A M B A S S A D E D E F R A N C E E N A L G E R I E - S E R V I C E É C O N O M I Q U E R E G I O N A L
Le commerce extéri...
Le commerce extérieur algérien au 1er
semestre 2015 – octobre 2015 – © DG Trésor
A M B A S S A D E D E F R A N C E E N A L...
Le commerce extérieur algérien au 1er
semestre 2015 – octobre 2015 – © DG Trésor
A M B A S S A D E D E F R A N C E E N A L...
Le commerce extérieur algérien au 1er
semestre 2015 – octobre 2015 – © DG Trésor
A M B A S S A D E D E F R A N C E E N A L...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Le commerce extérieur algérien au 1er semestre 2015

406 vues

Publié le

Le commerce extérieur algérien au 1er semestre 2015

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
406
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le commerce extérieur algérien au 1er semestre 2015

  1. 1. A M B A S S A D E D E F R A N C E E N A L G E R I E - S E R V I C E É C O N O M I Q U E R E G I O N A L Le commerce extérieur algérien au 1er semestre 2015 Octobre 2015 © DG Trésor Selon les douanes algériennes, les échanges extérieurs de l’Algérie font apparaître au 1er semestre 2015 une contraction de - 42,0% des exportations, à 19,3 Mds USD (dont près de 93,8% sont constituées d’hydrocarbures) et une diminution des importations, à 27,1 Mds USD (-10,0% par rapport au 1er semestre 2014). Le solde commerciale affiche donc un déficit de - 7,8 Mds USD contre un excédent de 3,2 Mds USD au 1er semestre 2014. Le taux de couverture s’établit ainsi à 71% contre 111% au 1er semestre 2014. Source : douanes algériennes 1) Erosion des exportations imputable à la fois à un effet prix et à un effet volume - l’Italie devient le premier client de l’Algérie Les hydrocarbures continuent de représenter l’essentiel des exportations du pays, soit 93,8% de leur montant global au 1er semestre 2015. La chute des cours des hydrocarbures au 1er semestre 2015, à 58,2 USD/baril contre un prix moyen de 109,9 USD/baril au 1er semestre 2014, a ainsi été la principale cause de la baisse du montant des exportations algériennes, en sus d’une contraction des quantités d’hydrocarbures, de -4,6% au 1er semestre 2015 en glissement annuel. Toujours marginales (6,2% du total exporté), les exportations hors hydrocarbures ont enregistré une hausse en glissement annuel de 7,8% à 1,2 Mds USD au 1er semestre 2015. Elles comprennent principalement des demi-produits issus des industries pétrolières (82,4%) et des produits alimentaires (sucres et dattes, 12,5%). L’Italie devient le premier client de l’Algérie au 1er semestre 2015, devançant l’Espagne, en raison d’une moindre baisse de ses importations en provenance d’Algérie (-19,6% à 3,3 Mds USD pout l’Italie contre -33,6% à 3,2 Mds USD pour l’Espagne). La France reste le 3ème client de l’Algérie avec une diminution du montant de ses importations de -22,1%, à 2,4 Mds USD. -10 -5 0 5 10 15 20 25 30 35 Exportations Importations Solde MdsUSD Commerce extérieur de l'Algérie au 1er semestre 2015 1er semestre 2014 1er semestre 2015
  2. 2. Le commerce extérieur algérien au 1er semestre 2015 – octobre 2015 – © DG Trésor A M B A S S A D E D E F R A N C E E N A L G E R I E - S E R V I C E É C O N O M I Q U E R E G I O N A L - 2 - Globalement, on observe une concentration de la demande adressée à l’Algérie : ses trois premiers clients représentent 45,8% du total de ses exportations au 1er semestre 2015 alors qu’ils ne représentaient que 37,6% du total au 1er semestre 2014. Classement des 10 premiers clients de l’Algérie au 1er semestre 2015 Montant des importations (MUSD) Evolution 2015/2014 (%) Part dans le total des exportations algériennes 2015 Evolution de la part 2015/2014 Italie 3 278 -19,6% 17,0% 3,5pts Espagne 3 192 -33,6% 16,6% 2,5pts France 2 354 -22,1% 12,2% 2,2pts Royaume-Uni 1 636 -23,0% 8,5% 0,3pt Pays-Bas 1 546 -44,4% 