9Mise à jour Dec 2015. Pour des informations à jour visitez ohi-science.org
Océans sains. Sociétés saines.
Cadre Principal...
“Il est inexacte d’appeler cette planète
Terre, lorsqu’il est évident qu’il devrait
s’appeler Océan”
- Arthur C. Clarke
© Olivier Langrand
l’océan à l’échelle MONDIALE
dans quelques chiffres
1milliard de personnes
photo: © art wolfe/ www.artwolfe.com
$190 milliards/an
emplois liées à l’océan
1.L’intérêt d’un indice pour l’océan
2.Thèmes et méthodes
3.Echelles des evaluations
4.Modeles et points de référence
5.Li...
QUEL EST L’INTERET D’UN INDICE
DE SANTE DE L’OCEAN?
Tourisme
Transport &
commerce
Observation
des
mammifères
Construction
de bateaux
Ports
Pêche
comerciale
Mariculture
Pêche
...
LES COTES ET L’OCEAN SONT EN
TRAIN DE CHANGER
de manière sans précédant
emplois dans la
pêche sont à
petite échele
Déclin ...
un océan sans pressions humaines?
Qu’est-ce qu’un océan sain?
COMMENT MEASURER LA SANTE
DE L’OCEAN?
LES ETRES HUMAINS FONT PARTIE DES
ECOSYSTEMS MARINES
partout dans le monde
difficile de développer des politiques
publiques efficace de gestion de l’océan
SANS UN OUTIL INTEGREE POUR
MEASURER SA SA...
1.Intégrer différents indicateurs
2.Evaluer les effets cumulés des pressions
et de la résilience
3.Identifier les impacts ...
Un indice pour évaluer la santé et les bénéfices globaux
issus de l’océan
publié en août 2012
un OCEAN SAIN fournit de manière
durable une gamme de bénéfices aux
sociétés tant aujourd’hui que dans le
futur
Qu’est-ce que c’est l’Indice de
Santé de l’Océan (IdSO)?
• qui mesure et suit l’utilisation durable de
l’océan
• un outil ...
Dix Thèmes Humains: un Portail
de l’Océan
L’IdSO I est la
somme
pondérée ⍺i des
scores
individuels de
chaque thèmes
Ii
Res...
Etat Actuel 50%
Etat Futur
Probable 50%
Pressions
Résilience
Pêcheries
vivrières
accès besoin
Pollution
Destruction des ha...
+ Ii= xi + xi,Fˆ
2
Actuel
Référence
ETAT
ACTUEL 50
%
X
i
Xi, R
= xi =
Tendance
Pressions
Résilience
ETAT
FUTUR
PROBABLE
50...
Étendue des
habitats
Condition des
habitats
EXEMPLE D’INDICATEURS POUR L’ETAT DES BUTS
Volume de pêche
par espèce
Biomasse...
Pollution chimique
Pollution
pathogène
Pollution par
nutriments
Pollution par les
ordures
EXEMPLE D’INDICATEURS POUR L’ETA...
Pression de la
pêche
Prises accessoires
pêche
commerciale
Prises accessoires
pêche artisanale
Récolte selective
Pressions
...
Résilience
EXEMPLE D’INDICATEURS POUR LA RESILIENCE
Espèces envahissantes
Signataires CITES
Regulation de la pêche
Protect...
Points de référence
Spécifiques
Mesurables
Ambitieux
Réaliste
Temps (fixé)
Objectifs de gestion
sélectionner des
indicateu...
1.Relations functionels (méthode préféré)
RMD
biomasse
rendement
Types de Points de Référence
RMD Multi espèces
Pêche
Arti...
tiempo
rendement
Maximum
2.Comparaissons temporelles
Protection
Côtière
Produits
Naturelles
Stockage du
Carbone
Economies ...
Samhouri et al. 2012 Ecosphere
Endroit
rendement
Meilleur
3.Comparaissons spatiales
Meilleur Pire
Subsistence
Tourisme et
...
4.Objectif établi ou connu
Samhouri et al. 2012 Ecosphere
Identité Locale:
aires protégées
Biodiversité:
Espèces
Identité ...
point de référence
Etat et étendue des
habitats côtières en 1900
0 50
état
actuel
Brèche
Scores de 0-100
Exemple:
Protecti...
Espèces exotiques
Destruction des
habitats
AMPs
Salaires côtières
Huile de poisson
Revenu marin
Risque dans la UICN
Rendem...
Etat Actuel
50%
La valeur actuelle du but par rapport à
un point de référence spécifique pour le
but
Composants des Scores...
Cadre IdSO
conception, y compris définition de «la santé océanique»
principal
comment les buts sont
