ÉTAPES DE DÉVELOPPEMENT D’UNE          INTERVENTION ÉDUCATIVE VIRTUELLE POUR         LES FEMMES DIAGNOSTIQUÉES D’UN CANCER...
 Chercheurs    Dubois, S. : Directrice des soins infirmiers, CHUM                  Professeure associée, Faculté des sci...
Recension Risque de développer un lymphoedème suite à un cancer  gynécologique : entre 5 % et 49 % (INESSS, 2012)        ...
Contexte Statistiques    Canada: 9 300 nouveaux cas de cancer gynécologique en 2012    Québec : 2 130 au Québec (SCC, 2...
But du projet piloteDévelopper et évaluer une intervention éducative Web auprès defemmes ayant un cancer des organes génit...
Présentation du projet pilote         (phases A et B) Phase A     Développement du contenu de l’intervention éducative e...
Présentation de l’intervention Web                      utilisée                                          Développée pour...
Étapes de développement de la phase A                                                   Octobre 2011Étape 1 . Développemen...
Étape 1 Recension et analyse des écrits incluant les sites Web : Recherche  de l’information disponible sur le lymphœdème...
Étape 2 Développement des algorithmes à partir des savoirs théoriques,  expérientiels, cliniques et empiriques, basé sur ...
Étape 3 Transposition du contenu développé Enregistrements audio et vidéo et création des animations et du diaporama    ...
Présentation graphique du produit final :LYMPHEDUC-TAVIE                                            12
Présentation de LYMPHEDUC-TAVIE© Dubois et al., 2012
Présentation de LYMPHEDUC-TAVIE (suite)© Dubois et al., 2012
Présentation de LYMPHEDUC-TAVIE (suite)© Dubois et al., 2012
Présentation de LYMPHEDUC-TAVIE (suite)© Dubois et al., 2012
Présentation de LYMPHEDUC-TAVIE (suite)© Dubois et al., 2012
Présentation de LYMPHEDUC-TAVIE (suite)© Dubois et al., 2012
Présentation de LYMPHEDUC-TAVIE (suite)© Dubois et al., 2012
Présentation de LYMPHEDUC-TAVIE (suite)© Dubois et al., 2012                                                              20
Présentation de LYMPHEDUC-TAVIE (suite)© Dubois et al., 2012                                                              21
Présentation de LYMPHEDUC-TAVIE (suite)© Dubois et al., 2012                                               TDC = présentat...
Présentation de LYMPHEDUC-TAVIE (suite)© Dubois et al., 2012
Présentation de LYMPHEDUC-TAVIE (suite)© Dubois et al., 2012
Recommandations Établir un partenariat solide avec des expertises variées et complémentaires     Contenu clinique, volet...
Retombées attendues du projet         pilote (Phases A et B) Évaluer de façon préliminaire une stratégie éducative Web et...
MERCI ! Petite équipe devenue grande !Près de 28 personnes ont collaboré et collaborent encore au   projet   Chercheurs :...
Références Bandura, A. (1986). Social foundations of thought and action: A social cognitive theory. Englewood Cliffs, New...
© CHUM, 2012                 Futur CHUM 2016, Montréal, Canada   QUESTIONS ?sylvie.dubois.chum@ssss.gouv.qc.ca     sylvie....
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Étapes de développement d'une intervention éducative virtuelle pour les femmes diagnostiquées d'un cancer des organes génitaux, à risque de lymphoedème secondaire des membres inférieurs

478 vues

Publié le

Congrès 2012 | Atelier présenté par :
Dubois, s., inf., Ph. D.
Folch, N., Ph. D.