8,0% -0,3pt Turquie 1 201 +2,5% 6,2% 1,5pt Etats-Unis 777 -63,0% 4,0% -1,4pt Portugal 689 -4,3% 3,6% 0,8pt Belgique 649 -25,9% 3,4% -1,2pt Brésil 559 -64,1% 2,9% -1,4pt Source : douanes algériennes 2) Des importations en baisse - la Chine demeure le premier fournisseur de l’Algérie selon les douanes algériennes, suivie de la France D’un montant de 27,1 Mds USD, les importations algériennes ont régressés de -10,0% au 1er semestre 2015 par rapport au 1er semestre 2014. L’ensemble des grands groupes de produits ont vu leur niveau d’importation régresser. Le groupe des biens alimentaires fait ressortir une diminution de -12,4%, les biens destinés à l’outil de production de -12,3%, les biens d’équipement de -2,6% et les biens de consommation non alimentaires de -16,4%. Répartition des principaux postes d’importations algériennes au 1e semestre 2015 Montant des importations (MUSD) Evolution 2015/2014 (%) Part dans le total des exportations algériennes 2015 Evolution de la part 2015/2014 Céréales, semoules et farines 1 946 5,9% 7,2% 1,1pt Véhicules de tourisme 1 262 -29,4% 4,7% -1,3pt Véhicules de transports de personnes et de marchandises 984 -18,1% 3,6% -0,4pt Huile de pétrole ou de minéraux bitumineux 931 -21,0% 3,4% -0,5pt Turboréacteurs et turbopropulseurs 857 1,0% 3,2% 0,3pt Médicaments 846 -29,7% 3,1% -0,9pt Barres en fer et acier 716 -34,7% 2,6% -1,0pt Laits et produits laitiers 701 -40,8% 2,6% -1,3pt Appareils électrique pour la téléphonie 629 16,2% 2,3% 0,5pt Sucres 454 -7,6% 1,7% 0,0pt Source : douanes algériennes Les douanes algériennes ancrent, pour le 4ème semestre consécutif, la France au rang de second fournisseur de l’Algérie, derrière la Chine. Au 1er semestre 2015 la France détient 10,2% de part de marché, pour un montant de 2,8 Mds USD, là où la Chine exporte en Algérie pour 4,2 Mds USD, s’accaparant 16,0% du marché. L’écart continue par ailleurs de se creuser dans la mesure où la Chine gagne 2,4pts de parts de marché, là où la France en perd -1,3pt par rapport au 1er semestre 2014. L’Italie conserve sa 3ème place grâce à une contraction de ses exportations vers l’Algérie inférieure à celle affichée par l’Espagne, respectivement de -3,5% à 2,6 Mds USD et de -23,1% à 2,0 Mds USD.
  3. 3. Le commerce extérieur algérien au 1er semestre 2015 – octobre 2015 – © DG Trésor A M B A S S A D E D E F R A N C E E N A L G E R I E - S E R V I C E É C O N O M I Q U E R E G I O N A L - 3 - Classement des 10 premiers fournisseurs de l’Algérie en 2014 Montant des importations (MUSD) Evolution 2015/2014 (%) Part de marché 2015 Evolution de la part de marché 2015/2014 Chine 4 242 +6,3% 16,0% 2,4pts France 2 769 -20,0% 10,2% -1,3pt Italie 2 605 -3,5% 9,6% 0,7pt Espagne 2 087 -23,1% 7,7% -1,2pt Allemagne 1 866 +0,8% 6,9% 0,8pt Etats-Unis 1 390 -9,0% 5,1% 0,0pt Turquie 1 047 -0,9% 3,9% 0,4pt Rép. de Corée 651 +1,7% 2,4% 0,3pt Inde 598 -34,7% 2,2% 0,1pt Argentine 538 -34,7% 2,2% -0,9pt Source : douanes algérienne Avec des flux de 27,0 Mds USD (-24,7% par rapport au 1er semestre 2014), l’UE demeure de loin le premier partenaire commercial de l’Algérie. Sur la période considérée, les exportations algériennes à destination de l’UE ont diminué de -31,6%, passant de 20,1 Mds USD à 13,7 Mds USD (soit 71,3% du total des exportations algériennes, contre 60,4% au 1er semestre 2014). Les importations algériennes en provenance de l’UE se sont également affaissées, de -15,8%, passant de 15,7 Mds USD à 13,2 Mds USD (soit environ 48,9% du total des importations de l’Algérie). L’Algérie continue de voir son excédent commercial vis-à-vis de l’UE diminuer au 1er semestre 2015, de -88,3% à 512 MUSD (déjà en recul en glissement annuel au 1er semestre 2014 de -37% à 4,4 Mds USD). 