mesurées, les points d...
Zone d’étude: monde Régions: pays
évaluations
globales
évaluations
OHI+
Zone d’étude: pays Régions: provinces/préfectures
...
Modèles Globales des Buts
et ses Points de Référence
Mesure la quantité des
ressources pêchés et produits
de manière durable
PECHE MARICULTURE
Ressources Alimentaires
PECHE
Stock exploitable de manière
durable
Fonctionnel: Biomasse/BiomasseRMD —>
entre 5% du ROD
ROD = Rendement optimum du...
Formule du modèle
r = tasse de croissance de la population
K = capacité de charge
BRMD = moyen série de temps de B
Pêche =...
Mariculture
Spatial: tonnes produites par habitant côtière
La production annuelle
issues de cultures en eau
de mer et eaux...
Pêche Vivrières
La possibilité d'accéder à la pêche pour
usage personnel - petite échelle et locale
Fonctionnelle: La pêch...
Produits Naturelles
Récolte de produits marins non-
alimentaires
Corail, poissons ornamentales, coquillages, huile de pois...
Stockage du Carbone
Étendue et état des habitats côtiers
qui stockent et séquestrent le CO2
atmosphérique
Spatial: conditi...
Protection Côtière
Étendue et état des habitats côtiers
qui protègent contre la montée des
eaux et l’érosion côtière
Spati...
SUBSISTENCE ECONOMIES
Subsistence et Economies
Côtières
Emplois et revenus des secteurs
économiques liés à l’océan et les ...
Emplois et
salaires
Spatial: Pas de pertes nettes en emplois et
salaires par rapport aux tendances dans le
marché national...
1. Pêche commerciale
2. Mariculture
3. Tourisme et loisirs
4. Fret et le transport
5. Observation des mammifères
6. Ports
...
Les revenus générés par les industries
qui dépendent des océans et des zones
côtières
Spatial: Pas de pertes nettes en rev...
Tourisme et Loisirs
Valoriser les loisirs en zone côtière
et marines
Proportion des effectifs employés dans le
secteur 90 ...
Identité Locale
Etat des espèces emblématiques et
préservation des sites d’intérêt culturel
ESPECES
EMBLEMATIQUES
SITES D’...
Espèces Emblématiques
Importance est reconnue à travers les
valeurs culturelles, esthétiques,
patrimoine humain
Espèces ma...
Sites d’Intérêt Culturel
Aires géographiques d’intérêt
particulier pour les
populations
Protéger 30% des eaux côtières jus...
Eaux Propres
Mesure le degré auquel l'eau est
contaminée
Chimiques, nutriments, pathogènes, ordures
Zero pollution
Biodiversité
Maintenir avec succès la
richesse et la variété de la vie
marine
ESPECES HABITATS
Espèces
État de conservation moyenne des
espèces marines dans la Liste Rouge
UICN
Espèces classées à très faible risque
d'...
Habitats
Les forêts littorales, les mangroves, les
herbiers, les fonds meubles, les récifs
coralliens, les monts sous-mari...
Normalización des données
X’ = X - Xmin
Xmax - Xmin
Tous les données d’état, pressions, et
résilience sont normalisées ent...
110 couches de données
221 ZEE (pays et territoires)
Score
0 25 50 75 90 100
Evaluation Globale 2015
Scores hauts
Isles Prince Edward 92
Isle Howland et Isle Baker 90
Isle Macquarie, Isles Heard et M...
Sur 15 Subdivisions de la FAO
Evaluation Haute Mer
Trois composants évalués:
1. Approvisionnement Alimentaires: Pêche
2. I...
Bas: 53 Pacifique nord ouest
Haut: 79 Océan Indian ouest
Limitations et Défis des
Evaluations Globales
• Les données devraient être disponibles de façon
uniforme dans tous les pay...
FAIBLESSES
Faible precision
locale
Faible pertinence
politique locale
Qualité des
données globales
FORCES
Comparaisons
Syn...
Appui et Adoption
www.ohi-science.org
Français - Cadre Principal IdSO
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Français - Cadre Principal IdSO

