Guide d’interventionNovembre 2009         Marwane Bejgane                       Arielle Ursulet
Poutchi Nou sa fè’y?                                Nou sa fè’y, pourquoi?•   Selon les études menées par l’Insee, «le    ...
Poutchi Nou sa fè’y?                     Nou sa fè’y, pourquoi?  • Fort de ce constat, l’équipe de Nou Sa Fè’y (action    ...
Sommaire  •   Introduction  •   Qu’est ce que la réussite?  •   Quelques recommandations  •   Quelques messages clés  •   ...
Introduction  • Le présent guide d’intervention a pour objet d’aider les    intervenants à préparer leurs témoignages, d’o...
Qu’est ce que la réussite?  • Selon le Larousse, la réussite est « un résultat heureux obtenu    dans une entreprise, un t...
Quelques recommandations…  • N’oubliez pas que vous vous adressez à de jeunes adolescents, utilisez    donc un vocabulaire...
Ce qu’il faut éviter…  • Les longs monologues       o   L’interactivité avec les jeunes est à privilégier,       o   Essay...
Quelques messages clés à                      transmettre  • La réussite apporte une estime de soi et contribue à leur    ...
Quelques messages clés à                      transmettre  • L’échec n’est pas une fin en soi… juste une étape par laquell...
Le déroulement de l’intervention  • Prise de contact : 10 minutes  • Qui suis-je? : 10 minutes  • Avant « Ma réussite » : ...
Prise de contact • L’enseignant, le chef d’établissement ou le responsable de   l’association introduit la rencontre. • Pr...
Des exemples de questions            que tu peux poser…Tu as des questions mais tu ne sais pas comment les poser?Tu as peu...
Qui suis-je?                        • A ce moment de l’intervention,                      • vous êtes amenez à vous présen...
Avant « Ma réussite »…                      • Racontez comment vous êtes                    • parvenu à atteindre votre ob...
« Ma réussite »… • Evoquez votre réussite: • Quelles sont les qualités personnelles qui vous ont le plus aidé? • Quand ave...
Mon message… • Concluez votre témoignage:      o   Quelle est la ou les leçons les plus importantes que vous avez tirée(s)...
Conclusion                • A ce stade de l’intervention, vous pouvez                      • poser la « question-vérité »:...
• Pour toutes questions, n’hésitez pas à                • nous contacter aux adresses suivantes:                          ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Guide d'interventon Nou Sa Fe'y

685 vues

Publié le

Nou Sa Fe'y a pour but de :

- Créer des rencontres entre les jeunes martiniquais et leurs aînés diplômés, créateur d’entreprise ou ayant tout simplement réussi, quelque soit leur domaine.
- Insuffler l’envie d’entreprendre, de réussir
- Créer du lien social

Plus d'informations sur nousafey.fr

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
685
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
124
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Guide d'interventon Nou Sa Fe'y