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
478
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Étapes de développement d'une intervention éducative virtuelle pour les femmes diagnostiquées d'un cancer des organes génitaux, à risque de lymphoedème secondaire des membres inférieurs

  1. 1. ÉTAPES DE DÉVELOPPEMENT D’UNE INTERVENTION ÉDUCATIVE VIRTUELLE POUR LES FEMMES DIAGNOSTIQUÉES D’UN CANCER DES ORGANES GÉNITAUX, À RISQUE DE LYMPHOEDÈME SECONDAIRE DES MEMBRES INFÉRIEURSPrésenté par :DUBOIS, S., Inf., Ph. D. Directrice des soins infirmiers, Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM) Professeure associée, Faculté des sciences infirmières, Université de MontréalFOLCH, N., Ph. D., Kinésiologue, Conseillère à la recherche, DSI, CHUM Congrès annuel de l’OIIQ 30 octobre 2012 Montréal, Canada
  2. 2.  Chercheurs  Dubois, S. : Directrice des soins infirmiers, CHUM Professeure associée, Faculté des sciences infirmières (FSI), Université de Montréal  Côté, J. : Professeure, FSI, Université de Montréal  Larue, C. : Professeure, FSI, Université de Montréal  Mathieu, L. : Vice-doyen aux sciences infirmières et directeur de l’École des sciences infirmières, Université de Sherbrooke  Towers, A. : Professeure, Centre universitaire de santé McGill  Dorval, J. : Conseillère en soins spécialisés, CHUM Collaboratrice  Lefort, J. : Technicienne en administration, CHUM 2
  3. 3. Recension Risque de développer un lymphoedème suite à un cancer gynécologique : entre 5 % et 49 % (INESSS, 2012)  Condition chronique qui peut apparaître plusieurs années post-traitement  Coûts Diagnostic précoce et adoption de comportements de prévention pour une prise en charge optimale du lymphœdème (Stout Gergich et al., 2008; Torres Lacomba et al., 2010; Lymphedema Framework, 2006)  Peu d’informations organisées et consacrées à cette clientèle, peu d’interventions éducatives Technologies interactives (incluant le Web) - adapter linformation à lindividu, faciliter la participation et l’apprentissage dune manière active (Davison et al., 2007; Dubois, & Loiselle, 2009; Gysels & Higginson, 2007; Lintonen et al., 2007) 3
  4. 4. Contexte Statistiques  Canada: 9 300 nouveaux cas de cancer gynécologique en 2012  Québec : 2 130 au Québec (SCC, 2012)  CHUM : 500 patientes traitées / année pour un cancer gynécologique (chiffres de 2010) Site - CHUM  Offre tous les services d’un centre de niveaux tertiaire et quaternaire  Plus de 16 000 employés dont 3 000 infirmières  17 équipes interdisciplinaires en oncologie et un Centre de lutte contre le cancer  Dessert Montréal et toute la province au besoin 4
  5. 5. But du projet piloteDévelopper et évaluer une intervention éducative Web auprès defemmes ayant un cancer des organes génitaux et à risque dedévelopper un lymphoedème des membres inférieursObjectifs  Créer un contenu d’enseignement pour la clientèle ciblée  Transférer et valider ce contenu dans l’infrastructure Web  Comparer une méthode d’enseignement usuelle versus une méthode éducative virtuelle en évaluant les savoirs et la satisfaction liée au soutien éducatif et la prise en charge (empowerment), dans les deux groupes 5
  6. 6. Présentation du projet pilote (phases A et B) Phase A  Développement du contenu de l’intervention éducative et création de l’infrastructure Web Phase B  Comparaison de l’intervention Web aux soins usuels sur un échantillon de femmes (N = 30), atteintes d’un cancer des organes génitaux ayant à subir une chirurgie 6
  7. 7. Présentation de l’intervention Web utilisée  Développée pour la clientèle vivant avec le VIH  Objectif : Aider les patients à suivre adéquatement la prise quotidienne de leur traitement anti-VIH  Infrastructure Web permettant(Côté et al., 2011) aux patientes de recevoir des informations et des rétroactions personnalisées d’une infirmière VIH-TAVIE a servi de base de virtuelle développement à TAVIE =Traitement Assistance l’intervention Virtuelle Infirmière et Enseignement 7