172 vues

Publié le

Description de la structure du cadre et les philosophies des buts

Publié dans : Environnement
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
172
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Goat Islands Conflict - High fish biodiversity vs. port development (jobs, economic growth)
  • The oceans provides an enormous range of benefits to humanity
  • The ocean provides an estimated $21 trillion dollars of services each year - food, energy, warmth. It is our single largest asset.
    We depend on it for our survival - and as our population grows from 7 billion to 9 billion that dependence will become even greater. For that reason, it is fascinating that, until now, we have had no single measure of the health of the ocean resources.
    Source: Costanza, Robert et al., The value of the world’s ecosystem services and natural capital NATURE |VOL 387 | 15 MAY 1997
  • 1 Billion people depend on fish for essential nutrition.

    That’s one out of every 7 people worldwide. And this is in a world where 925 million people are already undernourished.

    Source:

    http://www.wri.org/publication/content/8385
  • An enormous part of our economy is tied to the oceans.

    The global seafood industry generates more than $190 billion annually …

    Source: http://www.fao.org/docrep/013/i1820e/i1820e.pdf
  • And 500 million people worldwide earn their livelihoods in marine-related jobs
  • Give an outline of the main points you will be talking about in your presentation so the audience has an idea of the timeline
  • Use local facts of ocean and coastal degradation and increasing pressures: population growth, demand for seafood, IUU fishing, coastal habitat loss, livelihoods, economies
  • The IdSO considers humans an integral part of ecosystems - a healthy ocean is required for healthy people
  • Many indicators for individual sectors, thèmes not for assessing all ocean sectors together - no measure of the impacts of one sector on other sectors (e.g. commercial fishing impacts on artisanal fishing, impacts of tourism on coastal protection)
  • Move away from single sector and integrate various indicators to analyze cumulative pressures on oceans and the implicit relationships between sectors - how does a management action in a sector affect others? For example, increasing marine protected areas may improve fishing yields, increase coastal protection, improve biodiversity
  • WorldClass Scientific Credibility

    On August 15 that changed. the Ocean Health Index paper was published by NATURE magazine. It is the first chapter of a manual that will help us intelligently manage Spaceship Earth and the resources we need and get from our oceans.
  • This is the structure of the analysis. We use the 5-year trend from the past together with the pressures driving against our goal, the resilience components working in favor of the goal, and most importantly the components telling us the present status. A mathematical formula uses these dimensions and their components to assess the present status in a score from 0-100. We can also assess the anticipated trend in the near future.
  • Example - The calculation of each goal score integrates the status - data layers that best measure today’s situation for that goal. For fisheries, that would be 25% of the Multispecies BMSY - the total landed biomass of fish plus the impact of the trend of the last 5 years, the pressures on the wildcatch fisheries and the resilience components such as marine protected areas or strong management practices.

    Those get combined into a sub-goal score for wildcatch - then the same is done for mariculture and the two sub-goals are combined based on the yield of each into a single score for food provision.
  • the added benefit with pressures is: because they were modeled at 1km resolution, a lot of the time it will make most sense for people doing regional assessments to just use the ones we've already done

    This will be a big benefit of the 'clip and ship' idea of Ben Best's: the pressures will already be clipped to the appropriate region.
  • So how do we calculate this? For each goal we have a reference point. In other words we define what 100 will be.

    For each goal we select a reference point that is what we estimate to be the optimal production of resources or benefits in a sustainable way. Mind you...this might not be perfection 100 years from now...but it’s what seems attainable and what will get us the most benefit both now and in the future.

