qu'elle ne parle pas d'elle-meme? En quelle classe est Selma? Voyez-vous aquoi cela correspondrait chez vous? Selma lit plus volontiers si elle peut choisir ses lectures. 0 si on lui propose des livres plus actuels. 0 si on lui propose de bons auteurs classiques. 0 Ouel a ete pour Yann Appery le benefice du prix? _______________ Est-ce le seul aspect qui !'interesse? ____________ ________ Ouel est le rapport entre le Goncourt et les Algeriens? Ouelle est l'idee que donne Menad M'Barek de l'enseignement et de Ia lecture dans son pays? Ouel est le theme du roman recompense par le Goncourt des lyceens en 2004? Ouel evenement a recemment prouve Ia pertinence du jugement des lyceens? 1. Dans queI contexte utiliserait-on naturellement les mots suivants? 1. Un marathon 2. Un tierce 3. Un tremplin Ouel est le sens qu'on leur donne ici? 2. Trouvez les mots qui correspondent aux definitions suivantes: V' Qui a rem porte un prix dans un concours: V' Avis exprime dans un vote: _____ _ _ ________________ V' Choisir quelqu'un en votant pour lui: ORAL • 35
  35. 35. Comprehension orale V Refk~chir et discuter ensemble avant de prendre une decision, de rendre un jugement: 3. Ouel est le sens des expressions suivantes? V avoir Ia cote :------------------------------------------- v avoir les poings Iies :_____________________________________ V avoir du flair:------------------------------------------- v decortiquer un Iivre : ------------------------------------- Vous entendez dans le reportage deux types d'oral: d'une part un oral prepare, proche de l'ecrit, qui est celui du presentateur et du journaliste, d'autre part un oral spontane qui est celui des personnes interviewees. L'oral spontane presente en general un certain nombre de caracteristiques. - absence de « ne » dans Ia phrase negative - frequence de « on » -presence de (( hein » - repetitions -presence de « ben » - ordre diffirent des mots - frequence de « r;a » - ruptures de constructions Comparez Ia transcription brute de ce que disent Selma et Yann Appery avec Ia retranscription telle qu'elle pourrait etre donnee dans un journal (qui citerait des extra its d'interviews). TRANSCRIPTION Selma: Moi honnetement, j'etais pas une grande /ectrice/a partir du moment au on m'a impose mes lectures et quej'ai pas eu /e choix vraiment/je parte du milieu scalaire heinka m'a freinee quand meme dans mes lectures/apres, on a eu affaire surtout a des c/assiques/donc Ia lecture contemporaine/c;a en fin nous ouvre d'autres partes en fait/on reflechit sur /'actualite/sur/sur meme /'evolution des auteurs et de Ia qualite des livres aujourd'huije pense. Yann Appery: ~a a un cote aussi sauvetage de luxe d'un rapport a Ia lecture eta soi-meme a travers Ia lecture et /'expression artistique qui devrait etre/qu'iaman avis est essentielle/c;a devrait al/er infiniment plus loin/c;a devrait etre pour moi /e tremplin d'un d'un renouvellement de Ia pedagogie en France. RETRANSCRIPTION Selma: Honnetement,je n'etais pas une grande lectrice. Apartir du moment au on m'a impose mes lectures et au je n'ai pas vraiment eu /e choix- je parte du milieu scalaire- c;a m'a freinee. D'autre part, on asurtout eu affaire ades c/assiques. La lecture contemporaine nous ouvre d'autres partes en fait. On reflechit sur l'actualite et meme,je pense, sur Ia qualite et /'evolution des livres aujourd'hui. Yann Appery: II y aaussi un c6te sauvetage de luxe d'un rapport a Ia lecture eta soi-meme a travers Ia lecture et /'expression artistique qui devrait etre, qui est, aman avis, essentiel/e. Cela devrait aller infiniment plus loin, etre, pour moi, /e tremplin d'un renouvellement de Ia pedagogie en France. Parmi les marques de I'ora lite enumerees ci-dessus, lesquelles reperez-vous?
  36. 36. ' • Rugbymen de pere en fils, mars 2005. a) Cherchez Ia ville de Toulouse sur une carte de France. Comprehension orale • Dans quelle region se trouve-t-elle? ____________________ • Qu'est-ce que cette region evoque pour vous? b) Ecoutez bien le debut de !'enregistrement, jusqu'a !'intervention de l'envoye special. • Ou'est-ce que I'Airbus A380, le cassoulet (un plat regional) et Ia fusee Ariane ont en commun? • Ouel est le veritable sujet du reportage? • Pourquoi est-ce qu'on appelle Ia region de Toulouse I'Ovalie? • Pourquoi parle-t-on d'Anglais, d'Ecossais, de Sud-Africa ins? • Combien y a-t-il de joueurs dans une equipe de rugby? _____________ c) Ecoutez maintenant Edouard Garzaro qui s'entretient avec Michel Corbarieu. • AqueI titre Michel Corbarieu est-il interviewe? • Combien de generations de Ia famille Corbarieu pratiquent le rugby? • Ouand est-ce que Michel a commence ajouer au rugby? • Est-ce que les femmes jouent au rugby? ___________________ ORAL • 37