  8. 8. Étapes de développement de la phase A Octobre 2011Étape 1 . Développement et validation ducontenu Décembre 2011 Étape 2 . Élaboration et validation des algorithmes et de la bibliothèque des messages Février 2012 Étape 3 . Transposition du contenu clinique développé dans une intervention éducative Web Mai 2012 8
  9. 9. Étape 1 Recension et analyse des écrits incluant les sites Web : Recherche de l’information disponible sur le lymphœdème des membres inférieurs lié au cancer Consultation d’experts – chercheurs, médecins, intervenants de la Clinique du lymphœdème, Association québécoise du lymphœdème (AQL) + choix du nom (LYMPHEDUC-TAVIE = lymphoedème et éducation) Sélection des cinq thèmes abordés dans l’intervention éducative Web Validation du contenu par des femmes (n = 4). Ces informations sont préalables au développement des messages personnalisés => Propositions de corrections (français, grammaire, etc.), suggestions, critiques, etc. et à l’adaptation du contenu 9
  10. 10. Étape 2 Développement des algorithmes à partir des savoirs théoriques, expérientiels, cliniques et empiriques, basé sur la théorie de Bandura (1986), théorie du changement de comportement amplement documentée Développement des messages, basé sur la théorie de Petty (Petty, et al., 2003; 1997) et des techniques de persuasion qui en découlent. Selon cette théorie, les comportements se développent et se modulent tout au long des expériences vécues (expérimentation, observation ou rétroaction) Validation du contenu des algorithmes et des messages auprès des femmes de l’étape 1 (n = 4) 10
  11. 11. Étape 3 Transposition du contenu développé Enregistrements audio et vidéo et création des animations et du diaporama 11
  12. 12. Présentation graphique du produit final :LYMPHEDUC-TAVIE 12
  13. 13. Présentation de LYMPHEDUC-TAVIE© Dubois et al., 2012
  14. 14. Présentation de LYMPHEDUC-TAVIE (suite)© Dubois et al., 2012
  15. 15. Présentation de LYMPHEDUC-TAVIE (suite)© Dubois et al., 2012
  16. 16. Présentation de LYMPHEDUC-TAVIE (suite)© Dubois et al., 2012
  17. 17. Présentation de LYMPHEDUC-TAVIE (suite)© Dubois et al., 2012
  18. 18. Présentation de LYMPHEDUC-TAVIE (suite)© Dubois et al., 2012
  19. 19. Présentation de LYMPHEDUC-TAVIE (suite)© Dubois et al., 2012
  20. 20. Présentation de LYMPHEDUC-TAVIE (suite)© Dubois et al., 2012 20
  21. 21. Présentation de LYMPHEDUC-TAVIE (suite)© Dubois et al., 2012 21
  22. 22. Présentation de LYMPHEDUC-TAVIE (suite)© Dubois et al., 2012 TDC = présentation de la combinaison possible des cinq interventions
  23. 23. Présentation de LYMPHEDUC-TAVIE (suite)© Dubois et al., 2012
  24. 24. Présentation de LYMPHEDUC-TAVIE (suite)© Dubois et al., 2012
  25. 25. Recommandations Établir un partenariat solide avec des expertises variées et complémentaires  Contenu clinique, volet technopédagogique, plateforme, outils, etc. Choisir/circonscrire les informations que l’on veut donner aux patientes S’assurer avec les différents intervenants (créateurs graphiques, université, modèles etc.) que le volet du droit d’auteur est réglé et formalisé Par la suite, réaliser le recrutement de patientes grâce à des agentes de recherche (ex., infirmières) formées pour gérer un possible état d’anxiété 25
  26. 26. Retombées attendues du projet pilote (Phases A et B) Évaluer de façon préliminaire une stratégie éducative Web et des instruments de mesure Améliorer les savoirs de cette clientèle et répondre à leurs besoins d’informations tout en optimisant leur capacité de prendre en charge leur situation de santé Exporter l’intervention Web afin de mieux éduquer la clientèle en oncologie et les patients atteints de différents types de cancers à risque de lymphoedème Développer une future étude de plus grande envergure avec un échantillon + élevé (incluant les deux sexes et d’autres variables) 26