    To calculate this...we had to figure out how to define a reference point...the definition of what is 100 and how you measure it... for each goal.
  • This is the heart of the Index - the interconnectivity of the goals. If our actions impact one factor...
    (click)like nutrient pollution...it in fact impacts many goals.
    (click) or mangroves
    (click) or acidifiction

    This is what makes it comprehensive...
    (click) it covers over 100 data bases and shows the interrelationship of these factors on the outcomes or goals we want.

    This framework allows us to see the DIRECT CONNECTION of our policies and actions on jobs, industry, food, coastal protection, biodiversity, tourism....we can evaluate and weigh the impact of our programs on each sector and on the overall ocean productivity.

    As you make decisions and have to evaluate trade-offs, it provides a quantitative expression of the impacts.
  • This is the structure of the analysis. We use the 5-year trend from the past together with the pressures driving against our goal, the resilience components working in favor of the goal, and most importantly the components telling us the present status. A mathematical formula uses these dimensions and their components to assess the present status in a score from 0-100. We can also assess the anticipated trend in the near future.
  • There are two types of OHI studies: Global Assessments & Regional Assessments

    Global assessments use standardized models, reference points, and global databases to assess the EEZ of every country. These yearly assessments produce scores for ten goals for every country.

    Regional assessments use country specific goal models, reference points, and local data/indicators to assess states/provinces of the country. These assessments produce scores for ten goals for every state/province, which are then aggregated to produce a national score
  • Six important species of adjacent fisheries were:
    hair tail,
    croakers,
    mackerels,
    anchovies,
    flounders, and
    squids.

    Of these, production of most bottom fish species such as hair tail and croakers, have continued to decline since 1980, while squids and anchovies showed a significant increase.
  • Five products:
    corals
    shells
    seaweeds
    fish oil
    fish for aquaria
  • Three habitats:
    Salt marshes
    Mangroves
    Seagrasses
  • Five habitats:
    mangrove forests
    seagrass meadows
    salt marshes
    tropical coral reefs
    sea ice
  • Tourism
    Commercial fishing
    Marine mammal watching
    Aquarium fishing
    Wave & tidal energy
    Mariculture
    Transportation & shipping
    Ports & harbors
    Ship & boatbuilding
  • Tourism
    Commercial fishing
    Marine mammal watching
    Aquarium fishing
    Wave & tidal energy
    Mariculture
    Transportation & shipping
    Ports & harbors
    Ship & boatbuilding
  • Habitat destruction: intertidal & subtidal hard & soft bottom
    Fishing: Low & High Bycatch

  • Two yearly assessments 2012 & 2013, in both the global average score was 65

  • Two yearly assessments 2012 & 2013, in both the global average score was 65
  • 15 Subdivisions of the High seas scores based on FAO subdivisions. The 3 subdivisions not shown were assessed as part of Antarctica and the Southern Ocean
  • 15 Subdivisions of the High seas scores based on FAO subdivisions. The 3 subdivisions not shown were assessed as part of Antarctica and the Southern Ocean
  • Global assessments have various limitations

    Global data is usually of poor quality and has many gaps
    Global data is very coarse, not very precise at small scales, like states or provinces
    Since the scores produced are for the country, the scores allow for comparisons between countries, thèmes are not very useful for decision-making purposes
  • X Tim in this version all elements are of equal weight. Then click and make the first element (ocean health index)

    Our strategy is this:
    Create the science - build the Ocean Health Index using the best data possible. make it relevant to policy makers and business - the key influencers of how we use ocean resources. make it quantitative. make it flexible - usable at every scale from a small harbor to global. then...

    Put the Index to work. Work with country governments and heads of business to adopt the Index as a metric to guide and inform their decisions. Work with multilaterals...especially funders like World Bank and the United Nations to adopt the Index as the criteria for funding.

    We also know that policy makers and CEO’s come and go. As they change - priorities change. To keep ocean resource management front and center - the public - their constituency and customers - must understand the urgency of smart ocean management and must insist on it. The task here is two-fold - make the public aware of the urgency of ocean issues and to introduce them to the Ocean Health Index.