3) Un déficit commercial en augmentation à -7,8 Mds USD Avec un déficit de -7,8 Mds USD au 1er semestre 2015, le déficit commercial algérien continu de se creuser. L’effondrement des exportations, due à la chute des cours des hydrocarbures, est la principale explication à cette dégradation brutale de la balance commerciale algérienne. Le taux de couverture des importations par les exportations s’est réduit en conséquence (71% contre 111% au 1er semestre 2014). Source : douanes algériennes 4) L’Union européenne (UE) demeure le premier partenaire commercial de l’Algérie, devant l’Asie et le bloc OCDE (hors-UE) -4 -3 -2 -1 0 1 2 3 4 Chine France Italie Espagne Etats-Unis Turquie Brésil Grande Bretagne Commerce extérieur de l'Algérie avec ses principaux partenaires au 1er semestre 2015 (Mds USD) Exportations Importations Solde
  4. 4. Le commerce extérieur algérien au 1er semestre 2015 – octobre 2015 – © DG Trésor A M B A S S A D E D E F R A N C E E N A L G E R I E - S E R V I C E É C O N O M I Q U E R E G I O N A L - 4 - L’Asie devient au 1er semestre 2015 le second partenaire de l’Algérie, avec des échanges commerciaux qui se sont établis à 7,5 Mds USD (-20,7%). Elle est à l’origine de 23,6% des importations algériennes alors qu’elle n’absorbe que 5,7% de ses exportations. L’Algérie entretient un déficit commercial chronique vis-à-vis de cette région (-5,3 Mds USD, en augmentation de 87,7% par rapport au 1er semestre 2014, où le déficit n’était que de -2,8 Mds USD) en raison du déséquilibre de ses relations avec la Chine. Les pays de l’OCDE hors UE deviennent donc les 3èmes partenaires de l’Algérie avec des flux de 6,4 Mds USD (-38,9%). 14,6% des importations algériennes proviennent de ce bloc et l’Algérie y expédie 12,8% de ses exportations. L’Algérie, qui entretient d’ordinaire un excédent commercial régulier vis-à-vis de ces pays, voit au 1er semestre 2015 son solde commerciale de venir déficitaire à -1,5 Mds USD (contre un excédent de 1,9 Mds USD au 1er semestre 2014). Les pays arabes (UMA comprise) ne représentent toujours qu’une faible proportion des flux commerciaux de l’Algérie avec le reste du monde (2,6 Mds USD, en baisse de -17,0% par rapport au 1er semestre 2014). Ce bloc ne représente que 4,8% des importations algériennes et 6,5% de ses exportations, et voit son solde quasiment à l’équilibre à -55 MUSD. L’Amérique du Sud a vu ses échanges commerciaux avec l’Algérie diminuer de -48,8% à 1,9 Mds USD. Au 1er semestre 2015, cette région a fourni 5,0% des importations algériennes et absorbé 3,0% de ses exportations. L’étude du solde des échanges commerciaux entre les deux blocs traduit pour la 3ème période consécutive un déficit aux dépens de l’Algérie, qui s’établit au 1er semestre 2015 à -762 MUSD. Enfin, les relations commerciales entre l’Algérie et les pays d’Afrique subsaharienne s’affichent en baisse et demeurent très modestes (-1,5% à 269 MUSD, soient 0,7% des importations de l’Algérie et 0,4% de ses exportations). Source : douanes algériennes Copyright Tous droits de reproduction réservés, sauf autorisation expresse du Service Économique Régional d’Alger (adresser les demandes à francoise.meley@dgtresor.gouv.fr) Clause de non-responsabilité Le Service Économique s’efforce de diffuser des informations exactes et à jour, et corrigera, dans la mesure du possible, les erreurs qui lui seront signalées. Toutefois, il ne peut en aucun cas être tenu responsable de l’utilisation et de l’interprétation de l’information contenue dans cette publication. Auteur : Service Économique Régional d’Alger Adresse : 25 chemin Abdelkader Gadouche-Hydra-16035 Alger Rédigé par : Alexandre FISCHMAN Revu par : Martin JUILLARD Octobre 2015 -6 -4 -2 0 2 4 6 8 10 12 14 Union Européenne Asie OCDE (hors UE) Pays arabes (UMA comprise) Amérique du sud Afrique subsaharienne Commerce extérieur de l'Algérie avec les principaux grands ensembles mondiaux au 1er semestre 2015 (Mds USD) Exportations Importations Solde

×