  27. 27. MERCI ! Petite équipe devenue grande !Près de 28 personnes ont collaboré et collaborent encore au projet Chercheurs : Dubois, S., Côté, J., Larue, C., Mathieu, L., Towers, A., & Dorval, J. AQL et Clinique du Lymphodème : Mmes Pritzker, Hodgson et Tidar Centre d’expertise numérique de l’Université de Montréal : Mmes Hernandez et Lepine et M. Singh Cogestionnaire clinico-administrative en oncologie : Mme Brodeur Production multimédia du CHUM : M. Lacroix et Ohana Service de préadmission : Mme Vincent et M. Girard Service de radio-oncologie : Drs Roberge et Beauchemin, Mmes Jutras Comeau et Lemay Actrices et voix : Mmes Dufour, Folch, Garcia et Rouleau Femmes atteintes du lymphoedème (n = 2) 27
  28. 28. Références Bandura, A. (1986). Social foundations of thought and action: A social cognitive theory. Englewood Cliffs, New Jersey, États-Unis: Prentice- Hall. Côté, J., Ramirez Garcia, P., Rouleau, G., Saulnier, D., Guéhéneuc, Y-G., Hernandez, A., & Godin, G. A. (2011). Nursing virtual intervention: Real- time support for managing antiretroviral therapy. Computers, Informatics, Nursing, 29, 43-51. Davison, B. J., Goldenberg, S. L., Wiens, K. P., & Gleave, M. E. (2007). Comparing a generic and individualized information decision support intervention for men newly diagnosed with localized prostate cancer. Cancer Nursing, 30(5), E7-E-15. Dubois, S., & Loiselle, C. G. (2009). Cancer informational support and health care service use among individuals newly diagnosed: A mixed methods approach. Journal of Evaluation in Clinical Practice, 15(2), 346-359. Gysels, M., & Higginson, I. J. (2007). Interactive technologies and videotapes for patient education in cancer care: Systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials. Supportive Cancer in Care, 15, 7-20. Institut national d’excellence en santé et en services sociaux - INESSS (2011). Traitement du lymphoedème secondaire lié au cancer. Rapport préparé par Kathy Larouche et Marie-France Witty, ETMIS 2011; 7(3), 1-141. Lintonen, T. P., Konu, A. I., & Seedhouse, D. (2007). Information technology in health promotion. Health Education Research, 23(3), 560- 566. Lymphedema Framework - LF, 2006. Best Practice for the Management of Lymphoedema. International consensus. London, Grande- Bretagne: MEP Ltd. Petty, R. E., Fabrigar, L. R., & Wegener, D. T. (2003). Emotional factors in attitudes and persuasion. Dans R. J. Davidson, K. R. Scherer & H. H. Goldsmith (Éds.), Handbook of affective sciences. (Oxford University Presse éd.) (pp. 752-772). Oxford. Petty, R. E., Wegener, D. T., & Fabrigar, L. R. (1997). Attitudes and attitude change. Annual Review of Psychology, 48, 609-647. Société canadienne du cancer - SCC (2012). Statistiques canadiennes sur le cancer 2012. En ligne : http://www.cancer.ca/Canada- wide/About%20cancer/Cancer%20statistics.aspx?sc_lang=fr-ca, consulté le 7 juin 2012. Stout Gergich, N. L., Pfalzer, L. A., McGarvey, C., Springer, B., Gerber, L. H., & Soballe, P. (2008). Preoperative Assessment Enables the Early Diagnosis and Successful Treatment of Lymphedema. Cancer, 112(12), p2809-2819. doi 10.1002/cncr.23494. Torres Lacomba, M., Yuste Sanchez, J. M., Zapico Goni, Z., Prieto Merino, D., Cerezo Tellez, E., & Minayo Mogollon, E. (2010). Effectiveness of early physiotherapy to prevent lymphoedema after surgery for breast cancer: randomised, single blinded, clinical trial.British Medical Journal, 340, b5396. doi:10.1136/bmj.b5396. 28
  29. 29. © CHUM, 2012 Futur CHUM 2016, Montréal, Canada QUESTIONS ?sylvie.dubois.chum@ssss.gouv.qc.ca sylvie.dubois@umontreal.ca 29

×