    As policy shifts and business practices begin to change we will see action in the field. Pilot projects in the field will help define what works and what doesn’t - using the Index as the metric to measure that success and move those successful practices to the global level.
  • Français - Cadre Principal IdSO

    1. 1. 9Mise à jour Dec 2015. Pour des informations à jour visitez ohi-science.org Océans sains. Sociétés saines. Cadre Principal et Méthodes
    2. 2. “Il est inexacte d’appeler cette planète Terre, lorsqu’il est évident qu’il devrait s’appeler Océan” - Arthur C. Clarke
    3. 3. © Olivier Langrand l’océan à l’échelle MONDIALE dans quelques chiffres
    4. 4. 1milliard de personnes photo: © art wolfe/ www.artwolfe.com
    5. 5. $190 milliards/an
    6. 6. emplois liées à l’océan
    7. 7. 1.L’intérêt d’un indice pour l’océan 2.Thèmes et méthodes 3.Echelles des evaluations 4.Modeles et points de référence 5.Limites des évaluations globales PLAN DE LA PRESENTATION
    8. 8. QUEL EST L’INTERET D’UN INDICE DE SANTE DE L’OCEAN?
    9. 9. Tourisme Transport & commerce Observation des mammifères Construction de bateaux Ports Pêche comerciale Mariculture Pêche Aquarium Energie maremotrice BIENS ET SERVICES DE L’OCEAN ET ZONES COTIERES conflits potentiels besoin d’un équilibre durable
    10. 10. LES COTES ET L’OCEAN SONT EN TRAIN DE CHANGER de manière sans précédant emplois dans la pêche sont à petite échele Déclin globale des mangroves
    11. 11. un océan sans pressions humaines? Qu’est-ce qu’un océan sain? COMMENT MEASURER LA SANTE DE L’OCEAN?
    12. 12. LES ETRES HUMAINS FONT PARTIE DES ECOSYSTEMS MARINES partout dans le monde
    13. 13. difficile de développer des politiques publiques efficace de gestion de l’océan SANS UN OUTIL INTEGREE POUR MEASURER SA SANTE
    14. 14. 1.Intégrer différents indicateurs 2.Evaluer les effets cumulés des pressions et de la résilience 3.Identifier les impacts d’un secteur sur les autres l’Intérêt de l'Indice
    15. 15. Un indice pour évaluer la santé et les bénéfices globaux issus de l’océan publié en août 2012
    16. 16. un OCEAN SAIN fournit de manière durable une gamme de bénéfices aux sociétés tant aujourd’hui que dans le futur
    17. 17. Qu’est-ce que c’est l’Indice de Santé de l’Océan (IdSO)? • qui mesure et suit l’utilisation durable de l’océan • un outil exhaustif quantitatif, réitérable, et transparent • avec une langage en commun pour faciliter la prise de décisions
    18. 18. Dix Thèmes Humains: un Portail de l’Océan L’IdSO I est la somme pondérée ⍺i des scores individuels de chaque thèmes Ii Ressources Alimentaires PECHE ET PRODUCTION DURABLE DE MARICULTURE Stockage du Carbone PRESERVER LES HABITATS QUI STOCKENT LE CARBONE Protection Côtière PRESERVER LES HABITATS QUI PROTEGENT LE LITTORAL Identité Locale PROTECTION DES ESPECES EMBLEMATIQUES ET DES SITES D’INTERET CULTUREL Tourisme et Loisirs VALORISER LES SITES A POTENTIEL TOURISTIQUE Subsistence et Economies Côtières SOUTENIR LES EMPLOIS ET LES ECONOMIES COTIERES Pêcheries vivrières ASSURER LA RESSOURCE ALIMENTAIRE POUR LES COMMUNAUTES LOCALES Produits Naturels RECOLTE DURABLE DE PRODUITS OCEANIQUES NON ALIMENTAIRES Eaux Propres MINIMIZER LES POLLUTIONS Biodiversité SOUTENIR LA BIODIVERSITE DES ESPECES, HABITATS ET ECOSYSTEMES
    19. 19. Etat Actuel 50% Etat Futur Probable 50% Pressions Résilience Pêcheries vivrières accès besoin Pollution Destruction des habitats Espèces envahissantes Prises accessoires Hausse du niveau de la mer Gouvernance Regulation de la pêche Intégrité des habitats Diversité des espèces Gouvernance Etat 2010 Etat 2011 Etat 2012 Etat 2013 Etat 2014