  37. 37. Comprehension orale • Est-ce qu'elles se sentent concernees par ce sport? • d.u'appelle-t-on Ia troisieme mi-temps? ___________________ • Ou'est-ce que le rugby pour ses amateurs? Completez ces trois phrases. Lerugbyestune __________________ Lerugbyestune __________________ Lerugbyestune __________________ Proposez un autre titre pour ce reportage. n ~ 1. AqueI autre sport peut-on associer les mots suivants? /e terrain - le stade- le ballon - le match. 2. Au masculin, au feminin ... Le feminin de« de pere en fils>> est __________________ Le feminin de spectateur est __________________ Le feminin de joueur est __________________ Le rugby demande des qualites physiques et morales (combativite voire agressivite) qu'on considere com me propres aux hommes: c'est un sport _____________ Mais aujourd'hui de plus en plus de femmes le pratiquent : il se ___________ 3. Aquel domaine associez-vous Ia serie de mots suivants? berceau- genes -lignee- fiston. 4. Le mot rugby est tres souvent repete. Trouvez d'autres mots ou des expressions pour eviter les repetitions. - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - ..: I"I:S (VJfii<QVI:S VI: 1 9 01<tiL L'oral spontane presente beaucoup de repetitions, de ruptures de constructions. Celles-ci se- raient eliminees si on reproduisait !'interview de M. Corbarieu dans Ia presse. Modifiez Ia transcription des extra its suivants com me on le ferait dans ce cas: Done on ne parfait que rugby/en fin on parfait beaucoup de rugby aIa maison/et done tres naturellementje me suis tourne vers le rugby/je crois qu'on va retrouver dans beaucoup d'en- droits/dans beaucoup de families cette lignee/cette transmission finalement d'une passion et d'une culture particuliere/parce que le rugby/if ya le jeu mais it ya une ambiance/une fac;on de concevoir sa vie en societe qui est tres liee au rugby/et bon je vois aujourd'hui/maintenant j'entralne mes gamins etje retrouve sur /es terrains regulierement des papas ou qui entralnent ou qui viennent regarder leurs fistons avec quij'aijoue moi it ya20 ans. [..} ~ ., ' .....·,.~
  38. 38. ---------------------------------- • ([!] F.D.L.H.33l< La tra9abilite, mars 2005. a) Ecoutez Ia premiere partie de !'emission. • Deux indices vous permettent de com prendre de quai on parie. Lesquels? Comprehension orale • Ou est-ce qu'on se trouve, avotre avis? ___________________ • Ouel titre pourriez-vous donner acette presentation? ______________ On a beaucoup parle ces dernieres annees de maladies ou de problemes lies aux animaux. Retrouvez-les. a. Ia vache _ __________ b. le _ _ ____ _____ aux hormones c. Ia ______ _____ aphteuse d. Ia grippe __________ Ces maladies ant represente des b) Ecoutez Ia deuxieme partie de !'emission. • Combien de voix est-ce qu'on entend? ___________________ • De quel genre de document s'agit-il? ____________________ • Ou est-ce que cela peut se passer? _____________________ • Ouelle est Ia question posee aux differentes personnes? • Le mot tra9abilite est un neologisme. De quel verbe derive-t-il? __________ • D'apres les reponses, pouvez-vous donner une definition de Ia tra9abilite? • Est-ce que le mot tra9abilite peut s'adapter aautre chose que Ia nourriture? • Les personnes interviewees sont-elles pour Ia plupart favorables ou critiques? • Un mot revient souvent. Lequel? • Une personne a un avis different. Ouelle est son opinion? • Ou'est-ce qu'il faut savoir sur Ia nourriture? ' --~ ~·~·,...;•.,., "'"""··- .~ --.--:"'r"!..'~- ~- _ .. ' , " •..-~r.,;..r :""•:r'<"':.J<- -: ··.·?c"'-7l..,..T.':__~ , •. _.!-;.., ";OBA~il139 :- ·,,if[,, • • . ~ ·o;-. " ~ _ ~ ' • ' ,_"~~:=~~~~~i ~: ~lf:Z£r·~:.-~r. f,:i-:
  39. 39. Comprehension orale • Ouelles sont les phases par lesquelles un produit passe avant d'arriver dans notre assiette? • Ou'est-ce qui, sur les produits, nous parle de Ia tra~abilite? ____________ 1. Pour les verbes suivants, trouvez le nom correspondant. SUIVre: proven1r: connaltre: produire: creer: decouper: reperer: vendre: consommer: identifier: 2. Connaissez-vous d'autres mots formes de Ia meme maniere que trac;abilite? ~ 1'I:S !il_rii<QVI:S 1/I: 1.·~ Ouels sont les mots, les expressions typiques de l'oral dans les phrases suivantes? • Avant que ce poulet-frites n'atterrisse dans votre assiette, if a fallu l'elever, le poulet, avec quai? II a ensuite fallu /'abattre, ou c;a? • C'est un mot de technocrates pour dire que Ia viande est pourrie quai...C'est fait pour calmer les gens quai sur Ia qualite des produits qu'on nous vend mais bon en fait c;a regie rien au probleme des vaches ou des chases comme c;a. • D'ou vient ce que je mange dans mon assiette quai. Les entreprises qui s'engagent contre les discriminations. Stephane PAOLI, 25 janvier 2006.