  1. 1. Guide d’interventionNovembre 2009 Marwane Bejgane Arielle Ursulet
  2. 2. Poutchi Nou sa fè’y? Nou sa fè’y, pourquoi?• Selon les études menées par l’Insee, «le • Au terme de nombreuses rencontres et taux de chômage en Martinique s’élevait échanges, mais surtout étant nous- à 22,4 % de la population active, en juin mêmes de jeunes Martiniquais, nous 2008» soit « une augmentation de un avons compris que ce problème est lié point par rapport à juin 2007 ». Ces en partie au fait que les jeunes mêmes études soulignent qu’ « avoir martiniquais n’ont ni suffisamment atteint un niveau Bac + 2 divise par deux connaissance, ni suffisamment accès et demi le risque de se retrouver au à des modèles auxquels ils puissent chômage ». s’identifier.• Néanmoins, nous ne pouvons que • Trop souvent, ils s’identifient à des déplorer un nombre croissant de jeunes personnages qui leurs semblent martiniquais qui se retrouvent – tôt ou inaccessibles et finissent – tard –complètement désorientés d’un consciemment ou inconsciemment – par point de vue scolaire et finissent par se brider leurs capacités de réussite. Et décourager. Hélas, nous connaissons pourtant, tout près d’eux se trouvent un les issues d’un tel problème dans les vivier de modèles de réussite qui ne sociétés modernes. demande qu’à transmettre leurs connaissances.Novembre 2009 Nou sa fè’y!
  3. 3. Poutchi Nou sa fè’y? Nou sa fè’y, pourquoi? • Fort de ce constat, l’équipe de Nou Sa Fè’y (action menée par l’UISDOM – Union des Ingénieurs et Scientifiques des DOM) s’est donnée pour mission d’ insuffler une culture de la « réussite » - d’un point de vue professionnel. • Ainsi, nous nous donnons pour mission de proposer aux jeunes martiniquais un éventail de rencontres avec leurs Intervenants qui d’une part leur prodigueront leurs conseils et d’autre part nous l’espérons deviendront de véritables modèles et repères.Novembre 2009 Nou sa fè’y!
  4. 4. Sommaire • Introduction • Qu’est ce que la réussite? • Quelques recommandations • Quelques messages clés • Ce qu’il faut éviter • Le déroulement de l’interventionNovembre 2009 Nou sa fè’y!
  5. 5. Introduction • Le présent guide d’intervention a pour objet d’aider les intervenants à préparer leurs témoignages, d’offrir des interventions dont la qualité reste homogène et enfin, de permettre à nos interlocuteurs de mieux comprendre notre mode d’action. • Par ailleurs, nous tenons à souligner que ce guide n’est pas exhaustif. Son contenu évoluera au fil des expériences vécues sur le terrain.Novembre 2009 Nou sa fè’y!
  6. 6. Qu’est ce que la réussite? • Selon le Larousse, la réussite est « un résultat heureux obtenu dans une entreprise, un travail ou une épreuve ». En d’autres termes, la réussite est une forme d’accomplissement personnel. • La notion de « réussite » est relative néanmoins ses vertus sont certaines. Toute réussite apporte indéniablement une estime personnelle, une confiance en soi et un respect des autres et par les autres. • La réussite individuelle peut à terme contribuer à la réussite de la société dans son ensemble. « Il y a plus de courage que de talent dans la plupart des réussites ». Félix Leclerc.Novembre 2009 Nou sa fè’y!
  7. 7. Quelques recommandations… • N’oubliez pas que vous vous adressez à de jeunes adolescents, utilisez donc un vocabulaire courant. • Ce guide d’intervention est un fil conducteur, il ne doit empêcher l’Intervenant d’exprimer sa personnalité. • Evitez tant que possible les pauses ou « blancs » pendant l’intervention. Cela risquerait de perturber la dynamique interactive de l’échange. • Donnez la paroles à tous ceux qui lèvent le doigt. • Encouragez les à poser des questions, sans déstabiliser les plus timides. • Faire preuve d’humilité afin que vous restiez accessible aux yeux de ces jeunes et que votre parcours lui aussi semble accessible. • Certaines questions peuvent vous déstabiliser. La meilleure attitude reste l’usage de l’humour ou la franchise.Novembre 2009 Nou sa fè’y!