    20. 20. + Ii= xi + xi,Fˆ 2 Actuel Référence ETAT ACTUEL 50 % X i Xi, R = xi = Tendance Pressions Résilience ETAT FUTUR PROBABLE 50 % T pi ri = xi,Fˆ(1+δ)-1 [1 + βTi + (1 - β)(ri - pi)]xi CALCULE POUR CHAQUE THÈMES
    21. 21. Étendue des habitats Condition des habitats EXEMPLE D’INDICATEURS POUR L’ETAT DES BUTS Volume de pêche par espèce Biomasse/biomass e RMD Tons mariculture par espèce Durabilité de la mariculture Population côtière Qualité de la gestion de la pêche artisanale PIBpcPPA Besoin de pêche artisanale Tons récolte produits non alimentaires Valeur des récoltes par produits Durabilité des récoltes Approvisionnement alimentaire Pêche Artisanale Produits Naturels Stockage du Carbone Protection du Littoral Étendue des habitats 1km Condition des habitats 1km Acidification des océans Incidence UV Hausse du niveau de la mer Etat Actuel
    22. 22. Pollution chimique Pollution pathogène Pollution par nutriments Pollution par les ordures EXEMPLE D’INDICATEURS POUR L’ETAT DES BUTS Revenues des secteurs Salaires et postes d’emploi Chômage PIB côtier Égalité entre les secteurs Emploi proportionnel dans le tourism Durabilité du tourisme État de conservation des espèces iconiques Proportion des aires protégés marins et côtiers Économies et Subsistence Tourisme et Loisirs Identité Locale Eaux Propres Biodiversité État de conservation des espèces État de conservation des habitats Etat Actuel
    23. 23. Pression de la pêche Prises accessoires pêche commerciale Prises accessoires pêche artisanale Récolte selective Pressions EXEMPLE D’INDICATEURS POUR LA PRESSION TOTALE Pollution Chimiques Patogèns Nutriments Ordures Destruction des habitats Fonds de infratidaux durs et mous Habitats intertidales Pollutions des espèces Espèces envahissantes Évasions génétiques Facteurs sociales Indicateurs de gouvernance Pression écologique Pression Sociale Changement climatique Temperature superficielle de la mer Acidification des océans Incidence UV Hausse du niveau de la mer
    24. 24. Résilience EXEMPLE D’INDICATEURS POUR LA RESILIENCE Espèces envahissantes Signataires CITES Regulation de la pêche Protection des habitats Protection de la biodiversité Bonne gouvernance Regulation tourisme durable Regulation eaux propres Diversité des espèces Diversité des habitats Indice de compétitivité globale Uniformité des secteurs Indicateurs de gouvernance Résilience écologique Résilience sociale Réglementation Intégrité écologique Intégrité sociale
    25. 25. Points de référence Spécifiques Mesurables Ambitieux Réaliste Temps (fixé) Objectifs de gestion sélectionner des indicateurs appropriés pour évaluer l’état de chaque thèmes
    26. 26. 1.Relations functionels (méthode préféré) RMD biomasse rendement Types de Points de Référence RMD Multi espèces Pêche Artisanale Pêche Produits Naturelles Samhouri et al. 2012 Ecosphere
    27. 27. tiempo rendement Maximum 2.Comparaissons temporelles Protection Côtière Produits Naturelles Stockage du Carbone Economies et Subsistence Biodiversité: HabitatsSamhouri et al. 2012 Ecosphere Types de Points de Référence
    28. 28. Samhouri et al. 2012 Ecosphere Endroit rendement Meilleur 3.Comparaissons spatiales Meilleur Pire Subsistence Tourisme et Loisirs Mariculture Types de Points de Référence
    29. 29. 4.Objectif établi ou connu Samhouri et al. 2012 Ecosphere Identité Locale: aires protégées Biodiversité: Espèces Identité Locale: espèces iconiques Eaux Propres Types de Points de Référence