  40. 40. • ~~ Deu)( s~gLes soll,t ut~L~ses ~Clii,S ce ~""tpovte~ge: Comprehension orale ~~ ""MSDSF-poul" MouveV~A-ell,t Des sll,tl"e-pl"~ses ~e FI"Clll,ce. C'est ell, queLque sovte Le ~~ « Sljll,~~cClt ~es -pe~tmll,s ». ~~ """" LSP -poul" .Z,oll,es ~'5~ucClt~OII, PI"~OI"~tCl~l"e. IA_II, ete~bL~sseV~A-ell,t scoLCl~l"e -peut etl"e ~~ cLe~sse ell, LSP s~ L'oll,juge que Les coll,~~t~oll,s ~'eV..se~gll,eV~A-eV..t lj soV..t -pe~vt~cuL~e....eV~A-eV..t ~~ ~~ffi,c~Les. rL bell,€-ft.c~e e~Lol"s ~e -pLus ~e V~A-Dljell,s: -pei"SOII,11,eL su-p-pLeV~A-ell,tCl~l"e, cLe~sses ~~ ull, -peu e~LLegees . ~~ D'e~utl"e -pe~vt, Le~ soc~ete AXA c~tee ~Clll,s Le ....e-povte~ge est ull,e coV~A--pe~gll,~e ~'e~ssui"Clll,ces. a) Ecoutez !'introduction de ce reportage (les deux premieres phrases simplement). Reperez: - le pro~leme pose: ________________________ - le secteu r concerne : Que peut signifier, selon vous, «encourager Ia diversite dans les entreprises »? Quelles categories peuvent, a votre avis, etre victimes de discriminations dans le monde du travail? ---------- --------------- -- - - ----- b) Ecoutez !'ensemble du reportage. Notez simplement qui sont les deux personnes qui interviennent eta quel titre elles le font. c) Ecoutez le premier temoin. Que fait-il actuellement? Pourquoi ne parvient-il pas a obtenir le poste qu'il cherche? Que lui conseille-t-on? _____________________ _____ Va-t-il suivre ce conseil? Pourquoi? _____________________ d) Ecoutez Ia deuxieme partie du reportage et Ia conclusion. Quelle mesure concrete est mise en place par Ia societe AXA? ___________ Quelles informations sont cachees? Cela correspond-il aux criteres de discriminations que vous aviez envisages au depart? Pourquoi l'adresse fait-elle partie des informations cachees? Selon Antoinette Prost, cette mesure est appreciee et preferee de beaucoup a une autre. Laquelle? Pourquoi? ___________________________ Choisissez Ia conclusion qui convient parmi les trois propositions suivantes. Puis justifiez votre choix par ce qui est dit dans !'enregistrement. Cette mesure est Ia solution ideale au probleme de Ia discrimination. 0 Cette mesure est tres interessante mais elle n'est pas suffisante. G Cette mesure n'a pas d'interet puisqu'il faut ensuite passer un entretien. ::J
  41. 41. Comprehension Ol'ale I Trouvez un equivalent aux mots ou expressions soul ignes. « En attendant, faute de mieux, dans son cas, il enseigne Ia physique>>: _______ Pourquoi Ia journaliste precise-t-elle «dans son cas»? ______________ « II est difficile de passer des bonnes intentions aux mesures concretes»: « Mode d'emploi avec Antoinette Prost.»: « D'abord, au premier chef, le nom... »: (( ce n'est qu'un element parmi toute une panoplie d'outils)) : « les discriminations sont souvent insidieuses »: ~A ..~ •••• c d " f d . '•••• omment tra Ulsez-vous « aute em1eux » !,u, 4 • Co PRENDRE DES ANNONCES ET DES INSTRUCTIONS ORALES rn MESSAGES SUR REPONDEURS Vous allez entendre trois situations dans lesquelles on entend des messages sur repondeurs telephoniques. 1£ SITUATION QueI est le service contacte? ______________________ Ouel est le motif de l'appel? Sur quelles touches le client a-t-il successivement tape? Sa demarche a-t-elle abouti? oui 0 non 0 Pou rquoi? ________________________________ Que peut-il fa ire? __________________________ lE SITUATION Aqui le client telephone-t-il? _______________________ Cochez Ia bonne reponse. 1. Le numero de telephone a change. 0 Le service demande n'est plus accessible. 0 Le service demande n'est pas le bon. 0 2. Pour obtenir son information, le client peut: appeler un numero gratuit 24 heures/24. 0 consulter un site Internet. 0 s'informer aupres d'un conseiller. 0 42 • ORAL - --~- ----
  42. 42. • 3E Sl'II'IUAif'liGN Ouel est le service contacte? Le service ne dispose pas d'un repondeur vocal. Le client choisit d'ecouter le sommaire. lll'ecoute une fois. II tape deux fois le 3. II veut etre mis en relation avec un vendeur de Ia SNCF pour acheter un billet. II raccroche parce que le service est ferme. II aappele entre 7heures et 22 heures. rn Au TELEPitONE Vous allez entendre une conversation tt~h~phonique. a) Ecoutez les deux premieres repliques. Qui sont les deux interlocuteurs? Ouel est le motif de l'appel? b) Poursuivez l'ecoute jusqu'a u Voila, a y est, j'y suis. 11 L'assistant a besoin de deux informations prealables. Lesquelles? De quel document le client aurait-il du se munir avant d'appeler? 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 - Comprehension orale 0 0 0 0 0 0 0 Retrouvez l'ordre des operations que le client effectue pour verifier les parametrages de l'ac- ces reseau adistance. Attention! Une operation est repetee deux fois. A. creer une nouvelle connexion B. decocher Ia case« Utiliser l'indicatif de Ia zone et du pays'' C. cliquer sur« suivant n D. specifier le modem E. cliquer sur le bouton «Type de serveurs n F. mettre 0860888080 (sans espaces) dans« numero de telephone n G. aller dans demarrer, programmes, accessoires, acces reseau adistance H. cliquer avec le bouton droit de Ia souris sur« Wanadoo n I. ne rien mettre en indicatif de Ia zone ORAL •43
  43. 43. Comprehension orale J. cliquer sur« terminer» K. selectionner le menu « proprietes » M. appeler Ia nouvelle connexion «Wanadoo >> c) Ecoutez Ia fin de Ia conversation. Observez Ia premiere fenetre. Proprietes de Wanadoo General ! Options ISecurite Gestion de reseau IPartage I l_ype du serveur d'acces adistance appele : JPPP:Windows 95/98/NT4/2000, Internet iJ P_grametres I Les £Omposants selectionnes sont utilises par cette connexion : • T Protocole Internet (TCP/IP] 0 ~ Partage de fichiers et d'imprimantes pour les reseauxMicrosoft 0 ~ Client pour les reseauxMicrosoft !nstaller... __Q_e_sin_s_ta_n_er_.....JI Ir:::::::::e!9.ei!~~:~:~::::::::::JI Description---------------------, Protocole TCP/IP (Transmission Control ProtocolIInternet Protocol]. Le protocole de reseau etendu par defaut qui permet Ia communication entre differents reseaux OK Annuler Est-ce que le client a bien compris !'assistant? oui 0 non 0 Pourquoi? _______________________________________________________________ Que doit-il fa ire pour acceder al'etape suivante?