  8. 8. Ce qu’il faut éviter… • Les longs monologues o L’interactivité avec les jeunes est à privilégier, o Essayez entre chaque étape de votre intervention de poser des questions, d’utiliser de l’humour, de jouer avec le public (jeu de questions/réponses) afin de captiver les jeunes. • Les idées trop théoriques, les mots techniques, un vocabulaire incompressible du public o N’oubliez pas que vous vous adressez à des jeunes adolescents, en employant des termes qu’ils ne maîtrisent pas vous risquez de perdre leur attention. • La prétention o Focalisez l’intervention sur les jeunes, soyez à leur écoute, intéressez-vous à eux. Vous devez rester accessible afin qu’ils puissent exprimer leurs interrogations et que votre parcours ne semble pas inaccessible. • Le prosélytisme, les messages politiques o Nos interventions se déroulent dans un cadre apolitique. • Les messages négatifs o Partagez les difficultés que vous avez dues surmonter mais évitez les plaintes et autres discours démotivants.Novembre 2009 Nou sa fè’y!
  9. 9. Quelques messages clés à transmettre • La réussite apporte une estime de soi et contribue à leur épanouissement personnel. • Tout le monde peut réussir! On a besoin d’une bonne dose de courage, de persévérance et de patience… et d’un peu de talent et de chance! • Sur le chemin de la réussite certaines rencontres feront la différence! Il faut donc être attentif à son environnement. • Pour réussir il faut trouver la voie professionnelle qui nous permet d’aller travailler avec plaisir et non par contrainte. En d’autres termes, il faut savoir qui on est et ce que l’on aime!Novembre 2009 Nou sa fè’y!
  10. 10. Quelques messages clés à transmettre • L’échec n’est pas une fin en soi… juste une étape par laquelle il faut passer pour réussir! • Savoir tirer profit de chaque expériences positive comme négative. • Les études et les diplômes sont des « plus » incontournables pour réussir… • A l’école, il faut savoir identifier quelles sont les matières qui vous aideront à atteindre votre but (les maths pour développer l’esprit logique, le bon sens et ne pas se faire avoir par son banquier ou par un fournisseur par exemple…) • Il n’y a pas qu’une forme de réussite, il y a la réussite professionnelle, familiale, sociale…Novembre 2009 Nou sa fè’y!
  11. 11. Le déroulement de l’intervention • Prise de contact : 10 minutes • Qui suis-je? : 10 minutes • Avant « Ma réussite » : 15 minutes • « Ma réussite » : 10 minutes • Mon message : 10 minutes • Questions diverses/ Débat : 10 à 20 minutes • Conclusion : 5 minutesNovembre 2009 Nou sa fè’y!
  12. 12. Prise de contact • L’enseignant, le chef d’établissement ou le responsable de l’association introduit la rencontre. • Profitez de ce moment pour distribuer la page « Des exemples de questions que tu peux poser ». • L’interveant remercie l’établissement d’accueillir l’action « Nou sa fé’y! » et exprime son plaisir de passer ce moment avec les jeunes. o L’objectif étant de détendre l’atmosphère en expliquant qu’il n’est pas venu faire un cours mais tout simplement partager son expérience, répondre à leurs interrogations diverses et peut être créer des vocations. o Pour ce faire, il peut lancer un sondage: « Qui sait ce qu’est la réussite? », « Qui veut réussir et dans quel domaine? », « Qui sont pour eux des modèles de réussite? »…Novembre 2009 Nou sa fè’y!
  13. 13. Des exemples de questions que tu peux poser…Tu as des questions mais tu ne sais pas comment les poser?Tu as peur que ta question ne soit pas intéressante?Voici plusieurs exemples de questions qui peuvent t’aider!N’hésites surtout pas à les modifier selon ton style! • Qu’est ce qui vous a poussé à vous lancer? • Comment vos amis ont réagi lorsqu’ils ont vu que vous vous lanciez dans cette voie? • Qui vous a le plus soutenu? • Une femme peut elle faire la même chose que vous? • Quand j’ai un projet est ce que je dois en parler aux autres? • Si je veux faire la même chose que vous, à qui dois-je en parler? • Quelles études dois je faire pour réussir comme vous? • Qu’est ce qui a été le plus facile pour vous? • Qu’est ce qui a été le moins facile? • Quelle a été votre plus belle rencontre? • Quelle a été votre plus grande joie? • Quelle a été votre plus grosse erreur? • Est-ce que vous êtes devenu riche? • Est-ce que l’attitude de vos amis a changé? • Comment les gens vous voient aujourd’hui? • Etes vous heureux? Etes vous satisfait de vous-mêmes? • Qu’est ce que vous regrettez?...Ma question:____________________________________________________________Novembre 2009 Nou sa fè’y!
