Le programme de
sevrage selon le
modèle de Graz
Quel type de programme proposons-nous
Notre programme repose sur 2 objectifs principaux :
Physiologique (approche somatiqu...
Est-ce que les Pique-Niques Ludiques sont de simples
jeux avec de la nourriture ?
Les Pique-Niques Ludiques font partie de...
Les défis que l'enfant peut avoir rencontrés avant de
commencer le programme
Les situations de repas ont souvent été perçu...
Les devoirs des thérapeutes et des autres
adultes.
Créer un cadre confortable et ludique afin que l’enfant éprouve du plai...
Les devoirs des thérapeutes et des autres
adultes.
Être attentif aux pleurs et aux signes d'inconfort de l’enfant. Les enf...
Évaluation du succès du traitement
Si la première session a été couronnée de succès, l'enfant éprouvera alors de l’intérêt...
Évaluation du succès du traitement
Le fait de vraiment manger, boire, ou avaler quelque chose n’est pas forcément une cond...
Quel est le meilleur âge pour le sevrage
Le plus tôt possible ! Le développement du comportement alimentaire chez l'enfant...
Quels enfants peuvent participer à notre thérapie
En principe chaque enfant, mais comme la plupart des enfants
nourris par...
Apprenez-en davantage sur notre programme de
sevrage de la sonde
Merci d’avoir pris le temps de nous lire!
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Le programme de sevrage selon le modèle de Graz

316 vues

Publié le

Les deux principaux objectifs de la méthode de sevrage selon le modèle de Graz consistent à laisser l'enfant ressentir la faim (approche somatique) et à augmenter son autonomie (approche psychologique). Ces deux objectifs doivent être respectés et compris à différents niveaux par l'enfant lui-même, les personnes qui s'occupent de lui et l'équipe médicale au complet, infirmières et équipe paramédicale compris. Dans ce diaporama, nous vous renseignons sur quels enfants peuvent participer au programme, le moment opportun pour effectuer un sevrage, les obstacles que votre enfant est susceptible d'avoir rencontrés avant de démarrer le programme, et plus encore.

Publié dans : Santé
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
316
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
79
Actions
Partages
0
Téléchargements
10
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le programme de sevrage selon le modèle de Graz