  44. 44. • Observez Ia nouvelle fenetre. Propril~tes de Protocole Internet (TCP/IP) General j Les parametres IP peuvent etre determines automatiquement si votre reseau le permet. Sinon, vous devez demander les parametres IP appropries avotre administrateur reseau. r. .Qbtenir une adresse IP automatiquement ~r U!;l;,,. l'adresse IP Wvonte ' L.6.dresse !P : I r. O.!;!tenirles adresses des serveurs DNS automatiquement ,...r Uti!iser l'adresse de serveur DNS suivante : .---------Serveur DNS prefere : I r--------- Serve!dr DNS auxiliaire : I Ic:::::::A~~:~~:~:;;:.:::::::JI OK Annuler Est-ce que le client a bien suivi les consignes? oui 0 non 0 Pourquoi? _______________________________________________________________ Ace stade des operations, a-t-il totalement fini? oui 0 non 0 Pourquoi? _______________________________________________________________ F~NCE INFO .edroit et vous Pretcr sa voiture, Mic'lel RAVELET, 24 avril 2006. Lisez le titre de Ia chronique. Reflechissez aux questions suivantes. • Ou'est-ce qu'une voiture pour vous? • Est-ce que vous pretez facilement votre voiture? Aqui? • Est-ce que, en general, vous pretez volontiers les choses qui vous appartiennent ? Si oui, lesquelles? Si non, pour quelles raisons?
  45. 45. m e ens1on orale b) Ecoutez !'ensemble du document et repondez aux questions. 1. Qu'est-ce qu'une voiture pour le chroniqueur? _______________ 2. A quai sert une voiture? 3. Est-ce qu'il est facile de preter sa voiture? ________________ 4. Aquai faut-il fa ire attention quand on prete une voiture? 5. Quelles pourraient etre les consequences si le conducteur n'a pas son permis de conduire en regie? c) Ecoutez une deuxieme fois et completez. II y a des contrats qui surtout pour les voitures ________ La plupart des contrats prevoient des __________ pour etpour _________ d) Dans queI ordre sont traites ces differents points? Types de contrats Definition et fonctions de Ia voiture Precaution aprendre en cas de pret Mise en garde Pt. ___ D. ___ l.. _ __ D. ----- 1. Les mots suivants peuvent avoir plusieurs sens. Cochez celui qu'ils ont dans ce document. trancfltse ualite d'une personne qui parle sincerement mmunite, privifege n omme laissee aIa charge d'un assure en cas 0de dommages PDfice nsem61e d'organes et d'instifutions assuranf le mainfien de f'ordre pu61ic .., pcument euit qui wnsigne les douses d'un wntrat ']dassurance ype de caraGferes d'imprimerie :J IY/altrise ualite, fonctio_n (une personne qui wmmande, exerce sa dommatton ~ ualite de celui qui est maitre de soi, qui se domine :J erfeGfion digne d'un maitre _"'] Reserve Iause restr:(Gtive qu'on /£ou~e afin de ne pas se trouver lte par une o6 tgatton n esfriction, fait de ne pas donner sa totale nappro6ation ~titlfrfe d_e qu,e(qu'un qui agit avec prwlence, Jdtgmte, dtsaetton 46 • ORAL ' 1 ll-.-~ t,._,. ~ - -
  46. 46. • 2. Connaissez-vous d'autres sens pour le mot« reserve>>? Comprehension orale 3. Avotre tour, cherchez les differents sens que peut avoir en franc;:ais le mot<< assurance>>. Proposez trois definitions differentes, sur le modele de celles qui vous sont proposees dans l'exercice. ....~ C::J Aquels mots correspondent dans votre langue les differents sens de« reserve» et «assurance>>?,,,, MPRENDRE DES INTERVIEWS Profession: inventeur de noms, septembre 2002. a) Ecoutez Ia premiere partie de !'introduction jusqu'a '' c'est encore lui n. 1. Notez tous les noms que vous entendez. Ou'evoquent-ils pour vous? 2. Avotre avis, qui est« lui >>? un PDG 0 un directeur de publicite 0 un designer 0 autre 0 ............................................. b) Continuez l'ecoute jusqu'a !'intervention de Marcel Botton. Vos hypotheses sont-elles confirmees? Ou'apprenez-vous sur« lui »? c) Ecoutez maintenant toute !'interview de Marcel Botton et repondez aux questions. 1. D'ou vient le succes des noms en -is? 2. Ouelle est l'origine de beaucoup de noms de produits ou d'entreprises? Comment cela s'ex- plique-t-il? Est-ce un phenomene recent? 3. L'interviewer demande aM. Botton l'origine d'une troisieme particularite des marques. Laquelle? Ouelle est Ia reponse apportee par« l'inventeur de noms»? 4. Que represente le nom pour l'entreprise? 5. Est-ce que le fait de changer de nom est une bonne habitude? d) Dites-le avec d'autres mots. 1. Certaines [marques} resonnent dans le monde entier. 2. On est oblige de prendre des consonances internationales. 3. (On me dit: 11 c'est une mode. }}) moi, c;a me fait rigoler. 4. La reponse est trivia/e. 5. II ne faut pas changer atout bout de champ. 6..La solution c'est de lui redonner du peps. ' ..... . .~. -.-~~,...._,_ "- -· ~ ORAL•47
  47. 47. unit' 'ano;niJIDn orale 1. Reecoutez les questions et le debut des reponses en lisant Ia transcription ci-dessous. II manque achaque fois les premiers mots de Ia reponse. Notez-les. - D'abord pourquoi les noms de societes se ressemblent de plus en plus? ______________ un petit peu des modes mais if ya aussi des contraintes. - Ce qui frappe aussi c'est vos emprunts frequents au latin et au grec. ______________ if ya beaucoup de marques latines, nous avons cree << Vivendi" par exempte. - Beaucoup de noms commencent par « a ». Pourquoi? ______________ Ia reponse elle est trivia/e. - Vous pensez qu'avoir un nom qui commence par« a>> c'est un avantage concurrentiel? ______________ si vous etes tout en haut de Ia cote par exemple, pour une societe cotee, c'est quand meme pratique. - Est-ce que le nom c'est une fa~on de federer des equipes, des salaries autour d'une strategie d'entreprise? ______________ le nom, c'est un drapeau. - Mais done it ne faut pas en changer atout bout de champ? ______________ quand le nom a un petit peu souffert, Ia solution n'est pas de jeter le nom. 2. Retrouvez dans les mots rei eves ceux qui sont utilises pour: • introduire une explication: • approuver une affirmation: our faire les activites qui suivent, vous allez ecouter quatre personnes d'origine etrangere qui habitent en France et parlem de leur experience, de leur double culture. Elles s'expriment avec aisance mais conservent bien sur uncertain accent et ~ommet­ tent de petites incorrections. Cependant, elles restent toujours comprehensibles sans effort par des Franc;:ais: c'est ce qui est demande aux niveaux superieurs du Cadre commun, et non de s'exprimer « comme des natifs >> ; cela vous donne done aussi une idee de ce qu'on attend de vous. En outre, comme dans tout oral spontane, il y a bien sur des hesitations, des ruptures de construction, des repetitions. - IIITERVIEW DE Ron a) Ecoutez Ia premiere question et Ia reponse de Rosy. • Ou'apprend-on sur Rosy? (nationalite, profession, arrivee en France...)