  14. 14. Qui suis-je? • A ce moment de l’intervention, • vous êtes amenez à vous présenter: • Qui êtes-vous? • Pourquoi vous a-t-on choisi? Quelle est votre « réussite »? • Selon vous, qu’est ce que la réussite? Et pourquoi avez-vous décidé de réussir? • D’où venez vous? Où avez-vous grandi? • Comment était votre enfance? • Dans quel milieu social avez vous évolué? • Quelle était votre matière préférée? Pourquoi? Vous pouvez expliquer l’intérêt de cette matière: par exemple le français permet de pouvoir bien exprimer ses idées, son point de vue aux autres; le sport développe l’esprit de compétition, l’endurance, l’esprit d’équipe; les langues permettent de comprendre d’autres cultures, de voyager et découvrir de nouveaux horizons… • Avez-vous fait de longues études? Lesquelles? Pourquoi? Qu’est ce qu’elles vous ont apportées?Novembre 2009 Nou sa fè’y!
  15. 15. Avant « Ma réussite »… • Racontez comment vous êtes • parvenu à atteindre votre objectif: • Quel a été votre déclic pour vous lancer? (une rencontre, l’envie d’indépendance, une opportunité, l’envie d’être reconnu..) • Quand et comment vous est venue l’idée? • Pourquoi avez-vous choisi cette voie/ ce projet/ cet objectif? • Quelles étaient les difficultés auxquelles vous étiez confronté? • Quelle est la plus grosse erreur que vous ayez commise? • Quelles étaient les opportunités dont vous disposiez? • Quelle a été votre plus grande joie? • Quelle a été votre plus grande surprise? • Quelles étaient vos inquiétudes? • Comment a réagi votre environnement? • L’attitude de vos amis a-t-elle changé? …Novembre 2009 Nou sa fè’y!
  16. 16. « Ma réussite »… • Evoquez votre réussite: • Quelles sont les qualités personnelles qui vous ont le plus aidé? • Quand avez-vous compris que vous aviez réussi votre projet? (la réaction des autres, la situation financière…) • Quel sentiment vous est venu? Qu’est ce que vous pensiez de cette nouvelle situation? • Vous arrive t’il toujours de ressentir ce sentiment? • Avez-vous toujours les mêmes amis? • Avez-vous du temps pour vos amis, votre famille? • Qu’est ce qui vous motive à continuer?Novembre 2009 Nou sa fè’y!
  17. 17. Mon message… • Concluez votre témoignage: o Quelle est la ou les leçons les plus importantes que vous avez tirée(s) de cette expérience? o Quel message positif souhaitez vous faire passez à ces jeunes? o Si c’était à refaire, que changeriez vous? o Quelles sont les erreurs que vous éviteriez? • Vous pouvez conclure cette étape de l’intervention comme suit: « A travers mon témoignage, j’ai voulu vous montrer que VOUS aussi, si vous le décidez, vous pouvez prendre votre vie en main, suivre vos envies et vous épanouir dans votre futur travail».Novembre 2009 Nou sa fè’y!
  18. 18. Conclusion • A ce stade de l’intervention, vous pouvez • poser la « question-vérité »: Combien d’entre vous souhaite réussir professionnellement plus tard?• Si vous le souhaitez vous pouvez laisser vos coordonnées aux jeunes ou au responsable de l’intervention. Il transmettra ainsi les questions, lettres… que souhaitent vous adresser les jeunes.• Vous remerciez l’établissement ou l’association et bien évidement les jeunes pour leur attention et leur participation active.Novembre 2009 Nou sa fè’y!
  19. 19. • Pour toutes questions, n’hésitez pas à • nous contacter aux adresses suivantes: contact@nousafey.fr • L’équipe de « Nou sa fè’y » tient à remercier l’équipe de 100000 entrepreneurs (http://www.100000entrepreneurs.com) dans la réalisation de ce guide d’intervention.Novembre 2009 Nou sa fè’y!

×