    30. 30. point de référence Etat et étendue des habitats côtières en 1900 0 50 état actuel Brèche Scores de 0-100 Exemple: Protection Côtière
    31. 31. Espèces exotiques Destruction des habitats AMPs Salaires côtières Huile de poisson Revenu marin Risque dans la UICN Rendement mariculture Ordures Marais marines Tourisme Indicateurs de gouvernance CITES Revenu marin Poissons Contamination par les nutriments Mangroves Acidification 10 Thèmes pour l’Océan Protection Côtière Subsistence et Economies Provision Alimentaire Opportunité de Pêche Artisanale Produits Naturelles Stockage du Carbone Tourisme et Loisirs Identité Locale Eaux Propres Biodiversité
    32. 32. Etat Actuel 50% La valeur actuelle du but par rapport à un point de référence spécifique pour le but Composants des Scores de But Etat Futur Probable 50% 2/3 1/3 Tendance variation en pourcentage moyen dans l'état sur les cinq dernières années de données Pression facteurs écologiqu es et sociaux qui affectent négativem ent le statut Résilience somme des facteurs écologique s et sociaux qui influent positiveme nt sur l'état et à réduire les pressions
    33. 33. Cadre IdSO conception, y compris définition de «la santé océanique» principal comment les buts sont mesurées, les points de référence sont nécessaires spécifique quels buts sont évalués, comment les points de référence sont fixés + Boîte à Outils IdSO calculs et organisation, en utilisant le logiciel open source collaborative principal paquet ohicore R spécifique quelle information est inclus, comment les modèles sont développés + Scores IdSO visualisé et partagé cadre PRINCIPAL + SPECIFIQUE
    34. 34. Zone d’étude: monde Régions: pays évaluations globales évaluations OHI+ Zone d’étude: pays Régions: provinces/préfectures cadre PRINCIPAL + SPECIFIQUE
    35. 35. Modèles Globales des Buts et ses Points de Référence
    36. 36. Mesure la quantité des ressources pêchés et produits de manière durable PECHE MARICULTURE Ressources Alimentaires
    37. 37. PECHE Stock exploitable de manière durable Fonctionnel: Biomasse/BiomasseRMD —> entre 5% du ROD ROD = Rendement optimum durable = 75% rendement maximum durable
    38. 38. Formule du modèle r = tasse de croissance de la population K = capacité de charge BRMD = moyen série de temps de B Pêche = données de la FAO prises commerciales (proxy de capture) par pays pêcheur —> résolution de 0,5 °, la distrithèmesion taxons XFIS = Rapport de situation pour chaque région i SS = score de l'état des stocks i = taxon unique et n = # total de taxons C = contrithèmesion relative à la prise totale Pêche B/BRMD => r & K des valeurs agrégées en utilisant moyennes géométriques
    39. 39. Mariculture Spatial: tonnes produites par habitant côtière La production annuelle issues de cultures en eau de mer et eaux saumâtres
    40. 40. Pêche Vivrières La possibilité d'accéder à la pêche pour usage personnel - petite échelle et locale Fonctionnelle: La pêche vivrière est accessible à tous et durable
    41. 41. Produits Naturelles Récolte de produits marins non- alimentaires Corail, poissons ornamentales, coquillages, huile de poisson, algues et plantes, éponges marines Fonctionnelle: 35% de la valeur maximale obtenue de tous les temps
    42. 42. Stockage du Carbone Étendue et état des habitats côtiers qui stockent et séquestrent le CO2 atmosphérique Spatial: condition dans les années 1980
    43. 43. Protection Côtière Étendue et état des habitats côtiers qui protègent contre la montée des eaux et l’érosion côtière Spatial: condition dans les années 1980
    44. 44. SUBSISTENCE ECONOMIES Subsistence et Economies Côtières Emplois et revenus des secteurs économiques liés à l’océan et les zones côtières