  48. 48. • b) Ecoutez les deux questions suivantes. 1. Elle souligne une attitude, un trait de caractere et d'autre part une habitude, Comprehension orale une tradition des Fran~ais. Lesquels? _ _ __________ _ ________ Elle les apprecie? 0 Elle les reprouve? 0 Justifiez votre reponse. 2. Ou'est-ce que Ia France et/ou Ia langue fran~aise lu i ont apporte? -sur le plan personnel: -sur le plan professionnel: c) Ecoutez Ia derniere question avant l'expose sur une ~uvre. • Ouelles sont les periodes de l'histoire de l'art auxquelles Rosy s'interesse plus particulierement ? • En quoi consiste son travail? Ell lttTERVIEW DE Pna a) Ecoutez les deux premieres questions et les reponses de Petr. Ou'apprenez-vous sur lui? (age, pays d'origine, profession...) • Ouel sens donnez-vous respectivement aux deux expressions« choisir un pays» et «etre choisi par un pays>>? • Petr dit qu'il a !'impression d'avoir ete choisi par Ia France plut6t que de l'avoir choisie lui-meme. Comment explique-t-il cela? _____ _________ _ _ ____ • Dans quelles circonstances est-il venu pour Ia premiere fois en France? • Sa premiere venue en France est liee aune sensation. Laquelle? b) Ecoutez les deux questions et reponses suivantes. • Ouels sont les genres de musique successivement abordes par Petr? Pourquoi? Ou'est-ce qu'ils lui ont respectivement apporte? ___ _ ______ _ ______ ___ ~ .1 "' - w -. --~ -1r' "'"":~"'):~-~~'.-..~·..-~ '•:;.""Tr'- ~~~ ·- ~ .... , -- ·:-~~- .- -,-- , • ..,,. "' .,.,. ~ ~..,-~ '"':"'~~ _ ~ • " • __ - ·.,. - _· - ~ ORAL • 49 - )i ·; • ' ~ • ,_, I '!~
  49. 49. Comprehension orale • Petr se dit gene par Ia presentation habituelle d'un concert classique; il Ia juge « un peu fausse >>. En quoi? • Ce qu'il souhaite, c'est construire un <<spectacle complet ». Ouels elements cela comporte- t-il, selon lui? Aquels autres arts fait-il appel? Est-il satisfait de ces recherches? c) Ecoutez Ia derniere partie. • Ouelles caracteristiques contradictoires Petr attribue-t-il au public fran~ais? Est-ce une difficulte pour lui? • Ouelles sont les langues evoquees par Petr dans sa reponse a Ia derniere question? Ouelles particularites attache-t-il a chacune? • II n'indique aucune specificite pour l'une des langues citees. Laquelle? Pourquoi a votre avis? • Ou'auriez-vous repondu vous-meme a ces deux questions de !'interview:<< Est-ce que vous avez !'impression, en passant d'une langue a !'autre, que vous changez de personnalite? Et est-ce qu'a votre avis, pour vous, certaines langues sont plus adaptees a certaines situations, permettent de mieux exprimer certains domaines, certains sujets? » f:E] IIITERVIEW DE VtiiCEIIT 1. Ou'apprend-on sur Vincent? 2. Ouelles impressions, quelles sensations garde-t-il de son arrivee en France? 3. En quoi Ia vie quotidienne fran~aise etait-elle tres differente de celle de son pays d'origine? • Ouels souvenirs garde-t-il? _______________________ • Comment restitue-t-il dans son recit !'emotion de ces souvenirs? (rythme, volume de Ia voix...) 4. Aquel age a-t-il pris conscience qu'il eta it etranger en France? - - - - - - - - - - Ouel regard porte-t-il sur !'integration? (point de vue personnel et collectif) 50 • ORAL. · - ~" :::: ~ ... ''lo • •• ..