  1. 1. Le programme de sevrage selon le modèle de Graz
  2. 2. Quel type de programme proposons-nous Notre programme repose sur 2 objectifs principaux : Physiologique (approche somatique): permettre à l’enfant d’expérimenter la sensation de faim Développemental (approche psychologique) : favoriser l'autonomie de l’enfant Ces deux objectifs simples doivent être compris et appliqués sur différents niveaux par l'enfant, les soignants et l'équipe médicale impliquée, ainsi que les infirmières et l'équipe paramédicale.
  3. 3. Est-ce que les Pique-Niques Ludiques sont de simples jeux avec de la nourriture ? Les Pique-Niques Ludiques font partie des innovations spécifiques développées pour le programme de sevrage selon le modèle de Graz. Les enfants qui souffrent d’une aversion alimentaire sont souvent incités à manger tout au long de la journée ; et bien qu’il s’agisse d’un comportement bien intentionné, cette action trop intrusive provoque souvent l’effet inverse et augmente les comportements de refus et d’évitement. Au cours de la matinée, les enfants sont incités à manger avec de petits plateaux repas, ainsi que des mini assiettes, tasses et soucoupes, dans lesquelles sont proposés divers aliments attrayants découpés en petits morceaux. L'objectif principal n’est pas qu’ils mangent tout, mais plutôt de leur proposer de la nourriture d’une façon différente et d’éveiller leur curiosité et leur envie de découverte. L’idée des Pique-Niques Ludiques n’est pas seulement de jouer avec de la nourriture, mais de donner aux enfants l’opportunité d’être en contact avec différents aliments et de découvrir de nouvelles choses.
  4. 4. Les défis que l'enfant peut avoir rencontrés avant de commencer le programme Les situations de repas ont souvent été perçues comme traumatisantes par les parents et les enfants. Une situation où la nourriture est présente mais pendant laquelle l'enfant n'a pas à être nourri ou à manger, crée un environnement compensatoire et ouvre de nouvelles possibilités pour surmonter les situations d'alimentation traumatisantes précédemment vécues. Les situations d'alimentation et toutes les décisions qui en découlent sont une lutte permanente entre l’adulte et l'enfant. L’enfant gagne toujours. L'enfant n'a jamais expérimenté la sensation de faim et a pris l’habitude d’être nourri par la sonde. La plupart des parents et des enfants ont déjà vécu un long chemin semé d’expériences douloureuses (hospitalisations, anxiétés pour l'enfant) et manquent d’expériences positives et de confiance dans les capacités de l'enfant. La sensation de faim (après le retrait de la sonde) peut rendre l'enfant fatigué, grincheux, effrayé, impatient et /ou en colère. Cette phase est une part importante du processus et doit être envisagée avec beaucoup d’empathie et de soutien.
  5. 5. Les devoirs des thérapeutes et des autres adultes. Créer un cadre confortable et ludique afin que l’enfant éprouve du plaisir dans ce nouvel environnement. Rendre la nourriture accessible et la servir en petites portions. Ne pas proposer de nourriture sans un signal de l'enfant ! Attendre que l'enfant soit intéressé ! Ne pas essayer de forcer, obliger, tenter, émuler, persuader, négocier, tromper l’enfant. Vous ne parviendrez pas à pousser l'enfant dans la direction que vous souhaitez, inutile d’essayer. Avoir confiance dans la capacité de l'enfant à ressentir la faim en temps voulu.
  6. 6. Les devoirs des thérapeutes et des autres adultes. Être attentif aux pleurs et aux signes d'inconfort de l’enfant. Les enfants en détresse doivent toujours être apaisés et si nécessaire réconfortés de manière individuelle. Les enfants sont autorisés à faire ce qu’ils veulent avec la nourriture : jouer avec, la jeter, la piétiner, l'étaler sur eux-mêmes ou même nourrir les soignants. Ils doivent découvrir la nourriture comme ils l’entendent, par le toucher, l'odorat et le goût Asseyez-vous en retrait et soyez attentifs et curieux ! Regardez les enfants jouer et faire ce qu'ils n’ont pas le droit de faire en temps normal. Soyez présent et montrez que tout va bien.
  7. 7. Évaluation du succès du traitement Si la première session a été couronnée de succès, l'enfant éprouvera alors de l’intérêt et aura envie de revenir le lendemain. La session est réussie si l'enfant répond bien aux stimuli et/ou observe les enfants qui y parviennent. La session est réussie si l'enfant développe de nouveaux comportements, différents de ses habitudes, quels qu’ils soient. La session est réussie si les parents constatent que leur enfant prend du plaisir à y participer. La session est réussie si les parents constatent que leur enfant acquiert de nouveaux comportements entre chaque session et qu’il commence à toucher de la nourriture par lui-même.
  8. 8. Évaluation du succès du traitement Le fait de vraiment manger, boire, ou avaler quelque chose n’est pas forcément une condition d’évaluation de la réussite et n’est pas en relation avec le sevrage de la sonde en lui-même. Le succès final est atteint si l'enfant peut quitter le programme sans sa sonde, confiant d'être en mesure de manger et de boire par lui-même. La stabilisation du poids doit se produire dans la dernière phase. Il n’est pas nécessaire de reprendre le poids corporel initial immédiatement, ce changement prendra environ 2 à 4 mois.
  9. 9. Quel est le meilleur âge pour le sevrage Le plus tôt possible ! Le développement du comportement alimentaire chez l'enfant en bonne santé se produit de la naissance jusqu’à environ 12-18 mois. Il s’agit de la période naturelle nécessaire à la transition du sein, du biberon, ou de la cuillère vers l'alimentation orale autonome ! La plupart des sondes d’alimentation posées à la naissance ne sont plus justifiées médicalement dès l'âge de 6 à 12 mois.
  10. 10. Quels enfants peuvent participer à notre thérapie En principe chaque enfant, mais comme la plupart des enfants nourris par sonde ont passé la majeure partie de leur vie dans des hôpitaux pédiatriques et qu’ils sont plutôt traumatisés par cette expérience, la décision d’un traitement à l'étranger doit être bien réfléchie. Puisque nous traitons des enfants issus de nombreux pays dans le monde, il est possible de faire appel aux services d’un interprète et de faire des traductions dans pratiquement toutes les langues.
  11. 11. Apprenez-en davantage sur notre programme de sevrage de la sonde
  12. 12. Merci d’avoir pris le temps de nous lire!

×