    45. 45. Emplois et salaires Spatial: Pas de pertes nettes en emplois et salaires par rapport aux tendances dans le marché national de l'emploie Subsistence Côtière
    46. 46. 1. Pêche commerciale 2. Mariculture 3. Tourisme et loisirs 4. Fret et le transport 5. Observation des mammifères 6. Ports 7. Construction de navires et bateaux 8. Production d'énergie renouvelable (éolienne et marémotrice) Huit Secteurs Economies Côtières
    47. 47. Les revenus générés par les industries qui dépendent des océans et des zones côtières Spatial: Pas de pertes nettes en revenu et maintient au moins du même taux de croissance que le PIB national Economies Côtières
    48. 48. Tourisme et Loisirs Valoriser les loisirs en zone côtière et marines Proportion des effectifs employés dans le secteur 90 percentile — 9,5% de l'effectif total
    49. 49. Identité Locale Etat des espèces emblématiques et préservation des sites d’intérêt culturel ESPECES EMBLEMATIQUES SITES D’INTERET CULTUREL
    50. 50. Espèces Emblématiques Importance est reconnue à travers les valeurs culturelles, esthétiques, patrimoine humain Espèces marines pertinents considérés “préoccupation mineure" dans la Liste Rouge UICN
    51. 51. Sites d’Intérêt Culturel Aires géographiques d’intérêt particulier pour les populations Protéger 30% des eaux côtières jusqu'à 3mn et 30% de la bande côtière d’un kilomètre
    52. 52. Eaux Propres Mesure le degré auquel l'eau est contaminée Chimiques, nutriments, pathogènes, ordures Zero pollution
    53. 53. Biodiversité Maintenir avec succès la richesse et la variété de la vie marine ESPECES HABITATS
    54. 54. Espèces État de conservation moyenne des espèces marines dans la Liste Rouge UICN Espèces classées à très faible risque d'extinction, ou “préoccupation mineur"
    55. 55. Habitats Les forêts littorales, les mangroves, les herbiers, les fonds meubles, les récifs coralliens, les monts sous-marins Etendue et l'état égal ou supérieur à ce qu'ils étaient dans les années 1980
    56. 56. Normalización des données X’ = X - Xmin Xmax - Xmin Tous les données d’état, pressions, et résilience sont normalisées entre 0 et 100
    57. 57. 110 couches de données 221 ZEE (pays et territoires) Score 0 25 50 75 90 100
    58. 58. Evaluation Globale 2015 Scores hauts Isles Prince Edward 92 Isle Howland et Isle Baker 90 Isle Macquarie, Isles Heard et McDonald 87 Phoenix Group, Northern Saint-Martin 86 Nouvelle Caledonie (pop. 269,000) 85 Bajas puntuaciones Corée du Nord, Liban 50 Liberia, Nicaragua 48 Sierra Leone, Côte d’Ivoire, RDC 47 Dominica 46 Libye 43
    59. 59. Sur 15 Subdivisions de la FAO Evaluation Haute Mer Trois composants évalués: 1. Approvisionnement Alimentaires: Pêche 2. Identité locale: Espèces iconiques 3. Biodiversité: Espèces
    60. 60. Bas: 53 Pacifique nord ouest Haut: 79 Océan Indian ouest
    61. 61. Limitations et Défis des Evaluations Globales • Les données devraient être disponibles de façon uniforme dans tous les pays • Des données de meilleure qualité dans chaque pays ne peuvent pas être utilisés • Les résultats sont moins précis que ceux que vous pourriez obtenir avec des données à échelles nationales et sous-nationales • Impossible d'identifier des phénomènes locaux
    62. 62. FAIBLESSES Faible precision locale Faible pertinence politique locale Qualité des données globales FORCES Comparaisons Synergie avec accords environnementales Des méthodes uniformes et langage commun
    63. 63. Appui et Adoption
    64. 64. www.ohi-science.org

    ×