  50. 50. I • - - Comprehension orale s. Apropos de qui dit-il : « c'est un sacre melange» et pourquoi ? __________ 6. QueI est le dernier mot prononce par Vincent dans cette interview? ________ Que nous revele-t-il du regard qu'il porte sur sa propre experience? 7. Comment vous apparalt Vincent atravers cet entretien? Enjoue? Amer?... 8. Qu'auriez-vous aime savoir d'autre sur lui? _____ ____________ f£] IIITERVIEW DE HEBER a) Ecoutez Ia premiere question et Ia reponse. Notez tout ce que vous apprenez sur Heber. b) Ecoutez les deux questions et reponses suivantes. • Heber se sent-il integre en France? • Vit-il sa double culture com me une souffrance, une richesse ou un defi? _______ • Que lui permet-elle? __________________________ • En est-il de meme lorsqu'il retourne dans son pays? Pourquoi? • Comment vit-il ces retours au pays natal? c) Ecoutez Ia question suivante et Ia reponse. Reformulez cette derniere. La difference principale, ou du moins une difference importante c' est Dansmonpays, -------------------------------------------------- Enfrance, ______ ________________________ d) Ecoutez Ia derniere question. Heber mentionne deux difficultes de ses premiers moments en France. La premiere est plut6t culturelle, Ia seconde linguistique. Retrouvez-les: _______________ • En quai Ia seconde est-elle aussi culturelle d'une certaine maniere? • Quelle strategie amusante utilisait-il pour eviter cette difficulte? • Avez-vous vous aussi recours ades strategies semblables? Dans quelles situations? .f.:~ Heber utilise aplusieurs reprises un hispanisme « se relationner ». Vous pouvez facilement deviner ••••,~,, le sens de ce mot. Que dit-on en fran~ais et dans votre langue pour exprimer cette idee? ORAL • 51
  51. 51. NOLOGUE SUIVI : DECAIRE L'EXPERIENCE • 1. PARLER DE SOl • Dans Ia conversation, on est souvent amene a parler un peu de soi, a dire ses reactions, ses sentiments dans telle situation. Les activites suivantes vous aident a developper ce savoir-faire et vous proposent des expressions utiles pour cela . • LE STRESS Selon les enquetes, les Fran~ais sont de plus en plus nombreux ase sentir stresses, du moins dans le cadre du travail (cf. activite 14, page 28). Et vous-meme, connaissez-vous le stress? Reflechissez atout ce que vous pourriez dire sur ce sujet autour des questions suivantes: - Etes-vous sensible au stress? Dans queUes situations l'eprouvez-vous? - ]'eprouve!j'ai eprouve ~a chaque fois que... ; ~a arrive/~a se produit/~a se manifeste/ ~a me prend!~a commence quand... ; cest vraiment lie a.... Cest particulierementfort quand... ; cest d'autant plus... que... ; le pire, cest quand... ; ~a s'accentue/~a augmente/~a s'aggrave quand.. . - Quels sont pour vous les facteurs de stress? - Le temps, la surcharge de travail, la difficulte d'une tache, l'agressivite des autres, le fait detre en milieu inconnu, d'avoir un public... - Comment se manifeste le stress pour vous? Quels effets produit-il? Classez les effets suivants en positifs ou negatifs. (a me paralyse. Je perds mes moyens. (a me dope. Je ne saisplus ou j'en suis. (a me stimule. Je tourne avide. EFFETS PRoPUITS C'est comme ~a que je suis le plus efficace. Je fais des betises. Je m'affole. Du coup,j'oublie mes hesitations,mes doutes. Je deviens beaucoup plus rapide. C'est tres excitant. - Avez-vous une recette-miracle pour le surmonter? - Mon « true», cest de... ; ~a se calme si... ; ~a va mieux quand... PoSITIFS - Y a-t-il une evolution? Etes-vous plus ou moins stresse(e) qu'avant? NEGATIFS - Cetait pire avant, cest de plus en plus.. .! de mains en mains, je le domine beaucoup mieux. - Pouvez-vous raconter un moment ou vous avez ete particulierement stresse(e)? ·~~< ' ~ ' ''/..;:t:~-· ,·l:f~~';f) 0 ~ A>, ·~..-~··:':~ "'''".!,;.: > ..._• ' • • • O' f :.· :52 .I'ORAL .. ··,. . ... : · , . · > • • • • • : • • if.L . : .. :,:. ::~; ;r .,;·>:.~.-· ·~:,;~~~"':F~~~-~...-. ~-.:..._-,., ·.:. ·-', ..
  52. 52. • LE RAPPORT AU TEMPS a) Notez dans le desordre: -taus les mots que vous associez au temps; Ex. heure, montre, aiguille, passer, vite, lentement... - et/ou toutes les phrases qu i vous viennent al'esprit quand vous pensez au temps. Ce poeme peut vous donner des idees. Ex. Quand est-ce que, pour vous, le temps passe vite? Quand est-ce que vous «tuez le temps »? Tant de temps Le temps qui passe Le temps qui ne passe pas Le temps qu'on tue Le temps de compterjusqu'a dix Le temps qu'onn'a pas Le temps qu'il fait Le temps de s'ennuyer Le temps de rever Le temps de l'agonie Le temps qu'on perd Le temps d'aimer Le temps des cerises Le mauvais temps Et le bon et lebeau Et le froid et le temps chaud. Philippe SouPAULT, Georgia, 'pitaphes. chansons, Gallimard. b) Comment vivez-vous votre rapport au temps? Les questions suivantes vous donnent des pistes: • Etes-vous quelqu'un d'organise? • Arrivez-vous generalement afa ire ce que vous avez programme? • Faites-vous des programmes (notamment de vacances ou de loisirs) ou preferez-vous faire confiance al'imprevu, au hasard? • Etes-vous un adepte du dernier moment ou avez-vous « avale une horloge )) ? • Etes-vous generalement al'heure/en avance/en retard? Et comment vivez-vous avec les personnes qui ant un fonctionnement different? • Quels adjectifs choisiriez-vous pour qualifier votre notion du temps: soup!e, rigide, precise, elastique, rigoureuse, floue, approximative? • Terminez-vous une activite avant de passer aune autre ou avez-vous tendance amener plusieurs activites de front? • Dans queI temps vivez-vous: le passe, le present, l'avenir? Choisissez votre proverbe prefere ou celu i que vous detestez le plus: IL ne tautjamais remettre ademain ce qu'on peut faire aujourd'hui. Le temps ... s d Largent. Le temps perdu ne se rattrape jamais.
  53. 53. Dans !'article« Les horloges de Ia vie » (activite 86, page 107), on parle du rythme du jour. • Etes-vous plut6t «du soir )) ou plut6t «du matin », «couche-tard )) ou « Ieve-tot))? Ouelle est votre « horloge biologique )) ? • Est-ce que votre rythme natureI est bouleverse par Ia vie que vous menez? Si oui, est-ce que vous reussissez avous adapter? • L'ENVIRONNEMENT PHYSIQUE • Attachez-vous beaucoup d'importance avotre environnement, au cadre dans lequel vous vivez? • Qu'est-ce qui compte surtout pour vous? - L'interieur? L'exterieur? - L'espace? La lumiere? Le cal me? L'intimite? -La chaleur? L'ensoleillement? -La proximite des arbres? de l'eau? des gens?, etc. • Etes-vous un rural ou un urbain? Ou vivez-vous le mieux : aIa campagne? dans une ville, petite ou grande? • Votre situation actuelle vous satisfait-elle? A-t-elle toujours ete identique? Envisagez-vous de Ia modifier, de Ia transformer? • Beaucoup de Fran~ais envisagent de« mettre le cap au sud )) (activite 92, page 120). Y a-t-il aussi dans votre pays une region privilegiee? Pour quelles raisons? Aimeriez~vous y vivre? Po11r V'oO'.S d1dccn Pour moi, c'est tres important, essentiellsecondaire, ra occupe une grande placelpeu de place. c;a signifie, ra reprisente, j'y trouve, c'est une source de... Ce qui compte surtoutpour moi, c'est!j'ai avant tout besoin de.. . j e suis parfoitement satisfoit(e) de...' j e ne suis pas al'aise parce que.. .' je reve de.. . • L'AMITIE L'amitie, pour vous, qu'est-ce que c'est? a) Lisez les affirmations suivantes. En aimez-vous une ou plusieurs? Pourquoi? Toujours presente, j amais pesante, telle devrait etre la devise de toute amitie. Tahar BEN JELLOUN, Eloge de l'amitie, Arlea. ..,.. L'amitie nous fait partager de grands moments de bonheur, mais aussi d'immenses peines. L'important est de partager, de s'ecouter, de se soutenir. Abbe PIERRE, Confessions, Albin Michel. L'amitie est beaucoup plus tragique que l'amour. Elle dure plus longtemps. Oscar WILDE, Les ailes du paradoxe. Ne marche pas devant moi, je ne suivrai peut-etre pas. Ne marche pas derriere moi, je ne te guiderai peut-etre pas. Marche juste acote de moi et sois mon ami. 54 • ORAL . Albert CAMUS.
  54. 54. • L'amitie n'exige rien en echange, que de l'entretien. ~ GEORGES BRASSENS. Si on me presse de dire pourquoi je l'aimais, je sens que cela ne se peut exprimer qu'en repondant: « Parce que c'etait lui; parce que c'etait moi. » Michel de M oNTAIGNE, Essais. Un ami est celui qui connait la chanson qui est dans ton coeur et qui peut tela chanter quand tu en as oublie les paroles. INCONNU. Si tous mes amis devaient se jeter en bas du pont, je ne sauterais pas avec eux. Je serais en bas pour les attraper. INCONNU. Un veritable ami, c'est celui quite soutient alors que tousles autres te laissent tomber. INCONNU. Situ vis jusqu'a cent ans, je veux vivre cent ans moins un jour, pour ne pas avoir avivre sans toi. WINNIE-THE-POOH. 1Proll1'1 t V'(o111s rtJijdrc::t je suis tout afait d'accord avec ce que dit Wilde. je nepartage pas du tout !'opinion de Wilde. Ce que dit Wilde me semble (particulierement) juste/fortlvrailintiressant!original!profond. Wilde dit une chose qui me semble tout afait vraie. L'affirmation de Wilde me para£t (un peu) excessive. je trouve toutes ces ideesjustes mais celle queje retiens, c'est celle de.. . Toutes ces affirmations me paraissent (assez plutot) creuseslrebattues... (satifcelle de.. .) b) Donnez votre propre definition de l'amitie. Quelles sont les qualites qu'un(e) ami(e) doit avoir, selon vous? Qu'est-ce que vous demandez/pardonnez aun(e) ami(e)? Essayez d'integrer une des idees proposees ci-dessus. Comme le dit Brassens.../Contrairement ace que dit Brassens, l'amitie... c) Faites-vous une distinction entre les «copains )) et les «amis))? Etablissez-vous une hierarchie entre vos amis? Donnez des exemples apartir de situations concretes. d) Que faites-vous pour cultiver, entretenir vos amities? LES RELATIONS AVEC LES AUTRES Quelles relations avez-vous avec les gens que vous c6toyez dans le travail, les etudes, le voisi- nage, les lieux publics? Faites-vous des differences, des categories parmi taus ces gens? Voici des adjectifs qui peuvent caracteriser une relation: simple- complexe- compliquee- naturelle- normale- facile - difficile- agreable- cordiale- riche- etroite- lointaine- particuliere- ambigue- curieuse- etrange- tendue- conflictuel/e- courtoise. ORAL • 55 . .
  55. 55. Lesquels choisiriez-vous pour qualifier vas relations avec vas voisins, vas collegues ou cama- rades d'etudes? Ces relations ont-elles evolue? Comment vivez-vous les relations avec les gens dans les magasins, les lieux publics, les gens qu'on croise dans Ia rue, dans les transports? Completez aleur sujet les debuts de phrases suivants et developpez librement: J'apprecie... Je regrette... Je ne supporte pas... Je souhaiterais... Po111r V'oru.s aldrer N'oubliez pas! Tous ces verbes peuvent etre suivis: - d'un nom: ]e ne supporte pas le manque de courtoisie; - d'un infinitif (precede de la preposition de, sauf souhaiter): ]e regrette de n'avoir aucun contact avec les commerr;ants; ]e souhaiterais vivre dans un environnement moins anonyme; - de la construction « que + subjonctif »: ]'apprecie qu'on puisse se rendre de menus services. Lisez Ia petite histoire suivante et dites ce que vous en pensez. C ·est l'histoire d 'un petit gar<;on qui avait mauvais caractere. Son pere lui donna un sac de clous et lui dit qu'a chaque fois qu'il perdrait patience, il devrait planter un clou der- nere Ia cloture. Le premier jour, le jeune gar<;on planta 37 clous derriere Ia cloture. Les semaines qui sui- w ent, a mesure qu'il apprenait a controler son humeur, il plantait de moins en moins de clous derriere Ia cloture... II decouvrit qu'il etait plus facile de controler son humeur que d'aller planter des clous derriere Ia cloture.. Le jour vint ou il controla son humeur toute Ia journee. Apres en avoir informe son pere, ce dernier lui suggera de retirer un clou a chaque jour ou il controlerait son humeur. Les jours passerent et le jeune homme put finalement annoncer a son pere qu'il ne restait plus aucun clou a retirer de Ia cloture. Son pere le prit par Ia main et l'amena a Ia cloture. II lui dit: ,, Tu as travaille fort, mon fils, mais regarde tous ces trous dans Ia cloture. Ellene sera plus jamais Ia meme. Achaque fois que tu perds patience,·cela laisse des cicatrices exactement comme celles-ci. Tu peux enfoncer un couteau dans un homme et le retirer, peu importe combien de fois tu lui diras etre desole, Ia cicatrice demeurera pour toujours. Une offense verbale est aussi nefaste qu'une offense physique. '' L'AUTORITE Ecoutez !'introduction de !'emission« Le telephone sonne » consacree aIa crise de l'autorite (activite 4). Le mot fait tant6t peur, tantot suscite au contraire Ia nostalgie. Alors, faut-il reinventer l'autorite, Ia restaurer, Ia retablir, trouver un juste milieu entre le «tout permettre >> et le rr tout interdire )), redefinir des limites dans un monde dont on nous dit qu'il n'en a pratiquement plus[..]? .;.. / . . . . ~ 56.• :0RAL . . . . . . ." . • .,. 4: ~· • ~ . . . '-
  56. 56. • lmaginez que vous interveniez dans cette emi ssion pour apporter un temoignage ou donner votre opin ion. Que diriez-vous sur ce sujet: • D'abord est-ce que c'est « un mot qui vous fait peur >>? Pourquoi? • Enfant, avez-vous eu des difficultes aaccepter l'autorite? Dans quelles situations? • Aujourd'hu i, pensez-vous que vous etes plut6t soumis(e) ou plut6t contestataire? • Y a-t- il des regles (scolaires/administratives...) que vous voudriez supprimer ou modifier? • Ouelles autorites reconnaissez-vous? Aquelles conditions? • Pensez-vous aussi qu'il y a un probleme d'autorite dans Ia societe actuelle? Que votre reponse soit positive ou negative, appuyez-la par des exemples. CHART£ DE L'iLE DE SPERANZA COIIllllencee le 1 0008 jOUI' du calendl'iel' local Article 1er • Robinson Crusoe, ne a York, le 19 decembre 1737, est nomme gouverneur de l'ile de Speranza, situee dans l'ocean Pacifique, entre les iles Juan Fernandez et la cote orientale du Chili. En cette qualite, il a tout pouvoir pour legiferer sur I'ensemble du territoire insulaire et de ses eaux territoriales. Article 2 · Les habitants de l'ile sont tenus de penser a haute voix. (En effet,parce qu'il n'avait personne a qui parler, Robinson craignait de perdre l'usage de la parole. Deja il eprouvait quand il voulait parler un embarras de langue, comme s'il avait bu un peu trop de vin. Desormais il avait !'obligation de parler sans arret, aux arbres, aux pierres, aux nuages; mais bien entendu aussi aux chevres eta Tenn*.) Artlde 3. Le vendredi est jeune. Artlcle 4: Le dimanche est ch6me. A dix-neuf heures, le samedi, tout travail doit cesser dans l'ile, et les habitants doivent revetir leurs meilleurs vetements pour le diner. Le dimanche matin a dix heures, ils se reuniront dans le temple pour la priere. (Dans ses lois, Robinson ne pouvait pas s'empecher de faire comme si l'ile avait de nombreux ha- bitants. En effet illui paraissait absurde de faire des lois pour un homme seul. Et puis il se disait que peut-etre, un jour,le hasard lui amenerait un ou plusieurs compagnons.. .) Article 5: Seulle gouverneur est autorise a fumer la pipe. Mais seulement une fois par semaine, le dimanche apres-midi apres le dejeuner. (11 avait decouvert depuis peu l'usage et !'agrement de la pipe de porcelaine du capi- taine Dreyssel. Malheureusement la provision de tabac du barillet ne durerait qu'un temps, et il s'effor<;:ait de la prolonger autant que possible.) 11 s'accorda un instant de reflexion avant de determiner les peines qui frapperaient ceux qui n'observeraient pas ces lois. 11 fit quelques pas en direction de laporte qu'il ouvrit toute grande. Comme la nature etait belle! Le feuillage des arbres faisait comme une mer verte que le vent agitait et qui se melait au loin avec la ligne bleue de I'ocean. Michel ToURNIER, Vendredi ou Ja Vie sauvage, Gallirnard. * Le chien de Robinson. • Comment comprenez-vous le comportement de Robinson dans ce passage? • -- ~- ~~~- ~ •• '17- ..~~~~:~ > o o -;' .. - - FO ~--~-u -'<. .-.----~-:;: _ ·< _. ORAL • 57 , .. ~~ . ' ~ ' . ~ -r.: . :: l:, •• • ' •

×